Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 When the roommate is a friend (Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 149 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Money Honey pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: When the roommate is a friend (Iris)   Dim 5 Mar - 1:43

When the roommate is a friend

Ft. Iris E. Gohar

Le Spring break. Le dernier endroit auquel tu aurais pensé te rendre un jour. Quand tu étais encore à Monaco, tu en as souvent,très souvent entendu parlé. Mais c’était bien avant de déménager pour New-York. Dans la grosse pomme, un peu tout était devenu possible pour toi. Tout a pris une autre dimension, tu te permets beaucoup plus de choses d’ailleurs. C’est bien pour que là, à l’heure actuelle, tu te trouves dans le hall de l’hôtel Riu. L’hôtel où tu vas résider durant tout le Spring Break. Tu relèves légèrement tes lunettes de soleil pour les laisser reposer sur ta tête. Ton regard se perd sur la décoration, tu découvres le lieu et tu ne peux nier apprécier ce que tu vois là. L’avion a atterri il y a peu, tu n’as pas perdu de temps pour venir à l’hôtel, tu n’avais pas grand chose à faire en ayant ta valise à la main. A la réception tu donnes ton nom, on te regarde un instant avant de te donner une clé et un numéro. La réceptionniste fait venir quelqu’un qui arrive presque aussitôt, tu lui laisses porter ta valise, le regard haut, tu le suis dans l'ascenseur. Tu gardes le silence, tu penses à tout. Comment ça serait vu si on savait que la petite princesse que tu es se trouve dans ce lieu de débauche. Tu sais comment ça se passe, c’est sans doutes ça qui te fait aussi un peu peur. Un long soupire quitte tes lèvres alors que le bruit distinctif de l’ascenseur qui arrive se fait entendre. Tu souris, tu le suis jusqu’à arriver devant une porte qui semble être celle de ta nouvelle chambre. Tu le remercies et il repart. Tu en profites pour ouvrir la porte et pénétrer dans ton nouveau lieu de vie. C’est simple, grand et ça te plait, c’est ce qui compte. Tu t’avances un peu plus jusqu’à te figer en apercevant une jeune femme que tu connais bien. Iris ? Son nom quitte tes lèvres et en l’entendant, elle se retourne pour te regarder. Son sourire est visible quand elle remarque ta présence. Tu ne t’attendais pas vraiment à la voir ici. Tu pensais plus cohabiter avec quelqu’un de ton âge mais tu es aussi rassurer, elle t’aidera si tu te sens perdue, t’empêchera aussi de faire des conneries probablement. Tu es bien la dernière personne que je m’attendais à voir ici ! Tu laisses ta valise dans un coin pour t’approcher d’elle et la prendre dans tes bras. Tu es toi aussi venue profiter du soleil mexicain ? Une façon détournée de savoir si elle est ici pour surveiller ses élèves ou simplement pour profiter.
©LittleJuice
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Mer 8 Mar - 15:14

When the roommate is a friend
— with @Charlotte A. De Hanovre


Tu as longuement pesé le pour le contre. T’étais même sur le point d’attraper une fleur et de déchirer ses pétales tout en répétant des “j’y vais, j’y vais pas”. Tu as non seulement dépassé l’âge pour ses conneries mais en plus tu aimes beaucoup la nature pour la détruire. Voilà ce qui te donne une excellente raison pour y aller. Ton amour pour la découverte mais aussi ton envie de la revoir. C’est ça, tu voudrais la revoir, Zoé, tu voudrais l’observer évoluer dans un autre cadre que celui de l’université. Lorsque t’avais vu son prénom inscrit dans la liste des étudiants participants au Spring Break, t’avais su que c’est ce qui te manquait pour prendre une décision. Aussitôt, t’avais réservé ton billet, ta chambre d’hôtel et dès que tu es rentrée chez toi, tu as préparé tes valises pour partir à Cancun. C’est étrange à dire mais tu as visité les quatre coins du monde mais jamais tu as eu l’idée d’aller sur le territoire mexicain. A peine arrivée que la chaleur panse ta peau en quête de tiédeur. T’avais suivi les quelques professeurs qui s’étaient rendus pour arriver à l’hôtel choisis par l’administration. Riu. Un somptueux cinq étoiles franchement mirifique. Tu mets un moment pour regarder la décoration non sans sourire ensuite à la réceptionniste qui te donne la clé vers ta chambre. Tu n’attends pas qu’on vienne récupérer ta valise, tu t’en occupes toute seule, indépendante comme tu es. Dans la chambre, tu la poses sur un lit que tu choisis ensuite sors dans la terrasse. Tu fermes les yeux et apprécies pendant de longues minutes l’air chaud te lécher le visage. C’est agréable. Ce changement, tu en as besoin. Tu comptais en profiter encore un peu quand la porte s’ouvre sur « Charlotte ? Ca alors ! » La surprise se lit sur vos deux visages. C’est vrai que tu as oublié de demander le nom de ta colocataire pensant à une de tes collègues. Mais finalement, tu préfères largement la delta à quelqu’un d’autre. Quand elle te prend dans ses bras, tu fais la même chose sans arrêter de sourire et de rire à ses mots. « Oui ! Disons que pendant mes années d’études je n’ai jamais fait de Spring Break alors je compense maintenant. » Tu la relâches mais tu lui prends la main pour lui faire visiter la terrasse. Ton nouveau coup de coeur. « C’est beau hein ? On va en profiter un max. » Dis-tu rêveuse, les yeux tournés vers la piscine déjà occupée. « Tu vas bien sinon ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 149 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Money Honey pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Jeu 16 Mar - 2:32

When the roommate is a friend

Ft. Iris E. Gohar

Iris, la professeur mystérieuse qui traine bien souvent dans la résidence des delta, ta confrérie sans pour autant que tu oses lui demander pourquoi. c’est sa vie après tout même si tu restes curieuse de connaître sa motivation à passer son temps libre parmi les étudiants. La surprise passée, tu t’approches d’elle pour la serrer contre toi, ravie de découvrir qu’elle sera ta colocataire pour les quinze jours de folies qui arrivent. T’es contente, curieuse à la fois. Tu t’étais mise en tête que le Spring break était réservé aux étudiants mais visiblement tu avais tort pour ton plus grand plaisir. Je vois. Si pendant ses études elle n’avait pas eu l’occasion de participer à ces festivités, tu comprends qu’elle veuille se rattraper et tu feras de ton mieux pour l’aider à se changer les idées. Être ici, c’est pas seulement faire la fête pour toi, c’est aussi pouvoir partager de nouvelles aventures avec des amis et aussi s’en créer de nouveau, c’est bien ce que tu comptes faire ici. Quand elle te lâche enfin, elle se saisit de ta main pour t’attirer sur la terrasse où elle se trouvait quand tu es arrivée. La vue est magnifique, tu ne t’en lasseras jamais. Si un jour tu rentres et que tu sais pas où me trouver, cherches ici en premier, je vais y passer une grande partie de mon temps je pense. Ici, tu pourrais peut-être te laisser et essayer de composer. Ca serait une première pour toi mais le lieu, la beauté de ce paysage et de cette mer à perte de vue se prête à merveille pour ce genre d’exercice. Je suis angoissée à l’idée de vivre mon premier Spring break. Mais je vais bien. J’ai peut-être un peu peur que mon âge soit un problème ici aussi. Du haut de tes dix-huit ans, tu as peur que tout ne te soit pas accessible. Tu as bien gardé la fausse carte d’identité faites par Claudia à l’occasion de l’une de vos sorties mais tu n’as pas vraiment envie de t’en servir ici. Et toi alors ? Comment tu vas ? A Columbia, tu ne peux pas vraiment te permettre ce genre de contact avec elle. Elle est professeur après tout et tu n'es qu'une élève. Mais tu l'apprécies, beaucoup. Elle a toujours les mots quand tu te sens mal pour te redonner le moral et te faire aller mieux. Sa façon d'être présente pour toi que tu apprécies énormément et tu restes certaine qu'ici, dans c monde que tu ne connais pas, elle te sera aussi d'une grande aide.
©LittleJuice




I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Mer 29 Mar - 21:36


When the roommate is a friend
— with @Charlotte A. De Hanovre

Tu ne t’étais pas attendue à voir Charlotte dans la même chambre que toi. En même temps c’est une étudiante et sa présence est bien plus légitime que la tienne. Et pour être honnête, tu préfères que ce soit elle qu’une collègues aigrie par l’âge, venue ici rien que pour espionner les jeunes êtres en quête d’amusement et de relaxation. Les partiels arriveront juste après le spring break et de ton côté, tu voudrais qu’ils s’amusent au maximum avant les complications. « Je saurai où chercher dans ce cas ! » Tu as fait la connaissance de Charlotte dans la maison des delta. Si au début, tu ne venais que pour voir Zoé, le sourire réconfortant de Charlotte t’avait donné une autre raison. C’est un peu la petite soeur que tu n’as jamais eu. Une petite princesse qui veut se donner l’image de la petite hautaine alors que toi, tu as vu au delà des apparences. Sa façon de s’adresser à toi, sa facilité à nouer un contact avec toi, t’ont permis de comprendre qu’elle a besoin d’un soutien adulte et tu es ce guide spirituel. Du moins, c’est le rôle que tu voudrais acquérir. A ses mots, tu la regardes alors que tu te penches légèrement vers elle, collant ton épaule à la sienne comme si tu es sur le point de lui révéler un secret d’état. « La loi de vingt et un, n’existe qu’au états unis. Dans le monde entier, tu es majeure et vaccinée. » Ce qui veut clairement dire qu’elle a l’âge pour boire et s’amuser comme tous les autres étudiants. Tu lui fais un clin d’oeil complice alors que tu souris de toutes tes dents. Tu as eu dix huit ans et tu sais qu’à cette époque, tu as tout essayé. Tu comprends son envie de ne pas rester en laisse et tu es prête à l’aider pour ça. « Mais avec modération hein, le but ce n’est pas de te rendre malade non plus. » Tu éloignes tes cheveux volumineux de tes yeux et les glisses sur ton épaule droite alors que tu regardes au loin, soupirant d’aise. « Je me sens bien. Je me tâte de voir les autres professeurs mais … je ne suis pas certaine d’être dans le même délire qu’eux. » Dis-tu tout en faisant une petite grimace. Tu ne dénigres pas les autres mais par rapport à eux, tu es plutôt jeune et tu veux profiter de ton séjour. « Tu as vu tes camarades ? » Et là, LA question te brûle les lèvres. « Tu connais Zoé ? Étudiante en art et delta aussi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 149 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Money Honey pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Mer 5 Avr - 13:19

When the roommate is a friend

Ft. Iris E. Gohar

Si en arrivant ici tu étais angoissée, tout ceci c'est bel et bien du passé. Parce que tu sais maintenant que tout se passera bien. Tu es avec Iris. Tu n'es pas seule dans l'inconnu mexicain et c'est tout ce dont tu avais besoin. Tu lui confie malgré tout ta peur que ton âge soit un problème. A dix-huit ans c'est jamais évident tu es bien placée pour le savoir. Mais sa réponse te fait rire. Si au États-Unis il te faut attendre encore trois ans pour être majeure pour le reste du monde tu peux faire ce que tu désires. Rassurant puis que tu peux désormais oublier la présence de la fausse carte d'identité faite par Claudia. Une carte que tu aurais sans doutes utilisé s'il avait été nécessaire. Promis je ferais attention. Puis tu es là pour m'arrêter si je vais trop loin n'est-ce pas. Tu lui adresse un clin d'oeil et reportes ton attention sur l'horizon, sur le soleil qui déjà se couche. On est bien oui. J'ai l'impression qu'ici, tout est possible. Tu laisses reposer ta tête contre son épaule en soupirant de bien être. Tu n'as pas vraiment encore eu le temps de voir grand monde, tout ce qui comptait c'était pouvoir te poser quelques instants avant de profiter de la soirée. Tu verras bien quand tu en croiseras. Te prend pas la tête pour ça. Et au pire ils savent pas ce qu'ils ratent ! Tu ris. Un rire franc qu'il n'est pas donné à tout le monde d'entendre mais avec Iris, tu n'as aucune pression, il n'y a rien qui puisse te déranger et c'est ce que tu aimes dans votre relation. Un sourire en coin prend place sur tes lèvres quand elle te demande si tu as vu des membres de ta confrérie. Un sourire taquin quand elle confirme tes doutes quant à sa présence si souvent chez les delta. Zoé Wayne si tu ne te trompes pas. Tu veux dire celle que tu dévores du regard quand elle est dans les parages ? D'ailleurs la discrétion… va falloir revoir ça jeune fille. Un nouveau rire quitte tes lèvres. Tu n'as pas de mal à imaginer la tête que tu as avec cet air faussement outré. Tu nas pas de leçon à lui donner, loin de là même mais tu ne peux pas vraiment cacher que ça t'amuse cette situation. Et donc non je suis désolée je n'ai pas vu Zoé. Peut-être être ce soir à la soirée. On y va ensemble d'ailleurs ? Tu auras sans doutes bien besoin d'elle pour te repérer et aussi pour enfin te décider sur quoi porter.
©LittleJuice




I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Jeu 6 Avr - 19:51

When the roommate is a friend
— with @Charlotte A. De Hanovre

Si quelqu’un d’autre t’as entendu, tu seras sûrement dans la merde. Toi, tu ne te formalises pas ; Charlotte a besoin de s’amuser. Si elle est venue au Spring Break c’est principalement pour cette optique. Tu sais que si son âge ne lui permet pas de faire grand chose du moins légalement sur le territoire américain, dans le monde entier, elle est reconnue comme une personne responsable. Toujours aussi taquine, tu souris alors que tu murmures. « Donc tu peux donner tes vrais papiers, pas la fausse carte d’identité. » A son expression, tu éclates de rire alors que tu poses un regard tendre sur elle dans le seul objectif de la rassurer. « J’ai eu dix huit ans aussi tu sais. » Toi, même si tu avais une fausse carte, tu n’as pas eu le temps de l’utiliser. A cette période, tu voulais coûte que coûte intégrer l’armée afin de rendre ta défunte mère, fière de toi. A peine la majorité acquise, tu as été acceptée à West Point pour ta formation. Là, tout est loin, là, tu es posée même si tu ne regrettes aucunement tes choix. La jeune femme te dit qu’ici tout est possible. Tu ne peux qu'acquiescer, consciente que quinze jours de bonheur vous attendent. Tu imagines déjà la beauté de la plage ainsi que les cocktails exquis qui te donnent déjà l’eau à la bouche. Certainement, vous allez vous amuser avant que les choses sérieuses ne commencent réellement. Haussant les épaules, tu refuses de penser aux autres professeurs. Après tout, tu n’es pas là pour eux mais principalement pour toi. Pour Zoé aussi. « Tu es adorable toi. » Dis-tu avant de pâlir à ses mots. Elle a compris. Malgré son jeune âge, elle a compris que tes visites chez les delta n’étaient pas anodines. Tes regards multiples vers la jeune artiste aussi. Tu ignores comment réagir, te contentant d’avoir une expression surprise avant de te détendre directement suite à son sourire. « Moi qui pensais avoir être très discrète pourtant. » Tu ne peux t’empêcher d’avoir un rire sonore. Tu aurai pu être honteuse mais tu ne l’es pas du moins, pas avec Charlotte. Tu sais que cette jeune femme ne te juge pas, jamais. « Et bien oui, on va faire la fête qu’est ce que tu crois ! Comme ça, je surveillerai tes arrières. » Dis-tu non sans lui faire un clin d’oeil, te perdant ensuite dans l’horizon. « Et toi alors dis moi. Y a quelqu’un dans ta vie ? Des vues sur quelqu’un ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 149 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Money Honey pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Dim 9 Avr - 19:02

When the roommate is a friend

Ft. Iris E. Gohar

Avec Iris, tu peux parler librement et c’est ça qui te plait le plus. Mais quand tu entends sa remarque sur le fait d’avoir des faux papiers. Il faut croire que tu es beaucoup plus prévisible que tu ne l’aurais cru. T’as un sourire crispé qui s’affiche. Parce que tu ne sais pas ce qu’elle va te dire, si elle va te faire un reproche ou quelque chose dans ce goût là. Finalement, tu soupires. Oui elle a eu dix-huit ans elle aussi. C’est… une delta qui me l’a fait faire. Parce qu’elle m'entraîne souvent dans ses sorties enfin… tu vois. Gênée, tu passes ta main dans tes cheveux avant que vous n’abordiez un autre sujet. Non tu n’as pas encore pu voir voir grand monde. Quand elle te parle de Zoé, tu souris. Tu sais très bien pourquoi elle te demande ça. Tu as beau être jeune, tu n’es pas non plus totalement stupide. Tu lui fais une remarque quant à son manque de discrétion. C’est toi, elle ne craint rien elle le sait mais tu préfères ne pas imaginer ce qu’il pourrait se passer si un autre étudiants avec de moins bonnes attentions s’en rendait compte, ou même un professeur. Non tu ne veux pas imaginer ce qu’elles risquent toutes les deux. Tu sais que je ne te juge pas Iris. Sur tes lèvres, tu as un sourire rassurant. Juger ce n’est pas ton genre, tu as bien d’autre chose à faire. Mais tu as l’impression que ce n’est pas forcément le bon moment pour parler de ça. Alors après un dernier sourire, tu lui demandes enfin si ce soir, elle compte aller à la soirée. Toi tu hésites encore. Tu as peur de ne pas être à ta place, pas le premier soir du moins. Mais tu en viens à rire doucement quand elle t’inclut dans sa réponse. Comme si j’avais besoin d’être surveillée voyons. Je suis quelqu’un de très sage tu sais ! Ca c’est une évidence. Jamais un pas de travers, toujours la princesse parfaite de papa-maman. Et tu sais déjà que si des photos paraissent, tu auras le droit à un coup de téléphone visant à te reprocher tes écarts de conduite. Pourquoi toi alors que tu as deux autres soeurs ici aussi ? Tu te demandes bien. Quand tu te replaces face à l’horizon, les yeux fermés, tu profites de l’air sur ton visage pour prendre une grande bouffée d’air frais. Tu laisses un fin sourire naître sur tes lèvres à sa question. C’est pas quelque chose que tu te demandes. Tu n’arrives pas à voir plus loin que ta petite personne alors t’imaginer avec quelqu’un, c’est compliqué. Personne dans ma vie. Je suis jeune, j’ai le temps... Tu passes une nouvelle fois ta main dans tes cheveux pour penser à sa deuxième question. T’es beaucoup plus hésitante, tu ne sais pas quoi dire ou penser. Eliott t’a mis le doute quant à ta relation avec Darko, et ça te fait peur. Mais tu vas pouvoir réfléchir pendant quinze jours. Sans le voir. Non, personne en vue... Un simple murmure avant que tu ne tournes ton visage vers elle pour un large sourire. Je ne sais pas comment m’habiller ce soir. Tu penses que ça irait si je ne met qu’un maillot de et un short ou tu vas me coller toute la soirée pour être certaine qu’on ne m’approche pas ? Ton sourire devient plus taquin. Ce n’est pas un reproche, tu aimes qu’elle prenne autant soin de toi et tu ne veux pas qu’elle s’arrête de sitôt.
©LittleJuice




I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Mer 26 Avr - 16:23

When the roommate is a friend
— with @Charlotte A. De Hanovre

Charlotte t’explique qu’une delta lui avait préparé des faux papiers. Tu ne cherches pas à connaitre son identité après tout, elle est jeune et elle a besoin de faire des erreurs. Lorsqu’elle aura ton âge, elle repensera à ses moments là, un sourire sur les lèvres sans éprouver le moindre regret. Tu es comme ça, tu privilèges les erreurs pensant qu’elles sont nécessaires afin de grandir. C’est elles qui aident les individus à évoluer aussi. Haussant les épaules, tu te contentes de murmurer des petits conseils. « Oui je vois mais juste, fais attention d’accord ? » Non sans lui sourire, tu laisses ton regard se perdre loin, te rappelant la delta à qui tu rends visites très fréquemment. Visiblement, Charlotte avait compris votre manège. Mais si au début tu t’es sentie franchement mal à l’aise, ses mots te réconfortent. « Je sais Charlotte. » Non elle ne te jugera pas. La jeune femme n’est pas de ce genre là bien au contraire. Tu sais qu’elle sera plutôt celle qui surveillera tes arrières et estompera les rumeurs si jamais il y en a qui circulent. En ce qui concerne ce sujet sensible, tu sais pouvoir lui faire entièrement confiance. Alors qu’elle prend une expression faussement outrée, tu éclates de rire. C’est vrai que pour son âge, la jeune femme est plutôt responsable. Cela t’avait étonné au départ mais maintenant que tu as appris à mieux faire sa connaissance, plus rien ne te surprend de sa part. Après tout, elle n’est pas chez les delta pour rien. Non, Charlotte est quelqu’un de fort mais qui ment très mal aussi. A sa réponse, tu pousses un petit “hum” tout en hochant délicatement la tête d’un signe positif. Tu ne veux pas entrer dans les détails après tout, si elle cache quelque chose, tu es consciente qu’elle a ses raisons. Et si elle veut s’ouvrir à toi, tu seras là pour l’écouter. Pour le moment, tu le laisses à son aise, détestant jouer les curieuses indiscrètes. « En effet tu es jeune et c’est pour cette raison qu’il faut en profiter de chaque instant. » Dis-tu en posant sur elle un regard attendri qui devient un brin plus brillant à la suite de ses mots. Malgré ta volonté, tu éclates de rire en t’imaginant prendre le rôle du garde du corps. « Je dis que ça fera l’affaire oui ! Lâche toi ce soir, saches que je serai pas très loin. » Rentrant à l’intérieur pour sortir tes affaires de ta valise, tu lui lances un petit regard. « Sinon, tu es venue avec des amis ? » Après tout le spring break est fait pour que les amis se retrouvent et s’amusent correctement entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 149 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Money Honey pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Dim 14 Mai - 16:29

When the roommate is a friend

Ft. Iris E. Gohar

Découvrir que c'est avec Iris que tu vas partager ta chambre durant ce Spring break te fait plus que plaisir. Au moins tu sais que la bonne entente et la bonne humeur seront présente presque tout le temps. Si elle sait beaucoup de choses sur toi, il y en a d'autres qu'elle ignore. Comme ta fausse carte d'identité mais tu lui en parle et savoir que tu n'auras pas à t'en servir te rassure. Tu n'es pas vraiment à l'aise avec. Même quand tu dois l'utiliser à New-York, c'est bien souvent à contrecoeur que tu le fais. J’essaye de profiter oui, mais tu me connais maintenant, mon sale caractère n’aide pas vraiment. C'est ce que tu aimes avec Iris. Elle n'y va pas par quatre chemins et si elle a quelque chose à te dire, elle le dira. Que ça te plaise ou non d'ailleurs. C'est cette franchise qui la rend attachante sans doute. Un léger rire quitte tes lèvres avant que tu ne la regardes une nouvelle fois. Oui tu sais qu'elle sera là si tu as besoin de quoi que ce soit, qu'elle veillera à ce que tu passes une bonne soirée mais tu refuses qu'elle le fasse au dépend de la sienne. Je sais bien que tu seras là et tu n’imagines pas combien ça compte pour moi mais n'oublie pas de t'amuser toi aussi. Tu as bien conscience qu’Iris va veiller sur toi et ca te fait plaisir. Tu sais qu'avec elle dans les parages tu ne risques rien. Tu sais très bien pourtant que tu dois découvrir la vie par toi même. Mais dans ta tête il y a toujours la gamine que tu es au fond de toi. Celle que tu cherches pourtant à faire disparaître. Un sourire tendre s'affiche sur tes lèvres. Tu as choisis de venir seule, tu avais besoin de te retrouver un peu après ces quelques mois loin de ta famille. Seule… enfin, je sais qu’il y a mes demi-soeur mais disons que si avec l’une ça se passe bien, avec l’autre pas du tout. Mais j’espère croiser des personnes que je connais, le séjour ne pourrait qu’en être meilleur. Oui tu aimerais beaucoup voir Claudia. Elle serait sans doutes fière de toi, de te voir ici. Il y a aussi Eliott, tu ne le connais pas depuis longtemps et pourtant tu te sens liée à lui d'une certaine manière. Tu ne saurais pas l'expliquer, en sa présence, tu te sens simplement bien. Et toi ? Il y a des gens que tu désires voir ou tu vas chercher la solitude et le calme ? Pour avoir du calme, il n'est pas vraiment recommandé de venir au spring break mais après tout, chacun ses décisions. Tu finis par rejoindre l'intérieur de la chambre pour peut-être enfin mettre ton maillot de bain mais ton regard se pose sur la valise ouverte de ton amie et tu repères presque immédiatement la tenue qu'elle devrait porter pour la soirée qui se déroulera dans quelques heures. Tu devrais porter ça. Je suis certaine que ca sera parfait si en plus tu relèves tes cheveux en un chignon coiffé-décoiffé. Tu seras parfaite. tu poses ta main sur son épaule en appuyant son regard sur elle pour simplement lui faire comprendre que ce que tu dis est vrai.
©LittleJuice




I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Sam 3 Juin - 3:21

When the roommate is a friend
— with @Charlotte A. De Hanovre

Ce que dit Charlotte est vrai. Tu la connais pour savoir que son caractère est sauvage pour la jeune femme qu’elle est. Ca t’a d’ailleurs surpris de voir à quel point elle peut être irréprochable, méticuleuse aussi alors qu’à son âge, on a plutôt tendance à fauter sans ménagement. Dans un sens, c’est agréable de constater sa responsabilité mais d’un autre, tu te dis que Charlotte passe sûrement à côté de plusieurs bonnes choses. Il s’agit là de ton avis et tu ne préfères pas l’assassiner à coup de conseils déplacés. Elle est majeur aux yeux du monde et c’est à elle de prendre ses propres décisions. Toi, tu seras en retrait quand bien même tu feras tout ton possible pour la surveiller. « T’inquiète je vais m’amuser, je peux faire les deux en même temps. » Tu lui souris taquine. Après tout, les années passées dans l’armée peuvent te servir à faire quelque chose. Certes à présent tu es juste un professeur à Columbia mais avant tout, tu es et tu resteras un soldat entraîné en cas de crise. Tu ne veux pas imaginer les pires scénarios possibles alors que vous êtes à Cancun pour vous amuser. Toutefois, tu restes préparée à toutes les situations qui requièrent ton intervention. A l’intérieur, tu laisses ton regard vaquer de ta valise ouverte à la jeune femme, l’écoutant et comprenant ce qu’elle te dit. Enfin, tu essaies de comprendre vu que tu es fille unique, tu n’as jamais connu le plaisir ou le déplaisir d’avoir un fratrie. Dans un sens, tu l’envie même quand tu sais que Charlotte ne s’entend pas avec l’une de ses demi-soeur. « Pourquoi tu ne t’entends pas avec elle si ce n’est pas trop indiscret ? » Tu ne fais pas semblant de t’intéresser à sa vie au contraire. Tu voudrais mieux apprendre à la connaitre et maintenant que vous êtes dans un autre cadre moins strict, tu te permets ce genre de questions. Tu fais sortir ton maillot de bain que tu gardes de côté pour l’instant et tu t’attaques à ta trousse de toilettes. Tu voudrais bien aller visiter les environs et pourquoi pas te baigner. N’empêche que tu n’oublies pas le but de ta présence ici ; Zoé. D’ailleurs, Charlotte semble lire dans tes pensées lorsqu’elle te demande ton programme. Tu lui envoies alors un sourire plein de sous entendus et passes ta main dans tes cheveux. « Je vais essayer de trouver Zoé. Sinon, je voudrais bien aller me baigner, ça te dit ? » Après tout vous êtes ici pour vous prélasser sur le sable doré, à déguster des cocktails et vous mordorer la peau. Même si tu désires retrouver la delta, tu désires tout de même t’amuser. En parlant d’amusement, Charlotte te conseille une robe. Tu la regardes avant d’éclater de rire. « Tu me rappelles Liberty Keynes. Elle m’a beaucoup aidé pour refaire ma garde robe. Je porterai celle-là dans ce cas. Et toi ? Tu as une idée ? » Tu jettes un coup d’oeil à sa valise à la recherche de quelque chose qui pourrait la mettre en valeur même si la jeune femme avait déjà un corps magnifique. Tu as l’impression que si elle porte un sachet, elle sera toujours parfaite. « Fais toi belle, peut-être que tu feras une bonne rencontre ce soir, à moins que t’as déjà quelqu’un en tête ? » Tu es malicieuse à apporter ce sujet sur le tapis et tu espères au fond ne pas déranger la jeune femme avec ton indiscrétion inédite et inhabituelle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 381 messages et j'ai : 149 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Money Honey pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: When the roommate is a friend (Iris)   Dim 18 Juin - 23:31

When the roommate is a friend

Ft. Iris E. Gohar

Même si tu ne veux pas qu’Iris perde son temps à te surveiller, il y a cette partie de toi qui se montre rassrée. Tu l’es parce que tu sais que tu n’es pas seule ici, elle est là, quoiqu’il arrive et c’est une chose dont tu avais besoin pour te sentir pleinement libre. Tu veux passer du bon temps, ne pas penser à des choses fâcheuses et portant la question tombe. La relation avec tes soeurs. Romy, c’est la grande soeur rêvée, pour Emma, vous avez encore du chemin à faire toutes les deux. Avec Emma, on a grandit ensemble. J’étais la princesse, elle était la fille de la cuisinière. Autant te dire que je n’ai jamais été tendre et délicate. La vraie princesse peste par excellence. Tu prends une profonde inspiration et relèves trop regard sur ta compagne de chambre. Ce même regard qui jusque là, naviguait sur l’horizon, sur ce que la ville peut t’offrir. Parler de ta famille, de ta relation avec Emma, c’est compliqué. Tu ne sais surtout pas toujours ce qu’il y a à dire. Jusqu’à mes douze ans, on y a cru. Mais Emma était malade, elle a eu besoin d’une greffe et j’étais la seule à pouvoir l’aider. C’est comme ça qu’on a découvert que notre... mère, l’avait fait passé pour la fille de la cuisinière. L’histoire n’est pas vraiment commune, c’est pas quelque chose qu’on crie sur tous les toits. Ca fait partit des secrets royaux dont tu te passerais bien. Mais si tu es à Cancun, ça n’est pas pour te soucier des états d’âme de ta famille, tu as mieux à faire et à penser. Tu veux t’amuser ici et ne pas te prendre la tête plus qu’autre chose.  Je ne peux pas dire non à venir me baigner ! Mais si tu trouves Zoé, permet moi de te dire que je ne resterais pas, vous avez des choses à vous dire je pense. Il y a un sourire en coin qui se forme sur tes lèvres. Si cette situation, cette relation t’échappe, tu n’es pas non plus une de ces filles ignorantes, tu sais quelques trucs et tu peux facilement deviner que si les deux jeunes femmes se voient, elles pourraient ne pas seulement discuter. Il y a un rire, aussi discret soit-il, qui franchit la barrière de tes lèvres. Avec Iris, dans vos conversations, il n’y a pas de prise de tete. Vous changez de sujet si rapidement, que tu n’as pas le temps de dire ouf. Je ne sais pas... j’ai l’impression de pas avoir pris assez de vêtements pour contenter chacune de mes envies et tu verras qu’en terme de fringues, elles sont nombreuses. Là, c’est un rire bien plus franc qui franchit tes lèvres. Ca te rend heureuse de simplement pouvoir te laisser aller avec une femme que tu peux, sans bien te tromper, dire qu’elle est ton amie. Ton regard se balade sur ta valise, tu regardes si tu trouves quelque chose qui puisse convenir et quand enfin tu trouves, tu prends la robe dans tes mains et lui présente en souriant. Tes gestes sont certains, tu sais ce que tu veux là et ce que tu fais aussi. Il ne s’agit que de vêtements après tout. La conversation qui suit est pourtant bien moins amusante. Quelqu’un en tête, toi ? C’est bien loin de ta personnalité et pourtant, tu te demandes si Iris n’est pas capable de lire dans le fond de tes pensées. Quelqu’un en tête ? C’est… compliqué. Ca l’est toujours avec moi mais on va dire qu’il n’y a rien, personne. Je préfère ne pas penser à ce genre de détails c’est pas ce qui compte pour moi. A qui est-ce que tu cherches à mentir ? A elle ou à toi ?
©LittleJuice




I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
 
When the roommate is a friend (Iris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Springbreak :: Cancun :: L'hôtel-