Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1991 messages et j'ai : 260 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Hemsworth et je crédite : Linda mon chaton ♥ pour l'avatar

MessageSujet: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Dim 15 Jan - 19:16



Célébration et imprévu.

Ft. Elena


Aujourd’hui était un jour particulier, puisque je fêtais la fin du stage avec Elena. Celui-ci avait duré beaucoup plus longtemps que prévu, mais la jeune femme avait absolument tenu à finir le dossier que je lui avais confié et constituait le gros travail du stage. Evidemment, face à une personne qui était déterminée à finir ce qui était commencé, je ne pouvais qu’accepter de continuer à être son chef de stage. Je devais avouer que j’étais stupéfait par la ténacité qu’elle avait mis en oeuvre pour terminer le dossier, surtout qu’elle avait dû faire cela en plus des études à Columbia qui avait repris. Je ne pouvais que la féliciter pour cela, surtout que le dossier avait été parfaitement conclu. Il y avait bien entendu quelques petites erreurs, mais rien de grave, puisqu’il s’agissait surtout de choses que l’on apprenait avec l’expérience, ce qu’elle n’avait pas encore puisqu’elle était bien jeune. Maintenant que le contrat était signé, Elena avait terminé son dossier et nous pouvions mettre fin définitivement à ce stage. Cela m’attristait malgré tout car la jeune femme était quelqu’un de très déterminée et qui avait toujours envie d’apprendre, ce qui m’avait fait plaisir, surtout que j’avais commencé à m’habituer à sa présence à mon bureau le week-end pour que l’on puisse discuter de l’avancée du dossier. Cela allait faire un léger vide, mais je lui avais déjà dit que j’accepterais avec plaisir de la reprendre pour un nouveau stage un jour si elle le désirait. Mais avant cela, nous devions célébrer la signature du dossier dans les règles de l’art, et en profiter également pour fêter la fin du stage. C’est pour cela que je l’avais invité à venir boire une coupe de champagne dans un bar, ce qu’elle avait accepté, à mon plus grand plaisir. Nous avions laissé les fêtes de fin d’année se passer, car tout le monde avait de nombreux projets à cette période de l’année, avant de convenir d’une date pour aller boire cette fameuse coupe de champagne. Le jour J, après ma journée de travail, je retournais rapidement chez moi pour ranger mes affaires et pour changer de chemises, restant assez classe malgré tout. Après avoir dîné, je prenais alors mon manteau avant de sortir de chez moi, pouvant aller à pied au bar dont j’avais donné l’adresse à Elena. Une fois arrivé devant celui-ci, j’attendais devant la porte l’arrivée de la jeune femme, ayant rapidement froid à cause du vent glacial qui parcourait les rues de la ville. Heureusement, Elena arrivait rapidement alors que je souriais en la voyant. Par habitude, je tendais ma main pour serrer la sienne, mais je l’enlevais rapidement avec un petit sourire. “ Maintenant que le stage est terminé, on peut arrêter les choses trop formelles et on peut se faire la bise. Si tu le veux, bien évidemment.” dis-je avec un petit sourire. Nous ne nous éternisons pas à l’extérieur et nous rentrons immédiatement dans le bar où la température est bien différente avec le monde présent. Le bar que j’avais trouvé était plutôt chic et permettait de rester tranquille sans être dérangé par qui que ce soit. Je me dirigeais vers le comptoir pour demander deux coupes de champagne, avant de suivre Elena pour m’installer à une table. Je souriais en enlevant mon manteau, avant de m’asseoir sur la chaise plutôt confortable. Le barman ne tardait pas à arriver avec les deux coupes. “ Evidemment, la première est pour moi ! Pour te féliciter du travail que tu as fait ! Et pas de refus, c’est une tradition, ça me tient à coeur !” dis-je alors que je prenais la coupe de champagne pour la lever, le sourire toujours aux lèvres. “ A la signature du dossier que tu as parfaitement géré, et à la fin de notre collaboration ! Et aussi à toi, la meilleure stagiaire que je pouvais espérer pour ma première année à New York. Et maintenant que le stage est définitivement terminé, je peux le dire. Tu es la meilleure stagiaire que j’ai eu l’occasion d’avoir. Et je ne le dis pas à tout le monde, alors profites bien de ce compliment.” dis-je avant de trinquer avec la jeune femme et de boire une première gorgée. “ Alors, comment ça se passe à Columbia ? ”

©LittleJuice


3ème meilleur floodeur - Septembre 2016


Récompense lors des Awards pour les 2 ans de GMA : :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 443 messages et j'ai : 864 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Merle Bergers et je crédite : Moi hihi

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Lun 16 Jan - 14:20



Célébration et imprévu
Ft. Nikhlas Blondel
Plusieurs mois auparavant, Elena avait eu la chance d’être prise au sein du cabinet de Nikhlas Blondel, recommandé par son père. Mais elle voulait réussir seule, par ses propres moyens et montrer qu’elle pouvait se détacher de son père, qu’elle pouvait y arriver sans lui. C’est ce qu’elle a fait et c’est à Nik qu’elle le doit. Il l’a acceptée en la détachant totalement de son père. Il l’a prise en tant qu’elle-même seulement et c’est tout ce qu’elle cherchait. Ne pas être identifiée comme la fille de son père, qui suit ses traces et qui ne doit ce qu’elle a qu’à lui. Certes, elle est fière d’être sa fille. Mais c’est toujours mieux de prouver sa valeur par ce qu’on accomplit soi-même.

Au cours des derniers mois, elle avait travaillé sur un dossier que Nik lui avait confié. Il lui avait accordé tellement de confiance qu’elle n’en croyait pas ses yeux au début. Mais malgré les petites erreurs qu’elle a pu commettre - que Nik a reprises, bien évidemment - elle devait avouer qu’elle s’en était plutôt bien sortie et elle était fière de pouvoir dire qu’elle avait enfin pu travailler sur un projet qu’elle avait mené à terme, sans jamais lâcher le bout, en persistant chaque jour un peu plus. Elle était fêtarde, mais quand un projet lui tenait à coeur, elle ne lâchait rien et aller jusqu’au bout, quoi qu’il en coûte.

Mais aujourd’hui, ce dossier était terminé. Cela signifiait également la fin de son stage. Normalement, il aurait seulement dû durer le temps de l’été, mais elle avait réussi à obtenir de l’université l’autorisation de le poursuivre en parallèle de ses cours, demande que Nik a appuyé en raison du fait que le traitement d’un dossier comme celui-ci ne pouvait être limité aux deux mois d’été. Elle en était plus que ravie, mais la fin de ce stage allait marquer un vide. Elle était habituée à travailler dessus chaque semaine, et retourner à l’université pour y suivre simplement des cours allait alléger son emploi du temps et la mènerait à une vie plus tranquille. Ca ne lui ferait pas de mal, mais d’un certain côté, elle s’était habituée à avoir une vie mouvementée. Nul doute qu’elle était contente de pouvoir sortir à nouveau autant qu’avant, mais cette part de responsabilité allait lui manquer un peu tout de même.

En attendant, elle devait retrouver Nik ce soir-là pour fêter la fin de ce dossier et la fin de ce stage. Elle se doutait qu’il l’appréciait beaucoup. Il avait toujours été là pour elle, à la soutenir tout au long du stage et il s’était développé entre eux une relation basée sur une très bonne entente. Ils pouvaient même parler de ce qui se passait hors du bureau et de leurs vies respectives. Cela ne s’arrêtait pas à une simple relation employeur/employé, si on peut appeler ça comme ça. C’est pourquoi plutôt que d’aller manger dans un restaurant, il avait choisi de l’inviter dans un bar de New-York. Qui dit relation détendue dit possibilité d’aller dans un bar sans que ce soit hors contexte.

Elena marchait donc dans la rue, emmitouflée dans un manteau bordé de fourrure, lorsqu’elle arriva devant les portes du bar, où l’attendait Nik. Elle espérait qu’il n’attendait pas depuis longtemps dehors, étant donné le froid qu’il faisait. Alors qu’il lui tendait la main pour la lui serrer, comme ils avaient l’habitude de le faire lorsqu’ils se voyaient au bureau, il la retira promptement pour s’avancer un peu et lui expliquer que maintenant qu’ils n’étaient plus liés par le stage, ils pouvaient se faire la bise. Comme le font des amis. Cela la fit sourire et elle lui répondit. « Evidemment, je le veux bien. J’aurai moins l’impression de me faire inviter par mon boss et au moins je sais que ce soir, je pourrai dire autant de mal de toi que je veux sans avoir à subir un possible renvoi! ». Elle plaisantait, évidemment, et elle rit même à ses propres mots.

Ils entrèrent ensuite dans le bar et, en comparaison du froid qui régnait dehors, l’endroit était marqué par une forte chaleur, due à la présence d’un certain nombre de personnes, même si malgré tout l’endroit restait assez calme et pas trop rempli. Ils s’approchèrent du bar où Nik commanda deux coupes de champagne puis ils trouvèrent une table pour s’y installer. Elle ôta son manteau, dévoilant une robe noire assez courte, qui laissait apparaître entièrement son dos nu. Elle s’était dit que pour une fois, s’habiller de la sorte ne saurait être mal vu étant donné qu’ils avaient quitté un rapport professionnel. Elle imita ensuite Nik, qui s’était déjà assis et qui, visiblement, attendait qu’elle fasse de même. Au même moment, le barman arriva avec les deux coupes de champagne et Nik lui offrit l’une des deux coupes en précisant que c’était lui qui offrait, pour la féliciter de son travail.

« Merci beaucoup Nik. Ça me touche vraiment, tu sais, et je ne te remercierai jamais assez pour tout ce que tu as pu faire pour moi pendant ce stage. Mais je te préviens, je paie la deuxième tournée. Si on est ici pour célébrer, on peut commencer doucement, mais je ne compte pas m’arrêter au premier verre. Autant ça fêter comme il se doit et profiter un petit peu du fait que nous ne sommes plus au bureau! »

Nik leva son verre pour “porter un toast”, on peut dire. Mais lorsqu’il annonça à Elena qu’il la considérait comme la meilleure de ses stagiaires, elle fut prise au dépourvu pendant quelques secondes. Elle savait qu’elle avait très bien géré, il lui en avait déjà fait le compliment. Mais de là à la considérer comme la meilleure stagiaire qu’il ait eue, elle ne l’aurait pas pensé, ce qui la toucha davantage.

« Merci, Nik, ça me touche énormément. De mon côté, même si je n’ai jamais vraiment eu d’autre maître de stage, je peux dire que tu as été le meilleur dans ton domaine. Et je n’aurais pu rêver mieux, très honnêtement. Merci pour tout. »

Elle leva son verre avec lui et ils burent chacun une gorgée de champagne. La conversation débuta alors sur sa reprise d’études à Columbia.

« Ça se passe bien. Je suis contente d’avoir repris les cours de manière normale, en ne me souciant que de ce que je dois travailler pour les cours. Ça fait du bien d’avoir une petite pause, comme ça, et ça me permet de sortir à nouveau. Mais je dois dire que ça fait bizarre d’être de nouveau simple étudiante, de ne plus avoir autant de responsabilités. En tout cas, j’ai l’impression d’être encore plus à l’aise en cours, étant donné que j’ai pu aborder le côté pratique avec toi. Enfin voilà, je suis contente d’être retournée pour un temps à ce train de vie. Pour le reste, je crois que savoir ce qui se passe exactement en cours t”intéressera peu, donc je ne vais pas creuser en détail au risque de t’endormir. On est ici pour s’amuser et si tu dors.. Bref je te fais pas un dessin! Et toi alors, comment ça se passe au bureau? Tu dois incroyablement t’ennuyer depuis que je suis partie, non? »

Elle avait dit ça sur le ton de la taquinerie. Elle pouvait en profiter autant qu’elle le voulait maintenant qu’elle n’était plus vraiment sa stagiaire. La soirée commençait plutôt bien et elle avait hâte que ça continue sur cette lancée pour le reste de la soirée.

Code by Joy



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1991 messages et j'ai : 260 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Hemsworth et je crédite : Linda mon chaton ♥ pour l'avatar

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Dim 5 Fév - 22:52



Célébration et imprévu.

Ft. Elena


J’essayais toujours de faire en sorte que cela se passe le mieux possible lors des stages. On m’avait toujours dit qu’il fallait en profiter pour donner les tâches ingrates, comme de la paperasse ou uniquement rapporter le café par exemple, mais je n’avais jamais vu les choses comme ça, bien au contraire. Je cherchais toujours à faire en sorte que le stage soit utile, et, jusque là, aucun stagiaire ne m’a reproché de lui avoir donné du travail et d’avoir fait en sorte que le stage soit intéressant. C’est pour cela que j’avais confié un dossier à Elena, pour qu’elle le gère elle-même et pour qu’elle puisse progresser de la meilleure des manières possibles. Même si son père était un de mes clients, je n’avais pas changé ma manière de procéder avec elle par rapport aux autres stagiaires que j’avais pu avoir par le passé. Malgré tout, je savais que je pouvais lui faire confiance et qu’elle serait quelqu’un qui travaillerait d’arrache pied pour rendre cette confiance et pour montrer ce qu’elle savait faire, et je n’avais pas été déçu sur ce point. Maintenant que le stage était fini, cela allait faire un petit vide à mon bureau, surtout que je me retrouvais quasiment seul pendant les heures de boulot maintenant, entre Elena qui avait fini sa formation et la secrétaire qui travaillait à temps réduit à cause de sa grossesse. Cela me faisait un peu plus de travail à faire maintenant, puisque je devais gérer tous les papiers, les rendez-vous, toutes ces petites choses que je ne faisais pas en temps normal et qui me prenait pas mal de temps en plus de mes rendez-vous. Cela faisait que j’avais un peu de retard que je comblais en ne sortant quasiment plus le soir, travaillant chez moi jusqu’à très tard. Cependant, aujourd’hui, je faisais une exception pour voir Elena, car je me devais de la féliciter comme il se doit. D’une certaine manière, j’avais le sentiment du devoir accompli, que j’avais très bien fait mon travail de maître de stage, même si je serais évidemment très heureux de la reprendre en stage l’année prochaine.

Même si on avait dépassé depuis longtemps le simple cadre du travail, je me refusais toujours de considérer Elena comme une amie. Une question d’éthique professionnelle, pour ne pas laisser la vie à l’extérieur du bureau influencée quoique ce soit dans mon travail. Mais maintenant que cela était terminé, je serais bien content de pouvoir compter Elena dans mon cercle d’amis, si elle le souhaitait bien évidemment. Alors que j’attendais la jeune femme dans la rue, en la voyant arriver, je ne pouvais m’empêcher de sourire en voyant son petit manteau de fourrure. Même si je ne la considérais plus depuis longtemps comme la fille d’un de mes clients, la voir arriver avec un manteau qui devait coûter une belle petite fortune me faisait rappeler tout ça, et le privilège qu’elle avait pu avoir de vivre dans une famille aussi fortunée. Mais je savais aussi que cela ne comportait pas que des avantages, loin de là, et surtout je savais aussi qu’Elena n’était pas comme beaucoup d’enfants de personnes très riches, et qu’elle ne souhaitait pas se contenter de vivre d’un compte en banque bien garni, voulant surtout montrer qu’elle était capable de réussir par elle-même, comme elle me l’avait montré durant toute la durée de son stage. “ Tu peux dire autant de mal que tu veux de moi, cela fait bien longtemps que j’ai appris à vivre avec les critiques. Mais ça serait quand même dommage que tu ne puisses pas refaire un stage avec moi l’année prochaine. J’ai vraiment beaucoup de mal à te voir accepter de rapporter le café à un boss qui n’en a rien à faire de ce que tu veux réellement faire.” dis-je avec un petit sourire, avant de lui faire la bise pour rentrer dans le bar. Alors que l’on s’installait à une table, je ne pouvais m’empêcher de sourire en regardant la tenue d’Elena, avec cette robe noire qui la mettait parfaitement en valeur. Même si j’avais déjà remarqué pendant le stage qu’Elena était une très belle femme, le fait qu’il n’y ait plus la barrière professionnelle me donnait l’impression qu’elle était encore plus resplendissante qu’à l’accoutumé. Sans aucun doute que, lors des soirées mondaines que son père organisait, elle devait voler la vedette dans ce genre de robe, avec ce dos entièrement nu. “ La meilleure manière de me remercier pour ce stage est que tu utilises ce que je t’ai appris durant tous ces mois et que tu restes la personne sérieuse que tu as été pendant ce stage et pour réaliser ce dossier. Et je n’ai aucun problème pour la deuxième tournée et pour m’amuser comme il se doit. Je ne sais pas si je te l’ai déjà dit, mais je suis un gros fêtard, alors je compte bien en profiter au maximum pour m’amuser, en charmante compagnie qui plus est !”

Alors que l’on trinquait tous les deux, on commençait à se complimenter l’un et l’autre. J’étais malgré tout très touché par le compliment qu’elle me faisait, car c’était toujours bien d’entendre que l’on avait fait ce qu’il fallait et que cela avait plu. Je me contentais alors de la remercier avec un grand sourire, ne sachant vraiment pas trop quoi répondre de plus, avant de boire une gorgée de ma coupe de champagne, avant de la reposer sur la table pour écouter Elena. Je souriais toujours en l’écoutant me dire que cela se passait bien, buvant également ma coupe de champagne qui diminuait assez rapidement malgré tout. Enfin, j’avais déjà bu tellement de coupes de champagnes, luxueuses ou non, que cela ne me faisait pratiquement plus rien maintenant, presque comme s’il s’agissait d’une boisson comme les autres. C’était clair que j’aurais besoin de quelque chose de plus fort pour la suite, si je voulais vraiment ressentir les effets de l’alcool. Mais pour cela, on verra au moment venu. Je ne comptais pas boire plus que de raison si Elena ne faisait pas de même, le but n’était pas de me donner en spectacle devant elle et de “casser” l’image qu’elle avait pu se faire de moi. “ C’est une excellente chose que tu sois encore plus à l’aise en cours maintenant, cela ne te posera quasiment aucun problème, j’en suis bien content. Même si je ne pense pas me tromper en disant que tu ne devais pas non plus avoir beaucoup de difficultés en cours avant ce stage, non ? Sinon, au bureau, je t’avoue que c’est un peu trop calme sans toi, mais je n’ai pas vraiment le temps de m’ennuyer. J’ai encore plus de travail maintenant que la secrétaire est en temps partiel à cause de sa maternité, mais je m’y fais petit à petit. J’aurais quand même besoin de quelqu’un pour m’aider. Tu ne veux pas faire la secrétaire le week-end ?” dis-je avec un petit rire, me doutant bien que ce n’était pas le genre de chose qu’elle souhaite faire, maintenant qu’elle peut en profiter pour sortir. Je finissais alors ma coupe de champagne avec un petit sourire, avant de jeter un regard derrière moi, pour voir la petite piste de danse que le bar avait mis en place. “ Ca te dit d’aller danser un peu avant la deuxième tournée ?”

©LittleJuice


3ème meilleur floodeur - Septembre 2016


Récompense lors des Awards pour les 2 ans de GMA : :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 443 messages et j'ai : 864 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Merle Bergers et je crédite : Moi hihi

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Lun 27 Fév - 22:48



Célébration et imprévu
Ft. Nikhlas Blondel
Quand elle était entrée dans le bar à sa suite, elle n’avait pu s’empêcher de remarquer qu’il semblait ne plus la considérer comme sa stagiaire. La relation professionnelle qu’ils avaient tentée d’établir pendant son stage s’effaçait peu à peu. Ils n’étaient jamais venus ensemble dans un bar, ce qui marquait le tournant de leur relation. Elle avait vu dans ses yeux qu’il ne l’avait pas vue arriver en mode “affaires”, mais comme une personne avec laquelle on peut entretenir n’importe quelle relation. Il l’avait détaillée comme une femme qu’on rencontre pour la première fois, lorsque justement, on sort dans un bar avec des amis. Quand il s’était mis à plaisanter à propos du café, elle n’avait rien trouvé à redire. Elle s’était contentée de lui sourire et de le laisser entrer.

De même, lorsqu’elle avait enlevé son manteau et dévoilé la robe qu’elle avait enfilée - contente de pouvoir enfin porter une tenue qui ne respectait pas un certain cadre professionnel - elle avait senti le regard de son patron se poser sur elle. Elle n’avait pas besoin de se retourner pour le savoir. Les hommes autour d’elle, dans la salle, s’en était occupé pour elle, à la manière dont il lui jetaient des regards dérobés à cet instant. Elena avait toujours été consciente du charme qu’elle pouvait avoir et qu’elle exerçait souvent sur les hommes. Elle ne s’en était jamais plainte mais l’avait toujours utilisé avec modération, quand elle le souhaitait. Et cela ne lui était encore jamais arrivé de le faire afin d’obtenir une promotion, un job, ou quoi que ce soit. Uniquement pour le plaisir. Ou pour le plaisir d’obtenir des petits bonus. Mais elle savait faire la part des choses. Du moins l’espérait-elle. Ce n’est en tout cas pas ce qu’elle envisageait avec Nik. La soirée s’annonçait bien différente de ce qu’ils avaient pu connaître jusque là dans l’espace qui leur servait de bureau et qui ne reflétait aucune intimité, comparé à ce bar, même si ce dernier était rempli.  

Ils en étaient venus à parler de la reprise de ses cours sur le campus, puis de la manière dont il gérait les choses au bureau maintenant qu’elle n’était plus là. Sa secrétaire était absente, selon ses dires, mais il semblait s’habituer progressivement à son absence. Lorsqu’il lui proposa sur le ton de la plaisanterie de prendre la place de sa secrétaire le week-end, elle sut exactement ce qu’elle allait lui répondre. Il voulait s’amuser. Tant mieux, elle aussi.

« Je peux tout à fait jouer les secrétaires, mais je ne suis pas sûre que ce soit le genre de secrétaires que tu attends. » Elle marque un temps d’arrêt en le regardant avant de reprendre. « Je suis plutôt du genre à répondre à mes coups de téléphone, à inscrire des soirées sur l’agenda, à faire les yeux doux aux clients qui passent et à me mettre en pause café toutes les 30 minutes. Tu veux toujours de moi? Ah et j’oubliais. Je serai la secrétaire qui porte les jupes sexy, les chemisiers ouverts, le tout assorti de talons hauts. Pas sûre que niveau concentration tu parviennes à rester au top. Et puis si ce n’est que les week-end.. Une secrétaire n’est-elle pas censée travailler uniquement la semaine? A moins qu’on ne parle pas du même type de secrétaires.. »

Elle ne pouvait pas mettre cette dernière réponse sur le compte de l’alcool, puisqu’ils n’avaient bu qu’une seule coupe et qu’elle était plus ou moins habituée à boire. Les soirées mondaines auxquelles elle avait de nombreuses fois assisté avaient eu raison d’elle. Un verre, puis un autre, et on dit rarement non lorsque d’autres verres approchent et s’empilent. C’était aussi le meilleur moyen pour elle d’éviter l’ennui que représentaient ces soirées lorsqu’elle était adolescente et qu’elle devait faire bonne figure auprès des gens importants que côtoyaient ses parents. Elle n’était pas seule ; ses amis étaient exactement comme elle et le fait de trinquer dans un coin à l’abris des parents pour essayer de passer une meilleure soirée était au rendez-vous à chaque fois. Mais pour ce qui est de la descente d’autres verres, ils verraient cela plus tard. C’était donc seulement une pure envie de le provoquer un peu et de s’amuser, pour une fois, qu’elle avait dit ça. Il avait l’air de vouloir s’amuser aussi un peu. Elena le vit regarder la piste de danse rapidement, puis se tourner à nouveau vers elle, pour lui proposer d’aller danser. Son verre vide tournoyait encore dans sa main droite quand il lui posa la question. Elle se mit à rire, contente de la proposition. Tout en posant son verre et en se levant, elle lui répondit.

« Pourquoi pas! Je vais pouvoir te montrer l’un de mes nombreux autres talents. Je ne suis pas que professionnelle, monsieur. Je sais aussi très bien m’amuser, faire la fête. Et danser. Crois-moi, tu ne seras pas déçue. »

Elle hésita à lui lancer un clin d’oeil, mais ses gestes eurent raison d’elle et le clin d’oeil se fit presque de manière automatique. Elle préféra ne pas regretter, mais se détourna pour se diriger vers la piste de danse, attendant qu’il la suive. En réalité, elle ne voulait pas voir la réaction qu’il avait pu avoir à son geste, sans trop savoir pourquoi. Lorsqu’elle atteignit le dancefloor, elle s’autorisa enfin à se tourner pour voir s’il l’avait suivie. Après tout, c’était lui qui avait proposé ça, donc il aurait dû être derrière elle. La musique n’était pas douce, mais pas non plus extravagante. Juste ce qu’il fallait pour danser, pour bouger un peu, sans avoir à trop faire d’efforts non plus. En se retournant, elle le vit encore à l’entrée de la piste. Elle se décida à bouger un peu, pour se calquer sur le rythme. Elle bougeait les pieds, les bras, mais surtout ses hanches, qui se balançaient tranquillement. Quand une fille danse, c’est toujours avec ça qu’elle a du succès auprès de la gente masculine. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait réussi à attirer les hommes en boîte, quand elle sortait avec ses amis. Cela lui avait paru presque naturel, mais en réalité, c’est surtout qu’elle aimait ça. Danser, savoir que les gens avaient également envie de danser avec elle, de l’apprivoiser le temps que la musique durait. Elle n’eut pas besoin de se retourner pour sentir que Nik l’avait rejointe et qu’il était désormais bien plus proche d’elle qu’elle ne l’aurait pensé.


Code by Joy



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1991 messages et j'ai : 260 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Hemsworth et je crédite : Linda mon chaton ♥ pour l'avatar

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Dim 16 Avr - 16:16



Célébration et imprévu.

Ft. Elena


Il était toujours intéressant d’observer une personne en dehors du cadre professionnel. J’avais toujours eu le sentiment que c’était dans ce genre de moment que l’on pouvait voir la vraie nature d’une personne. Tout le monde, surtout dans le monde de la finance, avait tendance à se donner un bon genre, une sorte de carapace, souvent assez froide, qui servait à cacher beaucoup de choses sur ce que l’on est vraiment. Je le sais très bien, puisque c’est exactement ce que je fais. Derrière l’homme qui travaille toujours très sérieusement, avec respect et qui veut aider le maximum de personne ? Une personne qui adore faire la fête, et séduire des femmes dans les bars et dans les boîtes pour passer une nuit, une seule et unique nuit, avec elles.

Qu’est-ce que je voyais chez Elena en la voyant arriver ? Une personne qui aimait toujours s’habiller avec classe, et montrer qu’elle avait des moyens supérieurs à la moyenne, sans aucun doute. Mais aussi une personnalité beaucoup moins froide, beaucoup plus amicale, beaucoup plus fêtarde. Une personnalité qui rentre beaucoup plus dans le “moule” d’une étudiante, cela ne fait aucun doute. Dans tous les cas, cela n’enlevait rien au fait qu’Elena avait un certain charme et que je pouvais la regarder sans aucun problème, maintenant que nos relations professionnelles étaient totalement terminées. C’était une très belle femme, qui ne devait avoir aucun problème pour séduire les hommes si elle le souhaitait, cela ne faisait aucun doute. Et je n’allais pas me priver pour la regarder et pour la complimenter, bien au contraire, et sans aucune idée derrière la tête. La soirée commençait très bien avec Elena, et cela dès le premier verre. Nous n’avions pas besoin de temps d’adaptation pour nous habituer à cet endroit et au nouveau lien qui nous liait désormais. Cela se sentait que nous étions tous les deux habitués à ce genre d’endroit, et que nous étions dans notre élément malgré tout. Alors que nous parlions de ma secrétaire, je me mettais à rire en écoutant Elena. Elle ne manquait pas du tout de culot, mais cela me plaisait beaucoup. “ Je pense que finalement, je vais chercher une autre secrétaire. Mais ce n’est pas du tout à cause de la tenue que je refuse. Bien au contraire. Je suis sûr que ce genre de tenue à faire tourner les têtes te va très bien. J’en ai déjà un aperçu avec cette robe que tu portes magnifiquement bien et qui te met aussi parfaitement en valeur. Et je ne suis pas non plus un grand adepte des relations au travail, je pense que tu as certainement dû le remarquer de toute manière. Même si tu es magnifique, j’espère que tu n’as jamais eu l’impression que je te faisais d’avances ou quoi que ce soit dans le genre là. Maintenant … Comme tu n’es plus ma stagiaire, si tu veux passer le week-end dans mon bureau, n’hésite surtout pas.” Je marquais une pause avant d’éclater de rire. J’espérais quand même que je n’allais pas lui faire peur, mais je n’avais pas l’impression que c’était le genre d’Elena d’être choqué par des propres un peu provocateurs et un peu tendancieux. Puisqu’elle voulait s’amuser un peu avec des propos provocateurs, elle allait voir qu’elle était en face d’une personne avec du répondant. Cela promettait de nouvelles petites provocations par la suite, quand nous aurons tous les deux bu d’autres verres.

“ Je n’en doute pas une seule seconde. Tu as dû participer à tellement de ces soirées chiantes et horribles avec ton père, tu devais te débrouiller pour essayer de mettre un peu d’ambiance … Et tu ne devais avoir aucun mal pour réussir, j’en suis convaincu.” Je n’étais pas du tout avare en compliment vis à vis d’Elena, je le savais, mais elle m’avait tellement fait bonne impression pendant son stage que j’avais beaucoup de mal à trouver des points négatifs chez elle. Je souriais doucement en voyant le clin d’oeil qu’elle me lançait alors que je la suivais du regard, elle qui allait vers la piste de danse alors que je restais près de l’entrée de la piste. Après tout, c’est elle qui m’avait promis du rêve en me parlant d’un talent, je voulais voir de qui il s’agissait. Je souriais quand elle me regardait, mais ce sourire s’agrandissait encore un peu plus alors que je la regardais danser. Et elle savait vraiment bien s’y prendre, c’était le cas de le dire … Certains hommes sur la piste s’arrêtaient pour la regarder, ce qui me faisait doucement rigoler alors que je me décidais enfin à rentrer sur la piste de danse pour la rejoindre. Ce serait aussi une occasion pour montrer à ces messieurs qu’Elena était ma partenaire de danse ce soir, et que cela ne serait pas leur cas, car je comptais pas lâcher la jeune femme de si bonne heure. Cependant, j’avoue que je ne m’attendais pas vraiment à me retrouver aussi près d’elle aussi rapidement. Cela me surprenait quelques secondes, alors que je me mettais également à bouger sur la piste de danse. A cause de la proximité, il arrivait assez souvent pendant cette danse que nos corps puissent se frôler. De rapides contacts qui pouvaient paraître anodin, mais qui avait le don de me faire sourire … Et de me faire un peu frissonner aussi. Alors que la musique se terminait, je mettais ma main sur l’épaule d’Elena pour la retourner et pour pouvoir la regarder dans les yeux, un large sourire aux lèvres. “ Je dois avouer que tu es une très bonne, non, une excellente danseuse.” J’avais à peine le temps de finir ma phrase qu’une musique reprenait. J’en profitais alors pour passer ma main dans le dos d’Elena, pour la ramener presque contre moi. Nous étions peut être trop proche, mais je n’y faisais vraiment pas attention sur le moment, voulant simplement danser et m’amuser actuellement. Nous commençons alors à bouger tous les deux au rythme de la musique, sans que cela ne soit vraiment provocant aux yeux des autres. Peut-être un poil sensuel parfois, mais beaucoup plus d’amusement, j’en étais certain. A la fin de la musique, je m’arrêtais brusquement, ne sachant pas trop comment réagir alors que je regardais Elena dans les yeux. Je lui souriais doucement, alors que je sentais son souffle près de mon visage. Je venais alors lui prendre sa main pour venir poser un baiser dessus, de manière totalement élégante, même si je devais avouer que mon esprit criait après une seule envie après cette danse : celle de poser mes lèvres sur les siennes.

©LittleJuice


3ème meilleur floodeur - Septembre 2016


Récompense lors des Awards pour les 2 ans de GMA : :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 443 messages et j'ai : 864 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Merle Bergers et je crédite : Moi hihi

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Lun 17 Avr - 12:25



Célébration et imprévu
Ft. Nikhlas Blondel
Elena était contente d’avoir réussi à faire rapidement changer le ton de la conversation. Ce qui, quelques mois auparavant, aurait pu se limiter à une simple conversation entre collègues, dépassait désormais largement ce simple stade. Elle se rendait également compte que Nik ne la percevait plus de la même manière, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Elle adorait travailler et elle adorait faire la fête, mais ce qu’elle savait par-dessus tout, c’est qu’elle ne mélangeait jamais les deux. Soit l’un, soit l’un. Mais jamais en même temps. A cet instant, elle avait complètement laissé le boulot derrière elle et il semblait bien que Nik avait fait de même. Il avait l’air parfaitement à l’aise dans cet endroit, tout autant qu’elle. Elle en vint à penser que finalement, ils avaient peut-être bien plus en commun qu’elle ne l’aurait pensé. Cette confirmation vint lorsqu’il rit à ce qu’elle venait de dire à propos de sa nouvelle secrétaire. Elle savait que soit ça passerait, soit ça casserait, mais elle voulait tenter le tout pour le tout. Après tout, elle n’était plus dans son environnement professionnel et il aurait été dommage de ne pas en profiter. Surtout, elle voulait pouvoir inverser les rôles et mener un peu la danse, puisque c’était lui qui l’avait fait pendant toute la durée de son stage. Il fallait aussi qu’elle montre de quoi elle était capable. Nik le comprenait et visiblement, il n’était pas déçu de sa répartie et de la portée de ses propos. C’est d’ailleurs en compliments qu’il le lui rendait. Pendant toute la durée de son stage, il avait pu lui dire qu’il était vraiment content du travail qu’elle avait pu fournir. Maintenant que cet aspect était derrière eux, on aurait dit que, tout comme cette soirée, il cherchait autre chose et cela se voyait dans la manière qu’il avait de complimenter la jeune femme. Il ne la complimentait plus sur son travail, mais sur son attitude hors du boulot, ainsi que sur son physique. En d’autres termes, elle pouvait comprendre qu’elle ne le laissait pas totalement indifférent. A la manière dont ses yeux se portait sur elle lorsqu’il disait cela, elle le comprit un peu plus et cela ne fit qu’étirer le sourire qu’elle affichait déjà depuis le début de la soirée.  

Par ailleurs, il rentrait également dans le petit jeu qu’elle avait lancé, ce qui ne faisait qu’accentuer le plaisir qu’elle avait d’être là.  Quand il aborda le fait qu’il espérait qu’elle n’avait jamais cru qu’il lui faisait des avances, elle attendit qu’il ait terminé pour pouvoir lui répondre. « Oh non non t’inquiète pas pour ça, je pense que, de ce que j’ai pu voir, on a à peu près et les mêmes principe et j’ai pour principe de ne jamais mêler les relations au travail. Donc tu peux être tranquille, je n’ai jamais pensé une telle chose ! Enfin du moins, je n’ai jamais pensé que ça puisse arriver de cette manière. » C’était une chose véridique : si elle avait déjà pu avoir un faible ou être un minimum intéressée par quelqu’un dans ses relations professionnelles, elle n’avait jamais pour autant envisagé une relation mêlée au travail. Mais sa proposition de passer le week-end à son bureau la fit rire à son tour. S’il essayait de lui faire peur, c’était raté. Il ne savait pas qui il avait en face de lui. « Tout dépend pour quoi faire.. Vu que tu vas prendre une autre secrétaire, si c’est pour me filer un nouveau dossier, je ne suis plus à ton service alors ne compte pas sur moi ! En revanche, si c’est pour me proposer autre chose.. Je me laisserai peut-être tenter, qui sait. » Elena n’avait pas quitté son air taquin et elle souhaitait le pousser encore davantage. Au rythme où cette conversation allait, elle allait bientôt finir par atteindre son but. Mais n’était-pas ce qu’elle recherchait ? Et lui ?

Elle cessa malgré tout de rire, en essayant toutefois de continuer à sourire - ce qu’elle avait l’habitude de faire - quand il évoqua les soirées mondaines où elle allait avec son père, ca cela fit remonter un souvenir en surface, qu’elle préféra oublier. Nik n’avait rien vu, heureusement, et elle s’empressa de trouver quelque chose à répondre. « Oh si tu savais.. Chez nous on a appris à boire avant même de savoir manger, si je puis dire. Mais c’est sûr que pour mettre l’ambiance, j’étais pas la dernière. Il fallait bien quelqu’un pour le faire et si personne ne se bougeait, je me serais fait chier pendant toutes ces soirées. La seule chose était de trouver le juste milieu pour finir dans un bel état tout en étant capable de tenir encore une conversation avec des personnes éminentes. Crois-moi, c’est assez formateur ! » Finalement, la pensée qui était venue se glisser dans sa tête avait disparu et elle avait retrouvé son humeur. En se rendant sur la piste de danse après lui avoir lancé un clin d’oeil, elle su qu’il ne tarderait pas à la rejoindre. Etant donné le compliment qu’il lui avait fait peu de temps avant sur la robe qu’elle portait, elle n’avait aucun mal à deviner que la voir partir danser de la sorte n’allait pas le laisser indifférent. Sa manière de danser ne laissait probablement pas indifférents non plus les hommes qui se trouvaient autour d’elle, pourtant Nik fut le seul à l’approcher. Mais un, c’était bien amplement suffisant.

Si la musique les faisait danser de manière rapprochée mais sans plus au début, les choses furent tout autres lorsque la musique changea et que Nik vint poser une main sur son épaule pour qu’elle lui fasse face, puis une autre dans son dos, ce qui ne manqua pas de lui procurer un léger frisson de plaisir. N’importe quelle femme, au contact d’un homme séduisant et plu âgé, aurait réagi de la même manière. En lui disant qu’il trouvait qu’elle était une excellente danseuse, ses yeux s’illuminèrent un petit peu plus. Elle savait qu’elle était sur la bonne lancée, il ne fallait donc pas s’arrêter maintenant. Le geste qu’il avait fait en plaçant sa main dans le bas de son dos n’avait d’autre but que de la ramener plus près de lui. Cela faisait peu de temps qu’ils dansaient, mais la chaleur se faisait ressentir dans l’espace et les parfums avaient tendance s’échapper plus facilement des corps. Ainsi, elle put sentir son parfum et l’odeur qui lui parvint au nez confirma ce qu’elle pensait : cet homme a bon goût. Ils dansaient de manière sensuelle, leurs corps s’étant beaucoup rapprochés. Mais ils n’en étaient pas encore au moment où toutes les parcelles de leurs corps se rencontraient. A la fin de la danse, elle fut surprise lorsqu’il la regarda dans les yeux puis lui prit la main pour venir y poser un baiser. Ils étaient encore proches, même très proches, et il ne la quittait pas des yeux. Si elle restait plantée là, ils finiraient par faire autre chose que danser. Ses yeux à elle fixèrent les lèvres de Nik, de la même manière que lui finit par fixer les siennes. S’ils ne s’arrêtaient pas, ils allaient probablement finir par poser leurs lèvres sur celles de l’autre. Or il était encore trop tôt pour ça. Elena avait la respiration haletante, à cause de la danse, mais aussi de la proximité dont ils faisaient preuve. « Je crois que nous n’avons pas encore assez bu, monsieur Blondel. Il va falloir passer à quelque chose de bien plus fort. Cette tournée est pour moi ! » Et sans hésiter, elle se détourna de Nik pour se diriger vers le bar, sans lui accorder un regard. Ce n’est pas qu’elle voulait l’éviter, mais elle savait qu’il la suivrait. Cela lui arrivait souvent de partir sans rien dire et les hommes la suivaient toujours. Surtout dans ce genre de situations. En attendant, avant d’aller plus loin, elle avait besoin de boire. Arrivée au comptoir, le barman s’approcha d’elle pour prendre sa commande. « Un mètre s’il vous plaît. » Avec ça, Nik n’avait qu’à bien se tenir ! Mais elle savait qu’avec ça, ils ne s’en tiendraient certainement pas à la danse.


Code by Joy



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1991 messages et j'ai : 260 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Hemsworth et je crédite : Linda mon chaton ♥ pour l'avatar

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Lun 5 Juin - 3:52



Célébration et imprévu.

Ft. Elena

Il fallait savoir faire la part des choses, c’était le résultat de tout un tas de questions. C’était tout d’abord une question d’éducation, car ma mère m’avait appris dès le plus jeune âge à faire la différence entre le travail, les amis et la fête, et à ne surtout pas tout mélanger pour éviter de s’attirer des problèmes. Bon, on ne peut pas dire que c’est ce que j’ai réussi à vraiment faire par le passé, alors que je donnais des cours de français à Paris. Loin de là. Et les conséquences avaient été terribles pour tout le monde malheureusement, et j’en conservais encore certaines traces même aujourd’hui, certains souvenirs que je ne pourrais jamais oublier. C’était aussi une question de survie, surtout à New York, dans un milieu qui pouvait être aussi sauvage que cruel, c’était évident. Tous les gestes que l’on pouvait faire étaient toujours surveillés, étaient toujours commentés, et pouvait faire basculer une carrière, que ce soit dans le bon ou dans le mauvais sens. Il fallait savoir se montrer respectable dans les bonnes circonstances, et auprès de tous les clients, notamment de ceux qui peuvent faire avancer plus rapidement une carrière. On m’avait appris tout cela par le passé, et je l’applique depuis mon installation à New York l’année dernière. Enfin, c’était une question d’habitude, une manière pour moi de me cacher derrière une façade, de ne pas montrer ma réelle personnalité, qui est totalement différente. Elena devait certainement le voir, elle avait eu l’occasion de voir les deux Nikhlas : celui au travail, qui est très sérieux mais qui essaye au maximum du possible de rester simple, efficace, et de donner les meilleurs conseils pour progresser ; et celui dans ce bar, qui est beaucoup plus charmeur, beaucoup plus blagueur, et qui n’hésite pas à faire des compliments, des sourires beaucoup plus évocateurs que les sourires professionnels.

Je découvrais aussi une autre Elena, une autre femme, et cela ne me déplaisait pas du tout, bien au contraire. On se découvrait beaucoup de nouveaux points communs, beaucoup de nouveaux traits de caractères et de manière d’agir tous les deux. On était beaucoup plus semblable que je n’avais pu le penser lors du premier jour du stage, et j’étais heureux de voir que j’avais pu me tromper. Elena était une personne qui savait s’amuser, et qui savait mettre de l’ambiance, cela ne faisait aucun doute. Les autres étudiants de sa promotion ou de sa confrérie devait bien s’amuser avec elle, j’en était tout aussi convaincu. Cela se voyait uniquement à la manière dont elle s’était lancée dans ce petit jeu, par rapport à une secrétaire. Tout était tendancieux, rempli de sous-entendu, et le sourire qu’elle faisait ne pouvait pas du tout laisser la place au doute. Elle faisait cela dans ce seul but, et je rentrais dans ce jeu, sans aucun problème, sans frémir. Des images me venaient même en tête, je devais l’avouer, et cela me faisait sourire le temps de quelques secondes, car ces images étaient plutôt agréables à imaginer, et la situation serait pour le moins plaisante, je ne pouvais pas le nier. Je reprenais mes esprits malgré tout assez rapidement, pour lui répondre, pour ne pas me montrer désarçonner par ce qu’elle me disait. Je pouvais la laisser mener la danse, s’amuser avec ce qu’elle me disait, mais je ne pouvais pas me permettre de me montrer si vulnérable par rapport à quelque chose de ce genre. Cela serait beaucoup trop simple, et cela ne correspondrait pas non plus à l’image que j’avais pu donner durant l’ensemble de ce stage. “ Je confirme, on a exactement les mêmes principes, et c’est vraiment agréable de le savoir. Juste pour savoir faire la distinction entre le travail et l’amusement, je peux te dire dors et déjà que tu iras beaucoup plus loin que de très nombreuses personnes, cela ne fait absolument aucun doute.” Je marquais une légère pause de quelques secondes pour sourire à ce que j’allais lui dire, car j’allais lui montrer que je restais toujours dans ce petit jeu sans aucun problème, et que j’allais même l’encourager à aller un peu plus loin. “ Et tu penses qu’il aurait pu arriver quelque chose de quelle manière ? Et quelle proposition pourrait t'intéresser ? N’hésite pas à tout me dire, je suis sur que je peux faire quelque chose pour ça.” Je marquais à nouveau une pause pour boire mon verre, le temps de l’écouter, avant de répondre à nouveau. “ Ah ça je n’en doute pas, vu le milieu dans lequel tu viens. Et heureusement que tu mettais un peu d’ambiance, ce genre de soirées est tellement chiante, cela devait mettre un peu d’animation, c‘est cool. Je me rappelle encore de mes deux premières soirées mondaines. Des catastrophes. La première, j’avais tellement peur de finir totalement bourré que je n’avais du boire qu’une seule coupe de champagne, du coup, tous les clients potentiels m’ont pris pour quelqu’un de beaucoup trop coincé et de beaucoup trop rigide, et ils ne voulaient pas me confier leurs finances car ils avaient peur que je sois trop dur avec eux. Du coup, la deuxième soirée, j’ai accepté tous les verres que l’on me proposait. Et …” Je marquais une petite pause, souriant en repensant à ce souvenir. “ Et j’ai fini totalement bourré à danser au milieu de tout le monde, avant de finir la nuit dans le lit de la fille d’un potentiel client. Cela m’a donné une mauvaise image, je peux te le garantir.”

La danse que nous faisions tous les deux par la suite était un moment vraiment étrange. C’était un très bon moment, car Elena dansait réellement bien, et c’était un plaisir de danser avec une personne comme elle, surtout quand elle était aussi séduisante que la jeune femme. Sans aucun doute que les autres hommes dans la salle aurait bien aimé être à ma place, mais j’en profitais particulièrement. Le rapprochement entre nous faisait légèrement monter la température et la chaleur dans mon corps, et cela ne cessait d’être le cas au fur et à mesure que l’on se rapprochait. Et dire que nos corps ne se touchaient pas encore, je n’osais pas imaginer ce que cela allait faire. Je n’avais non plus plus de doute sur ce qui allait pouvoir se passer pour le restant de la soirée, et sans doute de la nuit. J’étais quasiment sûr qu’Elena devait avoir absolument la même envie que moi. Cela se voyait à la manière dont elle me regardait, et aucun doute ne venait s’immiscer dans mon esprit, malgré le fait qu’elle quittait la piste de danse pour retourner vers le bar. Surtout grâce à ce qu’elle venait de dire, et qui m’avait fait sourire. Pas encore assez bu, c’était évident, mais cela n’allait pas tarder à être le cas aussi. Je restais quelques secondes sur la piste de danse en souriant, avant de me diriger à mon tour vers le bar, souriant encore plus fortement en écoutant la jeune femme qui demandait un mètre. J’attendais un peu que le mètre arrive, souriant en voyant tous les shots qu’il y avait. L’alcool commençait enfin à couler à flot, et cela me plaisait beaucoup, vu la tournure que commençait à prendre cette soirée. Je donnais la moitié des shots à Elena, avant de prendre les miens. Je prenais le premier shot avant de sourire doucement. “ A la tienne !” dis-je avant de prendre le premier shot, sentant déjà l’alcool qui me brûlait le fond de ma gorge. Je ne perdais pas de temps pour prendre un deuxième verre, et ainsi de suite, pour boire tous les shots devant moi. Je jetais un rapide coup d’oeil à Elena qui faisait des mêmes. Je ne grimaçais cependant pas, certainement grâce à mes origines russes, même si je sentais déjà bien l’alcool qui arrivait dans mon sang. “ Si tu veux, je sais faire un cocktail bien riche en alcool aussi. Si tu te sens de taille pour le goûter, je peux t’emmener chez moi pour le faire.” dis-je avec un petit sourire, me levant doucement pour venir poser ma main sur l’épaule de la jeune femme. “ On pourra dire que c’est un remerciement pour le stage et pour la soirée que tu me fais passer comme ça.”
©LittleJuice


3ème meilleur floodeur - Septembre 2016


Récompense lors des Awards pour les 2 ans de GMA : :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 443 messages et j'ai : 864 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Merle Bergers et je crédite : Moi hihi

MessageSujet: Re: Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas   Lun 5 Juin - 12:19



Célébration et imprévu
Ft. Nikhlas Blondel

Cela fait un moment qu’ils se trouvent tous les deux dans ce bar, mais pour Elena, c’est comme si cela faisait déjà plusieurs heures et qu’ils avaient passé tout ce temps d’une manière bien différente de d’habitude. Le contexte était autre, ce qui signifie qu’on n’a pas la même notion de l’écoulement du temps. Découvrir un autre Nikhlas était une vraie partie de plaisir pour Elena. Si elle avait pu se dire qu’elle regretterait peut-être de passer une soirée avec lui en dehors de ce qu’ils faisaient au bureau quand elle était sa stagiaire, maintenant que la soirée est bien avancée, elle peut affirmer qu’elle ne le regrette absolument pas. D’autant que la connexion entre les deux semble être de plus en plus forte, ce qui ne paraît déplaire ni à l’un, ni à l’autre. C’est toujours bizarre de découvrir quelqu’un que l’on connaît dans le milieu professionnel en dehors de ce domaine, parce que soit ça colle, soit ça ne colle pas. On peut avoir deux personnes totalement opposées et ne pas apprécier. On peut avoir exactement le même genre de personnes - ceux qui sont sérieux à tout moment dans leur boulot et qui ne savent pas être autrement en dehors et qui ne profitent donc pas de la vie, ou encore ceux qui sont dépravés tant dans leur vie normale que dans leur vie professionnelle - et ne pas apprécier également. Ou alors, parfois, ça peut faire des étincelles. C’est un peu ce qui se passe pour Nik et Elena. Malgré leur différence d’âge, même si elle n’est pas si élevée que cela puisqu’ils n’ont que six années d’écart, on peut affirmer que cela colle plutôt bien. Même vraiment bien.

Dès le début de la soirée, les deux ont pu apercevoir cette petite étincelle. Comme la nuit est loin d’être terminée, il reste encore du temps pour que cette étincelle prenne encore davantage d’ampleur. Mais pour le moment, il s’agit de rester encore dans le droit chemin, ce que Nikhlas semble avoir compris, pour le plus grand plaisir d’Elena. Ils plaisantent tous les deux, s’aventurent grassement sur le chemin des sous-entendus, tout en gardant une certaine retenue, qui tombera probablement à la fin de la soirée. « C’est vrai que c’est agréable de se retrouver face à quelqu’un qui partage ses principes et ses valeurs, plutôt que tous ces trous du cul.. Pardon, c’était plus fort que moi ! ». Elle lui lance un regard qui le remercie silencieusement pour le compliment qu’il vient de lui faire, quant au fait qu’elle ira plus loin que la plupart des autres. Mais ils rentrent tous les deux à nouveau dans le jeu. « Ah… Il faut garder une part de secret si on veut pouvoir allécher son opposant en toute circonstance ! Il va falloir trouver quelque chose pour me convaincre de vous en dire plus, mon cher, sur ce genre de propositions. » Elle lui adresse un clin d’oeil et la conversation bascule sur leur fréquentation des soirées mondaines. En l’entendant raconter ses expériences et ce qui est arrivé lors des premières fois auxquelles il a assisté à ce genre d’événements, Elena ne peut s’empêcher de rire. Elle connaît ce genre de situations un peu trop bien, mais elle ne lui avouera pas pour le moment qu’elle observait souvent ce genre de comportement avec sa meilleure amie, parce que c’était toujours drôle d’essayer d’apercevoir les petits nouveaux prendre le grand bain. Ca faisait passer le temps et, mine de rien, c’était un très bon divertissement pour des adolescentes qui croyaient avoir vu beaucoup de choses à la vie. Croyaient, seulement, parce que ce n’était en réalité pas le cas. Mais elles connaissaient bien plus de choses sur ce genre de soirée et cet univers que ceux qui débarquaient en mettant directement les deux pieds dedans. Mais ce qu’il y avait dans l’histoire de Nik la faisait davantage sourire. Il pouvait être vraiment drôle et elle n’aspirait qu’à en voir davantage. « T’es un homme assez marrant, en fait. Franchement j’aurais donné n’importe quoi pour pouvoir voir ça ! Je veux bien te croire pour la mauvaise image, mais le tout, c’est qu’il faut savoir faire fi de tout ça. Enfin, je sais pas vraiment comment dire. Mais disons que tous les hommes que tu as pu croiser à ce genre de soirées ont eux aussi fait des trucs qui auraient pu leur flanquer une mauvaise réputation, les afficher d’une manière ou d’une autre, etc. Ce qu’il faut, c’est savoir le tourner à son avantage. Tous ces hommes paraissent être bien grands alors qu’en réalité, ce sont tous des connards, pour la plupart. Ils ont fait des trucs pas cool, dans le sens où ils sont totalement ridicules, mais tout parvient à être caché ou tourné à leur avantage, si bien qu’on pense qu’ils sont parfaits. J’ai gardé un petit dossier avec ma meilleure amie, du temps où on était ado, dans lequel on notait toutes les frasques réalisées pendant ce genre de soirée. Je dois encore avoir ce truc quelque part, je crois, mais tu serais vraiment étonné ! » Elle rit à nouveau en repensant à cette histoire. Elle est heureuse de se le remémorer, mais une point de nostalgie fait également son apparition, car elle n’était pas seule à faire ça avec sa meilleure amie, en réalité. Il y avait également Gabriel, par un moment, plus les quelques autres personnes qui ont fait partie du “cercle”. Mais c’est une histoire qu’elle n’a absolument pas envie d’aborder ce soir. Ruiner une soirée si bien commencée, très peu pour elle.

La tension est montée largement de plus d’un cran après leur passage sur la piste de danse. L’alcool était alors nécessaire si elle ne voulait pas que les choses aillent un peu trop vite, ici et maintenant, sur la piste de danse. Le serveur apporta devant eux le mètre que la jeune femme venait de commander pour eux deux. Elle observa Nik partager les shots et elle sourit en voyant l’enthousiasme qu’il affiche à cette proposition. Il attrape l’un des siens, le lève en même temps qu’Elena prend le sien et l’imite. « Santé », dit-elle avant d’avaler son shot, prenant bien soin de basculer la tête en arrière pour que l’alcool coule plus facilement dans sa gorge. Ils enchaînent ainsi les shots et vu la quantité d’alcool qu’ils commencent à ingurgiter, Elena sent que la suite de la soirée va s’annoncer plus chaude que le début, surtout lorsque l’alcool va commencer à faire réellement effet sur eux. Elle a tout de même un corps assez petit, comparé à son homologue masculin et elle sait d’avance qu’il va avoir l’avantage sur la résistance à l’alcool. Non pas qu’elle ne le tienne pas, mais elle va nécessairement partir plus vite que lui. C’est alors qu’il lui fait une proposition très forte en sous-entendus. S’il propose que la soirée se poursuive chez lui, ce n’est certainement pas parce qu’il souhaite simplement lui montrer ses talents de barman. Si elle avait fortement pensé qu’il était sur la même longueur d’ondes qu’elle au cours de la soirée, Elena n’a à présent plus aucun doute. Parler de remerciement insiste encore davantage sur ce fait. Lorsqu’il pose la main sur l’épaule de la jeune femme, cette dernière sent son corps frémir à ce contact. Le sourire de Nik rend la proposition encore plus alléchante. « Je ne refuse jamais ce genre de choses, Nik. Après, je ne te garantis rien pour l’état dans lequel je risque de finir si tu essaies de me laisser finir ivre morte. Mais je pense qu’on trouvera facilement une alternative bien plus intéressante à ton cocktail en guise de remerciement, si on veut tous les deux éviter de finir dans un sale état. J’ai moi aussi quelques remerciements à te faire. Mais je veux tout de même essayer la case cocktail. Disons que ce sera un plus ? » Elle se mord la lèvre inférieure en regardant Nik. Il se tient debout à ses côtés et Elena décide de l’imiter. Elle se tourne vers lui en se rapprochant légèrement et sa main vient de poser sur la hanche du conseiller financier. « On appelle un taxi ? » demande-t-elle, espérant que cette situation de tension ne s’éternise pas dans ce bar mais puisse se poursuivre ailleurs, dans un lieu beaucoup moins bondé.



Code by Joy



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Célébration et imprévu - Elena&Nikhlas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan-