Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 [FB] Juleo - Feeling electric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: [FB] Juleo - Feeling electric   Mar 8 Mar - 1:25


Feeling electric.
Juleo

Tu crevais de chaud. Que ça soit à cause de l'atmosphère festive, de la température presque étouffante de Porto Rico ou de l'alcool qui coulait dans tes veines, t'avais juste envie de sauter dans une douche froide. « Reagan bouge un peu plus nom de Dieu ! » dis-tu en posant tes mains sur ses hanches pour l'obliger à accentuer ses mouvements. Tu rigolais comme une idiote face à ta meilleure amie qui avait, tout comme toi, abusée des cocktails. Enfermée dans une combinaison noire moulante, tu avais laissé Claudia choisir ton déguisement pour ce soir et non seulement tu l'avais regretté une fois qu'elle te l'avait mis sous le nez, mais tu le regrettais encore plus maintenant. Black Widow, la Veuve Noire qu'elle t'avait dit alors qu'elle accessoirisait ta tenue pour la soirée. T'avais eu une confiance aveugle en elle et malgré tout, vous vous étiez bien marrées en enfilant tout ça avant de venir. Avec Reagan, vous l'aviez vite perdue de vue et vous étiez retrouvées au bar à siroter un, puis deux, puis trois cocktails jusqu'à ce que le barman vous offre des shooters gratuits et que vous vous les enfiliez un par un comme s'il s'agissait de Cristaline. A cet instant, ta vue était légèrement troublée mais pas assez pour ne pas être apte à reconnaître les gens qui t'entouraient. Tu reconnaissais là des partenaires beta, des delta, et même des columbias qui étaient venus profiter du Spring Break. Tu souriais à t'en arracher les joues. T'étais heureuse ou du moins t'avais l'impression de l'être. Ces quelques jours étaient une promesse faite à tes meilleurs amis pour te remettre sur pieds, une bonne occasion de retrouver ta joie d'antan et de te créer des nouveaux souvenirs auxquels penser. Cela faisait quatre jours que vous étiez arrivés et tu avais déjà eu à confronter le regard glacial de Skye et l'ignorance de Lloyd. Tu avais été prête à refaire tes bagages et t'envoler pour New-York mais Reagan avait senti ton mal être et avait mis les bouchées doubles pour te faire tout oublier. Mais t'étais pas celle qui devait oublier, t'étais celle qui devait assumer tes actes. Tu ne te sentais en rien légitime à toute cette éclate, ce bonheur, alors que tu avais fait souffrir deux des personnes auxquelles tu tenais le plus. « MAKE ME FEEL, LIKE I'M THE ONLY ONE IN THE WOOOORLD ! » crias-tu en cœur avec Reagan avant de t'arrêter de danser, le souffle coupé par ton hilarité. Tu posas ta main sur son épaule et lui murmuras que tu revenais, il fallait que tu t'hydrates, ce n'était plus possible. Il n'en faudrait plus beaucoup pour que tu te débarrasses de ce déguisement étouffant. Te frayant un chemin entre les étudiants surexcités, tu finis par atteindre le bar où tu commandes une pinte de bière. Elle arriva bien vite et après en avoir bu plus de la moitié d'un coup, tu tournas la tête et vis à quelques mètres de toi Sanaël aux côtés de Leo. Mis à part un petit verre peu de temps après la Saint Valentin, vous ne vous étiez pas beaucoup vus et surtout, vous aviez évité les sujets sensibles. Tu le savais affecté par toute cette histoire tout autant que tu l'étais. D'ordinaire, tu aurais réfléchi à deux fois avant de t'aventurer vers eux mais tu avais dépassé ce stade où ta conscience pouvait encore te parler. A pas de loup, tu te dirigeas vers eux et une fois dans le dos de Sanaël, tu passas ton bras autour de ses épaules, le sourire aux lèvres. « Messieurs ! » dis-tu en trinquant ta pinte contre le verre du beta avant de finir le peu qu'il te restait de breuvage. Tu posas ton verre vide sur le comptoir et regardas les deux étudiants « Oh mon Dieu ! Men in Black ! Qui fait Will Smith ? » demandas-tu, tellement excitée qu'on se demanderait presque s'il ne s'agissait pas de ton fantasme. La vérité était toute autre : il s'agissait d'un de tes films préférés et en tant que fan, ce genre de déguisement te rendait un peu trop heureuse. Quand soudain, ton regard tomba sur... le chien. Tes yeux s'ouvrirent ronds comme des soucoupes et tu te penchas pour le prendre dans tes bras. Après quelques papouilles, tu le tournas vers Leo et pris sa patte pour la tendre vers lui « M'accorderiez-vous cette danse Agent Jay ? » demandas-tu tout en bougeant la patte du chien, comme si ces mots provenaient de lui, et non de toi. T'en avais un peu rien à battre de paraître ridicule, tu ne réfléchissais plus, tu t'amusais. Tu oubliais.
© LOYALS.


Dernière édition par Juliet Jeutèm le Lun 1 Aoû - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Mer 9 Mar - 23:46


Feeling electric.
Juleo

« Prends-le ! » Quoi ? Prendre quoi ? Tu haussas un sourcil, ne comprenant pas où Sanaël voulait en venir. Tes yeux suivirent instinctivement les siens, qui étaient à présent rivés sur un individu poilu à quelques mètres de vous. Un sourire innocent illuminait le visage de ton ami et tu finis par sourire à ton tour. « T’es pas sérieux ? » S’il ne l’était pas, il faisait bien semblant. Les yeux ronds, la boule de poil vous regardait attentivement comme si elle était capable de comprendre le moindre mot qui s’échappait de vos lèvres. C’était perturbant, et à la fois plutôt hilarant. « Mec, on peut pas s’appeler les men in black si on n’a pas Frank avec nous. » Tu posas à nouveau tes yeux sur le carlin, essayant vainement de ne pas rire. Vous étiez seuls sur la plage, la majeure partie des vacanciers étant certainement déjà partie faire la tournée des bars. La soirée superhéros avait commencé depuis plusieurs minutes mais vous étiez là, en tête à tête avec un foutu chien qui avait des couilles plus grosses que ton poing. Tu soupiras finalement avant de prendre le clebs dans tes bras. « C’est pas comme ça qu’on ira voir Jésus. » Sanaël laissa échapper un rire et partit en direction du bar, Frank et toi sur ses talons. Tu ne savais pas exactement depuis combien de temps vous étiez installés au comptoir, plusieurs minutes ou plusieurs heures, tu ne parvenais plus franchement à différencier les unes des autres. Tu te rappelais seulement avoir été obligé de faire du charme à la responsable des lieux pour que Frank soit autorisé à rentrer. Sanaël était devenu ton nouvel indicateur d’alcoolémie, plus il chantait fort (et mal), plus tu savais à quel point vous aviez dépassé les limites. Et à en juger par la façon dont il braillait sur Rihanna, vous étiez arrivés à un point de non-retour depuis bien longtemps. Votre conversation n’avait pas plus de sens que l’image que vous renvoyiez. Deux blancs-becs trop alcoolisés en train d’essayer de remplir difficilement la gamelle de leur chien. Chien qui n’était en fait pas le leur. Le sourire aux lèvres, tu trinquas une nouvelle fois avec ton meilleur ami et avalas cul sec ton shooter. Combien ça en faisait ? Beaucoup trop. Et à la fois pas assez. Lorsque tu relevas la tête, tes iris croisèrent ceux que tu aurais reconnus entre mille. Juliet. Elle était là, le bras autour de l’épaule de Sanaël, un sourire similaire aux vôtres plaqué sur les lèvres. Tu ne t’attendais pas à la trouver ici et encore moins à ce qu’elle vienne vous voir. Instinctivement, tu l’observas des pieds à la tête, laissant ton regard s’attarder juste le temps nécessaire. « Black Widow. » Tu levas un énième shooter vers elle et engloutis rapidement son contenu. Quand elle vous demanda lequel d’entre vous était Will Smith, tu lanças un regard entendu à Sanaël. « Ni l’un, ni l’autre… mais on a braqué son chien. » Tu te retins de ne pas rire en voyant Juliet écarquiller les yeux. Tu n’aurais su dire ce qui était le plus étrange, qu’elle ne soit pas plus indignée que ça face à la situation ou qu’elle se serve de Frank comme d’une marionnette pour t’inviter à danser. Immédiatement, ton sourire disparut. La danse et toi n’aviez jamais vraiment fait bon ménage et l’alcool n’allait probablement pas changer la donne. Tu secouas frénétiquement la tête de gauche à droite. « Hun hun, même pas en rêve. » Tes yeux rencontrèrent ceux de ton meilleur ami et tu le supplias silencieusement de venir à ton secours. Il ne pouvait pas te faire ça. Il ne pouvait pas te laisser te ridiculiser sur la piste de danse, pas ce soir, pas au milieu de tous ces gens. Un sourire hilare étira ses lèvres. Si, il le pouvait. Et c’était exactement ce qu’il allait faire. Tu reportas ton attention sur la rouquine qui semblait trouver la situation plutôt amusante. « Je t’assure Juliet, c’est vraiment, mais genre vraiment, pas une bonne idée. » Si elle voulait repartir avec ses deux pieds en état de fonctionnement ce soir, il fallait mieux qu’elle passe sa route.
© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Ven 11 Mar - 18:23


Feeling electric.
Juleo

Tu ne savais même pas si tu voulais réellement danser avec Leo. Tu ignorais si cette proposition n'était en réalité qu'un prétexte pour passer un moment à ses côtés. Parce que t'avais beau essayer de te persuader que ce n'était pas le cas, pour Lloyd, pour Skye, pour vous deux, ses yeux bleus t'attiraient toujours autant. Pourtant, t'avais l'impression de faire face à l'interdit, quelque chose que tu n'avais pas le droit de toucher voire, de regarder. Suite à sa réponse négative, ton sourire disparut et tu filas le chien à Sanaël que tu ne pris même pas le temps de regarder. Ton regard était fixé sur lui et tes traits étaient tirés par l'insatisfaction. Non pas que tu n'avais pas l'habitude que l'on te refuse quelque chose mais là, tu n'étais pas décidée à le laisser s'en tirer aussi facilement. « Bien. » dis-tu en te mettant bien entre les deux Men in black afin d'atteindre le bar. Tu appelas le serveur et lui demandas dix shooters avec ce qu'il voulait dedans. En attendant que ta commande soit prête, tu te tournas face à Leo, une main sur la hanche, l'autre sur le comptoir. « Tu te souviens l'époque où tu me faisais chier avec ta drague à la con ? Enfin, je savais pas vraiment ce que tu voulais au final mais tu t'amusais à te lancer des défis pour que j'accepte de sortir un soir avec toi. » expliquas-tu un demi sourire sur les lèvres. Tu regardas Sanaël qui était derrière toi et qui ne ratait pas une miette du spectacle et l'informas, accompagnée d'un plus grand sourire « Oui, Leo a déjà été victime d'un râteau ou deux dans sa vie. » . Tes dix shooters fin prêts et alignés devant toi, tu les montras chacun du doigt à l'italien « Si je les bois tous en dix secondes, tu viens avec moi. » dis-tu, fière. T'entendis Sanaël derrière te conseiller de ne pas le faire mais d'un signe de main, tu lui ordonnas de se taire, les yeux toujours plantés dans ceux du grand frère de Claudia. Le corps à présent face au comptoir, tu pris le premier shooter et demandas à ton ami beta de te chronométrer. Quand il cria un go haut et fort, tu commenças ta descente de shooters, aux goûts totalement inconnus. Tu passas à la vodka orange, au rhum banane ainsi que sept autres variétés jusqu'à terminer par une vodka stroumph avec de la chantilly au dessus. Tu avalas le bonbon et tapas d'un coup sec sur le comptoir tout en tirant la langue à Sanaël, lui montrant qu'il n'y avait plus rien dans ta bouche. Ton ami se leva, avec Frank sous le bras droit et tendit vers le haut son poing gauche en criant victoire de Rhodes. Tu le suivis en levant les bras au ciel, heureuse, bien que tu risquais de regretter demain matin cet excès. Fièrement, ton corps se tourna de nouveau face à Leo et tu lui tendis ta main « Calzolari. », un grand sourire peint sur le visage.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Mer 16 Mar - 17:16


Feeling electric.
Juleo

Le sourire de Juliet s’effaça et tu la regardas fourrer Frank dans les bras de Sanaël. Tu aurais dû savoir que la jeune femme n’était pas du genre à se contenter d’un simple non. Encore moins lorsqu’elle était alcoolisée. Tu soupiras malgré toi en la voyant se pencher sur le comptoir pour commander dix shooters. Dix foutus shooters. Ton regard naviguait entre Juliet et Sanaël qui regardait la scène sans broncher. Si pendant un instant tu avais compté sur lui pour te sortir de là, tu venais d’abandonner tout espoir. La Beta se tourna vers toi, une main sur la hanche et l’autre sur le comptoir, prête à te sortir sa tirade. Oui, tu te souvenais parfaitement de cette époque, quoique ce soir tu t’en souvenais plus partiellement que parfaitement. Tu essayais vainement de te concentrer sur ses lèvres et sur les sons qui s’en échappaient mais c’était peine perdue, ton cerveau refusait de penser à autre chose qu’à ces lèvres sur ta peau, sur ta bouche. Tu secouas la tête, tu avais trop bu et elle avait trop bu et tout ça là, cette histoire de danse et de shooter, ça n’augurait rien de bon. Un sourire amusé étira tes lèvres lorsqu’elle informa ton meilleur ami que tu avais connu un râteau ou deux dans ta vie, sourire qui s’élargit un peu plus quand Sanaël fit mine d’être surpris. « Propagande. » Tu adressas un regard espiègle au jeune homme, te rappelant très bien les conditions dans lesquelles vous vous étiez rencontrés. Une fille. Deux gars. Deux râteaux. Ce genre d’échec, ça crée des liens. Le barman posa finalement les shooters face à Juliet et elle désigna du doigt chacun d’entre eux. Très mauvaise idée. Tu faillis protester mais le Beta s’en chargea avant toi, essayant de raisonner son amie, sans succès. Tu ricanas en voyant Juliet faire taire Sanaël d’un geste de la main, allant même jusqu’à lui demander de la chronométrer. Apparemment, tu venais de découvrir à qui Frank avait volé ses couilles. Dès l’instant où le signal de départ se fit entendre, Juliet attrapa le premier shooter et entama sa descente aux enfers. Partagé entre l’amusement et l’inquiétude, tu l’observas avaler le contenu de ses dix shooters, les uns après les autres, puis se tourner vers Sanaël, la bouche ouverte. Tu n’arrivais pas à croire ce que tu voyais. Après toutes ces années passées à te recaler, Juliet venait tout juste de te la jouer à l’envers. Tes yeux se posèrent sur la main qu’elle te tendait alors que ton nom traversait la barrière de ses lèvres. Il ne t’en fallait pas plus pour céder. Tu te servis un verre de whisky et l’avalas d’un trait avant d’attraper la main de la jeune femme, résigné. « C’était totalement stupide, j’espère que t’en es consciente. » Tu essayas tant bien que mal de prendre un air moralisateur mais le sourire qu’elle affichait rendait la tâche plus difficile que tu ne l’avais imaginée. Face à elle et à sa détermination, tu n’étais plus qu’une moitié d’homme. Et une moitié bien amochée. Tu la suivis sans protester davantage, te bénissant presque d’avoir ingurgité autant d’alcool. Tu ne voulais pas te souvenir du massacre demain, ni même les jours d’après.
© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Lun 2 Mai - 14:34


Feeling electric.
Juleo

Tu attendais, la main tendue, tandis qu'il hésitait encore quelques secondes. Ton regard de plus en plus insistant, il finit par avaler un nouveau verre de whisky et te suivit en te faisant presque la morale. Tu l'écoutais à peine, bien trop heureuse pour faire attention à ses réflexes de futur grand médecin. Bien vite, vous vous retrouviez au milieu de la piste de danse et tu te tournas vers l'italien pour pouvoir admirer sa mine déconfite. Il ne voulait pas danser soit-disant parce qu'il ne savait tout simplement pas aligner deux pas l'un après l'autre et pourtant, il t'avait suivie jusqu'ici. Ton sourire ne te quittait plus et alors que de nombreux étudiants sautaient, dansaient autour de vous, tu ne bougeais pas, immobile avant de reprendre la main de Leo dans la tienne et de le tirer à ta suite. Il devait très certainement se demander pourquoi vous vous éloignez autant de la piste et ça te donnait envie de rire. Mais tu n'en faisais rien, te dirigeant loin de tous les autres esprits embrumés par l'alcool. Une fois assez éloignés, tu te retournas face à lui et admis avec un regard amusé « Je suis une piètre danseuse aussi. ». Tu n'avais jamais vraiment eu l'attention de danser avec le jeune homme, ça n'avait été qu'un prétexte pour l'éloigner de la foule et de Sanaël qui devait être à présent en tête à tête avec le chien. Rien que de l'imaginer seul autour d'un verre avec Franck te faisait rire. Tu finis par te rapprocher du delta et murmuras assez fort pour qu'il entende « Et je dois t'avouer un autre truc... J'ai triché. ». Ton regard toujours autant amusé, tu voyais qu'il ne comprenait pas de quoi tu parlais. « Avant de venir vous voir, je savais que tu refuserais de venir avec moi. Alors j'ai parlé au serveur et lui ai demandé de me mettre que trois shooters d'alcool sur les dix que j'étais sur le point de lui demander une fois avec vous. » expliquas-tu, fière de ton escroquerie. T'aurais peut-être dû le laisser croire que tu avais ingurgité dix shooters d'alcool pour l'avoir avec toi, mais tu avais bien sentie qu'il s'était inquiété pour ton état. Tu finis par attraper son bras et le tirer de nouveau pour que vous vous asseyez dans le sable, bercés par la musique que vous pouviez toujours percevoir plus loin et par la lumière de la lune. Tu ne parlais plus, profitant de ce silence, de ce calme, pour prendre une grande inspiration, les yeux fermés. Peut-être que l'avoir emmené avec toi n'avait pas été une très bonne idée mais tu ne mesurais plus vraiment ce qui était bien et ce qui était mal lorsqu'il s'agissait de l'italien. Il était évident que l'idéal aurait été que vous ne vous revoyez plus après tout ce qu'il s'était passé vis-à-vis de Lloyd et de Skye, mais c'était plus fort que toi. Rien que de repenser à ton ex petit ami et à ton ancienne amie d'enfance te faisait frisonner. Tu repensas à cette scène partagée avec la jeune flic alors que toute une assemblée l'avait vue te gifler. Gifle que tu avais sûrement méritée. Machinalement, tu posas ta main sur la joue où elle t'avait frappé et rouvrit les yeux pour reporter ton attention sur Leo. « Tu penses qu'on est les méchants ? » demandas-tu, sachant pertinemment qu'il saurait à quoi tu faisais référence. Phrase plutôt comique étant donné que vous étiez tous les deux déguisés en super-héros, ceux qui propageaient le bien et la sécurité alors qu'en réalité, vous portiez sur vos épaules les larmes de deux personnes qui vous étez chères.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Ven 6 Mai - 15:47


Feeling electric.
Juleo

Tu retins un soupir en voyant Juliet s’arrêter au milieu de la piste, te forçant à t’arrêter à ton tour pour ne pas lui rentrer dedans. Si on t’avait dit que tu devrais bouger ton corps au milieu de tous ces gens, tu aurais certainement avalé le double de ce que tu avais déjà ingurgité avec Sanaël. Tu détestais ça, plus encore quand Juliet était là pour t’observer te ridiculiser. Les yeux rivés sur toi, elle te fixait en souriant, un peu trop largement à ton goût. Tu ne savais pas à quoi elle pensait, tu doutais même qu’elle soit encore capable de penser convenablement après les dix shooters qu’elle venait de s’enfiler mais elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait. Plus que toi en tout cas. Une fois encore, tu la laissas prendre ta main et t’entraîner ailleurs alors qu’un froncement de sourcil prenait place sur ton visage. Tu avais peut-être un peu trop bu, mais tu étais certain que la piste de danse n’était pas par là. Juliet lâcha finalement ta main et se retourna vers toi, avouant à demi-mots qu’elle aussi était une piètre danseuse. Tu ne savais pas si tu devais être soulagé ou intrigué mais le soulagement finit par l’emporter et un sourire se dessina sur tes lèvres. Tu venais sans doute d’échapper au pire, alors autant en profiter, même si tu ne comprenais pas exactement où Juliet voulait en venir. Elle se rapprocha de toi, murmurant assez fort qu’elle avait triché. Triché à propos de quoi ? Tu n’en avais aucune idée mais ça semblait fortement l’amuser. Lorsqu’elle finit par cracher le morceau, tu ne pus t’empêcher d’éclater de rire. « Un complot avec le barman ? Mademoiselle Rhodes, vous me décevez. » Tu te retins de sourire. En fait, ça te rassurait. Tu ne doutais pas de la résistance de Juliet à l’alcool, mais ces dix shooters auraient suffi à abattre n’importe quel bête, y compris Sanaël et toi. Bon ok, peut-être pas Sanaël. Tes iris s’ancrèrent un instant dans le vert de ceux de Juliet et tu esquissas un léger sourire. « Est-ce que je dois te demander pourquoi tu m’as emmené ici alors ? » Tu ne voyais pas très bien ce que tu faisais là, ni même pour quelle raison elle t’avait arraché à ton meilleur ami. Elle ne voulait pas danser, et à en juger par sa main qui s’enroulait à nouveau autour de ton bras, elle ne voulait pas non plus te laisser repartir. Tu t’assis à ses côtés, le regard posé sur elle, essayant de deviner ce qui lui passait par la tête mais tu n’avais jamais réussi à comprendre Juliet. Peut-être parce qu’elle ne t’en avait jamais vraiment laissé l’occasion. Tu restas silencieux, refusant de rompre le silence en premier. Tu te concentras sur le bruit des vagues, sur les quelques rires qui te parvenaient, sur le sable qui était sûrement en train de ruiner ton costume. Mais tes yeux revenaient sans cesse sur la jeune femme à côté de toi, comme si à force de la regarder, tu parviendrais à déceler la moindre de ses pensées. Quand elle rompit le silence, ses pupilles croisèrent les tiennes et tu la dévisageas impunément. Tu réfléchis un moment, pas franchement sûr qu’il y ait une bonne réponse à sa question. Si blesser les gens que vous aimiez faisait de vous des méchants, alors oui, vous l’étiez. Sans l’ombre d’un doute. Mais ça ne se résumait pas à ça. Ce n’était pas comme si vous aviez souhaité les blesser volontairement, et encore moins comme si vous l’aviez prévu ou comme si vous vous en réjouissiez. Au bout de quelques minutes suffisamment longues pour que tu en viennes à te demander si tu allais finalement répondre à sa question, tu finis par te décider. « Ça dépend. Est-ce que tu qualifierais de méchant quelqu’un qui a fait uniquement ce qu’il avait envie de faire sur le moment, sans penser à ce qui viendrait après ce moment ? » Tu ne cherchais pas à te dédouaner, tu savais depuis longtemps qui rien ne ferait disparaitre la culpabilité que tu ressentais. Seulement, tu ne pouvais pas laisser Juliet penser que tout était tout noir ou tout blanc. Il y avait d’autres choses à prendre en considération, d’autres paramètres qui rentraient dans cette équation devenue bien trop complexe pour chacun d’entre vous.
© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Mar 14 Juin - 20:18


Feeling electric.
Juleo

Tu attendis patiemment que Leo te donne une réponse, bonne ou mauvaise peu t'importait, tant que tu arrivais à comprendre son point de vue sur ce que vous aviez fait. Une main appuyait contre ta joue, tu l'observais réfléchir à quoi te répondre. C'était fou comme, avant, tu n'avais pas réalisé à quel point il était beau. Bien sûr, tu le savais à ton goût (d'ailleurs, il était assez rare qu'il ne soit pas du goût d'une jeune femme, ou d'un jeune homme) depuis bien longtemps mais alors que tu admirais son profil se dessiner dans la pénombre grâce au clair de lune, tu ne savais plus si une fois dans ta vie, tu avais ressenti ce que tu ressentais à cet instant même. C'était un mélange de bonheur, de tranquillité et une touche d'excitation. Tu soupçonnais l'alcool dans ton sang mais si tu voulais être parfaitement honnête avec toi-même, tu saurais qu'il ne s'agissait pas seulement du rhum que tu avais ingurgité. La voix de l'italien finit par te sortir de ta torpeur et il te posa une question en guise de réponse. Tu restas bête quelques secondes avant de faire une moue embêtée. Il venait de te poser une colle et tu ne savais pas quoi lui répondre. Certes, beaucoup d'hommes pensaient que suivre son coeur était une des choses les plus nobles mais lorsque la souffrance d'un autre être entrait en jeu, il y avait de quoi remettre en question cette noblesse. Tes yeux étaient toujours ancrés dans les siens et tu fus déçue de ne pas être capable de bien voir le bleu qui les constituait. Tu finis par hocher la tête pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas tort avant de parler à ton tour, changeant de sujet. Vous n'alliez pas vous attarder sur le sujet et risquer d'avoir le cafard. « Je t'ai emmené ici parce que j'en avais envie. » dis-tu, simplement, en réponse à une question qu'il t'avait posée juste avant de vous asseoir. Consciente de l'aspect assez vague de ta réponse, tu lui offris un grand sourire et le poussa doucement avec ton épaule. « Puis y a une fille qui mate Sanaël depuis tout à l'heure, fallait bien que je vienne en aide à cette pauvre âme perdue. Tu la gênais. Donc j'me suis auto-portée volontaire pour t'éloigner de lui. » ajoutas-tu, fièrement, pas déterminée à lui dire la vérité qui était que tu avais tout simplement eu envie de passer du temps seul à seul avec lui. De manière générale, tu t'appliquais à garder tes sentiments pour toi-même et ce n'était pas ce soir que ça allait changer. Tu pouvais sentir ton corps bouillir dans ce costume alors que la lune était votre seule lumière. Ton regard quitta le visage du bel italien pour se loger sur la mer et son immensité, ce qui te donna une idée. En deux temps trois mouvements, tu étais debout, te débarrassant de la ceinture qui entourait tes hanches et ouvrant la fermeture éclair qui était, non pas dans ton dos, mais devant. Tu ne te rendais pas compte du spectacle que tu offrais au delta et tu t'en fichais pas mal, l'alcool te faisant oublier ta pudeur. Doucement et surtout difficilement, tu enlevas la combinaison qui moulait tes formes et la jetas derrière toi, te sentant bien mieux en maillot de bain à cet instant. Tu pris une grand inspiration, heureuse et libre, et te retournas vers le jeune homme à tes côtés, toujours assis. « Je t'attends ou tu restes là ? » demandas-tu, mains sur les hanches avec un sourire si grand que l'on avait l'impression que tes joues allaient lâcher. Et contrairement à ce que tu avais avancé, tu n'attendis même pas que Leo se lève ou quoi que ce soit et partie en courant vers l'eau. Ton corps fut heurté par la température de l'eau, chaude mais toujours moins que celle de tes membres à cet instant et tu t'enfonças dans l'océan.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Dim 17 Juil - 3:01


Feeling electric.
Juleo

Tu fixas Juliet un bon moment, te demandant à ton tour si elle allait répondre ou si elle allait se contenter de rester silencieuse. Finalement, peut-être qu’il n’y avait pas de réponse à sa question ; les personnes impliquées dans cette histoire avaient déjà toutes leur propre réponse et Juliet et toi étiez plein placés pour savoir à quel point vos avis divergeaient. Est-ce que vous étiez les méchants ? À tes yeux, non. À leur yeux, certainement. Ses yeux toujours ancrés dans les tiens, la jeune femme finit par hocher la tête et tu lui adressas un faible sourire. Tu ne savais pas exactement pourquoi elle t’avait emmené ici mais tu n’avais pas spécialement envie de passer la fin de soirée à te rappeler chacune de tes erreurs, de vos erreurs, et des conséquences désastreuses qu’elles avaient engendrées. Tu voyais chaque jour le résultat de ce que tu avais fait et tu ne tenais pas particulièrement à te le rappeler encore une fois ce soir. Comme si elle avait lu dans tes pensées, Juliet reprit soudainement la parole pour changer de sujet, préférant répondre à ta question initiale. Une nouvelle fois, tu fronças les sourcils, pas certain de comprendre où elle voulait en venir. Comment pouvait-elle te demander si vous étiez les méchants, puis t’annoncer peu après que si elle t’avait emmené ici, c’était simplement parce qu’elle en avait envie ? Pourquoi voudrait-elle empirer encore plus ses relations avec Lloyd et Skye ? Ces questions menaçaient de franchir la barrière de tes lèvres lorsque son épaule entra en contact avec la tienne, t’arrachant un sourire amusé. Tu hochas la tête en l’écoutant parler de cette fille qui draguait Sanaël, un peu sceptique face à cet argument. « Si tu veux mon avis, je pense qu’elle me matait moi et que, par conséquent, tu viens de décourager cette pauvre âme perdue. » lanças-tu sans la quitter des yeux, jouant le jeu aussi fidèlement que possible. Tu la vis détourner le regard et se lever, ouvrant la fermeture éclair de son costume le plus naturellement du monde, oubliant ta présence et l’endroit où vous vous trouviez. « Juliet ? Tu fais quoi là ? » Un murmure. Un souffle. Couvert pas le bruit des vagues qui s’écrasaient sur le sable. Tu observas la jeune femme continuer sur sa lancée et se débarrasser de sa combinaison, incapable de dire quoique ce soit d’autre pour l’arrêter. Lorsqu’elle se tourna vers toi, le sourire aux lèvres, tu ouvris la bouche et la refermas presque aussi vite. Cette fille était sans aucun doute le plus grand mystère auquel tu aies jamais eu affaire. Sans même essayer de savoir si c’était l’alcool ou tout autre qui agissait à ta place, tu imitas la Beta et te débarrassas de ton costume, déboutonnant les boutons de ta chemise un à un, prenant tout ton temps. Tu jetas un dernier coup d’œil en direction du bar, espérant presque voir Sanaël débarquer pour t’empêcher de faire ce que tu étais sur le point de faire. Mais tu savais qu’il ne viendrait pas, et que même s’il venait, il ne serait pas en état de t’empêcher de faire quoique ce soit. Tu retiras tes derniers vêtements et rejoignis Juliet, secouant la tête en signe de désapprobation et souriant comme un enfant. Tu sentis tes muscles se contracter quand tu entras dans l’eau, puis se détendre à mesure que ton corps s’habituait à la température du liquide, s’enfonçant un peu plus profondément dans l’océan à chaque pas qui te rapprochait de la jeune femme. Ton corps à une distance raisonnable du sien, tu t’arrêtas finalement et levas les yeux vers elle. « Et la vraie raison, c’est quoi ? » demandas-tu sérieusement, faisant référence à votre discussion inachevée. Âme perdue ou non, Sanaël était parfaitement capable de se débarrasser de toi quand tu commençais à gêner, et Juliet le savait aussi bien que toi. Ça aurait certainement pu marcher, avec n’importe qui, mais pas avec toi.  

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Jeu 21 Juil - 23:05


Feeling electric.
Juleo

Tu caressais du bout des doigts la surface de l'eau, avançant un peu plus loin dans la pénombre. Tu avais pénétré dans les profondeurs de l'océan nord atlantique en toute hâte et maintenant que la fraîcheur des vagues venait heurter ton dos, tu te sentais bien plus paisible. Tu en oubliais même le bruit que produisait la soirée, au loin, là où Sanaël devait être en train d'échanger des baisers fiévreux avec une nouvelle blonde. Presque instinctivement, ton regard se tourna vers la plage pour observer en un rapide coup d’œil les étudiants dansant tous ensemble sur le sable au rythme de la musique. Mais tu étais bien trop loin pour percevoir les expressions, les visages de chacun. Et c'était ce que tu avais voulu. T'éloigner. Pourtant, on ne pouvait pas dire que ton début de soirée avait mal commencé, pour ne pas mentir, tu en avais même un peu trop profiter, enfilant les verres bien trop vite. Et bien que l'alcool était encore présent dans ton sang et que son effet euphorisant était toujours actif, ta vision se faisait moins trouble. Peut-être était-ce dû cette douceur, cette caresse que t'offrait la mer. Unique et délicate. Concentrée dans ta contemplation des étoiles, brillantes et magnifiques ce soir, tu n'entendis pas l'italien arriver à tes côtés, se positionnant à deux mètres de toi, comme pour garder une certaine distance. Distance que ton corps supportait durement, encore plus que d'habitude. Mais tu ne bougeas pas d'un poil jusqu'à ce qu'il parle. Ton sourire radieux quitta les astres pour se tourner vers Leo. Leo et ses questions que tu commençais à maudire sérieusement. Dire que tu l'avais emmené ici par envie ne semblait pas le satisfaire, à croire qu'il cherchait à creuser un peu plus dans ta tête. Ses traits étaient tirés par l'envie de connaître la vérité, par la curiosité dérangeante dont il faisait preuve à cet instant. Au bout de quelques secondes, tu te tournas complètement face à lui et approchas ton corps plus près du sien, tout en gardant une distance correcte bien que ta capacité à évaluer les bonnes distances restait embrouillée par les mojitos ingurgités précédemment. « Tu ne sembles pas prêt à abandonner, je me trompe ? » dis-tu en croisant les bras, d'un faux air ronchon. Tu n'appréciais pas que l'on te pose autant de question à ton propos et tout spécialement sur ce que tu pouvais ressentir. « Bon, si tu insistes. Je t'ai fait venir ici tout simplement pour... » et avant même de finir ta phrase, tu te jetas sur ses épaules dans l'espoir de le faire tomber. Il ne devait certainement pas s'y attendre car il perdit pied et tomba en arrière après avoir eu le réflexe de t'attraper au vol. Vos corps s'enfoncèrent dans l'immensité de l'océan et vos têtes en ressortirent presque en même temps. Toi, tu rigolais, comme une idiote, comme une jeune femme un peu éméchée qui s'amusait d'un rien. Sur ton visage était peint un sourire sincère, ce même sourire qui ne t'avait pas quitté depuis quelques minutes. Dans votre chute, tu n'avais pas lâché le cou du bel italien, encore pire qu'une moule à son rocher, et il ne t'avait pas plus lâché, certainement apeuré par la possibilité que ton état te fasse rester sous l'eau. Vos corps collés, peut-être même trop proches, tu profitais de ce moment pour passer une de tes mains dans ses cheveux trempés, les lui ébouriffant avec douceur et taquinerie. Après ce geste tendre, tu replongeas tes yeux dans les siens, une expression à la fois sérieuse et enfantine couvrait ton visage. « C'était le seul moyen de passer un moment avec toi sans craindre que quelqu'un ne nous voit. » avouas-tu dans un murmure tandis que ton sourire s'agrandissait un peu plus alors que tu enregistrais chaque détail de son si beau visage.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Ven 5 Aoû - 14:30


Feeling electric.
Juleo

Dire que tu avais prévu ce qui allait arrive était un mensonge. Tu avais été pris de court, comme un peu trop souvent quand il s’agissait de Juliet. Elle t’avait traîné dans l’eau de la même façon qu’elle t’avait traîné sur la plage. Avec une facilité déconcertante. Peut-être que l’alcool parlait pour toi, peut-être qu’il agissait pour toi ou peut-être que tu étais juste faible lorsqu’il s’agissait de la rousse. Peut-être. Sûrement. Tu avais été faible quand tu t’étais autorisé à l’embrasser alors que tu étais avec Skye, tout comme tu avais été faible quand tu lui avais ouvert la porte de chez toi, cette fameuse nuit où les choses avaient commencé à ne plus avoir aucun sens. Doucement, tu t’approchas de la jeune femme, prenant soin de rester suffisamment loin pour éviter tout contact. Tu voulais savoir pourquoi elle t’avait emmené là, pourquoi maintenant, pourquoi ce soir. Tu voulais la vraie raison et pas juste une phrase à double sens. Tes yeux glissèrent sur l’eau, sur cette étendue noire dans laquelle vos corps étaient plongés. Plus vous vous éloigniez de la plage, plus l’obscurité vous enveloppait, les seuls points lumineux provenaient des bars que vous aviez quittés et du ciel étoilé. Juliet se tourna finalement pour te faire face, s’approchant un peu plus de toi, un peu trop même. « Tu connais les Calzolari. » répondis-tu simplement en haussant les épaules. Elle avait suffisamment parlé à Claudia pour le savoir, même si ta sœur était sans doute plus coriace que toi, et plus insistante. Le fait est qu’elle n’abandonnait jamais. Si elle voulait des réponses, elle les obtenait, c’était comme ça et pas autrement. Tu te surpris à sourire en pensant à ta petite sœur et à toutes ces fois où elle avait tenté de te soutirer des informations, en vain. Si sa persuasion fonctionnait parfaitement sur les autres, tu avais eu le temps de trouver un moyen de résister et de t’en sortir sans trop de dommages. Pendant un instant, tu crus que Juliet allait enfin te donner une véritable réponse. Pendant un instant seulement. Elle se jeta sur toi, montant sur ses épaules avec une habileté surprenante et entraînant ton corps vers le fond. Instinctivement, tes mains s’accrochèrent à sa taille. Il était hors de question que tu sois le seul à couler. « C’était un coup bas ça. » protestas-tu en retrouvant la surface de l’eau et l’oxygène qui l’accompagnait. Tu passas la main à travers tes cheveux humides avant de sourire à ton tour, Juliet toujours accrochée à ton cou. Tes yeux plongèrent dans l’immensité des siens et tu l’observas sans bouger, refusant même de fermer les paupières ne serait-ce qu’une fraction de seconde. Tu distinguais sans mal son visage, à peine éclairé mais pourtant bien visible. Ce visage qui était un peu trop près du tien. Sa main courut brièvement dans tes cheveux, t’arrachant soudainement à ta contemplation et tu jetas un coup d’œil autour de toi. La plage s’était encore éloignée et les personnes qui s’y trouvaient ne ressemblaient plus qu’à des ombres, de minuscules points impossibles à distinguer. « T’as honte d’être vue avec moi ? » demandas-tu, une lueur amusée dans le regard. Tes mains étaient toujours posées sur sa taille mais ça t’était égal, comme si tout l’alcool que tu avais ingéré ce soir avait décidé de faire effet uniquement maintenant. Tu glissas ta main le long de son dos, jouant machinalement avec le nœud de son maillot, attendant qu’elle fasse le moindre signe pour te prier d’arrêter. Signe qui ne semblait pas venir. Les yeux toujours ancrés dans les siens, tu l’attiras un peu plus contre toi alors que tes doigts tiraient lentement les lanières de son haut, retirant la seule chose qui le tenait encore en place. Tu ne réfléchissais pas, tu ne réfléchissais plus. Tu avais passé les derniers mois à trop réfléchir, il était temps de lâcher prise. Tes lèvres vinrent s’écraser contre les siennes tandis que ta main remontait doucement le long de son dos, derrière sa nuque, jusqu’à s’emmêler délicatement dans ses cheveux. Tu l’embrassas plus librement, plus durement que la dernière fois, sans te soucier de ce qui viendrait après. Sans te soucier de rien mis à part d’elle.  

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Sam 6 Aoû - 11:56


Feeling electric.
Juleo

La vérité enfin dévoilée, tu n'avais eu aucun mal à reconnaître cette envie dévorante d'être seule avec lui. Bien sûr, la véritable raison de ton petit manège avait été longue à venir, mais ce n'était que pour faire tourner un peu plus la tête du bel italien. D'ordinaire joueuse, tu ne l'étais que plus ce soir. L'alcool, l'esprit festif, la chaleur environnante, tout était là pour que tu te détendes et que tu te montres charmeuse. L'être aux côtés de Leo, après tout ce qu'il s'était passé à New-York ces dernières semaines n'était peut-être pas l'idée du siècle, mais ta tête avait souvent pris le pas sur ton coeur. Et ce soir, tu n'avais fait qu'écouter le rythme endiablé de ton palpitant tandis que tu te tenais non loin du jeune homme. Tes mains dans sa nuque, tu le couvrais de légères caresses presque inconsciemment tant tu étais absorbée par ses perles bleues. Tu levas les yeux au ciel alors il réagissait à ce que tu venais de lui dire, te demandant si c'était par honte d'être vue avec lui. Il savait pertinemment que ce n'était pas pour ça, que les seules fois où vous vous étiez vus après vos ruptures respectives avaient été moindres et surtout plutôt discrètes, ne voulant pas jeter de l'huile sur le feu. Tu n'osais même pas imaginer la situation si Skye ou Lloyd apparaissaient dans votre champ de vision là, tout de suite. Mais ces pensées s'échappèrent de ton esprit en même temps que tu sentais les doigts de Leo jouer avec ton nœud de maillot de bain. Un de tes sourcils s'arqua et ton sourire prit une tout nouvelle nuance. Beaucoup plus coquine qu'enfantine. Tu ne pensais même pas à l'éventualité de lui dire de s'arrêter ici, en si bon chemin, alors que ton corps lui criait de continuer. Le bout de tes lèvres brûlait d'un désir enfoui jusqu'à ce que vos lèvres salées se rencontrent et atténues ce court supplice. Machinalement, tu encerclas ses hanches de tes jambes tout en collant ta poitrine, à présent découverte, contre son torse humide. Tu intensifias votre baiser en brisant la barrière de vos lèvres avec ta langue, qui vint caresser la sienne furtivement. Tu avais parfaitement conscience de comment tout cela allait finir et même si ta petite conscience te disait d'arrêter, tu ne le pouvais. La rencontre de vos deux corps emplis de désirs était l'achèvement de plusieurs mois de souffrance. A bout de souffle, tu quittas ses lèvres pour trouver son oreille, mordillant son lobe puis te dirigeas vers son cou pour y déposer des baisers fiévreux. Tu en profitais pour descendre tes mains un peu plus bas, les passant à l'intérieur de son boxer, et caressant ses fesses soigneusement musclées. Il n'était même plus question de s'arrêter, mais de continuer. Allant toujours plus loin pour évacuer toute cette frustration qui habitait tes membres. Sous les étoiles, tu te donnais à lui, jouissant à toutes ses caresses et répondant à ses baisers avec ardeur.


Le soleil tapait contre ta joue et le sable venait te chatouiller le nez en même temps que tu ouvrais les yeux. Tu fus d'abord éblouie par les rayons dont te couvraient l'astre puis, au bout de quelques secondes, ta vue revint à la normale. Tes yeux suivirent la courbe de son épaule dénudée avant que tu ne relèves doucement la tête pour admirer ses traits. Lovée contre son corps à moitié nu, tu n'osais pas bouger, de peur de le réveiller. Son expression était si détendue, calme, qu'il semblait perdu dans un bonheur infini. T'avais aussi cette sensation de légèreté qui te donnait l'impression de voler au dessus du sable. Tu remarquas bien vite que ta main droite était posée sur sa taille, en dessous de sa veste qui vous avait servie de couverture pour la nuit. Le bruit des vagues qui s'échouaient sur la plage te berça un court instant quand soudain, tu le vis bouger. Ton regard toujours posé sur son visage, tu lui souris en même temps qu'il ouvrait les yeux sur ta personne. « Hey... » dis-tu d'une voix douce et légère, caractérisée par ton sourire éblouissant. En réalité, tu ne savais quoi dire. De nombreuses images te revenaient en tête mais aucun mot n'était assez juste pour décrire ce que tu ressentais en y pensant. Tu avais même peur de dire quelque chose qui viendrait casser ce moment, qui donnerait un goût amer à la nuit que vous veniez de passer ensemble. « Tu penses que Sanaël est rentré seul avec Franck cette nuit ? » demandas-tu, te retenant de rire. Tu imaginais parfaitement Sanaël passer sa soirée à courir après ce chien parce qu'il lui aurait échappé des mains, lui cassant tous ses coups pour la soirée. Certainement aura-t-il maudit Leo de lui avoir laissé la garde. Tu ignorais l'heure qu'il était et ne désirait pas vraiment le savoir, savourant ces quelques minutes aux côtés du futur médecin.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Juleo - Feeling electric   Jeu 18 Aoû - 2:32


Feeling electric.
Juleo

Tu aurais certainement dû arrêter là, maintenant, avant qu’il ne soit trop tard, avant que tu ne puisses plus faire marche arrière. Mais à quoi bon ? Tu avais résisté suffisamment longtemps et l’alcool qui coulait dans tes veines facilitait la chose. Le visage de Skye s’immisça un instant dans tes pensées mais tu l’effaças rapidement, te concentrant sur les yeux de la personne en face de toi. Il fallait que tu te rendes à l’évidence, la jeune brune ne pourrait jamais pardonner ce qui s’était passé le soir de la saint-valentin. Tu avais perdu Skye le jour où tu t’étais perdu toi. Elle ne reviendrait pas et de toute manière, tu ne le méritais pas. Si tu avais été un peu plus lucide, tu aurais sûrement réalisé que tu ne méritais pas plus Juliet mais ça avait peu d’importance ce soir. Tes lèvres plaquées sur les siennes, tu sentis sa langue se frayer un chemin jusqu’à la tienne alors que ton torse se collait un peu plus contre sa poitrine, ses jambes entourant parfaitement tes hanches. Doucement, tu passas les mains sous ses cuisses, l’attirant un peu plus vers toi alors que tes mains glissaient vers ses fesses et le bas de son maillot. Tu lanças un énième regard dans sa direction, guettant sa réaction. Elle pouvait changer d’avis à tout moment, te dire d’arrêter même si vous en aviez envie, même si ça demandait un effort surhumain, même si son corps te criait de continuer. Tu l’observas un moment, attendant un non ou n’importe quoi mais lorsqu’elle déposa ses lèvres le long de ton cou, tu compris qu’elle n’avait pas l’intention de dire quoique ce soit. Le souffle coupé, tu sentis sa main descendre le long de ton torse, finissant sa course sous le seul vêtement qui constituait encore un réel obstacle entre vous. Tu déposas à nouveau tes lèvres sur les siennes, te crispant instinctivement sous l’effet de sa caresse. Silencieusement, tu la suppliais d’aller plus loin, d’arrêter cette torture que vous vous infligiez depuis trop longtemps. Vous aviez attendus suffisamment longtemps, attendre encore plus ne ferait que vous rendre fous.


Pour la première fois depuis des semaines, tu te sentais bien. Plus de pensées culpabilisantes, plus de questions interminables, plus rien que de la sérénité. Tu voulais en profiter le plus longtemps possible, parce que tu savais que dès que tu ouvrirais les yeux, dès que tu reviendrais à la réalité, ce sentiment s’évanouirait. Un peu de répit, c’était ce que tu avais demandé et c’était ce que tu avais eu. Tu ouvris doucement les yeux alors que les rayons de soleil réchauffaient ta peau, à peine cachée par la veste de ton costume. Un sourire étira tes lèvres à mesure que les souvenirs de la veille resurgissaient. Sanaël. Frank. Juliet. Tu te redressas sur ton coude, tournant la tête vers la droite pour y découvrir la jeune femme, retenant un soupir de soulagement. Tu l’avais vue partir en courant bien trop de fois, et la voir ici, à tes côtés était presque plus surprenant que l’inverse. Pourtant elle était bien là, son visage à quelques centimètres du tien et sa main sur ta taille en étaient la preuve. « Hey… » répondis-tu simplement avant de te rallonger, rassuré. Maintenant que le taux d’alcool dans ton sang avait diminué, tu te rappelais plus clairement des événements de la veille. Tu pouvais sentir chaque baiser, chaque caresse que ton corps avait subis. Seulement, à présent, chaque petit geste était accompagné d’une dose de culpabilité. Peut-être que Juliet avait raison, peut-être que vous étiez les méchants, finalement. La voix de la rousse te sortit de tes pensées, te demandant ce qu’il était advenu de Sanaël et Frank. Tu retins un léger rire, l’image du carlin bien ancrée dans ta mémoire. Vous aviez clairement abusés, surtout toi en laissant ce pauvre chien à charge de ton meilleur ami qui n’était même pas capable de s’occuper de lui-même la plupart du temps. Si par chance, tu parvenais à retrouver les deux en rentrant à l’hôtel, tu ne savais pas lequel serait dans le plus mauvais état. « Je pense plutôt que c’est Frank qui est rentré seul avec Sanaël. » Cette fois-ci, tu ne retins pas ton rire, observant du coin de l’œil le visage de Juliet. Tu ne savais pas quand tu aurais l’occasion de la revoir, dans deux semaines, dans deux mois. Tu plongeas la main dans la poche de ta veste pour en retirer ton téléphone. Il était l’heure de revenir à la réalité. Tu t’habillas en vitesse, enfilant ta chemise et ton pantalon avant que les premiers vacanciers n’arrivent sur la plage. Tu adressas un clin d’œil à Juliet en lui lançant sa combinaison puis déposas un baiser chaste sur ses lèvres. « Maintenant je connais la vraie raison. » Tu souris malicieusement et t’éloignas de la plage, espérant arriver dans ta chambre avant que Sanaël ne se réveille. Tu ne voulais pas lui parler de ce qui s’était passé, pas sans savoir si c’était une bonne ou une mauvaise chose.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Juleo - Feeling electric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Spring Break-