Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 i'm wasted on you. (killian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: i'm wasted on you. (killian)   Dim 6 Mar - 23:48


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Accoudée à l’un des bars de l’hôtel, à quelques pas de la plage, tu surveillas tes commentaires sur Instagram. Tu avais passé une bonne partie de la journée avec les filles, et tu avais franchement bien rigolé. Mais tu devais avouer que ton colocataire te manquait affreusement. Rien d’étonnant. Vous passiez de plus en plus de temps ensemble, et ça devenait franchement perturbant. Tu voulais le voir à chaque moment de la journée et il t’était impossible de l’enlever de la tête. Killian te rendait dingue. Tu fronças les sourcils en voyant le dernier commentaire sur Instagram. Killian te voyait ? Tu jetas un coup d’œil autour de toi… rien. Si ce n’est une bande d’étudiants que tu connaissais à peine. Puis tu le vis arriver. En courant. Un large sourire illumina ton visage alors qu’il te rejoignit. A peine était-il arrivé que tu avais l’impression d’avoir un autre Killian face à toi. Tu ne savais pas si c’était l’air de Porto-Rico ou si c’était l’alcool. Tu avais pris le temps de commander deux cocktails. Tu lui donnas l’un des deux. « Me demande pas ce que c’est j’ai dit au barman de me surprendre. » lanças-tu en rigolant. Il avait l’air encore plus amoché que toi. Pour une fois. Tu avais commencé doucement. Seulement deux ou trois cocktails dans la chambre avant de descendre jusqu’ici. Celui-ci ne serait que le quatrième. Tu détaillas Killian de haut en bas en fronçant les sourcils. « Tiens moi ça. » dis-tu en lui donnant ton cocktail avant de commencer à déboutonner un peu que deux boutons de sa chemise. On pouvait désormais voir son torse, et ça te plaisait bien. Enfin, toi tu appréciais. Tu apprécierais sans doute moins quand il se ferait mater de tous les côtés. « Beaucoup mieux. » ajoutas-tu en reprenant ton cocktail et sirotant une gorgée. « T’es à Porto-Rico… Pas dans un couvent. » Tu affichais un sourire malicieux, prête à taquiner le Beta. Tu n’imaginais que peu Killian dans un couvent en fait, ayant trop souvent des flashs de vos nuits passées ensemble. Mais il était clair qu'avec seulement ses deux premiers boutons d'ouvert, il avait l'air d'un saint à coté de toi, et ton short taille haute, affreusement trop court derrière. Ca, et ton chemisier blanc transparent qui laissait apparaitre ton maillot de bain. « T’as fini par réussir à lâcher Kai… je suis impressionnée. » A les voir sur les réseaux sociaux, ces deux-là semblaient prêts à se passer la corde au cou.



i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Lun 7 Mar - 20:46


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Les éclats de rire de Kai et Solal attirèrent ton attention. Tu ne savais pas pour quelle raison ils riaient. Pour tout avouer, tu avais cessé de les écouter depuis un moment. Les vacanciers autour de vous commençaient à vous regarder étrangement mais contrairement à ce qu’ils pouvaient penser, vous n’étiez pas ivres. Pas encore, tout du moins. Tes yeux naviguèrent une nouvelle fois entre les Burrows et ton téléphone portable. Les gars pouvaient bien se passer de toi cinq minutes. Ton téléphone vibra de nouveau et un sourire étira tes lèvres. Len voulait te voir. Ça faisait à peine vingt-quatre heures que vous aviez quitté New-York et c’était visiblement trop long pour elle. À vrai dire, tu la comprenais. Eleanor avait commencé à te manquer au moment-même où tu avais posé les pieds dans la chambre d’hôtel. C’était à ce moment précis que tu avais réalisé l’ampleur de ce dans quoi tu t’étais embarqué, ou ce dans quoi on t’avait embarqué. Puerto Rico avec les Burrows, condamné à vivre en leur compagnie pendant une semaine complète, ça suffisait amplement à te faire regretter Len. Tu levas tes fesses du sable et avalas le reste de ta bière avant de jeter un coup d’œil autour de toi. Ton sourire s’élargir un peu plus lorsque tes iris tombèrent sur une silhouette familière. Elle était là, accoudée au bar, les yeux rivés sur son propre téléphone. Tu hésitas un instant à lui répondre qu’elle ne pouvait pas venir, juste pour observer sa réaction mais tu abandonnas rapidement l’idée et te précipitas vers elle. Un sourire radieux se dessina sur son visage et tu te contentas de plonger ton regard dans le sien. « Tu attendais quelqu’un ? » Tes yeux lorgnèrent rapidement les deux cocktails que le barman venait de déposer sur le comptoir et Len te tendit l’un d’entre eux. Tu attrapas le verre, hochant brièvement la tête pour remercier la jeune femme. « Me demande pas ce que c’est j’ai dit au barman de me surprendre. » Les coins de tes lèvres se soulevèrent de nouveau. Tu n’étais pas vraiment le genre de gars qui se laissait surprendre par un simple cocktail, ni même par quoique ce soit d’autre. Tu t’apprêtais à lui répondre quand tes yeux se posèrent sur ses vêtements. Tu ouvris la bouche, puis la refermas presque aussitôt. Ton regard s’attarda sur son chemisier puis sur son short en jean. L’un laissait apparaître son maillot de bain, l’autre était bien plus indécent que ce fameux slim qu’elle portait habituellement. « Tiens moi ça. » La voix de Len te tira de ta contemplation et tu t’emparas de son verre sans même avoir compris ce qu’elle venait de te demander. Tes pupilles étaient fixées sur les mains de la Delta qui s’affairaient à déboutonner ta chemise. « Beaucoup mieux. » Elle était là, dans toute sa splendeur, bien plus surprenante que n’importe quel cocktail que ce barman serait susceptible de te servir. Tu haussas un sourcil, cherchant à comprendre le pourquoi du comment. « T’es à Porto-Rico… Pas dans un couvent. » Elle sourit malicieusement, bien trop fière de sa remarque et tu ne pus t’empêcher de reposer tes yeux sur sa tenue. « Non, on n’est clairement pas dans un couvent. » Tu la fixas intensément alors qu’elle redirigeait la conversation vers un autre sujet. « T’as fini par réussir à lâcher Kai… je suis impressionnée. » Tu haussas les épaules sans parvenir à te départir de ton sourire. « Boucle-la et profites-en tu veux ? »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Lun 7 Mar - 23:38


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

« Tu attendais quelqu’un ? » tu lui souris alors qu’il plongea son regard dans le tien. Ca y est. Il t’en fallait peu pour être hypnotisé par ses yeux azurs. Evidemment que tu attendais quelqu’un. Toujours le même. « Toi, évidemment. » tu lui tendis l’un des cocktails, sans avoir la moindre idée de ce qu’il contenait. Vodka, tequila, rhum… Aucune idée. Mais la couleur te plaisait bien. T’en bus une première gorgée. Rhum. Mouais. Aucune surprise. Un cocktail à base de rhum dans les Antilles. Typique. La prochaine fois tu demanderas à Killian de te surprendre. Là, au moins il y aurait de la vraie surprise. Enfin, le cocktail était tout de même bon. Prévisible mais bon. Pendant ce temps-là, Killian te dévisageait. De la tête aux pieds, mais impossible de savoir ce qu’il pensait. Tu le vis ouvrir la bouche, puis la refermer quasiment aussi vite. T’aurais voulu savoir ce qu’il pensait. C’était trop ? Ou juste ce qu’il fallait ? A vrai dire, tu te foutais bien du regard des autres. Mais du sien, c’était tout le contraire. Puis tu t’affairas à déboutonner sa chemise. Il était bien trop couvert à ton goût. Surtout dans un cadre comme celui-là. Seulement il y avait de fortes chances pour que tu reboutonnes tout ça si tu le voyais se faire mater pour toutes les filles en chaleur qui se trouvaient à cette soirée. Et en même temps… Tu pouvais bien les comprendre. « Non, on n’est clairement pas dans un couvent. » Tu lui souris, amusée. « J’en profite. C’est pas à New York que je vais porter ça. » T’aimais pouvoir porter ce que tu voulais sans avoir à te justifier de la longueur (ou l’absence de longueur) de tes fringues. Il faisait chaud, et t’en portais le moins possible. C’était aussi simple que ça. Tu ne pus te retenir de mentionner Kai et le fait que ces deux-là étaient constamment en train de se taquiner, comme ils le faisaient sur Instagram. A croire qu’ils allaient finir marier. Enfin, dans un monde parallèle où ils auraient été gays. Heureusement pour toi, ce n’était pas le cas. Killian haussa simplement les épaules sans se départir de son sourire. « Boucle-la et profites-en tu veux ? »  « Oh, tu vas pas me le dire deux fois. » Tu ne pouvais pas non plus te départir de ton sourire. Le voir comme ça, aussi souriant, aussi… heureux, c’était bien trop plaisant à voir. Alors c’était ça quand il se lachait complètement ? Ça te plaisait tout autant. C’était perturbant au premier abord, tant tu étais peu habituée à le voir aussi expressif, mais c’était plaisant. Tu déposas ta main libre sur le torse de Killian, le poussant légèrement et le forçant à reculer, te foutant royalement des quelques personnes que vous bousculiez et qui finissaient par râler. Tu ne supportais pas la foule qui vous entourait au bord. Même s’il y avait toujours du monde, vous étiez moins serré et tu te sentais moins oppressée. Tu descendis le reste de ton cocktail et déposas le verre sur l’une des tables avant de reporter ton regard sur Killian. « Tu te souviens ce que tu m’as dit ? A propos d’une danse… ? » demandas-tu avec un sourire quasi angélique, en restant un peu trop longtemps fixée sur ses lèvres. Tu détournas rapidement le regard, pour te retenir de ne pas l'embrasser au milieu de tout le monde. Tu voulais voir Killian bouger, et puis, surtout, tu voulais profiter de sa présence au maximum. Il était hors de question que tu le laisses repartir vers Kai et Solal.



i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Mar 8 Mar - 23:50


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

« J’en profite. C’est pas à New York que je vais porter ça. » Un sourire amusé s’afficha sur ses lèvres alors que tu jetais un nouveau coup d’œil à sa tenue. Tu ne voyais pas franchement d’objection à ce qu’elle porte ça à New-York, en fait, tu ne voyais pas d’objection à ce qu’elle porte ça tous les jours. Tant qu’elle réservait ça pour toi. Cette pensée suffit à élargir ton sourire et tu portas ton verre à tes lèvres avant que Len ne remarque quoi que ce soit. Elle aurait été beaucoup trop fière de savoir que son short faisait son petit effet. Tu avalas quelques gorgées de ta boisson, balayant rapidement la salle du regard. Elle était bondée, remplie de têtes plus ou moins familières. Des étudiants, des touristes, des habitants. Un groupe de touristes semblait ne pas réellement comprendre dans quoi ils avaient mis les pieds. Choisir une destination telle que Puerto Rico pendant la période du Spring Break n’était clairement pas l’idée du siècle quand on avait dépassé la cinquantaine d’années. Un mouvement derrière Eleanor attira soudainement ton attention : soit tu étais trop bourré, soit tu ne l’étais pas assez. Dans tous les cas, tu avais un mauvais pressentiment. La blonde planta ses yeux dans les tiens et souleva son t-shirt, pas gênée le moins du monde. Tu manquas de t’étouffer, essayant tant bien que mal de masquer ta surprise par une quinte de toux. Tu regardas de nouveau autour de toi. Tu ne pouvais pas être le seul à avoir vu ça, pas avec toutes les personnes présentes autour de vous. Tes yeux se posèrent sur Len, puis sur la blonde derrière elle. Elle souriait toujours, mais son regard avait glissé sur ton torse. Apparemment, Len n’était pas la seule à préférer ta chemise comme ça. À l’instant même où la voix de la Delta parvint à tes oreilles, tu reportas ton attention sur elle, oubliant aussitôt ce qu’il venait de se passer. Oui tu avais lâché Kai, pour le moment. Lorsqu’il t’avait annoncé qu’il te traînait de force au spring break, tu avais refusé sans même prendre le temps d’y réfléchir. Tu te rappelais trop bien du bal cet hiver, celui où il t’avait salement lâché et tu ne tenais pas vraiment à réitérer l’expérience. Pourtant, il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour te convaincre de venir ici. Tu haussas les épaules, conseillant à Eleanor d’en profiter pendant qu’elle le pouvait. « Oh, tu vas pas me le dire deux fois. » Elle posa une main sur ton torse et tu reculas machinalement, la laissant te guider à travers la foule. Les bras levés comme pour montrer que ce n’était pas ta faute, tu lançais des regards désolés aux personnes que vous bousculiez. Tu ne voyais pas  où tu allais, tu ne comprenais même pas ce que la jeune femme était en train de faire. Au bout de quelques mètres, elle s’arrêta enfin, visiblement satisfaite de l’espace que vous aviez à disposition. Tu l’observas liquider son verre et le poser sur une des tables. « Tu te souviens ce que tu m’as dit ? A propos d’une danse… ? » Quoi ? Tes iris trouvèrent ceux de Len qui arborait à présent un sourire rayonnant. Si durant un instant tu t’étais demandé si elle était sérieuse, son expression venait d’effacer tes doutes. Tu avalas à ton tour le contenu de ton verre et le posas à côté du sien avant de prendre un air innocent. « Ça me rappelle vaguement quelque chose oui… » Tu soutins son regard un moment. Après tout, c’était toi qui lui avais dit de profiter, elle ne faisait que suivre ton conseil. Tu attrapas la main de Len et l’attiras gentiment vers toi, ton corps à quelques centimètres du sien. « Mais une piqûre de rappel ne serait pas de trop. » Tu posas ta main libre au creux de ses reins, te rapprochant un peu plus d’elle.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Mer 9 Mar - 21:43


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Tu le vis sourire une fois de plus, comme si une bêtise venait de sortir de ta bouche. Pourtant tu ne voyais pas. Tout comme tu ne te voyais pas te trimballer dans ces fringues en plein New York. Sauf peut-être en cas de –très- grosses canicules. Ou pour une quelconque Beach Party organisée à Coney Island. Mais tu n’apprécierais que très peu le regard de la gente masculine si tu portais ça simplement dans la rue. Enfin, tous, sauf le regard de Killian. Tu appréciais sans doute beaucoup trop la façon qu’il avait de porter son regard sur toi, de détailler la moindre chose. Ca te faisait te sentir bien. C’était différent du regard de n’importe quel autre mec. Tu avais beau clamer haut et fort que tu te fichais bien du regard des autres, ça avait quelque peu changé. Mais le regard de Killian t’importait. Tu avais beau être arrivée depuis moins de 24 heures, et par conséquent, ne pas avoir passé un moment avec lui, il te manquait déjà. Et pourtant, passer du temps avec les filles te faisaient un bien fou. Vous rigoliez de tout et n’importe quoi. Tu avais parfois l’impression que vos cerveaux étaient connectés. Sans doute trop pour votre propre bien. Seulement tu n’avais pas résisté à ton envie de voir Killian. Tu avais résisté, pendant une heure… Et tu avais finalement craqué. Prévisible. Tu comptais bien faire ce qu’il te disait et profiter de sa présence. Sans plus réfléchir, tu le poussas doucement jusqu’à un autre bout de la salle, te souciant peu des gens que vous bousculiez au passage.  « Ça me rappelle vaguement quelque chose oui… » Il soutint ton regard pendant un moment, et à vrai dire, tu aurais pu rester planter ainsi pendant encore longtemps. Mais tu sortis de ta contemplation lorsqu’il attrapa de ta main et te tira à lui. Ta respiration se stoppa pendant quelques secondes. Deux ou vingt, tu n’aurais su le dire. Cette proximité n’avait beau plus être si exceptionnelle que ça, tu restais toujours aussi surprise lorsque ça arrivait. Qui plus est, en public. Cette façon qu’il avait de t’amener à lui, de te serrer contre lui, ça te faisait perdre tes moyens à chaque fois. Même si ce n’était que quelques secondes, ça arrivait constamment. « Mais une piqûre de rappel ne serait pas de trop. » Ton sourire s’agrandit immédiatement. C’était une idée qui te plaisait. Il glissa sa main libre dans le creux de tes reins, alors que la tienne vint naturellement se poser sur sa nuque, vous rapprochant ainsi un peu plus l'un de l’autre. Tu relevas légèrement la tête, posant ton regard sur le sien, un sourire ancré sur tes lèvres alors que ton corps commençait à légèrement se déhancher. « Tu sais… Quand tu m’as dit que si tu avais ton premier cocktail avec les gars, j’aurais les suivants… Et même une ou deux danses… » Tes doigts commençaient à jouer avec ses cheveux, à la naissance de sa nuque, un peu comme si tu commençais à oublier les autres étudiants qui vous entouraient. « Tu me connais assez pour savoir que ce n’est pas le genre de choses que je vais oublier… » Tu bougeais un peu plus, au rythme de la musique, mais aussi en te laissant guider par Killian qui, il fallait l’avouer, te bluffait complètement. S’il y avait bien une chose que tu n’avais pas vu venir, c’était sa capacité à danser… Mais surtout, à danser en rythme. Y avait-il une chose que ce mec ne savait pas faire ? Ca t’exaspérait autant que tu adorais ça. Ouais, tes sentiments n’étaient jamais dans la simplicité. « Tu m’avais caché tes talents de danseur… » dis-tu sans le lâcher du regard.



i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Dim 13 Mar - 19:43


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Len était si proche de toi que tu parvenais sans mal à sentir son parfum même si tu avais l’impression de le sentir partout où tu allais. Ton canapé en était imprégné, ta veste de moto en était imprégnée. À vrai dire, le moindre de tes vêtements portait l’odeur d’Eleanor, comme si elle s’amusait à les porter quand tu n’étais pas là. C’était perturbant mais loin d’être dérangeant. Lorsque tu lui avouas à demi-mots qu’une piqûre de rappel ne serait pas de refus, son sourire s’élargit et sa main se glissa presque aussitôt derrière ta nuque. Les yeux rivés dans les tiens, ses hanches commencèrent à onduler au rythme de la musique alors que restais là, immobile. « Tu sais… Quand tu m’as dit que si tu avais ton premier cocktail avec les gars, j’aurais les suivants… Et même une ou deux danses… Tu me connais assez pour savoir que ce n’est pas le genre de choses que je vais oublier… » Tu sentis ses doigts s’emmêler dans tes cheveux et tu abandonnas toute tentative de résistance, laissant ton corps se mouvoir contre celui de Len. « Oh, tu parles de ça... » Tes fossettes se creusèrent à nouveau. Tu te rappelais bien avoir mentionné quelque chose comme ça mais tu te rappelais aussi avoir donné tes conditions. « Il me semble que mes propos exacts étaient si je suis d’humeur et peut-être. » Tu plongeas tes iris dans ceux d’Eleanor, amusé. « En d’autres termes… » Tes lèvres s’étirèrent légèrement et tu attrapas la main de la jeune femme, passant ton bras au-dessus d’elle pour la faire se retourner. Ton buste à quelques centimètres de son dos, tu rapprochas doucement ta bouche de son oreille. « Je ne t’ai promis que les cocktails, pas la danse. » Tes doigts entrelacés avec les siens, tu posas instinctivement ta main sur son ventre, réalisant à quel point la situation était étrange. Tu n’étais pas habitué à une telle proximité avec Len, pas dans ces conditions en tout cas. Et même si c’était arrivé à plusieurs reprises auparavant, tu ne parvenais pas à être totalement détendu lorsque vos deux corps étaient en contact. Tu te forças à penser à autre chose qu’à ta peau contre la sienne, préférant te concentrer sur la musique. C’était loin d’être le genre de musique que tu écoutais et les quelques pas de danse qu’Emma t’avait appris ne t’étaient pas réellement utiles. Pourtant, tes mouvements s’accordaient parfaitement à ceux de Len et ça suffisait à te rendre encore plus mal à l’aise. Cette proximité, cette lascivité. Tu aurais dû boire plus que ça. Les yeux de la Delta trouvèrent les tiens et tu oublias un instant ce à quoi tu pensais. « Tu m’avais caché tes talents de danseur… » Tu la fis tourner de nouveau de façon à être face à elle tandis qu’un mince sourire reprenait place sur tes lèvres. « Je ne te les ai pas cachés, je n’ai juste pas eu l’occasion de te les montrer. » Emma t’avait appris à danser avant même que tu apprennes à peindre. Tu n’étais pas aussi doué que Len, bien entendu, mais tu restais un partenaire parfaitement convenable, alcoolisé ou non. Tes yeux glissèrent le long du bras d'Eleanor et s’arrêtèrent sur sa main, ou plutôt vos mains. Tu retiras machinalement tes doigts d’entre les siens pour les poser sur sa taille. Si ça n’avait tenu qu’à toi, tu aurais certainement arrêté de la toucher tout court mais tu connaissais suffisamment Len pour savoir que ça l’aurait vexée. Seulement, mis à part le soir de la Saint-Valentin, tu t’étais tenu à ta décision de ne plus avoir de geste déplacé envers elle. C’était plus simple pour vous ou peut-être que ça ne l’était que pour toi.    
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Mar 15 Mar - 22:58


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Un sourire se dessina sur tes lèvres lorsque tu sentis le bassin de Killian se mouvoir au rythme du tien, comme s’il s’abandonnait finalement. Il était temps qu’il lâche prise, qu’il se laisse aller.  « Oh, tu parles de ça... » Oui ça. Tu affirmas d’un léger signe de tête. Oh. Ses fossettes qui se creusaient te faisaient fondre. T’aurais voulu détourner le regarder, et pourtant, tu en étais incapable. C’était peut-être un coup de l’alcool ou seulement l’effet que Killian te faisait. Mais ce sourire avait le don de t’étourdir à tous les coups. « Il me semble que mes propos exacts étaient si je suis d’humeur et peut-être. » Ses iris émeraude plongèrent dans les tiens avant de reprendre la parole. « En d’autres termes… » Tu sentais l’arnaque venir alors qu’il attrapait ta main pour te faire pivoter, ton dos se retrouvant contre son buste. Sentant son souffle sur ton oreille, tu frissonnas, avant de fermer les yeux, alors que vos doigts s’entrelaçaient naturellement. Tu étais tellement focalisée sur le contact de sa peau contre la tienne, que tu faillis ne pas entendre ce qu’il disait. « Je ne t’ai promis que les cocktails, pas la danse. » Tu souris, amusée par ses mots. « Tu joues sur les mots… » Ou peut-être bien que tu ne voulais te souvenir que de ce qui t’arrangeait. Tu voulais les cocktails et la danse. Enfin, tout au pluriel, tant que tu passais du temps avec le Beta. Ca changerait du temps passé dans son appartement. Ici, vous n’étiez pas enfermé, plein d’activités vous attendaient. La seule chose qui te dérangeait un peu était la curiosité que pourrait provoquer ta proximité avec le Beta. Tous vos amis étaient là, et tu n’étais pas franchement certaine de pouvoir échapper à un quelconque interrogatoire.  « Je ne te les ai pas cachés, je n’ai juste pas eu l’occasion de te les montrer. » Machinalement, tu suivis le regard de Killian, qui se dirigeait de ton bras jusqu’à vos mains. Tes yeux restèrent fixés quelques instants sur vos doigts entrelacés, du moins jusqu’à ce qu’il ne retire sa main pour ensuite la poser sur ta taille. Relevant les yeux, tu te demandais ce qu’il se passait dans sa tête. Si ce contact le gênait ou s’il s’y habituait. Même si les choses avaient quelque peu été différentes lors de la Saint Valentin, tout avait repris normalement les jours suivants. Enfin, à condition que tu puisses définir la normalité. Tu ne savais plus franchement ce que ça voulait dire ou ce qui était normal ou non entre Killian et toi. Sans vraiment t’en rendre comptes, tu te mordillas la lèvre inférieure, alors que tu étais dans tes pensées. Relevant la tête vers Killian, tu affichais un sourire en coin. « Alors c’est l’occasion de me les montrer. Et je dois avouer que je suis vraiment curieuse… » enfin ça il devait sans douter. La curiosité c’était un peu ce qu’il te qualifiait mais encore plus lorsqu’il s’agissait d’un sujet ou d’une discipline qui te tenait à cœur. Ou lorsque ça concernait Killian. « Ou t’as besoin de courage liquide avant ? » A vrai dire, tu ne dirais pas non à un verre de plus même si tu ne tenais que très peu à t’éloigner de son corps. Ça n’arrivait pas tous les jours, encore moins au cours de ces dernières semaines. Mais peut-être qu’avec un –ou deux- verre de plus, il serait plus enclin à dévoiler ses talents. « Enfin, si t’as besoin d’une toute autre source de motivation… Tu me dis… » lanças-tu avec un air faussement innocent en plantant ton regard sur celui de Killian.



i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Dim 27 Mar - 1:22


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Les yeux d’Eleanor rencontrèrent les tiens et tu te ressaisis immédiatement. Tu ne voulais pas que ton expression trahisse tes pensées, que Len interprète mal ton geste. Tu ne voulais pas tout gâcher comme tu l’avais fait il y a quelques mois. Un sourire se dessina sur tes lèvres comme si tu ressentais le besoin de la rassurer, comme si elle avait besoin de l’être. « Alors c’est l’occasion de me les montrer. Et je dois avouer que je suis vraiment curieuse… » La jeune femme affichait un sourire en coin et tu te retins de rire en entendant sa remarque. Elle n’avait pas vraiment besoin de le préciser, tu l’avais découvert par toi-même, à maintes reprises. Tu ne savais pas si elle posait autant de questions à tout le monde ou si elle aimait particulièrement t’en poser à toi. Dans tous les cas, tu n’étais pas la personne la mieux placée pour assouvir sa curiosité. « Ou t’as besoin de courage liquide avant ? Enfin, si t’as besoin d’une toute autre source de motivation… Tu me dis… » Tu t’arrêtas soudainement de danser pour la regarder, incapable de deviner si elle était sérieuse ou non. Peut-être que l’alcool qu’elle avait ingurgité avant ton arrivée parlait pour elle. C’était sans doute l’explication la plus simple, et la plus plausible puisque de toute manière, vous aviez la sale habitude de communiquer uniquement lorsque vous étiez alcoolisés, en colère, ou contraints à suivre une liste de défis stupides. Le reste du temps, vous évitiez tout simplement le sujet, retrouvant votre relation normale de semi-colocataires, si on pouvait encore qualifier votre relation de normale ou même la qualifier tout court. Tu relevas les yeux vers Eleanor, souriant face à son air faussement innocent. « Je n’ai besoin ni de courage liquide, ni d’aucune autre source de motivation. » Mais tu gardais tout de même son offre dans un coin de ta tête. Adroitement, tu interceptas le serveur qui passait à côté de vous et attrapas le cocktail qui se trouvait sur son plateau, le posant sur la table la plus proche. Tu n’en avais peut-être pas besoin maintenant mais cela ne signifiait pas que tu n’en aurais pas besoin plus tard. Il te faudrait certainement plus ça pour que tu arrêtes enfin de chercher un double sens à tout ce que disait Len mais pour l’instant, c’était suffisant. « J’ai juste besoin d’une partenaire digne de ce nom. » À l’aide de ta main droite, tu forças gentiment la Delta à se rapprocher de toi, ta bouche à quelques centimètres de son oreille, vos bustes collés l’un contre l’autre. Tu fermas un instant les yeux, profitant du fait qu’elle ne te voit pas. Toi qui te fichais habituellement du regard des autres, tu ne pus t’empêcher de trouver la situation étrange. Tu savais que tes amis n’étaient pas loin, qu’ils pouvaient sûrement te voir de là où ils étaient, que Kai t’assaillirait avec de nouvelles questions dès que tu le retrouverais. Questions auxquelles tu n’aurais toujours pas de réponses. Ton corps recommença à bouger lentement. Trop lentement pour la musique. Mais tu prenais ton temps, parce que c’était ce qu’Emma t’avait toujours appris à faire. Tu profitais de chaque mouvement, de chaque geste, même le plus minime. Sans t’écarter d’Eleanor, tu glissas tes lèvres vers son oreille, légèrement plus détendu. « Et visiblement je l’ai trouvée. »  


Dernière édition par Killian Enoch le Sam 9 Avr - 2:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Dim 27 Mar - 22:55


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Le sourire de Killian avait différents effets. Il y avait celui qui te rassurait, qui te confortait et qui t’empêchait de fuir. Puis il y avait ce sourire un peu plus large, qui illuminait la pièce autant qu’il t’illuminait toi. Tu raffolais de ce sourire plus que de n’importe quoi d’autres. Ce n’était pas contrôlé. Il réagissait seulement à ce qui l’entourait, ou le plus souvent à tes conneries. Il le savait bien que tu étais curieuse. C’était sans doute ton trait de caractère le plus accentué avec Killian. Non pas que tu lui ne réservais qu’à lui tes questions. Mais comme il n’y répondait pas, ça ne faisait que te pousser à en poser plus. Et encore plus. Son absence de réponse t’amusait autant que ça t’exaspérait. Tu avais appris à faire avec. La plupart du temps en tout cas. Mais parfois, ça te démangeait beaucoup, et tu voulais des réponses. Ne serait-ce que pour le connaitre un peu plus, même s’il t’avait déjà affirmé que tu le connaissais plus que n’importe qui d’autre. Mais les questions seraient pour plus tard. Pour un autre jour ou une autre semaine. Ce soir, c’était place à la danse. Surtout maintenant que tu venais de découvrir que le Beta se débrouillait plutôt bien. Tu lui proposas un verre pour se lancer, ou peu importe ce qu’il voulait en fait. Tu te retins de ne pas éclater de rire en le voyant s’arrêter de danser. Tu n’avais pu retenir de lui offrir un sous-entendu pareil. C’était juste bien trop tentant. Evidemment, il n’était pas dupe par cette moue faussement innocente que tu affichais. Il te connaissait. Sans doute trop. « Je n’ai besoin ni de courage liquide, ni d’aucune autre source de motivation. » « Dommage. » Tu affichais un air désolé, presque faussement vexé qu’il n’accepte pas ta seconde proposition, mais malgré toi, tes lèvres se soulevèrent légèrement. Killian intercepta l’un des serveurs, attrapant rapidement l’un des cocktails se trouvant sur son plateau, pour le déposer sur une table voisine. « J’ai juste besoin d’une partenaire digne de ce nom. » tu souris de plus bel, alors que la main de Killian te força à te rapprocher un peu plus. Pendant quelques secondes, tu en oublias presque de respirer, trop surprise et perturbée par cette proximité. Tu expiras lentement, mais surtout le plus discrètement possible, alors que ta main s’était glissée sous sa chemise, dans son dos. Tu ne tenais que peu à ce que Killian ne se rende compte d’à quel point tout cela pouvait te perturber. Tu fermas les yeux quelques instants, profitant de sa chaleur, du souffle contre ton oreille, de ses mouvements lents. Au fur et à mesure qu’il bougeait, ta main se resserrait un peu plus sur sa peau, autant que tu le pouvais, tentant de te contrôler comme tu le pouvais face à toute cette situation. Tu t’accrochais à lui comme si tu en dépendais. Et au fond, tu te demandais si ce n’était pas bel et bien le cas. Tu avais peut-être déclenché tout ça, mais si ce Spring Break commençait comme ça, tu ne savais clairement pas comment tu allais tenir une semaine. « Et visiblement je l’ai trouvée. » Tu ne pus t’empêcher de sourire, ravie de ce que tu entendais, et tu relevas légèrement la tête, plantant ton regard dans celui de Killian, sans pour autant t’en écarter. Ton bassin bougeait au rythme de celui de Killian, mais avec celui de la musique, et c’était bien mieux. « Tu danseras plus souvent avec moi alors ? » demandas-tu sans quitter son regard. T’étais à quelques centimètres de son visage, et ne pas te rapprocher un peu plus te demandait un effort considérable.



i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Sam 9 Avr - 4:03


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Le corps de Len collé au tien, tu retins ton souffle un bref instant. Cette promiscuité te rendait fou, Eleanor te rendait fou. Dès qu’elle était près de toi, tu perdais toute notion de rationalité. Elle était ton point faible, l’infime brèche que l’on pouvait trouver dans cette carapace que tu avais forgée autour de toi. Elle pouvait te faire plier, te faire céder en quelques mots ou en quelques gestes. Un seul regard de sa part suffisait à te faire fondre comme neige au soleil et pourtant, malgré tout ça, elle n’avait aucune idée de l’effet qu’elle te faisait. Aucune idée de la torture que tu ressentais depuis la dernière fois que tu t’étais autorisé à poser les mains sur elle, le soir de la Saint Valentin. Tu aurais pu lui dire ce que tu pensais réellement de votre relation ou de votre absence de relation, tu aurais pu lui avouer à quel point rester loin d’elle s’avérer plus difficile à mesure que le temps passait, mais tu n’en voyais juste pas l’intérêt. Dans quelques semaines, tu rentrerais sûrement en France et tout ça n’aurait plus d’importance. Tu soupiras. Silencieusement d’abord, puis plus bruyamment lorsque tu sentis la main de Len glisser sous ta chemise. Pourquoi fallait-il qu’elle rende la situation si compliquée ? Pourquoi maintenant ? Pendant trois ans, votre relation s’était limitée à une colocation par intermittence. Jamais un geste déplacé, jamais un regard de travers, rien. Mais pour une raison ou une autre, ça avait changé et tu ne savais pas si tu devais trouver ça ironique ou tragique. La jeune femme plongea ses yeux dans les tiens et tu sentis toutes tes certitudes s’évanouir. « Tu danseras plus souvent avec moi alors ? » Son souffle balaya de tes lèvres toute tentative de réponse. Elle était près, sûrement trop près pour que ce soit encore décent mais ça t’était égal. Vous n’aviez peut-être pas demain, mais vous aviez ce soir et ça te suffisait amplement. Avant que tu n’aies le temps de changer d’avis, ta main glissa dans les cheveux d’Eleanor et tes lèvres se posèrent durement sur les siennes. Tu n’avais pas eu l’intention d’être aussi ferme, mais la frustration accumulée les mois passés primait sur la délicatesse. Tu entrouvris légèrement la bouche tandis que ta main gauche remontait le long de la hanche de Len et se glisser sous son haut. Les gens n’avaient plus d’importance, elle seule en avait. Cette sensation de brûlure qui émanait de tes lèvres scellées aux siennes, ce mélange de lâcher prise et de culpabilité que tu essayais de taire durant ces quelques secondes ou ces quelques minutes. À contrecœur, tu t’écartas d’Eleanor, le souffle court, laissant tes mains retomber à tes côtés. Tu passas la main dans tes cheveux et fermas les yeux, juste assez longtemps pour t’assurer que ton regard ne trahirait pas tes émotions lorsque tu les rouvrirais. « C'est dans le baiser, dans le seul baiser qu'on croit parfois sentir cette impossible union des âmes que nous poursuivons, cette confusion des cœurs défaillants. » Tu te répétas ces mots intérieurement, réalisant seulement maintenant à quel point ils reflétaient la réalité. Des cœurs défaillants… Tu continuais de fixer Len, incapable d’ouvrir la bouche. Tu n’avais pas d’excuse pour ce que tu venais de faire, et tu ne voulais pas faire semblant de regretter. La seule chose que tu regrettais, c’était de ne pas l’avoir fait plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Jeu 28 Avr - 18:03


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Tu n’eus aucune réponse à ta question. Du moins, aucun mot ne sortit de la bouche de Killian. Mais sa main se glissa dans tes cheveux, vos regards toujours ancrés l’un dans l’autre, jusqu’à ce qu’il ne scelle subitement vos lèvres. Tu fermas les yeux un bref instant, profitant des sensations que te procurait son geste. Ta main sa glissa sur sa joue, intensifiant un peu plus ce baiser, empli d’une frustration accumulée depuis trop longtemps à ton goût. Alors que tu frissonnais en sentant sa main sous ton haut, ses lèvres finirent s’écartèrent des tiennes, et tu fronças légèrement les sourcils, surprise. Le souffle court, tu fixais Killian, comme pour comprendre, et tes traits se détendirent naturellement. Il n’y avait rien à comprendre. Ça aurait dû arriver plus tôt, mais tu restais étonnée de voir que Killian avait fait abstraction des gens autour de vous. Les démonstrations en public n’étaient pas non plus ton truc, et puis, tu tenais à garder Killian pour toi. Contrairement aux autres que tu avais pu embrasser, lorsque tu l’embrassais lui, ça te semblait différent. C’était plus qu’un baiser, tu le ressentais avec une toute autre intensité, et te donner en spectacle au milieu des gens, c’était comme les faire rentrer un peu plus de votre intimité. Pourtant, ce soir, tu n’y faisais que peu attention. Ils n’étaient qu’un brouhaha lointain, de vagues images qui se mouvaient autour.  Tu ne voyais que Killian, face à toi, qui ne disait toujours pas un mot. « Puis merde. » tu te rapprochas une fois de plus, te dressant sur la pointe des pieds, pour finalement encadrer son visage de tes deux mains, alors que tes lèvres se posèrent une fois de plus sur les siennes. Tu te foutais bien que vos plus proches vos plus proches amis soient quelque part dans la foule, qu’ils puissent vous voir et finalement vous assaillir de questions comme ils savaient si bien le faire. T’étais juste fatiguée de prétendre que tu ne ressentais rien ou qu’il était seulement ton colocataire. Tu n’arrivais même plus à te mentir à toi-même sur tes sentiments, alors mentir aux autres étaient devenus encore moins crédible. Décollant finalement tes lèvres des siennes, tu collas ton front sur le sien, te retenant de ne pas sourire comme une idiote, et pourtant, t’en mourais d’envie, parce que c’était typiquement l’effet qu’il avait sur toi. Tu voulais que cette soirée ne finisse pas. Tu voulais passer le reste de la soirée avec lui. Et juste lui, isolés des autres. A parler ou seulement à regarder les étoiles, à profiter du clapotis des vagues et de la musique qui se jouait au loin. Tu te moquais bien de ce que vous faisiez, tu ne voulais simplement pas en voir la fin. Finalement, tu glissas ta main dans la sienne et vous fraya un chemin au milieu de la foule, pour sortir de là. En quelques minutes, toutes ces personnes étaient devenues trop envahissantes à ton gout. Arrivés sur la plage, tu te tournas vers Killian en haussant les épaules. « J’me suis dit que tu préférerais être loin de la foule. » lâchas-tu en guise d’explication avec un sourire amusé sur les lèvres, alors que c’était simplement toi qui ne voulais plus te trouver au milieu de tout ça. Et puis, d’une certaine manière, en t’éloignant, t’avais un peu l’impression d’avoir Killian pour toi toute seule. Et ça, c’était plaisant.  



i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'm wasted on you. (killian)   Lun 2 Mai - 0:51


i'm wasted on you.
ELEANOR & KILLIAN

Ses lèvres, ses yeux, son corps. C’était comme si tous t’appelaient un peu plus fort chaque fois que tu essayais de te ressaisir. Pourtant il le fallait. Avec toute la volonté que tu étais encore capable de rassembler, tu décollas tes lèvres de celles d’Eleanor, ignorant ton souffle court et ton cœur battant. Tu ne pouvais pas, tu ne devais pas, tu ne voulais pas. Ok, peut-être que tu le voulais mais ça ne changeait rien au problème. Au contraire, ça rendait même les choses plus difficiles qu’elles ne l’étaient déjà. Len fronça les sourcils et te fixa un instant, l’expression figée. Tu résistas à l’envie de passer ton pouce sur son front pour détendre ses traits mais elle le fit d’elle-même et tu retins un soupir de soulagement. Si tu touchais Eleanor une nouvelle fois, tu n’étais pas certain d’être capable de t’arrêter comme tu venais de le faire. Une fois, mais pas deux. Tu restas silencieux, les yeux rivés sur sa bouche, cette bouche que tu aurais aimé embrasser jusqu’à ce que vos lèvres soient enflées et douloureuses. Ces yeux dans lesquels tu te perdais avec une facilité démesurée, ce corps que tu aurais aimé connaître par cœur et qui faisait défaillir tout ton système. « Puis merde. » Len s’approcha de toi et machinalement, tu fis un pas en arrière avant qu’elle n’entoure ton visage de ses mains, déposant un nouveau baiser sur tes lèvres. Tu essayas de t’écarter, de dire non, mais aucun son ne sortit de ta bouche et ton corps n’avait l’intention d’aller nulle part. Pas tant que Len serait là. Malgré toi, tu finis par lâcher prise et par lui rendre son baiser parce que même si ta raison refusait de l’accepter, tu en avais envie. Terriblement envie. Aussi effrayant, aussi désarmant que cela puisse paraître, tu ne parvenais à respirer correctement que lorsque ses lèvres étaient collées aux tiennes parce que de cette façon, tu étais certain qu’elles n’étaient pas collées à celles d’un autre. Eleanor finit pas s’écarter légèrement, rompant le contact de vos lèvres pour le remplacer par celui de vos fronts. Tu ouvris les yeux, ancrant tes iris dans les siens, essayant d’y lire quelque chose, n’importe quoi qui expliquerait pourquoi. Pourquoi elle ne t’avait pas repoussé ? Pourquoi elle t’avait embrassé ? Pourquoi tout était devenu si différent ? Tu ouvris la bouche, prêt à t’excuser, à retourner voir tes deux amis avant que tout n’aille trop loin. Mais à quoi bon ? Tout était déjà allé trop loin et le nier ne servirait à rien. Tu sentis la main de Len glisser dans la tienne, ses doigts s’enroulant entre les tiens presque trop naturellement. Tu détestais ressentir ça et pourtant ce n’était pas quelque chose que tu pouvais réfuter. Elle était faite pour toi. Tu avais mis du temps à le comprendre mais à présent, tout ton corps te le hurlait et cela n’avait rien à voir avec la quantité d’alcool que tu avais avalée. Tu suivis Eleanor sans réfléchir, loin de la foule, loin des visages familiers, loin de la sécurité. « J’me suis dit que tu préférerais être loin de la foule. » Elle avait beau sourire, tu étais incapable de faire de même. T’amener ici, où tu pouvais finalement être seul avec elle, était la pire idée qu’elle ait pu avoir. Tu l’observas longuement, essayant de masquer la tristesse dans ton regard. Rester loin de Len était la pire des tortures et pourtant, c’était une torture indispensable. « Je ne pense pas que ce soit très sage. » Ta voix était toujours aussi légère, aussi calme que d’habitude et grâce à un effort considérable, tu parvins à lui adresser un mince sourire.
Revenir en haut Aller en bas
 
i'm wasted on you. (killian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Spring Break-