Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Logan •• Together for the good and for worse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 422 messages et j'ai : 285 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emma Watson et je crédite : avatar class whore & signature Magma.

MessageSujet: Logan •• Together for the good and for worse   Lun 30 Jan - 17:15

Together for the good and for worse
Logan & Edith
T’avais passé une excellente soirée avec ta soeur. T’avais rit, t’avais pleuré, t’étais amusée en sa compagnie et par dessus tout tu t’es ouverte à elle avant qu’elle ne te retourne la politesse. Cette soirée du nouvel an t’avais permis de te reconnecter avec ta soeur, de la retrouver aussi elle et votre complicité tant mise à l’écart. Cela fait si longtemps que vous n’avez pas communiqué de cette façon aussi sincère, si honnête. T’as l’impression d’avoir enfin retrouver ton propre reflet et là tu te sens légère et apaisée. Ton sourire n’est plus crispé et ton coeur ne se compresse plus lorsque tu penses à elle. Certes tu continues de t’inquiéter pour Judith mais au moins elle t’a parlé comme au bon vieux temps. Maintenant que ton frère est revenu de son voyage, tu comptes passer du temps avec lui. Tu as toujours été très proche de lui et votre lien est devenu plus fort lors de la disparition de votre mère. Vous êtes restés soudés, plus fusionnels que jamais sous le regard attendri de votre père. Et là que tu ne l’as pas vu depuis plus d’une semaine, le manque commence à se manifester te rendant de mauvaise humeur. Tu as repris les cours, tu as repris tes clubs de musique mais l’absence de Logan te pèse ce qui t’avait poussé en ce jour de samedi de lui envoyer un texto. Tu lui as juste communiquer ton envie de le voir. Tu n’as pas besoin de permission pour passer du temps avec lui tu le sais. C’est pour cette raison que sa réponse positive ne t’avait même pas surpris. Tu t’es alors dépéchée de finir ton petit ménage avant de te préparer pour rejoindre son appartement. Tu es aussi allée commander des plats prêts et ramener un peu d’alcool pour bien passer la soirée. Munie de tes achats, tu frappes à sa porte en attendant qu’il t’ouvre. C’est un grand sourire qui le réceptionne alors que tu te jettes dans ses bras. Tu n’es pas une grande démonstrative mais là, tu as besoin de sa chaleur, tu as besoin de le savoir là. Finissant par poser un grand baiser sur sa joue, tu te décolles de lui pour entrer à l’intérieur et poser tes achats sur la table basse. « Je ne te l’avais pas dit en face donc, bonne année frangin. » Tu lui envoies un baiser papillon et tu commences à débaler la nourriture dans des assiettes. « Tu vas bien ? » Demandes-tu en le zieutant du coin de l’oeil.


Need an organised recovery
→ Paint me in your own way. Colour my eyes, see what feelings i hide. No-one knows why, no one can forgive second thought. Why do I care ?

I'll misse you ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 410 messages et j'ai : 274 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : EXORDIUM. (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Dim 5 Fév - 14:49



Together for the good and for worse

Edith & Logan

Je m'active dans mon appartement, essayant de cacher du mieux que je peux la moindre trace suspecte pouvant traîner dans les différentes pièces. Je range les vêtements, jette les bouteilles et les paquets de clopes vides, cache les préservatifs dans un placard de la salle de bain. Ça fait longtemps qu'un tel ménage n'a pas été fait et je ne sais pas quand j'aurai eu le courage de faire tout ça si Édith ne m'avait pas envoyé un message ce matin. Il est vrai que ça fait un petit bout de temps que j'ai pas passé du temps avec mes sœurs, et ça me manque. J'ai hâte d'entendre ce qu'elle a fait pour le nouvel an, comment se passe la reprise des cours, et tout ce qui se passe dans sa vie en ce moment. Mais pouvoir faire tout ça, il fallait que je range absolument tout. J'ai gentiment viré la femme avec qui j'ai passé la soirée et dont je ne me souvenais plus du nom, et je suis maintenant seul à admirer mon appartement plutôt propre. Je suis satisfait du travail que je viens d'accomplir et une petite voix en moi me dit que ça ne doit pas être si compliqué de garder un lieu aussi bien rangé tout le temps. Mais je sais pertinemment que je ne serai jamais capable de ne pas déranger les choses, il y a tout simplement trop de personnes qui font des allés-retours ici pour que tout reste propre. Je m'assoies dans mon canapé en attendant Édith, je me munis de ma guitare et quelques pages vierges et inscrit quelques notes en grattant les cordes. Je sais que ça ne me servira sans doute à rien et que je ne regarderai sans doute jamais plus ces feuilles, mais rien ne me permet de faire passer le temps plus vite que la musique. J'essaye de ne pas trop m'étaler, mais les mélodies qui passent dans mon esprit s'entrechoquent et assez rapidement plusieurs pages sont partiellement griffonnées, je ne veux pas mélanger plusieurs composition. Je perds toute notion du temps et je ne réalise même plus quand ma sœur doit arriver. Lorsque j'ai fini mon ménage et rangement, elle n'allait déjà plus tarder. Il aurait pu se passer seulement quelques minutes ou plusieurs heures, ça aurait été exactement pareil pour moi. Mais un frappement à la porte me ramène soudainement à la réalité. Je pose ma guitare sur son socle et marche vers l'entrée de l'appartement, un grand sourire aux lèvres. C'est sans surprise que j'aperçois Édith, les bras chargés de victuailles. Elle se jette dans mes bras et je l'attrapes sans mal, riant légèrement. J'avais presque oublié à quel point c'était bon de passer du temps avec elle, mais tout cela me revient alors qu'elle n'a pas encore passé le pas de la porte. Elle se décale et va jusqu'au salon pendant que je ferme la porte. Je la vois commencer à s'installer et le sourire ne peut plus me quitter, je suis bien trop heureux à l'idée de la soirée que nous allons passer ensemble. « Bonne année à toi aussi ! J'espère que seulement des bonnes choses t'arriveront cette année ! » C'est étrange de se dire que nous ne nous sommes pas vu plus tôt pour nous le souhaiter. A une époque nous vivions dans la même maison et nous pouvions nous voir tous les jours... J'ai l'impression que des siècles ont passé depuis ce temps là. Je lui lance un clin d’œil et la regarde déballer la nourriture qu'elle a acheté. Elle me connaît bien, peut-être un peu trop d'ailleurs, je passe tellement peu de temps dans mon appartement que je n'ai pas toujours beaucoup de nourriture, mieux vaut apporter la sienne si l'on veut être sûr de bien manger. Elle me pose une question, et je sais qu'elle attend plus que ce que je vais lui dire, mais je ne suis pas prêt à trop en dévoiler. « Je vais très bien, tu sais c'est toujours la même routine, travailler au bar, composer quelques chansons, essayer de trouver des endroits où les jouer. » Et séduire des femmes, beaucoup de femmes, boire, fumer, ne rien faire de sérieux, jouer, ... Cela aussi fait partie de ma routine, mais elle n'en saura rien. « Et toi ptite sœur ? Ça se passe bien la reprise des cours ? » Je ris doucement, s'il y a bien une chose dont je suis content, c'est d'être définitivement débarrassé de mon statut d'étudiant et de toutes les obligations qui allaient avec. Mais je sais qu’Édith n'est pas comme moi, Judith non plus d'ailleurs, et heureusement. Je fais quelques pas de plus vers ma sœur en repoussant toutes ces idées. « Tu as besoin d'aide ? »
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 422 messages et j'ai : 285 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emma Watson et je crédite : avatar class whore & signature Magma.

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Mer 22 Fév - 22:21

Together for the good and for worse
Logan & Edith
Tu te sens bien ici chez ton frère. Il a cet effet réparateur sur ta petite personne. Le simple fait de voir son sourire, de ressentir la chaleur de ses bras sur ton corps frêle écrase toutes tes pensées nuisibles. Et en matière de pensées nuisibles t’en as une tonne. Tu n’es pas comme ta jumelle, ta maladie ne t’atteint pas ou disons plutôt que tu t’empêches d’y penser. Tu te dis que chaque individu a son talon d’Achille, la tienne se retrouve dans tes gènes infectées alors que tu n’as rien demandé. Seulement, tu refuses de laisser cette perspective te bouffer la vie et de passer à côté d’excellentes choses que ton existence ainsi que ton entourage pourraient te donner. Voilà ce qui explique tes sourires constants et ta bonne humeur légendaire. Tu sais que la vie est courte et qu’en quittant l’appartement de ton père, la Faucheuse pourrait te ramener après un accident de voiture avant même que ta maladie ne t’emporte. C’est qui t’empêche de sombrer et de profiter au maximum de chaque instant. Comme là, avec Logan que tu as décidé d’aller lui rendre visite et lui souhaiter une bonne année. Certes vous ne vous voyez pas comme tu l’aurai espéré mais en même temps vous n’êtes pas une de ses familles déchirantes. Tu sais que malgré le peu de communication que vous avez et le fait de ne pas vous voir tous les jours ne dégradent en rien le lien puissant que vous lie l’un à l’autre. Tu es proche de ton frère, ton père, ta soeur est une autre histoire. Tu as l’impression d’avoir perdu votre alchimie mais tu te donnes les moyens afin d’y remédier. Souriant à ton frère, tu déposes un nouveau baiser sur sa joue suite à ses jolies paroles. « A toi aussi frangin, toi aussi. » Tu déballes tes achats en lui posant la question la plus banale qui existe. Mais qui a dit que les banalités ne sont pas importantes quand on voit pas quotidiennement les gens qu’on aime ? Pas toi en tout cas. Tu acceptes la réponse qu’il te propose et même si tu sais qu’il te cache des trucs, tu ne tentes pas de jouer les indiscrètes. Chacun de vous a son propre jardin secret et tu refuses de t’inviter dans le sien avec force. « Tu as composé de nouvelles choses ces derniers jours ? Je peux voir ? » La musique vous lie toi et ton frère. Toi au violoncelle et lui à la guitare. Vous avez toujours formé un joli duo, une des choses qui te manquent aussi. Tu fais une mine peu enchantée de la reprise des cours. « Ca va. Je m’inquiète surtout pour les partiels qui arrivent bientôt. Je vais m’en sortir, comme d’habitude. » Tu es studieuse et ça a toujours été le cas. Tu sais que ça ne changera probablement jamais. Tu finis de tout installer sur la table en faisant signe de tête à ton frère. « Oui, tu peux mettre les couverts s’il te plait ? » Tu prends ensuite place à ses côtés et le regarde tout en faisant le service. « Tu as vu Judith ? »

Pardon pour ce retard impardonnable eya3


Need an organised recovery
→ Paint me in your own way. Colour my eyes, see what feelings i hide. No-one knows why, no one can forgive second thought. Why do I care ?

I'll misse you ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 410 messages et j'ai : 274 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : EXORDIUM. (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Jeu 2 Mar - 16:41



Together for the good and for worse

Edith & Logan

Je ne peux que sourire à Edith et au dynamisme qu'elle apporte à l'appartement. J'avais oublié que c'était quelque chose qu'elle faisait bien, qu'elle avait toujours fait avec excellence d'ailleurs, donner de la bonne humeur et à charme certain à toutes choses. C'est agréable de passer du temps avec elle, comme au bon vieux temps. Je ne suis pas certain que je serai capable de revenir à cette période de nos vies où nous vivions ensemble, grandissant chaque jours sous le même toit. Nous avons tous changés avec le temps et nos vies sont tellement différentes qu'il serait étrange de les rassembler. Mais pour une soirée, je ne pourrai pas être plus heureux de la passer avec elle. Je la regarde s'affairer, sortir ses achats en discutant calmement. Je me rend soudain compte qu'elle a vraiment grandi, je le sais depuis longtemps, mais c'est comme si je l'acceptais un peu plus à chaque fois que je la vois. Un sourire amusé se plaque sur mon visage et je retient un rire. La situation n'est pas drôle et elle ne comprendrait sûrement pas ma réaction. Mais je suis heureux de la voir, tout simplement. Je redescends sur terre lorsque Édith me parle de musique, ma musique. Elle a sans doute été une des premières personnes avec qui j'ai partagé cette passion et ça me fait plaisir qu'elle cherche à en savoir plus. « Tu peux regarder, mais je ne te promets pas que c'est bien. » Je ris doucement et saisis les feuilles de papier que j'avais noirci un peu plus tôt. Je les pose à côté d'elle, la laissant terminer ce qu'elle fait avant. Je n'aime pas particulièrement montrer ce que je fais avant d'être sûr que c'est une assez bonne création, mais je sais que ma petite sœur ne me jugera pas sur ces quelques accords. Elle sait tout comme moi que la musique, ce n'est pas toujours facile. L'inspiration est souvent capricieuse et ne vient pas tous les jours frapper à notre porte. Mais l'on fait avec, et on s'entraîne en attendant. « Tu me connais, je ne peux pas passer un jour sans jouer un peu, mais ce n'est pas toujours facile de trouver des bonnes choses à mettre sur papier. Et toi, tu trouves du temps pour faire un peu de violoncelle ? » Je me souviens du jour où Édith avait annoncé vouloir se mettre à cet instrument. Personne ne savait d'où ça venait, mais notre mère l'avait inscrite à des cours. Je me sens pris par une soudaine nostalgie que je veux oublier et je change le sujet. Les cours, la fac, son quotidien. Un rire profond me gagne en entendant ses mots. Édith a toujours été une élève modèle et elle a toujours eu des bonnes notes, j'en avais aussi, mais je n'en avais absolument rien à faire. Elle n'a pas besoin de stresser pour ses examens mais si elle ne le fait pas, elle ne serait pas la petite sœur que je connais si bien. Je m'approche d'elle et lui touche doucement le bras avant de prendre des verres dans un placard. « Tu n'as aucune raison de t'en faire Édith, je suis sûr que tu vas être parfaite. » Comme elle me l'a demandé je commence à sortir des couverts pour mettre la table. L'odeur de la nourriture qu'elle a ramené commence à me donner faim et je me dépêche de tout disposer pour qu'elle puisse servir. Je m'assois, les yeux rivés sur les plats, l'eau commençant à me monter à la bouche. En entendant la voix de ma sœur, je me tourne vers elle et fronce les sourcils. A vrai dire je ne sais pas depuis combien de temps je n'ai pas vu Judith et cela m'inquiète. Je n'aime pas passer trop de temps sans voir mes sœurs, nous sommes dans la même ville et nous devrions en profiter. Mais nos vies sont toutes bien remplies et il est difficile parfois de trouver un moment à passer tous ensemble. « Non, ça fait un moment. Il faut que je passe chez elle bientôt. Elle va bien ? » Cela fait quelques temps que j'ai remarqué une détérioration entre mes sœurs. Je sais qu’Édith en est affectée, évidemment et je veux pouvoir l'aider, être là pour elle. Je saisis ma fourchette et prends une bouchée, les yeux toujours rivés sur la jeune femme à côté de moi.
©LittleJuice


Oh mais il n'y a aucun soucis ma belle, t'inquiète pas pour ça love2


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 422 messages et j'ai : 285 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emma Watson et je crédite : avatar class whore & signature Magma.

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Lun 6 Mar - 23:21

Together for the good and for worse
Logan & Edith
A ses côtés, tu te sens légère comme si le poids du monde ne repose plus sur tes épaules fragiles. Au contraire, tu te sens prête à affronter tous tes problèmes, toutes tes emmerdes tant qu’après, tu pourras te perdre dans son sourire qui te réchauffe le coeur. Tu as toujours été ainsi, très attachée à ta famille même si tu n’es pas exceptionnellement démonstrative. Mais cela t’arrive parfois de l’être seulement pour leur montrer l’étendu de ton amour pour eux avant que ce ne soit trop tard. Plus jeune, tu as été le genre de fille très réservée, très renfermée au point de ne jamais te serrer contre ta mère volontairement. Après sa disparition, tu t’étais fait la promesse de ne plus jamais te cacher, d’embrasser ta soeur si tu le voulais, de câliner ton frère si l’envie te prenait. C’est cette nouvelle devise qui te rend heureuse et attachant aussi. En plus, si tu partages un lien exceptionnel avec ta soeur jumelle, un lien plus créatif te lie à Logan. La musique. T’ignores comment vous avez eu votre fibre artistique mais tu te rappelles la première fois où tu l’as vu trimbaler une guitare. T’avais insisté qu’il joue pour toi et depuis ce jour là, tu n’as jamais arrêté de vouloir entendre ses compositions voire même improviser sur ton propre instrument afin de l’accompagner. Des petits moments qui te sont très chers. « Laisse moi voir au lieu de dire des inepties. » Tu attrapes les partitions et commences à lire la mélodie, la trouvant fort plaisante contrairement aux paroles de ton frangin. « Ca change de ce que tu fais habituellement je trouve mais un changement n’est pas forcément négatif. Je trouve ce début très prometteur. » Logan sait que malgré ton attitude légère, tu restes quelqu’un d’entier et de honnête. Jamais tu ne mentiras pour lui faire plaisir, tu penses chaque mot, chaque compliment. Après avoir soigneusement déposé la partition, tu hoches la tête, un sourire aux lèvres. « Oui, depuis que j’ai rejoins le club de musique. Ca me fait vraiment du bien de jouer dès que je le veux. » Ton instrument est une des choses qui t’a permit de garder ta bonne humeur. Il te permet de t’évader, de t’éloigner de tout et ne baigner que dans le monde des mélodies réparatrices. Ton frère t’encourage quant à tes études alors que tu te contentes de lui sourire. Tu as choisis deux domaines que tu aiment après avoir lâché la médecine, une décision que tu ne regrettes aucunement au contraire. Après avoir fait le service, tu te décides enfin de débiter la question qui te brûlait les lèvres. Ton frère n’est pas dupe, il a sûrement remarqué ta mine concernée ainsi que ton léger froncement de sourcils qui s’intensifie à sa réponse. « Je ne sais pas trop. » Tu plantes ta fourchette dans tes pâtes mais tu n’arrives pas à manger. Le sujet “Judith” t’affecte énormément. « Comme tu le sais, on a passé le réveillon ensemble et on a beaucoup parlé. » Commences-tu, peu certaine de pouvoir formuler correctement les choses. Mais tu sais aussi que tôt ou tard, Logan finira par connaître votre secret. « On a les gènes de maman. » La bombe était lâchée et à présent, tu sais qu’il n’y a plus aucun retour en arrière.


Need an organised recovery
→ Paint me in your own way. Colour my eyes, see what feelings i hide. No-one knows why, no one can forgive second thought. Why do I care ?

I'll misse you ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 410 messages et j'ai : 274 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : EXORDIUM. (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Dim 12 Mar - 11:41



Together for the good and for worse

Edith & Logan

La musique. Je ne pourrai pas être plus heureux de partager cette passion avec ma petite sœur, c'est ce qui nous lie, en plus des blagues que l'on aime faire à Judith. Je la fixe pendant qu'elle déchiffre les partitions, attendant sa sentence avec impatience. Édith est définitivement la plus franche de mes deux sœurs, elle n'a pas peur de dire ce qu'elle pense et c'est quelque chose que j'ai toujours aimé chez elle, même si parfois c'est mots peuvent être bruts et différents de ceux que l'on voudrait entendre, je sais que cela part d'une bonne intention et d'une réelle volonté d'aider. Lorsque finalement des sons sortent de sa bouche, je me sens intrigué par ses paroles et un nouveau sourire trouve naturellement une place sur mes lèvres. « Merci, je te ferai savoir si une suite arrive. » Je lui lance un clin d’œil et passe une main dans ses cheveux, les ébouriffant à mon bon plaisir, comme lorsque nous étions plus jeune. Édith me parle de sa musique et je me sens heureux de savoir qu'elle en fait toujours, que c'est une passion qui fait encore partie de sa vie. « Il faudra que l'on se refasse des duos, ça fait beaucoup trop longtemps. » Évidemment c'était plus simple de jouer ensemble quand nous vivions sous le même toit, mais je suis persuadé que nous pourrions retrouver un moment pour jouer tous les deux. Pendant que de nouvelles mélodies se forment dans ma tête on se met à table et le service est rapidement fait par Édith. Je sens qu'elle bouge à côté de moi d'une manière qui n'est pas dans ses habitudes et je sais qu'elle veut me poser une question, qu'elle n'ose pas. Je tourne mes yeux vers elle, réfléchissant à la dernière fois où j'ai vu Judith. Cela remonte à il y a bien trop longtemps, mais j'attends qu’Édith me rassure, qu'elle me dise que notre sœur va parfaitement bien, qu'elle est très prise dans ses études et qu'elle n'a pas un moment de libre pour me voir. Mais ses mots font l'effet inverse. Je sens l'inquiétude dans la voix de ma jeune sœur et j'attends d'en savoir plus, je veux qu'elle finisse son explication. Je ne sais absolument pas à quoi m'attendre mais je sais que ça ne va pas me plaire, que je vais détester entendre ses mots. La fourchette que je porte à ma bouche ne finit pas son chemin, je la repose doucement dans mon assiette et avale difficilement ma salive. Les mots d’Édith résonne dans ma tête et je ne veux pas les croire, je ne veux pas les entendre. Je me lève sans un mot et contourne la table, cherchant des yeux mon paquet de cigarettes. Je n'ai pas l'habitude de fumer autour de mes sœurs, encore moins pendant qu'on mange, mais là je ne peux pas me retenir, j'ai besoin de ça. Les mains légèrement tremblantes j'en allume une et la porte à mes lèvres, tirant longuement sur le bâton mortel. De nombreuses secondes sont passées depuis les derniers mots d’Édith et je relève enfin les yeux vers elle, la fixant d'un regard rempli d'incompréhension. « Quoi ? » Une part de moi ne veut pas savoir, mais je sais qu'il faut que je sois certain d'avoir bien entendu. C'est exactement comme lorsque l'on est blessé. On peut très bien sentir la coupure, mais il faut la voir pour savoir qu'elle existe. « Depuis quand est ce que vous savez ? » Ma voix est faible, j'ai hésité à poser la question. Sur ce sujet là, j'ai toujours été lâche et je le serai probablement toujours. Nous savons tous les deux comment j'ai réagi lorsque maman est tombée malade. Peut-être qu’Édith ne s'en souvient plus, peut-être qu'elle était trop jeune. Mais je n'étais pas là, pas comme j'aurai dû l'être. A la place je sortais, toujours plus tard, buvais et fumais beaucoup trop, traînais avec des gens peu recommandables. Mais personne ne le savait, je n'en avais pas parlé et tout le monde était occupé à gérer ses propres émotions pour s'en apercevoir. Un millier de questions s'engouffrent dans mon esprit et je ne sais pas par quoi commencer. J'ai l'impression d'avoir à nouveau dix-huit ans, je déteste ça.
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 422 messages et j'ai : 285 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emma Watson et je crédite : avatar class whore & signature Magma.

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Mer 29 Mar - 20:16

Together for the good and for worse
Logan & Edith
La musique vous a toujours rapproché. Un point en commun entre toi et ton grand frère mais ce n’est pas tout. Votre capacité à vous moquer gentiment de ta soeur jumelle en est un autre. Ensemble, vous lui faites des coups amusants, enfants, vous aviez pris l’habitude la charrier, une habitude qui n’a pas énormément changé. Tu souris aux mots de Logan étant certaine qu’une suite arrivera rapidement même si tu es consciente que l’inspiration est parfois capricieuse. Toi même tu en souffres actuellement et tu es certaine que cet état d’esprit est alimenté par la conversation que vous aviez eu avec ta soeur jumelle. Heureusement que ton frère est là et il arrive à te faire sourire en parlant de musique et d’une possible collaboration ensemble. « Comme au beau vieux temps ? » A bien y penser, vous n’aviez pas eu l’opportunité de faire vibrer vos instruments ensemble et il y a plusieurs causes. Tu es prise par tes études et ton grand frangin a ses propres occupations. Tu voudrais, cependant, y remédier ne serait-ce que pour retrouver votre complicité d’autrefois. C’est ta nouvelle résolution ; te rapprocher au maximum de ta famille et leur montrer chaque jour l’amour démesuré que tu portes à chacun d’entre eux. Après avoir déposé ta fourchette et pris une bouchée, tu t’ouvres enfin à ton frère. Tu le sais. Tu aurai peut-être dû être plus délicate en lui annonçant cette mauvaise nouvelle, la maladie que tu partages avec ta jumelle. Mais en même temps, tu sais qu’il n’y a pas quarante façon à avouer une chose pareille et Logan mérite de savoir la vérité. La gorge soudainement sèche, tu bois quelques grandes gorgées de ton verre d’eau et regardes ton frère droit dans les yeux. Comme tu t’étais attendue, il est sous le choc contrairement à ton aura étonnamment calme. En réalité, tu ne l’es pas tant que ça. Tu trembles intérieurement. Tu te relèves alors pour aller à la cuisine. Tu récupères deux bières avant de tendre une bouteille à ton frère qui avait préalablement allumé une cigarette. Sa voix atterrit enfin dans ton conduit auditif. Tu hoches alors la tête dans un signe positif n’étant pas capable de redire les mêmes mots, d’appuyer sur l’évidence mortelle qui te lie une nouvelle fois à ta soeur. La question retentit et tu soupires longuement. Tu bois une gorgée de ta bière en reprenant place autour de la table avant de lever la tête vers Logan. « Depuis un moment déjà. Judith ne vit pas bien la nouvelle, ça la détruit Logan. » Et c’est ce qui t’inquiète le plus. Le fait que ta soeur soit aussi fataliste, si pessimiste face à sa condition. « Moi je m’en sors bien. Je consulte assez souvent, je fais des tests et je m’arrête pas de vivre. Ce n’est pas le cas de Judith et ça m’inquiète. » C’est ça le fond du problème ; ta soeur jumelle. Elle baisse les bras, elle se laisse consommer par ses gènes maladives et cela te bouffe royalement. Regardant ton frère dans les yeux, tu lui souris. Un sourire sincère, déterminé. « Ca va aller Logan. Je suis forte, tu le sais. Mais Judith … Je sais pas quoi faire pour elle. »      


Need an organised recovery
→ Paint me in your own way. Colour my eyes, see what feelings i hide. No-one knows why, no one can forgive second thought. Why do I care ?

I'll misse you ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 410 messages et j'ai : 274 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : EXORDIUM. (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Lun 15 Mai - 23:00



Together for the good and for worse

Edith & Logan

Quelques minutes plus tôt nous étions en train de parler de musique, de rire, de partager des souvenirs et d'imaginer des moments qui arriveraient. J'imaginais déjà les duos qu'on allait composer ensemble, pour Judith et notre père. Comme au bon vieux temps elle avait dit, je lui avais répondu avec un grand sourire et un ébouriffement de cheveux, parce que c'était ce dont j'avais envie moi aussi. Mais en quelques minutes, alors qu'on a à peine eu le temps de commencer à manger, j'ai l'impression que toute l'atmosphère de l'appartement a changé. L'air au tour de nous est lourd, pesant. Mes oreilles sonnent, comme si elles refusaient de me laisser entendre les mots prononcés par Édith. Des mots qui changent tout. Je n'arrive pas à réfléchir, à former des idées et, pourtant, des milliers de questions s'emmêlent dans ma tête et ne demandent qu'à sortir. Je fixe ma sœur alors qu'elle se lève et disparaît dans la cuisine, j'en profite pour allumer une cigarette. J'aimerai revenir en arrière, tout oublier de ce qui vient d'être dit et en revenir à la musique, aux études d’Édith, à n'importe quoi. Mais je sais que ce n'est pas possible. Si elle en a parlé, c'est pour une raison. Pour me tenir au courant, évidemment, mais aussi parce qu'elle a besoin de moi j'imagine. Besoin d'un grand frère, d'une épaule sur laquelle s'appuyer et pour une fois, je sais qu'il faut que je sois à la hauteur. Elle me tend une bière en revenant et je n'hésite pas à la saisir. Être à la hauteur, tu parles, ce n'est pas en fumant et en buvant en présence de ma petite sœur que je suis un exemple modèle. Néanmoins je continue de tirer des taffes sur le bâton et j'engloutis une première gorgée. Des mots sortent de ma bouche, je ne sais pas si c'est la question la plus logique à poser, celle qu'il fallait demander, mais tant pis. Je pose mes yeux noirs sur Édith en écoutant sa réponse et je ne peux pas m'empêcher d'être blessé par ses mots. Un moment, qu'est ce que ça veut dire ? Ma gorge reste nouée et je suis toujours incapable de sortir le moindre mot, je me contente de l'écouter. Je fais attention à chacun de ses mots alors qu'elle tente de me rassurer, de me dire qu'elle va bien, qu'elle accepte cette condition et qu'elle vit sa vie. Elle parle surtout de Judith en fait et si le contexte était différent, ça m'amuserait. Je trouverai ça touchant de voir qu'elle ne se préoccupe pas d'elle, qu'elle fait tout pour sa jumelle. Et si Judith était là elle dirait exactement la même chose. Mais dans un tel contexte je ne peux pas m'attendrir devant de telles paroles, surtout parce que dans sa voix, je sens bien qu'elle est inquiète. Je la regarde sourire Édith, je l'admire. Elle dit qu'elle est forte et je le sais, j'essaie d'être aussi fort qu'elle en ce moment. Si elle m'avait dit ça au téléphone j'aurai sans doute raccrocher rapidement et j'aurai laissé quelques larmes couler. Mais pas là, pas devant elle. Je pose ma bière sur la table, j'écrase ma cigarette dans le cendrier et je fais quelques pas vers elle, la prenant dans mes bras. Je la sers, fort, parce que je ne sais pas quoi faire d'autre. Parce que je n'ai aucune idée de quoi dire pour la rassurer. Je ferme les yeux, me concentrant dans le silence qui s'est abattu sur la pièce, il est temps que je trouve les mots, que je m'endurcisse. « Je sais que tu es forte Édith, tu l'as toujours été. » Je me recule doucement, lui adressant un sourire. Il n'est pas aussi décidé que celui qu'elle m'a lancé, mais il est sincère. « Pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt ? » Ce n'est pas un reproche, ma voix est douce et je reste près d'elle pour lui montrer que je ne suis pas en colère, que je ne lui en veux pas. J'espère juste comprendre, au moins un peu, parce que j'aurai voulu aider, j'aurai voulu pouvoir faire quelque chose. J'attends un peu avant de continuer, je n'ai pas fini de parler, mais il faut que je trouve les bons mots, que je décide par quoi commencer. Je veux la rassurer, évidemment, lui dire que je suis là et que nous allons trouver ensemble une solution pour aider Judith. Mais là, tout de suite, c'est Édith qui est devant moi, alors c'est elle que je veux aider. « Tu as quelqu'un a qui en parlé ? Je veux dire, à part les médecins ? » En fait je ne sais pas ce qui est mieux, s'il est préférable de garder cela dans une sphère strictement médicale ou s'il vaut mieux en parler à ses proches. Je rattrape ma bière et me rassois à ma place. Je n'ai pas digéré la nouvelle, je ne vais pas bien, je n'ai rien accepté. Mais je me calme, doucement. Je sais que ce genre de situation ne se fait pas dans la panique, qu'il vaut mieux être posé et garder son sang froid. Connaissant Édith elle veut tout m'expliquer calmement, même si elle panique intérieurement. « Comment ça, elle ne le vit pas bien ? » Je m'en veux de faire ça, je m'en veux de faire dériver la conversation vers Judith alors qu'elle n'est pas là. Je l'aime, évidemment, et je ne veux que son bonheur, il faut qu'elle aille bien. Mais je ne veux pas louper quelque chose chez Édith, quelque chose qu'elle cacherait pour prendre soin de sa sœur. S'il y a bien une chose que j'ai appris en grandissant avec elles c'est que ces deux-là prennent soin l'une de l'autre, comme si elles ne faisaient qu'un.
©LittleJuice



Spoiler:
 


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 422 messages et j'ai : 285 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emma Watson et je crédite : avatar class whore & signature Magma.

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Ven 2 Juin - 17:39

Together for the good and for worse
Logan & Edith
Tu regrettes ta révélation lorsque tu vois le visage décomposé de ton grand frère. Il ne vit pas bien la nouvelle mais en même temps, qui pourrait sauter au plafond en sachant que ses petites soeurs sont atteintes d’une maladie grave ? Tu te rappelles subitement vos réactions quand vous avez compris que votre mère était condamnée. Vous étiez abattus, accablés et surtout perdus à ne pas savoir la finalité de toute cette situation. Toi, tu avais voulu rester positive en essayant de devenir cette jeune femme accomplie que ta mère aurait désiré que tu sois. Tu avais essayé d’être forte pour toute ta famille et spécialement pour ta douce moitié, ta soeur jumelle. Tu n’avais pas quitté ses côtés ne serait-ce qu’un instant, comprenant à cet instant précis, l’étendu de votre lien. Son importance prend toute sa valeur maintenant, en t’inquiétant une nouvelle fois de son sort. Judith refuse de consulter et tu revois en elle, ta mère. Elle avait rapidement baissé les bras, résultant son départ prématuré de vos vies. Tu sais que ton frère revit exactement la même chose là, maintenant. Il revoit sûrement votre mère sur son lit d’hôpital. Son visage pâle, sa résignation, l’acceptation de son état et surtout son refus de se battre encore et encore. Tu voudrais lui faire comprendre par les mots, par tes sourires que tu ne suis pas le chemin emprunté par votre mère. Toi, tu as décidé de prendre les choses en main, d’essayer au moins de suivre ton état. Selon les médecins, ta maladie est stable grâce aux traitements que tu prends mais surtout grâce à ta détermination. Tu fais tout ce qu’on te dit de faire à savoir noter tes idées, tes souvenirs dans ton carnet. Tu te trimbales même avec un appareil photographique pour prendre des clichés. Le soir même, tu les regardes essayant de faire de ton mieux à les imprimer dans ta mémoire souffrante. Certes, tu n’as pas toujours été ainsi. Quand le verdict était tombé, t’avais préféré t’enfermer sur toi-même. Tu as même refusé d’aller en cours pendant une semaine. Mais tu t’es redressée, devenant plus forte que jamais. T’avais appris à vivre en suivant ta devise ; ce qui ne te tue pas te rend plus fort. Tu as décidé de vaincre ta maladie alors tu fais tout ton maximum pour rendre cela possible et jusqu’à présent tu y arrives. Tu voudrais dire tout cela à ton frère mais tu le laisses d’abord le temps nécessaire de digérer cette nouvelle. Tu lui offres une bière et tu le regardes fumer. Tu ne le juges pas, tu es consciente que ce n’est pas facile pour lui. Il a perdu une mère et là, ses soeurs portent les mêmes gènes. Il lui faut du temps et c’est exactement ce que tu lui offres. Silencieuse, tu le regardes non sans boire une gorgée de ta bouteille. Tu ne dis plus aucun mot, tu ne bouges pas. Tu ne relèves la tête vers lui que lorsqu’il s’approche de toi pour te prendre dans tes bras. Là, toute ta peine ressurgit. Oui, tu es forte, oui tu es déterminée mais face à ton frère, ton mal être éclate en quelques larmes tombant sur tes joues. Tu les chasses rapidement afin de ne pas l’accabler davantage. Tu souris à ses mots, tu le regardes attendrie mais aussi coupable suite à sa question légitime. « J’avais besoin de temps pour assimiler. Certes je suis forte mais je ne nie pas ma maladie. » Et c’est là la différence avec ta soeur jumelle. Judith avait préféré nier son état et lorsque l’évidence l’avait frappé en plein fouet, le désenchantement était à son paroxysme. Tu te serres un peu plus contre ton frère ayant besoin de sa présence et le laisses ensuite revenir s'asseoir sur son fauteuil. Tu le suis, prenant place en face de lui, ta bouteille de bière collée à tes lèvres. Un petit instant de silence et ton frère recommence à s’intéresser à ton état. Tu secoues légèrement la tête non sans le quitter des yeux. « Je le fais là, je parle à mon frère. » Tu te penches en avant pour lui prendre la main, tentant de capter son regard. « Je n’ai pas très envie d’en parler à qui que ce soit. Je ne veux pas voir la pitié dans les yeux de mes amis surtout que je n’ai pas besoin de ça. » Non, tu n’as pas besoin de réconforter les autres ou qu’ils fassent la même chose avec toi. Tu vis ta vie avec cette tâche d’ombre et pour l’instant, tu t’en sors très bien tant que tu appliques à la lettre la recommandation des médecins. C’est le plus important. Appuyant ton dos contre ton fauteuil, tu trempes tes ourlets dans le liquide clair et lèves les yeux vers ton frère. Le sujet de Judith reprend, ce qui te fait un réel pincement au coeur. C’est le sujet qui t’effraie le plus alors que tu tiques de la langue, tapant dans son palais. « Elle ne veut pas consulter. Elle m’a dit qu’elle le fera mais … on sait tous les deux à quel point elle peut être têtue. » Tu fais une petite grimace désapprobatrice. Tu grattes l’arrête de ton nez avant de reposer ton regard noisette dans les billes sombres de ton frangin. « Tu sais ? Elle a rompu avec William à cause de ça et je n’étais pas au courant. Elle m’avait jarté de sa vie et maintenant, je ne veux plus m’éloigner d’elle. » Continuant d’une voix moins forte, plus douce, tu ajoutes. « Elle a besoin de nous Logan … tu lui parleras ? »


Need an organised recovery
→ Paint me in your own way. Colour my eyes, see what feelings i hide. No-one knows why, no one can forgive second thought. Why do I care ?

I'll misse you ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 410 messages et j'ai : 274 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : EXORDIUM. (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Ven 9 Juin - 15:35



Together for the good and for worse

Edith & Logan

Il me faut du temps pour remettre de l'ordre dans mes idées. Je n'arrive pas vraiment à l'expliquer, à l'accepter. Cette révélation est comme une bombe lâchée au dessus de ma tête et je ne sais pas comment y répondre. Tout cela à un air de déjà-vu que je n'aime pas du tout, que je redoute même. Pourquoi est ce que les moments comme ça ne peuvent pas rappeler le meilleur Noël de tous les temps ? Il fallait que ce soit une mauvaise nouvelle, c'était toujours comme ça de toute façon. Je n'arrive pas à trouver les bons mots, les bonnes réactions à avoir. Dans ces moments là, je ne suis jamais la personne la plus fiable. Tout ce que je peux faire, tout ce que j'arrive à faire est m'avancer vers Édith pour l'étreindre. Au fond peut-être que nous n'avons besoin que de ça à ce moment précis. Sentir que l'autre est là, quoi qu'il arrive. Le silence règne toujours dans la pièce alors que je cherche toujours mes mots. Je ne sais pas par où commencer, quoi dire ou faire. Je me sens perdu et complètement dépassé par une situation que je ne connais que trop bien. Finalement je me détache doucement d'elle et essuie lentement une dernière larme de sa joue. Je ne peux pas m'empêcher de sourire en voyant à quel point elle reste forte, même maintenant alors que nous ne sommes que deux. « Je ne voulais pas te brusquer. » Je repasse une main dans ses cheveux avant d'aller m'asseoir sur un fauteuil. Mes lèvres goûtent de nouveau au breuvage amer et je la suis des yeux alors qu'elle suit le même chemin que moi. Ses mots me font sourire et pourraient même provoquer des larmes dans mes yeux, mais je les retiens, peut-être par fierté, mais aussi parce que je connais mon rôle. Ici c'est à moi d'être fort, à moi de la soutenir. Je veux être là pour elle et pouvoir lui dire que tout ira bien. Si elle veut que je sois cette personne, alors je serai content de l'être. Je caresse doucement la main qui emprisonne la mienne et la fixe du regard, souriant. « Je comprends, et je suis heureux que tu me parles Édith. Tu sais que tu peux toujours le faire, hein ? A propos de tout et n'importe quoi, je serai toujours là pour toi. » Parce que c'est la promesse que je me suis faites, bien des années plus tôt. Le jour où elles sont nées, où je suis vraiment devenu un grand frère. Lorsque les jumelles sont rentrées dans ma vie j'ai tout de suite su que c'était mon devoir de les protéger, de les aider, dans tout ce qu'elle voulait entreprendre. Tout en jugeant, de temps en temps, parce que c'était aussi mon rôle, de les conseiller même lorsqu'elles ne le voulaient pas. Une part de moi voudrait parler d'autre chose, changer de sujet pour me concentrer sur quelque chose de moins grave, de moins sérieux. Ce qu'elle compte faire de son été peut-être, ou si elle a rencontré quelqu'un. Mais je sais que la conversation n'est pas terminée, loin de là. Il y a encore des questions que je veux poser, des mots rassurants que je souhaite prononcer. Je dois en savoir plus sur Judith aussi, parce que si Édith a le courage de venir vers moi, c'est quelque chose que Judith ne fera probablement jamais. En entendant les mots de ma petite sœur j'hésite entre les rires et les pleurs. Oui, je sais à quel point la dernière de la famille peut être têtue et j'ai bien peur que ce soit un gène qui coule dans toute la famille. Je sais ce qu'elle veut entendre, je sais ce que je devrai dire pour qu'elle se sente mieux. Mais je ne sais pas si c'est la peine. « Évidemment que je lui parlerai. Je ferai en sorte qu'elle m'écoute. » Mais il est là le problème. Si Judith ne veut pas écouter sa jumelle, je ne sais pas exactement comment je vais réussir à lui faire entendre raison. Elles ont toujours été plus proches, plus fusionnelles, mais peut-être que, pour une fois, mon rôle d'aîné aidera. Je lance un sourire à Édith avant de reprendre une gorgée de bière. Je sens que je me calme, que mes muscles se détendent petit à petit et je me dis que, peut-être, j'arriverai à gérer les choses comme il faut cette fois. Après tout j'ai gagné plus de dix ans depuis que j'ai eu cette conversation pour la première fois, tout peut être différent. « Je serai là Édith, pour toi, pour vous. Je te promet de faire mieux que la dernière fois. » Parce que personne n'est dupe et que tout le monde le sait, quand notre mère est tombée malade je n'ai pas réagis comme j'aurai dû le faire. Seule Édith l'a fait et aujourd'hui elle mérite quelqu'un qui fasse la même chose pour elle. Je la regarde un instant, réfléchissant dans le silence qui règne. Une idée germe soudain dans mon esprit mais j'arrive pas encore à décider si c'est une bonne ou une mauvaise idée. « Tu crois qu'elle irait, si on l'accompagnait ? Elle nous en voudrait sûrement mais elle a besoin de voir quelqu'un et, ce ne serait pas si difficile de la piéger. » Après tout, ce ne serait pas la première fois que l'on lui tendrait un piège comme celui-là. Nos farces sont d'ordinaires plus drôles et chaleureuses mais Judith tombe toujours dedans, et celle-ci ne ferait sans doute pas exception.
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 422 messages et j'ai : 285 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emma Watson et je crédite : avatar class whore & signature Magma.

MessageSujet: Re: Logan •• Together for the good and for worse   Sam 22 Juil - 0:09

Together for the good and for worse
Logan & Edith
Quand bien même cette situation est étrange, tu es heureuse d’avoir parlé à ton frère. Il n’y a pas quarante façon pour annoncer une mauvaise nouvelle. Peu importe la forme, la délicatesse, les conséquences du contenu demeure fâcheux. Cependant, maintenant que tu es transparente avec ton frère, tu te sens subitement plus légère comme si tu venais de détruire un énorme poids reposant sur tes épaules. Tu es consciente que Logan se sent perdu face à toutes ces révélations mais tu espère tout de même que ton grand sourire arrivera à le calme, un étirement de lèvres qui contraste avec les larmes ayant coulés de tes yeux. C’est la première fois que tu parles de ta maladie à quelqu’un à part ta soeur. Devant elle, tu as essayé de rester forte pour vous deux mais là avec Logan, c’est différent. C’est ton grand-frère, tu sais que peu importe vos décisions, peu importe les situations que vous traverserez, il sera toujours là à vous protéger. C’est cette idée là qui te rend plus sensible que d’habitude. Tu secoues la tête à ses apologies. Non, il ne doit pas s’excuser. Il ne le sait pas mais il est ton bouclier actuellement et c’est ce que tu essaies de lui transmettre en serrant un peu plus fort sa main dans la tienne. « Non tu ne m’as pas brusqué. » Dans ton sourire, il peut lire ton confort actuel comme si tu es devenue plus légère. Tu prends place face à lui et lui expliques la raison pour laquelle tu préfères ne pas parler de ta maladie. S’il y a bien quelque chose qui t’irrite plus que tout au monde, ce serait sûrement la pitié. Tu es battante et tu ne mérites pas ce genre de regard de compassion ou de tristesse. Après tout, tu n’es pas morte et ta maladie ne pourra gagner du terrain si tu prends correctement tes médicaments et suis les conseils de tes médecins. « Je sais pouvoir compter sur toi Logan et promis, je courirai te voir si jamais j’en ai besoin. » Tu n’en as pas l’habitude certes mais tu feras une entorse. Toi, tu es plutôt secrète quant à tes états d’âme ou tes problèmes mais pour une fois, tu ne voudrais pas cacher la vérité à ta frère alors oui, ce soir, tu lui fais la promesse de le consulter quand tu en auras le besoin. Mais pour l’instant, ce qui te préoccupe réellement est le sujet de ta soeur. Elle a tout de même mis un terme à une longue relation avec son copain pour sa maladie. Elle t’a écarté toi, sa moitié incontournable. Tu sais que la situation est plus grave que ça en a l’air mais tout comme ta soeur, tu es têtue. Tu ne la laisseras pas tomber quand bien même elle se montre détestable avec toi. Ses états d’âme ne te concernent pas, tu feras ce qui te semble le meilleur pour elle. Visiblement Logan pense la même chose. Il te promet de lui parler et cette promesse te rassure directement. Ton frère est beaucoup de chose mais menteur n’en fait pas partie du moins, avec toi. Alors quand il te donne sa parole, tu sais par avance qu’il la tiendra et c’est tout ce qui compte à tes yeux. Tu lui souris, lui faisant confiance avant de froncer les sourcils à sa proposition. Tendre un piège à Judith. En soit, ce n’est pas la première fois que vous lui faites des crasses. Avec le temps, elle s’est habituée à vos conneries mais tu ignores si cette fois elle vous le pardonnera. Tu restes muelle, pesant le pour et le contre avant de te rendre compte que Logan a raison. Tu connais ta soeur pour savoir qu’elle n’ira pas consulter de son propre chef alors, tu ne peux refuser. « Même si elle risque de nous taper … je dis oui. C’est pour son bien. » Tu en es certaine. Tu te lèves alors doucement afin de prendre place sur les jambes de ton frère. Tes bras s’enroulent autour de sa nuque et tu appuies ton visage contre son cou. Tu n’es pas démonstrative mais tu as besoin de ce contact physique. Tu as besoin de sentir la chaleur de ton frère ainsi que son réconfort. Lentement, tu murmures. « Merci d’être là. » Sincère.


Need an organised recovery
→ Paint me in your own way. Colour my eyes, see what feelings i hide. No-one knows why, no one can forgive second thought. Why do I care ?

I'll misse you ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Logan •• Together for the good and for worse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Brooklyn :: Williamsburg-