Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 today is a first day of the rest of my life ♦ loyreen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 3063 messages et j'ai : 107 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emilia Clarke et je crédite : ultraviolences ♥ (ava) astra (signa) florescentia © (profil)

MessageSujet: today is a first day of the rest of my life ♦ loyreen    Mer 23 Mar - 1:07

the rest of my life
loyreen
Il devait être maintenant presque six heures trente. Tu attrapais ce que tu pouvais dans la chambre où tu étais. Un T-shirt ? Un pull ? Peu importe, tu prenais juste ce qui te passait sous la main et t’enveloppait dedans. Ce n’était pas ta chambre ici et, tu le savais. Vu la soirée que tu avais passée, vu ce qui avait découlé de certains actes, tu étais, bel et bien, sûr que tu n’avais pas pu finir dans la chambre de Lloyd. Le soleil se levait, couvrant peu à peu le visage de l’inconnu qui t’avait aidé. Enfin, inconnu pas si inconnu que cela... « V...» Tu voulus dire son prénom, mais, seule la première lettre de celui-ci arrivait à se distinguer à l’oreille humaine. C’était comme si tout le reste du mot avait été étouffé dans ta gorge. Tu avais tellement hurlé hier soir que, tu n’avais presque plus de voix ce matin.

Tu essayais de rassembler tes esprits et le peu de dignité qui te restait afin de trouver le courage de sortir et rejoindre ta chambre. Tu savais que tu étais déjà dans le bon hôtel, mais, l’étage t’était inconnu. Doucement, tu ouvrais la porte, sortais puis posais ton regard sur le chiffre sur la porte. Troisième étage ? Très bien, tu n’en avais que deux à grimper. Afin d’éviter tout contact avec une personne, tu préférais alors presque l’escalier afin de monter jusqu’à ta chambre et celle de ton ami. Vu l’heure, tu étais bien consciente qu’il n’était pas réveillé, mais...tu devais le voir, tu en avais besoin. Tu avais besoin de bras qui t’était familier. Cependant, dans ta montée, tu t’arrêtas net. Le murmure de pas foulant le sol venait de raidir chacun de tes muscles, t’empêchait de bouger. Tu écoutais le bruit que produisaient les pieds de cet inconnu en marchant. Puis, a ta grande satisfaction, tu entendais une porte s’ouvrir et se refermer. Attendant quelques secondes, tu finissais par reprendre ta marche pour ensuite arriver au bon étage. Vite, tu te précipitais vers ta chambre, poussais la poignée, mais, fit face à un obstacle. Merde, le code de la chambre...?

Tu soufflais un peu, passais une main dans tes cheveux alors que tes membres commençaient à trembler. Tu paniquais... Tu n’avais pas envie de rester seule dans le couloir. Pas maintenant. Pas comme ça... Tu sentais les larmes monter, tu avais du mal à respirer. Non, non, ne pas paniquer putain ! Tu posais une main sur la porte, l’autre sur ton cœur... Fermant les yeux, tu essayais de te rappeler, de fouiller ta mémoire. Tu avais généralement une bonne mémoire pour ce genre de chose. Hésitante, tu essayais un premier code. Error. « Putain ... » Tu jurais en bon vieux français, tous y passaient, autant les codes que les injures avant que, finalement, après une bonne quinzaine de minutes, tu y arrives. Tu rentrais et claquais fermement la porte derrière toi. Aie... Tu l’entendais remuer. Le pauvre, tu n’avais pas voulu le déranger. Enfin, si. Si, dans un sens, tu voulais le déranger, tu voulais qu’il te rassure et te console...

Tu tirais un peu sur le pull que tu portais, tu portais encore les marques de la nuit passé sur tes cuisses. Sale, c’est ainsi que tu te sentais. Tu reniflais un peu, essuyais rapidement ton nez du revers de ta main avant d’avancer lentement vers son lit. Une fois à sa hauteur, tu voulus prononcer son nom, mais rien ne sortait. Tu n’étais pas en très bon état... Tu étais encore un peu sale, quelques traces de poussières sur le corps ainsi que quelques taches de sang. Rien de grave, juste une trace de griffure ou d’écorchure par-ci par-là...

- L..-Llo.... Arrivais-tu à peine à murmurer.

Tu étais sur le point de tout lâcher, d’exploser, de fondre en larmes. Tu ne savais pas encore par quel miracle tu arrivais à te contenir.. Mais, ce qui était sûr, c’est que tu n’allais pas tenir bien longtemps.

Spoiler:
 


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
 
today is a first day of the rest of my life ♦ loyreen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Spring Break-