Flashnews
C'est la rentrée !! Venez donc jeter un oeil à la nouvelle intrigue des étudiants et des citizens ! Et n'oubliez pas votre nouveau MAG SOS ♥️

Fiches de liens

Isis, Anastasia, Elsa et Lily ont besoin de vous alors n'hésitez pas à aller leur proposer des liens !
Morgan, Max, Dominic et Elyos veulent des amis alors allez jeter un coup d'oeil à leurs recherches ♥️




 
Newsletter numéro 45
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI & ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 15$ Make my world 1529876038
Scent of Scandals #36
SOS fait peau neuve ! Allez voir le nouveau Mag !
Nouvelles Intrigues
Les étudiants, c'est par ici et les citizens, de ce côté là love2

Partagez
Voir le profil de l'utilisateur
Marylou A. Joly
Outs
J'ai posté : 378 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Evangeline Lilly et pour finir je crédite : magma

Ven 17 Fév - 18:44

Marylou Anne Joly

And the tears come streaming down your face When you lose something you can't replace When you love someone but it goes to waste Could it be worse Lights will guide you home And ignite your bones And I will try to fix you --------------------- ✹

Informations personnage


Nom : Joly
Prénoms : Marylou Anne
Date et lieu de naissance : 12 février 1985 à Bordeaux
Age : 32 ans
Nationalité : Française
Origines : Française
Orientation sexuelle : Hétéro
Statut civil : Célibataire
Vie sexuelle :  Vis au jour le jour.
Statut social : Pour le moment elle n’a pas à se plaindre
Profession(s) : Vacancière professionnel
Diplôme(s) : Infographiste Webdesigner
Année de fin d'études : 2006
Quartier de résidence : Upper East Side
Type de logement : Chambre d’hôtel
Avec qui vis-tu ? : Moi même
Date d'arrivée à NY : 14.02.2017
Dans quelles villes as-tu déjà vécu ? : Bordeaux & Biarritz
As-tu de la famille à NY ? : Non

Cinq défauts et cinq qualités

Curieuse - Discrète - Imaginative - Respectueuse - Vraie || Distraite - Emotive - Introvertie - Solitaire - Secrète

Autres signes particuliers

Aucun tatouage, aucune cicatrise à noter. Pas de percing non plus, elle est tout au naturel ! Elle n’est pas fumeuse à proprement dis non plus, mais il lui arrive de prendre une cigarette de temps en temps...

❝ Ma vie, mes choix

❝ Derrière mon écran


Prénom : Elfy
Pseudo : Elfy
Age : (a)
Pays /région : Quelque part vers l’ocean  
Etudes/Travail :  en recherche
Avatar choisi : Evangeline Lilly  
Type de personnage :  Inventé
Staff référent (si multicompte ou changement) : //
Comment es-tu arrivé là ? : C’est Lolita qui m’a poussé, et je me suis retrouvée propulsé chez vous...
Avis sur le forum :  Il est magnifique ! J’espère qu’il est aussi bien que beau Make my world 201132147
Code à remplir :
Réserver son avatar (après validation et si personnage inventé) :

Code:
<pris>Evangeline Lilly</pris> <a href="http://www.good-morning-america.org/u2548" class="COLO">✖️</a> Marylou A. Joly
Réserver votre nom et prénom OBLIGATOIREMENT
Code:
<center><div class="LESCODES">[b]PRÉNOM[/b] : Marylou
[b]NOM[/b] : Joly
</div></center>


Il est maintenant temps pour vous de choisir un groupe. Nous vous donnons rendez-vous sur l'annexe des groupes pour en apprendre plus sur les groupes disponible sur GMA.

Vous avez le choix entre deux groupes.


Choix n°1 : Outsiders
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Si sa vie a toujours été plus ou moins tranquille, les derniers événements, la perte de ses proches, l’ont totalement changé. Marylou est devenu quelqu’un de très solitaire et renfermé. Elle cherche à fuir le monde qui l’entoure pour se retrouver seule et ne plus jamais ressentir cette douleure, ne plus s’attacher pour ne plus rien perdre.. Elle ne pense pas rester sur New York, bien décidé à faire le tour du monde, elle ne sera que de passage.

Choix n°2 : Times Square.
Pourquoi pensez-vous que votre personnage correspond à ce groupe ? Metro boulot dodo voila ce qui faisait la vie de Marilou avant d’arriver à New York, mais aujourd’hui, elle a perdu bien trop et ne cherche plus qu’à vivre au jour le jour. Elle ne se pose plus de question, du moins elle essaie, et va là où le vent la mène. Elle ne se mèle pas forcément aux autres mais n’est pas non plus associable. Si elle a envie de danser, elle le fera, si elle souhaite voire elle le fera, elle veut juste profiter et oublier...

Voir le profil de l'utilisateur
Marylou A. Joly
Outs
J'ai posté : 378 messages et j'ai : 0 dollars d'activité. Sinon, il paraît que : Evangeline Lilly et pour finir je crédite : magma

Ven 17 Fév - 18:50


❝ Bref, vie de merde.

5 Janvier 2016

Ton regard est fixe, plongé sur l’écran de ton ordinateur. Tout ceux qui passent près de toi doivent croire que tu es dans une concentration intense sur ton travail, ne prêtant plus aucune attention à ce qui t’entoure, mais ce n’est pas le cas. Non, loin de là. Ton téléphone a rejoint le sol, se transformant en un amas de pièces détachés, tout ton être est vide d’émotion tellement elles s’entrechoquent entre elles. Colère, peur, tristesse, angoisse. Voila tout ce qui fait le méandre de ton coeur alors qu’une voix à l’autre bout du téléphone venait de t’annoncer le tournant de ton existence.

Alors qu’ils avaient pris la route, tes parents, ton petit frère, sa femme et leur fille, ont subi un terrible accident, entraînant la mort de chacun d’entre eux, ou presque. Seul ta nièce était encore en vie, du moins si l’on peut dire ça. Mais ça tu l’ignores encore, tout ce que tu sais c’est qu’ils ont été gravement touchés, et que tu dois les rejoindre. Pourtant tu ne bouges pas, tu n’y arrives pas. Comme gélée, tu n’es plus maître de tes mouvements. Ton cerveau n’arrive plus à contrôler tes membres, et tu sens que ta capacité à rester debout s’amenuise. Tu vas tourner de l’oeil, et tu ne peux rien y faire, du moins, c’est ce que tu crois. Sans que tu ne t’en rende compte ton corps se met à bouger, ce n’est plus de ton ressort. C’est comme si tu étais sortie de toi même pour devenir simple spectatrice. On te demande ce qui t’arrive mais tu n’entends rien, on te demande ce que tu fais mais tu ne répond pas. tu avances jusqu’à la sortie de ton bureau, puis jusqu'à la sortie de l’entreprise, personne ne peut t’arrêter même pas toi. Tu n’es qu’un automate qui monte dans sa voiture pour rejoindre l'hôpital que l’on t’a indiqué.

On te mène dans une chambre où tu découvres une petite fille emplie d'hématome, de coupures, de bandages divers, rattachée à de multiple machine. Tu ne comprends toujours pas, ou plutôt tu ne veux pas comprendre. C’est alors qu’on t’explique ce qui s’est passé, qu’on t’annonce qu’elle est la dernière famille qui te reste, la seule survivante de ce carambolage. Mais qu’elle a beau être en vie, elle ne respire pas par elle même, elle est plongé dans un profond coma, et nécessite une respiration artificielle. Tu as mal d’entendre ces mots qui pourtant te semble provenir de très loin, tu as mal de voir une enfant dans cet état, tu as mal de voir que ta famille, celle pour qui tu t’es toujours empêché de vivre ta propre vie, celle pour qui tu as toujours souhaité rester à Biarritz est réduit à de simple machine imposant une respiration stable à une enfant d’à peine 5 ans.

On te laisse seule dans cette pièce et ton corps se heurte au mur le plus proche, laissant ton dos glisser contre celui ci jusqu’à ce que tes fesses atteignent le sol. Tu ne sais plus quoi faire, tu ne sais pas ce que tu dois faire. Pour le moment, tu ne peux que laisser s’échapper toutes les larmes de ton corps…


7 janvier 2016

Tu ouvres les yeux difficilement, tes nuits sont très agitées, très difficile depuis ces derniers jours. Rythmées de cauchemars, et réveil en sursaut, tu ne cesses d'espérer que cette petite fille face à toi finisse par elle aussi ouvrir les yeux. Mais, aujourd’hui, c’est différent. Tu sais qu’une aide, qu’un soutien doit arriver dans la journée. Ton frère, vivant au canada, a fait le nécessaire pour te rejoindre, et tu avais réellement hâte de pouvoir te jeter dans ses bras pour, le temps d’un instant, te sentir à l’abris de tout. Tu étais impatiente, au point de regarder l’heure toutes les trentes secondes ce qui rend ta journée encore plus horrible que les précédentes. Tu passes du temps auprès de Léa, ton petit amour de nièce, tu lui parles, tu lui expliques tout ce que tu lui offriras si elle te fait le plaisir de se réveiller. Mais parler seule te fatigue, te déprime, d’autant qu’aucun signe de la petite ne se faisait voir. Alors tu allumes la télé, et sans que tu n’ai le temps de zapper, tu tombes sur un flash spécial. Un avion s’est crashé… Cet avion.. Ce vol… Le peu d’espoir que tu nourrissais encore envers le peu de famille qui te restait s’envola face à ces chiffres. L’avion de ton frère venait de s’écraser… Et la télécommande que tu avais dans les mains venaient de faire exploser l’écran de la télévision tellement la force de ta douleur était puissante.

Cette fois, tu ne pouvais pas être plus seule que ça. Tu n’avais vraiment plus personne autour de toi à part cet enfant inanimé, et tu ne pouvais rien faire d’autre que prier pour qu’elle se réveille. Oui prier, tu en venais à prier, toi qui ne croyait en rien de spirituel, la tu venais à demander à ce possible dieu de te venir en aide. Mais en même temps tu ne pouvais faire autrement que lui en vouloir à ce foutu dieu, si vraiment il existait, comment pourrait-il vraiment te faire vivre ça ? Qu’avais-tu fais pour mériter un tel acharnement ? Tu étais perdue, dévastée, et si tu devais déjà t’occuper de l’enterrement de tes parents et ton petit frère, voila que tu devais rajouter celui du grand frère.

Les journées en viennent alors à se suivre et se ressembler, tu ne ressens plus rien, tu attends, quoi, tu ne sais plus, mais tu attends.




Juin 2016

Six mois… Voila six moi que tu vis tel un robot, sans plus aucune sensation. Tu as quitté ton boulot, n’arrivant de toute façon plus à rien, n’ayant pas le goût d’y revenir pour le moment, alors que ton patron te mettait la pression pour retrouver une capacité à enchaîner les dossiers “digne de toi”, c’était ses termes. Léa ne présente toujours aucun signe d’amélioration, son avenir est toujours aussi incertain, et tu ne quittes sa chambre que pour aller prendre de nouveaux vêtements, ou aller manger, un peu, très peu, trop peu. De temps en temps tu as de la visite. Valentin. Il est le meilleur ami de Thibault, ton petit frère… Enfin, il était… Mais il est aussi et surtout le parrain de Léa, et, à l’heure actuelle, ton meilleur soutien. Vous ne vous connaissez pourtant pas, du moins pas réellement, mais cet accident a fait en sorte que cela change.

Valentin était déjà là dès le premier jour, faisant parti de la liste des personnes importante à contacter de ton frère, tu ne l’avais juste pas remarqué, il faut dire que tu n’avais pas enregistré grand chose de ces jours là. Mais par contre tu as bien vu qu’il vient autant qu’il le peut, il prend tout autant soin que toi de la petite fille, de sa filleule, de ta nièce. Comme toi il essaie de lui parler, de la ramener à vous, comme toi, en vain… Vous apprenez à vous connaître, découvrant pourquoi ton frère a tant apprécié ce gars qui pour toi n'était que le bogoss que tu croisais parfois, découvrant pourquoi il n’y a vraiment aucun doute sur le choix du parrain de Léa. Tu l’apprécie un peu plus à chaque nouvelle visite, tu lui fais une place un peu plus importante dans ton coeur pourtant bien brisé et tu en viens à l’aimer réellement.

Ce soir là, tu es fatiguée, épuisée, tu n’en peux plus, tu n’as plus d’espoir et les médecins ont commencé à te parler de débrancher Léa. La débrancher. Tu n’en es pas capable, cela revient à la tuer à tes yeux, et ça tu t’y refuses. Et lorsque tu parles de tout ça à Valentin, lorsque tu t'effondres dans ses bras, tu ne peux faire autrement que te laisser bercer par la chaleur de son étreinte. Il n’y a pas de doutes tu aimes ce mec, tu as besoin de ce mec prés de toi. Mais il ne faut pas se méprendre. Tu sais que ce n’est pas un amour comme tout le monde l’entend, non, c’est un amour inconditionnel, un amour qui te ferait faire de grande chose pour lui, mais un amour chaste, malgré tout ce qui pourrait se passer entre vous, tu savais que jamais rien ne pourrait se briser, parce que tous ces moments passés dans cette chambre d'hôpital vous liaient, parce que Léa avait fait de vous un tout.


5 janvier 2017

Un an est passé. Tu pourrais dire que tu as repris le cours de ta vie, que Léa a refait surface et que vous vivez désormais heureuse, mais ce n’est pas le cas. La petite est toujours dans le coma, et ta vie ne ressemble à rien d’autre que des journées entière dans un hôpital à parler à une enfant inanimé. Mais après de multiple discussion avec Valentin, parfois un peu houleuse tellement cette idée te donnait la nausée, même si tu savais que le jeune homme n’était pas plus à l’aise que toi avec ceci, mais il avait raison et tu le savais. Léa n’allait plus se réveiller, il fallait qu’on s’y fasse, il fallait que tu t’y fasses. Les médecins étaient là, attendant ton avale, et toi tu attendais l’arrivée de celui qui était devenu ton meilleur ami pour t’aider à passer cet étape. Parce que tu avais besoin de lui bien sûr mais parce qu’étrangement tu avais besoin de quelqu’un qui savait à quel point cette décision allait être la plus difficile de ta vie. Mais tu l’avais prise, vous l’aviez prise, et ce bip strident et stable qui résonnait dans vos oreilles en était la preuve. Tu venais de perdre officiellement la dernière personne de ta famille.

Détruite, voilà ce que tu es à ce jour. Complètement détruite. Tu rentres chez toi pour la première fois en un an, non tu rentres chez tes parents, tu n’as plus de chez toi depuis longtemps déjà. Mais à l’intérieur de ces murs, tu te sens mal, tu étouffes. Tu ne peux vivres plus longtemps ainsi, tu as besoin de souffler, de respirer, tu as besoin de changer de vie. Tu penses à ça et ton cerveau vrille, c’est décidé tu plaques tout ! Pour ça tu t’occupes de tout, tu mets en vente tout ce que tu ne veux pas garder, la maison de tes parents et tous les meubles qu’elle contient, il en va de même pour la maison de ton frère.Tu remplis tous les papiers necessaire, et tu remplies un sac de voyage de fringue, le stricte nécessaire, bien décidée à faire le tour du monde.


Février 2017

Il avait fallu trois mois pour que tout rendre légalement dans l’ordre afin de te permettre de partir. Lorsque tu avais expliqué à Val ce que tu comptais faire, il avait bien sûr compris ton besoin de fuir, mais surtout il avait lui aussi expliqué son besoin de partir et retrouver son frère qui vivait actuellement à New York. Il voulait que tu viennes avec lui, et si ton tour du monde devait commencer par les Etats Unis, alors ça te convenait parfaitement. Tu avais toujours rêvé de visiter toutes ces villes mythiques que tu ne voyais que dans les films.

Voila comment, en ce 14 février, tu te retrouves les pieds sur le sol Américain. Prête à vivre une vie que tu t’es toujours refusé. Aujourd’hui tu n’as plus d’attache, tu es libre, et même si ta famille sera toujours ce qui a de meilleur en toi, aujourd’hui, à partir d’aujourd’hui, tu vis pour toi, seulement pour toi, Valentin étant l’exception qui confirme la règle, pour ne plus jamais perdre quelqu’un… Cela fait bien trop mal...


Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 19:49
Bienvenue sur GMA Make my world 201132147
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 20:41
Bienvenue sur le forum Make my world 627785219
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 21:09
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ;')
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 21:32
Bienvenue Make my world 4116797523
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 21:54
Evangeline Make my world 193337520 Quel choix Make my world 1532392579
Bienvenue parmi nous ! Make my world 1755252224
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 22:09
bienvenuue !
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 22:33
très bon choix d'avatar Make my world 201132147
Bienvenue parmi nous Make my world 1755252224
Anonymous
Invité
Ven 17 Fév - 22:33
Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche Make my world 1755252224
Contenu sponsorisé
Make my world
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA :: Once upon a time
 :: A way to New York :: Welcome to New York
-
Sauter vers: