Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 (killian) stuck in the elevator

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2999 messages et j'ai : 194 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: (killian) stuck in the elevator   Lun 7 Mar - 21:10


Stuck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu entrais dans l'ascenseur de l'hôtel non loin de ta chambre tout en regardant ton téléphone. Tu devais rejoindre Lone, tu ne savais pas trop où. Elle devait te parler de Dayan et Adan. Les deux dans la même phrase, cela n'annonçait rien de bon. Tu lui envoyais un texto et appuyais sur le numéro 0. Quelques secondes plus tard, l'ascenseur s'ouvrait et par réflexe, tu relevais la tête pour voir qui entrait. Ton cœur ratait un battement, Killian se tenait devant toi. Il ne manquait plus que ça. Tu lui faisais un petit sourire, te replongeant aussitôt dans ton téléphone, comme si il était devenu la chose la plus intéressante du monde. Tu passais dans ta main dans tes cheveux en notifiant à Lone que tu arrivais dans cinq minutes. Tu sentais le regard du jeune homme sur toi, tu n'osais pas lui parler, la dernière fois qu'il t'avait vu, tu avais été une véritable catastrophe. L'ascenseur continuait sa lancée et soudain, s'immobilisait, faisant clignoter les lumières de l'ascenseur. Tu relevais la tête brusquement, et dans un même mouvement, tes yeux rencontraient ceux du jeune homme. Bordel de merde. « Non mais c'est une blague ? » Tu parlais plus pour toi que pour lui, et tu commençais à appuyer frénétiquement sur le bouton d'appel d'urgence, en grommelant des insultes en italien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Mar 8 Mar - 1:05


Struck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu jetas un dernier coup d’œil à ton portable. Toujours pas de réponse. Ni Kai, ni Solal ne daignait répondre à tes messages. Ils étaient sûrement partis sans toi, quelque part sur la plage ou dans un bar à passer du bon temps entre frères. Tu t’apprêtais à ranger ton téléphone lorsque tu te ravisas, envoyant rapidement un sms à Eleanor. Pour une fois que tu étais parvenu à te débarrasser de Tweedledum et Tweedledee, tu ne pouvais décemment pas laisser passer cette occasion. Sans même attendre qu’elle te réponde, tu fermas la porte derrière toi et t’engouffras dans l’ascenseur à l’autre bout du couloir. Tu avais bien une demi-heure devant toi, si ce n’était plus et tu comptais bien en profiter pour découvrir la ville de Puerto Rico en solitaire. Depuis que tu étais arrivé ici, tu n’avais pas passé un seul moment sans compagnie et tu étais plutôt content d’en avoir l’opportunité. Alors que tu t’attendais à trouver un ascenseur vide, tu tombas nez à nez avec un visage familier. Claudia t’adressa un mince sourire avant de se reconcentrer sur son téléphone, fuyant une nouvelle fois ta présence. Tu restas là un instant, à la regarder en fronçant les sourcils. Tu ne comprenais pas vraiment pourquoi elle agissait comme ça en ta présence. La première fois, tu avais mis ça sur le compte de l’alcool même si Len avait trouvé tout aussi étrange le comportement de son amie. Mais là, ce n’était clairement pas dû à l’alcool. Elle avait l’air tout à fait sobre ou en tout cas, assez sobre pour être capable de pianoter correctement sur son téléphone. Voyant qu’elle n’avait pas l’intention de te faire la discussion, tu restas toi aussi silencieux. Ça ne te dérangeait pas au contraire, le silence avait toujours été une chose que tu appréciais. Seulement, ce genre de silence, celui qui s’était instauré entre Claudia et toi, était légèrement trop lourd à supporter. Tu observais les étages défiler lorsque que l’ascenseur s’arrêta brutalement. Les yeux de Claudia croisèrent les tiens, si rapidement que pendant un instant, tu crus l’avoir imaginé. Tu poussas un soupir à peine masqué. Si c’était une blague, c’était loin d’en être une bonne. Ton regard balaya la cabine à la recherche d’un bouton de secours ou de quelque chose qui s’en rapprochait. Rien. Rien, mis à part l’interphone. Avec autant de conviction qu’un étudiant en manque de sommeil puisse avoir, tu pressas ton doigt sur le bouton attendant d’entendre le moindre son de l’autre côté. Sans succès. Tu sortis ton portable de ta poche, le temps de constater que tu n’avais pas de réseau. L’inverse aurait été beaucoup moins drôle. « Claudia, t’as du réseau ? » Tu levas les yeux vers la jeune femme qui te regardait encore plus étrangement que la dernière fois. « T’étais en train d’écrire sur ton téléphone il y a à peine deux minutes… » Tu haussas un sourcil, te demandant si tu t’exprimais mal ou si elle avait tout simplement la tête ailleurs. Tu n’avais pas à proprement parler espionné ce qu’elle faisait mais tu ne connaissais pas trois milles raisons qui nécessitaient de taper aussi longtemps sur un écran de téléphone et qui n'incluaient pas l'utilisation du réseau.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2999 messages et j'ai : 194 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Mer 9 Mar - 17:02


Stuck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu regardais le jeune homme, l'air hagard. Il te parlait et te demandait si tu avais du réseau. Tu le regardais, comme si tu ne le comprenais pas, et il te signifiait que tu venais d'envoyer un texto. Tu regardais le jeune homme puis ton portable et balbutiais quelques mots. Ce n'était pas du tout ton genre d'être aussi déstabilisée. Et pourtant, il fallait croire que Killian avait le don pour te rendre mal à l'aise. « Je.. euh.. non, j'en ai plus. » Tu analysais quelques secondes la barre de réseau qui affichais désormais le fameux aucun service et tu soupirais. Tu réalisais soudain ce qu'il se passait et tu te calais dans un coin. A quoi bon s'affoler sur un bouton qui ne marchait même pas, tu étais destinée à rester coincée avec lui au moins pendant quelques temps. La promiscuité de l'ascenseur et le fait de le savoir si proche de toi te rendais nerveuse, et tu ne savais tout bonnement pas comment agir. Il allait certainement de demander à un moment où un autre ce qui clochait chez toi et il n'aurait pas complètement tord de demander. Tu étais ridicule, à être timide comme ça alors que tu avais couché avec lui sans même connaître son prénom. Tu posais ta main sur ton front et la passais ensuite dans tes cheveux en soupirant plus fort. Tu détestais les endroits confinés, depuis ton viol. Tu avais l'impression d'être prisonnière, et vulnérable, et ça avait le don de te rendre passablement désagréable, quand ça ne te faisait pas paniquer. Tu déglutissais difficilement et finissais par articuler quelques mots. « Faudrait pas que ça dure trop longtemps, je suis claustrophobe. » disais-tu avec un rire nerveux, alors que tu te laissais glisser contre le mur en relevant tes genoux vers toi et posant ton front contre ces derniers. Tu tentais de garder ta respiration lente, la contrôlant plus ou moins, alors que tu avais déjà l'impression d'étouffer. Tu relevais alors les yeux vers le jeune homme et décidais de lui parler. Car parler te faisait toujours penser à autre chose. « Tu connais Len' depuis longtemps ? » demandais-tu par curiosité, mais surtout pour savoir si lorsque vous aviez couché ensemble, ils se connaissaient déjà ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Ven 11 Mar - 0:59


Struck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu fixas la brune un moment avant qu’elle ne se décide à te répondre. Elle avait l’air complètement à côté de la plaque, comme à chaque fois que tu la croisais, comme s’il s’agissait d’une réaction à ta présence. Tu voulais bien croire que ta tête ne lui revenait pas, ça n’en restait pas moins étrange. Peut-être que son hésitation et ses balbutiements étaient simplement dus au choc. Tu n’appréciais pas beaucoup plus qu’elle d’être enfermé dans cet ascenseur, mais le mot panique ne faisait pas franchement partie de ton répertoire. Lorsque Claudia t’annonça finalement qu’elle n’avait plus de réseau, tu poussas un soupir qui fit parfaitement écho au sien. S’acharner sur le bouton d’urgence ne servirait à rien. Tu te laissas glisser au sol, ton carnet à dessin en appui sur ta cuisse, au moins tu avais quelque chose pour passer le temps. Ta main commençait à balayer la surface blanche lorsque la voix de Claudia brisa le silence. Un petit rire nerveux s’échappa de ses lèvres et tu relevas la tête, surpris de voir qu’elle était capable de t’adresser plus que trois simples mots. Tu la regardas essayer de contrôler sa respiration et ramener ses genoux contre sa poitrine comme tu avais vu Eleanor le faire auparavant. Ce n’était pas la meilleure façon de se détendre, au contraire. Plus elle se concentrerait sur sa respiration, moins elle oublierait l’endroit où elle se trouve, plus elle aurait du mal à se calmer. Elle resta comme ça pendant un moment puis finit par lever les yeux vers toi. Ton poignet s’arrêta brusquement et tes iris trouvèrent les siens. Sa question te prenait au dépourvu. Tu n’aimais pas particulièrement qu’on s’intéresse à ta vie, et encore moins à ce qui touchait Len. En temps normal, tu aurais certainement ignoré ce qu’elle venait de te demander, tu serais resté silencieux ou tu aurais fait demi-tour. Mais tu voyais bien que les intentions de Claudia n’étaient pas mauvaises et ce n’était pas utile de lui donner une autre raison d’agir étrangement avec toi. Au bout de quelques minutes de réflexion, tu daignas enfin répondre à sa question. « Ça fait pas mal de temps oui. » Tu lui adressas un mince sourire. Tu n’étais pas avare de détails, moins tu en disais, mieux tu te sentais et au fond, tu espérais juste que Claudia ne soit pas aussi curieuse qu’Eleanor. Pourtant, la brune à tes côtés te rappelait étrangement son amie. Tu recommenças instinctivement à crayonner sans pour autant couper court à la conversation. « Pourquoi ça t’intéresse ? » Oui, en général on retournait la question à l’interlocuteur. En général seulement. S’il y avait bien une chose que tu aimais faire, c’était aller à contre-courant. Tu levas de nouveau les yeux de ton carnet pour fixer ceux de la Delta, la dévisageant pour la première fois. Ses traits te semblaient familiers et pendant un instant, tu eus l’impression étrange de la connaître depuis plus longtemps que quelques mois. Tu fronças les sourcils, attendant silencieusement sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2999 messages et j'ai : 194 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Dim 13 Mar - 18:58


Stuck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu fermais les yeux et te concentrais sur la mine du crayon du jeune homme qui s'excitait doucement sur le papier, et tu soupirais. Ta respiration se calmait peu à peu. Tu ne voulais pas paniquer, ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Tu relevais la tête et passais ta main dans tes cheveux et il te demandais alors pourquoi ça t'intéressait de savoir si il connaissait Eleanor. Tu plongeais tes yeux dans les siens et haussais les épaules. « Et bien on est coincé ici. Et Len' ne parle pas souvent de toi. Enfin si, mais avec un sourire débile sur le visage donc... je m'intéresse. » Tu souriais légèrement, effectivement, Eleanor ne t'avait jamais complètement expliqué ce qu'il se passait entre eux, même si ça crevait les yeux. La façon dont elle le regardait, dont elle parlait de lui, c'était flagrant, il y avait beaucoup plus que de simples parties de jambes en l'air là-dessous. Et puis, c'était un bon moyen de rassasier ta curiosité grandissante que d'utiliser Len' comme alibi. Tu n'étais clairement pas prête à lui expliquer que tu avais couché avec lui et qu'il n'en avait aucun souvenir, alors tu espérais que ça lui revienne sans que tu n'es rien à faire. Tu détendais tes jambes pour les aligner sur le sol et tu regardais à nouveau ton téléphone, tu n'avais toujours pas de réseau. Tu soupirais à nouveau et tapotais tes mains sur tes cuisses lentement, essayant de t'occuper l'esprit du mieux que tu pouvais. « Je suis désolée pour mon comportement de l'autre soir. J'étais clairement... ridicule. » disais-tu, revenant sur cette fameuse soirée où tu l'avais reconnu pour la première fois, alors qu'il venait chercher ton amie. Il ne s'était pas douté qu'il était l'une des causes de ton état et tu voulais t'excuser pour avoir été si ridicule face à lui. Pour une première rencontre -enfin deuxième en vrai- tu n'avais pas été une amie très agréable. Tu lui souriais à nouveau légèrement et baissais les yeux, déstabilisée par ses yeux bleus, qui t'avaient fait le même effet la première fois que tu l'avais vu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Dim 13 Mar - 21:16


Struck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Avant même que Claudia ne te réponde, tu avais reporté ton attention sur ton dessin. Finalement, peu t’importait de savoir pourquoi elle s’intéressait à ta relation avec Eleanor et tu n’étais certainement pas le mieux placé pour lui apporter de quoi assouvir sa curiosité. Si Len elle-même n’était pas capable de le faire, c’était sans espoir avec toi. Tu la regardas tout de même lorsqu’elle t’annonça que Len ne parlait pas de toi ou en tout cas pas autant que la jeune brune le voudrait. Elle sourit légèrement en t’expliquant que les rares fois où Eleanor mentionnait ton prénom, c’était avec un sourire débile sur les lèvres. Tu ne pus t’empêcher de rire, un rire léger qui était plus qu’inhabituel venant de toi. Tu n’imaginais pas franchement Len sourire en parlant d’un gars, encore moins si tu étais le gars en question. Elle était plus du genre à grimacer, ou à ricaner en racontant ses péripéties, pas à sourire comme si elle avait perdu l’usage de son cerveau. « Pourquoi tu voudrais qu’elle parle de moi ? » L’air amusé, tu fixas Claudia quelques secondes. En dehors du fait que tu ne voyais pas de réelles raisons pour que Len parle de toi avec ses amies, tu étais aussi soulagé qu’elle ne le fasse pas. Len était certainement la seule personne qui en connaissant autant sur toi et c’était très bien comme ça. Tes yeux se détachèrent de ceux de la jeune femme pour se reposer de nouveau sur le papier à présent couvert de graphite. Tu ne prêtais plus réellement attention à ce que tu dessinais, c’était plus instinctif qu’autre chose. Les traits se succédaient à mesure que ton poignet se déplacer sur la surface granuleuse, immortalisant en quelques gestes le visage que tu avais mémorisé presque trop facilement. Une nouvelle fois, ce fut Claudia qui rompit le silence pour te présenter des excuses à propos de l’autre soir. Tu levas les yeux vers elle, surpris par ses propos. Elle avait agi bizarrement oui mais tu ne voyais pas pourquoi elle te demandait pardon. Qu’elle ait été ridicule ou non n’était pas ton problème mais uniquement le sien. Tu haussas un sourcil, masquant à peine ta perplexité. « J’ai déjà vu pire. » L’avantage – ou l’inconvénient – de bosser dans un bar. « T’étais bourrée, ça arrive à tout le monde. » Tu haussas les épaules. Les moments confessions, les excuses et tout ce qui s’en rapprochait, ce n’était pas vraiment ton truc. Claudia était bourrée et elle avait choisi le moment où tu t’étais montré pour courir aux toilettes. Fin de l’histoire. Si Len avait plaisanté en disant que tu avais fait peur à son amie, toi, tu préférais justifier sa réaction par son trop-plein d’alcool. Pourtant, encore maintenant, ses yeux bruns semblaient fuir les tiens. « Ça fait un peu plus de trois ans. » Tu n’avais pas prévu de dire ça mais tu continuas sur ta lancée, explicitant tes propos. « Eleanor. Tu voulais savoir si je la connaissais depuis longtemps. » Tu croisas son regard un bref instant, conscient que ce serait sans doute la seule question concernant Len à laquelle tu accepterais de répondre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2999 messages et j'ai : 194 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Lun 14 Mar - 22:57


Stuck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu haussais les épaules à la première question du jeune homme et jouais avec tes doigts, comme une enfant. Tu n'avais pas de quoi dessiner alors tu t'occupais comme tu le pouvais. « Eleanor est mon amie, on ne se cache pas beaucoup de choses. Et puis.. vous avez l'air proches. » Tu laissais ta phrase en suspens en observant toujours le jeune homme. Tu ne connaissais rien de lui, à part son corps dont tu avais quelques souvenirs flous. Tu ne savais pas quel âge il avait, ce qu'il faisait dans la vie, rien. Tu soupirais alors qu'il te faisait remarquer qu'il en avait vu d'autre, des personnes saoulent. Tu n'en doutais pas, mais tu n'étais vraiment pas fière du comportement que tu avais eu envers Len' et lui, ce fameux soir. Tu regardais ton téléphone, le priant de te remettre du réseau, et tu allumais un jeu pour passer le temps, alors que Killian te sortais de ta torpeur. Tu ne comprenais pas ce qu'il voulait dire. Trois ans de quoi ? Puis tu acquiesçais doucement alors qu'il te précisait que ça faisait trois ans qu'il connaissait ton amie et tu te concentrais à nouveau sur ton jeu, te murant dans le silence le plus complet. Tu ne savais plus quoi lui dire, il n'avait pas l'air très enclin à parler de Len', et tu pouvais le comprendre. Après tout, tu étais une inconnue pour lui. Ce n'était pas totalement vrai, mais pas totalement faux non plus. Tu jouais encore quelques minutes puis tu éteignais subitement ton téléphone, cette situation ne pouvait plus durer. Tu inspirais un grand coup et tu relevais les yeux vers Killian. « Tu t'en souviens vraiment pas hein ? » disais-tu en soufflant, plantant tes yeux dans les siens. Tu voulais mettre les choses à plat, une bonne fois pour toute, même si tu étais consciente de ce que cela allait engendrer par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Mer 16 Mar - 1:40


Struck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Proches ? Tu ne savais pas comment ta relation avec Eleanor pouvait être qualifiée. En fait, tu n’avais même jamais pensé à la façon dont les autres vous voyez. Vous étiez rarement ensemble en dehors de l’appartement, et les rares fois où cela arrivait, vous n’étiez que tous les deux. Jamais tu n’aurais pensé que les autres vous considérez comme proches et encore moins que vous étiez un sujet de conversation intéressant. Tu haussas à nouveau les épaules, n’ayant pas grand-chose à ajouter. Tu ne voyais pas de terme suffisamment précis pour remplacer celui qu’elle avait utilisé. Vous n’étiez pas spécialement proches, pas la plupart du temps en tout cas. Sans le savoir, Claudia venait de te donner matière à réfléchir. Ce que vous aviez Len et toi, c’était trop compliqué à définir et pour tout avouer, c’était quelque chose que tu ne tenais pas particulièrement à définir. Mettre des mots sur les choses qui vous entouraient était un moyen de les rendre plus réelles, mais mettre des mots sur les sentiments que vous ressentiez contribuait uniquement à rendre ces derniers plus fragiles et plus incertains. Tu répondis finalement à sa première question sans trop savoir ce que ça changerait pour elle que tu connaisses Len depuis trois ou cinq ans. Elle acquiesça simplement et se reconcentra sur son jeu comme si c’était la chose la plus passionnante du monde. Tu passas la main derrière ta nuque avant de faire glisser ton doigt sur certaines zones de ton dessin, laissant le graphite s’étaler suffisamment pour reproduire les ombres sur le portrait à demi-achevé. Ce n’était pas un portrait à proprement parler, c’était plus un croquis. Un dessin fait rapidement pour passer le temps. Un dessin fait à partir du modèle que tu avais sous les yeux. Mais un dessin parfaitement réussi, tu ne pouvais pas le nier. Tu entendis la jeune femme soupirer et tu relevas les yeux vers elle, croisant son regard incertain. Pendant un instant, tu pensas à lui faire répéter sa question, pas vraiment sûr de l’avoir comprise. Tu ne voyais pas ce qu’elle voulait dire et tu voyais encore moins ce dont elle voulait que tu souviennes. Tu avais forcément mal compris, ça n’avait pas de sens. « Me souvenir de quoi ? » Tes iris ne quittèrent pas les siens, trop intrigué par la tournure que prenait la conversation. Visiblement, quelque chose t’échappait. Quelque chose d’important. Tu ne savais pas si elle te parlait d’Eleanor ou d’autre chose. Sans doute d’autre chose, vu la façon dont elle tournait autour du pot mais de quoi ? Tu te redressas légèrement, posas ton crayon sur ton carnet et croisas les bras sur ton torse, concentrant toute ton attention sur Claudia. Tu avais tout ton temps, et même si l’ascenseur se remettait subitement en route, tu ne laisserais pas la brune partir sans te donner une explication convenable. Tu voulais savoir ce qu’elle avait derrière la tête, ce à quoi elle pensait en ce moment et surtout, tu voulais savoir pourquoi elle te posait cette question à toi. Elle ne te connaissait pas, tu ne la connaissais pas. Alors de quoi aurais-tu dû te souvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2999 messages et j'ai : 194 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Ven 18 Mar - 11:06


Stuck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Tu pouvais le voir dans ses yeux, il cherchait où tu voulais en venir par-là. Et il ne se souvenait clairement pas de toi, c'était sur et certain. Tu soupirais, tu ne pouvais plus faire marche arrière, cette fois-ci. Enfin, tu pouvais encore mentir en disant que vous vous étiez juste croisé une fois à une fête, mais il n'allait certainement pas plus comprendre, et te considérer comme une folle encore plus qu'il ne le pensait. Pourquoi avait-il fallu que lui aussi soit proche d'une de tes meilleures amies ? Avec Adan, tu étais entièrement fautive, mais avec Killian ce n'était pas pareil. Du moins, tu espérais. Il ne connaissait pas Len' à l'époque, il avait bien eu le droit d'avoir des conquêtes avant elle. Même si il s'agissait de toi. Tu tentais de te rassurer tant bien que mal en espérant que Len' n'apprenne pas la vérité tout de suite. C'était à toi de lui dire mais pas maintenant, tu ne savais pas ce qu'il y avait entre eux. Et Killian te croirait peut-être même pas, qui sait. Tu avais le don pour te mettre dans des galères impossibles. Tu recroisais tes jambes en tailleur et expirais lentement, avant de te lancer. « On s'est déjà vu une fois Killian. Dans le bar où tu travaillais, il y a trois ou quatre ans, je ne sais plus exactement. » Tu t'arrêtais là, espérant qu'il comprenne de lui-même, que ses souvenirs embués d'alcool lui reviennent en mémoire, mais il se contentait de te regarder, ne comprenant toujours pas où tu voulais en venir. Tu soufflais un grand coup, agacée qu'il ne se souvienne de rien, et replongeais tes yeux dans les siens. « On a couché ensemble, ce soir-là. Voilà. » Tu attendais qu'il te réponde et tu détournais les yeux, et c'est à ce moment-là que la lumière de l'ascenseur se rallumait et que la machine redémarrait. Tu faillis t'étouffer. On se foutait de toi, clairement. Tu levais les yeux au ciel et tu restais tout de même assise, ne sachant vraiment plus où te mettre. Tu finissais par te relever et baissais les yeux, tu sentais le regard du jeune homme sur toi, et tu voulais t'enterrer six pieds sous terre. Maintenant, tu espérais que les choses soient un peu moins bizarres entre vous, même si, clairement, ça n'allait pas être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Sam 9 Avr - 13:29


Struck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Le regard de Claudia pesait sur toi et tu la dévisageas longuement, l’observant réellement, comme si tu la découvrais pour la première fois. Seulement ce n’était pas le cas, et toutes les cellules de ton corps te criaient que tu aurais dû le savoir, que tu aurais dû le réaliser ce fameux soir, au bar, lorsqu’elle avait réagi étrangement en te voyant débarquer. Tu aurais dû, mais tu ne l’avais pas fait. Parce que comme d’habitude, Len avait octroyé toute ton attention, parce que comme toujours, tu ne raisonnais plus correctement lorsqu’elle était dans les parages. Pendant un instant, tu voulus faire taire Claudia, l’empêcher de prononcer les mots à voix haute. Tu n’avais pas besoin qu’elle le fasse, tu savais exactement de quoi elle parlait. Et contrairement à ce qu’elle semblait penser, tu t’en souvenais parfaitement. Tu n’avais juste pas fait le rapprochement entre la brune du bar et Claudia, ou alors tu avais inconsciemment préféré ne pas le faire. Tes yeux restèrent poser sur elle un moment. Un long moment. Plus tu la regardais, moins tu comprenais comment ça avait pu t’échapper. Tu passas les mains sur ton visage et relevas la tête vers elle. Une seule fois, tu n’avais couché qu’avec une seule fille au boulot et il avait fallu que ce soit Claudia. La meilleure amie de Len. Tu te retins de rire face à l’ironie de la situation. Ça aurait pu être n’importe quelle fille, n’importe quelle brune. À bien y réfléchir, ça aurait très bien pu être Eleanor elle-même, si elle était passée au bar durant cette période. Mais ça avait été Claudia. Parce qu’elle était là, parce qu’elle ne t’avait pas posé de questions, parce que ta journée t’avait éreintée, parce qu’à l’époque tu ne connaissais personne et que ça t’allait très bien comme ça. Tu avais des tonnes de raisons, mais très peu d’excuses. « Ça fait cinq ans. » De tout ce que tu aurais pu dire, c’était tout ce que tu avais trouvé. Tu ne voulais pas la contredire mais lui montrer que toi aussi tu t’en rappelais. Peut-être que tu aurais préféré ne pas t’en rappeler finalement, peut-être que ça aurait été plus simple de cette manière. Tu aurais voulu lui demander si Eleanor était au courant mais au fond de toi, tu savais pertinemment que non. Ce n’était pas franchement le genre de trucs que l’on balançait comme ça, au beau milieu d’un repas ou en buvant un cocktail sur la plage. Tu te redressas brusquement en entendant l’ascenseur redémarrer, ton carnet à dessin dans une main et ton crayon dans l’autre. Ton regard balaya machinalement le portrait que tu venais de dessiner. Deux minutes plus tôt, tu l’aurais sûrement regardé comme un dessin banal mais maintenant, tu savais que ce n’en était pas un. Tu n’avais pas juste observé ces traits, tu les avais touchés, tu les connaissais. Tu n’avais pas juste dessiné ce que tu voyais, tu avais aussi capturé ce dont tu te rappelais. Tu arrachas le croquis de ton carnet et le tendis à Claudia, ancrant tes iris dans les siens. « Je suppose que ceci explique cela. » Un léger sourire étira tes lèvres et tu passas la main derrière ta nuque, légèrement embarrassé. « Je te demande pardon, j’aurais dû m’en rappeler plus tôt. C’est pas le genre de choses qu’on oublie, habituellement. »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2999 messages et j'ai : 194 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Giza Lagarce et je crédite : ASTRA pour l'avatar et bat'phanie pour la signature, moi-même pour le profil.

MessageSujet: Re: (killian) stuck in the elevator   Lun 11 Avr - 21:50


Stuck in the elevator
KILLIAN & CLAUDIA

Il s'en souvenait. Il te rappelait même la date exacte, cinq ans. Ça par contre, tu ne t'en souvenais clairement pas. Tu plongeais tes yeux dans les siens et tu souriais doucement, haussant les épaules d'un air désolé. Finalement tu as plus de mémoire que moi. Tu riais doucement et c'est à ce moment là que l'ascenseur se décidait à se remettre en marche, vous faisant lever d'un même mouvement, Killian et toi. Tu soupirais, contente que la situation se débloque, tant au niveau de votre relation, qui n'en était pas vraiment une d'ailleurs, qu'au niveau de l'ascenseur. Il se remettait en marche petit à petit, les lumières se rallumant et la machine redescendant finalement à nouveau. Tu te tournais à nouveau vers le jeune homme alors qu'il te tendait la feuille sur laquelle il gribouillait encore quelques minutes auparavant. Tu haussais un sourcil à sa remarque et attrapais le portrait qu'il venait de dessiner. Ton portrait, en l’occurrence. Sahel te dessinais aussi, souvent. Tu levais les yeux vers Killian et lui souriais doucement en désignant le portrait. Tu dessines vraiment très bien. Tu te permettais de garder le dessin, tu le pliais et le rangeais dans ton sac à main, tu appréciais énormément le dessin, et tu ne le gardais pas parce que c'était lui qui l'avait dessiné. Tu riais à ses dernières paroles et les balayaient d'un geste. Oh c'est rien tu sais, ça arrive. C'est à ce moment là que l'ascenseur s'ouvrait face à vous et tu en sortais, avant de te tourner vers Killian. Je suis soulagée d'avoir mis ça au clair, je me sentais légèrement... bizarre avec tout ça. Tu riais à nouveau et lui faisais un petit signe de la main en t'éloignant, envoyant un message à Lone en passant pour la prévenir de ce qu'il venait de se passer. A bientôt Killian.
Revenir en haut Aller en bas
 
(killian) stuck in the elevator
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Spring Break-