Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 (FB) First time for everything | charlen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 451 messages et j'ai : 159 dollars en banque. Sinon, il paraît que : dave franco et je crédite : linyll pour l'avatar & eya pour la signa

MessageSujet: (FB) First time for everything | charlen   Ven 20 Jan - 7:09


THERE'S A FIRST TIME FOR EVERYTHING
EVEN THINGS WE DIDN'T THINK OF

PHARELL & CHARLEN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu arpentais les rues de la ville sans but. Tu ne savais pas réellement ce que tu avais envie de faire par cette soirée plutôt douce et fraîche, mais tu refusais de rester immobile, enfermer dans les murs de ton antre. Et ce, bien que tu aurais eu de la compagnie, car tes colocataires étaient présent et prêt à tolérer ta présence à leurs côtés ne serait-ce qu'une soirée. Car, il faut l'avouer, tu n'es guère le meilleur des êtres vivants de cette terre et ton caractère est plutôt ardu à tolérer. Mais eux, ils ont l'habitude. Alors, ils sont parmi les rares êtres que tu apprécies et pour qui tu serais prêt à beaucoup de chose, beaucoup de sacrifice. Tu leur accordais une grande importance, peut-être même plus grande que tu ne le devrais à l'origine, mais trop tard. Leur place était déjà bien ancré au sein de ton existence, ainsi qu'au sein de ton coeur. Ils acceptaient ton mode de vie tant bien que mal et tolérait que tu ramènes régulièrement de nouvelles conquêtes et que tu profites de ces dernières, en dépit de leur présence. Parfois, tu faisais l'effort de demander un minimum de silence, mais cela s'avérait bien rare. Autrement, tu proposais à la dites conquête d'aller chez elle, ce qui facilitait grandement les choses. Mais encore là, ce soir, tu ne cherchais pas une nouvelle conquête ni même de retrouver l'une que tu fréquentais à l'occasion, de manière répétitive. Elles étaient rare, mais quelques unes des demoiselles que tu avais rencontré jusqu'à ce jour ont réussi à obtenir ce statut. Cependant, dès lors que des sentiments semblaient pointer, tu disparaissais et ne donnait plus aucune nouvelle. Cruelle? Cela ne t'importait que très peu. Ainsi était ton mode de vie. Aucune attache, aucun problème, aucun sentiment,

Devant toi ce trouvais une ruelle, chemin que tu utilisais de manière fréquente sans la moindre crainte. Tu avais l'habitude de passer par des chemins peut fréquenter, sans avoir peur de ce que tu pouvais rencontrer. Bien au contraire, tu t'amusais à faire marcher d'autres personnes qui eux, craignaient les ruelles légèrement sombre. Tu ne réfléchissais plus, tu ne craignais que très peu de chose en ce monde. Ton regard était rivé sur le sol alors que tu progressais d'un pas lent, incapable de trouver une destination ou une occupation pour cette soirée qui ne débutait que tout juste. Puis, alors que tu relevas légèrement la tête, tu aperçus une jolie demoiselle discutant avec un mec qui paraissait louche. Rarement que tu jugeais les gens, mais celui-là... Il faut l'avouer, il semblait particulier. Mais elle, elle attira grandement ton attention. Son corps semblait être parfaitement proportionné pour satisfaire n'importe quel homme de ce monde, et tu ne semblas guère échapper à cet envoûtement. Tu ne voyais pas encore son visage, mais la simple vue de son corps te rendit curieux. Jusqu'à ce que tu aperçoives ces mains qui échangèrent quelque chose avec l'homme devant elle. Puis, elle se retourna et t'observa étrangement. Tu ne savais pas réellement ce que tu devais faire ni même ce que tu devais dire, tu restas donc face à elle, comparable à une statue, et ce, durant quelques secondes. Tu finis par réussir à bouger certains muscles de ton corps, et ainsi prononcer quelques mots, discret. “Désolé... j'ai... j'ai rien vu...” Décidas-tu de prétendre, bien que tu donnais l'impression contraire. Et elle devait bien s'en douter vu le regard qu'elle te jetais, mais cela ne t'importait que très peu. Tu la trouvais particulièrement attirante, mais oppressante par ce simple regard. Tu avais été trop curieux, et tu regrettais quelque peu...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i still love you
→ dont want to lose you baby... I still love you darling with every inch of my heart even when I dont want to I still Love you. I close my eyes and see your face can feel your touch, can almost taste I lie to myself that I'm ok but the thought of you, it stops me frozen are the words heavy from the heard your love I can't put down I need to tell ya I still love you darling


Dernière édition par Pharell D. Tate le Lun 20 Fév - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1185 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Lun 23 Jan - 2:51


First time for everything
Pharell & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu déambules naturellement dans les rues. N’importe qui t’aurait dit que tu es complètement dingue de te balader en pleine nuit seule dans les rues de New-York. Logan serait le premier à te le dire mais ce qu’il ne sait est sans aucuns doutes une bonne chose pour toi. Tu te laisses porter par tes pas vers une destination que tu connais bien. Tu ne sais pas qui tu vas voir ce soir mais au fond, cela t’importe peu. Tu te plantes au milieu de la ruelle et tu vois de l’ombre sortir la personne que tu viens voir. Aucun mots ne sont échangés, c’est plus nécessaire depuis longtemps. Tu lui tends l’argent et en échange tu as ce que tu es venue chercher ce soir. Un fin sourire prendre place sur mes lèvres alors que tu fais demi tour pour quitter ce lieu sinistre. Les ruelles à cette heure-ci c’est vraiment pas ce que tu préfères. Alors que tu t’apprêtes à faire un pas, tu vois un homme, plus jeune que toi qui t’observe. Tu le détailles, sans rien dire. Ton regard est sans expression, tu attends qu’il dise quelque chose. Et quand il le fait enfin, tu ne peux t’empêcher de rire. Tu ne le crois pas une seule seconde quand il te dit qu’il n’a rien vu. « Prend moi pour une conne aussi. » Tu continues de le fixer, ne sachant pas trop si tu veux qu’il détourne son regard et parte ou au contraire qu’il continue malgré lui ce défi silencieux. Ton sourire ne te quitte pas, c’est bien trop amusant de le voir perdre ses moyens. « Un soucis ? T’en veux ? » Tu lui montres ta cam d’un geste simple avant d’y ranger dans la poche arrière de ton jean. C’est pas souvent que tu en portes mais quand tu sors tard ainsi, tu évites les tenues provocantes. Lentement, tu te rapproches de lui, un sourire en coin toujours posé sur tes lèvres. Tu t’arrête à quelques centimètres de lui, suffisamment pour que tu sentes son souffle anxieux contre toi mais ça ne t’arrête pas. « T’as déjà testé ? » Un murmure tout en sourire. Tu cherches à le faire réagir alors qu’il t’observe, sans doutes hébété par toute ton audace. « Détends-toi, jvais pas te bouffer. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 451 messages et j'ai : 159 dollars en banque. Sinon, il paraît que : dave franco et je crédite : linyll pour l'avatar & eya pour la signa

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Dim 29 Jan - 20:51


THERE'S A FIRST TIME FOR EVERYTHING
EVEN THINGS WE DIDN'T THINK OF

PHARELL & CHARLEN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors que tu arpentais les rues de la grande pomme, ignorant ce que tu désirais réellement faire ou même trouver à cette heure, tu finis simplement par te retrouver à traveser une ruelle mal éclairée. Ton regard était rivé sur ce qui se dessinait lentement devant toi, mais ce n'est pas pour autant que tu avais peur. Rien à l'intérieur, ou à l'extérieur de cette ville ne pouvait t'effrayer. Tu ne craignais rien, encore moins les endroits sombres qui caractérisait les nuits de la ville. Avec le temps, tu avais pris l'habitude de ce genre d'endroit. Car, durant ta jeunesse, tu arpentais régulièrement de sombres ruelles ou mal éclairée de ta ville natale, avec ta bande d'amis ainsi que ton frère cadet. Et, aucun d'entre vous n'avait peur, et il le fallait. Sinon, les moqueries pourraient fuser ou les défis afin de contrer cette même peur quelque peu ridicule. C'est ainsi que les choses fonctionnaient entre vous, c'était comme une sorte de code. Aucune crainte, aucune peur simplement de l'audace et du courage. Et tu avais gardé ce code dans ton esprit, même après toutes ces années. Même si tu te retrouvais complètement seule dans une ville bien plus grande que celle de ta naissance, mais tu affrontais le tout avec courage, sans craindre quiconque. Toutefois, ce que tu n'avais guère l'habitude était de faire de nouvelles rencontres au sein de ces mêmes ruelles sombres qui, généralement, effraie la grande majorité de la population. Tu étais, la plupart du temps, le seul corps errant qui osait arpenter de tels endroits, et ce, encore plus lorsque l'heure était quelque peu tardive. Mais, à ta grande surprise, tu croisas une jeune femme, belle mais inconnue, qui semblait en plein échange. Ce n'était pas bien compliqué de saisir que, dès cet instant, tu avais vue des choses que tu n'aurais pas dû. Tu venais d'assister à quelque chose que personne ne devait voir, et tu regrettais ton regard curieux. Néanmoins, tu restas là, immobile, fixé en sa direction, même lorsqu'elle fit volte-face et te permis d'apercevoir les traits de son visage. Autant son charme t'envoûtait que son assurance te perturbait, te faisant perdre tous tes moyens... Ton premier réflexe fût si bête, si stupide, tu vins te surprendre toi-même. Tu tentas de feindre de n'avoir rien vu, que tu venais tout juste d'apercevoir la demoiselle, mais en vain. Bien que c'était facile de voir sur ton visage que tu mentais, tu tentas le coup malgré tout. Mais, rapidement, elle comprit à son tour que tu mentais, de part sa réaction et la réponse qu'elle te fournit. Pourtant, elle resta devant toi également et t'observait avec un étrange sourire sur ces lèvres. Tu ne parvenais toujours pas à prononcer un mot de plus ni même à bouger un muscle de ton corps. Tu étais vide d'assurance, alors que, habituellement, tu étais celui qui en avait à revendre. Cela devait être la première fois que tu perdais ainsi tes moyens devant une demoiselle. Cette même demoiselle qui ouvrit sa main en ta direction avant de te proposer une dose, enfin, c'est ce que tu en déduis. Dans ce domaine, tu étais complètement nul, tu n'avais jamais consommé et tu n'avais jamais même envisager de consommer. Cependant, être ainsi impuissant devant cette belle jeune femme, tu ne su que répondre, tu te contentas de l'observer, toujours aussi hébété, aussi surpris. “Je... Enfin...” Tu n'arrivais même plus à formuler une seule et unique phrase complète. Tu étais réellement le plus stupide des hommes de ce monde en ce moment. Te retrouver aussi impuissant devant une demoiselle, te retrouver aussi perdu devant une beauté... Tu avais honte de toi-même. Tu n'eus nullement le temps de réagir plus amplement que la dites demoiselle vint se rapprocher de toi, dangeureusement. Elle était si proche que tu pouvais presque sentir son souffle terminer sa course contre ta peau. Tu l'observais attentivement, te perdant dans son regard mais toujours aussi inquiet de part son assurance grandissante et son audace sans frontière. Puis, elle te murmura quelques mots, curieuse de voir si tu connaissais ou même si tu avais déjà tenté l'expérience. Toujours incapable de prononcer la moindre parole, tu te contentais de hocher négativement la tête en guise de réponse. Jamais, ô grand jamais tu ne t'étais senti aussi bête, aussi nul devant quelqu'un, que cela soit une demoiselle ou un garçon. Tu étais la honte de ta vie. Ce qui te fit réagir finalement furent les dernières paroles de ton interlocutrice. Tu compris alors que tu avais encore plus l'air stupide que tu ne le craignais, car même elle t'en glissais une remarque. Quel honte... Alors, tentant de reprendre le peu de courage qui te restait, la minime trace d'assurance qui circulait encore dans tes veines, tu gardas ton regard perdu dans le sien avant de laisser un murmure franchir tes lèvres. “J'ai... Je n'ai jamais essayé, jamais rien pris dans ce genre.” Marquant un court silence, tu sentis ton corps se détendre légèrement alors que tu lui répondais finalement. “Parait que c'est plutôt bien selon certain.” Un léger sourire, quelque peu maladroit, vint prendre place sur tes lèvres. “Tu recommanderais toi?”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i still love you
→ dont want to lose you baby... I still love you darling with every inch of my heart even when I dont want to I still Love you. I close my eyes and see your face can feel your touch, can almost taste I lie to myself that I'm ok but the thought of you, it stops me frozen are the words heavy from the heard your love I can't put down I need to tell ya I still love you darling


Dernière édition par Pharell D. Tate le Lun 20 Fév - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1185 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Lun 6 Fév - 19:45


First time for everything
Pharell & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Féline, envoutante. Tu te montres aguicheuse avec cet inconnu qui a porté son regard sur toi. Un regard timide et lubrique à la fois. Tu l’effrayes, tu lui fait peur, tu lui donnes envie. Un doux mélange qui te plait beaucoup. Il t’assure n’avoir rien vu. Ironie quand tu nous tiens, s’il peut dire ça c’est bien qu’il a vu quelque chose. Tu t’approches, te colle à lui et le regard. Ton sourire est énigmatique. Tu cherches à comprendre ce qu’il te veut. Ce que tu pourrais lui apporter aussi. Tu lui montres ce que tu viens d’acheter et le provoque. Ca te vient naturellement en fait et sa réaction ne fait qu’agrandir ton sourire. Il est perdu, il est paumé comme un mouton au milieu d’une meute de loup. Tu es la louve, il est ta proie et tu savoures cette effet que tu produis chez lui. Hésitation, manque d’assurance. Tu l’interroges à nouveau. Est-ce qu’il connaît au moins ce que peut provoquer cette drogue ? Les bienfaits que cela produit sur l’organisme et sur l’esprit ? Tu étais toi aussi hésitante avant de te lancer. Tu avais toujours dit que jamais tu ne prendrais de coke ou un joint et pourtant tu t’étais laissée entraîner. Tu avais céder et aujourd’hui, tu ne regrettes pas de l’avoir fait. Tu n’avais plus rien à cette époque, tu n’as toujours rien d’ailleurs, à part ça pour te faire sentir bien. Tu poses ta main sur son épaule et fait lentement glisser tes doigts le long de sa peau. Tu n’as pas peur d’être tactile. Pas si ça peut te permettre d’avoir ce que tu veux ce soir. Tes doigts glissent sur son bras, jusqu’à sa main dont tu te saisis. Tu la serres lentement sans le quitter regard, ne perdant pas ton sourire. Tu as bien vu son hochement de tête quand tu lui as demandé s’il avait déjà consommé. Mais cette fois-ci, il te le dit avec des mots. Il semble avoir moins peur. Être un peu plus en confiance et tu n’arrives pas à savoir si tu aimes ça ou non. Tu voudrais réussir à le contrôler,à le manipuler comme si tu le fais si bien habituellement mais avec lui ce soir tu sais que ça sera différent. Tu lâches un léger rire à ses mots. Plutôt bien… ce n’est pas toi qui va le contredire c’est certains. Si tu recommandes ? Tout dépend de ce que tu obtiens en échange. Tu gardes sa main dans la tienne et approche lentement tes lèvres de son oreille. Tu l’as vu sourire, se détendre. Il a dû comprendre que tu n’étais pas méchante et tu ne lâches toujours pas sa main, sachant très bien ce que tu as à faire. « Est-ce que tu es prêt à me faire confiance ? » Ta poitrine est collée contre son torse, tu es sur la pointe des pieds et tes lèvres frôlent son oreille. Oui tu veux qu’il ait confiance, qu’il sache qu’il ne lui arrivera rien. Tu veux qu’il comprenne ce que tu veux faire et tu poursuis. « Si tu veux… on peut aller chez moi ? » Tu ranges dans ta poche ta marchandise et te saisis de sa deuxième main pour la poser sur ta hanche. Tu gardes le contact et tu fais toi-même glisser sa main jusqu’à tes fesses. Il ne peut pas voir le sourire que tu affiches. Heureusement mais tu es fière, fière de cet effet qui n’a pour but que de le convaincre de venir avec toi. Tu n’es pas méchante, juste en manque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 451 messages et j'ai : 159 dollars en banque. Sinon, il paraît que : dave franco et je crédite : linyll pour l'avatar & eya pour la signa

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Dim 26 Fév - 1:33


THERE'S A FIRST TIME FOR EVERYTHING
EVEN THINGS WE DIDN'T THINK OF

PHARELL & CHARLEN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu te sentais vulnérable, tu te sentais impuissant face à cette demoiselle. Autant son charme t'envoûtait, autant son assurance venait briser toute trace de la tienne. Oui, tu avais été témoin d'un échange dont tu n'aurais dû rien voir, même si c'est ce que tu prétendis. Cependant, elle comme toi savait que ce n'était que mensonge. Tu tentais de ne pas laisser paraître ton angoisse ainsi que ton incertitude, mais tu savais parfaitement que tout cela était inutile... Il y avait bien longtemps que la belle créature devant toi avait tout compris. Dès qu'elle avait posée son regard sur toi, dès qu'elle t'avait aperçu après son échange, dès que tu avais prononcé tes premières paroles. Enfin, dès que tu avais tenté de parler... Car, les premières syllables qui réussirent à franchir tes lèvres furent saccadé, à la limite de l'incohérence. À la simple pensée de ces précédentes secondes, tu avais honte. Honte de toi et de ton manque d'assurance face à une belle demoiselle. Ce n'était guère dans tes habitudes, bien au contraire. Habituellement, tu étais celui qui faisait du charme, qui approchait l'interlocutrice et qui démarrait le contact physique, non l'inverse. Cette fois, tu restais immobile, presque comparable à une statue de marbre alors que cette dernière se retrouva rapidement bien proche de toi. Tu sentais la chaleur de son souffle terminer sa course contre la peau de ta nuque, de même que la forme de sa poitrine contre ton torse. Tu frissonnais, tu appréciais cette soudaine proximité bien que cela te prenait grandement par surprise. Tu ne t'y attendais pas, tu ne pouvais pas prévoir la moindre action en provenance de cette belle créature qui t'étais inconnu. Mais, au-lieu de t'effrayer, cela t'intriguait, t'attirait. Oui, tu ne donnais guère cette impression, mais tu ne pouvais nier l'attirance qui grandissait en toi par rapport à cette inconnue et ce qui l'entourait. Ce mystère, cette assurance... Elle t'envoûtait, littéralement. Elle te sursurre quelques paroles au creux de ton oreille et tu frissonnes alors que tu sens ces lèvres te toucher légèrement. Lui faire confiance? Tu ignorais si tu devais. Tu restas donc silencieux quelques secondes de plus, profitant de cette agréable proximité qui venait de s'installer entre vous. Tu ne voyais plus son regard ni son visage, tu ne pouvais aucunement prévoir le prochain geste ni même la prochaine parole que cette demoiselle allait faire, mais tu te sentais incapable de reculer, de mettre de la distance entre vous, encore moins de t'imposer face à elle. Ton assurance avait complètement disparu... Cependant, en dépit de tes doutes et de ta légère inquiétude face à l'inconnue auprès de toi, tu vins hocher discrètement la tête de manière positive avant de laisser quelques paroles franchir tes lèvres, espérant que ce faible murmure se fasse entendre par la principale concernée. “Peut-être ne devrais-je pas... mais oui, je te fais confiance...” Tu sentis une série de frisson traverse ton échine dorsale lorsque son souffle se fit ressentir contre la peau de ta nuque. Sans pouvoir expliquer pourquoi, tu ne demandais rien outre cette proximité entre vous. Tu l'appréciais, tu la chérissais. Puis, lorsqu'elle vint attraper ta seconde main et la fit glisser le long de son corps jusqu'à ce que tu rencontres ces fesses, un nouveau frisson te traversa. Un désir montait en toi, grandissait à chaque seconde bien que tu ne connaissais rien de la personne devant toi, encore moins de ces intentions avec la marchandise qu'elle avait échangé plus tôt et qu'elle t'avait montrée. Mais, cela ne t'importait plus vraiment pour l'instant. Au-lieu de cela, tu vins refermer légèrement ta main qui se trouvait contre son corps et glissa la seconde autour de sa taille, gardant tes doigts liés au sien. “Chez toi... ça me va.” Dis-tu, tentant de garder ton calme, mais surtout, de ne pas paraître aussi peu sûr de toi que tu pouvais l'être. “Je te suis...” Finis-tu prononcer, désormais prêt à affronter l'inconnu qui t'attendais...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i still love you
→ dont want to lose you baby... I still love you darling with every inch of my heart even when I dont want to I still Love you. I close my eyes and see your face can feel your touch, can almost taste I lie to myself that I'm ok but the thought of you, it stops me frozen are the words heavy from the heard your love I can't put down I need to tell ya I still love you darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1185 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Jeu 9 Mar - 21:31


First time for everything
Pharell & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avenante, le terme qui te décrit sans doutes le mieux ce soir. Tu joues, tu t’amuses, tu sens la peur dans chacun de ses gestes et pourtant tu le sens réceptif. Un doux contraste qui te fait sourire. Pas un de tes sourires aguicheurs pour arriver à tes fins et obtenir ce que tu veux, c’est bien différent là. C’est juste une pulsion, une envie soudaine de repousser tes limites et d’aider cet inconnu à repousser les siennes. Tu ne devrais sans doutes pas mais pour ce que tu en as à foutre. Tes lèvres qui effleurent son cou sont la tentation de céder dans cette ruelle à l’instant même. Tu appuies un peu plus ton corps contre le sien en souriant toujours avant d'émettre une nouvelle demande. Est-ce qu’il est prêt à te faire confiance ? Toute personne sensée aurait répondu non. Il est impossible de faire confiance à une inconnue, aussi provocante soit-elle. Et pourtant tu hausses un sourcils t’étonnement à sa réponse. Il est prêt à le faire, à se jeter dans la gueule de la louve les deux pieds en avant et cette perspective te fait sourire. Une nouvelle fois, tes lèvres effleurent sa nuque et sous tes lèvres tu sens ses frissons qui te font sourire. Ses doigts se resserrent sur ta chair, une autre raison de craquer. Tu souffles sans honte à son oreille, résultat de ce  geste possessif qu’il effectue. Pourquoi ? Comment ? Lui qui semble si mal à l’aise peu sûr de lui. Te serais-tu trompée ? Alors l’évidence s’impose. C’est chez toi et pas ailleurs. C’est comme ça que tu fonctionne généralement et il ne fait pas exception à cette règle que tu t’es instaurée. Vos doigts sont liés, ils se reposent contre ta taille sans que tu ne dises quoi que ce soit. Il te suit. Grave erreur. Il ne sait pas ce qui l’attend avec toi. Tes doigts serrent les siens et tu le guides dans les rues jusqu’à ton appartement. C’est pas très loin, c’est sans doutes mieux ainsi. Tu profites de l’air de cette soirée quelques instants sur ton visage, avant de sortir de ton sac la clé de ton appartement. Tu tapes le code à l’interphone. Tu ne sais pas si ton coloc est là ou non. Ca t’importe peu il a l’habitude. La clé dans la serrure, tu ouvres et refermes derrière vous après l’avoir attiré à l’intérieur. Ta veste est retirée, tu la laisses traîner sur le meuble et tu reprends la main de cet inconnu pour l’emmener dans ta chambre. On pourrait te prendre pour une prostituée à agir de cette façon. Pour ce que t’en as à foutre des on-dit. « Met toi à l’aise. » Tu en auras besoin. Toi tu vas plutôt ouvrir la fenêtre et tu t’assois sur son rebord. Les jambes écartées comme s’il s’agissait de la chose la plus naturelle au monde et tu déposes ta boite en fer. Tu sens son regard sur toi, tu le regarde brièvement en souriant tout en t’attelant à rouler avec soin votre petit morceau de bonheur pour la soirée. Tu tapotes finalement le rebord de la fenêtre, entre tes jambes pour l’encourager à te rejoindre. Un agneau face à un loup, c’est ce à quoi te fait penser cette situation. Il prend place, tu resseres tes jambes autour de sa taille et tu te lances. La fumée, tu l’accueilles, tu la chéris. Les yeux clos, tu lâches un léger rire avant de passer tes bras autour de son cou, l’arme de votre crime entre tes doigts face à lui. Tes lèvres à son oreille, tu déposes quelques baisers avant de finalement reprendre la parole. « N’ai pas peur. Laisse-toi aller. »Tes lèvres glissent sur sa peau, sur son épaule, tu le tentes jusqu’à ce qu’il se laisse aller. Le fera-t-il ? Tu fais tout pour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 451 messages et j'ai : 159 dollars en banque. Sinon, il paraît que : dave franco et je crédite : linyll pour l'avatar & eya pour la signa

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Lun 8 Mai - 5:57


THERE'S A FIRST TIME FOR EVERYTHING
EVEN THINGS WE DIDN'T THINK OF

PHARELL & CHARLEN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sans savoir réellement pourquoi, tu avais accepté de lui faire confiance, tu avais accepté de la suivre sans protester et sans douter. Tu ne pouvais expliquer l'effet que cette dernière avait sur toi, mais tu trouvais cela particulier. Car, habituellement, tu étais celui qui jouait le rôle du prédateur affamé, au contraire de maintenant. Maintenant,tu étais le faible, la cible, le manipulé. Tu aurais dû être plus ferme, plus résistant à son égard, plus distant. À la limite, tu aurais dû rebrousser chemin et ne pas adresser la parole à cette femme, ne pas observer la scène qui venait de se dérouler sous tes yeux. Maintenant, tu te retrouvais impuissant, dépourvu de la moindre trace d'assurance. Tu frissonnais sous son contact, tu frétillais à l'idée de la suivre chez elle. En fait, cette inconnue te faisait penser à toi, mais en version ravissante jeune femme. Elle agissait comme toi, manipulant, faisant preuve d'une assurance sans faille, invitant d'autres à la suivre et l'accompagner. Et c'est d'ailleurs ce que tu fis, tu la suivis jusqu'à chez elle, qui se trouvait tout près de votre emplacement précédent. Restant à proximité de la jeune femme, tu tentais de justifier ton choix de la suivre, de lui faire confiance, mais tu restais sans réponse. Peut-être était-ce sa beauté, ou son assurance. Une fois à l'intérieur, tu la suivis jusqu'à ce qui semblait être sa chambre avant qu'elle ne t'indique de te mettre à l'aise. Restant debout quelques secondes de plus, portant ton regard autour de toi, tu fuyais ces yeux, espérant ainsi éviter d'être encore plus envoûter, encore plus sous son charme. Tu retiras alors ta veste avant de te retourner vers ta compagne qui te fit signe de la rejoindre au bord de la fenêtre. Une fois que tu fus suffisamment proche, elle entoura tes hanches de ces jambes, créant une nouvelle série de frisson qui traversa ton corps. Et ce, tandis qu'elle déposait de nouveaux baisers contre ton cou. Tu frissonnais, tu faiblissais encore plus mais tu tentais de ne rien laisser paraître. Alors, lorsqu'elle fit mention de ne pas avoir peur, de te laisser allez, tu lui sourias avant de lui prendre ce petit trésor des mains, le portant à tes lèvres. En dépit de ton incertitude, tu tiras une bouffée tout en fermant doucement les yeux. “Wow... C'était pas ce à quoi je m'attendais!” Dis-tu avant de porter ton regard sur son visage, plongeant dans le sien pour t'y perdre. Prenant une nouvelle bouffée avant de rendre ce petit trésor à sa créatrice, tu lui souris avant de glisser tes mains le long de son corps jusqu'à ces hanches que tu resserras entre tes doigts. “C'est encore mieux que je pensais!” Ajoutas-tu tandis que l'une de tes mains glissa le long de l'une de ces jambes, venant ensuite approcher ton visage du sien pour dériver jusqu'à sa nuque. À ton tour, tu vins y déposer quelqus baisers sensuelles, faisant glisser tes lèvres sur sa peau que tu pouvais atteindre. Elle t'envoûtait littéralement. En plus de l'effet de ce que tu venais de prendre. “C'est toujours comme ça?” Sursurras-tu au creux de son oreille alors que ta main continuait de glisser le long de sa jambe, pour ensuite remonter vers ces hanches, à répétition. Tu appréciais le contact que cela créait sous ta peau, des frissons qui venaint traverser ton corps... Tu aurais eu envie de l'embrasser, de rompre la mince proximité présente entre vous, mais ton manque d'assurance immense semblait t'en empêcher. Cependant, tu ne pus t'empêcher d'approcher un peu plus ton visage du sien. Tu pouvais sentir son souffle terminer sa course contre ta peau brûlante, puis de nouveau frisson. Qu'est-ce qui t'empêchait de l'embrasser, de déposer tes lèvres contre les siennes... Impossible de savoir. Alors, tu te contentas de rester là, près d'elle, sentant son souffle contre ta peau. Tu resserras ton emprise sur ces jambes et sa hanche avant de te mordiller légèrement la lèvre inférieur. Une envie grandissait en toi, même de multiples envies. Tu n'osais laisser libre court à ton esprit et tes gestes, cherchant à garder un certain contrôle en dépit de tout. “Tu es... envoûtante...” Vins-tu chuchoter entre deux souffles, pour ensuite fermer légèrement les yeux, profitant du moment à son plein potentiel.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i still love you
→ dont want to lose you baby... I still love you darling with every inch of my heart even when I dont want to I still Love you. I close my eyes and see your face can feel your touch, can almost taste I lie to myself that I'm ok but the thought of you, it stops me frozen are the words heavy from the heard your love I can't put down I need to tell ya I still love you darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1185 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: (FB) First time for everything | charlen   Sam 27 Mai - 16:11


First time for everything
Pharell & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu sais ce que tu fais, tu as l’habitude. Mais lui, c’est la première fois comme il te l’a dit et ça te fait sourire. Le joint entre tes doigts, tu l’allumes, le glissant entre tes lèvres pour en aspirer les premières saveurs. Ta tête est basculé en arrière, tes yeux sont clos mais tu ne restes pas ainsi pour longtemps. Après avoir profité une nouvelle fois des bienfait de ton joint, tu remets ta têtre droite pour venir la glisser contre son cou sur lequel tu déposes une multitude de baiser. T’as une main sur sa cuisse, l’autre lui tend la préparation. Tu veux juste qu’il se laisse aller et oublie tout le reste. Tu l’observes, tu graves dans ton esprit chacune de ses réactions quand il le porte enfin à ses lèvres pour en aspirer le contenu. Un rire se fait entendre à sa remarque. C’est toujours différent de ce à quoi on pense, c’est ce qui rend la substance si attrayante. Ses mains qui se font plus aventureuse sur ta peau jusqu’à tes hanches, c’est le signe qu’il t’a écouté et qu’il se laisse aller. Un premier pas vers ce que tu désires de lui. Mieux, tu n’en doutes pas. C’est toujours ce que tu penses même si tu as maintenant l’habitude. Avec quelqu’un bien moins, tu es souvent seule quand tu fumes. C’est à son tour de de te faire frissonner. Ses lèvres gagnent ton cou, tu penches un peu plus la tête pour le laisser faire ce dont il a envie. Pour le moment tu ne cherches pas à avoir à tout pris le contrôle, ça viendra bien assez rapidement, tu le sais déjà. Là, pour l’heure, tu hoches simplement la tête quand il te demande si c’est toujours ainsi. Tu préfères lui dire oui plutôt que de te lancer dans de longues explications. C’est bien loin d’être ce dont tu as envie à cet instant. Tu viens glisser une de ses mains dans ses cheveux pour appuyer légèrement le contact de ses lèvres contre ta nuque et surtout, lui intimer de continuer. Ses doigts qui navigue contre toi te font tourner la tête et tu voudrais lui dire stop, lui demander de s’arrêter. C’est pas à lui de te mettre dans cet état mais bien à toi et pourtant tu en es incapable pour le moment. Tu préfères le laisser se rapprocher, ton souffle s’échouant sans peine contre ses lèvres beaucoup trop proches pour que tu ne veuilles pas l’embrasser. Mais tu te retiens, tu l’observes simplement en souriant quand il se mord la lèvre, ses mains resserrent leur emprise sur toi. Oui, tu souris. Tu aimes cet effet que tu lui fait sans pour autant faire grand chose. Envoutante, tu n’aurais pas dit mieux et quand il ferme les yeux, tu choisis ce moment pour t’échapper de ses bras pour te relever. Tu portes une dernière fois le joint à tes lèvres avant de le laisser reposer dans le cendrier, l’éteignant pour ne pas qu’il se consume. Tu pourras le finir plus tard. Là, tu es simplement dos à lui et sans le regarder, tu t’avances de quelques pas vers le milieu de la pièce. Tes doigts attrapent le bas de ton t-shirt que tu retires. Ton short suit le même chemin, tu n’as pas honte de ton corps, loin de là même alors te retrouver en simples sous-vêtements devant lui ne te dérange pas. Quand tu te retournes, tu remarques qu’il a son regard rivée sur toi. Un regard brûlant d’envie qui te fait sourire et d’un simple geste de la main tu lui intimes de te rejoindre. Un geste auquel il répond par l’affirmative en venant au plus prêt de toi. Tu voudrais simplement l’embrasser pour mettre fin à toute cette tension mais tu veux aussi qu’il patiente. Qu’il attende que tu ai fait ce que tu voulais de lui. Alors sans lui demander son avis, tu glisses tes mains sous son t-shirt pour effleurer la peau de son ventre et tu retires son t-shirt, apportant tes lèvres à son oreille. « C’est déjà mieux. » Un baiser dans son cou, puis un autre jusqu’à ce que tu descendes à son torse puis son ventre jusqu’à te retrouver à genoux devant lui, t’attelant à lui retirer son pantalon. Tu peux voir combien il a déjà envie de toi et tu ne comptes pas t’arrêter à ça. Non, tu te relèves, traçant un sillon de baiser sur son corps jusqu’à le pousser sur ton lit pour t’asseoir à califourchon sur lui. Tu ramènes d’un geste simple tes cheveux sur une seule de tes épaules et dans cette position, tu es bien mieux pour reprendre tes baiser le long de son corps. De son cou à son ventre, aucune parcelles de peau n’échappe à cette torture brûlante. Tes mains s’occupent se lient aux siennes un instant avant que tu ne t’en sépares pour te retrouver une nouvelle fois à genoux devant lui, ne laissant clairement aucune place à l’imagine quant à ce que tu lui réserves pour la suite.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥
Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) First time for everything | charlen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Flashback & Flashforward-