Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Art after sex - Zoé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 521 messages et j'ai : 38 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Camila Mendes et je crédite : avatar : viceroy. signature : endless love.

MessageSujet: Art after sex - Zoé   Mar 7 Mar - 18:14

Tes lèvres goûtaient au cou de la jeune femme une dernière fois alors que tu te laissais tomber sur le côté, la peau moite et la respiration saccadée par les efforts que tu venais de faire. Tu laissais ton regard divagué sur son corps nu et tu embrassais sa poitrine plusieurs fois en soupirant, comme ivre d’elle. Ivre de cette proximité, de son parfum, ivre de vos ébats si récents qui semblaient déjà te manquer. Tu finissais par te détacher en la regardant dans les yeux et tu lui souriais, te levant pour te rendre à la salle de bain, toujours en tenue d’Eve. Tu enfilais un tanga pour te couvrir un minimum ainsi qu’une blouse légèrement transparente à motifs floraux et tu buvais un grand verre d’eau. Ces quelques heures en compagnie de Zoé t’avaient littéralement épuisée, elle était très endurante et très douée de ses mains. Un véritable plaisir. Un sourire naissait à la commissure de tes lèvres, ça faisait un petit moment que tu n’avais pas pris ton pied ainsi, surtout avec une femme. Tu brossais ta longue chevelure blonde avant de revenir dans la chambre, où Zoé s’était couverte elle aussi et tu affichais une mine boudeuse en remontant sur le lit telle une féline. « C’était mieux sans quand même. » Un sourire provocateur éclairait ton visage et tu volais un baiser à la jeune femme avant de t’allonger à nouveau à côté d’elle. Tu ne savais absolument rien de sa personne, elle avait été un coup de coeur durant la soirée et ça avait semblé réciproque. Vous aviez dansé, flirté, jusqu’à l’inévitable. Tu t’allongeais sur le côté pour la regarder dans les yeux, la tête maintenu par ton bras accoudé au matelas et tu lui souriais en déplacant une mèche rebelle derrière son oreille. « Je veux en savoir plus sur toi, Zoé. » Tu voulais qu’elle t’explique qui elle était, d’où elle venait, ses passions, ses peines, ses colères, ses joies, sa musique préférée, sa couleur favorite. Tu voulais simplement tout savoir d’elle, tu voulais la revoir, l’embrasser à nouveau, repasser des nuits endiablées à ses côtés. Zoé était ta nouvelle amie, ta nouvelle amante, et vous aviez plein de choses à découvrir l’une sur l’autre. Shey était parti, il t’avait laissé tomber et tu cherchais à noyer ta peine dans quelque chose de plus fort encore. Zoé, elle était parfaite, elle avait su te faire oublier, le temps de quelques heures, que tu étais malheureuse en ce moment et qu’un manque rongeait ton coeur de l’intérieur. Ta main partait se balader sur son corps et tu ne pouvais t’empêcher de sourire en la regardant. Elle était belle, terriblement belle et tu mourrais d’envie de la posséder à nouveau. Tes doigts effleuraient à nouveau son nombril puis sa poitrine et tu t’arrêtais juste avant que ça ne devienne encore une fois trop sensuel.



Love the way you lie
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Art after sex - Zoé   Mar 7 Mar - 20:57

Art after sex
— with Ava

Ma respiration peine à se calmer. Je ne compte plus les semaines voir les mois de séparation avec la dernière fois où je me suis abandonnée dans les bras de quelqu'un. En fait depuis que j'avais croisé cette prof à la rentrée. Elle m'obnubilait tellement que j'en avais presque oublié de vivre. Je passais mon temps libre à peindre, oubliant tout le reste. La peindre elle. Ca en devenait inquiétant à force. C'était bien pour ça que lorsque Lou m'avait invité ici ou plutôt payé le voyage, j'avais sauté sur l'occasion. J'y avais vu une opportunité pour tenter de me sortir Iris de la tête en faisant d'autres rencontres. Et j'avais trouvé cette nuit, avec Ava. Rencontrée lors de la soirée de la veille, on avait commencé simplement, jusqu'à finir par cette envie pressante de trouver un endroit pour assouvir nos besoins. Elle avait une coloc, j'en avais une aussi, alors tout naturellement, j'avais crocheter la serrure d'une chambre vide. Enfin qu'elle était vide je ne le savais pas jusqu'à ce que ce soit ouvert bien évidemment mais tant pis. Elle l'était, c'était le principal. Et à peine quelques secondes plus tard, notre danse précédemment commencé avait continué, nous abandonnant plus d'une fois durant cette nuit éreintante. L'impression de me sentir à nouveau vivante m'avait gagné et lorsque je voyais son sourire, je savais que ce n'était pas un rêve. Le temps qu'elle s'échappe dans la salle de bain, j'avais remis mon short et mon tee shirt blanc, ne sachant plus où se trouvaient mes sous vêtements qui avaient vite rejoins le sol. Ou autre part d'ailleurs. Je les chercherais plus tard. La jolie tête blonde réapparue avec une moue boudeuse m'indiquant que j'étais mieux nue. Je souriais lorsqu'elle remonta sur mon corps et qu'elle vint m'embrasser avant de se laisser tomber à mes côtés. " C'est pour te laisser un peu de répit, je te trouve bien fatiguée tu sais. " Bon, je le suis aussi c'est indéniable. Je tourne la tête vers elle et regarde ses prunelles brunes me fixer. Elle remis en place une mèche de mes cheveux avant de demander à en savoir plus sur moi. Je me mets sur le côté pour lui faire face entièrement et la rapproche de moi, profitant de cette promiscuité pour lui caresser la hanche. " Dis moi ce que tu veux savoir, je n'ai pas une vie très passionnante. " Ce qui est vrai au final, je ne trouve pas ma vie très exceptionnelle même si je m'amuse autant que je peux. Je reste une grande gamine malgré tout. " Je te propose un jeu. Une question contre une question ça te va ? " Comme ça je pourrais en apprendre aussi sur elle. Parce que oui, on avait sauté l'étape ou on apprend à se connaître. Déjà on connaissait nos prénoms ce qui avait été fort utile cette nuit d'ailleurs. " Donc dis moi Ava, on commence par des choses simples mais tu as quel âge. Et par pitié si tu es mineure, mens moi. " J'éclate de rire mais on ne sait jamais. Enfin bon, au Springbreak ce serait étrange mais je sais que moi ma première cuite je l'ai prise à 13 ans alors on est à l'abris de rien.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 521 messages et j'ai : 38 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Camila Mendes et je crédite : avatar : viceroy. signature : endless love.

MessageSujet: Re: Art after sex - Zoé   Mer 8 Mar - 18:59

La jeune femme dans ton lit était terriblement belle. Une brune plantureuse, avec des formes à se faire damner un saint, des yeux pétillants et une bouche à croquer. Ça faisait longtemps que tu n’avais pas vu une si jolie femme. Elle se rapprochait de toi et vous en profitiez pour vous câliner encore un peu, une caresse par-ci, un baiser par-là. C’était ce que tu aimais, dans ces moments charnels, les petits moments tendres juste après qui ne signifiaient rien d’autre qu’un besoin d’avoir quelqu’un de qui s’occuper. Zoé caressait ta hanche en se collant à toi, quasiment et tu pouvais presque sentir le parfum de son shampoing venir chatouiller tes narines. Elle t’expliquait qu’elle te trouvait fatiguée et tu souriais malicieusement, en passant tes mains dans tes cheveux. « Tu m’as épuisée. » Une façon bien à toi de lui expliciter qu’elle avait été très douée pour te faire grimper aux rideaux et te faire perdre toute énergie. Tu voulais en savoir plus sur elle, désormais, vous n’aviez pas fait les choses dans l’ordre mais c’était bien connu, tu ne faisais jamais les choses comme il fallait. Tu étais plutôt le genre de personne à aller à l’encontre de tout, à ne pas respecter des principes ou des règles. Tu étais comme ça, Izaak te l’avait souvent reprocher. Zoé t’indiquait ne pas avoir une vie passionnante et tu fronçais les sourcils, ça ne pouvait pas être possible, pas elle. Pas la féline Zoé. Elle te proposait le jeu d’une question contre une question et tu acquiesçais doucement, avant d’éclater de rire à sa question. Ton rire se mélangeait au sien et pour toute réponse, tu venais l’embrasser langoureusement, un peu trop fiévreusement, glissant ta langue sur la sienne dans un gémissement lascif. Puis tu te détachais avec un sourire malicieux en gardant ses lèvres emprisonnées des tiennes pendant encore quelques instants. « J’ai l’expérience d’une fille de quel âge, à ton avis ? » murmurais-tu alors en te reculant légèrement, sourire provocateur sur les lèvres. Avec le départ de Shey, tu étais redevenue la même qu’auparavant, celle qui rit trop fort, celle qui embarrasse tout le monde, celle qui parle trop et celle qui provoque plus que la moyenne. Tu étais redevenue celle que tu avais perdu en t’engageant dans une relation qui finalement, n’avait mené à rien, à part te faire souffrir. « Vingt-deux. Et toi ? » répondais-tu alors que tu examinais son visage, elle ne devait pas avoir beaucoup plus, ou alors si elle était plus vieille elle ne faisait pas du tout son âge. Elle était vraiment très belle, tu aurais pu passer le reste de la nuit à l’observer, là, à quelques centimètres seulement de toi. Tu glissais lentement ta jambe sur la sienne pour la caresser et tu réfléchissais à ton tour à une question. « Ta passion ? »



Love the way you lie
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Art after sex - Zoé   Jeu 4 Mai - 21:52

Art after sex
— with Ava

Même après une nuit telle que celle là, je ne pouvais m'empêcher de la taquiner. Et surtout avoir assez de force pour le faire. Si je disais que j'avais du l'épuiser, il en était de même de mon côté, J'étais exténuée. " De même pour moi. " Je lui souriais, fière quand même de ce résultat. Et il était temps d'en savoir plus l'une sur l'autre. Non, on n'avait pas fait les choses comme tout le monde. D'abord on couche et après on parle. Il était vrai que hier soir on n'a pas pris le temps de discuter. Mais maintenant que qu'on n'avait plus rien à faire, autant papoter. Et puis je devais bien avouer que j'avais envie d'en savoir plus sur elle. Alors oui je lui proposais ce petit jeu. Jeu qu'elle sembla accepter en venant accrocher ses lèvres aux miennes. Je lui souris en répondant à ce baiser toujours un peu envieuse. Je n'ai pas envie de me détacher de cette jolie parenthèse. Et je me dis qu'elle non plus vu la fièvre mise dans ce baiser. Je souriais contre ses lèvres alors qu'elle se détachait. J'avais envie de savoir son âge, l'âge de cette jolie beauté au visage presque enfantin. Elle semblait venue de nulle part en fait. Et lorsqu'elle me demanda quel âge je pouvais bien lui donner, je du réfléchir avant de répondre. Parce que non, je n'en avais aucune idée. Heureusement qu'elle me tendait une perche pour lui répondre. Enfin je me doutais déjà qu'elle était majeure, ça c'était affirmé déjà. " Si on parle en terme d'expérience je pense que je te vieillirais d'une bonne vingtaine d'années de plus que l'âge que tu as. " Je rigolais car oui, ça ne semblait clairement pas être sa première fois. " Mais sinon je dirais... 22 ou 23 ans ? En tout cas je te vois plus jeune que moi. " Et ce même si moi aussi j'ai ce visage de gamine qui me joue parfois des tours. Ou bien parfois aussi que j'en joue trop. Et elle me le dit, 22 ans. " Ah et bien j'avais raison ! 24 pour moi. " Je ne suis pas beaucoup plus âgée au final ce qui est très bien comme ça. Même si j'ai quand même plus l'habitude de conquêtes situées dans la tranche d'âge au dessus de la mienne. Sa jambe vient se glisser sur moi et ma main rejoint sa cuisse pour de douces caresses. Comme ci il y avait ce besoin de se toucher encore un peu. Ce qui était loin de me déplaire. " Ma passion ? Question facile ! Le dessin, l'art, la peinture, tout ce qui touche à ça. La photographie également, mais je suis plus à l'aise avec un pinceau qu'avec un appareil photo. Et toi ? " Il était vrai qu'au Springbreak, je n'avais pas emmené tout mon matériel. A New York ma passion passait difficilement inaperçue vu que j'avais toujours de la peinture sur un coin de mon corps ou de mes vêtements. " T'as des frères et soeurs ? "


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 521 messages et j'ai : 38 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Camila Mendes et je crédite : avatar : viceroy. signature : endless love.

MessageSujet: Re: Art after sex - Zoé   Mer 10 Mai - 23:00

Tu souriais à la jeune femme lorsqu’elle répondait à ton baiser et tu restais calée dans ses bras une fois que tu t’étais détachée, tu avais du mal à la laisser filer et tu voulais la sentir encore près de toi. Tes doigts glissaient sur la peau hâlée de son ventre et tu embrassais son épaule plusieurs fois, avant de rire à sa remarque concernant ton expérience. Tu haussais les épaules innocemment, faisant comme si tu n’y étais pour rien et tu venais murmurer quelques mots au creux de son oreille. « C’est toujours plaisant d’avoir des compliments comme ça. » Tu la serrais contre toi en calant ta tête sur son épaule et tu la laissais réfléchir quelques secondes sur ton âge, avant de l’aiguiller et de connaitre enfin le sien. Vingt-quatre ans, vous n’aviez pas beaucoup de différence d’âge. Zoé posait sa main sur ta cuisse pour te caresser lentement et tu la laissais faire silencieusement, avant de te décider à lui poser les premières questions plus intimes pour apprendre à la connaitre un peu plus. Et la réponse concernant sa passion te stupéfiait complètement, si bien que tu éclatais de rire devant la coïncidence qui s’offrait à vous. Le dessin avait l’air d’être toute sa vie et c’était ton cas aussi, même si pour le coup personne n’était au courant. C’était ton jardin secret, tu avais cette même passion dévorante que ton frère mais tu avais beaucoup moins de talents, à ton propre avis. Tu avais préféré laisser ton frère exposer ses talents à la famille et tu avais gardé les tiens pour toi. « J’ai exactement la même passion que toi. Je dessine tout le temps, dés que j’ai un peu de temps face à moi où une feuille vierge. Mais je préfère le simple dessin, la peinture m’intéresse moins. » Les traits au fusain ou au simple crayon de papier, les traits au feutre noir, tu adorais ça, tu n’avais jamais vraiment pratiqué la peinture, tu trouvais que c’était deux choses totalement différentes. Tu lui souriais tendrement et tu te tournais vers la table basse pour en sortir un simple stylo feutre noir, et tu prenais la main de Zoé entre la tienne pour commencer à dessiner. Des arabesques, des formes contemporaines, tu espérais que ça ne la gênait pas, mais le fait est que vous deviez sans doute penser pareil. Tu dessinais silencieusement et elle te demandait alors si tu avais des frères et soeurs et tu souriais tendrement en plongeant ton regard dans le sien, ton stylo suspendu dans le vide. Tu refermais le stylo et le posait sur les draps et tu acquiesçais. « J’ai un grand frère Izaak, et une petite soeur Sloan. Mais tu ne peux pas deviner qu’ils sont mes frères et soeurs, autant eux se ressemblent comme deux gouttes d’eau mais moi… je ne sais pas d’où je sors. » Tu éclatais de rire avant d’attraper ton téléphone pour lui montrer une photo de toi et tes frères et soeurs, et effectivement tu détonnais totalement entre eux. La blonde aux yeux marrons entre les deux bruns aux yeux clairs. « Et toi ? Des frères et soeurs à emmerder ? »



Love the way you lie
La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
 
Art after sex - Zoé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Springbreak :: Cancun :: L'hôtel-