Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 All mine you have to be → Mael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Will Higginson et je crédite : nebula (avatar) + crack in time (signature).

MessageSujet: All mine you have to be → Mael   Jeu 12 Jan - 17:16

And all the chances in between
Feat Mael & Darko


Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur il essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses
Baudelaire

 
S'il te plait s'il te plait s'il te plait s'il te plait Tu arques un sourcil en direction de ta meilleure amie qui s'agite depuis une demie heure maintenant. Maxyne, qui d'autre ? Tu secoues la tête en souriant malicieusement alors que tes doigts piochent dans les cacahuètes face à toi. Tu entends son grognement de mécontentement mais tu sais qu'elle ne lâchera pas l'affaire. Allez quoi ! Tu me dois bien ça Cette fois un éclat de rire sort de tes lèvres alors qu'elle affiche une tête de chien battu digne des plus grands films hollywoodiens. Non, tu ne cèderas pas. La seule chose que je te dois c'est un paquet de clopes Ton sourire à la limite de l'insolence la renfrogne encore plus. Toi, ça te met particulièrement de bonne humeur de la voir suer à ce point là. L'origine de son caprice ? Les bracelets fluorescents et multicolores qu'un blond a empilé sur son poignet à quelques mètres de là. Tu aurais du te douter qu'elle allait te faire une crise pour les avoir mais si beaucoup lui donneraient le bon dieu sans confession, toi, ce n'est pas ton cas. C'est peut être pour ça que votre amitié en est là actuellement. Une relation qui dure depuis des années maintenant et que tu apprécies à sa juste valeur même si parfois elle prend des chemins quelque peu étroits. Non   S'il te plait J'ai dit non Tu l'entends soupirer puis, les bras croisés sur sa poitrine, tu observes sa petite moue boudeuse. Tu éclates de rire, incapable de retenir l'hilarité qui te prend de la voir dans cet état. Allez arrête Elle attend quelques secondes avant de relever la tête vers toi, l'air bien trop angélique pour être innocent. Je prends ta corvée de vaisselle pendant deux semaines Ça se vaut mais tu hésites quand même une seconde. C'est plutôt un bon marché, une sorte de donnant donnant que tu finis par accepter. Tu te lèves en lui lançant un sourire moitié exaspéré, moitié malicieux. Enfant Tu te faufiles à travers la foule à la recherche de ce blond et de ces bracelets. Tu le retrouves quelques mètres plus tard et sans chercher à tourner autour du pot ta main se pose sur son épaule doucement. Excuse moi, j'ai absolument besoin de tes bracelets pour me débarrasser d'une plaie Tu n'y vas pas de main morte, de toute façon tu es bien trop spontané et franc dans tes approches pour prendre des gants. La diplomatie c'est pas franchement ta tasse de thé même si tu es capable d'en faire preuve lorsque les circonstances l'exigent. Enfin, presque. L'homme t'observe sous toutes les coutures et tu devines. Si tu les veux, décroche les toi même Il a du cran, ce qui obligent tes lèvres à s'ouvrir dans un sourire profondément charmeur. Tu ne lui laisses pas le temps de le redire deux fois que tes doigts glissent sur son bras. Au moment ou tu t'apprêtes à lui les prendre son propre bras attrape le tien pour te coller contre son torse. Au lieu de reculer tes yeux s'éclairent d'une lueur suggestive alors que tu finis par les lui enlever. Tu ne te décolles pas, au contraire, tu entres dans son jeu de séduction à ton tour. Au moment où tes doigts se referment sur ses bracelets, ton buste s'écarte de son corps alors que tes lèvres, elle, fondent sur les siennes. Un baiser loin d'être timide qui risque de finir la petite brune qui t'observe un peu plus loin. Ce blond tu ne le connais et tu es loin, à des années lumières peut être de savoir que ton chemin est destiné à recroiser le sien. Ton corps s'écarte du sien alors que deux sur trois des anneaux fluorescents finissent dans ta paume. Tu m'excuse ? Tu ne lui laisses pas le temps de répondre que tu vas retrouver ta meilleure amie encore assise sur le fauteuil. Tu le vois à ses yeux écarquillés qu'elle ne se remet pas du baiser échangé entre cet inconnu et toi. Tu peux fermer la bouche maintenant. Tiens Tu lui balances les bracelets non sans lui sourire de manière ravageuse. Oublie pas mes deux semaines de vaisselle. Si tu veux bien m'excuser ... La brune touche à peine tes bracelets encore surprise par tes lèvres se collant sur la bouche du blond. Tu te penches vers elle, attrapant les bouts de plastique pour lui mettre toi même sur son poignet. Ne m'attends pas ce soir Tu pousses le vice encore un peu plus loin avec ta phrase alors que tes lèvres se déposent furtivement sur son front. Une seconde après tu te plantes à nouveau vers le blond, interrompant sans aucune gêne sa conversation. Ta main retrouve son épaule nue alors que ton mouvement l'écarte de son groupe pour l'attirer au milieu de la foule. Les étudiants autour de vous se déchainent sur la musique tandis que vos deux corps, eux, sont immobiles, éclairés seulement par les néons rouges qui proviennent des spots. Son visage est éclairé par des flashs, ce qui accentue encore plus le vert de ses yeux et le blond de ses cheveux. J'ai oublié un truc tout à l'heure Et sans attendre tes doigts glissent sur son poignet pour lui enlever le dernier bracelet, celui là même que tu as fait exprès de laisser pour revenir le chercher. C'est de la provocation, purement et simplement mais c'est ce que tu es et tu ne t'en caches pas. Ta chevalière touche le grain de sa peau brûlante avec une lenteur exagérée tandis que tes yeux le matent sans filtre aucun.





ENJOY YOUR LIFE ANYWAY, YOU DO NOT GET OUT ALIVE
i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 105 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Christopher Mason Brown ♥ et je crédite : avatar, signature, profil par moi

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Mar 17 Jan - 22:32

All mine you have to be
Feat Mael & Darko

Un pas en avant, dix en arrière, tu n’avais aucune envie d’aller à cette fête. Tu es un casanier, un homme qui préfère la compagnie de son ordinateur et ses livres que la musique stridente et le vacarme parolier. Mais au vu du regard suppliant de Sara, l’optique d’un refus n’était même pas envisageable. Il faut sortir, avait-elle répété malgré ton argumentation qui avait fini complètement écartée par la sienne. Elle sait où appuyer pour te faire flancher. Elle sait quoi dire pour te faire changer d’avis surtout quand elle avait évoqué les possibles soûlards capables de la blesser. Elle avait besoin de son ange gardien, en l'occurrence n il s’agit de toi. Là où certains ressentiront de la fierté, toi tu lis au delà de ses mots doux. Manipulatrice, elle l’est et si tu te laisses embarquer soupirant et levant les yeux au ciel, c’est principalement pour lui faire plaisir et non par naïveté.

Ensemble, vous arrivez chez les Lambda, là où la fête se déroule. Rapidement, tu retrouves tes camarades que tu salues tantôt d’un petit geste de la main et tantôt d’une accolade amicale. Cramponnée à ton bras, Sara te pousse vers le mini bar pour prendre deux boissons rafraîchissantes. Toi, tu la laisses faire pour regarder un peu la salle, détectant quelques psi ce qui t’étonne réellement. Tu ne donnes pas d’importance aux querelles entre confréries. Tu es bien trop mature pour t’adonner à ce genre de comportement puéril. Le fait que ta meilleure amie soit une psi est la preuve de ton indifférence. Mais hâtivement, ton regard est capté par quelques anciens lambda et spécialement un. Darko. Tu te rappelles toujours de son prénom l’ayant toujours trouvé particulier. Et peut-être un brin attirant. Ou disons plutôt … un peu trop attirant. Un léger sourire s’invite sur tes lèvres pulpeuses alors que tu te rappelles de ce personnage atypique. Il a toujours sollicité la jalousie et l’incompréhension au sein de tes congénères. Toi, tu as témoigné un autre état d’esprit ; la curiosité. Tu l’as toujours observé de loin sans jamais lui parler. Tu as même appris quelques unes de ses manies comme le fait d’être salement joueur. Un trait qui t’a à plusieurs reprises, amusé. Le verre tendu par ta meilleure amie te sort de tes souvenirs. Tu lui souris doucement avant de tremper tes charnues dans le liquide blanchâtre. Bavarde et sûrement plus sociable que toi, elle commence à former une bande autour de toi composés principalement de quelques lambdas. Si eux parlent, toi tu te contentes de les écouter, souriant parfois à leurs vannes non sans consulter ta montre. Tu ne voudrais pas abuser de la bonté de Brooke qui a eu la délicatesse d’accepter une nouvelle fois le rôle de la baby-sitter. « Excuse moi, j'ai absolument besoin de tes bracelets pour me débarrasser d'une plaie. » Cette voix rauque, un mélange de lassitude et d’une profonde sensualité. Darko. Tes yeux se posent instantanément sur lui alors que sans aucune indiscrétion, tu le déshabilles du regard non sans lui présenter ton bras. Alors que tu approches ton visage de son oreille, ton murmure est bien trop lascif pour être candide. « Si tu les veux, décroche les toi même. » Secouant légèrement ton poignet, tu quittes pas l’homme du regard, passant chaque centimètre de ses traits sous ta loupe observatrice et attirée. Ses gestes sont assurés, lents alors qu’il dégrafe tes bracelets et au moment où il les retire, tu ramènes ton bras à toi, le poussant à se coller contre ton torse alors que tu te mordilles la lèvre impudiquement. Tu aimes la lueur joueuse défilant dans son regard clair, tu aimes sa façon à te surprendre en happant tes lèvres. Sous l’effet de la surprise, un son partagé entre l’étonnement et l’appréciation meurt contre sa bouche vorace, audacieuse. Instinctivement, tu ouvres la tienne alors que ta main se lève doucement mais tu n’as pas le temps de la poser contre sa nuque encore moins approfondir le baiser qu’il se dérobe de ton emprise, s’éloignant de toi. Toi, tu le suis du regard, ne donnant d’importance à tes camarades qu’après le sifflement exagéré de Sara. Tu te contentes de hausser les épaules et de boire le contenu de ton verre. Tu n’as pas envie de temporiser sur ce qui venait de se passer. Et tu es plutôt reconnaissant envers Sara qui passe rapidement à autre chose. Mais lorsqu’elle arrête subitement de parler et qu’un bras te tire loin de ta bande, ton regard antérieurement interrogateur se retrouve fatalement amusé. Vous vous retrouvez dans la piste de danse, complètement immobiles avant que ses doigts se posent sur le dernier bracelet. Il l’a oublié. Toi, tu en doutes. Clairement. « Tu l’as pas plutôt fait exprès ? Pour revenir. » Ton petit haussement de sourcils provocateur, ta façon à diminuer la distance entre vous, ta manière à regarder ses lèvres et te lécher les miennes. Oui, tu appelles à la débauche et tu ne te caches pas. « Je crois que tu es revenu pour faire ça. » Tu ne lui laisses même pas le temps alors que ta main se pose possessivement contre sa nuque, empoignant ses cheveux au moment où tes lèvres s’imposent sur les siennes. Le contact est loin d’être doux, il est façonné dans la voracité, la lascivité dans ta manière à embrasser ses lèvres, à toucher sa langue de la tienne, à partager sa salive et à susurrer d’une voix gémissante. « J’ai une chambre, ici.»


The hammers goes up and down hits the nail.
In one single flash I see both shows ; Computer, cigarettes, photograph, pens and pencils.

awaaaaard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Will Higginson et je crédite : nebula (avatar) + crack in time (signature).

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Mer 18 Jan - 0:40

And all the chances in between
Feat Mael & Darko


Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur il essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses
Baudelaire

  Le bout de tes doigts s'enroule autour de son fin poignet jusqu'à se glisser sur ce bracelet que tu ôtes. Tu l'enfiles autour du tien dans un geste qui pue l'appropriation. Tu aimes l'idée de lui prendre ce qui est à lui mais bien plus encore, tu insères dans sa tête une idée de possession nouvelle. C'est de la provocation mais là ou il aurait pu s'en offenser au contraire, sa réplique accroît le sourire sur tes propres lèvres. Tu l’as pas plutôt fait exprès ? Pour revenir. Tu arques un sourcil, faussement étonné par son hypothèse qui n'en est clairement pas une. Il n'est pas naïf et il sait que ton soit disant oubli n'est autre que de la pure machinerie de ta part. Ah oui ? Vraiment ? Ton corps se rapproche du sien, suffisamment pour que ton torse écrase presque son buste. Son souffle brûlant caresse ton visage au moment où une main désinvolte passe dans ses cheveux. Ton sourire est insolent, celui d'un prédateur ou tout simplement d'un homme sûr de lui, suffisamment pour éclipser les mouvements déchainés à vos côtés. Ai je réellement besoin d'une excuse pour revenir ? Par contre pour te palper ... Tu n'as pas oublié ce bracelet pour revenir, par contre tu as bien omis de le prendre la première fois pour te permettre de toucher sa peau de nouveau. Tu veux sentir ses poils s'hérisser alors qu'il dévore tes lèvres de son regard désireux. Ton air fier et effronté redouble lorsque ses yeux se posent sur ta bouche pulpeuse. Tu devines son envie, tu peux presque même la toucher du bout des doigts. Je crois que tu es revenu pour faire ça Tu n'as pas le temps de dire quoi que ce soit que sa main s'abat sur ta nuque et que ses lèvres s'emparent des tiennes. Instinctivement ta main se colle à son bassin pour le rapprocher de toi de manière fougueuse. Peut être qu'à cet instant tout le monde vous observe, ta meilleure amie, le groupe dans lequel il était mais tu n'es même pas capable de t'en préoccuper. Ses doigts attrapent tes cheveux pour mieux infiltrer sa langue dans ta bouche, mouvement que tu acceptes en caressant la sienne dans une danse vorace. J’ai une chambre, ici Sa proposition n'est rien en comparaison de ce gémissement qu'il éclate dans ta bouche. Instinctivement ta main se pose dans le bas de son dos pour le coller contre ton corps dans un geste entre la bestialité et la possessivité. Et dire qu'on appelle les lambda, les vertueux ... Un sourire ravageur trône sur tes lèvres au moment ou tu t'accapares cupidement ses lèvres. Tu es plus ou moins bien placé pour le savoir puisque tu étais un ancien lambda. Une confrérie qui ne t'allait pas du tout mais ce choix n'avait eu pour autre but que de profondément ennuyer ta mère et son milliardaire. Tu t'écartes de sa bouche sucrée mais s'il pense se débarrasser de toi alors il ne te connaît pas. Ta main s'immisce dans ses cheveux que tu tires légèrement de sorte à ce que son souffle frôle le tien. Mael qu'est ce que tu ... Mael ? C'était donc ça son prénom ? Tu ne laisses pas le temps à son amie de terminer sa phrase que tu chopes son poignet pour l'amener plus loin. Tu ne lui laisses pas le choix, tu ne veux pas qu'on t'interrompe à cet instant et peu importe si ta décision n'est pas la sienne. Une fois à l'écart ta main se pose au niveau de son ventre, effleurant son nombril. Vous êtes encore au milieu d'une foule mais cette fois plus personne pour vous déranger l'un comme l'autre. Sans attendre ta main plonge dans ses cheveux et tes lèvres se déposent sur sa nuque doucement. Tu y déposes un baiser avant de murmurer quelque chose dans son oreille. Mael Tu susurres, tu tentes en prononçant son prénom d'une voix profondément suave. Tu redéposes un baiser mais cette fois avec une pseudo tendresse qui n'en est que plus bestiale en réalité. Mael je vais t'embrasser maintenant Tu lui souris insolemment avant d'entrer ta langue dans sa bouche et d'éclater des lèvres sur les siennes. Un baiser passionné que tu dévores jusqu'à plus soif. Tu ne te détaches pas de lui, tu te contentes à nouveau de glisser tes lèvres sur son cou en y déposant un baiser, un autre, alors que tes doigts massent son crâne. Mael amène nous dans ta chambre maintenant Ta bouche se pose sur sa nuque, sur chaque parcelle de sa peau que tu couvres de petites caresses, à peine des baisers aussi doux que suggestifs. Tu sens sa peau se hérisser alors tu continues en voyant l'effet que ça a sur lui. Un vertueux ne gémit pas mais toi ... toi tu vas le faire  Ta bouche embrassait sa nuque à chaque parole et lorsque ses yeux rencontraient les tiens, ton sourire ne pouvait pas être plus explicite.




ENJOY YOUR LIFE ANYWAY, YOU DO NOT GET OUT ALIVE
i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 105 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Christopher Mason Brown ♥ et je crédite : avatar, signature, profil par moi

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Mer 18 Jan - 3:39

All mine you have to be
Feat Mael & Darko

Alors que tu profites de ses lèvres dans une énième caresse lascive, sa main intime à ton bassin l’ordre de s’approcher du sien. La proximité entre vous fait étirer ton aine dans une douce caresse non seulement alimentée par votre échange buccal et sonore caché par la cacophonie musicale mais aussi par ta main caressant ses cheveux. Tes doigts empoignent sa nuque chaude, exerçant une pression dessus afin de mieux te fondre sur ses lèvres, afin de mieux immiscer ta langue dans les parois brûlantes de sa bouche. Au milieu de la salle et entourés de corps en pleine effervescence, les vôtres constituent leur propre bulle lascif où son regard coule sur toi, te poussant à te mordre la lèvre, désirant plus. Quémandant beaucoup plus même sa nature sarcastique qui te tire un sourire et non une vexation inutile. il ne te laisse pas le temps de répondre que sa bouche s’approprie une nouvelle fois la tienne contre laquelle tu t’abandonnes, poussant un léger gémissement appréciant sa façon à te dévorer, ta manière à lui rendre la pareille. Et alors que ta main reste cramponnée dans ses cheveux, l’autre descend doucement le long de son dos en suivant son épine jusqu’à ce qu’elle échoue sur ses fesses que tu pelotes sans modération. Ce soir tu le veux. En dépit de tous les racontars à son sujet, de tout ce que tu représentes à cet instant, tu le veux. Tu ne laisses pas ton corps guider ton esprit, tu apprécies plutôt la beauté de l’âme avant de t’intéresser à une enveloppe et pourtant là, tu entraves tes propres habitudes, tes principes. Tu invites ouvertement un total étranger dans ta chambre. Tu n’as pas besoin de lui faire un dessin pour lui transmettre tes envies et vu l’éclat vicieux dans son regard, tu déduis son intérêt pour cette proposition indécente. Un nouveau gémissement alors qu’il tire sur tes cheveux. C’est viscéral. C’est ton point sensible, la zone qui te rend dépendant, fiévreux et pourtant, tu fais violence pour tourner la tête vers cette voix familière débitant ton prénom. Tu n’as pas le temps de répliquer, ton corps s’envole loin de Sara, loin de son regard accusateur et loin de ton propre rictus désolé. Tu n’y penses plus dès que tes pieds s’arrêtent de marcher et qu’une main touche ton ventre, une bouche caresse ton oreille en murmurant ton oreille. Tes yeux se ferment et un souffle chaud quitte tes lèvres entrouvertes. Bientôt elles sont captivées par les siennes, faisant augmenter la chaleur étouffante de ton corps. Tu t’abandonnes à ses lèvres dans ton cou étirant même ta nuque pour sentir la douceur de ses charnues et la rudesse de sa barbe naissante chatouiller ta peau, créant des frémissements agréables tout au long de ton échine dorsale. T’aimes ça, ce mélange de tendresse et de bestialité. Ces petits baisers qui ne font que te réagir davantage sous la ceinture. Un ordre. Une envie. Une respiration cédant sa place à une suite de gémissements camouflés par ses lèvres sur les tiennes, sa main martyrisant tes cheveux. Tu n’en peux plus. Tu ne veux pas réfléchir, tu veux profiter. Alors soudainement, tu attrapes sa main nichée dans ta nuque et alors que ton regard se fait violemment pervers, ta poigne sur ses doigts s’accentuent afin de le tirer à ta suite. Tu marches, tu cours presque entre tous ces pantins insignifiants. La chaleur qui se dégage de ta paume te montre qu’il est là, Darko te suit. Il monte les escaliers en allant derrière toi jusqu’au moment où ta main lâche la sienne et que tes bras s’imposent contre ses épaules, le poussant contre la porte de ta chambre.




The hammers goes up and down hits the nail.
In one single flash I see both shows ; Computer, cigarettes, photograph, pens and pencils.

awaaaaard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Will Higginson et je crédite : nebula (avatar) + crack in time (signature).

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Mer 18 Jan - 5:52

And all the chances in between
Feat Mael & Darko


Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur il essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses
Baudelaire

  Le son de ses gémissements mouillés contre ta bouche trahissent ses points sensibles que sont sa nuque et ses cheveux. Chaque râle est une invitation à le soumettre à tes lèvres tentatrices qui embrassent de part et d'autre sa peau chaude. De légers baisers qui se déposent au creux de son lobe, à la naissance de sa clavicule, partout où sa nuque offerte à toi te donne accès. Son corps heurte le tien au moment où ta main écrase ses cheveux dans ta paume et c'est là que tu le sens. Son érection puissante contre ton aine. Un sourire salement aguicheur trône sur tes lèvres en réponse à l'effet que tu lui procures et que tu devines. Sa réponse à ta provocation ne se fait pas attendre quand il attrape ta main. À sa façon de serrer tes doigts tu prends conscience de l'intensité de son désir, parfait écho de ta propre envie. Si tu n'es pas un enfant choeur tu n'es pas non plus de ceux qui brûlent le corps à chaque flamme qu'il rencontre. Toi tu préfères être sélectif, la qualité à la quantité comme on dit. Et pourtant avec lui tu es victime et bourreau de cette attirance prééminente, transcendante même. Tu te l'expliques pas, tu te contentes de le vivre tout simplement. T'es pas le genre à te poser des questions de toute manière mais lorsqu'il percute ton corps contre la porte encore moins.





ENJOY YOUR LIFE ANYWAY, YOU DO NOT GET OUT ALIVE
i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 105 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Christopher Mason Brown ♥ et je crédite : avatar, signature, profil par moi

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Mar 11 Avr - 23:27

All mine you have to be
Feat Mael & Darko




The hammers goes up and down hits the nail.
In one single flash I see both shows ; Computer, cigarettes, photograph, pens and pencils.

awaaaaard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Will Higginson et je crédite : nebula (avatar) + crack in time (signature).

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Ven 30 Juin - 16:45

And all the chances in between
Feat Mael & Darko


Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur il essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses
Baudelaire

 




ENJOY YOUR LIFE ANYWAY, YOU DO NOT GET OUT ALIVE
i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 105 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Christopher Mason Brown ♥ et je crédite : avatar, signature, profil par moi

MessageSujet: Re: All mine you have to be → Mael   Mar 1 Aoû - 17:49

All mine you have to be
Feat Mael & Darko




The hammers goes up and down hits the nail.
In one single flash I see both shows ; Computer, cigarettes, photograph, pens and pencils.

awaaaaard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
All mine you have to be → Mael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: North Campus :: Residential Colleges :: Lambda Phi Epsilon-