Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Close to you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 299 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Schneider et je crédite : moi-même

MessageSujet: Close to you   Mer 15 Fév - 23:04

Close to you

❝Alicia & Rowdy

Les révisions ne sont pas toujours quelque chose de sympa, elle le sont même jamais en fait, mais tu avais pris le coup, tu t’étais trouvé un rythme de vie qui te permettrait de ben gérer tout ce que tu pouvais avoir à faire en une journée. Tu es quelqu’un d’organisé c’est vrai, mais c’est surtout que tu aimes aller au bout des choses. Quand tu te lances dans un projet, ou quoi que ce soit, quand tu décides que tu veux faire tel ou tel chose, tu te donne à fond pour réussir, et les études en était l’exemple le plus flagrant. Mais pourtant il suffisait d’un coup de fil, un simple coup de fil de ta soeur en détresse, et alors tu pouvais abandonner tout ce que tu étais entrain de faire pour aller la rejoindre. Ce soir, c’était ce qui s’était passé. Tu n’avais pas tout compris, mais tu savais que c’était important, tu savais que plus rien d’autre n’avait d’importance en fait. Alicia et toi, depuis le début, cela avait fonctionné comme ça. Vous étiez fusionnel, des frères et sœurs inséparables et ce malgré votre écart d’âge. C’était ainsi, vous étiez fait pour grandir ensemble, vous reposer l’un sur l’autre, et cela n’avait jamais changé. Peu importe que tu ai grandi depuis, peu importe que tu ai réussi à te faire une vie, peu importe qu’elle ait la sienne, ce n’était jamais elle sans toi, jamais toi sans elle. Alors quand ton pilier, son soutien, ta moitié avait besoin de renfort, tu ne cherchais pas plus loin tu accourais.

Il te semblait avoir entendu une histoire de coup de feu ou de fusillade, tu n’étais pas trop sûr et pour être franc tu avais même peur d’avoir bien compris, alors tu préférais filtrer les différents scénarios que ton cerveau pouvais te faire imaginer et te concentrer sur le fait d’être chez ta sœur le plus rapidement possible, tu avais besoin de la voir, ELLE avait besoin de te voir. Voila pourquoi lorsqu’elle t’ouvrit la porte, la première chose que tu fis en voyant son visage terne et apeuré fus de la serrer le plus fort que tu puisses faire dans tes bras. Tu avais besoin de savoir ce qui s’était passé, tu avais un tas de question à lui poser, mais pour le moment, tu avais surtout besoin de la sentir se calmer à l’abris de tes bras, de sentir la sérénité reprendre le dessus sur elle. Alicia n’était pas du genre à se laisser démonter, elle est une femme forte et qui se tient droite, mais pas aujourd’hui, non aujourd’hui tu la sentais vulnérable et tu détestais ça… « Ca va aller Ali, je suis là… » Avoir tes réponses pouvait attendre, de toute façon tu savais très bien qu’elle te les donnerai sans que tu n’ai à demander, elle allait tout t’expliquer tout simplement parce qu’elle en avait besoin… Et toi, tu serai là pour l’écouter et la rassurer, comme tu l’as toujours fais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 329 messages et j'ai : 175 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par EXORDIUM., signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Close to you   Lun 20 Fév - 21:12


Close to you
ROWDY & ALICIA

Tout est noir, vide, néant. Tu as l’impression d’avoir touché le fond, de sombrer sans trouver une issus, une porte de sortie. Ces minutes t’avaient semblé des heures et ces heures étaient une éternité. Oui, une éternité à te cacher par n’importe quelle façon. Une putain d’infinité à espérer entendre enfin le son des secours au lieu de ces coups de feu incessants. Ils sont pénétrants, ils ne voulaient pas s’arrêter. Tu as essayé de trouver une solution mais à ce moment là, ton cerveau était vidé et concentré sur une seule et unique chose ; rester en vie. Là, avec du recul, les “et si” pleuvent inlassablement. Oui, t’aurai pu faire telle ou telle chose mais sur l’instant fatidique rien ne t’est venu en tête à part deux images distinctes. Erin et ton petit frère. Oui, juste ces deux êtres si chers à ton coeur. Tu ne peux l’appeler Erin. Tu ne peux pleurer alors qu'habituellement tu es forte, tu es résistante, tu ne pleures jamais devant elle. Mais lui, tu peux t’effondrer dans ses bras sachant qu’il te rattraperait. Rowdy ne te laissera jamais tomber, ça tu le sais tellement que tes mains tremblantes composent ainsi son numéro. Tu es indemne à part quelques égratignures dues à ton envie de fuir les coups mais ce sont les séquelles intérieures qui restent. Celles que Rowdy pourait panser par sa simple présence. Dans ton appartement, tu serres ton chien contre toi. Tu es peu tactile mais justement là, tu as besoin de ça. Tu éprouves la nécessité de te sentir vivante et de savourer les petites choses qui te semblent si importantes. Ta tortue à tes pieds et Jojo le chien dans tes bras, tu poses ton museau contre le tien et soupires. Les larmes avaient déjà séché laissant des traces blanchâtres sur ton visage. Ca aussi tu t’en fous, tout comme tu montres une indifférence certaine à tout ce qui t’entoure. Tu ne réagis que lorsqu’on frappe à la porte. Tu cours presque l’ouvrir alors que la vue de ton frère t’apaise et t’effraie en même temps. Sans réfléchir, sans hésiter, tu plonges dans ses bras. Il est plus jeune pourtant il est plus grand, plus protecteur. Il te serre sans parler, sans te harceler de questions. Tu l’aimes pour ça ton petit frère, tu l’aimes pour toute ce que tu n’es pas. Doucement, tu te sépares de ses bras tranquillisants et tu prends ensuite place sur le canapé.Tes mains plongent dans tes cheveux indisciplinés. Tu n’as même pas eu le temps de te changer ou de te brosser les cheveux. Même pas eu l’envie de prendre une douche, tout ce que tu veux là, c’est de faire disparaître tout ce bruit sifflant des coups de feux. « Tout s’est passé si vite. Je sais juste qu’il y avait des tireurs et je ... » Tu te bloques. Tu ne veux pas rechuter. Non, tu refuses de pleurer encore. « Je pensais que je ne te reverrai plus. » C’est ça. Ton frère est ton talon d’Achille.



I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 299 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Schneider et je crédite : moi-même

MessageSujet: Re: Close to you   Sam 25 Mar - 19:49

Close to you

❝Alicia & Rowdy

Tu sens ta soeur se servir de toi comme d’un air revitalisant, et tu aimes avoir cet effet sur elle. Tu aimes savoir que ta présence peut lui permettre de se redresser et se sentir mieux, c’est sans aucun doute pour ça que tu la sers tout contre toi en tentant de la calmer un peu plus de par des mots, certes bateau, mais qui pourtant n’avait rien de plus sincère en sortant de tes lèvres. Vous restez ainsi quelques secondes, peut-être quelques minutes, tu ne te rends pas réellement comptes, tu t’en fous tout simplement, avant qu’elle ne se détache doucement de toi. Ton regard ne la quitte pas, à aucun moment, ne voulant rien loupé des expressions de son visage mais aussi et surtout pour être sûr qu’elle voit que tout va bien, et que tout ira réellement bien. Elle s’installe sur le canapé, et tu ne met pas longtemps à l’imiter, faisant tout de même attention à cette tortue qui se promène au sol et que tu as déjà failli écraser des milliers de fois. Tu n’oublies pas non plus de caresser le chien qui de toute façon ne te laisse pas vraiment le choix lorsque tu prends place à côté de ta soeur sur le canapé, mais malgré tout, tu écoutes les paroles qui sortent difficilement de la bouche d’Alicia. Elle a eut peur, tu le vois, tu le ressens, elle était effrayé, et tu es presque sûr qu’elle l’est encore. Tu ne dis rien, la laissant gérer ses sentiments, sachant très bien que pleurer n’était pas quelque chose qu’elle faisait facilement, puis tu compris finalement ce qu’elle avait pus ressentir au plus profond d’elle. Tu le comprenais que trop bien, pour la simple et bonne raison que tu avais ressenti cette même peur lorsqu’elle t’avais annoncé la catastrophe. Cette peur de ne plus voir ta soeur t’avais envahi en un millième de seconde, elle était au téléphone avec toi, tu savais qu’elle allait bien, physiquement parlant du moins, mais cette peur de la perdre, tu n’avais pas pu y échapper. Voila pourquoi ton réflexe premier lorsqu’elle te sort cette dernière phrase est de tendre le bras pour l’attraper et la faire venir contre toi, lui permettant de plonger son visage dans ton cou avant d’essayer de parler un peu… « Tout va bien Ali… Regarde, je suis là, toi aussi, tu vas malheureusement devoir supporter ton petit frère encore des années crois moi ! » Un petit rire s’échappe de tes lèvres, rire timide, mais présent, espérant qu’il lui apporte un peu de chaleur et la réconforte un minimum. « De toute façon il ne peut rien t’arriver, j’ai décidé que tu avais interdiction de m’abandonner, donc c’est officiel, ouais, t’es immortelle ! » Tu as l’ânerie facile, surtout dans ce genre de situation ou justement tu devrais te comporter plus sérieusement, mais tu es ainsi et tu ne sais pas vraiment faire autrement. Tout ce que tu veux, c’est que ta soeur retrouve son beau sourire, rien de plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 329 messages et j'ai : 175 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par EXORDIUM., signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Close to you   Ven 31 Mar - 15:52


Close to you
ROWDY & ALICIA

Tu respires enfin. Ta bouée de sauvetage est à tes côtés. Ton havre de paix, ton tout, ton petit frère. Tu te rappelles encore du jour où il était arrivé dans la famille. Ce petit être chétif, craintif qui s’était mis en boule loin de vous tous. Tu étais la seule déterminée à l’approcher. T’étais la première à t’agenouiller à son hauteur pour poser une main étonnamment douce sur son épaule alors que tes lèvres sont tirées dans un petit sourire rassurant. Depuis ce jour, tu as promis d’être là pour lui. Peu importe les décisions que tu prendras dans ta vie, ton frère restera ta première priorité. Et c’est ce qui est étonnant. Vous ne partagez pas le même sang et pourtant vous êtes si complémentaires, en symbiose totale. Tu sais qu’il était et il sera toujours le seul de ta famille à être si proche de toi. Alors sa présence chez toi n’est pas si ésotérique au contraire. Après l’arrivée des secours, tu as naturellement composé son numéro comme si c’était la seule chose à faire. Le voir là, face à toi est le plus beau des cadeaux. Tu te retiens de craquer. Tu refuses de le faire mais quand il te tire à lui, tu t’effondre dans son cou. Tes bras encerclent ses épaules et les larmes tombent sur sa peau. Ca te fait du bien, un bien fou. Tu te sens même plus légère d’un coup, riant à ses mots. Il est comme ça Rowdy, il sait toujours comment te faire rire, comment écraser tes airs moroses et ta peine. « T’es con Rowdy. » Tu te redresses alors en essuyant tes lèvres non sans avoir un petit sourire sur tes lèvres pâteuses. Tu as une mine horrible mais c’est le dernier de tes soucis. Tant qu’il est là, tant qu’il te fait rire c’est le plus important. « C’est ça je suis Alicia l’immortelle, ça fait un bon titre de news ça. » Tu te calmes de ton rire petit à petit alors que tu poses un regard extrêmement tendre sur ton petit frangin. Tu le connais si bien. Tu sais que s’il use de son humour c’est surtout pour ne pas te montrer la peur qu’il ressent. Il veut surtout se focaliser sur ton bien être avant de s’intéresser au sien. Et c’est ce qui vous rend si proches, cet attachement hyperbolique qui vous lie. Glissant ta main sur sa joue, tu caresses tendrement la peau alors que tu murmures. « Je vais bien d’accord ? Je vais bien. » Tu te penches afin de déposer un baiser sur son front et tu te redresses du canapé, te dirigeant vers la cuisine. « Tu veux un truc à boire ? » Tu le regardes ainsi que Jojo le chien qui s’approche plus franchement de ton frère afin de poser son museau sur ses cuisses. « Et toi ? A part toute cette merde, tu vas bien ? »




I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 299 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Schneider et je crédite : moi-même

MessageSujet: Re: Close to you   Mar 18 Avr - 0:10

Close to you

❝Alicia & Rowdy

Alicia l’immortel. Oui ça te plait pas mal ça ! Parce que pour toi, ta soeur est immortel, quoi qu’il arrive elle est celle qui s’en sortira, et la tête haute. Parce que même si ce n’est pas le cas tu seras là pour l’aider à le faire. C’est ta soeur, ta moitié, tu as beau être plus jeune qu’elle, tu as beau ne pas avoir le sang des Spencer qui coule dans tes veines, elle est ton double, ton âme soeur et pour rien au monde tu laisseras quoi que ce soit lui arriver pour te l’enlever. Elle a besoin de toi tout autant que tu as besoin d’elle, et c’est ainsi depuis votre première rencontre. Alors oui, Alicia est et restera immortel, parce que tu en as décidé ainsi, parce que tu as besoin que ce soit le cas tout simplement. Tes paroles cherchent à la faire rire, et tu y parviens, récoltant une insulte amicale qui te fait sourire de toutes tes dents. Tu aimes faire naître un sourire sur le visage des gens, mais voir celui de ta soeur est le meilleure médicament que tu connais pour ton petit coeur. Tu étais là pour elle, pour a faire se sentir mieux, mais c'était aussi pour toi que tu le faisais, parce que tu avais besoin de te concentrer sur son bien être pour que le tien suive le même chemin. Voilà pourquoi en sentant la main de ta soeur sur ta joue, tu fermes les yeux pour profiter au maximum de ce geste pourtant simple, penchant même un peu la tête tel un petit chat qui cherche à ce que le contact ne se rompe sous aucune circonstance. Seul le son de sa voix t’entraine à rouvrir les yeux pour la regarder de nouveau alors qu’elle te répète ces quelques mots qui cherchent à te soulager. Un sourire finement dessiné sur les lèvres tu acquiesces d’un mouvement de tête même si tu ne la crois pas réellement. Physiquement, oui elle allait très bien, mais tu savais que dans le fond elle était terrorisée et c'était normal, tout comme tu sais très bien que cette histoire allait la hanter pendant quelque temps encore. Tu ne connais qu’une personne en dehors de toi pour l’aider à aller mieux, mais tu es certain qu’elle ne l’aura pas prévenu. Tu réfléchi à tout ça lorsque tu vois ta soeur se diriger vers la cuisine, posant ta main sur la tête du chien qui venait de se coller à toi, le caressant sans même t’en rendre compte. « Je veux bien un thé citron s’il te plait. Et oui tout va bien pour moi, je suis dans les révisions en ce moment, c’est plutôt journées tranquilles, la tête dans les bouquins ces derniers temps tu vois... » Un petit rire s'échappe d’entre tes lèvres avant que tu ne te lèves à ton tour pour la rejoindre dans la cuisine, le regard fixé sur elle, en non stop jusqu’à ce que ça finisse par la faire réagir pour te demander d’arrêter ou ce que tu attendais d’elle. « T’as des nouvelles d’Erin ? » Question simple, mais tu savais très bien que la réponse allait soit être très courte, soit être super compliqué, mais tu veux savoir…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 329 messages et j'ai : 175 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par EXORDIUM., signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Close to you   Mer 26 Avr - 16:44


Close to you
ROWDY & ALICIA

Tu le répètes sans cesse et sans te lasser. Tu ne veux pas le terroriser. C’est le dernier de tes envies. Non, tu ne dois pas inquiéter Rowdy plus qu’il ne l’est déjà mais en même temps, en croisant son regard, tu comprends que c’est une peine perdue d’avance. Il te connait tellement bien pour connaitre ton état d’âme actuel. Oui physiquement tu n’es pas blessée à part l’état de fatigue dans lequel tu te retrouves. Tes vraies plaies sont mentales même si tu sais par avance, que le temps fera son travail. Il suffit de quelques jours pour que tu retrouves ton sourire, laissant ce traumatisme loin d’être toi. Tu sais aussi que Rowdy t’aidera avec son humour et sa légèreté dont tu as besoin en ce moment. Seulement, là tout de suite, tu as besoin de parler d’autre chose que ce fichu incident. Tu as besoin de penser à autre chose. Tu vas alors préparer du thé pour vous deux. Tu mettras un peu de camomille pour vous calmer car vous en avez besoin. Tu l’écoutes alors parler de ses journées et de ses études. Tu poses un regard compatissant sur lui. Tu as été étudiante et tu sais qu’en période de partiels, le stress est à son paroxysme. « Arg ça va aller n’est ce pas ? Je sais que tu vas t’en sortir, je me fais pas de soucis. » Tu lui tires la langue et mets de l’eau à bouillir alors que tu glisses deux tranches de citron précédemment coupés dans deux mugs. C’est là que son regard devient un peu plus pesant. Si tu as pu l’ignorer pendant quelques secondes, là tu éprouves de plus en plus du mal de le ressentir sur toi. Tu lèves alors la tête vers lui, murmurant un petit « Quoi ?» Loin d’être agressive. Tu es juste inquiète et interrogative à la fois. Sa réponse te surprend. A dire vrai, elle t’étonne tellement que tu écarquilles les yeux subitement. Tu hausses alors les épaules ayant repris tes esprits et murmures un « Non. » Sec malgré ta volonté. Ton frère arrive à lire en toi comme dans un livre ouvert. Si cette capacité t’avait toujours attendri, là elle te dérange car tu sais. Tu sais qu’il attend que tu élabores. Les mains à plat sur le plan de travail, tu soupires longuement. « Je ne l’ai pas appelé. Je sais pas ce que je dois lui dire en vrai. » Tu le regardes non sans grimacer. « Cinq ans Rowdy. On s’est pas vu depuis cinq ans. Je ne sais pas trop comment réagir là et je me vois mal l’appeler pour l’informer de la fusillade. » C’est vrai, t’aurai pu fermer ta gueule et garder tout pour toi mais tu n’en es pas capable lorsqu’il s’agit de ton frangin.




I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 299 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Schneider et je crédite : moi-même

MessageSujet: Re: Close to you   Sam 29 Avr - 20:07

Close to you

❝Alicia & Rowdy

Tu n’es pas du genre petite génie qui n’a pas besoin de réviser pour réussir tes examens, mais par contre tu fais parti de ces jeunes qui se donnent le mal nécessaire pour réussir à atteindre leur but. Tu sais ce que tu veux faire de ta vie, et tu suis le chemin pour réussir, te donnant à fond pour écarter le maximum d’embuche qui pourrait traverser ta route. Voilà pourquoi ta soeur ne s'inquiète pas pour toi, elle te connait, et sait à quel point tu peux être persévérant, et voilà pourquoi tu te contente de sourire pour lui faire comprendre que oui, tout irait très bien, comme toujours. Un rire était sorti d’entre tes lèvres en la voyant te tirer la langue, geste auquel tu réponds automatiquement en l’imitant avant de l’observer agir. Tu as une question à lui poser, tu sais que c'est prendre le risque de la braquer, mais tu sais aussi qu’elle ne t’en veux de toute façon jamais bien longtemps. Alors tu attends qu’elle cherche à savoir ce qui t’arrive, sachant très bien qu’en continuant de la fixer de la sorte, comme si tu cherchais à lire en elle, elle allait finir par réagir et ça ne manque pas. Alors tu poses ta question, claire, nette et précise, tu ne prends pas la peine de mettre des formes ou quoi que ce soit dans le style, ça ne sert de toute façon à rien. Sa réaction ne te surprends pas vraiment. Ce n’est pas un sujet que vous abordez très souvent, mais tu vois bien que ta soeur va mal, et tu sais aussi que si tu n’arrives pas à lui redonner entièrement le sourire, une seule autre personne pourrait y parvenir. Alors oui… Tu as besoin de savoir si Erin est au courant, si Alicia lui a fait savoir ou pas. Tu entends sa négation pour simple réponse, mais tu ne t’en formalise pas malgré le ton qu’elle emploi. Tu attends, sans un mot de plus, continuant de la fixer pour lui faire comprendre que tu as besoin d’une réponse bien plus élaboré que ça. Elle le comprends, et reprend la parole. Tu l’écoutes, sans broncher, tu portes attention à chaque mot qu’elle prononce, et tu comprends que tu avais raison de croire que ta soeur a besoin d’Erin bien plus qu’elle ne le pense. « Tu pourrais simplement ui dire que tu as envie de la voir… Ca serait un bon début, tu crois pas ? » Un sourire à la fois amusé, et sincère sur le visage, tu plantes ton regard dans le sien, cherchant à lui faire comprendre que même si c’était lui qu’elle avait appelé au secours en premier, il savait très bien que leur amie lui était passé en tête aussi. « Je sais qu’en 5 ans, tout a changé, mais il n’y a que vous pour vous permettre de retrouver ce que vous aviez, et si vous restez chacune de votre côté, c’est sûr que vous n’irez pas loin... » Cette fois ci, c’est toi qui lui tire la langue en guise de paix. « Et sinon… Il arrive mon thé ? » Tu fais exprès d’employer un ton de chieur, comme si tu étais un client qui parle relativement mal à une serveuse, cherchant seulement à détendre ta frangine, même si c’est de ta faute si elle est encore plus à fleur de peau…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 329 messages et j'ai : 175 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par EXORDIUM., signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Close to you   Mer 10 Mai - 15:24


Close to you
ROWDY & ALICIA

Il te tire la langue et tu ne peux faire autrement que lui sourire. Il faudrait dire que ton frère a une certaine répartie, à ton image après tout, tu es celle à qui il ressemble le plus même si aucun lien de sang ne vous lie. Votre relation et entente est bien plus prononcée et importante de ce qui se coule dans vos veines. Tu l’as compris dès que tu as posé les yeux sur lui pour comprendre ensuite que ce petit bout d’homme te sera bien plus important que ta fratrie ou tes géniteurs. Il est la prunelle de tes yeux et c’est pour cette raison que tu ne l’empêches pas de te parler ainsi. Tu détestes parler de ta vie ou dévoiler tes sentiments. C’est réellement quelque chose qui te révulse plus que de raison. Mais Rowdy est le seul à qui tu permets un tel luxe sans que t’ai envie de lui fracasser le crâne. Et puis là, tu as probablement envie de dire ce que tu as sur le cœur. Tes ressentis et surtout tes craintes qu’il comprend, tu en es convaincue. Il te demande alors de faire le premier pas, chose qui engendre un rictus sur tes lèvres sèches. Tu secoues alors la tête. « Tu me connais je suis bornée et je n’aime pas montrer aux autres que j’ai besoin d’eux. Erin, pour l’instant est considéré comme les autres. » Tu as du mal à te l’avouer mais elle a définitivement perdu son privilège dans ta vie. Cinq ans s’étaient écoulées et même si tu avais accepté sa décision, tu ne la cautionnes pas pour autant. D’ailleurs ton frère le comprend mais accentue les faits avec une vérité qui te pousse à relever la tête vers lui et le regarder franchement. « Tu marques un point. » Dis-tu légèrement pensive en retroussant tes lèvres sur le côté gauche de ta bouche pour témoigner ta profonde réflexion. C’est vrai que si aucune de vous ne fait un pas, votre relation stagnera. Elle n’avancera pas et ne tombera même pas dans l’oubli, elle sera juste figée dans le temps et tu n’es pas certaine de vouloir en arriver là. Cette fois c’est lui qui te tire la langue, un geste qui te fait fatalement rire. « T’es con petit frère. » Mais le regard que tu poses sur lui dit bien le contraire. Tu es plutôt fière de l’homme qu’il est aujourd’hui. Un homme doux, attentionné, généreux. Un homme rare et accompli. « Ta copine est vraiment chanceuse de t’avoir tu sais ? » Tu as un sourire en coin plein de sous entendus alors que tu éclates de rire à sa façon de changer de sujet. « Il arrive grincheux. » Tu verses de l’eau bouillante dans les deux tasses et tu glisses le thé infusion à coté des deux tranches de citron. « Pour le moment j’ai besoin d’être tranquille et j’ai pas forcément envie de la terroriser, chacun son tour. » Car c’est vrai, tu as fait peur avec cette histoire de fusillade. « Mais je te promets de faire de mon mieux pour me rapprocher d’elle. » Surtout que tes sentiments loin d’être amicaux reviennent à la surface et pour être sincère, c’est ce qui te fait le plus peur.




I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 299 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Schneider et je crédite : moi-même

MessageSujet: Re: Close to you   Jeu 15 Juin - 0:20

Close to you

❝Alicia & Rowdy

Tu sais que ta soeur n’est pas du genre à se dévoiler facilement, mais tu sais aussi qu’elle a besoin de le faire de temps en temps et que tu fais parti des gens qui peuvent se permettre de l’obliger à le faire. Tu es content de voir que tu as toujours ce pouvoir sur elle, et tu ne peux que laisser entendre un rire très franc lorsqu’elle avoue être buttée. Oui en effet elle l’est, et sachant qu’Erin doit l’être tout autant qu’elle, tu te doutes que si tu ne donnes pas un petit coup de main, ces deux là se feront toujours autant la gueule dans cinq ans. Tu souris aussi un peu plus en entendant qu’Erin fait partie des “autres”, alors que tu sais très pertinemment que ce n’est pas le cas. Les choses ont changé, ça il n’y a aucun doute, mais tu sais que dans le fond, ces deux là s’aiment toujours autant. Mais il faut que l’une d’elle se décide à faire le premier pas, et tu essaie de faire en sorte que ce soit ta soeur. Elle te fait d’ailleurs savoir que tu as raison, et tu souris de fierté avant de lui tirer la langue ce qui te permet d’entendre le beau rire de ta grande soeur. Tu aimes ce son, et tu aimes d’autant plus quand tu es à l’origine de ce son. Mais la suite avait eut le don de te calmer directe, Ta petite amie… Encore faudrait-il que tu en ai une. Mais ça, ta soeur le sait déjà, c’est bien pour ça qu’elle cherche à te taquiner sur le sujet. Tu plonges ton regard dans celui d’Alicia, tu gardes un beau sourire sur le visage pour montrer que cela ne t'atteint pas avant de faire ton chieur en réclamant ton thé. Mais si tu pensais à boire un thé tout simple, c’était sans compter sur cette belle association que ta frangine a préparé. Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle revienne sur le sujet d’Erin, tu étais heureux qu’elle le fasses, mais tu pensais vraiment que le sujet était clos. Tu l’écoutes sans un mot, et tu apprécie vraiment ce que tu entends. Oui tu peux comprendre qu’elle ait besoin d’être seule, mais tu continues de penser qu’elle a besoin de son amie dans sa solitude, mais tu n’en dis rien, d’autant qu’elle te fais savoir qu’elle va essayer de faire des efforts, et c’est déjà un premier pas. Alors toujours en silence, tu te rapproches d’elle pour passer dans son dos, tes bras autour de son corps pour un câlin, posant ton menton sur son épaules. Oui elle a fait peur avec cette fusillade, mais elle est là, et ce câlin, c’est aussi un peu pour ça. Parce qu’elle est là, et que tu ne saurais pas ce que tu ferais sans elle. Tu laisses alors entendre un « Merci... » de faire cet effort vis à vis d’Erin, même si c’était surtout pour elle que tu a cherché à lui faire penser à cela. Tu déposes alors tes lèvres sur sa joue pour un gros bisou super bruyant avant de reprendre place devant ton thé. « Voila pourquoi il n’y a que chez toi que j’aime le thé ! T’es la seule à me faire ça ! » Un petit rire s’échappe d’entre tes lèvres avant que tu ne relèves les yeux sur elle tout sourire. « Et pour ce qui est de ma copine… Tu sais bien que tu es la seule femme de ma vie... » Tu tires une nouvelle fois la langue avant de porter ta tasse à tes lèvres pour te régaler de ce thé.


Je donne un sourire sans savoir où ça le mène, s'il peut consoler pour qu'il me revienne. Je donne un sourire et soudain on a le même, le temps d'essayer, tout vaut la peine
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 329 messages et j'ai : 175 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par EXORDIUM., signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Close to you   Sam 8 Juil - 1:35


Close to you
ROWDY & ALICIA

Tu as cette manie d’imposer une barrière entre toi et les autres. Non seulement tu ne parles pas de ta vie et de tes soucis mais en plus lorsqu’on essaie de te décrocher des informations tu deviens tout bonnement insupportable. Tu n’as pas froid aux yeux et si tu dois être cinglante pour te faire entendre alors tu n’hésiteras pas à user de ces moyens peu appréciables. Seulement, cette facette désagréable de ta personnalité passe aux abonnés absents lorsqu’il s’agit de ton petit frère. Déjà qu’il arrive à lire en toi comme dans un livre ouvert. Tu peux ne rien susurrer qu’il comprendra ce qui cloche chez toi. Tu ignores si ton visage est expressif ou si Rowdy est divin, l’important est ce qu’il soit cette seule personne au monde que tu laisses totalement s’immiscer dans ta vie. En réalité tu épreouves ce besoin de lui parler de toi, de lui dire ce que tu refuses d’accorder aux autres. Et dans un sens cela te fait du bien. Tu soupires rassurée d’avoir un frère en or comme Rowdy et alors qu’il se faufile dans ton dos pour te faire un câlin, toi tu entoures ses bras des tiens et appuie ta tête contre la sienne. Tu aimes sa proximité ainsi que la personne qu’il représente. Il est ta perle, ta pépite que tu espères pouvoir protéger à ta manière. Tu n’es pas le genre de soeur oppressante qui le fusille de questions indiscrètes mais pour une fois, tu voudrais en savoir plus sur sa vie actuelle. Ce qui explique un peu ta question détournée. Il n’a pas de copine sinon tu l’aurai su seulement, tu voudrais savoir s’il y a quelqu’un actuellement ou s’il a besoin de te dire autre chose. Certes tu as échappé à la mort mais tu es vivante et tu ne voudrais pas que vos existences cessent au contraire. C’est là que tu vas vivre et apprécier chaque seconde offerte à toi. « Bien sûr ! Je suis une experte en thé » Dire des conneries est votre marque de fabrique. Tu ris de ta propre déclaration et colles un baiser bruyant sur la joue de ton frère exactement comme il l’avait fait quelques secondes plus tôt. Lui prenant la main, vous prenez place sur le canapé. Tu lèves les yeux sur lui quand il commence à te parler d’une copine ou plutôt l’absence d’une copine. Prenant une pose exagérée, tu poses ta main sur ton coeur tout en poussant une voix fluette. « Et j’en suis heureuse ! » C’est vrai que c’est un sujet que vous n’avez pas beaucoup évoqué et tu trouves que c’est le moment idéal d’en savoir plus. « Tu n’as pas de copine car tu n’as pas trouvé la bonne ou est-ce autre chose ? » Tu ne voudrais pas le mettre mal à l’aise mais tu désires qu’il te parle de tout, qu’il ne te cache rien, absolument rien. Comme pour lui forcer la main, tu dis ce que tu as sur le coeur. « Comme par exemple le fait que tu puisses aimer les hommes au lieu des femmes ? » Tu ignores si c’est ça ou si c’est juste autre chose mais là tu voudrais être fixée parce que quoi qu'il arrive, tu ne le laisseras jamais tomber.




I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 293 messages et j'ai : 299 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Schneider et je crédite : moi-même

MessageSujet: Re: Close to you   Mar 1 Aoû - 1:13

Close to you

❝Alicia & Rowdy

Tu laisses ta soeur te ramener sur le canapé pour profiter de votre pause thé, alors que tu reviens sur le sujet de ta vie sentimental, certes, vide, mais tu tiens surtout à montrer que cela ne te tracasse pas réellement. Tu ne cherches pas après l’amour, tu vie juste au jour le jour et essayant de rendre la vie meilleure à ton entourage. Tu as cette tendance à vivre pour les autre, tu le sais, mais tu aimes réellement ça, c’est ce qui toi, te rends heureux. Alors chercher une copine n’est vraiment pas ta priorité, d’autant que tout le monde sait très bien que ta timidité est un gros frein de ce côté là. Et puis, tu fais partis de ces gens qui pense que le destin fera les choses pour toi, qu’il finira par mettre quelqu’un sur ta route qui te fera voir les choses autrement, qui te poussera à te dépasser pour te faire aimer. Cela ne t’ai pas arrivé encore, voilà pourquoi tu fais savoir à ta soeur qu’elle est et restera l’unique femme de ta vie. Tu un grand sourire charmeur sur le visage, comme si tu cherchais réellement à faire craquer ta grande soeur, mais ça aussi ça faisait parti de vous, la preuve lorsqu’Alicia fit savoir qu’elle en était que plus heureuse. Pourtant tu sais très bien que ta soeur sera ravie de te voir en compagnie d’une femme qui te rendrait heureux, mais c’était votre façon à vous de communiquer, de vous comprendre. Et s’il y a bien quelque chose que vous comprenez très bien l’un de l’autre c’est cette façon de ne jamais parler de vous, tu sais que ta soeur est ainsi et c’est pour ça que tu la force bien souvent à le faire avec toi, mais si tu te permets de le faire c’est parce qu’elle est aussi la seule à être capable de le faire avec toi. Tu as beau toujours avoir ce petit temps d’hésitation lorsqu’il s’agit de parler réellement de toi, et surtout de ta vie sentimentale, tu sais très bien qu’à ta soeur, tu peux tout dire, sans qu’elle ne te juge. D’ailleurs la première partie de sa question te fait sourire d’autant plus, tu pense savoir où elle veut en venir, mais tu attends de voir si elle va oser poser réellement la question ou pas. Et elle le fait, alors que tu as ta tasse de thé sur les lèvres, buvant tranquillement tout en la fixant. Ton regard laisse percevoir le sourire qui s’afficherait sur tes lèvres si tu n’étais pas occupé autrement, et tu sondes l’état d’esprit de ta soeur. « Très franchement ? Je ne me suis jamais posé la question ! » Tu laisses entendre un petit rire alors que tu t’étonne toi même de ta réponse, mais pourtant c’est vrai, tu n’as pas le souvenir de t’être posé cette question là ne serait-ce qu’une fois dans ta vie, mais il y a pourtant une chose dont tu es sûr. « Mais si je ne me la suis jamais posé, je crois que c’est parce que je n’ai jamais eut à le faire. Pas une seule fois je n’ai ressenti la moindre attirance pour un mec, mais genre, vraiment jamais... » Tu as beau chercher dans ta mémoire tu ne vois vraiment pas une seule fois ou tu aurais pu avoir le moindre doute. « Mais si ça avait été le cas, ça aurait changé quelque chose pour toi ? » Tu sais très bien que non, ou du moins tu l'espères fortement mais tu penses connaître bien assez ta soeur pour savoir que quelque soit tes préférences sexuelles, tu resteras l’autre partie d’elle même, comme cela a toujours été le cas depuis votre rencontre.


Je donne un sourire sans savoir où ça le mène, s'il peut consoler pour qu'il me revienne. Je donne un sourire et soudain on a le même, le temps d'essayer, tout vaut la peine
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 329 messages et j'ai : 175 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par EXORDIUM., signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Close to you   Dim 6 Aoû - 23:46


Close to you
ROWDY & ALICIA

Doucement, tu te détends. Tes tremblements et tes angoisses ont commencé par s’estomper jusqu’à totalement disparaître de ton corps. La raison de ce changement est en face de toi, il te sourit, ton frère. La prunelle de tes yeux, ce petit être chétif qui ne voulait s’adresser à personne. Ce même enfant qui s’était petit à petit ouvert à toi avant de gagner totalement sa confiance. Pour toi, Rowdy n’est pas un enfant adoptif. Il est ton frère, il porte fièrement le blason de votre famille, il porte votre sang et le lien qui vous uni englobe tout ça à la fois. Il est ta force mais il est aussi ta faiblesse. Tu te rends compte que tu pourras tout affronter dans cette vie. Tu pourras accepter le fait de ne jamais pouvoir enfanter ou que tu as poussé la seule amie que tu as eu à se blesser mortellement. Oui, tu peux accepter excepté la seule idée de le perdre, lui, ton soleil enchanteur. Et lors de cette fusillade, il n’y avait qu’un seul et unique visage qui s’était interposé entre la Faucheuse et ta hargne de vie ; le sien. Tu es consciente que si tu t’es battue, si tu es restée méthodique lors de cette attaque, c’est grâce à lui. Subitement, tu as un élan de tendresse envers ton frère alors que tu lui prends la main et la serre entre tes doigts. Tu as ce besoin viscéral de le savoir ici, avec toi, à tes côtés. De savoir que rien de mal ne lui arrivera et en suivant cette méthode, tu voudrais tout savoir sa vie. Rowdy est quelqu’un de très secret. Sa timidité maladive ne rend pas les choses faciles non plus. Plus jeune, tu as à plusieurs reprises, joués au pigeon voyageur et un peu plus tard, tu l’as poussé à s’affirmer davantage. Maintenant que tu vois l’homme accompli qu’il est devenu, tu es certaine d’avoir une réponse concrète à ton interrogation. Tu bois une gorgée de ta tasse et esquisses un sourire à ses mots. Hum. Sa phrase est énigmatique et ne calme pas pour autant la flamme qui danse dans tes yeux. Une flamme de curiosité car il s’agit de lui, Rowdy. Lorsque tu entends son rire, tes propres lèvres s’étirent doucement avant de te mettre à rire à ton tour. Il a raison. Quand on est certain de quelque chose, on se pose pas la question. Ce qui veut dire que de ton côté, tu n’es pas certaine de ton hétérosexualité. A plusieurs reprises, tu te surprends à vouloir connaitre le goût de ses lèvres. Erin. Tu voudrais savoir la texture de sa peau aussi et ça ne te rend pas exclusivement hétérosexuelle n’est-ce pas ? Tu te reconnectes à la réalité à la question de ton frère. Tu as un petit sourire amusé sur tes ourlets alors que tu remets ta tasse sur la table et lui prends une main. « Que tu sois homo, bi, trans ou même zoophile, je m’en fous. Tu es mon petit frère et je t’aimerai comme au tout premier jour de ton arrivée dans ma vie. » Tu te redresses pour embrasser le haut de son crâne et te racler la gorge à la question que tu t’apprêtes à poser. « Donc je présume que si moi je suis bi ou homo ou peu importe, je serai toujours la femme de ta vie ? » Tu sais que la question ne se pose même pas. Rowdy ne t’a jamais jugé, jamais. Peu importe les conneries que tu as pu faire dans ta vie, il t’a respecté, il t’a aimé, il t’a chéri et tu espères qu’un jour tu arriveras à lui rendre la politesse.




I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
 
Close to you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Staten Island :: Tottenville-