Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Enjoy [ft Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enjoy [ft Logan]   Dim 4 Juin 2017 - 13:41

Enjoy
Logan R. Abrahams
&
Willow E. Wander
Je regrette d'avoir parlé de moi, de lui demander de parler de lui. Au fond, je n'en ai pas forcément envie. J'aurais du céder depuis tout à l'heure, j'aurais du aller au bout des choses, et cesser de penser à H. Je n'arrive même plus à penser son prénom. Que serait-il advenu si Logan et moi avions craqué tout à l'heure ? Peut-être serions nous écroulés, épuisés sur le même matelas, mais ça aurait eu du bon. Mais il est évidemment hors de question. Il faut que je cesse de m'imaginer ce genre d'histoires, que j'arrête de me voir plus près de lui encore. C'est certain que je suis frustrée. Je tourne en rond comme une louve en cage, au fond, j'ai terriblement peur de la sentence qui s'abattra sur moi quand je rentrerais. Pourtant, c'est moi qui ait lancé ce jeu. Qui lui ai la première lancé des regards pleins de sous-entendus. Ce que j'ai ressenti à ce moment-là, je ne le regrette pas, ça m'a fait du bien de voir que je ne plaisais pas qu'au seul homme qui partageait ma vie. Je suis jeune et je ne veux pas plus que lui de cette vie à deux. Nous aurions du rester amis, ne pas craquer. Nous étions vulnérables, et c'est cette vulnérabilité qui nous as réunis. Je ne veux plus que mes relations soient basées sur des choses aussi stupides, insensés. Avec Logan, ça a failli commencer de la même manière. J'ai presque honte quand j'y repense. Toutes ces histoires sont de ma faute. Je suis navrée Hunter, je pense, quand cette larme s'échappe soudainement. Cette relation me ronge, c'est pour ça que j'ai fui. J'avais peut-être envie que Logan puisse vivre d'une meilleure relation que moi avec son amie. Je parlais de ragots sans même savoir ce qu'était la vérité. Je parlais de tout ce qui me faisait mal, à moi, et pas à lui. Je serre la mâchoire à sa réponse, baissant les yeux. Si ça m'était arrivé, je ne serais pas restée calme. Je n'aurais pas pu. Imaginer que sa meilleure amie puisse aller vivre avec un autre sans même prévenir... « C'est dégueulasse de sa part ! » Je lâche froidement, fronçant les sourcils. Je soupire, pour me calmer et je décide de penser à autre chose. Évacuer une colère qui n'est pas mienne est une très mauvaise idée. Il n'a pas à subir mes sautes d'humeur. Après quelques secondes, je lance mon plan en le fixant. Je le laisse passer ses bras autour de moi, nous rapprochant un peu plus. Je ne peux m'empêcher de sentir un frisson me parcourir quand il fait ça. Je ne perds pourtant pas de vue l'idée que j'ai eue, et le but de tout ça. La frustration n'aura pas de place chez moi pour les prochains jours, hors de question. Je souris légèrement quand il accepte, comme un enfant à qui on aurait donné un cadeau. Mais en cet instant, c'est à toute autre chose que le plan que je pense. Ce rapprochement n'était pas obligé, il aurait très bien pu s'en passer, il n'avait aucune raison, ni de passer ses bras autour de moi, ni de prendre une mèche de mes cheveux dans ses mains. Il désire Charlen, et pourtant, c'est comme s'il essayait de me séduire, ou alors, de se convaincre lui-même qu'il pouvait y arriver. Si c'est le cas, c'est un très bon acteur. Je ne dis rien, je le laisse faire parce qu'étrangement, c'est agréable, cette sensation. Jusqu'à ce que ces mots sortent de ses lèvres naturellement. Sur le moment, je me braque un peu, presque qu'inquiète. Plus qu'un baiser innocent sur la joue ? Je ne sais pas vraiment si j'en suis capable, j'ai presque envie de refuser. J'avale ma salive, hésitante. Il s'approche de moi, et je ne sais pas pourquoi mais ma main trouve bon de venir glisser dans sa nuque. Mon esprit veut peut-être résister mais mon corps semble complètement sous le charme. Bon point pour la suite des choses, mais tout de même. Je vois bien dans ses yeux qu'il réclame plus. Comme tout à l'heure, à croire que cette magie ne s'est pas brisée. Mon regard vire sur ses lèvres, est-ce qu'il va le faire ? Il parle, m'envoyant son haleine en pleine face. Mais ce n'est pas ça qui me gêne. Je me sens complètement tremblante, à la limite de l'explosion. J'ose fermer les yeux, mais il coupe court à tout rapprochement avec moi, et j'ai alors l'impression que mon cœur s'était remis à battre et mes poumons à me fournir de l'air. Je reste les yeux fermés, soufflant doucement, fermant le poing sur ma jambe. Je comprenais qu'il était vraiment capable de tout pour que l'autre ouvre les yeux. Même à me séduire si besoin, et cette idée me dérange particulièrement. Parce que d'habitude, c'est moi qui prend ce rôle et qui s'en donne à cœur joie. J'ouvre alors subitement les yeux, revenant dans cette terrible réalité et je l'affronte de mon regard bleu glacial. « J'ai de jolis décolletés qui feront l'affaire. » Ma voix n'est pas aussi certaine que je l'aurais voulu. Je devrais m'arrêter là, mais je me sens vexée d'avoir été victime d'un enchantement. Il veut vraiment plus qu'un baiser innocent sur la joue ? Soit, il va être servi. Je m'approche et je prends son visage à deux mains, pour l'embrasser sans retenue pendant quelques secondes. Mon ego se sent déjà mieux. Je m'écarte ensuite, souriant, fière de moi. Mais déjà le fait de l'avoir embrassé a ranimé ce petit désir au fond de moi. Je me dois donc de fuir. « Oh, le baiser feu d'artifice ce sera pour plus tard. Je vais aller faire une petite reconnaissance des lieux pour notre mission, tu veux bien ? » Je me recule et je me lève. Je quitte le lit rapidement et me précipite pour attraper mon téléphone. Je tremble encore, disons que ce que je viens de faire est complètement insensé, mais il m'a cherché aussi. Je me retourne vers lui doucement, haussant les épaules une nouvelle fois. « Mais, que ce soir clair, je ne finirais pas dans le même lit que toi. » Je me mordille la lèvre, et je me remets à parler. « A plus tard. » Je me remets en marche, l'évitant le plus possible. C'était déjà beaucoup, je sentais que j'allais exploser comme une cocotte minute si je ne sortais pas de là. Alors, je prenais la porte, le laissant derrière moi le temps que nous arrivions à nous calmer tous les deux. Nous passerons ensuite à l'action, et ce sera drôle, comme il l'a dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 429 messages et j'ai : 240 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : .nephilim (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: Enjoy [ft Logan]   Sam 10 Juin 2017 - 16:39



Enjoy

Willow & Logan

Le jeu s'est installé et la partie a commencé. C'est encore beaucoup trop tôt pour dire qui va gagner, mais je pourrai facilement parier que ce ne sera pas aussi simple de départager et de compter les points. Peut-être que nous gagnerons tous les deux, ou que nous perdrons tous les deux. Mais dans tous les cas, on ne peut jouer à ce jeu qu'en équipe et je vais m'en donner à cœur joie. La tension est palpable entre nous, je la sens nous englober, envahir la pièce d'une chaleur moite et pourtant aucun de nous n'a réellement envie qu'elle soit là. On veut l'excitation, mais on ne veut pas tout ce qu'il y a derrière, tout ce que ça signifie ou pourrait signifier. Le fait est que nous sommes tous les deux là pour essayer d'oublier quelqu'un et bien que coucher à droite ou à gauche pour oublier soit souvent ma manière de faire, il faut bien avouer que ça ne marche pas toujours comme je le voudrais. On échange nos peines, quelques mots, on essaie de se rassurer mutuellement sur des problèmes qu'on ne connaît pas, ou qu'on pense pouvoir saisir. A vrai dire on ne connaît absolument rien de la vie de l'autre, ça ne fait même pas une heure que nous nous connaissons et c'est peut-être naïf la façon nous nous comportons ensemble. On ne peut pas trouver les bons mots, les bonnes choses à dire. Pourtant on continue de parler, d'essayer, jusqu'à ce qu'elle lance cette idée. Elle n'est pas particulièrement bonne, peut-être même fait-elle partie de ce qu'on appelle les mauvaises idées. Mais tant pis, nous n'avons rien à perdre. J'attire Willow vers moi, proche, le plus proche possible sans que nos visages ne se touchent. Je veux voir jusqu'où elle est capable d'aller, où sont ses limites. Si nous devons faire ça ensemble, autant que nous soyons sur la même longueur d'onde. la distance entre nous se réduit encore et il ne suffirait que d'un tremblement pour que le contact soit créer. Je réprime un frémissement en sentant ses doigts sur ma nuque. Une part de moi est peut-être gênée par ce jeu, embarrassée à l'idée de peut-être mener cette fille en bateau, mais, après tout, c'est elle qui l'a voulu, non ? Je la vois fixer mes lèvres alors qu'elles forment des mots et je me demande une nouvelle fois si elle est prête à jouer ce jeu jusqu'au bout. Je suis prêt à beaucoup pour le découvrir, mes propres limites n'étant encore pas en vues. Peut-être que, dans ce cas précis, je ne sais pas où sont mes limites. J'irai jusqu'où elle accepte d'aller mais, si Willow n'est pas prête à me donner ce dont j'ai besoin, si elle s'arrête trop tôt, alors je suis persuadé que je trouverai quelqu'un d'autre pour me satisfaire. Lorsqu'elle ferme les yeux, mon sourire s'agrandit, je sais que cette manche là, c'est moi qui l'ai gagnée. Je me recule doucement d'elle, laissant la tension retomber doucement et l'air reprendre sa place entre nous. Je l'observe en silence, attendant qu'elle redescende sur terre. Mais son regard bleu ne fait que traduire une certaine frustration et je ressens une légère fierté en voyant cela. Fierté qui s'entend facilement dans ma voix quand je répond à sa remarque. « Parfait, tu mérites d'être mise en valeur. » Encore du flirt, toujours un peu plus. Je suis prêt à passer à autre chose, à changer de conversation ou rechanter une chanson, mais il faut croire que Willow n'a pas tant apprécier ma dernière action. Elle se rapproche rapidement de moi et saisit mon visage en collant ses lèvres sur les miennes. Par pur instinct une de mes mains se posent sur sa nuque alors que je réponds au baiser, sans même y réfléchir. Il ne dure que quelques secondes, pas assez à mon goût mais pourtant elle se détache déjà, s'éloignant de moi pour se lever. Je ne peux que l'écouter alors que mon esprit essaie de comprendre ce qu'il vient de se passer. Je ne réponds pas à sa question, de toute façon je doute qu'elle me demande réellement ma permission. Willow n'a pas l'air d'être ce genre de femme, et c'est une bonne chose. Je la regarde, la suis des yeux alors qu'elle se prépare à sortir. Je me demande pourquoi elle a fait ça. Pourquoi est ce qu'elle m'a embrassé ainsi, alors qu'il n'y a que nous dans cette pièce. Je me demande surtout si elle regrette ce qu'elle vient de faire, si c'est pour cela qu'elle part si précipitamment. Pour une fois, au moins, je n'ai rien à me reprocher. Elle reprend la parole et cette fois je ne peux m'empêcher de rire, lui lançant un sourire amusé. « Oh c'est comme tu veux. Si tu fais un cauchemar mon lit est toujours ouvert. » Je lui adresse un clin d’œil avant de me redresser doucement. Finalement peut-être que ce baiser n'a rien changé, j'ai l'impression que les choses se passent étrangement bien entre nous, comme si nous n'avions pas vraiment besoin de parler pour nous comprendre. Comme si nous nous connaissions depuis des années. Je lui fais un signe de la main quand elle passe devant moi et la suis des yeux alors qu'elle franchit la porte. J'ai presque envie de me lever, de la rattraper et de sceller de nouveau nos lèvres ensemble. Mais je reste là, assis sur ce lit, parce que je sais bien que ça ne serait pas juste. Je ne peux pas lui faire subir ma frustration, elle mérite sans doute mieux. Son offre est déjà bien trop grande, trop généreuse et je l'ai prise sans me poser de question. Le moins que je puisse faire maintenant est de lui donner du temps, de l'espace. Peut-être une occasion de se défiler si elle le souhaite. Alors je reste assis, admirant la vue par la fenêtre, essayant déjà d'élaborer divers stratagèmes à mettre en place. Avec l'aide de Willow, je suis presque sûr d'arriver à quelque chose.
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
 
Enjoy [ft Logan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Springbreak :: Cancun :: L'hôtel-