Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Dim 5 Mar - 19:04


You can be the moon and still be jealous of the stars
Abel & Charlen
Contre le mur de la chambre, tu balances le premier truc qui te passe sous la main. Un livre visiblement, au moins c’est pas quelque chose qui casse et que tu aurais à payer. Tu essayes du mieux possible de calmer cette colère qui s’est saisi de toi. Le voir partir, quitter votre chambre de cette façon,s’en était trop pour toi. Tu ne comprends pas en réalité. Ou plutôt c’est lui qui ne te comprend pas, qui n’arrive pas à voir pourquoi tu refuses de te dévêtir pour rester en maillot de bain comme toutes les autres femmes. La réponse est pourtant simple, tu ne supportes toujours pas de te regarder dans un miroir après ton agression. Tu ne veux pas dévoiler ton corps encore marqué, même avec Abel, tu as beaucoup demal. A ce qu’il te regarde, à ce qui te touche simplement. C’est frustrant, beaucoup trop autant pour toi que pour lui tu le devines et ça te fait peur. Ca t’effraye cette sensation de manque que tu ressens, cette peur qu’il ne reste à tes côtés que pour tirer son coup. Des idées toutes pires les unes que les autres. Alors tu t’assois sur ton lit. Tu glisses ta tête entre tes mains pour t’empêcher de prendre ton téléphone et de l’appeler. Tu veux qu’il revienne, qu’il reste avec toi car tu ne supportes pas l'idée qu’il soit loin. Il a raison, t’es accro, t’es dépendante et ça te fait peur. Alors que tu rouvres les yeux, ton regard tombe sur une sorte d’annonce, tu te baisses donc pour t’en saisir et tu te figes. Un concours. De t-shirt mouillé. A la piscine de l’hôtel. Tu déglutis difficilement et tu te lèves pour regarder à la fenêtre. Elle si tout ça, il l’avait fait exprès. Il avait provoqué cette dispute pour avoir la paix et aller profiter. Tu baisses une nouvelle fois ton regard. En serait-il capable ? Tu ne te poses pas de questions, tu te déshabilles pour te changer, enfiler ton maillot de bain ainsi qu’un short, peut-être un peu court et déchiré, avec un débardeur blanc. T’as pas prévu de jouer non, tu veux juste voir s’il y est. Tu réalises que le maillot de bain rose sous du blanc,n’était peut-être pas une bonne idée. Tant pis, te voilà parti. Tu longes les couloirs de l’hôtel jusqu’à arriver dans le hall, de là, tu peux voir bon nombre de  personne se dirigeant vers la piscine. Notamment des belles femmes, et tu grimaces. Toi, tu vas simplement t’installer au bar, tu commandes le cocktail du jour et tu attends. Tu attends jusqu’à voir Abel au bar un peu plus loin que toi, son regard rivé sur la piscine. Et là, tu te sens vraiment mal. Tu te sens clairement jalouse du regard qu’il a mais surtout de celui qu’on peut lui porter à lui. Tout ce que tu voudrais, c’est te lever, l’embrasser pour montrer qu’il est à toi mais au lieu de ça tu baisses les yeux sur ton verre, regard triste rivé sur l’alcool, tu attends simplement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1485 messages et j'ai : 376 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

En ligne
MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Mar 7 Mar - 23:00



You can be the moon and still be jealous of the stars…



❝Charlen & Abel


Sortir en claquant la porte, complètement sur les nerfs, et aller d’un pas décidé vers le bar bien décidé à s’enfilé un verre de n’importe quelle alcool fort, voila dans quel état Charlen arrivait à me mettre. Je ne touchais pourtant plus à l’alcool, et ce depuis longtemps, mais en cet instant précis j’en ressentais vraiment le besoin. Je n’avais pourtant commandé qu’une bière, il fallait croire que j’avais bien plus de force en moi que je le pensais. J’essayais de me calmer et de comprendre comment on en était arrivé là, sauf que je le savais ça… Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi elle refusait désormais que je la touche, et elle n’arrivait clairement pas à comprendre que je puisse avoir envie de la toucher. Lorsqu’elle sortait de son agression je comprenais, je n’avais d’ailleurs même pas essayé par respect pour ses douleurs, ce n’était pourtant pas l’envie qui m’en manquait et dormant avec moi toutes les nuits elle en avait déjà eut la preuves à plusieurs reprises, mais je comprenais réellement qu’on ne fasse rien. Mais désormais, elle n’avait plus mal, il lui restait des marques en effet, et cela risquait d’être le cas pendant quelque temps encore, mais ça ne changeait en rien sa beauté, et encore moins mon envie d’elle. Je pensais avoir réussi à lui faire comprendre, je pensais qu’elle verrait que si j’étais toujours là malgré cette abstinence forcée c’était parce qu’elle comptait pour moi, même si j’étais encore incapable de le dire à haute voix. Mais elle ne voyait pas mes efforts, elle ne voyait pas tout ce que je faisais pour elle, tout ce que je n’avais pas pour habitude de faire, et ça me pesait. Je me sentais déjà pas très bien depuis quelque jour, après avoir été tenté de m’envoyer en l’air avec une autre, je me sentais mal d’avoir eut cette envie là, mais aussi mal de ne pas avoir pus aller au bout parce que je pensais trop à Charlen. Tout ça se bousculait dans mon crâne alors lorsqu’elle m’avait repoussé une nouvelle fois, lorsqu’elle refusait catégoriquement d’au moins mettre son maillot de bain pour venir avec moi à la plage, je n’avais pus retenir ma frustration et mon impulsivité avait pris le dessus, me faisant l’envoyer chier avant de m’éloigner d’elle pour pouvoir reprendre mes esprits plutôt que de faire ou dire quelque chose que je pourrais regretter. La bière porté à mes lèvres, je me refaisais donc le film de ces dernières heures tout en observant un peu les alentours. Il y avait pas mal de nana franchement craquante, et je savais que si je restais trop longtemps dans le coin je ne serai pas capable de repousser des avances cette fois ci, alors je savais qu’il fallait que je parte surtout en entendant l’annonce de ce concours de t-shirt mouillé. Mais en me retournant sur mon tabouret, près à partir, mon regard se posa sur cette silhouette que je connaissais si bien. Elle s’était changé, je le voyais d’ici, et ça me faisait plaisir de la voir ainsi, mais il fallait que je la pousse encore plus loin, alors lorsque j’entendis qu’on appeler des participants pour le concours, je lui avais offert un sourire joueur, un sourire de défi en remarquant qu’elle a les yeux relevés sur moi avant de me diriger vers la scène, bien décidé à faire en sorte que toutes les filles qui posent les yeux sur moi se régale du spectacle.


Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true love2
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Jeu 16 Mar - 18:12


You can be the moon and still be jealous of the stars
Abel & Charlen
Regard vide, il le devient un peu plus quand tu aperçois Abel, assis au bar. T’as juste envie de partir d’ici et de retourner à New-York quand tu vois le regard qu’il porte à ces filles. Tu peux pas lui en vouloir, tu le sais très bien que t’es loin d’être la nana idéale ces derniers temps et pourtant, tu ressens un pincement au coeur en le voyant agir comme ça. La Rumba de ce matin a été en quelque sorte le déclencheur de toute cette situation. Ce cours de danse sensuelle auquel vous aviez participé, auquel il t’avait invité n’avait été que l’initiateur de vos envies et quand ses lèvres avaient pris possession des tiennes à votre retour à l’hôtel, tu as pu sentir toute sa frustration de ces dernières semaines à ne pas pouvoir te toucher comme il le voulait. Tu acceptes d’être dans ses bras, de dormir contre lui mais c’est peut-être ça qui rend les choses difficiles. T’es pas prête à oublier ton agression, à te déshabiller comme il le voudrait. Ca a simplement été le non de trop. Un sans doutes trop ferme et catégorique, tu aurais pu y réfléchir mais c’est sortit tout seul et maintenant t’es dans la merde. Tu te retrouves assise au nar de la piscine de l’hôtel, les larmes frôlent le bord de tes yeux quand tu y vois Abel. Il regarde toutes ces filles si parfaite et tu te sens de nouveau terriblement mal. Tu ne veux pas qu’il en regarde d’autre, tu veux qu’il n’y ai que toi, que pour toi qu’un tel regard existe. Mais tu te rends à l’évidence qu’avec ton comportement, tu ne peux pas avoir ce genre de requête. Encore moins alors que vous ne vous êtes rien promis. Son regard se relève, il te voit et tu ne manque pas son sourire. Mais toi, tu baisses une nouvelle fois ton regard sur le cocktail devant toi. Il devient beaucoup plus intéressant que tout le reste mais malgré tout, tu gardes un regard en coin sur Abel, au moins pour savoir ce qu’il fait, qui il regarde et la réponse s’impose d’elle même, c’est toi. Là à ce bar, vous pourriez rejouer votre rencontre, vous en inventer une nouvelle et vous découvrir une nouvelle fois. Son sourire, celui qu’’il affiche quand il veut jouer, il ne te dit rien qui vaille. Surtout pas alors que l’annonce pour le concours de t-shirt mouillé se fait. Alors c’est donc ça ? Il veut que tu laisses tomber tes barrières en t’imposant sa participation. En t’imposant le regard de ces femmes sur lui… T’aime pas ça, tu irais même jusqu’à dire que tu détestes mais tu ne fais rien. Tu le regarde simplement se lever pour rejoindre toute ses femmes en chaleur qui ne demandent qu’à être sautées. C’est pas ta place, tu devrais être dans ta chambre d’hôtel, dans ses bras pour te reposer de la matinée que vous avez eu. Au lieu de ça, t’as un cocktail à la main, t’es assise à un bar et tu regardes celui qui te rend totalement dingue te provoquer. Il t’observe, attend une réaction de ta part et il y a le geste de trop. Cette femme qui vient poser ses mains sur lui alors que l’eau commence à ruisseler sur les corps de chacun. Elle a fait le geste de trop et tu as envie de te tirer, déçue qu’il en rigole mais non, tu tiens le coup, tu reposes sur le bar ton verre et adresse un signe au serveur tout en te levant. Ton allure est hésitante, tu sais pas si ce que tu vas faire est ce qu’il attend de toi ou non mais les voir tourner autour de lui, c’est sans doutes ça qu’il te fallait pour que tu sois jalouse et lui montre que tu veux toujours de lui. Tu approches, tu en pousses et tu viens te placer devant lui, une distance respectable entre vous. « Elles ont pas le droit de te regarder… de te toucher comme ça. » Non il n’y a que toi qui peut le faire. Ton regard se perd dans le sien, tu ne fais pas attention à l’eau qui coule sur toi, à ton corps et tes vêtements trempés et devenus transparent. Non, y’a que le bleu de ses yeux qui compte, y’a que la peur qu’il te laisse pour partir avec une de ces femmes. Mais dans son regard tu sens quand même une certaine fierté, celle que tu te retrouves malgré toi à participer à ce concours, presque à moitié nu devant tout ce monde que tu redoutes.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1485 messages et j'ai : 376 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

En ligne
MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Sam 18 Mar - 15:27

Oui j’étais en mode chieur, oui je voulais la pousser à bout, oui je voulais la faire réagir et oui ce concours de t-shirt mouillé tombé à point nommé. Et puis désormais que j’étais sous la flotte qu’on nous envoyait en masse sur nous, je devais bien avouer que non seulement ça faisait du bien de se rafraichir, mais qu’en plus de ça, de voir toute ces nanas réactives à ce spectacle était aussi très flatteur. Je n’avais jamais douté de mon charme, jamais, je savais que je plaisais aux filles, que ce soit pour ma beauté, mes tatouages, mon côté froid, peu importait la raison, j’arrivais toujours à mes fins, sauf ces derniers jours. Charlen me faisait peter un plomb, pour des raisons complètement ridicule en plus, ou du moins pour moi parce que je voyais bien que pour elle c’était important mais ca me dépassait, et me rendait complètement dingue. Alors oui, je profitais de la réactions de ces nanas qui apparemment apprécié la transparence de mon t-shirt laissant percevoir assez ma peau pour la voir entièrement encrée, mais pas assez pour réellement voir les dessins, parce que mine de rien ça me manquait de recevoir ce genre de regard sur moi, ça me manquait de sentir l’effet que je pouvais faire à une femme, et si celle que je voulais voir réagir ainsi avait décidé de continuer de me repousser alors tant pis, je refusais de me prendre la tête plus longtemps… Je savais très bien ce que je voulais, même si je n’arrivais pas à le dire, je faisais en sorte de le faire comprendre. Mais je savais aussi très bien que j’étais bien loin d’être le genre de mec capable de repousser une nana indéfiniment par respect pour une autre. Oui je respectais Charlen, oui j’avais déjà repoussé une fille plus particulièrement durant ce séjour, pour elle, mais je ne pourrais pas le faire indéfiniment, je me connaissais, et il fallait qu’elle le comprenne, qu’elle le voit… C’était pour ça que j’étais monté sur cette scène pour participer à ce concours, pour ça que je le faisais sous ses yeux, pour ça que la situation m’amusait et surtout pour ça qu’en la voyant s’approcher de moi de la sorte j’avais un sourire hyper fier qui s’affichait sur mon visage. Elle me fit savoir qu’elle ne voulait pas que les autres se comporte ainsi avec moi, je comprenais très bien que le sous-entendu était surtout qu’elle ne voulait pas que moi je me comporte ainsi avec d’autre, mais en même temps elle devait bien voir que mon regard était complètement différent lorsqu’il se posait sur elle. D’autant plus désormais que je voyais l’eau couler sur son corps, rendant ses fringues aussi transparente que les miennes. Elle se faisait siffler, je voyais d’autre mecs poser leur regard sur elle, et elle devait bien se rendre compte qu’aucun d’eux ne portait attention aux marques qui restaient encore sur elle. Non, tout ce que tout le monde pouvait voir, c’était juste ce magnifique corps qu’elle a à offrir pour ce genre de concours, j’aurai pu être jaloux, j’aurai pu faire une crise, détester ça, mais pour le moment je ressentais seulement de la fierté, fier de voir que la fille qui me rend dingue fasse autant d’effet autour d’elle, fier que cette même fille ne pose son regard que sur moi, même si elle ne me laissait pas en faire de même ces derniers temps. « Au moins… Elles… Elles le font… » Provocation, je n’étais que ça, je cherchais à voir jusqu’où je pouvais l’amener. D’un geste de la tête, je lui fit comprendre qu’elle devrait se regarder, voir dans quel état elle était, afin qu’elle puisse voir que le dégout qu’elle semble voir sur elle, il n’y a qu’elle qui le voit en fin de compte… Maintenant il ne restait qu’à savoir ce qu’elle comptait faire alors qu’une voix au micro faisait savoir que nous devions désormais tous retirer les t-shirt afin de montrer très clairement nos torse qu’on ne faisait que deviner jusqu’à présent. Les yeux plantés dans les siens, j’avais attrapé le bas de mon t-shirt pour le retirer doucement, comme si j’étais entrain de faire un striptease, ajoutant même des petit mouvement de danse tout en riant de ma connerie… Alors beauté, on gère toujours autant ?



Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true love2
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Mer 22 Mar - 18:03


You can be the moon and still be jealous of the stars
Abel & Charlen
Son regard est fier, il est provoquant tout comme son sourire. Tu as envie de l’embrasser devant tout le monde pour montrer qu’il est à toi. T’as pas le droit de penser ça mais tu es bien loin d’en avoir honte. Tes mains reposent sur ton torse, tu le fixes. Le regard noir. Tu ne lui montres pas que tu as peur. Tu veux juste qu’il comprenne que ce regard tu le veux que pour toi comme toi tu ne supportes pas que d’autres femmes puissent poser une main sur lui. Ses mots, la réponse à ton affirmation, tu grimaces. Elles le font. Oui c’est sûr qu’elles, elles le touchent sans hésitation. Ce que toi tu as peur de faire parce que tu ne veux pas qu’il éprouve le désir de faire la même chose. « C’est pas juste ça Abel... » Continuer, à quoi bon. Tu pourrais lui répéter ce que tu t’évertues à lui dire depuis plusieurs jours mais ça ne servirait à rien si la première fois ça n’a pas suffit. L’animateur décide de ce moment comme étant le bon pour donner une autre tournure à ce concours. Enlever les t-shirt. Ca non, tu ne peux pas. Tu as beau regarder Abel, tu as beau te dire que tu peux le faire, il y a quelque chose qui bloque. Jusqu’à ce que tu le vois se saisir du bas de son t-shirt pour le passer lentement par dessus sa tête. Tu fermes doucement les yeux, tu souffles longuement pour garder ton calme à l‘entente des sifflements des nanas autour de vous. Légèrement, tu mordilles ta lèvre, pour prendre sur toi et ne pas partir en courant d’ici pour rejoindre votre chambre d’hôtel. Non tu ne peux pas le laisser seul ici, tu es bien trop jalouse pour ça. « Tu m’agaces avec ce sourire. » Pour appuyer tes mots, tu te saisis de ses mains pour les poser sur tes hanches. Un contact qui te fait frissonner, tu déglutis difficilement en fermant les yeux. Tu sais que ce n’est pas une bonne idée, bien loin de là mais il y a cette petite voix dans ta tête qui veut que tu le fasses afin de ressentir les bienfaits de sentir sur toi son regard. « Vas-y… fais-le. » Tu baisses la tête, tu gardes les yeux fermés pour te concentrer sur autre chose que ses mains qui remontent doucement ton t-shirt, effleurant ta peau lentement ce qui te provoque des frissons incontrôlés. Ca fait trop longtemps que tu n’as plus ressentis ça. Cette sensation de te sentir vivante quand ses mains sont sur toi. Ses mains sur tes côtes, sous ta poitrine, tu rouvres les yeux pour plonger ton regard dans le sien, ta lèvre coincée entre tes dents pour tenter de ne pas le repousser. Il te retire enfin ce bout de tissu et tu te retrouves devant lui avec seulement ton short et ton haut de bikini rose. Tu te sens gênée. Les gens autour n’hésitent plus, il n’y a que son regard sur toi. Vos opales qui se percutent. Tu te hisses sur la pointe des pieds pour l’embrasser chastement. Tu restes collée contre lui pour ne pas que d’autres te voient, seulement lui a le droit à ça. « Je te déteste parfois... » C’est faux, tu devrais le remercier plutôt de t’avoir poussé à bout pour que tu acceptes enfin de te montrer un peu moins vêtue.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1485 messages et j'ai : 376 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

En ligne
MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Jeu 23 Mar - 22:12

Non je n’étais pas juste, j’en avais conscience, mais je ne cherchais pas à l’être, bien au contraire. Je voulais la pousser à bout, je voulais la provoquer, la forcer à me faire confiance plus qu’elle avait peur. Je savais très bien pourquoi elle se comportait ainsi, je comprenais même pourquoi elle agissait ainsi, mais je ne le supportais plus. J’avais l’impression qu’elle me voyait comme tous ces connards qui ne voit en elle qu’un physique, une nan à mettre dans leur lit. Alors oui, j’étais ce genre de mec, mais je l’étais ouvertement, je ne m’en étais jamais caché, alors je ne comprenais pas pourquoi désormais elle doutait de moi. Je savais que je ne m’ouvrais pas facilement, mais j’essayais de faire des effort, j’essayais de lui faire comprendre tout ça par des actes, mais ça ne semblait pas fonctionner, ou en tous cas pas aussi bien que je le souhaitais. Mais visiblement, la provocation marchait très bien elle, sans qu’elle ne le gère, j’avais réussi à faire en sorte qu’elle fasse parti de ce concours elle aussi, bien que dans le fond, j’en avais absolument rien à faire de tout ça, je voulais juste qu’elle se libère, qu’elle reprenne confiance en elle, qu’elle se montre, qu’elle soit elle, celle qui m’avait fait craquer, celle qui me rendait plus dingue jour après jour. Ca marchait. Elle était trempée, et je voyais que de me voir ainsi face à d’autre qu’elle pourrait l’amener à se dépasser juste pour que je ne la vois qu’elle. Elle n’avait pas besoin de ça, mais ça, je ne comptais pas le lui dire maintenant, non je préférais écouter le mec au micro et retirer mon t-shirt, en la défiant du regard. Je la voyais lutter, prendre sur elle comme jamais, et j’étais persuadé qu’elle allait partir, qu’elle ne supporterait pas de se mettre en maillot, de laisser tout ce monde la voir ainsi. Je m'apprêtais d’ailleurs à la suivre, à lui courir après pour avoir une énième discussion à ce sujet. Mais elle me surprit. Je sentis ses mains attraper les miennes, et je me demandais réellement ce qu’elle comptait faire, d’autant plus en les entraînant sur elle de la sorte. Mais lorsque j’entendis ces quelques mots… Lorsque je compris qu’elle me donnait l’autorisation de lui enlever son t-shirt, un sourire de fierté reprit place sur mon visage. J’aurai pus le lui arracher tellement j’étais heureux qu’elle se laisser faire, mais pourtant je restais dans la douceur, lui donnant le droit de changer d’avis, cherchant inconsciemment à m’assurer que c’était bien ce qu’elle voulait. Elle me laissa faire, et je ne pus faire autrement que laisser mon regard glisser sur son corps qui mine de rien me manquait cruellement. Je n’étais pas là que pour ça, mais elle savait tout comme moi que c’était un bonus des plus plaisant tout de même, mais si j’avais réussi à faire tomber une barrière, je ne pouvais pas non plus la faire se lacher completement en si peu de temps. Elle me détestais, c’était ce qu’elle venait de dire alors que j’avais bien compris qu’elle se collait à moi pour se cacher un minimum. J’aurai pus faire une remarque, j’aurai pus lui dire d’arrêter de se comporter aussi bêtement, mais elle venait de faire un gros effort et j’appréciais déjà ça, réellement. « C’est d’ailleurs pour ça que tu te colle à moi et que tu m’embrasses… Si c’est ça ta façon e me détester, alors je t’en pris. Hais moi... » J’avais un sourire sur les lèvres, plus ce sourire joueur ou taquin, non un sourire satisfait plutôt, mais tomber le t-shirt n’était pas suffisant, et pour le reste, je savais très bien que nous allions avoir besoin de discuter encore un peu. J’avais alors glissé ma main dans la sienne pour l’entrainer avec moi, loin de cette foule, marchant jusqu’à notre chambre pour nous retrouver que tous les deux. Je m’étais installé sur le lit, adossé au mur, les jambes en tailleur, comme pour montrer que je n'attendais rien de plus, que je n'étais pas revenu pour tenter de coucher avec elle. J'attendais alors qu’elle m'imite avant d’ouvrir la bouche… « Tu sais, j’arrives à comprendre beaucoup de chose en règle général, mais là, j’ai du mal à saisir ce qui te fait peur dans le fait de te dévetir… Je te demandes pas de te retrouver à poil devant tous le monde, juste… Elle est où cette fille qui pose sa culotte dans ma main avant d’aller fumer l’air de rien ? » Petit rappel d’un moment passé entre nous à la saint-valentin, juste pour qu’elle comprenne pourquoi moi, j’étais perdu aussi ces derniers jours...


Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true love2
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Jeu 30 Mar - 19:45


You can be the moon and still be jealous of the stars
Abel & Charlen
Les yeux clos, tu te laisses faire. Tu le laisses te retirer ton t-shirt devant tout ce monde qui pourra vous voir. La pudeur, ça n’a jamais été ton trait de personnalité dominant, tu ne connais pas ça et pourtant là, tu ne trouves rien d’autre à faire que de te coller contre lui pour te cacher. C’est maladroit, c’est pas toi et pourtant ça te fait du bien de sentir la chaleur de son corps contre le tien alors que tu murmures de simples mots. Tu dis plus ça pour la forme, pour ne pas garder le silence car ce n’est pas pour si peu que tu pourras le détester. Mais sa réplique te fait lever les yeux au ciel. Il se montre sûr de lui avec ce sourire ce tu aimes tant voir sur ses lèvres. T’approche les tiennes pour lui voler un léger baiser en riant avant de plonger ton regard dans le sien. « Ne profite pas trop de la situation non plus… c’est juste parce que j’aime ton corps et tes lèvres ça, tu le sais. » Ta crédibilité s’est envolée en même temps que ton sourire a fait son apparition sur tes lèvres. Un sourire un peu plus crispé quand il se saisit de ta main pour t’attirer prêt de lui et te faire le suivre. Il prend la direction de l’hôtel et tu as peur tout d’un coup. Tu ne devrais pas, c’est stupide mais c’est bien là. Cette peur qu’une nouvelle fois il veule plus alors que tu ne te sens pas encore prête. T’arrives pas à l’expliquer, tu le voudrais pourtant mais ça t’es impossible. Il entre, tu le suis sans un mot. Il prend place sur le lit et tu le regardes faire, il s’installe en tailleur et tes doutes s’envoles en un soupir un peu trop bruyant sans doutes. Ta lèvre coincée entre tes dents, tu préfères ouvrir la fenêtre pour te mettre sur la petite terrasse et fumer. De là où tu es, tu espères pouvoir échapper à son regard car tu sais très bien ce qui va suivre. Le moment de parler de tout ce qu’il vous arrive est arrivé. Ce moment que tu redoutes beaucoup trop mais auquel tu ne peux échapper. La cigarette entre tes lèvres, tu émets un léger rire quand il reprend la parole. Tu te souviens très bien de ce moment partagé le soir de la Saint-Valentin. Comme si c’était hier, c’est ancré en toi et tu ne pourras jamais t’en séparer. Ca c’est une certitude. Prenant un peu de fumée, tu attends de l’avoir laissé s’échapper pour poser ton regard sur lui. « Elle a peur. » Elle est terroriser oui. La Charlen qu’il connait, elle est terrorisée de se montrer de nouveau comme a toujours été. Et c’est dur pour toi de l’admettre. D’admettre que quelque chose te fasse peur de cette façon. « Elle a disparu le soir de l’agression je dirais… parce que j’ai peur de redevenir cette fille si sûre d’elle. Mon agression… je me dis que c’est parce que j’étais elle que ça s’est passé et la garder au fond de moi c’est mon moyen de me protéger d’une quelconque récidive. » C’est dur à admettre. Trop peut-être et c’est pour ça que tu détournes ton regard du sien. C’est pas just de lui faire payer, mais tu ne pensais pas t’attacher autant à lui en si peu de temps et qu’il prenne cette place si important dans ta vie.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1485 messages et j'ai : 376 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

En ligne
MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Dim 9 Avr - 1:22

J’attendais qu’elle s’assoit près de moi, mais elle préféra rejoindre la fenêtre pour fumer une clope. Je n’avais pas manquer la peur qu’elle avait ressenti en me sentant l’amener jusqu’à la chambre, et même si cela m’avait une nouvelle fois vexé et blessé, je passais au dessus pour essayer de comprendre. Et c’était d’ailleurs ce que j’essayais de lui expliquer, j’essayais de faire en sorte qu’elle m’apporte des réponses pour que je comprenne au mieux, et que je puisse réellement l’aider à aller de l’avant. Je voulais retrouver cette fille qui m’avait rendu dingue lors de la saint valentin, ou même celle qui m’avait fait la déshabiller sur une table de billard. Je voulais retrouver l'énergie qu’elle avait ces jours la, pas seulement la retrouver nue contre moi, même si en effet, ça me manquait énormément, ce n’était pas le problème premier. Loin de là même, ce qui d’ailleurs m'étonnait moi même. Il était clair que nous avions besoin de parler, de crever l'abcès, alors pour une fois, c’était moi qui lançait la discussion, pour une fois j’étais celui qui avait besoin de mettre des mots sur ce qui se passait entre nous. C’était nécessaire, et j’étais heureux de voir qu’elle me répondait, qu’elle essayait de m’expliquer ce qu’elle avait dans la tête en ce moment, ce qui la bloquait de la sorte. Et le pire c’est que je comprenais ce qu’elle était entrain de me dire, réellement. Mais je ne comprenais pas ce que moi je venais faire la dedans... « Alors quoi ? Tu as peur que je sois le prochain à te frapper ? Je te fais peur ? Parce que tu te caches à l'extérieur, que tu es peur du monde qui t'entoure je peux le comprendre, vraiment… Mais avec moi… Si tu refuses que je fasses quoi que ce soit près de toi, c’est que moi aussi je te fais peur… Et dans ce cas là, je crois qu’on a un gros problème…. » Un problème que je n’étais pas sûr de réussir à gérer, et encore moins sûr de réussir à accepter. Je savais très bien que je n’avais pas un caractère facile, et que mon impulsivité pouvait bien souvent me faire défaut, mais je n’avais pas le souvenir d’avoir fait quoi que ce soit qui pourrait la faire douter de moi, alors si je pouvais comprendre sa peur dans le monde extérieur, je ne comprenais toujours pas cette peur de se retrouver dans mes bras...


Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true love2
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Lun 17 Avr - 16:05


You can be the moon and still be jealous of the stars
Abel & Charlen
Aller à la fenêtre pour fumer, c’est plus que toi. D’un côté, tu aimerais le rejoindre dans ce lit pour simplement te mettre dans ses bras et ne plus bouger mais t’en est incapable, bien que l’envie soit là. C’est compliqué, difficile aussi de savoir pourquoi tu réagis de cette façon. Peut-être qu’il n’y a pas vraiment d’explication en réalité. Ou peut-être que tu ne veux pas la voir parce que tu as simplement peur. Mais là, tu sens son regard sur toi, il t’observe et attend surtout des explications que tu n’es pas certaine de pouvoir lui donner. Pourtant tu soupires, assez naturellement d’ailleurs et tu plantes mon regard dans le sien pour lui expliquer, ou du moins essayer, ce qu’il se passe dans ta tête. Et autant dire que moi-même je ne comprend pas. Tu n’as pas pour but de le blesser, il ne mérite pas ça. La peur, l’angoisse de redevenir celle d’avant et que tout recommence. Tu te sens mal de lui dire cette vérité qui te fait du mal à toi même. Parce que tu ne veux pas que ça soit réel, tu refuses que ta peur en vienne à contrôler ta vie. Quand sa réponse arrive, tu relèves ton regard pour planter tes opales dans les siennes, sachant très bien que tu ne peux plus faire marche arrière désormais. « Je… Non Abel ! Non ! » C’est presque un cri qui quitte tes lèvres alors que tu laisses ta cigarette tomber sur le sol pour rentrer dans la chambre et le rejoindre sur le lit. A genoux, tu laisses tes mains reposer sur ses épaules instaurant une certaine proximité qui te manque énormément. « Non Abel je n’ai pas peur de toi... » C’est devenu un murmure quand tu poses tes lèvres sur les siennes pour un simple baiser. T’en as envie, tu veux pas qu’il pense qu’il puisse te faire peur. « Je te veux prêt de moi, avec moi… mais… bordel c’est pas toi le problème, c’est moi ! » Tu baisses le regard, les larmes coulent le long de tes joues et tu as honte de toi même et de lui infliger tout ça. « Je veux pas que tu détestes celle que je suis vraiment, celle que je suis devenue après cette blessure... » Parce que toi, tu la détestes et tu ne veux pas la voir revenir.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1485 messages et j'ai : 376 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

En ligne
MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Mar 25 Avr - 23:13

J’avais du mal à assimiler tout ce qui se passait entre nous, j’avais du mal à comprendre ce qui se passait dans la tête de Charlen, et j’en étais venu au point ou je ne savais plus du tout quoi faire pour que cela s’arrange. J’étais à court d’idée, a bout de souffle. Alors cette fois, je n’avais plus d’autre solution que de poser les bonnes questions, que de chercher à creuser vraiment pour qu’elle sorte ce qu’elle avait dans le coeur et essayer d’avancer du mieux qu’on pouvait. Je ne savais pas si je lui faisait vraiment peur, si elle avait vraiment peur que je puisse avoir une réaction super déplacé avec elle, mais j’avais besoin qu’elle m’explique réellement ce que je pouvais faire pour l’aider. Je ne pouvais pas cacher le fait que sa réaction si franche et désespéré à ma question avait été un grand soulagement pour moi. Soulagé que sa réaction sorte clairement du coeur, mais aussi soulagé de la sentir venir près de moi de la sorte. Ses lèvres sur les miennes m’avait fait fermer les yeux, juste pour le plaisir de ressentir l’instant à fond avant de les replanter dans les siens, cherchant à lire au plus profond d’elle, comme ça pouvait m’aider à mieux comprendre, à être capable de la faire parler. Chose qu’elle tenta de faire, mais me dire que le problème venait d’elle ne m’aidait pas vraiment plus à mieux vivre la situation, je ne cherchais pas un fautif ici, je cherchais juste une solution pour que nous deux ne soit plus un problème en soi. Je l’avais vu baisser la tête et je n’avais rien fait pour l’en empêcher, si elle avait besoin de ça pour s’ouvrir un peu plus, je n’y voyais rien à redire. Je n’avais donc pas remarqué qu’elle pleurait, je le sentis seulement dans cette dernière phrase qu’elle venait de prononcer. Alors d’une main sous son menton, je l’avais obligé à redresser le visage pour qu’elle me regarde de nouveau, une fois fait, mes doigts étaient allé essuyer les larmes qui coulaient le long de ses joues. « Cette Charlen là, je ne la connais pas, et même si c’était le cas, on parle pas de celle que tu étais avant, mais celle que tu es là, aujourd’hui… Je ne sais pas ce qui te fait peur dans cette ancienne toi, mais une chose est sûr, je n’apprécie pas du tout celle que tu me montres aujourd’hui… » C’était dur, j’en avais conscience, mais je n’arrivais plus à mettre des formes dans mes phrases, alors peut-être que si j’étais plus sec dans mes pensées, ça l’aiderait elle aussi à comprendre que je ne pouvais pas rester ainsi éternellement. Alors tu relaches son visage et prend une bonne inspiration avant de reprendre la parole... « L’autre jour j’arrivais pas à dormir, je suis allée au bar, et j’ai rencontré une fille… Le feeling est bien passé… » Je savais très bien que je n’avais pas besoin de rentrer plus dans les détails pour qu’elle comprenne ou je voulais en venir en disant ceci. « On était bien partie, mais je n’ai pas réussi à te sortir de ma tête, j’ai été incapable de te faire ça... » Je n’aimais pas dire ce genre de chose, enfin si je voulais qu’elle comprenne que je n’arrivais clairement pas à lui être infidèle alors que c’était ce que je savais faire le mieux, même si nous ne nous étions rien promis… « Ce que je cherche à te faire comprendre c’est que plus tu va me repousser… Moins je vais les repousser elles... » Je ne savais pas comment elle allait prendre cette nouvelle, je ne savais pas si elle allait comprendre ce que je voulais qu’elle comprenne, mais de toute façon, les choses étaient dites, et je ne pouvais plus revenir en arrière désormais...


Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true love2
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Mer 10 Mai - 18:35


You can be the moon and still be jealous of the stars
Abel & Charlen
Tu ne sais pas quoi faire. Tu ne sais pas quoi dire. Tu es simplement effondrée. Toute cette situation te bouffe. Tu culpabilise, tu t’en veux d’agir comme la pire des égoïstes. Tu essayes de te justifier, de lui expliquer que tout ceci n’est pas de sa faute et pourtant, ça ne t’aide pas à te sentir mieux. Non, au lieu de ça, tu te laisses aller à tes larmes. La Charlen forte et battante n'existe plus, tu sais pas si un jour elle reviendra mais tu l’espères. Non tu ne veux pas redevenir celle que tu étais avant, la droguée, celle qui couche à droite et à gauche. Tu n’en serais pas capable car tu sais que ça signifie perdre Abel et ça tu ne le conçois pas, jamais. Quand tu sens ses doigts contre ta joue qui essuyent tes larmes, tu affiches un léger sourire de consolation. Ce geste te fait du bien. « Ce qui me fait peur dans mon ancienne moi c’est… que je te perdrais et ça je ne veux pas. Mais visiblement j’aggrave encore plus les choses maintenant. » Tu n’as pas besoin d’être devin pour le savoir. Ses quelques mots suffisent. Tu prends une inspiration et le regarde, n’arrivant pas vraiment à faire taire tes larmes. Et celles-ci ne sont pas prête de s’arrêter quand il prononce des mots que tu redoutais. Il y a une autre femme. Une autre qui visiblement n’est pas comme toi, qui elle n’a pas peur de se laisser approcher. Tu baisses ton regard, tu veux connaître la suite même si tu n’as pas besoin de dessin pour savoir ce qu’ils ont pu faire tout les deux. Ca te tue de savoir que tu as tout gâché. Tu as tout foutu en l’air à cause de ta peur que tu ne contrôle pas. Et pourtant, y’a un sourire qui naît sur tes lèvre quand il te dit avoir été incapable de te faire ça, de te tromper. Savoir que dans ce genre de situation il pouvait penser à toi, ça te plait, peut-être plus que tu ne le voudrais mais les faits sont là. Il a été incapable de coucher avec une autre parce que c’est à toi qu’il pensait. Timidement, tu viens prendre sa main pour la serrer et lui montrer que tu as bien compris ce qu’il t’a dit. Mais la suite te plait moins. Tu le savais déjà que plus tu le repousserais, plus il aurait du mal à repousser les autres femmes et pourtant, ça ne t’a pas empêcher de te comporter comme tu le fais. « Je… jpeux pas te dire que je comprend. Là, ça me donne juste l’impression que t’as besoin à tout prix de baiser avec moi pour te sentir bien… et … j’ai besoin d’aller faire un tour. » Tu lâches sa main, tu t’éloignes. Si t’es contente qu’il ne l’ai pas fait, tu ne peux t'empêcher de te sentir trahis qu’il ait pu y penser. Vous ne vous êtes rien promis, vous n’avez jamais parlé de ce que vous êtes l’un pour l’autre. Ca s’est juste fait naturellement et là, tu réalises que tu as peut-être besoin d’en parler. Mais là, avant de partir, tu as juste une dernière question à lui poser. « Pourquoi ? » Qu’est-ce qu’il a ressentit quand il a réalisé ne pas pouvoir te faire ça ? Pourquoi ne l’a-t-il pas fait ? Pourquoi cette fille en particulier ? Pourquoi… juste ça.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1485 messages et j'ai : 376 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

En ligne
MessageSujet: Re: You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥   Ven 16 Juin - 23:34

J’essayais de me montrer doux avec elle, parce que je savais que ce qu’elle avait vécu avait laissé des traces sur elle, des traces qui nous pourrissait la vie, qui me rendait dingue, mais que pourtant je voulais soigner du mieux que je pouvais. Je tenais réellement à elle, je tenais à ce que tout s’arrange, pour retrouver celle qui m’avait amené à l'apprécier au point de ne voir plus qu’elle. si je lui demandais des explications, c’était pour essayer de la comprendre au mieux, mais pourtant elle m’embrouillait plus qu’autre chose à parler de me perdre en redevant comme avant. Elle m’avait parlé de pas mal de chose de son ancienne vie, et j’en avais fait de même, je pensais sincèrement qu’elle comprendrait que je ne faisais pas ça avec tout le monde, mais surtout qu’elle comprendrait que notre passé est le passé, que tout comme elle j’ai pas été un enfant de coeur, ça ne voulait pas dire qu’à l’heure actuelle, on ne pouvait pas être heureux. Mais il y avait une chose où elle avait raison, elle était en train d’empirer les choses de jour en jour, elle n’était sûrement pas la seule fautive, je ne doutais pas que je pouvais être super maladroit aussi, et je l’étais très certainement en cet instant où j’avais visiblement décidé de lui avouer ma rencontre avec Brooke. Elle semblait prendre les choses bien, du moins au début. Je sentais sa main s’accrocher à la mienne, et je me disais que peut-être cela allait finir par réellement nous aider. Mais j’aurai visiblement dû cesser de parler plus tôt puisqu’à mes dernières phrases, j’ai pu la voir se tendre et devenir plus froide et plus distante jusqu’à ce qu’elle me dise clairement qu’elle devait aller prendre l’air. Je venais de me mettre une baffe imaginaire en la voyant réagir, m’en voulant d’avoir clairement pas su trouver les mots. « Non Charlen att... » Pas le temps de finir qu’elle avait déjà disparu, ou du moins elle était prête à ouvrir la porte pour me laisser en plan, avant de finalement me poser une dernière question… « Pourquoi quoi ? » Je ne pouvais pas lui répondre clairement sans savoir ça, alors elle se montra un peu plus clair elle aussi. « Je n’ai pas de réponse… Elle était là c’est tout. Et contrairement à ce que tu penses, ce n’était pas pour le sexe Charlen… Ca c’est un bonus, que ce elle ou toi, j’crois pas avoir fait quoi que ce soit envers toi qui laissait croire que je demandais seulement après ça, si ça avait été le cas, je serai venu seul ici, tu penses pas ? » Je n’étais pas doué avec la parole, je le savais, elle aussi, mais elle devait très certainement s’en rendre bien compte en cet instant. « Reste s’il te plaît, parle moi... »


Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true love2
Revenir en haut Aller en bas
 
You can be the moon and still be jealous of the stars ~ Abel ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Springbreak :: Cancun :: L'hôtel-