Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1706 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Bella Thorne et je crédite : .cranberry (ava) ; moi-même (signa)

En ligne
MessageSujet: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Mer 22 Fév - 2:17


Jealousy is just a lack of self-confidence
Lizzie, Pharell & Nora
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Assise au coin du feu, entre les jambes de mon meilleur ami, je garde les yeux fermer pour profiter de la chaleur sur mon visage. La chaleur… c’est bien quelque chose qui me manque à New-york. Depuis mon enfance, je suis habituée au soleil argentin, rien de comparable. Encore moins ce week-end à la neige. Mon dos repose contre son torse, je jette un énième coup d’oeil à mon téléphone pour vérifier que je n’ai pas de message de Lara. « Elle me manque. » Jamais encore avant ce week-end, je n’ai laissé ma fille. Je sais très bien que Lara prendra bien soin d’elle, je pourrais lui confier ma vie les yeux fermés. Je sais aussi que s’il y a le moindre problème, elle m’enverra un message. Je lui fais confiance pour ça. Sinon je ne lui aurais pas laissé Chloé. Je tourne légèrement mon visage pour regarder Pharell, on est bien là, tous les deux. Le calme du chalet est apaisant. J’étais bien incapable de dormir ce soir loin de ma fille et je n’ai pas hésité à le réveiller pour qu’il m’accompagne. Tout le monde dort ici, il nous faut profiter. « On est quand même bien ici, tu ne trouves pas ? » Oui, nous sommes bien, il ne dira pas le contraire. Pas de confrères pour nous déranger. Pas de Lizzie pour être jalouse de l’étroitesse de notre relation. Aucune ombre à ce tableau parfaitement idyllique. Je ris légèrement en pensant à la blonde qui dort à l’étage. Qu’est-ce qu’elle pourrait bien dire si elle nous voyait ainsi ? Je ne préfère pas y penser en fait. Je sais déjà que je devrais trouver des explications afin qu’elle me foute la paix. « Tu ne m’as pas dit au fait. Ta Saint-Valentin ? » Je ne peux pas cacher que je suis curieuse de savoir avec qui il l’a passé. S’il l’a fait avec quelqu’un aussi et encore mieux si c’était avec la psi. Il est difficile de ne pas voir qu’il y a toujours quelque chose entre eux. Il faudrait être aveugle pour ça et je suis bien loin de l’être. Il suffit d’observer un minimum. Et puis Pharell, je le connais maintenant. Ses réactions quand elle est dans les parages, les piques qu’ils s’envoyaient il y a encore peu de temps. Je n’ai pas manqué de voir que c’est bien moins fréquent et même si entre elle et moi, ça n’a jamais été le grand amour, si elle est celle qui peut le rendre heureux, je devrais faire avec. Je soupire longuement et prend ma tasse de chocolat chaud entre mes doigts pour en prendre une longue gorgée. La chaleur de cette boisson me fait du bien. Je n’ai jamais beaucoup eu l’occasion d’en boire dans ma vie mais je dois avouer que j’aime beaucoup ça.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got all I need when I got you and I. I look around me, and see sweet life. I'm stuck in the dark but you're my flashlight. You're gettin’ me, gettin’ me through the night. Can’t stop my heart when you shinin’ in my eyes. Can’t lie, it’s a sweet life. I'm stuck in the dark but you're my flashlight. You're gettin’ me, gettin’ me through the night. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 451 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : dave franco et je crédite : linyll pour l'avatar & eya pour la signa

MessageSujet: Re: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Sam 25 Fév - 22:50


JEALOUSY...
SOMETHING YOU SHOULD NEVER FEEL AGAIN

PHARELL & NORA & LIZZIE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ainsi installé, tout près du feu crépitant avec ta meilleure amie entre tes jambes, contre ton corps, tu ne pouvais qu'être au comble du bonheur. Depuis que tu la connaissais, il n'y avait jamais vraiment eut d'ambiguité au sein de votre relation. Elle était rapidement devenue l'une des personnes les plus importantes au sein de ton existence, et ce, bien qu'elle passe la plus grande majorité de son temps à te réprimander sur ton mode de vie, sur ton absence de compassion envers Lizzie ou autre chose qui fait de toi l'homme que tu es aujourd'hui. Néanmoins, tu l'apprécies beaucoup trop pour lui en vouloir, ou même envisager de ne plus lui adresser la parole pour de raison aussi banale, aussi anodine. Tu étais bien avec elle, tu pouvais être toi-même et parler de ce que tu désirais, et tu allais profiter de ce moment de tranquilité qui s'offrait à vous, près de ce feu, alors que tous les autres Psi participant à la sortie dormait à l'étage.

Tu fus tiré de tes pensées par la voix de ta meilleure amie faisant mention du manque de sa fille, ce qui te fit sourire légèrement. Pour une fois, elle avait acceptée de laisser derrière elle sa petite pour penser à elle avant tout, et profiter de cette sortie avec lui et les autres. “Au moins, tu sais qu'elle est entre de bonne main. Pas trop besoin de t'inquiéter!” Dis-tu alors que tu vins glisser l'une de tes mains sur son épaule avant d'approcher ton visage du sien. C'était naturel, c'était normal comme geste. Tu ne ressentais aucune attirance physique envers Nora, et il ne faudrait jamais que tu en ressentes car cela viendrait détruire votre si belle amitié. Tu tenais bien trop à elle pour risquer de la perdre par un simple geste déplacer, ou une pensée que tu ne devrais avoir. “Quand même bien? Je trouve qu'on ai même très bien installé, avec le feu juste pour nos deux!” Tu reculas légèrement son corps afin que son regard puisse croiser le tien avant de lui faire un petit clin d'oeil. “Je suis persuadé que tu ne voudrais pas être ailleurs que là, avec moi!” Oui, un peu de vantardise. Elle savait autant que toi que c'était plus pour le plaisir de la narguer légèrement que par réalité. Puis, tu pouvais bien tenter de lui faire oublier le manque qu'elle ressentait de sa fille et l'ennui de ne pas l'avoir auprès d'elle pour quelques jours, de même que l'inquiétude naturel qui la gagnait. Après ces dernières paroles, tu reportas ton regard en direction des flammes qui brûlaient près de votre emplacement. Ce n'était pas tous les jours que tu avais l'occasion d'être aussi calme, aussi confortable, et tu appréciais ce moment. Tu allais certainement garder ce moment en mémoire longtemps... Être aussi calme, aussi serein alors que tu sais que ton ancienne petite amie se trouve juste à l'étage, avec les autres. Tu ne savais plus quoi penser d'elle ni quoi faire. Tu avais tentée une approche au bal de noël, bien que tu manquas de délicatesse au vue de l'alcool qui s'avérait être grandement présente dans tes veines ce soir-là, et tu reçus une énorme claque au visage. Puis, la Saint-Valentin... Nul besoin d'aborder le sujet. Cependant, à ton grand malheur, tu entendis ta meilleure amie prononcer ces mêmes mots. Comme toujours, elle était curieuse par rapport à ta vie amoureuse et ta relation plutôt étrange que tu entretenais désormais avec la blonde à l'étage. Tu fermas alors les yeux avant d'enfouir ton visage dans le creux de ta main qui n'était pas sur le corps de ta meilleure amie. Tu secouas légèrement la tête de gauche à droite. Pourquoi fallait-il qu'elle te pose la question... Pourquoi! Tu laissas alors un soupire franchir tes lèvres avant de relever légèrement la tête, attrapant également ton chocolat chaud pour en prendre une gorgée avant de lui répondre. “On... On peut parler d'autre chose Nora... Tu sais que tout ce qui approche l'amour c'est comme une bombe dans ma vie, ça tourne toujours mal.” Dis-tu avant de laisser un nouveau soupire franchir tes lèvres. “Déjà qu'une certaine personne se trouve juste au-dessus de nous... Faudrait pas la réveiller, ni elle ni les autres à parler de sujet dangereux comme ça... Mais, tu peux me parler de la tienne par contre! Je me doute que tu as eu plus de plaisir que la mienne...” Tu observais ta meilleure amie avec attention, tandis que ton coeur souffrait au sein de ton torse. Tu étais incapable de penser à autre chose désormais que ton passé amoureux avec Lizzie et l'amour que tu ressens encore pour elle aujourd'hui, et ce, bien que persone ne le sache réellement...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i still love you
→ dont want to lose you baby... I still love you darling with every inch of my heart even when I dont want to I still Love you. I close my eyes and see your face can feel your touch, can almost taste I lie to myself that I'm ok but the thought of you, it stops me frozen are the words heavy from the heard your love I can't put down I need to tell ya I still love you darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2068 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : emma sassy roberts et je crédite : lolitaes (ava) et macfly (sign).

MessageSujet: Re: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Dim 26 Fév - 23:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le temps passe. Les secondes transfuges se transforment en heures. Le temps passe mais il semble figé. L'astre lunaire, lui, se déplace lentement. De gauche à droite, de droite à gauche, peu importe. Le temps passe et tu ne peux pas fermer l’œil. T'ignores pourquoi. Complètement. Pourtant, tout est sujet à la fatigue : sports hivernaux exténuants et autres activités qui donneraient sommeil au plus grand des insomniaques. Mais ce soir, tu penses. Tu penses bien de trop pour pouvoir t'endormir. Les idées fusent, s'entrechoquent pour finalement exploser. Tu penses de tout, tu penses de rien. Parfois, tu aimerais ne rien ressentir. Être en permanence cette fille insensible que tu t'obstines à afficher, cette fille que tu n'es pas, cette fille dont tu aimes endosser le rôle une fois le palier de la porte franchi. Ce serait sans doute bien plus facile. Ne plus penser. Mais ce soir, ton cerveau en veut tout autrement. T'as besoin de sortir. Prendre un bol d'air frais, te revigorer de cette essence d'oxygène dans lequel votre chalet est installé.

Le silence. Bien trop de silence. Trop paisible à ton goût, mais tu t'y accommodes. Tes pas se font légers, discrets, absents de toute nuisance sonore, du moins perceptible à l'oreille humaine. Là, on n'entend que de légers souffles recouverts par de lourds ronflements. Quelques chuchotements, parfois. Longeant couloirs, arpentant murs, tu n'es qu'une ombre dans l'obscurité de la nuit. L'impression de tourner en rond, recroiser des murs qui te sont familiers, désorientée, tu sais plus où tu vas ni où tu veux aller. T'es perdue. Et puis merde, on y voit rien là-dedans. Une ou deux lumières, ça tuerait personne. Au bout du couloir, t'en perçois finalement. Une étincelle de bonheur vient étirer un sourire sur le bas de ton visage. Le coeur plein d'entrain, et toujours dans cette discrétion absolue, tu te surprends à être heureuse d'entendre quelqu'un parler. Toi, Lizzie Chamberlain, contente d'entendre quelqu'un émettre du son. Wow. Mais, plus tu t'approches, et plus ton oreille s'affine, ton organe vital s'emballe, petit à petit puis soudainement, lorsque tu reconnais la voix qui résonne dans la pièce d'à côté. C'est celle de Pharell, sans aucun doute. Tu la reconnaîtrait parmi tant d'autres. Tapisse dans l'ombre, t'écoutes aux portes, bien trop prudente pour pouvoir te lancer sans savoir à qui d'autre tu auras à faire. Ce sont finalement deux voix qui se mélangent. Deux voix que tu connais. Bien sûr, dans ce chalet, tu connais tout le monde, c'est une expédition entre Psi. Tu connais tout le monde, oui, du petit jusqu'au plus grand, et même cette fille dont t'as jamais réussi à te souvenir du prénom imprononçable. Mais, ces deux voix, là, c'est un tout autre lien qui vous lie. Celle de Nora qui écrase celle de Pharell, comme toujours. Tu arrives juste au moment où ils semblent parler de toi. Tu ne les perçois même pas visuellement, et pourtant, le rouge te monte déjà au visage. Plus de temps à perdre, plus de temps à les laisser seuls, tous les deux, tu franchis l'énième seuil de la porte grande ouverte.

À ce moment, les émotions se bousculent dans ta poitrine, dans tes yeux comme dans ta mâchoire qui grince. Mais le sentiment qui occupe la plus grande partie de ton être, c'est le profond mépris. Ils sont là, blottis l'un contre l'autre, au coin du feu, comme dans un vieux feuilleton pour seniors à l'eau de rose. Pathétique. Un raclement de gorge vient briser le silence entre deux de leurs paroles. « Comme c'est mignon. Vous voyez, je ne suis même pas étonnée. » C'est faux. Bien sûr que si tu es étonnée, tu comprends plus rien. Il n'y a même pas quelques semaines, tu le revois te courser, te supplier, vous disputer un amour qui n'est plus que bouillie, puis finalement, lui qui ne t'échange pas un mais plusieurs baisers. À quoi tu joues Pharell? Et pourquoi avec elle? Ta voix est brute, dure, et ton regard ne l'est pas moins. Tu ne leur laisse pas le temps de s'exprimer. Pas la peine, tu as compris, pas besoin de diplômes pour ça. « Oh, je vous gêne peut-être? Vous vouliez vous tripoter tranquillement au coin du feu, c'est ça? Oups. Désolée. » soupires-tu finalement sur ton légendaire ton sarcastique pour venir t'installer sur un coussin plus loin. Les voir, presque sur le point d'échanger leur bave, ça te donne envie de gerber. Encore plus maintenant. Vous étiez sur la voix de la guérison. Et lui, encore une fois, il fout tout en l'air. Avec elle, cette garce. Tu la déteste, encore plus que tu ne le déteste.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm your national anthem, boy, put your hands up, give me a standing ovation. Boy, you have landed, babe, in the land of sweetness and danger, queen of Saigon.

anthem

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1706 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Bella Thorne et je crédite : .cranberry (ava) ; moi-même (signa)

En ligne
MessageSujet: Re: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Mar 28 Fév - 1:45


Jealousy is just a lack of self-confidence
Lizzie, Pharell & Nora
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oui ma fille est entre de bonnes mains, ça je le sais. Avec Lara, sans doutes Jamie et Allen, je sais qu’elle passera un très bonweek-end et je ne devrais pas autant m’inquiéter mais ça, c’est ma nature de maman qui refait surface, un peu trop quand elle est loin de moi. Je dois m’y habituer, je le sais très bien mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire. Mon regard trouve le sien et je lui donne une petite tape sur l’épaule. Il a raison au fond, on est bien ici au coin de ce feu. « Oh tu n’es pas indispensable tu sais... » J’ai surtout bien une idée d’avec qui je voudrais être ici et il n’a rien à voir avec mon meilleur ami. Cooper… une énigme pour moi, je n’arrive toujours pas à cerner ce qu’il veut vraiment avec moi et c’est ça qui me frustre vraiment. Cette Saint-Valentin, qui pour moi a été un véritable succès, m’a laissé pourtant comme un goût amer dans la bouche. Ce baiser, dormir avec lui c’était sans doutes un peu trop. j’aurais du partir, avec du recule je m’en rend compte. Mais les choses ont été faites ainsi et je ne peux pas revenir en arrière, alors j’essaye d’oublier, de le faire croire du moins et c’est pas vraiment simple. C’est pas vraiment à ça que je veux penser alors je suis dans les bras de Pharell, principalement pour oublier tout le reste. Lui et toi, c’est fusionnel, c’est intense, rien de charnel, juste une profonde amitié que certain ont du mal à comprendre. Sa main contre ma hanche, l’autre sur ma cuisse, rien de sexuel, non. On a juste aucune honte à se toucher de la sorte. Lui et moi on se connaît bien trop pour qu’il y ait plus. Alors quand je lui parle de sa Saint-Valentin, je n’insiste pas à son refus de m’en parler. J’aurais essayé et lamentablement échoué. Je comprend avec ses mots que sa Saint-Valentin, c’était avec Lizzie. Je réussirais un jour à en savoir plus, du moins je l’espère. Le rouge s’empare violemment de mes joues quand il me parle de ma Saint-Valentin. Je ne sais pas si c’est une bonne idée de lui dire, je ne sais pas ce qu’il pense vraiment de Cooper et ça me fait un peu peur. « Tu te souviens du bal de Noël ? L’homme avec qui j’ai dansé et tout ? Ben je l’ai passé avec lui… On s’était disputé au bal, puis plus ou moins réconcilié après que je lui ai dis que j’avais des sentiments pour lui et… fin… ça s’est plutôt bien passé. Enfin je pense. » Je soupire longuement, mettre des mots sur tout ça, c’est bien plus compliqué que je ne l’aurais cru. Même avec Lara j’ai eu du mal alors avec Pharell, je crois que c’est bien pire. Je suis sur le point d'enchaîner quand un raclement de gorge me fait sursauter. J’ai pas besoin de me retourner pour deviner de qui il s’agit. Si c’était pas Elle, la personne serait sans doutes repartit mais Lizzie… cette fille est l’incompréhension à elle toute seule. Je suis pas dupe, je devine facilement qu’entre eux c’est pas terminé, qu’il y a encore de l’espoir mais tant qu’elle sera rongé par sa jalousie, je sais que ça ne pourra pas fonctionner. J’écoute ses mots, je lève les yeux au ciel aussi avant de jeter un énième regard à mon meilleur pour le prévenir d’être un minimum courtois avec elle. « Lizzie quel plaisir de te voir. » Ironie quand tu nous tiens. Non je ne suis pas du tout contente de la voir là. J’aurais préféré rester seule avec Pharell pour continuer de discuter. Au fond de moi, j’aurais préféré garder mon meilleur ami pour moi seul. Alors je me lève, je leur jette un regard à chacun et fait quelques pas vers la cuisine avant de me retourner. « Essayez de pas vous entretuer... » Une grande demande, je le sais là mais je ne perd pas espoir. Entre mes doigts, la tasse de Pharell et la mienne, j’en sors une troisième pour la blonde. Je suis pas là pour me battre ce week-end mais juste pour me reposer alors elle devra faire avec, essayer de me faire confiance même si ça lui fait mal ne serait-ce que d’imaginer ça. Je sers trois tasse de chocolat et je retourne avec ceux que je considérerais toujours comme un couple. Positive que je suis. Je donne sa tasse à Pharell, je tend l’autre à Lizzie et reprend place sur le sol, entre les jambes de mon meilleur ami. Elle devra faire avec, c’est pas pour elle que je vais changer mes habitudes. « T’en fais pas, j’ai pas cracher dedans. » Je ris légèrement. Non je vaux quand même mieux que ça.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got all I need when I got you and I. I look around me, and see sweet life. I'm stuck in the dark but you're my flashlight. You're gettin’ me, gettin’ me through the night. Can’t stop my heart when you shinin’ in my eyes. Can’t lie, it’s a sweet life. I'm stuck in the dark but you're my flashlight. You're gettin’ me, gettin’ me through the night. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 451 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : dave franco et je crédite : linyll pour l'avatar & eya pour la signa

MessageSujet: Re: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Lun 8 Mai - 6:02


JEALOUSY...
SOMETHING YOU SHOULD NEVER FEEL AGAIN

PHARELL & NORA & LIZZIE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu étais confortablement installé près de ce feu, en compagnie de ta meilleure amie. Tu pouvais te détendre, relaxer et te changer les idées en sa compagnie, et tu appréciais cela plus que tout. Même si elle te demandait comment pouvait aller les choses avec une certaine blonde, mais si elle pouvait te faire la morale sur ton mode de vie et ton attitude face à l'amour, tu l'appréciais malgré tout. Elle était si précieuse, si importante pour toi que tu l'écoutais toujours sans broncher, tu respectais son opinion et tentais de ne pas trop la décevoir. Même si tu devais être le meilleur pour la décevoir... Elle et tous les autres qui tiennent à toi et espère que tu redeviennes l'être pourvu d'amour propre que tu pouvais être auparavant. Il faut l'avouer, tu ne t'aimais plus, tu te détestais. Tu détestais l'homme que tu pouvais être, tu détestais les paroles haineuses qui pouvaient franchir tes lèvres lorsque tu parlais avec celle qui fait battre ton coeur, tu détestais comment tu pouvais traiter les femmes qui croisent ton chemin. Car, il faut l'avouer, elles sont nombreuses mais aucune d'entre elles ne parvient à traverser la barrière de ton coeur de pierre. Personne outre Nora. Cela faisait partie des raisons pourquoi tu l'appréciais autant. Alors, pouvoir te retrouver seule avec elle, tranquille au bord de ce feu avec un chocolat chaud, tu ne pouvais demander mieux. Tu étais bien, tu étais heureux. Et cette fois, pour de vrai. Ce n'était pas juste une impression ou une image, tu étais vraiment heureux. Cependant, rien ne pouvait être éternel, contrairement à ce que tu pouvais espérer. “Va falloir que tu me parles un peu plus de lui. S'il veut rester en vie, il a intérêt à faire attention à toi et ne pas te faire souffrir.” Dis-tu avant qu'un léger sourire malicieux étire tes lèvres. “Tu mérites ce qu'il y a de meilleurs Nora, j'espère que tu le sais.” Tu le pensais vraiment. Peut-être était-ce aussi pour cela que tu ne tenteras rien auprès d'elle... Elle est déjà trop bien pour toi. Puis, à cette pensée, tu entendis du bruit approcher de votre emplacement, et lorsque la voix de Lizzie retentit, ton coeur arrêta de battre. Toi qui espérait ne pas la voir ce soir, ne pas l'entendre jalouser ta relation avec ta meilleure amie, c'était râté. “Tu te trompes tellement Lizzie...” Dis-tu dans un soupir avant que la rousse ne se lève dans son emplacement, attrapant sa tasse et la tienne avant de demander que personne ne tue personne. Cette demande fit naître un nouveau sourire sur tes lèvres. Tu pris une grande inspiration et porta ton regard vers la blonde qui semblait gravement en colère. “Si j'aurais envie de tripoter quelqu'un près du feu, Nora c'est assurément la dernière personne à qui je penserais. Elle est juste ma meilleure amie, la seule qui est restée alors que j'étais au plus bas. La seule en qui j'ai totalement confiance. Et c'est aussi la seule qui ne me laissera pas tomber. Contrairement à toi...” Bien que tu tentais de rester calme, une once de colère grandissait en toi, retentissant dans tes précédentes paroles. “Tu sais, y'a pas que des gens mauvais...” Dernière parole avant que ta meilleure amie ne revienne et récupère sa place entre tes jambes. Tu lui adressas un tendre sourire, heureux de pouvoir la compter parmi tes proches. Puis, Nora annonça ne pas avoir cracher dans la boisson de Lizzie. Approchant alors ton visage du sien, tu vins chuchoter quelques paroles dans le creux de son oreille. “Tu aurais peut-être dû le faire...” Tu savais déjà que ta meilleure amie n'allait pas approuver ces mots, mais tu n'avais pas pu t'empêcher de les prononcer. Car, même si tu aimais encore l'autre demoiselle présente dans la pièce, tu n'étais pas prêt de l'assumer, encore moins de l'avouer. “Alors... Tu n'arrivais pas à dormir non plus Lizzie?” Finis-tu par demander, plus calme que tes précédentes paroles à son intention. Par la simple présence de ta meilleure amie, tu allais faire un effort envers Lizzie. Un effort pour être plus calme, pour être plus respectueux. Du moins, tu allais tenter d'être plus sympathique pour une fois...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i still love you
→ dont want to lose you baby... I still love you darling with every inch of my heart even when I dont want to I still Love you. I close my eyes and see your face can feel your touch, can almost taste I lie to myself that I'm ok but the thought of you, it stops me frozen are the words heavy from the heard your love I can't put down I need to tell ya I still love you darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2068 messages et j'ai : 0 dollars en banque. Sinon, il paraît que : emma sassy roberts et je crédite : lolitaes (ava) et macfly (sign).

MessageSujet: Re: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Dim 14 Mai - 2:58


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les bras croisés, les sourcils bien trop froncés. Le regard qui tue, qui les assassine à tour de rôle, envies meurtrières qui traversent en flèche ton esprit. Tu balances ton bassin entre deux soupirs, roulant les yeux comme pour chercher un échappatoire visuel à cette scène immonde qui s'offre à toi. Si tu souhaitais croiser le chemin de quelqu'un, eux deux auraient été les derniers de la liste ou bien même inexistants sur celle-ci. « J'aurais aimé dire que le plaisir est partagé, mais malheureusement Nora, je n'aime pas mentir. » Air faussement désolé, le seul réconfort que tu trouves dans cette circonstance est celui de pouvoir te foutre ouvertement de tes interlocuteurs. Envie démangeante de lui mettre la tête dans le feu qui te chatouille le creux de tes paumes. Envie que tu laisses descendre jusqu'au bout de tes doigts avant de serrer le poing pour pouvoir les écraser en miettes. Tu t'es installée en face, sur un coussin, sans même prendre la peine de les regarder. Nan, au lieu de ça, toi, tu contemples la beauté des flammes, l'impulsivité de leur geste. Ça t'apaise. Jusqu'à ce que Pharell ne débute un monologue, défilé de mots bien trop longs à ton oreille. Que cela cesse. « Bla, bla, bla. Des paroles, toujours des paroles. Tu ne sais pas faire autre chose? Garde tes excuses pour ta conscience et pour le bien de tous. » Et c'est en entrant dans la pièce que soudain, ce nouveau amour renaissant de ses cendres s'est envolé au gré du vent. Tu ne veux pas entendre une fois de plus ce que Nora est pour Pharell et vice-versa. Tu ne veux pas des promesses en l'air. Tu veux des actions. Tu veux du concret, de la sincérité, les sentiments que jadis vous éprouviez ouvertement et de façon assumée. C'est comme s'il continue à jouer avec toi, s'amuse à te faire gesticuler à la manière d'un vulgaire pantin parmi tant d'autres. Et tu détestes ça. Tu le hais pour ça. Parce qu'il est le seul qui puisse te faire tomber, le seul ayant accès à cette sensibilité enfouie et protégée à coffre-fort. Tu lèves les yeux vers Nora te tendant une tasse et ton regard se transforme le temps d'une demie-seconde. « C'est pour te déculpabiliser? Il ne fallait pas. Vraiment, tu peux la garder. » Refus qu'elle aurait pu anticiper. Tu n'attends rien d'elle si ce n'est qu'elle disparaisse. Et sa présumée gentillesse, elle peut se la mettre là où tu penses. Une vulgaire tasse ne changera rien au profond mépris que tu lui portes, et la position dans laquelle elle se trouvait n'a fait que réduire en cendres les efforts que tu avais fait pour tenter de la supporter. Ta queue-de-cheval fait un bond lorsque tu décides enfin de réellement confronter Pharell du regard. S'il pensait que tu n'allais pas entendre sa remarque. Étrangement, tu fais abstraction de cette dernière et reste silencieuse un instant, ne laissant paraître que le regard furieux dont tu uses depuis quelques minutes. Mais lui, il ne peut pas s'empêcher de l'ouvrir. Qu'il en soit ainsi alors. « J'ai le droit à un psy maintenant ? » soupires-tu un instant, laissant planer un silence que tu viens toi-même briser en décidant de répondre convenablement à sa question. Tu respires un coup avant de reprendre la parole, comme pour te calmer. « Si je suis là, c'est que non. Je sais pas, peut-être que mon instinct m'a conduit jusqu'ici. Et vous, c'est votre petit endroit habituel d'intimité? » Légère expression de dégoût et de sarcasme sur le visage comme dans la voix. C'est le meilleur que tu puisses faire pour avoir l'air un minimum sympathique. Et, croyez le ou non, ça te demande bien plus d'effort qu'autre chose.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm your national anthem, boy, put your hands up, give me a standing ovation. Boy, you have landed, babe, in the land of sweetness and danger, queen of Saigon.

anthem

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1706 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Bella Thorne et je crédite : .cranberry (ava) ; moi-même (signa)

En ligne
MessageSujet: Re: [SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie   Mar 6 Juin - 10:26


Jealousy is just a lack of self-confidence
Lizzie, Pharell & Nora
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au coin de ce feu avec Pharell, je me sens simplement bien. Je ne me pose pas de questions et je peux profiter pleinement de mon week-end même si je garde mes inquiétude dans un coin de ma tête. Les faits sont là, Chloé me manque. Mais j’essaye de ne pas y penser. Ni à Chloé, ni à Cooper et portant avec la question de Pharell j’y suis forcée. Je me permet de rire, de sourire sans gêne. J’aime le voir si protecter et possessif avec moi. Ca me plait. « T’emballes pas si vite Pharell, lui et moi, on est pas ensemble, c’est peut-être mieux ainsi mais pour le moment ça me va bien. » Je ne sais pas moi même ce que nous sommes tous les deux, ça n’est pas pour que mon meilleur ami commence à se faire divers films. Sur le point de sortir une nouvelle remarque, je suis pourtant interrompue dans mon élan par du bruit dans l’escalier et la grimace que j’affiche, laisse clairement deviner que je ne suis pas la plus heureuse de voir Lizzie se pointer face à moi. Pourtant je joue le jeu. Je joue l’hypocrite comme je le fais si souvent avec elle. Et quand sa réponse me parvient, ma main vient trouver sa place sur mon coeur et je prend un air théâtrale pour m’exprimer. « Mon coeur se brise Lizzie, si tu savais. » Là, j’ai presque envie de rire, de lever les yeux au ciel également comme à mon habitude et pourtant je me retiens, je me fous déjà assez ouvertement de sa gueule sans pour autant en rajouter. Je préfère simplement me lever. Un regard à chacun d’eux ainsi que quelques mots suffisent. Non, il n’est pas question qu’ils s’entretuent. A la cuisine, je prépare simplement trois tasses. Je n’ai pas de raison de ne pas servir Lizzie, jusque là, elle ne m’a encore rien fait. A voir si ça continue aussi calmement ou non. Là, ça semble plus compliqué quand je les rejoins. Lizzie hésite, elle n’est pas tendre avec moi et cette fois-ci je ne peux pas m’empêcher de soupirer bruyamment en ayant vraiment marre de son comportement de princesse qui n’est pas. « Toujours aussi sympathique à ce que je vois. Va falloir apprendre que tout le monde n’est pas contre toi, et que la plupart des gens s’en foutent même littéralement de ta gueule de fausse blonde. » Les mots sont dit. Je n’ai rien d’autre à ajouter et quand je m’assois une nouvelle fois entre les jambes de mon meilleur ami, je sens le regard de la blonde sur moi quand Pharell m’entoure de ses bras pour me serrer contre lui. Je sais qu’il le fait exprès et c’est peut-être ça qui m’énerve le plus. Mais quand ses mots me parviennent, je ne peux pas garder ce que je pense pour moi. Je tourne simplement la tête et lui adresse un regard noir. « Et toi Pharell, n’en rajoute pas. J’ai aucune raison de cracher dans sa tasse ou de faire je ne sais quel coup bas. On est ici pour se détendre, vous pouvez pas laisser vos querelles de côté le temps d’un week-end ? » Je hausse la voix, mon regard oscillant entre les deux protagonistes à mes côtés. J’essaye juste de calmer le jeu, je ne suis simplement pas certaine de m’y prendre de la meilleure des façons. Pharell essaie une phase d’approche, j’ai bon espoir et j’affiche même un sourire qu’il ne pourra pas voir vu ma position. J'espère mais je réalise que c’est vain quand j’entend la réponse de Lizzie. Je me prend la tête dans mes mains et je me retiens quelques instants de lui faire une réflexion. Quelques secondes bien trop courtes car je relève mon regard sur elle pour le planter dans le sien. « Tu sais quoi Lizzie ? T’as raison. Tu nous as dérangé alors qu’on allait baiser ici, devant ce feu de cheminé à même le sol. On s’est dit comme ça que le premier qui descendrait pourrait se joindre à nous. » Je ris jaune, c’est ce qu’elle veut entendre alors autant li dire. Peut-être que comme ça elle comprendre que tout ce qu’elle pense est ridicule. Sans laisser le temps à personne de dire quoi que ce soit, je me lève simplement, déposant un baiser sur la joue de Pharell au passage. « J’reviens, j’ai besoin d’une clope. » Je ne veux simplement plus la voir.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got all I need when I got you and I. I look around me, and see sweet life. I'm stuck in the dark but you're my flashlight. You're gettin’ me, gettin’ me through the night. Can’t stop my heart when you shinin’ in my eyes. Can’t lie, it’s a sweet life. I'm stuck in the dark but you're my flashlight. You're gettin’ me, gettin’ me through the night. ♥
Revenir en haut Aller en bas
 
[SNOWY PSI - 24/02] Jealousy is just a lack of self-confidence ~ Pharell & Lizzie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: The USA-