Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1990 messages et j'ai : 442 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Pratt et je crédite : Faust pour l'avatar et shinouh pour la signature

MessageSujet: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Dim 22 Jan - 23:50


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Aujourd'hui encore, tu arrivais comme d'habitude à l'heure à ton boulot, ça commençait à te peser de travailler ici et tu avais vraiment besoin de changement, tu le ressentais de plus en plus et surtout tu étais motivé de plus en plus. Commençant à 8h, comme chaque matin, tu arrivais et enfilais ta blouse blanche quand tu voyais un mot dans ton casier, fronçant les sourcils, tu l'attrapais et tu le lisais mais surtout tu lâchais un gros soupir. On te filait encore un stagiaire, sérieusement pourquoi c'était toujours à toi qu'on les refilait ? Là pour le coup tu en avais un peu marre mais comme toujours tu allais le faire et apprendre à cette petite ce que c'était que le métier de médecin urgentiste. Tu sortais de la pièce et tu regardais ta montre, elle devait se présenter à 9h, elle avait intérêt à être à l'heure, là pour le coup ce n'était en rien sa faite à elle mais tu allais être chiant, tu le savais au fond de toi, c'était comme ça.

Voilà que ton bip retentissaitet qu'on te demandait à l'accueil du niveau de neurologie, oui tu étais urgentiste et selon les besoin de l'hôpital, tu allais parfois en neuro, en cadio ou encore en radio, tout dépendait. Cette semaine on t'avait mis en neurologie. « Riley ! La stagiaire est arrivée, vois avec elle pour ses horaires, et ce qu'elle va devoir faire. » te disais la secrétaire de l'étage puis tu soupirais encore une fois et tu sortais de la pièce où tu étais et tu allais en direction de l'accueil apercevant alors une jeune femme brune attendant alors patiemment arrivant alors à sa hauteur. « Bonjour, moi c'est Thomas et je suis votre tuteur de stage apparemment. Et c'est donc vous que je avis avoir dans les pattes pendant une semaine ? Je vous préviens de suite, je suis de mauvais poil et ceci à mon avis pour la semaine.» disais-tu assez rapidement et d'un coup, bon en temps normal tu n 'aurais pas vraiment dit ça mais c'était un tout et tu commençait à ne plus en pouvoir d'être ici. Tu attrapais au passage deux trois feuilles sur le comptoir la concernant regardant alors un peu. « Alors comme ça vous êtes en Neurologie ? Ca doit être sûrement pour ça qu'on m'a mit ici cette semaine, pour vous.»

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I CAN FEEL YOUR HALO
« Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? c’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. essaie de garder cette sensation. parce que si tu la laisses s’en aller... tu la perds à jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 492 messages et j'ai : 306 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sofia Jamora et je crédite : money honey. ❤ (ava) ASTRA (signa) florescentia © (profil)

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Mer 8 Fév - 3:05


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Ton réveil sonnait et la musique de ton téléphone s’enclenchait alors. Pacific de Glen Check. Mon dieu, cette musique avait vraiment le don de te mettre de bonnes humeur au réveil. Sautant de ton lit, tu sortais de ta chambre en te dandinant énergiquement au rythme de la musique. Tu n’écoutais pas les râlements de mécontentement de monsieur Raphael. Tu prenais ton petit-déjeuner, heureuse et souriante. Tu savais que ce côté de toi avait le don de le mettre hors de lui. Remuant ton popotin, tu finissais par aller te préparer de bon coeur. Aujourd’hui commençait ton stage en neurologie. Cela ne faisait pas quelques années que tu t’étais spécialisé en neuro mais, bon dieu, ce que tu pouvais aimer ça. Une raison de plus à ton avis pour ne pas arriver en retard au stage. Finissant ton sac, tu attrapais tes clefs et tu te dépêchais d’aller prendre ta voiture, direction l’hôpital. Ne lâchant pas ta musique, même dans les bouchons, tu tapotais doucement ton volant en chantant comme une petite folle. Malheureusement, ton sourire allait bientôt vite s’effacer par l’humeur ronchon de ton tuteur.

Tu n’en revenais pas, tes oreilles en restaient complètement choquées. « Je vous demande pardon ? » étaient les seuls mots que ta bouche avait réussi à sortir en écoutant ce vieux papy te parler ainsi. Enfin, en soit il ne t’avait pas mal parlé mais la façon dont il t’avait abordé t’avait on ne peut plus agacé. Adieu bonne humeur et joie. Tu tournais ta tête en direction de la secrétaire qui se trouvait derrière l’accueil. « Excusez-moi. Serait-ce possible d’avoir un maître de stage un peu moins ronchon ? De préférence, une personne qui aurait un temps soit peu toujours un peu de plaisir à exercer son travail. » Voyant que la jeune femme face à toi était mal à l’aise, tu lui souriais, te redressais et tournais ton visage en direction de ce Thomas. « Pas la peine de me montrer les vestiaires. Je sais où ils se trouvent. » Tu passais à son côté, le dépassant de quelques mètres avant de te stopper et te tourner en sa direction. « Pour votre gouverne monsieur Riley, je m’appelle Romy, Romy De Blasio. Si jamais vous souhaitez tout de même m’appeler par mon prénom et non machine ou stagiaire. » Tu t’apprêtes à repartir mais, c’est plus fort que toi, tu dois en remettre une couche. « Et si m’avoir dans les pattes vous dérange tant que ça. Je vous invite à me trouver un autre maître de stage. Une personne qui acceptera de me former correctement sur une chose qui se trouve être un rêve et une passion. Je serais prête dans cinq minutes. » Voilà. Il t’avait retiré toute bonne humeur et tu sentais déjà que ta semaine allait être catastrophique. Tu avais fait ton petit speech devant tout le monde mais qu’importe. Tu ne te laisserais pas monter sur les pieds. Ça non. Pas même pour un putain de stage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1990 messages et j'ai : 442 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Pratt et je crédite : Faust pour l'avatar et shinouh pour la signature

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Jeu 16 Fév - 20:20


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
La jeune femme demandait même à avoir un autre maître de stage, un sourire étirant tes lippes, ça te faisait sourire et pour le coup tu aurais aimé que la secrétaire lui réponde un oui tout simplement  mais tu svaias que ce n'était paa possible. « Et bien dans ce cas, je vous laisse aller vous changer, comme ça on pourra peut-être commencer la journée non ? Et je sais comment vous vous appelez mademoiselle, j'ai regardé votre CV. » répondais-tu alors que tu feuilletais plusieurs papiers qui étaient posés sur me comptoir, des patients à voir en neuro. Tu étais justement en train de vérifier les patients que tu pourrais lui montrer, oui, peut-être que ça te dérangeait d'avoir une stagiaire encore dans les pattes mais tout le monde savait que tu étais un bon maître de stage, c'est d'ailleurs pour ça que les personnes qui venaient faire des stages dans les services dans lesquels tu étais, on te les donnait à faire. Mais ça, les stagiaires qui arrivaient n'étaient pas au courant.  «  Si vous trouvez un autre maître de stage, dîtes le moi et si c'est moi qui vais vous apprendre certaines chose ici. » tu levais le regard vers elle et tu affichais un grand sourire ironique, tu savais que cette mauvaise humeur n'allait pas durer, d'ailleurs, cette petite querelle te faisait déjà allait mieux, ça t'amusait. Tu attendais qu'elle termine de se changer, cinq minutes avait-elle dit, tu en profitais alors pour aller à la machine à café te prenant alors un café puis tu en prenais un alors pour ta nouvelle "collègue", tu attrapais les gobelets en retournant ensuite au comptoir attendant cette jeune femme du nom de Romy, une fois la jeune femme devant toi tu lui tendais alors ce café sans dire un mot. «   Vous vous rendrez compte que je suis pas un vieux grognon tout le temps et que vous vous retrouvez très certainement dans la situation dans laquelle je suis un jour ou l'autre mademoiselle De Blasio. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I CAN FEEL YOUR HALO
« Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? c’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. essaie de garder cette sensation. parce que si tu la laisses s’en aller... tu la perds à jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 492 messages et j'ai : 306 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sofia Jamora et je crédite : money honey. ❤ (ava) ASTRA (signa) florescentia © (profil)

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Dim 19 Mar - 12:50


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Un profond soupir s’échappait de tes lèvres lorsque tu entrais dans les vestiaires. Tu cherchais le numéro de casier qui se trouvait sur la clé qu’on t’avait donné à l’accueil puis tu allais l’ouvrir. Posant ton sac sur le petit banc, tu retirais ta veste, ton pull puis tes chaussures ainsi que ton jean. Te changeant rapidement, tu finissais par tout fourrer dans ton casier, le fermant à clé avant de la fourrer dans ta poche et de sortir pour rejoindre monsieur. Les cheveux attachés en un chignon haut, tu regardais les deux cafés avant qu’il ne t’en tende un. Tu pinçais tes lèvres quelques secondes avant de l’attraper en le remerciant d’une petite voix. « Je vous remercie pour le café et vos mots “d’encouragement” mais je m’en passerais. Je ne tiens pas à finir comme ça un jour. » Tu buvais une gorgée de ton café avant de regarder rapidement ce qu’il tenait en main. Curiosité. Tu ne savais pas trop quoi lui dire de plus. En fait, ses petites remarques de tout à l’heure t’avais simplement blasée et cassé les couilles alors, pour la journée, tu ne ferais que le suivre comme son ombre et faire ce qu’il te demanderait, rien de plus. Tu le suivais alors lorsqu’il partait pour la neurologie, aussi silencieuse qu’une tombe et, sans le moindre sourire. Toi qui t’étais réveillé de bonnes humeur, il lui avait fallu pas moins de trente putains de seconde pour la tuer.
La matinée passait des plus lentement pour toi. Dans un silence des plus pesant. Tu en avais presque mal au ventre. Si tous les autres jours allaient être ainsi, tu n’allais pas faire long feu durant ce stage. Le midi enfin là, tu allais à la cafétéria du personnel une fois que messire Riley t’en eu donné l’autorisation. Tu ne l’attendais pas, tu ne voulais pas. De toute manière, tu n’allais pas manger avec lui alors, la belle affaire. Tu prenais un plateau, tu sortais de quoi payer et tu prenais le strict minimum, n’ayant pas grand faim. Assise à une table, seule, près des baies vitrées, tu remuais ta fourchette dans ton assiette sans grand appétit. « Journée de merde... » marmonnais-tu dans ta barbe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1990 messages et j'ai : 442 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Pratt et je crédite : Faust pour l'avatar et shinouh pour la signature

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Lun 27 Mar - 1:22


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
C'est avec lenteur que la fin de matinée arrivait, ta mauvaise humeur était passée, il t'avait fallu quelques heures pour que ça passe mais c'était comme ça, il fallait que tu sois seul ou qu'on ne vienne pas te parler. Tu avais autorisé ta jeune stagiaire à aller se reposer un peu, prendre sa pause pour manger, vous n'aviez pas échangé un seul mot à part pour lui confier des tâches et tu devais reconnaître que la petite se débrouillait très bien, elle te rappelait un peu toi les premières fois où tu avais fait tes stages à Paris. Bon elle avait quand même pas l'ai commode cette Romy mais tu devais avouer que ça te changeait des stagiaires que tu avais eu jusqu'à présent, elle ne se laissait pas marcher, c'était le cas de le dire. Tu rejoignais alors la cafétéria et en prenant ton repas habituel, tu te dirigeais alors vers la salle, à cette heure-ci, presque tout le monde avait déjà fini de manger, tu étais, du moins tu faisais parti des derniers à manger. Tu apercevais ta jeune stagiaire au loin, près des baies vitrées et tu te dirigeais alors vers la droit de sa table te posant à ta place habituel à une table placé contre un mur. Tu t'asseyais et tu commençais à manger ton repas sortant ton téléphone pour vérifier comme à chaque fois tes appels, tes messages et aller vadrouiller sur internet. Tu jetais plusieurs coups d'oeil à cette petite brune qui se trouvait un peu plus loin sur ta gauche, tu savais que tu avais foutu son moral à zéro à cause de ta mauvaise humeur et tu ne tenais pas à ce que son stage se passe mal et qu'elle ait une mauvaise image de toi, tu fouillais alors tes poches et tu en sortais un papier et un stylo puis tu te mettais a griffonner quelque chose dessus et tu t'amusais a le plier de tel sorte à ce que ça fasse un petit avion que tu lui envoyais dessus, du moins vers son plateau. Tu faisais comme si de rien n'était; elle allait forcément savoir que cela venait de toi, tu guettais alors la moindre de ses réaction attendant qu'elle regarde ce que tu avais marqué sur ce papier, ce n'était rien de bien extraordinaire, juste un "mille excuse princesse", il n'y avait de méchant dans ce que tu lui avait écrit, tu trouvais juste qu'elle avait l'allure d'une vraie princesse la première fois que tu l'avais croisé, tu avais même dessiné un petit bonhomme qui souriait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I CAN FEEL YOUR HALO
« Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? c’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. essaie de garder cette sensation. parce que si tu la laisses s’en aller... tu la perds à jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 492 messages et j'ai : 306 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sofia Jamora et je crédite : money honey. ❤ (ava) ASTRA (signa) florescentia © (profil)

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Mer 12 Avr - 18:16


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Tu regardais ton plateau que tu n’avais quasiment pas touché. Ton téléphone te manquait là, tu l’avais laissé dans les vestiaires histoire de ne pas être dérangé, mais, c’était ta musique qui te manquait à l’heure actuelle. Tu soupirais, fermais les yeux et essayais de te faire une petite mélodie dans ta tête. Du moins, tu le faisais jusqu’à ce que tu sentes quelques choses venir se poser sur ta table. Ouvrant les yeux, tu remarquais ce morceau de papier qui était devant toi. L’attrapant et le dépliant, tu lisais simplement ce qui était écrit dessus. Tu remuais un peu la tête, sans l’once d’un sourire et tu reposais le papier sur la table. Tu te levais de ta chaise, attrapais ton plateau d’une main avant de ranger la chaise sous la table et tu allais mettre tout ça au rangement après avoir jeté tes ordures. Tu revenais à ta table, attrapais le papier et te dirigeais vers celle de Thomas. Tu posais simplement le papier sur sa table, devant lui. « Je vais faire un tour dehors le temps que ma pause se finisse. Je serais à l’heure pour reprendre, ne vous en fait pas. » Tu ne disais rien sur ses excuses. Tu te contentais simplement de le laisser et de sortir de la cafétéria pour aller faire un tour dehors. Au passage, tu te prenais un kinder bueno au distributeur après avoir été cherché ton porte-monnaie et ton téléphone dans ton casier. Tu ne savais pas trop si tu le pardonnais, tu savais juste que là, tu avais besoin d’un peu de temps. Tu n’avais nullement envie de sourire, nullement envie de parler et, ce soir, tu sentais très bien que tu allais avoir les nerfs en pelote. Tu craignais qu’avec lui, les choses dérapent. Putain... Tu plongeais tes écouteurs dans tes oreilles et tu mettais ta musique en route. C’était bien la seule chose qui pourrait te calmer. Et encore. Tu n’en étais pas certaine. Les minutes passaient et, tu retournais dix minutes à l’avance à ton casier afin de tout ranger, y compris ton kinder bueno. Tu retournais devant l’accueil et une fois que tu le voyais débarquer, tu le suivais, simplement, sans un bruit. [...] La journée passée, tu te changeais et sortais des vestiaires, tu croisais alors Thomas et, poliment, tu lui disais bonsoir et le “remerciais” pour cette première journée de travail avant de quitter l’enceinte du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1990 messages et j'ai : 442 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Pratt et je crédite : Faust pour l'avatar et shinouh pour la signature

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Dim 16 Avr - 1:28


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Tu faisais comme si de rien n'était, du moins tu ne tournais pas le regard vers elle le temps qu'elle lise ce que tu avais écrit sur ce petit morceau de papier puis attrapant ton téléphone en commençant à regarder tes messages et autre, tu voyais une silhouette s'approcher de toi. Levant alors le visage puis le regard ver elle, tu affichais un petit sourire avant de te rendre compte qu'elle allait tout simplement faire un tour dehors le temps que sa pause se termine puis elle posait ton petit morceau de papier sur la table. Tu la regardais partir, tu la fixais même puis tu soupirais attrapant le morceau de papier, le froissant en le jetant dans ton assiette puis tu te levais te dirigeant vers la sortie en posant bien entendu ton plateau après avoir jeté tes ordures à la poubelles. Tu passais te prendre un café, il te fallait ta dose du midi, cette fois tu ne lui en prenais pas pour elle, non, tu allais la laisser tranquille et juste lui parler pour lui donner des conseils sur son travail ou quelconque en rapport avec son stage. Cette première journée ne devait très certainement pas être facile pour elle, tu l'avais pas très bien accueilli, tu n'étais pas comme ça d'habitude, toi-même tu le savais mais c'était un tout et tu avais juste craqué. Et surtout tu avais fini par t'excuser, tu espérais que demain soit une meilleure journée. [...]

7h du matin, tu arrivais tranquillement à l'hôpital, ta jeune stagiaire ne devait arriver que dans une heure et demie, tu passais comme d'habitude aux vestiaires afin de te changer et d'enfiler ta blouse sur le dos que tu laissais toujours ouverte, commençant alors ton travail. 8h30 approchait et tu te dirigeais alors vers la machine à café, te prenant ta dose de caféine quotidienne puis tu prenais aussi quelque chose pour ta jeune stagiaire, c'était un petit rituel que tu avais, quand quelqu'un bossait avec toi, tu lui apportais toujours un petit quelque chose en même temps que le tien. Tu étais à l'accueil et tu l'attendais parlant de quelque dossier et patient avec la secrétaire, voyant ce que tu allais avoir comme boulot et ce que tu allais pouvoir donner à Romy. Tournant alors la tête, tu la voyais arriver, tu esquissais un petit sourire puis tu tournais ton corps vers le siens. « Bonjour mademoiselle. Voilà pour vous, vous êtes prête pour aujourd'hui ? » tu avais posé le café sur le comptoir, le poussant alors vers elle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I CAN FEEL YOUR HALO
« Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? c’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. essaie de garder cette sensation. parce que si tu la laisses s’en aller... tu la perds à jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 492 messages et j'ai : 306 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sofia Jamora et je crédite : money honey. ❤ (ava) ASTRA (signa) florescentia © (profil)

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Dim 21 Mai - 15:49


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Tu rentrais chez toi le soir, énervée, agacé et, tu n’avais qu’une envie, être tranquille. C’était sans compter sur les piques de Raphaël. Tu n’avais pas mis longtemps avant de l’envoyer dans les roses, de prendre ta bouteille de vin et de simplement partir dans ta chambre pour te laisser aller. Tu t’endormais assez tôt ce soir-là et, heureusement d’ailleurs, cela allait te permettre de ne pas voir la tête de l’autre morue. [...] Le lendemain matin, tu te réveillais difficilement et traînais la patte jusqu’à la salle de bains où tu te préparais à ton rythme. Tu n’avais pas envie de voir ton chef de stage, tu lui en voulais encore mine de rien. Il faut dire que, tu avais simplement eu cette impression qu’il avait “chiée” sur tes sentiments. Un simple bout de papier pour excuse, voilà ce qu’il t’avait donné après avoir tout simplement passé ses nerfs sur toi.

Une fois prête, tu sortais de chez-toi, tu prenais les transports en commun et tu finissais par arriver à l’endroit de ton stage. Tu marchais, souriant simplement aux personnels que tu croisais puis, en entrant, ton sourire disparaissait lorsque tu remarquais ton maître de stage. Il te saluait, te posait une question et poussait un café vers toi. Tu l’attrapais, hochais simplement la tête et partais pour aller te préparer. Tu buvais rapidement le café et jetais le gobelet dans la première poubelle que tu trouvais. Tu enfilais tes affaires de travail après t’être “déshabillé”. Tu sortais afin d’aller le rejoindre. « Je suis prête. » Lâchais-tu simplement, sans une once de sourire sur ton visage. Tu commençais à le suivre, la matinée passait puis, à l’heure du déjeuner, tu allais simplement te poster en face de lui. « Je n’accepte pas vos excuses. Pas des excuses comme celle que vous avez faites. Vous avez été désagréable, en face de moi. Cela ne vous a pas dérangé de me le balancer en pleine gueule de vive voix. Par contre, pour s’excuser de vives voix, y a plus personne. Vous jouez au gosse en me balançant un bout de papier pour vous “excuser”. C’est donc tout ce qu’une stagiaire mérite pour vous ? Un vulgaire morceau de papier ? Non. Vous êtes un homme, comporté vous comme tel et porter vos couilles. Si vous engueulez quelqu’un en face et que vous le regretter, excusez-vous en face. Réfléchissez à ça. Je serais dehors si vous me cherchez. » Tu tournais talons et tu te dirigeais simplement en direction de la sortie la plus proche afin d’aller prendre l’air. Oui, tu en avais bien besoin là. Tu avais vidé ton sac, mine de rien, cela te faisait du bien. Pourtant, tu n’avais qu’une envie : boire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1990 messages et j'ai : 442 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Pratt et je crédite : Faust pour l'avatar et shinouh pour la signature

MessageSujet: Re: (FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy   Dim 25 Juin - 23:57


Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude.
Décidément, tu ne savais plus quoi faire pour que madame arrête de faire la gueule, tu ne pouvais pas dire, elle non plus d'ailleurs, que ces derniers jours, tu avais été odieux avec elle, tu avais tenté de te racheter, mais en vain. Pendant toute la matinée, tu ne lui avais pas adressé un mot à part pour lui expliquer le travail à faire, la rectifier si elle faisait une erreur, la féliciter, mais c'est tout, rien de plus. L'heure du déjeuner arrivait et tu la laissais prendre sa pause un peu avant toi, toi, tu terminais ce que tu avais à faire et tu te dirigeais alors vers le restaurant de l'hôpital dans lequel tu exerçais. Prenant alors ton plateau, tu te postais comme à ton habitude dans un coin à ta place habituelle en fait, près de la fenêtre. Tu commençais à en avoir marre de ton boulot, tu pensais sérieusement à changer de voie, tu avais des idées vagues dans la tête, faisant alors quelque recherches sur ton téléphone, tu sentais une ombre se postait devant toi, levant alors le regard vers elle, Romy, ta stagiaire. Tu l'écoutais et tu ne pouvais pas t'empêcher d'afficher un sourire au coin de tes lèvres en croisant les bras devant toi. Elle avait quand même du culot de te parler comme ça, certes, tu lui avais peut-être mal parlé la première fois que tu l'avais vu, mais pas comme ça, alors quoi ? Parce que tu lui avais mal parlé, Madame la Princesse devait le faire aussi ? Tu allais sauter d'un pont, elle allait le faire aussi ? Tu la regardais partir avant de continuer de manger ce que tu avais sur ton plateau, terminant tes recherches, ouais, tu irais la voir et la rejoindre quand t'auras fini de manger. Tu lâchais un soupir finissant par te lever pour aller jeter les déchets qu'il y avait sur ton plateau rejoignant ta stagiaire dehors avant de venir te poster à ton tour devant. « D'accord, vous voulez des excuses en face-à-face ? Bien. Je suis désolé, ça vous va ? Par contre, une petite chose mademoiselle. » Là, tu t'approchais un peu plus d'elle te trouvant qu'à quelques centimètres. « D'accord, je reconnais et j'assume vous avoir mal parlé lors de votre arrivée, sauf que la façon dont vous m'avez parlé tout à l'heure ce n'était pas une façon de faire. Croyez-moi que vous avez de la chance d'être tombée sur moi, parce que je suis bien le seul dans ce foutu hôpital à être sympa avec les stagiaires. Vous auriez parlé de cette façon à un autre infirmier, vous seriez déjà dehors et vote carrière n'aurait pas eu besoin de commencer. » Tu étais plus que sérieux quand tu lui expliquais ça, tu avais déjà vu tes collègues renvoyaient des stagiaires pour moins que ça. « J'ai réfléchi à ce que vous m'aviez dit plus tôt, maintenant à vous de réfléchir sur ça. Je vous laisse, si vous voulez changer de tuteur libre à vous, sinon on reprend dans quinze minutes, vous me trouverez dans la salle de repos à l'étage. » Tu la regardais encore un moment avant de te tourner pour rentrer dans l'hôpital


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I CAN FEEL YOUR HALO
« Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? c’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. essaie de garder cette sensation. parce que si tu la laisses s’en aller... tu la perds à jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) Je me disais que j’allais écouter vos théories, les rejeter, puis ne garder que la mienne. Comme d’habitude. - Romy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Flashback & Flashforward-