Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 nothing to add (claudia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: nothing to add (claudia)   Dim 6 Mar - 18:49


NOTHING TO ADD.

w/ Claudia Calzolari.

Soirée de bienvenue à Puerto Rico, afin de bien débuter le Spring Break. Sûrement sur un mal entendu, vous vous retrouviez ici avec Dayan. Faire la fête, tu ne pouvais qu’approuver, mais croiser les gens que tu ne portais pas dans ton corps t’avais déjà moins envie d’être là. Vous décidez tout de même de participer à la soirée. Musique, alcool, une foule d’étudiant en vacance  et prêt à faire la fête pendant deux semaines non stop. Vous enchaînez rapidement les verres avec Dayan, tu vois ton pote se décomposait verre après verre. « T’es vraiment un mauvais fêtard Dayan. » lâches-tu en rigolant. Il lève son majeur en ta direction et t’exploses de nouveau de rire. Intérieurement tu retirais mauvais fêtard, en fait il était plutôt doué pour te faire oublier tous les problèmes de New-York. Il t’abandonne, sûrement à la limite de ses capacités, tu le laisses partir sans craindre le moindre problème pour lui, il tenait sur ses deux pieds. Tu te diriges vers le bar, pour commander des shooter, enchaînant les verres, le barman te fait signe qu’une fille n’arrêtait pas de pointer un doigt vers toi. Intéressant ! Tu te tournes vers la fameuse demoiselle. Sa silhouette se dessine dans ton champ de vision. Elle te semblait familière, plissant les yeux, tu  vis rapidement le visage plus que familier de l’inconnu qui avançait vers toi. Tes yeux s’ouvrirent en grand, tu savais bien que Claudia était là, puisque cette meuf était toujours à toutes les soirées, mais ce qui te surpris plus c’est qu’elle se dirigeait vers toi. Buvant cul sec le verre devant toi, tu te relèves, te stabilisant quelques secondes pour ne pas tomber, tu te diriges dans la direction opposé … Tu savais très bien qu’elle avait bu autant que toi, qu’elle t’avait sûrement vu et que les seuls fils connectés dans son cerveau se sont dit, tiens si on allait faire chier adan, il m’aime pas, je l’aime pas parfait quoi. Attrapant un verre qui traînait sur une table, tu te diriges vers la plage, où le bruit répétitif de la soirée, laissait place à un calme presque religieux.


Dernière édition par Adan Waddell le Jeu 10 Mar - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 3002 messages et j'ai : 196 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Dim 6 Mar - 19:18


Nothing to add
ADAN & CLAUDIA

Depuis 18h30 et le début de la soirée d'accueil du spring break, tu n'avais pas arrêté de boire. Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu commençais bien cette semaine loin de New-York. Tu étais venue avec Lone et Eleanor mais actuellement, tu les avaient perdues de vue. Tu parlais avec un homme de Puerto Rico, il n'était pas très beau mais vu que tu voyais quasiment plus rien, tu t'en foutais. Tu riais avec un excès non dissimulé à ses blagues et soudain, ton regard s'arrêtait sur un homme que tu connaissais bien, non loin de là. Tu riais encore plus et tu montrais Adan à l'homme qui t'accompagnais, lui racontant toute votre histoire. Histoire tumultueuse d'ailleurs. Tu partais alors sans prévenir, sous le regard ahuri du jeune homme, pour te rapprocher dangereusement d'Adan. Clairement, l'alcool guidait tes pas, et ton cerveau ne fonctionnait plus. Quel bâtard, il fuyait. Tu roulais des yeux et accélérais le pas, titubant maladroitement en essayant de te frayer un passage dans la foule. Tu bousculais violemment une poufiasse un peu trop dénudée et tu ne prenais même pas la peine de t'excuser. Tu sortais et poursuivais celui que tu détestais sur la plage, traînant les pieds dans le sable. « Hé Adan ! Tu m'as pas reconnu ? » Cette fois, tu étais prête à en découdre avec lui, te rappelant soudainement ce qu'il avait fait à Lone, quelques semaines auparavant. « Bordel arrête toi faut que je te parle ! » Tu vidais ton verre, où ce qu'il en restait, d'un coup et rattrapais Adan par l'épaule, le retournant brusquement. Ce mouvement te donnais le vertige, et tu devais prendre quelques secondes pour te calmer et tenter de stabiliser ton corps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Lun 7 Mar - 23:02


NOTHING TO ADD.

w/ Claudia Calzolari.

Lorsque la voix particulièrement énervante de Claudia prononça ton prénom, tu levas instinctivement les yeux au ciel. Y avait des tas de gars à cette soirée qu’elle aurait pu se taper ou emmerder, et non il fallait que ça tombe sur toi. Tu te retournes vers elle, sourire aux lèvres (sourire hypocrite évidemment), tu la regardes s’approcher chancelante … L’envie de la pousser, pour te barrer en courant, te traversa l’esprit, mais t’étais pas un connard … enfin pas tout le temps. Le fait qu’elle voulait te parler t’étonna. « Depuis quand on parle tous les deux ? » Elle allait sûrement aborder le sujet Lone, et t’en avais pas envie. Non, c’était la dernière personne dans ce monde avec qui tu avais envie de parler de Lone. Elle te portait pas dans son coeur, tu ne l’as porté pas dans le tien, c’était comme ça. Tu la soupçonnes d’avoir été satisfaite que Lone te quitte au lieu que ce soit toi. « Je t’arrête tout de suite, parler de Lone avec toi ça m’intéresse pas du tout, ton opinion je m’en balance. » Tes propos étaient durs, sans émotion, mais t’en avais marre de devoir te justifier sur cette relation… T’en avais marre d’en parler que ce soit avec Lone, Dayan, ta mère, Caleb… Tu voulais juste qu’on arrête de t’obliger à te souvenir du passé, tu voulais avancer. Tu voulais voir et vivre d’autres choses que ta vie passé dans des récits, des explications toujours similaires. Claudia te jugeait et tu le savais pertinemment, vu la difficulté qu’elle avait à tenir sur ses pieds, tu ne doutes pas une seconde qu’elle n’a pas cessé de boire depuis le début de la soirée. Tu n’étais pas blanc comme neige, t’avais bu aussi, plus que ce que ton corps pouvait supporter et pourtant sa présence auprès de toi te ramenait rapidement sur terre. « Qu’est ce qui se passe ? Aucun mec a voulu de toi, donc tu t’es dit que c’était mieux de venir emmerder le monde ? » Tu ne prenais aucune pincette avec la delta, elle n’allait aucunement en prendre avec toi, alors à quoi faire semblant d’être sympa avec une personne qui ne t’inspire que dégoût et colère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 3002 messages et j'ai : 196 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Mar 8 Mar - 12:53


Nothing to add
ADAN & CLAUDIA

Adan se tournait vers toi avec un sourire hypocrite et l'envie de le frapper te submergeait soudain. Tu le détestais, clairement. Tu te rapprochais de lui en titubant légèrement et tu plantais tes iris dans les siennes. Tu posais ton index sur son torse, l'appuyant plusieurs fois. Tu le provoquais, et ça t'amusais réellement. Tu allais le mettre en garde, tu ne voulais pas qu'il s'approche de Lone. Tu voulais qu'il la laisse vivre sa vie. « Tu sais très bien que tout ce qui concerne Lone me concerne aussi. Contrairement à toi. » crachais-tu en ne cillant pas. L'alcool continuait de faire effet sur ton corps mais tu étais parfaitement lucide, et tout ce que tu disais, tu le pensais. Tu riais à sa remarque et regardais autour de toi, en levant les mains vers le ciel, faisant mine d'être surprise. « Mais attend, toi aussi t'es tout seul non ? Finalement on se ressemble plus qu'on ne le croit. » Tu ricanais et lui lançais un regard noir. La simple idée de lui ressembler ne serait-ce qu'un peu te donnait la nausée. Et puis, tu avais irrésistiblement envie de le gifler, c'était plus fort que toi. Tu te contrôlais pour l'instant mais il t'en fallait peu pour que tu exploses. Quand tu buvais, tu étais comme ça, tu prenais étrangement confiance en toi, ou alors tu pleurais. Mais là, tu étais bien trop en colère contre l'homme face à toi pour pleurer et te lamenter. Tu t'étais mise en colère toute seule, mais toute la rancœur que tu avais contre lui n'allait pas tarder à exploser telle une bombe. C'était physique avec lui, dés que Lone te l'avait présenté, quelques années auparavant, le courant n'était pas passé. Tu l'avais toujours trouvé bizarre, et tu n'avais jamais cherché à le connaître plus que ça, au grand dam de ta meilleure amie. « Ne touche plus jamais à Lone où je te promets que tu le regretteras. » finissais-tu avec toute la haine que tu étais capable de déverser, ne lâchant pas son regard. L'alcool te donnait beaucoup trop de confiance en toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Jeu 10 Mar - 18:06


NOTHING TO ADD.

w/ Claudia Calzolari.

La volonté que mettait Claudia pour défendre Lone aurait pu t’attendrir. Quand tu sortais avec la beta, tu faisais en sorte de toujours fermer ta bouche pour ne pas la contrarier. Claudia était sa meilleure amie, tu te devais de respecter cette amitié si fusionnel même si avec toi ça ne passait pas. Mais aujourd’hui, tu n’es plus avec elle, tu n’as plus d’effort à faire pour être agréable avec l’italienne. Elle pose son index sur ton torse, ce qui aurait pu te faire péter un câble, madame se croyait si forte, mais elle était si faible … T’éclates de rire lorsqu’elle t’explique que ce qui concernait Lone, la concernait aussi. C’est une blague. « Elle serait contente de savoir que tu t’impliques personnellement dans sa vie. » Une phrase qui paraître normal pour n’importe quelle personne qui l’entendrait, mais elle était bien plus explicite qu’elle n’y paraissait et t’étais le seul à en comprendre la signification avec Claudia. Elle savait parfaitement ce que tu remettais sur le tapis, pas que ça t’enchantais de remettre cette histoire en avant, mais juste lui faire comprendre qu’elle criait haut et fort qu’elle était la meilleure amie de Lone, sa « moitié », mais qu’elle ne s’empêchait pas de se taper son ex. Tu n’étais pas blanc comme neige loin de là, mais contrairement à elle, t’assumeras plus cette histoire au moment venu. Elle évoque ta solitude, te donnant un point commun avec elle … Cette fille est dingue de croire que vous aviez des points communs. « Moi je l’ai voulu, toi je dirais plutôt que tu t’es fait recalé. En même temps, t’es pas très agréable à regarder quand t’es pleine. Mais t’inquiète je suis sur qu’une âme charitable voudra bien finir la nuit avec toi. » C’était méchant, même horrible et t’aimais pas vraiment dire des choses comme ça, mais avec elle t’avais pas d’âme, pas de moral, tout ce que tu voulais dire, tu le disais et voilà. Pas de filtre. Tu l’écoutes parler encore et encore, sans s’arrêter, tu voudrais faire abstraction de ce qu’elle dit, mais elle va trop loin. « Sérieusement Claudia ! Tu me menaces ? T’es tombée si bas, que t’es obligée de menacer les gens pour leur faire comprendre quelque chose. » T’aurais pu avoir pitié, te dire que derrière tout ça, il y avait sûrement une histoire, un passé … Mais rien non, tu ne voulais en aucun cas t’intéresser à une personne comme elle. Tu perdais déjà assez de temps à lui parler en ce moment. « Si j’ai envie de parler à Lone, m’approcher de Lone, je le ferais et en aucun cas c’est toi qui m’arrêtera, tu n’as jamais fait aucun mal à notre relation et c’est pas aujourd’hui que ça commencera. » Même s’ils vous arrivaient de vous prendre la tête par rapport à la delta, votre amour avait toujours été plus fort, préférant mettre de l’eau dans ton vin pour satisfaire ton ex, ce n’est pas aujourd’hui que tu vas commencer à écouter la demoiselle sur ce que tu dois faire ou non avec Lone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 3002 messages et j'ai : 196 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Jeu 10 Mar - 23:51


Nothing to add
ADAN & CLAUDIA

Adan éclatais de rire et te balançais à la figure à quel point Lone serait contente de la façon dont tu t'investissais dans sa vie. Cette phrase te faisait l'effet d'une douche froide. Tu ne bougeais plus, comme si on venait de te donner une gifle. Il venait de taper là où ça faisait mal, et il le savait très bien. Tu faisais tout, tout le temps, pour oublier ce qu'il s'était passé entre vous, et il venait de te rappeler la plus grosse erreur de ta vie. Tu restais figée, ne faisant même pas attention à tout ce qu'il déblatérait ensuite. Tu déglutissais difficilement et tournais la tête, pour ne plus avoir à le regarder. Tu ne voulais plus le voir. Et pourtant, tu étais incapable de bouger, comme tétanisée. Il savait que tu pouvais perdre Lone à cause de ce que vous aviez fait cette nuit-là, et il savait aussi que sans elle, tu n'étais plus grand chose. Il pouvait t'insulter autant qu'il le voulait, tu pouvais encaisser, ce n'était pas un problème. Il pouvait déverser sa haine sur toi, ça ne te faisait rien non plus. Mais te remémorer cette soirée là, c'était inhumain. Une larme roulait sur ta joue et tu te jetais sur lui brusquement, en hurlant, le frappant sur le torse avec tes petits poings. « Mais tu crois que je vis bien avec ça tous les jours ? Tu crois que ça me fait pas du mal ? Pourquoi tu ramènes ça sur le tapis ? Tu voulais me blesser c'est ça ? Tu veux me faire du mal ? Très bien... » Ta voix s'étranglait et tu plantais tes yeux dans les siens, arrêtant brusquement de le frapper. Une autre larme roulait sur ta joue et tu te détournais à nouveau. « Tu as réussi. » ajoutais-tu dans un souffle. Il avait attrapé tes poignets au vol et tu te débattais pour t'extraire de son emprise, avant de l'insulter en italien et faire quelques pas vers le front de mer, titubant toujours autant. Tu pleurais à chaudes larmes, maintenant. L'alcool faisait toujours son effet dans tes veines, mais clairement, ton cerveau venait d'être refroidi par les événements. Tu essuyais rapidement tes larmes. Il venait de te faire réaliser à quel point tu avais pu être une véritable salope envers Lone, en lui ayant fait ça. Il n'y avait pas d'autres mots. Et tu savais que la vérité finirait par éclater, et tes larmes redoublaient à l'idée que Lone puisse te détester et te rayer de sa vie. Tu restais immobile, face à l'immensité de l'océan, te laissant juste bercer par tes sanglots, la vue brouillée, les jambes chancelantes. Lone était ta moitié, tu la considérais comme telle, et tu éprouvais un amour infini envers elle. Mais tu l'avais trahie, juste comme ça, juste à cause de ta stupidité, qui, encore maintenant, n'avait clairement pas disparue. Tu l'avais trahie à cause d'un trop plein d'alcool, d'un trop plein de tristesse. Tu ne savais pas où était Adan, il avait certainement dû fuir en te voyant t'exciter comme une hystérique, il était certainement déjà loin. Tu baissais la tête et fermais les yeux, tentant de te calmer. Pourtant, les mots du jeune homme retentissaient dans ta tête comme le glas, lentement, insatiables.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Dim 20 Mar - 21:00


NOTHING TO ADD.

w/ Claudia Calzolari.

Tu ne pensais pas atteindre aussi facilement l’italienne en évoquant votre passé. La haine était sûrement le sentiment qui résumait parfaitement votre relation, une haine pure sans aucune possibilité pour vous réconcilier. Tu ne cherchais pas à la blesser plus que ça, juste à lui faire comprendre que pendant une nuit votre haine mutuelle c’était tu … Tu ne te souvenais de rien, même pas de la personne avec qui tu avais passé la nuit … Ca aurait pu être beaucoup plus simple, un oublie commun d’une soirée sûrement inoubliable. Mais son téléphone avait sonné, et malheureusement tu pus mettre un visage, un prénom sur la fille … Un nom qui lorsque tu le prononçais te laisser un goût amer dans la bouche. La delta s’emporte, les larmes coulent le long de ses joues rosies par le mélange subtil de l’alcool, du froid et de la colère qui faisaient pulser son sang. Ses poings s’abattent sur ton torse et tu la laisses faire, tu la laisses s’énerver pour quelque chose qu’elle ne pourra jamais changer. T’avais appris à vivre avec, elle avait juste cherché à oublier … C’était sa première erreur. En cherchant à oublier, elle a finit par croire elle-même que cette histoire n’était que le produit de son subconscient et elle l’a caché à Lone … Depuis tout ce temps, ton ex petite-amie n’a jamais eu écho de ce soir-là. Qu’importe, tu n’allais pas pleuré sur la douleur que Lone allait ressentir lorsqu’elle apprendrait ça … Lui faire mal autant qu’elle t’avait fait mal, voilà sûrement ce que t’avais voulu faire cette nuit en couchant avec Claudia, jusqu’à ce que la réalité de tes actes se mélangent avec le taux d’alcool ingurgité. Tu finis par attraper ses poignets, voulant cesser ses coups et ses plaintes agaçantes. Ton silence est constamment interrompu par ses sanglots, et par respect … oui par respect, tu ne dis rien pour accentuer ses pleures. Elle finit par s’en aller, reportant d’une certaine façon sa tristesse, sa colère contre elle-même. Tu ne cherches pas à la suivre, au fond tu n’as pas envie de la plaindre, de la rassurer ou de la comprendre. Tu tournes les talons, te dirigeant vers le bar … Tu rumines tes paroles, ton manque de tact, ta façon nonchalante de tout prendre à la légère. T’étais comme ça, tu ne changerais pas pour tel ou tel personne, tu ne t’adaptais pas à la personne devant toi, c’est elle qui s’adaptait à toi ou pas. Un soupire s’échappe de tes lèvres et tu te demandes encore pourquoi tu t’apprêtes à faire ce que tu es entrain de faire. Tu demandes une bouteille de vodka au barman, qui te regarde bizarrement, mais ne cherche pas plus longtemps à comprendre vu comme il est débordé par les événements. Tu retournes sur la plage, cherchant du regard Claudia. Tu la vois debout face à la mer, et t’espérais qu’elle se noie pas tout de suite, tu te refusais de lui faire du bouche à bouche. Tes pieds s’enfoncent dans le sable de plus en plus humide, bouteille en main, tu t’arrêtes à côté de l’étudiante. « On changera jamais cette nuit d’accord, ce qui est fait, est fait … Tu penses que je m’en fous, mais non. J’assume aujourd’hui, mais comme toi le lendemain je n’étais pas fière. Je te déteste, je te détesterais sûrement toute ma vie. Mais c’est comme ça, certaines personnes ne sont pas fait pour s’entendre et d’autres oui.» Toi même tu ne sais pas où tu veux en venir, mais voilà tu dis ce que tu penses comme d’habitude. Tu lui tends la bouteille. « Oui c’est vrai Lone ne comprendra pas si un jour elle apprend, elle t’haïra … Mais je sais une chose c’est que Lone te pardonnera, parce qu’elle a trop besoin de toi dans sa vie. A mon grand désespoir quand on était ensemble. » Oui même si tu la haïssais, lorsque Lone te parlait d’elle même si tu t’en foutais, tu savais que Claudia était cette personne qui maintenait son monde intact.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 3002 messages et j'ai : 196 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: nothing to add (claudia)   Lun 28 Mar - 14:50


Nothing to add
ADAN & CLAUDIA

Tu expirais lentement, tentant de te calmer tant bien que mal. Adan ne semblait plus être là. Tant mieux. Tu ne voulais plus le voir. Tu restais un long moment, là, face à l'océan. Tes cheveux de jais virevoltaient autour de ton visage, portés par la brise de la nuit. Tu passais ta main sur ta joue, séchant rageusement tes larmes en sanglotant. Tu expirais à nouveau, régulant ta respiration et le jeune homme réapparaissait à tes côtés, te faisant lever les yeux au ciel. Il te tendait une bouteille de vodka que tu regardais avec un air dédaigneux, ne la prenant même pas. Quel con, il voulait te faire boire en plus. Il te sortait alors toute une tirade sur le fait que vous aviez fait une erreur et que lui aussi regrettais, et qu'il te détestais mais que vous ne pouviez rien y changer. Tu scrutais le ciel noir à l'horizon, ne relevant aucune de ses paroles. Lone allait te haïr, il n'avait pas tort là-dessus, et rien que le fait d'y penser te donnais la nausée. Tu sentais ton coeur se serrer et tu baissais les yeux sur le sable, alors que la bouteille était toujours tendue en ta direction. « Est-ce que je dois m'inquiéter du fait que tu veuilles me voir encore plus déchirée que je ne le suis ? Tu veux que je me noie, avoue. » finissais-tu par dire pour essuyer votre précédente conversation. Tu prenais alors la bouteille et la regardais longuement tendrement tentée à l'idée de l'ouvrir et d'en boire une longue rasade. Tu te contentais de la poser sur le sable et tu te tournais vers le jeune homme. Les paroles que tu allais prononcer t'irritais déjà la gorge. « Lone était heureuse avec toi. » Tu le détaillais quelques instants, ses yeux brillaient sous les effets de l'alcool, et ses boucles noires virevoltaient elles-aussi, comme tes cheveux. Tu te tournais à nouveau vers l'océan et avançais doucement, laissant l'eau te caresser les pieds. Tu te tournais vers Adan, quelques centimètres derrière toi. « Et contrairement à ce que tu crois, je te déteste pas. J'ai juste jamais appris à te connaître. » Un sourire imperceptible franchissait tes lèvres et tu remettais une mèche de cheveux derrière ton oreille en soupirant longuement.
Revenir en haut Aller en bas
 
nothing to add (claudia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Spring Break-