Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 224 messages et j'ai : 228 dollars en banque. Sinon, il paraît que : harvey newton haydon et je crédite : flightless bird (avatar) cheekeyfire (gif)

En ligne
MessageSujet: charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.    Mar 7 Mar - 12:37


living in a crash world
CHARLEN & NOLAN

Allongée dans un des canapés de l'espace VIP de ta propre boite, tu laisses ta tête retomber sur le dossier en fermant les yeux. Ca tourne, et tu souris, accro à cette sensation. Si certaines personnes détestent perdre le contrôle, c'est pour toi un des meilleurs sentiments. Laisser ton corps et ton esprit te mener là où ils le désirent. A côté de toi, Josh parle un peu trop mais tu continues de sourire ou grimacer en guise de réponse, signe que tu l'écoutes, répondant parfois même avec de petits 'oh ' ' ah ' 'vraiment? '. Après une bonne dizaine de minutes, tu te sens en état de tenir sur tes jambes et tu te redresses. « J'reviens, j'ai besoin d'une clope. » Tu annonces et commence la pénible traversée de la boite, toi qui tangue à travers la foule qui ne s'écarte pas sur ton passage. Tu les bouscules sans y prêter attention et te dirige vers une des sorties de secours à l'arrière, histoire de ne pas avoir à faire la conversation à qui que ce soit. Là, t'as juste besoin d'un grand bol d'air frais, d'une clope, et de trois minutes de silences avant que les basses ne te détruisent les tympans à nouveau. Quand tu arrives enfin dehors, tu respires profondément et te cale contre un des murs. Tu sais que ce bol d'air frais va te faire du bien sur le coup, mais t'assommer dans quelques minutes, parce que c'est toujours pareil. Tu consommes, tu ne sens pas grand chose, et à l'instant ou tu fais le plein d'oxygène, ça te frappe d'un coup. T'es sur le point d'allumer ta clope quand tu la vois, ou plutôt entend ses gémissement. Plus loin, un corps se tord de douleur au beau milieu de la ruelle déserte. « Merde! » Fais chier. Chaque problème autour du club peut te retomber dessus, sachant que vous avez bien faillit mettre la clé sous la porte il y a quelques mois à peine. Tu t'approches et le corps se recroqueville, peut-être prêts à prendre de nouveau coups. Malgré ton manque d'équilibre indéniable, tu parviens à te mettre accroupi et poser la main sur son épaule. « Qu'est qui t'es arrivé? » Tu demandes tout en la tournant légèrement pour découvrir l'étendue des dégâts. Tu ne la connais pas, ne la jamais vu dans les parages mais elle a la tête de quelqu'un complètement défoncé. A moins que ce ne soit juste des larmes qui ont envahis ses yeux sous la douleur. « Va falloir que tu m'aides un peu. » Tu dis en passant son bras autour de ta nuque, tout en essayant de vous relever. Dans l'état ou tu es, ce n'est même pas la peine d'essayer de la porter, tu n'as ni l'équilibre ni la force pour le faire et ne tiens pas à ce que vous finissiez tous les deux par terre. Si elle tient à ne pas dormir ici, il va falloir pousser un peu sur ses jambes, juste assez pour finir debout.  


adventure of a lifetime ♒︎ said i can't go on, not in this way. i'm a dream, i die by light of day, gonna hold up half the sky and say only I own me. i feel my heart beating, i feel my heart beneath my skin 'cause you make me feel like I'm alive again.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1186 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.    Jeu 16 Mar - 22:33


Living in a crash world
Nolan & Charlen
Tu titubes, te raccrochant au mur avant de te laisser tomber sur le sol. Ton souffle est court, tu te tiens les côtes. Une toux violente te prend, une de celle qui te fait grimacer. Tu devrais sans doutes t’estimer heureuse d’être envie. Oui sans doutes mais vue ton état tu aurais peut-être préféré y passer. C’est pour ça qu’il s’en est pris à toi après tout, il t’a laissé dans cette ruelle pour morte. Le regard vide, tu fermes les yeux. Tu pourrais t’endormir là. Tu te sens bien en fait. Mais quand tu essayes de bouger, un gémissement de douleur se laisse entendre. T’es pas si bien en réalité, peut-être un peu plus amoché que tu ne voudrais bien le croire. Une fois ce fait entendre, tu vois là une porte de sortie. Un moyen de t’en sortir et d’aller mieux. Il titube en s’approchant, tu reconnais le patron du bar où tu étais. Jamais été un grand ami, tu lui parlais quand t’avais besoin de consommer. Un rire quitte tes lèvres, vite remplacé par une toux quand il s'accroupit. Il te demande ce que tu as. « Je me suis dis... que… que ça serait intéressant...  » Tu déglutis difficilement en te redressant du mieux possible. « de me jeter contre un mur... pour… pour voir si ça faisait mal. » Un nouveau rire quitte tes lèvres. Tu n’aurais peut-être pas dû, la douleur est pire. « Pardon... » Difficilement, tu prends sa main à laquelle tu te raccroches. Une supplique silencieuse, tu lui demandes de ne pas t’abandonner. S’il t’avait pas trouvé là, s’il n’était pas sortit sans doutes pour fumer, tu sais pas ce que tu serais devenue. Et la simple idée que tu aurais pu passer la nuit seule dans cette ruelle te donne des frissons. Tu le regardes prendre ton bras pour le passer autour de sa nuque, un cri de douleur franchit tes lèvres alors qu’il essaye de te relever. Il a raison, tu sais que tu dois l’aider.  Alors tu prends sur toi, tu grimaces mais ne dis rien. Tu t’accroches à lui, tu n’as que ça pour tenir le coup. Tu te redresses, tu te tiens à lui comme si ta vie en dépendait. « Je crois qu’il m’a laissé pour morte… il a bien failli réussir son coup. » Non tu n’es pas ivre, tu n’es pas non plus camée. T’es juste une femme qui s’est fait battre alors qu’elle n’avait rien demandé.  « T’es pas obligé. » Non il n’a pas à se forcer à t’aider si l’envie n’y est pas, tu comprendrais même s’il ne voulait pas qu’on pense que c’est lui le responsable de tout ça. Tu aurais peut-être dû faire attention, attendre Eliah et partir avec elle. Tu sais pas ce qu’il se serait si tu avais patienté, mis ta fatigue de côté pour simplement attendre et ne pas sortir seule. Non ça c’est juste des suppositions, tu dois te débrouiller avec la vérité, celle où tu étais seule, on t’a demandé de la drogue, t’avais rien alors on t’a frappé. C’est aussi simple que ça.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 224 messages et j'ai : 228 dollars en banque. Sinon, il paraît que : harvey newton haydon et je crédite : flightless bird (avatar) cheekeyfire (gif)

En ligne
MessageSujet: Re: charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.    Jeu 13 Avr - 20:43


living in a crash world
CHARLEN & NOLAN

Ta première réaction pourrait être d'appeler les secours. Ca devrait l'être, mais aussi défoncé que tu puisses l'être, t'es assez conscient pour savoir qu'un accident lié à la drogue à l'arrière de ton club n'est certainement pas une publicité dont tu as besoin en ce moment. Vous avez bien faillit fermé y'a quelques mois lorsqu'un gars, mineur d'âge, a fait une overdose. Par chance, le gamin s'en est sorti et papa a réussi a étouffé l'histoire avec quelques billets, mais ça aurait pu très mal tourner. Pour lui, pour le club et surtout pour toi. Tu sais que y'a eut des conditions strictes posées lorsque ce dossier a miraculeusement été bouclé sans suite, et le fait qu'il n'y aie plus aucun deal de drogue en est une. Alors ce soir, aussi égoïste que ce soit, tu n'as aucune envie d'appeler des renforts. T'es de toute façon persuadé que finir à l'hôpital n'est pas vraiment son plan non plus. Elle te sort une histoire à dormir debout et ris, alors que tu roules des yeux. Ouai ta question était débile, puisqu'elle s'est clairement fait battre. Ce que tu voulais surtout savoir c'était les circonstances, le pourquoi, mais tu laisses tomber pour l'instant. Faut juste que t'arrives à la bouger de là. Elle s'accroche à ta main et tu serres les dents lorsqu'un cri de douleur franchi ses lèvres au moment ou tu essayes de la relever. S'il y a bien un truc que tu détestes c'est la violence... Et la douleur en fait partie. T'assumes, t'es une chochotte à ce niveau là. T'évite généralement de chercher des embrouilles aux mauvaises personnes, parce que tu te ferais sans doute tuer avant même de réussir à les toucher. T'es con sur de nombreux points mais physiquement, tu ne ferais pas de mal à une mouche. « Désolé. » De la faire souffrir, ou de ne pas chercher à lui fournir les soins dont elle a besoin? Un peu des deux sans doute. Une fois debout, elle s'accroche à toi et tu la soutiens comme tu peux, passant un bras autour de sa taille alors que l'autre maintient le sien autour de ton cou. Elle dit avoir été laissée pour morte et tu serres les dents. T'as franchement du mal à comprendre qu'on puisse se sentir puissant à taper sur plus faible que soit. Sur une femme. Tes parents ne t'ont pas inculqué énormément de valeur, mais celle-ci est une des rares qui te tient à coeur. « Ouai, t'es pas passée loin. » Tu te racles la gorge et inspire profondément, en tentant de reprendre tes esprits et trouver un peu de force malgré ton état d'ébriété. Tu marches dans la ruelle, pour retrouver la rue principale ou ton chauffeur est garé comme à son habitude. Hors de question de rentrer dans le club, c'est plus proche et vous avez surement un kit de premier secours, mais y'a beaucoup trop de monde pour passer inaperçu. Elle est couverte de sang, la pauvre. « T’inquiètes. J'ai pas l'habitude de jouer au super-héro, tu l'raconteras à tes copines en leur filant mon numéro. » Je souris et marque une pause, ayant l'impression qu'elle en a besoin d'une. J'ai beau être con à me soucier du club et mon image, je panique un peu à l'idée qu'elle claque dans mes bras. J'aurais l'air bien con! « Encore quelques mètres, y'a mon chauffeur juste au coin. » Je signale et hésite à la laisser là pour aller chercher Daniel. Il pourrait m'aider à la mettre dans la voiture, lui et sa carrure de garde du corps, et surtout sa sobriété. On irait définitivement plus vite. Je commence à la lâcher mais n'ai pas le temps de lui annoncer le plan, elle se cramponne à moi et je comprends que la laisser seule dans cette ruelle, ne serait-ce qu'une minute, n'est pas une option. « Tu crois que t'as besoin d'un passage à l'hôpital? » Je demande, bien que je prie qu'elle ne tienne pas à y aller. Dans le pire des cas, je peux juste la déposer devant et partir une fois que je la sais entre les mains de professionnels... Mais pour une raison inconnue, j'ai aucune envie de la laisser.  


adventure of a lifetime ♒︎ said i can't go on, not in this way. i'm a dream, i die by light of day, gonna hold up half the sky and say only I own me. i feel my heart beating, i feel my heart beneath my skin 'cause you make me feel like I'm alive again.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1186 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.    Sam 27 Mai - 16:10


Living in a crash world
Nolan & Charlen
Difficilement, tu affiches un sourire. Tu es contente qu’il t’ai trouvé, que tu ne sois pas condamnée à passer la nuit dans le froid New-Yorkais. On peut pas dire que tu sois beaucoup habillée, c’est toujours comme ça quand tu sors et aujourd’hui ne fait pas exception. Tu laisses ton regard traîner un instant sur la main qu’il te tend avant de t’en saisir. Il va essayer de te relever, tu le sais alors tu souffles longuement en sachant très bien que ça ne sera pas une partie de plaisir. Et tu étais bien loin de la réalité en pensant ça. Le cri qui quitte ta gorge, tu ne le retiens pas, c’est comme si tu en avais besoin pour tenir le coup et quand tu te retrouves enfin debout, tu t’accroches à lui comme à une bouée de sauvetage. Son bras passe autour de ta taille, l’autre te tient la main qui est derrière sa nuque. Marcher sans tomber va être une véritable épreuve en soi, tu le devines aisément. Tu as un sourire sur les lèvres quand il s’excuse. Il n’a pas à s’en vouloir, lui n’a rien fait du tout. Quand tu lui confies ce qu’il s’est passé, tu n’entres pas dans les détails, juste le strict minimum à savoir que tu as été laissé pour morte dans cette ruelle. Oui tu n’es pas passée loin, il a vraiment raison sur ce coup là. Toi, tu réponds rien, tu essayes de te concentrer pour ne pas crier de douleur à chacun des pas que tu peux faire. C’est pas l’envie qui t’en manque pourtant mais quand tu vois qu’il t’emmène dans la rue principale, tu juges qu’il n’est pas utile d’alerter tous les passants par ton état. « Je suis sûre qu’elles seront ravies que je leur donne ton numéro. » Tu ris légèrement. Un geste que tu regrettes car tu as mal aux côtes, tousser n’arrange rien. Il semble voir que tu as besoin de quelques secondes car sans te demander ton avis, il s’arrête. toi, tu prends le temps de respirer, longuement. Son chauffeur est au coin. Doucement tu relèves la tête pour essayer d’évaluer la distance que tu as à parcourir et ça te semble déjà beaucoup trop pour toi. Alors quand il essaye de te lâcher pour sans doutes aller chercher ledit chauffeur, tu n’as d’autres réaction que de t’accrocher à lui pour lui montrer que non, tu refuses qu’il te laisse seule. A sa nouvelle question, tu hoches négativement la tête. « Non, non. Pas l’hôpital… ça va aller je… aïe. » Parler te fait mal. Bouger te fait mal. Quoi que tu fasses, tu sens que tu es dans la merde. « Tu restes avec moi ? » Pourquoi demander ça à un inconnu ? Tu ne sais pas. Peut-être que tu aimes vivre dangereusement, c’est sans doutes ça d’ailleurs. Mais là, tu n’as personne avec qui rester et être seule est loin d’être envisageable. Il ne reste que lui. Quand vous arrivez à hauteur de la voiture, tu te décides à le lâcher pour t’appuyer sur l'habitacle et tu lui adresses un léger sourire de remerciements pour t’avoir aidé jusque là. Il n’était pas obligé et pourtant il l’a fait. « J’ai nul part où aller… je veux pas que mon coloc me voit comme ça… » Autant être franche dès maintenant. Tu es dans un sale état et en plus tu n’as nul part où aller. T’espères simplement qu’il ne va pas regretter de t’avoir aider.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 224 messages et j'ai : 228 dollars en banque. Sinon, il paraît que : harvey newton haydon et je crédite : flightless bird (avatar) cheekeyfire (gif)

En ligne
MessageSujet: Re: charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.    Lun 5 Juin - 15:56


living in a crash world
CHARLEN & NOLAN

Aux traits de son visage qui se déforment, tu peux aisément deviner sa douleur et ça te tord l'estomac. A moins que ce ne soit juste l'alcool ingurgité toute la soirée, ce qui est bien possible aussi. Elle rit lorsque tu parles de lui laisser ton numéro pour ses copines et tu t'en veux de l'avoir fait rire en voyant la vague de douleur que ça déclenche chez elle. T'as beau avoir un tas de vices, de défauts, la violence n'a jamais fait partie de toi. C'est quelque chose que tu ne comprends pas, qui te dépasse, d'autant plus lorsque ça concerne une femme.
Tu ne sais pas si elle a peur des docteurs en général ou si elle ne tient juste pas à ce que ce qui s'est passé se sache, mais elle semble paniquer quand tu lui demandes si elle désire se rendre à l'hôpital. « Ok, pas d'hôpital. » Tu confirmes, juste pour la rassurer. Ne te reste qu'à espérer que ton chauffeur n'insiste pas pour l'y déposer. T'as beau être son boss, elle est dans un sale état et refuser de l'y amener revient surement à une non-assistance à personne en danger. Tu fronces les sourcils et tournes la tête vers elle lorsqu'elle te demande pour rester à ses côtés. Tu ne comptais pas vraiment la laisser là, et seule, quoi qu'il arrive mais tu pensais qu'elle te filerais une adresse ou quelqu'un a appelé. Tu te contentes d'un signe positif de la tête avant de continuer à avancer pour finalement atteindre la voiture sur laquelle elle s'appuie. En temps normal, ça te ferait grincer des dents, car tes voitures, tu y tiens... Mais son état est assez grave pour obtenir toute ton attention. Daniel sort de la voiture et tu lui adresses un signe de main pour le garder à l'écart, ne sachant toujours pas quel est le plan. Elle te signale qu'elle n'a nulle part ou aller et malgré la situation, un sourire prend forme sur tes lèvres. « Si tu voulais juste rentrer avec moi, y'avait des moyens moins douloureux de le faire... » Tu signales, en espérant qu'elle comprenne que ce n'est que de l'humour, tout en ouvrant la portière arrière de la voiture. Tu reviens ensuite vers elle et passe un bras autour de sa taille pour qu'elle puisse prendre appui à nouveau sur toi et entrer dans la voiture. Une fois assise, tu te penches au dessus d'elle pour attraper sa ceinture de sécurité et l'attacher, prenant ensuite place sur le siège d'à côté. « La maison. » Tu signales simplement à l'adresse de Daniel, qui démarre le moteur tout aussi vite. L'espace d'un instant, tu laisses ta tête tomber en arrière et ferme les yeux. C'est pas tout mais tous ces efforts dans l'état ou tu es, ça puise clairement dans tes dernières ressources d'énergie et tu as la tête qui tourne. Après quelques secondes, tu ré-ouvres les yeux et laisse ta tête tomber sur le côté, pour garder cette appui tout en l'observant en même temps. « T'as nul part où aller... Et personne à prévenir j'imagine? » Tu demandes, sait-on jamais.  


adventure of a lifetime ♒︎ said i can't go on, not in this way. i'm a dream, i die by light of day, gonna hold up half the sky and say only I own me. i feel my heart beating, i feel my heart beneath my skin 'cause you make me feel like I'm alive again.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1186 messages et j'ai : 732 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : From the morgue (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.    Dim 11 Juin - 21:46


Living in a crash world
Nolan & Charlen
C’est difficile, tu as juste envie de t’assoir à même le sol, de fermer les yeux et de ne plus les rouvrir. Simplement dormir et te reposer. Mais Nolan t’a trouvé et tu te dois de te dire que tu as de la chance. D’autre t’aurais simplement regardé et aurait fait comme s’il n’avait rien vu, ça aurait été ta chance ça mais pas lui. Il t’aide, il te relève et tu t’accroches à lui pour lui faire comprendre que tu as besoin de sa présence à ce moment précis. Tu en as besoin ca tu n’as que li. L'hôpital, c’est hors de question, tu lui fait savoir et qu’il ne soit pas insistant te fait faiblement sourire. « Merci... » Il semble comprendre que tu ne veux pas aller l’hôpital. Tu ne peux pas vraiment lui expliquer pourquoi. Tu n’es toi même pas certaine de cette décision de te soigner seule, avec lui. C’est comme ça, c’est tout. Ton bras passé autour de son cou, tu t’appuies comme tu peux sur lui pour avancer jusqu’à sa voiture. Tu seras déjà mieux quand tu seras à l’intérieur, tu veux juste pouvoir te poser et fermer les yeux. Tu sens que tu es fatiguée, ton corps est épuisé. Tu as beau marcher, tu ne te retiens pas de fermer les yeux quelques instant avant de les rouvrir aux nouveaux mots qui quittent les lèvres du jeune homme à tes côtés. Tu ne t’attendais pas à ça mais à cet instant, ça te fait simplement du bien de sourire. Rire, tu te retiens car tu comprends avec ta difficulté à bouger que rire te fera mal et tu ne veux pas prendre ce risque. Doucement, tu tournes la tête vers lui, tu t’arrêtes à la porte de la voiture qu’il a pris le temps d’ouvrir pour toi. « Moi qui pensait que tu serais plus impressionné et que j’arriverais plus facilement à mes fins comme ça… je suis déçue. » Des mots à prendre à la légère, à la rigolade, c’est un peu tout ce que tu sais faire aujourd’hui, après ce que tu as vécu. Tu veux surtout pas te prendre la tête. Nolan, il t’aide à t’engouffrer dans la voiture et tu n’opposes aucune résistance à ses gestes. Tu le laisses faire, glisser la ceinture de sécurité contre toi. Tu te sens bien assise, tu as l’impression d’être en sécurité et sans perdre de temps, ta tête vient reposer contre l’appui-tête de ton siège, la tête légèrement en arrière et les yeux clos. De nouveau, tu affiches un sourire en entendant ses propos. La maison. Ca sonne comme une promesse. Une de celle dont tu n’as pas l’habitude mais qui veut bien dire que tout ira bien, qu’il est avec toi et à cet instant précis, tu oublies un peu tout le reste pour simplement te concentrer sur ses mots rassurants. C’est sur des pensées positives que tu te concentres. Il n’y a rien d’autre qui compte en cet instant. Le son de sa voix te parvient et tu grimaces. Tu ne veux inquiéter personne à cette heure-ci. « Si... mais pas maintenant. Pas ce soir s’il te plait. » Ta tête bascule sur le côté et tu entrouvres légèrement les yeux pour le regarder et voir qu’il a adopté plus ou moins la même position que la tienne. Sans demander son avis, tu te détaches, tu te rapproches de lui et ta tête vient se loger sur son épaule dans le simple espoir de te sentir bien avec ce contact humain et nouveau. « La maison alors ? Je dois m’attendre à quoi en particulier ? » Des mots qui s’échappent de livres en un murmure, tu le regardes rapidement avant de te reconcentrer sur la route. Mais tu réalises ta position et surtout que ça pourrait le déranger. Tu te redresses, tu t’éloignes légèrement. « Pardon, je ne sais pas ce qu’il m’a pris. » Non tu ne sais pas, ça ne te ressemble pas en tout cas.


 
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for ♥
Revenir en haut Aller en bas
 
charlen ✻✻✻ i've been stumbling in the dark, living in a crash world.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan-