Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 I used to be the one you chose ~ Charlen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 427 messages et j'ai : 225 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : .nephilim (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: I used to be the one you chose ~ Charlen   Sam 4 Mar - 18:18



I used to be the one you chose

Charlen & Logan

Le soleil, la mer, les palmiers, les filles en maillots de bain. Je ne sais pas exactement ce que je fais ici mais je suis presque sûr que c'est un paradis. Les vacances de printemps ont sonné à New York et la plupart des gens que je connais sont parties à Cancun. Entre Charlen, Judith et Édith il était presque évident que j'allais passer deux semaines tout seul. Et franchement, il en était hors de question. Il ne m'a pas fallu longtemps avant de réserver un billet d'avion et de m'envoler vers le Mexique, après tout, moi aussi j'avais besoin de vacances. Et qui sait, peut-être que l'inspiration musicale s'y cache ? Ma meilleure amie y est en tout cas, et c'est tout ce que j'ai besoin de savoir. Si elle ne m'a pas exactement invité à la rejoindre, je suis persuadé qu'elle sera heureuse de me voir. Ça fait longtemps que nous n'avons pas passé du temps ensemble, un bon moment, rien que nous deux, ne serait-ce que pour parler. La dernière fois que nous nous sommes vus, ça ne s'est pas passé très bien. J'aimerai mettre ça sur le dos du rhume qui me clouait au lit, mais ce ne serait pas très honnête de dire qu'il n'y avait que ça. Et pour ce qui est des autres activités qui n'incluent pas de discussion, ça fait encore plus longtemps, et il se peut que je sois légèrement frustré face à ça. Mais là, j'ai besoin de retrouver Charlen, ma meilleure amie, rien de plus. C'est exactement ce que j'essaie de faire en me baladant dans cet immense hôtel à sa recherche, scrutant chaque recoin à la recherche de ce visage que je connais si bien. J'ai laissé mes affaires à la réception, c'était peut-être une idée stupide mais je n'avais pas pris la peine de réserver une chambre. Charlen en avait une, et ce serait loin d'être la première fois que nous partagions un lit. Je sors du bâtiment, avec la chaleur qui fait je ne serai pas étonné de trouver l'ancienne danseuse près de la piscine, à exhiber son corps à qui veut bien le voir. C'est quelque chose qui m'énerve souvent chez elle et, en même temps, je suis bien trop heureux de pouvoir profiter de la vue avec les autres pour lui demander d'arrêter. Charlen n'est pas à moi, j'en suis conscient, je veux juste qu'elle soit un peu plus à moi qu'aux autres. Un sourire effleure mes lèvres à cette pensée et pourtant je ne me prive pas d'observer les corps féminins profitant du soleil, allongés sur des chaises longues. Une silhouette attire mon attention de l'autre côté de l'eau et cette fois-ci c'est un immense sourire que je ne peux refréner qui prend place sur mon visage. « Charlen ! » Elle se tourne vers moi et je lui adresse un signe de la main. Je fais rapidement le tour de la piscine, ça aurait sûrement été plus rapide de plonger mais je n'avais pas envie d'enlever mes vêtements. Et puis je compte bien prendre ma meilleure amie dans mes bras, et j'imagine déjà la tête qu'elle ferait si je la trempais dans mon étreinte. Arrivé à sa hauteur je lui lance un clin d’œil joueur qu'elle connaît comme étant ma signature. « Surpriiiise ! » Je suis heureux de la retrouver, et dans mon euphorie, je ne prends même pas la peine de lire la réaction sur son visage. Je m'approche d'elle et la saisis dans mes bras, attendant qu'elle montre la même excitation que moi.
©LittleJuice


@Charlen A. Dale :supergirl:


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: I used to be the one you chose ~ Charlen   Jeu 9 Mar - 23:31


I use to be the one you chose
Logan & Charlen
T’es encore hésitante. L’avion est arrivé il y a quelques heures déjà et tu te poses toujours la question de ce que tu fais ici. Tu n’es pas à ta place, tu serais sans doutes mieux à New-York. Mais il a suffit qu’Abel t’avoue vouloir venir pour que tu dises que toi aussi. Tu ne pouvais pas passer 15 jours loin de lui. Rien que d’y penser, tu te sens mal à cette idée. Avec Abel, tu découvres une nouvelle facette de ta personnalité, la jalousie et tu n’es toujours pas certaine d’apprécier ça. Alors assise sur un muret, au bord de la piscine, ton regard se balade sur toutes ces femmes à moitié nue. C’est à cause d’elles si tu es là, si tu es au Spring break. Tu refuses qu’elles puissent poser un regard ou une main sur l’homme de tes désirs. Et ça te tue ce genre de pensées inavouée. Le regard vague, tu es ramenée à la réalité par une voix qui t’interpelle et quand tu te retournes, tu ne sais pas vraiment quoi faire. Logan. Tu ne t’attendais pas vraiment à le voir ici. Oui peut-être que si ? Tu ne sais pas franchement. Il s’approche de toi et quand il te prend dans ses bras tu te crispes. Tu ne bouges pas, t’es immobile contre lui jusqu’à ce qu’il s’éloigne. Tu es encore loin d’être à l’aise avec ce genre de contact. Vraiment pas. « Désolée… je suis toujours pas très à l’aise. » Tu as aussi peur qu’Abel vous voit. Tu lui refuses ce genre de contact à lui, ou plutôt tu essaies de les rendre beaucoup plus simple, il attend que ça vienne de toi. Mais s’il te voyait dans les bras de Logan, tu as peur de ce qu’il pourrait se passer. « Je ne pensais pas te voir à Cancun ! » Sur le mur de pierre, tu reprends place une nouvelle fois, l’invitant à faire de même. Il peut facilement voir que tu n’ai pas au mieu de ta forme, tu dors très peu depuis ton agression même si tu es Abel. Tu essayes, mais c’est impossible. Les images te reviennent sans cesse. Elle te hante jour et nuit. Tu ne devrais pas avoir si peur de simple contact avec des personnes qui tu sais ne te feront jamais rien mais tu as conscience aussi qu’il te faudra du temps. « Alors tu te plais ici ? Tu as découvert ta chambre ? Tu es avec qui ? » Plusieurs questions d’un coup, tu cherches du mieux possible à faire disparaître ton mal être. Tu ne veux pas qu’il te pose trop de questions sur comment tu vas, tu te sens, tu n’es pas vraiment certain de ce que tu devrais répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 427 messages et j'ai : 225 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : .nephilim (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: I used to be the one you chose ~ Charlen   Dim 2 Avr - 11:28



I used to be the one you chose

Charlen & Logan

Sous le soleil flamboyant de Cancun je me sens bien. Encore un peu perdu puisque mon regard n'a pas trouvé ma meilleure amie mais je sais que ça ne saurait tarder. Mes yeux se baladent sur les corps à moitié nus et je ne peux pas dire que c'est désagréable d'avoir une telle vue. Pourtant une partie de moi se fiche complètement des femmes autour de moi, tant que je n'aurai pas mis la main sur celle que je cherche, je ne pourrai pas faire pleinement attention aux autres créatures se prélassant au soleil. À vrai dire, ces femmes vont peut-être attirer encore moins mon attention lorsque je serai avec Charlen. Elle a cette fâcheuse habitude de faire disparaître le monde entier, elle l'a toujours eu d'ailleurs. Mais je préfère passer un petit moment avec elle seule plutôt qu'une éternité sans elle. En entendant ces mots dans ma tête je les chasse immédiatement. Je ne peux pas penser comme ça, ce n'est pas ce qu'on avait décidé ou ce sur quoi on s'était mis d'accord. Je continue de chercher, inlassablement. Je sais qu'elle est là, quelque part. Je n'ai pas à chercher très longtemps, il me suffit de lever les yeux pour la voir, en face de moi, de l'autre côté de la piscine. Elle est songeuse, plongée dans ses pensées et si je n'étais pas si content de l'avoir finalement trouvée, je resterai là à la regarder. Mais je ne peux m'empêcher de l'appeler et de faire rapidement le tour de l'eau. Sans vraiment réfléchir je la prend dans mes bras et je ne réagis pas tout de suite à son corps crispé. Ce n'est que lorsque je m'éloigne d'elle que je réalise, et un air désolé prend place sur mon visage. « J'y avais pas pensé... Excuse-moi Cha. » Je passe un peu nerveusement une main dans mes cheveux bruns et prend place sur le muret à côté d'elle. Je ne comprend pas ce que je ressens et cette gêne qui s'installe. Elle est inhabituelle entre nous et je la déteste. Charlen brise rapidement le silence entre nous, elle est apparemment étonnée de me voir ici, et je la comprend. Quand elle m'avait dit partir de New York pour deux semaines, je ne lui avais pas dit que j'allais la suivre, je n'y avais même pas pensé sur le coup. Je lui lance un sourire, ne trouvant pas les mots. Je ne vais pas lui dire que si je suis au Mexique, c'est en grande partie pour elle. Je n'en ai pas le droit, pas maintenant. Alors je ne dis rien, je reste à côté d'elle à regarder les gens profiter de la chaleur et de l'eau, moi-même profitant de son corps près du mien. Les secondes passent et je sens les muscles de mon corps se détendre un peu. J'ai fait une erreur en la prenant dans mes bras mais cela ne veut pas dire que j'ai ruiné toutes nos vacances. Je prend une inspiration mais celle-ci se bloque lorsque j'entends à nouveau la voix de ma meilleure amie. J'ai l'impression que l'hôtel tourne autour de moi et je me sens comme le plus parfait des idiots. Je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas comment réagir. Une part de moi veut dire de ma stupidité et l'autre veut crier sur Charlen. Au fond je suis blessé, je me sens rejeté par la personne la plus importante de ma vie. Mais je ne dis rien encore quelques secondes. Je peine à afficher un visage neutre, sans expression et je la regarde péniblement. « Je viens juste d'arriver tu sais, je n'ai pas encore visité ma chambre. » Parce que je pensais partager la tienne. Des mots que je ne peux pas prononcer. Presque inconsciemment je m'éloigne d'elle, je me décale légèrement sur le muret et me passe une main sur le visage. J'essaie de cacher du mieux que je peux mes sentiments, mais peut-être qu'elle arrive à les percevoir. Quelques mois plus tôt elle aurait pu en tout cas, maintenant j'ai l'impression que tout a tellement changé que nous nous connaissons à peine. Brusquement je me lève, ne supportant plus d'être assis si près d'elle. Je fais quelques pas, tournant en rond, essayant de trouver quoi dire. Puis je me poste devant elle, admirant ses cheveux bleus et son visage que je connais par cœur. « Et toi alors ? Tes colocs sont sympas ? » De la curiosité malsaine. Je ne veux pas savoir, j'ai bien trop peur de la réponse. Mais il faut que je sache. Il faut qu'elle me dise pour qui est ce que je passe au second plan.
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: I used to be the one you chose ~ Charlen   Lun 10 Avr - 20:19


I used to be the one you chose
Logan & Charlen
Tu es hésitante, mal à l’aise. Les contacts tu les fuis depuis ton agression. Ca te rappelle trop de mauvais souvenir même s’il s’agit de ton meilleur ami et que tu as confiance en lui. Mais c’est plus fort que toi, tu t’éloignes et baisses le regard, un sourire timide sur les lèvres. Ca ne te ressemble pas, c’est pas toi ça, du moins pas l’ancienne Charlen. Il s’excuse, tu relèves la tête pour le regarder et lui montrer que ce n’est pas grave. Que c’est pas si important et que ça vient de toi. Tu le sens nerveux, sans trop savoir pourquoi et c’est toi que ça met un peu plus mal à l’aise. Ca vous ressemble pas d’agir comme ça. Il n’y a jamais eu de tabou entre vous, encore moins depuis la première fois où vous avez couché ensemble mais aujourd’hui, tout semble différent, tout est changé et tu ne sais pas quoi en penser. Tu sais déjà que tu n’aimes pas, comment pourrait-il en être autrement. Tu veux simplement pas le perdre ton meilleur ami, ça fait trop d’années que vous vous connaissez pour laisser ça arriver. Il s’éloigne, tu grimaces. Tu as l’impression de ne plus savoir comment faire avec lui. Tu ne sais plus quoi faire pour le garder parce que tout ce que tu fais avec tes réactions à la con, c’est le garder éloigné de toi et tu ne veux pas qu’il le prenne contre lui. C’est toi qui va mal, tu es le problème, pas lui. Voulant changer de sujet, tu lui demandes s’il a eu le temps de visiter sa chambre, de voir un peu les alentours. Sa réponse me fait sourire. Oui je le précipite sans doutes un peu trop. « Pardon alors, je pensais que tu avais eu un peu le temps ! » Toi tu l’as eu. Plus ou moins. Tu as vu ta chambre, ton lit que tu vas partager pendant quinze jours avec Abel. Enfin ça, c’est devenu une habitude pour vous de dormir ensemble. Une habitude qui te plait de plus en plus et tu n’as vraiment pas hâte de rentrer à New-York pour retrouver ton appartement même si Vlad te manque parfois. Vos soirées rien que tous les deux, à ne rien faire, tu y as pris goût comme tu as pris goût aux bras d’Abel pour t’endormir le soir. Il te demande alors si tes colocs sont sympas, et c’est le malaise. Qu’est-ce que tu peux lui dire ? Qu’est-ce que tu dois lui dire surtout sans qu’il ne s’énerve ou ne se vexe ? « Disons, que je ne suis pas venue ici seule. » Tu tritures quelques instants tes doigts avant de relever ton regard sur lui pour le fixer attentivement. « Je suis ici avec Abel. On est dans la même chambre tous les deux et… enfin voilà. » T’es gênée, tu sais plus quoi faire, quoi dire. Tu attends juste une réaction de sa part face à cette nouvelle.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 427 messages et j'ai : 225 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : .nephilim (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: I used to be the one you chose ~ Charlen   Sam 27 Mai - 11:16



I used to be the one you chose

Charlen & Logan

Le temps passe étrangement lentement et je me retrouve mal à l'aise face à cette meilleure amie que je connaissais par cœur. Nous sommes assis sur ce muret, trop éloignés l'un de l'autre et je ne sais pas quoi faire pour réduire cette distance. Je ne veux pas la brusquer, la blesser, je sais par quoi elle est passée récemment et je m'inquiète pour elle, il ne peut pas en être autrement. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement alors que Charlen est si fragile, elle qui est toujours forte d'ordinaire. Je finis par me lever, faire quelques pas sur place. Je ne sais pas ce qu'il me prend, je ne comprends pas pourquoi je réagis ainsi, pourquoi je suis aussi perdu avec elle. Peut-être parce que ces derniers temps on se s'est pas vu autant que d'habitude ? Peut-être parce qu'elle passe tout son temps avec un autre homme et que je cache ma frustration en couchant avec toutes les filles qui sont sur mon chemin, ou presque. Je la fixe, elle et ses cheveux bleus, ses traits fins que je connais par cœur, ses lèvres que je tenterai peut-être d'embrasser si nous étions seuls. Mais le souvenir de ses muscles tendus dans notre étreinte me refroidi et je me contente de lui poser une question, qui pourrait sembler anodine bien que nous savons tout deux qu'elle ne l'est absolument pas. J'observe tout chez elle, avide du moindre geste qui pourrait la trahir et malheureusement ils sont nombreux. Je la voix triturer ses doigts et je sais que c'est mauvais signe, qu'il y a quelque chose qu'elle n'ose pas me dire. J'attends, je lui laisse le temps de trouver ses mots pendant que la température de mon corps monte légèrement. Je passe une main dans mes cheveux, impatient et nerveux. Je voudrais détourner mon regard d'elle, scruter l'endroit pour trouver une distraction, n'importe quoi pour me faire oublier la discussion que nous sommes en train d'avoir. Pour effacer cette gêne entre nous. On pourrait croire que nous nous connaissons à peine, que nous sommes deux inconnus qui parlent pour la première fois. Finalement elle fixe ses yeux dans les miens et je sais qu'il est trop tard pour faire diversion, pour changer de question ou dire que c'est pas important. En entendant ses mots je pourrai jurer que mon cœur s'est arrêté et je ne peux faire autrement que de la fixer d'un regard vide. Je ne sais pas quoi dire, quoi faire, je suis complètement perdu. J'ai envie de crier, de m'énerver, de lui demander des explications et pourtant je sais que je n'en ai pas le droit. Elle et moi nous ne sommes rien. Des meilleurs amis, certes, mais cette position ne m'a jamais donné le droit de juger ses fréquentations. Alors je réprime un soupir et lui adresse un sourire forcé, hypocrite. « C'est cool Cha, content de voir que t'a un copain maintenant. » Je ne peux pas la regarder alors que j'emploie ce ton sec et froid. Je veux partir, faire demi-tour, voire retourner à New-York sur le champ et oublier toute cette histoire, mais je ne peux pas. J'essaie de garder mon calme, d'être cet homme posé qui ne se prend pas la tête pour si peu. Je balade mon regard autour de la piscine, essayant de passer à autre chose, mais c'est quelque chose d'impossible à faire. « En fait tu sais quoi ? C'est pas cool. Ce gars débarque de nul part et soudainement il passe son temps avec toi ? Il t'accueille chez lui quand ça ne va pas, il part en vacances avec toi... Tu trouves pas ça louche ? » Je parle vite, elle peut facilement sentir la colère qui monte en moi. Le blâmer lui, c'est plus simple que lui en vouloir à elle. Je ne le connais pas et je peux le critiquer comme bon me semble, l'insulter autant qu'il me plaît. Parce que je ne peux pas crier sur Charlen. Je ne peux pas lui dire que tout ça me fait mal, que ça me blesse qu'elle passe plus de temps avec lui qu'avec moi, que ça me rend fou qu'elle passe deux semaines à la plage avec lui et que ça ne changerait absolument rien pour elle si j'étais resté à New-York. « C'est un bon coup au moins ? » Mon regard plein de défi lance des éclairs. Je sais que je vais peut-être trop loin mais là, je n'en ai plus rien à faire.
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: I used to be the one you chose ~ Charlen   Ven 9 Juin - 17:52


I used to be the one you chose
Logan & Charlen
Le problème de ta relation avec Logan, c’est qu’elle est néfaste. Elle n’est bonne ni pour l’un, ni pour l’autre. Tu le sais depuis longtemps que ça ne peut pas continuer à marcher éternellement et pourtant, tu t’enfermes dans cette relation sans vouloir t’en dégager. Dix-huit ans. Plus ou moins dix-huit ans que tu passes ton temps, tes journées avec Logan. Y’a jamais rien eu pour vous séparer alors aujourd'hui qu’Abel a prit une place vraiment importante dans ta vie sans que tu ne le veuilles vraiment, tout devient plus compliqué. Tu ne sais pas vraiment les mots que tu dois utiliser. C’est difficile, compliqué d’imaginer la réaction que va avoir ton meilleur ami. Alors tu joues la franchises, tu ne dis pas tout, juste le strict minimum. Et tu regrettes. Une grimace se forme sur tes traits, les déformant légèrement quand tu entends ses mots. « C’est pas mon copain. » Une réponse au tac au tac. C’est la seule chose dont tu es certaine dans cette histoire. Abel n’est pas ton copain. Tu ne sais pas vraiment ce qu’il est. Un ami avec quelques avantages, c’est ce que tu te dis du moins et jusque là et ça te va plutôt bien comme explication. Et si Logan en était resté là, tu aurais été ravis de changer de sujet, de penser, de parler d’autre chose mais c’est sans compter sur la jalousie maladive de ton meilleur ami. Une jalousie qui te bouffe littéralement et il ne l’a toujours pas compris. « C’est quoi le problème Logan ? Que je puisse m’attacher à un homme, que je passe du temps avec lui, que je sois venue ici avec lui ou justement que ça ne soit pas avec toi ? » Tu le mets devant le fait accomplis. Tu as besoin de savoir ce que c’est que le fond du problème de cette jalousie. Quand il est comme ça, tu le détestes, tu ne le supportes pas et c’est pas faute de lui avoir déjà dit. Ce qu’il doit comprendre avant tout c’est que tu es grande, tu fais absolument ce que tu veux, que ça lui plaise ou non, quitte à faire des erreurs. « J’en ai marre de ta jalousie. J’en peux plus Logan, tu comprends ? » Tu hausses le ton, tu en as un peu rien à faire d'être au bord de la piscine et que tout le monde puisse vous voir. Tu arrives simplement à saturation. Un rire franchit tes lèvres, un simple éclat en réponse à sa question. « Si tu veux tout savoir, c’est le meilleur coup que j’ai jamais eu. » Une énième provocation. Tu sais que les hommes n’aiment pas savoir, entendre qu’il y a mieux qu’eux au lit et dans d’autres circonstances, jamais tu n’aurais fait ce genre de remarque mais là il t’a un peu trop cherché. Debout devant lui, tu secoues un instant la tête pour te tourner face à la piscine et observer les gens qui s’amusent déjà et qui semblent se plaire ici. Eux au moins ils sont bien partis pour passer un bon séjour et c’est tout ce que tu leur souhaites. « Tu me penses vraiment si stupide pour venir ici avec un homme qui s’en fou de moi ? Qui n’est là que pour me sauter de temps en temps quand il le veut bien ? Il ne m’a pas touché une seule fois depuis mon agression, il n’a même pas essayé, alors essaye de te dire, de te mettre en tête que le soucis puisse venir de toi. » Le ton employé est bien plus calme et posé. Il est partagé entre de la tranquillité et de la déception surtout.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 427 messages et j'ai : 225 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ben Barnes et je crédite : .nephilim (ava) & Lilousilver (sign)

MessageSujet: Re: I used to be the one you chose ~ Charlen   Mer 21 Juin - 0:36



I used to be the one you chose

Charlen & Logan

J’ai l’impression de vivre la même conversation, encore et encore. Chaque fois que je parle avec Charlen, on fini par parler d’Abel et le ton monte. Parce que je ne sais pas qui il est, parce qu’elle est trop attaché, et je ne supporte pas ça. Je la sens s’éloigner un peu plus de moi, à chaque mot, à chaque rencontre. Je fais du sur place près de cette piscine, devant ma meilleure amie. Je me demande comment on en est arrivé là, ce qui s’est passé entre nous pour qu’on soit sur le point de se crier dessus, en public. Où sont passés les baisers volés et les frôlements de mains ? Les moments où nous étions si proches que l’on ne faisait presque qu’un. Ils me manquent. Peut-être que c’est justement pour les retrouver que je suis venu ici, que j’ai quitté le pays pour la retrouver. Je ne pensais pas que ça pourrait nous séparer encore plus. Les mots qui quittent nos bouches sont secs, violents. La plupart ne veulent rien dire, on ne les pense sûrement pas. Nous en sommes à un point où on veut juste blesser l’autre, pour montrer qu’on ne va pas bien, qu’on n’accepte pas la situation dans laquelle nous sommes. Et ça marche. Je voudrais pouvoir sourire à sa réponse, être heureux du fait qu’elle me dise franchement qu’ils ne sont pas ensemble, mais je sais que ce n’est pas vrai. Ils ne sont pas en couple, ça ne veut pas dire qu’il ne se passe rien entre eux. Alors je ne dis rien, je ne répond pas à ces trois mots qui devraient me faire plaisir, parce qu’ils ne sont pas assez. Ce ne sont pas les bons mots, pas ceux que je voudrais entendre, ceux qui me brûlent la langue depuis des semaines maintenant. Ou peut-être des années. En réalité, ces mots me gênent, parce qu’ils ne veulent rien dire. Cet homme n’est pas son copain, ce n’est qu’un ami, avec qui ça va un peu plus loin. Mais moi aussi je n’ai été que ça, un ami avec qui elle partageait un lit de temps en temps. Un ami avec qui elle se laissait aller, dans toutes situations. Un ami qui en avait marre de cette place, qui voulait plus. Alors mon silence ne dure pas. Bien trop vite je reprends la parole, sans vraiment réfléchir à mes mots. La réaction de Charlen ne se fait pas attendre et son ton me surprend, me stoppe dans mes pas pressés qui ne bougent pas. Je reste muet pendant quelques secondes, fixant ma meilleure amie, ne sachant pas exactement quoi lui dire. J’écoute ses mots, ses paroles qu’elle a déjà utilisé avec moi. « Et qui te dit que c’est de la jalousie Cha, hein ? Peut-être que je suis comme ça avec toutes les personnes qui sont importantes pour moi. C’est pas moi le problème, c’est nous, ce qu’on est devenu. Un jour on est tout l’un pour l’autre et le lendemain on est deux inconnus ? » Je m’énerve, ma voix se fait plus forte et les mouvements de mes mains plus amples. Je n’arrive pas à trouver les mots juste, à trouver la façon de formuler mes idées pour lui faire comprendre ce que je ressens. Alors je continue, comme un idiot, à poser les questions auxquelles je ne veux pas de réponse. Elle démarre immédiatement, riant de la question qui va me blesser plus que les autres. Une grimace se force sur mon visage et je lui crache des mots à la figure, sans prendre le temps de les mâcher avant. « Eh bien c’est une bonne chose que ce soit le seul coup que tu ais à partir de maintenant. » Je lui jette un regard noir en attendant une autre réponse, mais je sais déjà que ma répartie n’était pas excellente. Elle me pousse à bout, et je perds tous mes moyens. Le pouvoir que Charlen a sur moi est immense et j’ai parfois l’impression qu’elle ne s’en rend même pas compte. Elle reprend la parole, plus doucement, plus calmement. Mon cœur s’est presque arrêté, je n’arrive plus à respirer. Je la regarde, sans même cligner des yeux, j’attends de voir si elle va dire autre chose ou non. Inconsciemment je secoue la tête, presque imperceptiblement. Le temps n’avance plus et pourtant les mouvements que j’esquisse sont rapides, sûrement pour ne pas que Charlen les stoppe avant que je ne puisse les achever. Je fais rapidement quelques pas vers elle et prend son visage entre mes mains. Je ne fais que poser mes lèvres sur les siennes, délicatement, comme si elle n’était qu’une légère fleur. C’est un baiser doux, tendre, presque inexistant tellement la pression de mes lèvres sur les siennes est infime. Je l’embrasse parce que c’est tout ce que je peux faire, ce qui me semble le plus logique. C’est comme ça qu’on évite les conflits, un baiser pour se faire taire, un autre pour se faire parler. Il ne dure que quelques secondes, presque pas assez pour qu’elle se rende réellement compte de mon geste. Puis je me recule, lentement, lâchant son visage et laissant retomber mes bras sur mes côtés. « Dis moi ce que tu veux que je fasse Cha. Si tu veux que je parte, que je disparaisse de ta vie… » Ma voix est faible, ce n’est qu’un chuchotement et pourtant mon ton est sérieux. Je suis sincère, pour une fois je pense réellement mes mots. Charlen est ma meilleure amie et je ferai tout pour elle, j’irai jusqu’à m’effacer pour la rendre heureuse. Je fais encore quelques pas pour mettre de la distance entre nous, je sens que mes yeux s’humidifient mais j’essaie de ne pas y faire attention. « Je vais faire un effort, essayer de changer. Mais c’est dur de te voir avec quelqu’un d’autre. » Plus de cris, plus de disputes. Je veux juste qu’elle comprenne et comprendre moi aussi. Je voudrais qu’on remonte le temps, qu’on redevienne nous, mais je sais que c’est impossible. Alors je tente de travailler sur ce qui est possible de changer.
©LittleJuice


❝ Give Me Truth ❞
There aren't two versions of me. There's only one. And I think when I discover who I am, I'll be free. ★The joy of life comes from our encounters with new experiences, and hence there is no greater joy than to have an endlessly changing horizon, for each day to have a new and different sun.
Revenir en haut Aller en bas
 
I used to be the one you chose ~ Charlen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Springbreak :: Cancun :: L'hôtel-