Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1767 messages et j'ai : 1640 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : .cranberry (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

En ligne
MessageSujet: Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella   Mer 23 Nov - 21:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie
feat. Isabella C. Morin

Lara, pourrais-tu t’occuper de ces dossiers s’il te plait, m’avait-il demandé. Évidemment que je pouvais le faire, c’était même la raison de ma présence ici, dans les locaux du FBI. Déjà un peu plus d’une semaine que j’avais officiellement changé de travail, remettant mes appareils photos dans les placards, même si je n’allais pas entièrement raccrocher de cette passion, il y aurait toujours un petit créneau dans mon emploi du temps pour faire plaisir à mes proches, ou pour dépanner s’il le fallait, tout ça pour enfiler le rôle d’une assistante personnelle. Cette place était assez éloignée de mes études, ou mes passions, mais je m’y plaisais. De toute façon, avec mon petit côté geek pour tout ce qui touchait aux technologies modernes, que ce soit téléphone ou ordinateur, je ne pouvais être qu’à ma place ici. Et puis, tout le monde n’avait pas la chance d’avoir comme patron son meilleur ami. Assistante de Cooper Lane, une information qui aurait réussi à me faire sourire, rire même, si on me l’avait prédit. Enfin, malgré toute l’affection que je pouvais ressentir pour lui, en temps ordinaire, c’était plutôt la haine qui coulait dans mes veines. Façon de parler. Oui, je pouvais m’occuper de la pile de dossiers qu’il y avait devant moi, mais ça aurait été plus judicieux de m’expliquer correctement, avant de s’absenter pour la matinée, pour éviter que je me retrouve dans la situation exacte du moment, à savoir que j’y comprenais absolument rien. Bon, c’était peut-être y aller un peu fort de dire que j’étais perdue dans mes tâches, un bon sens de l’organisation et ça marchait comme sur des roulettes. Pourtant, j’avais l’angoisse de faire une grosse connerie, car je n’étais pas dans une simple société à faire de la paperasse administrative, j’étais quand même au FBI.

Ma tête allait exploser, à force de vouloir comprendre sans pouvoir poser de question. Mon patron n’étant pas là, c’était le moment idéal pour aller chercher une dose de caféine, histoire de survivre pendant quelques heures encore. Je rassemblais les dossiers, avant d’éteindre le moniteur de l’écran et de sortir des locaux. Quelques minutes plus tard, j’y revenais, non pas avec un mais deux cafés en main. J’avais déjà l’habitude d’en prendre deux, et l’absence de Cooper m’était complètement sortie de l’esprit. En chemin pour retrouver mon espace de travail, l’idée de donner l’autre gobelet perçait dans ma petite tête brune. Une semaine ici, et j’avais pas encore été voir les autres personnes qui travaillaient autour de moi. La clause d’appartenance à mon patron ne figurait pas sur mon contrat, aux dernières nouvelles, il était peut être temps de me présenter. Mon regard naviguait discrètement dans la pièce avant de poser mes yeux sur une femme, l’une des rares ici. Pour une première tentative d’approche, autant compter sur le soutien féminin, même si je n’étais qu’une simple assistante ici. Je prenais une grande respiration pour me donner assez de courage, puis mettais un pas devant l’autre pour m’approcher du poste de travail d’une agent. « Agent Morin, excusez-moi de vous déranger mais… par habitude j’ai été chercher deux cafés or mon supérieur n’est pas là alors… est-ce que je peux vous le proposer ? » Il est possible de se sentir complètement cruche dans un tel moment ? Si je pouvais me cacher pour le restant de la journée, je le ferais très certainement. Dans ma tête, ça sonnait assez bien, comme approche, façon de faire, mais maintenant que j’avais parlé, je pouvais me désespérer moi-même. Enfin, c’était fait. Je n’avais plus qu’à croiser les doigts pour qu’elle accepte le second gobelet de café, et qu’elle comprenne que c’était un peu intimidant pour moi de me retrouver devant elle. Surtout que j’avais oublié de me présenter. Ça pouvait être pire encore ? Une légère grimace s’affichait sur mon visage. « Mince… Mademoiselle Kelley, la nouvelle assistante de l'agent Lane. » Toujours se présenter avant de dire quoique ce soit Lara.  

  

© MADE BY SEAWOLF.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly.❞
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Lara A. Kelley le Ven 20 Jan - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1245 messages et j'ai : 5 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Laura Prepon et je crédite : Marie ♥ (Littlejuice) l'avatar et Quiet Riot pour la signature

MessageSujet: Re: Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella   Mer 4 Jan - 19:44


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie
feat. Lara A. Kelley

Une journée de plus au boulot. J’étais bien trop heureuse ces derniers jours pour que mes collègues ne me fassent pas de réflexion. Et pourtant je les évitais toutes. J’avais envie de rester encore un peu sur mon petit nuage. Nuage de trois semaines maintenant mais tout de même. Les choses avec Lully avaient pris une autre tournure, devenant plus sérieuses et surtout maintenant, je pouvais me considérer comme étant en couple. Et qui plus est vivant avec elle. Mon sol était jonché maintenant de cheveux blonds ainsi que ma douche, se mêlant au noir des miens. J’avais testé le blond l’année dernière mais ma lubie m’était bien vite passée. Travailler pour le FBI et avoir la tête blonde et une poitrine avantageuse, ça avait de lourdes conséquences. Et puis surtout on ne me prenait plus au sérieux. C’est fou de voir comment une couleur de cheveux peut changer la vision des gens sur vous. Alors le brun avait bien vite retrouvé sa place, me colorant les cheveux en attendant qu’ils repoussent convenablement. Il était hors de question que je les coupe, j’aimais trop mes cheveux longs pour ça. Derrière mon bureau, je regardais distraitement la photo sur mon portable. Celle de Lully prise un matin alors qu’elle dormait, ses cheveux blonds lui barrant le visage. Depuis quand étais-je devenue aussi niaise. Je me le demandais sincèrement. Même avec May c’était moins intense et pourtant notre relation était également importante pour moi. Avant qu’elle ne me trompe bien évidemment. Lully était un peu une seconde chance 15 ans après de recoller les morceaux de mon cœur meurtri. Je me remis ensuite à mes dossiers, faisant les rapports, chose que j’avais en horreur. Si le terrain m’intéressait, la paperasse beaucoup moins. Et puis je fus dérangée par une voix féminine. C’était tellement rare ici que je relevais la tête instantanément. Je me retrouvais face à une brune avec des lunettes et un air plutôt doux sur le visage. Certainement pas un agent mais elle était plantée là avec deux cafés. Intriguant. Elle me proposa ce café, celui destiné à son supérieur absent. Un sourire naquit sur mes lèvres alors que je tendais le bras pour récupérer le gobelet. « Je ne sais pas dire non à un café, mon talon d’Achille. » Toujours le sourire aux lèvres, je pris une gorgée du liquide brûlant. « Délicieux, ça faisait longtemps que je n’en avais pas bu comme ça. D’habitude les mecs mettent trop d’eau c’est vraiment imbuvable. Merci beaucoup en tout cas mademoiselle … ? » Non elle ne s’était pas encore présentée. Chose qu’elle fit en s’excusant. « Oh c’est vous la prochaine victime de Cooper ? Et bien vous avez du courage. » J’éclatais de rire en disant cela. J’adorais mon ami mais alors c’était un véritable tyran au boulot comparé à sa vie privée. « On peut se tutoyer non ? Alors appelez-moi Bella, comme tout le monde le fait ici. Et toi c’est ? » Oui, si les barrières étaient brisées d’un côté autant le faire de l’autre et qu’elle me dise son prénom. « Tu es là pour combien de temps ? »

  

© MADE BY SEAWOLF.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
IT'S TIME TO MOVE ON ✽
There comes a point in your life when you realize who matters, who never did, who won't anymore, and who always will. So don't worry about people from your past, there's a reason why they didn't make it to your future.

Huhuhu ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1767 messages et j'ai : 1640 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : .cranberry (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

En ligne
MessageSujet: Re: Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella   Ven 20 Jan - 9:58

Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie
— with [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quel ne fut pas le soulagement que je pouvais ressentir au moment où l’agent que j’avais en face de moi se décidait à prendre le second gobelet que j’avais dans les mains. La situation était déjà embarrassante, à bien des points, alors si j’avais dû également supporter un refus, ça aurait été la goutte d’eau faisant déborder le vase pour la journée. Un sourire illuminait déjà mes lèvres, et ce n’était que le début, entendre la jeune femme parler du café comme d’une nécessité me rassurait. Je n’étais pas la seule dans ce cas là à devoir recourir à la caféine pour supporter les journées quotidiennes. Je profitais d’un instant pour boire une gorgée de mon propre café, et la sensation brûlante qui coulait dans ma gorge était comme une sorte de réconfort, l’angoisse du moment diminuait d’un cran grâce à ça. Un nouveau sourire se présentait sur mes lèvres quand elle me remercia, mais il fut ponctué d’une grimace quand je remarquais mon erreur, et pas n’importe laquelle : j’avais oublié de me présenter. Celle-ci ne fut qu’un lointain souvenir après m’avoir présenté comme l’assistante de Cooper, la nouvelle depuis peu. Et sa réponse me laissait sans voix, je m’en trouvais totalement surprise et ça devait se voir sur mon visage. Il avait fallu un peu de temps avant de comprendre, malgré le rire de l’agent Morin qui était pourtant bien significatif. C’était assez étrange d’être qualifiée de la sorte, mais j’avais déjà eu un avant goût avant même d’accepter le travail. Aux yeux de tous les employés ici, j’étais une nouvelle victime. Soit. « Merci… enfin je crois. » Une légère grimace passa sur mon visage, car je ne savais pas trop comment prendre sa remarque. Cooper m’avait quelque peu prévenu, je ne venais pas sans rien, mais entendre une tierce personne me dire que j’avais du courage, c’était loin de me rassurer. Etait-il si… tyrannique que ça ? Heureusement, l’intervention de la jeune femme me sortit de ma rêverie, et un sourire rassurée prenait place sur mon visage, chassant toutes les appréhensions. « D’accord Bella. Je suis donc Lara, le souffre douleur de l’agent Lane. » Je ne pus empêcher un rire de sortir de mes lèvres alors que je jetais un coup d’oeil en direction du bureau de mon meilleur ami. J’étais tout de même soulagée qu’il ne soit pas là pour la matinée, ça permettait de souffler un peu pendant quelques heures. J’étais là depuis à peine une semaine, mais le rythme était relativement soutenu. Je n’avais pas peur de ça, mon boulot de photographe m’avait appris à courir aux quatres coins de la ville, et de faire les choses rapidement, sans en oublier la qualité, mais là, il fallait que j’entre dans le bain immédiatement, et sans faire de bêtises. « Le plus longtemps possible j’espère. Pourquoi cette question, les assistantes précédentes ne sont pas restées longtemps ? » Qu’importe la réponse que Bella allait me donner, j’avais tout de même un avantage par rapport à mes prédécesseurs : mon amitié de longue date avec Cooper.  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly.❞
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1245 messages et j'ai : 5 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Laura Prepon et je crédite : Marie ♥ (Littlejuice) l'avatar et Quiet Riot pour la signature

MessageSujet: Re: Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella   Mar 23 Mai - 15:25


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie
feat. Lara A. Kelley
Je n'avais pas l'habitude de voir une jeune femme errer dans ce monde d'hommes. Autre que moi bien sur. Enfin évidemment j'avais des collègues femmes mais je les connaissais toutes. Et elle ce n'était pas le cas. J'avais beau la détailler de haut en bas, je n'arrivais pas à savoir d'où je la connaissais. Je n'oubliais pas un visage et celui là ne m'était pas inconnu. Enfin, c'était peut être le pire dans mon métier. Voir un visage et ne pas savoir le remettre dans le contexte. C'était con pour quelqu'un sensé protéger les autres de ne pas se souvenir d'un visage. En tout cas c'était une bonne chose, c'est que je ne l'avais pas croisée dans le contexte du travail. Au moins ce n'était pas une dangereuse criminelle. Toujours ça de pris. Et en plus, elle avait du café. Quoi de mieux pour m'amadouer. En tout cas le choix était judicieux. En tout cas, j'avais appris qui elle était. L'assistante de Cooper. Pauvre petite chose. Je lui souris quand elle me remerciait. Je ne voulais pas l'effrayer mais bon au moins elle sera prévenue de ce qui l'attendait. Je me doutais que mes collègues avaient du lui faire la même réflexion ou le même genre de réflexion. On savait tous comment était Cooper avec ses assistantes. Ces pauvres filles dont la plupart étaient parties en pleurant. Ou en criant. Enfin quand Cooper n'était pas dans les parages. Je ne comprenais pas pourquoi il était si dur avec elle alors que moi il m'avait pris sous son aile. Alors je savais que ce n'était pas parce que ce n'étaient pas des agents du FBI vu que Cooper pensait comme moi, qu'il n'y avait pas de sous métier. Mais peut être que c'était sa façon à lui de décharger la pression. Enfin je savais pas vraiment. Le stress du boulot, les problèmes quotidiens. Oui, c'était surement ça le soucis. Enfin, j'étais peut être égoïste, mais j'étais contente qu'il ne passe pas sa mauvaise humeur sur moi. De toute façon, il n'aurait pas réussi, je lui aurais botté le cul bien avant ça. Non, je n'étais pas violente mais je commençais à savoir comment le mater le Cooper. Même dans ses mauvais jours. « Et bien enchantée Lara. » Joli prénom qui commençait à faire tilt. Oui, Cooper m'avait parlé d'une amie qui portait le même prénom. Il n'aurait quand même pas osé engager une amie non ? Pas que ça me dérangeait de travailler avec une amie, mais j'avais peur que leur relation devienne... compliquée. Oui c'est le mot. Compliquée. Ce serait bête qu'elle en vienne à détester son ami pour son mauvais comportement. « Non en effet, aucune n'a passé les 3 semaines. » Je fis mine de réfléchir quelques instants. « Enfin si y'en a eu une, mais je crois qu'elle est partie pour burn out. » Je rigole doucement à cet aveu. « Mais tu le connais d'avant non ? Enfin tu ressembles bien au portrait qu'il m'a fait de son amie. » Je lui souris encore, quasiment sure de ce que j'avançais. « Comment tu t'es retrouvée à bosser avec lui ? » C'était quand même une question qui n'était pas anodine vu que monsieur n'avait pas pris la peine de m'en faire part jusque là. « Il ne t'a pas trop embêté jusque là ? » Que je sache si elle savait dans quoi elle s'embarquait. Je vois mal Cooper traumatiser une amie mais bon, si il s'emportait, elle ne pourrait pas y réchapper. Et ce serait dommage parce qu'elle a l'air vraiment sympathique. « Tu peux t'asseoir tu sais, tu ne va pas grandir plus vite en restant debout. » Cette phrase bateau qu'on m'avait sortie tant d'années, il fallait bien que je la ressorte. Comme ci elle était incrustée dans mon esprit.

  

© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
IT'S TIME TO MOVE ON ✽
There comes a point in your life when you realize who matters, who never did, who won't anymore, and who always will. So don't worry about people from your past, there's a reason why they didn't make it to your future.

Huhuhu ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1767 messages et j'ai : 1640 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : .cranberry (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

En ligne
MessageSujet: Re: Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella   Jeu 22 Juin - 10:06

Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie
— with Isabella C. Morin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Heureusement que je maîtrisais l’art de l’autodérision, car il en fallait pour se qualifier soi-même de souffre douleur. Une information que j’avais déjà en ma possession, avant même de signer ce contrat de travail. Je connaissais mon meilleur ami comme ma poche, après huit années à le côtoyer, ce n’était pas ce travail qui allait me faire peur. La plus grosse difficulté allait être de me taire, de prendre sur moi pour ne pas lui répondre spontanément lorsqu’il serait amené à faire une quelconque réflexion. Les paris étaient lancés. Combien de temps j’allais supporter le caractère tempétueux du chef d’équipe. Cette jeune femme m’apprenait que les anciennes assistantes de Cooper n’avaient jamais dépassé le cap des trois semaines, de quoi largement me rassurer, et me mettre à l’aise. Si je suivais le mouvement, d’ici deux semaines, je donnerais ma démission. Et le fait d’apprendre que l’une de ces filles avaient fait un burn-out ne mettait pas plus en confiance. Je laisse échapper un léger rire nerveux. Le doute serait-il en train de s'immiscer dans mon esprit. Finalement, était-ce vraiment une bonne idée d’accepter ce job. Le dicton de séparer la vie privée de la vie professionnelle n’est pas si con que ça. Même si j’avais des doutes, c’était trop tard maintenant. Je m’étais engagée, et j’étais bien la dernière personne à rompre ses engagements. J’avais une chose en plus que les autres assistantes n’avaient pas : notre amitié de longue date. Le passé que l’on partageait. Une relation qui n’allait pas rester secrète bien longtemps. Cela faisait à peine quelques minutes que je discutais avec Isabella, qu’elle semblait déjà avoir fait un rapprochement, entre ce que Cooper avait pu lui dire, et les quelques mots que j’avais énoncé. Mentir ou confirmer ? « Je pense que ça ne sert à rien de cacher la vérité, surtout avec une agent du FBI. » C’était quand même son métier de détecter si quelqu’un mentait. Et même si je savais être convaincante, là, je n’étais pas en mesure de me plonger dans un mensonge, pour couvrir quoique ce soit. « On se connait depuis quelques années, effectivement. » J’avançais une main près de mon visage, pour venir remettre une mèche de cheveux derrière mon oreille. Ça ne me plaisait pas d’avouer une telle chose, mais mon petit doigt me disait qu’entre Bella et Cooper, il n’y avait pas qu’une simple relation de boulot. Il y avait un truc en plus. Quelque chose qui faisait que je pouvais lui faire confiance sur ce coup là, et qu’un potentiel ragot sur une promotion canapé n’allait pas circuler à cause d’elle. « Il m’avait parlé de cette éventualité il y a quelques mois et comme j’ai eu besoin de changer d’air en matière de boulot… on va dire que la démission de son assistante est tombée à pic. Une situation qui nous arrange à tous les deux. » Oui, je ne pourrais jamais le remercier assez. Ce travail de photographe me sortait par les yeux, j’avais un réel besoin de changement, et rapidement. Dans cette histoire, Cooper est arrivé pile au bon moment. Un boulot pour moi, et pas des moindres, et lui la possibilité d’avoir quelqu’un, sans devoir chercher pendant plusieurs jours durant. « Embêter ce n’est pas le mot, mais il semble oublier que je n’ai pas encore eu le temps de me familiariser avec… tout ça. » Le “ça” en question était englobé par un geste ample de la main pour désigner l’espace. Les tâches administratives ne posaient aucun problème, mais les termes ou les logiciels, c’était une autre histoire. Ça viendrait avec le temps, mais ça serait plus simple si mon meilleur ami se posait cinq minutes pour m’y aider. Je reposais mon regard sur la jeune femme que j’avais en face de moi. Ses mots, je ne les attendais pas. Ca expliquait sûrement pourquoi je bloquais quelques secondes avant de sourire et de faire un hochement de tête. « Mince, j’espérais gagner un ou deux centimètres comme ça. » Elle semblait sympathique, et elle avait réussi à me mettre à l’aise. Pour ne pas risquer une répétition de ses mots, je prenais place sur l’une des chaises qu’il y avait près d’elle, apportant mon gobelet à mes lèvres pour boire une gorgée. « Alors, ça fait combien de temps que tu connais Cooper, car ça se voit que ça ne date pas d’hier. » Une question qui était peut-être un peu trop intrusive, mais ça se voyait au premier coup d’oeil que l’agent n’avait pas sa langue dans sa poche. Que si une question était de trop, elle ne se priverait pas pour le dire.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
❝We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly.❞
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Mieux est de trouver une alliée, plutôt que de se faire une ennemie - Isabella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan-