Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 453 messages et j'ai : 1090 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Grant Gustin et je crédite : Hellody ( avatar ), Little May ( profil )

MessageSujet: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham   Sam 25 Mar - 21:01

Arizona & Graham
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais

Il était grand temps pour moi de venir agrandir cette collection que je faisais depuis mon plus jeune âge, véritable nerd dans toute sa splendeur, je n’échappais pas au côté super-héros qui me fascinait, m’emmenait dans ce monde à chaque fois que mes yeux se déposaient sur l’une des bande-dessinées ou encore sur les films ou les séries qui pouvaient sortir. Que ce soit Marvel ou DC Comics, je ne loupais aucune nouveauté et ce n’était pas mon retour à New-York qui allait changer les choses. C’était pour cette raison que j’avais quitté Upper East Side et mon appartement pour me rendre à Time Square et son magasin Midtown Comics West, pour bien des choses j’achetais sur internet, une bien belle invention qui avait été faite, mais pour côté Comics, pour ce plaisir d’achat qui me suivait avec les années, je ne changeais pas mes habitudes en me rendant en magasin. Une habitude qui se résumait souvent à du temps perdu dans les rayons à regarder un bon nombre de bande-dessinés, repartant pour la plupart du temps avec bien plus que prévu à la base, mais après tout, autant se faire plaisir, je n’avais pas ce besoin de vérifier mon compte en banque à la fin du mois, ni même dans le courant de l’année.

De longues minutes que je me retrouvais dans ce rayon, ce petit bijou à la main, la dernière venue de du monde DC Comics : Justice League Of America : Power And Glory, j’avais une dizaine de jours de retard depuis sa sortie, une grande première pour moi, qui ne faisait qu’agrandir cette petite joie d’enfant qui allait acheter le jouet qu’il attendait depuis je ne sais combien de temps. Le retour à New-York avait été synonyme de bien des changements dans ma vie, j’avais dû prendre place à mon nouveau poste d’infographiste dans l’entreprise de mes parents, retrouvant des souvenirs du passé dont je me serais bien passé, mais il y avait aussi Braelynn, ma sœur jumelle, une grande partie de mon attention était pour elle, pour ce qu’elle était en train de traverser, cette anorexie face à laquelle elle devait se battre, une lutte qui avait commencé par son hospitalisation. Aujourd’hui c’était un peu de temps pour moi, pour me détendre et je n’allais pas me prier pour profiter de ce moment qui se présentait devant moi, de mon regard qui passait de comics en comics avec déjà deux choix de fait avec lesquels j’allais repartir. Mon regard se retrouvait attirait sur le côté, quelques minutes déjà que je pouvais observer cette blonde à la recherche de je ne sais quoi et à en croire la façon dont elle avait de prendre et reposer les bande-dessinés, elle non plus ne savait pas réellement ce qu’elle était en train de chercher. Une image que j’avais sous les yeux qui faisait naitre un sourire sur mon visage, ce n’était pas habituel dans ce genre d’endroit de ne pas se retrouver avec de vrais passionnés, de cette catégorie de nerd dont je faisais fièrement partie. « Je peux peut-être vous aider ? » Des paroles que je lui avais adressées en m’approchant d’elle, des mots qui pouvaient faire croire que je travaillais ici, c’était d’ailleurs en tournant le regard autour de moi en me rendant compte de cette erreur, que je me décidais de reprendre. « Je ne travaille pas ici, mais je vous vois depuis tout à l’heure et vous ne semblez pas être le genre de cliente habituait des Comics. » Ou alors elle avait une façon bien à elle de partie à la recherche de ce qu’elle voulait ou de ce qu’elle ne voulait pas. Mon sourire ne me quittait pas, mon regard lui était revenu ce poser sur la jeune femme blonde qui était à mes côtés.
© ASHLING POUR EPICODE


Come on, stand up again
Combien de larmes, de souffrances, de drames ont causé notre artificielle conception de la famille et du mariage
© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 864 messages et j'ai : 407 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emily Bett Rickards et je crédite : Avatar par Lux Aeterna ; signature par Magma. ♥

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham   Lun 10 Avr - 15:09


Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais
Graham & Arizona
Qu’est-ce que je fous ici ? C’est la question que je ne peux pas m’empêcher de me poser. Quand il s’agit de littérature classique, je n’ai aucun problème, je dirais même que je suis incollable mais là, c’est juste un monde qui m’est inconnu. Pourtant je sais pourquoi je suis ici, pour faire plaisir à Gwendoline et autant dire que faire plaisir à une enfant de huit ans, c’est pas le défi le plus simple que j’ai eu à relever. Mais après cette peur d’être enceinte et ma conversation que j’ai eu avec elle, je veux vraiment qu’elle comprenne que je ne suis pas là en ennemie mais bien en amie. J’ai pas forcément envie de remplacer sa mère, aussi garce soit-elle, du moins pas tout de suite. Avant tout, c’est une amie que je veux être avant d’être une seconde mère, ça sera sans doute un premier pas non négligeable. En un soupir, je repose ce dont je m’étais emparée, réalisant très bien que ça n’irait pas. Je vais pour prendre autre chose, mais une fois me fait sursauter. Je tourne mon regard pour voir un homme que je ne connais pas à mes côtés. Un instant je porte ma main à mon coeur comme si ce simple geste suffirait à le calmer. Une idée reçue, un geste mécanique. Doucement, un sourire vient prendre place sur mes lèvres alors qu’il reprend. Il ne travaille pas ici, ça m’importe pas vraiment en réalité, toute aide est bonne à prendre. « Vous avez raison, je n’y connais rien du tout. » Nerveuse, je passe ma main dans mes cheveux avant de relever mon regard sur lui en un sourire gêné. « Je suis plus Victor Hugo ou William Shakespeare pour tout vous dire. » Oui, ça c’est mon domaine. Mais Gwen est encore trop jeune pour que je puisse ne serait-ce qu’envisager de partager ma passion avec elle. Dans quelques années, peut-être quand elle entrera au collège et qu’elle aura ce genre d’oeuvres à étudier, là je sais que je pourrais être utile mais pour l’heure je suis dans l’inconnu et je déteste ça. « Je cherche un cadeau, pour une enfant de huit ans… je ne sais même pas pourquoi c’est ici que je suis venue mais ça me permet à moi aussi de faire de nouvelles découvertes. » Un léger rire, aussi discret soit-il, se fait entendre. La Arizona trop bavarde est de retour. C’est pourtant pas mon genre quand je suis en compagnie d’un inconnu mais lui, sans me connaître il est venu me proposer naturellement son aide, je peux peut-être faire un effort pour ne pas me montrer sur la défensive pour une fois.


You're my fairytale...
→ Missing you is my hobby, caring for you is my job, making you happy is my duty and loving you is my life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 453 messages et j'ai : 1090 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Grant Gustin et je crédite : Hellody ( avatar ), Little May ( profil )

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham   Mar 2 Mai - 17:43

Arizona & Graham
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais

Je n’avais pas la moindre idée, des réelles raisons qui m’avaient poussé à quitter l’emplacement que j’avais dans le rayon, pour combler les pas qui me séparaient de cette totale inconnue, je ne l’avais jamais vu avant, tout du moins pas dans mes souvenirs, puisque cela ne faisait pas longtemps que j’étais revenu à New-York et seulement la troisième fois que je venais dans ce magasin depuis que j’avais quitté la Floride. Je n’étais pas capable, moi-même de dire pourquoi j’étais venue la rejoindre, tout ce que je savais, c’était qu’elle semblait complètement perdue dans le choix du comics qu’elle était venue chercher aujourd’hui, il suffisait de la voir en prendre une et la reposer dans la foulée, avec une pointe d’exaspération dans les mouvements effectuaient, comme sur son visage à en voir le soupire qu’elle laissait sortir assez facilement. En arrivant à son niveau, mon intention n’était pas de venir lui faire peur, de la surprendre, mais c’était ce que j’avais réussi à faire en vue du sursaut qu’elle avait eu à peine le son de ma voix arrivant à ses oreilles, il y a mieux comme approche quand même. « Pardon, je suis désolé… Je ne voulais pas vous faire peur. » Ce n’était pas mon intention et mes excuses n’allaient rien y changer, mais mes mots étaient sortis tous seuls, regrettant cette trop grande discrétion que j’avais eu en m’approchant d’elle avant de lui adresser la parole.

Ce petit « accros » était rapidement mis de côté, la jeune femme me confirmait ce que j’avais pu deviner en l’apercevant au loin, elle ne s’y connaissait rien en comics, une confirmation qui faisait naitre un début de sourire sur mon visage, c’était toujours étrange de voir d’autres personnes que des passionnés dans ce genre de magasin. Les références, qu’elle venait de me mettre en avant concernant son style de lecture, faisait sortir un rire, que je n’avais pas réussi à contrôler et garder pour moi, un véritable écart avec ce qui était vendu dans ce magasin. « C’est un grand changement littéraire de passer d’Hamlet à… » Une légère pause imposait, le temps de tourner mon regard en direction du rayon dans lequel il me semblait l’avoir vu prendre et reposait une BD. « Power Rangers. » Pour une surprise, s’en était une, la dernière fois que j’en avais ouvert un, je devais avoir onze ou douze ans, si mes souvenirs ne me faisaient pas défauts. J’avais bien du mal à comprendre, comment une femme du genre à lire Shakespeare pouvait venir se décider à venir dans un magasin de comics, la première question que je pouvais me poser, c’était est-ce que c’était pour elle ou pour quelqu’un d’autre ? … Est-ce que je venais de poser cette question à haute voix ? J’avais de quoi en douter, puisque la réponse, elle était venue me la donner, pourtant, j’avais bien gardé cette pensée pour moi ou alors je devenais complètement fou. C’était donc un cadeau pour une petite fille qui l’avait poussé à passer les portes de ce comics book, voilà qui apportait une grande part de logique à toute cette histoire. « Vous ne pouviez pas faire meilleur choix que ce genre de magasin, je peux vous le promettre. » A l’époque, comme aujourd’hui encore, c’était le genre de cadeau sur lequel on ne pouvait pas se tromper pour moi, un véritable enfant lorsque je me retrouvais avec un comics entre les doigts, la preuve, je venais chaque semaine à la recherche de la nouveauté ou des anciennes éditions que je n’avais pas encore la chance d’avoir dans ma collection. « Pour une petite fille, vous pouvez vous tourner du côté des Scooby-Doo, je crois qu’il y a un tome spécial avec la présence de Batman et Robin dedans. » Ce n’était pas le super-héros que j’aimais le plus, mais je n’étais pas l’auteur de ces BD et finalement heureusement, sinon il y aurait du superman de partout. « Sinon, il y a aussi un comics spécial, sur Batman et les tortues Ninja, je n’ai pas eu l’occasion de le lire, mais j’ai entendu de bon retour dessus, ça pourrait être aussi un bon choix de cadeau. » Mon prochain achat toujours entre les mains, je tournais mon regard vers la femme présente à mes côtés, pour le moment, je préférais lui donner des petites idées qui me passait par la tête, au lieu de la faire naviguer à droite et à gauche en direction des comics dont je parlais, l’idéal était de savoir son choix ou si elle voulait d’autres idées, en plus des deux que je venais de proposer.
© ASHLING POUR EPICODE


Come on, stand up again
Combien de larmes, de souffrances, de drames ont causé notre artificielle conception de la famille et du mariage
© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 864 messages et j'ai : 407 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emily Bett Rickards et je crédite : Avatar par Lux Aeterna ; signature par Magma. ♥

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham   Lun 15 Mai - 13:48


Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais
Graham & Arizona
La surprise passée, je me permet même de rire légèrement devant cette situation. Je ne m’attendais simplement à ce que quelqu’un me vienne en aide si rapidement il faut dire. Mais je comprend vite qu’il ne travaille pas ici et pourtant je n’en dit rien. Dans ma situation, toute aide est bonne à prendre après tout. C’est vrai que je ne suis pas à l’aise ici. Loin de là même et on dira surtout que c’est parce que je n’y connais rien. moi mon domaine c’est Victor Hugo ou William Shakespeare et quand je lui confie ça, je note son rire qui me laisse vraiment croire que je n’ai rien à faire ici. Pourtant c’est pour faire plaisir à Gwen. Je ne cherche pas à l’amadouer ou quoi que ce soit par des cadeaux, juste à lui faire plaisir comme une de ses tantes ou son père pourraient le faire avec elle. Contrairement à ce qu’elle peut penser, j’ai vraiment appris à l’aimer et j’essaye de lui montrer du mieux possible malgrés ses réticences. Mon rire se joint au sien quand il compare Hamlet et les Power Rangers. Il est vrai que ça n’a rien à voir, c’est aussi pour ça que je ne suis pas comme chez moi ici contrairement dans une bibliothèque. « Ca va faire superficielle dit comme ça mais j’ai vraiment été attiré par la devanture. Il n’en fallait pas plus pour me faire entrer. » C’est vrai qu’au départ, c’était pas vraiment ici que je voulais venir. J’avais plus penser à quelque chose de plus manuelle ou artistique mais de la lecture, je sais que ça peut lui plaire aussi. Alors j’écoute les conseils de l’homme à mes côtés, je bois ses paroles plutôt comme s’il allait avoir la parole sacrée. Scooby-Doo, je ne connais pas. Mais ça,hors de question de le lui dire. Je hoche simplement la tête pour lui faire comprendre que je l’écoute et que j’ai bien compris ce qu’il me disait. Pas besoin d’entrer dans les détails de mon ignorance. J’écoute attentivement ses conseils et j’affiche une mine un peu plus réfléchie. La question qui tourne en boucle est toujours la même. Qu’est-ce qui pourrait faire plaisir à Gwen ? « Il n’y a pas quelque chose d’un peu plus... féminin ? » Je suis loin d’être une féministe acharnée, très loin même mais je sais que les petites filles ont tendances à rêver devant une super-héroïne en s’imaginant être comme elle. Je n’ai jamais connu ça de mon côté, mais je ne suis pas non plus ignorante. « Je me dis que si ça parle d’une femme, d’une ado ou que sais-je encore, ça lui plaira plus et qu’elle saura s’identifier à cette personne. Vous voyez ? » Déjà qu’il m’aide, j’ai maintenant un peu l’impression d’abuser de sa gentillesse et surtout de son temps. « Mais je peux trouver seule vous savez, ne perdez pas de temps pour moi. » Doucement je dépose ma main sur son bras pour le rassurer sur le fait que je devrais être capable de me débrouiller. Du moins je l’espère.


You're my fairytale...
→ Missing you is my hobby, caring for you is my job, making you happy is my duty and loving you is my life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 453 messages et j'ai : 1090 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Grant Gustin et je crédite : Hellody ( avatar ), Little May ( profil )

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham   Mer 24 Mai - 23:27

Arizona & Graham
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais

Les deux premiers choix étaient faits, pour un enfant, je partais principalement sur ces comics à succès, que ce soit Scooby-Doo, ce chien mondialement connu, qui avait rire plus d’un enfant, moi le premier lorsque j’étais plus jeune. Mais aussi Les tortures ninja, je ne pouvais d’ailleurs pas m’empêcher, d’entendre dans un coin de ma tête, le générique télé, qu’avait eu ce dessin animé, tellement prenant, dire qu’à l’âge de sept ans, je ne loupais pas un seul épisode et qu’à dix ans, je les connaissais tous par cœur. Un véritable nerd, je ne pouvais pas le nier et de toute façon, je n’en avais pas envie, c’était impressionnant de voir que c’était un statut que j’aimais, qui me plaisait et que j’étais fier d’avoir. J’étais bien loin de l’homme qui attirait, le sportif, bien musclé qui passe beaucoup de temps à faire du sport… Le sport, rien que ce mot me faisait rire, je ne supportais pas cela, il fallait vraiment me donner une bonne raison pour m’en voir faire. Ou alors, du e-game, comme c’était appelé, à savoir les jeux en ligne, dire que cette discipline a des chances de trouver un jour sa place dans des jeux olympique, si le débat était lancé, c’était que je pouvais me considérer comme un sportif ? Un raisonnement qui me faisait rire intérieurement, revenant les pieds sur terre, à la réponse que cette jeune femme était en train de me donner. Quelque chose de plus féminin ? Bien sûr qu’il y en avait ! Il était vrai que bien souvent, c’était les super-héros masculins dont on entendait parler, mais les femmes aux pouvoir existaient aussi du côté de Marvel et de DC Comics. « Je vois, je vois même très bien ! » J’avais déjà deux ou trois noms qui me venait en tête presque automatiquement. « Vous plaisantez ? Je ne vais pas vous laisser comme ça… Puis je n’ai rien de prévu dans l’heure à venir. » Si aider cette jeune femme, avait été un supplice, d’un je ne serais pas venu proposer mon aide et de deux, j’aurais profité de cette porte de sortie pour m’éloigner d’elle, la laisser se débrouiller, mais j’avais fait tout autre chose. Elle avait l’air, gentille en plus d’être perdue dans ce genre de magasin et venir lui apporter mon aide me faisait plaisir, un savoir sur les super-héros qui servait pour quelqu’un aujourd’hui. « Venez avec moi, j’ai des petites idées pour vous. » Il était temps de quitter cet emplacement, de commencer à marcher pour me rendre dans un endroit bien précis de ce magasin. Je n’étais pas revenu depuis bien longtemps à New-York, mais j’étais dans cette boutique comme chez moi, j’avais déjà pris mes marques pour réussir à me repérer sans le moindre souci. « Pour elle, je peux vous proposer Batgirl, on la voit de temps en temps dans l’univers Batman ou celui de la Justice League. Sinon il y a Wonder Woman, plus besoin de présenter cette célèbre amazone. » Parfois, j’oubliais, que si cet univers n’avait plus de secret pour moi, ce n’était pas le cas pour tout le monde. Batgirl, j’en avais parlé, Wonder Woman également et en même temps, j’étais venu prendre des rayons le premier tome de la série concernant ces deux héroïnes, pour les passer à la jeune femme présente à mes côtés. « Et la meilleure de toute, sans le moindre doute, il y a aussi SuperGirl, la cousine de l’homme d’acier alias Superman. Avec elle, une petite fille ne peut qu’accrocher en s’identifiant à elle. » Doux amour de Superman, te voilà, il fallait bien qu’il refasse surface à un moment, alors que j’avais parlé de Batman tout à l’heure avec les tortues ninja. Je prenais entre les mains, le premier tome comics de cette femme venant de Krypton, tournant celui-ci dans la direction de la personne à qui j’étais en train de m’adresser depuis tout à l’heure.
© ASHLING POUR EPICODE


Come on, stand up again
Combien de larmes, de souffrances, de drames ont causé notre artificielle conception de la famille et du mariage
© Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 864 messages et j'ai : 407 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emily Bett Rickards et je crédite : Avatar par Lux Aeterna ; signature par Magma. ♥

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham   Sam 10 Juin - 16:25


Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais
Killian & Arizona
Tout ceci étant bien loin d’être mon univers, je remercie secrétement le ciel d’avoir mis cet homme sur mon chemin. J’ai quelqu’un pour m’aider, je ne me retrouve pas totalement seule dans cet univers que je ne maitrise et ne connais absolument pas. Si moi je suis plus branchée littérature française ou anglaise, ici ça semble être son sanctuaire à lui. C’est peut-être ça qui me rassure et me met aussi en confiance. Malgré sa gentillesse, j’ai du mal à approuver ce qu’il me propose. Selon moi, ça fait beaucoup trop garçon. Ce que je désire c’est faire rêver Gwendoline. Lui trouver un modèle qui puisse l’aider dans sa vie de tous les jours. C’est peut-être un peu ambitieux, beaucoup même et pourtant je garde ça en tête depuis quelque temps. Ce que je veux c’est lui montrer que je suis pas son ennemie, je suis là pour elle malgré ce qu’elle peut penser de ma relation avec son père. Quand je lui confie ne pas être vraiment partante parce qu’il me propose, je suis rassurée que ça ne le dérange pas plus que ça. Au contraire il semble même content de m’aider et j’affiche un large sourire qui lui est entièrement adressée. Je suis contente de ma journée même si c’était plutôt mal parti au début. Il m’avoue avoir des idées et je hausse un sourcils interrogateur en me demandant de quoi il parle et sans poser plus de questions, je choisis de le suivre pour voir ce qu’il a en tête. On se déplace, je le suis rapidement pour ne pas me perdre, le perdre de vu et me retrouver de nouveau seule ici. Devant moi, je vois des livres qui semble avoir des femmes pour héroïne et immédiatement mon sourire se fait plus présent, il a compris ce que je voulais et mon regard se pose dans le sien, ne le quittant qu’occasionnellement quand je regarde de quoi il me parle. Batgirl. Wonder Woman. Et même Supergirl. Toutes ces héroïnes qui font rêver les petits et les grands. Je suis hésitante. J’ai bien écouté ce qu’il m’a dit mais ça n’est pas pour ça que le choix est plus facile. Au contraire même c’est d’autant plus difficile quand on ne connaît pas en détails de se décider. « J’avoue que je suis intriguée par un peu tout ceci mais... » Je laisse ma phrase en suspens pour prendre le temps de poser mon regard sur chacune de ces héroïnes pour être certaine de faire le bon choix. C’est pas pour moi après tout mais pour celle que je considère maintenant comme ma fille. « Je pense que je vais partir sur Wonder Woman. » Si j’ai hésité, j’ai aussi réfléchis en tant que petite fille, ce que je préferais. Si c’est pas mon domaine de prédilection, je connais tout de même l’histoire de ces femmes. « Wonder Woman, c’est quand même le symbole des femmes. Elle est peut-être encore jeune, mais… je reste certains que c’est à elle qu’elle s’identifiera le plus facilement. » Entre mes doigts, je prend le livre qu’il tient peu dans le simple but de vérifier si j’ai fait ou non le bon choix.


You're my fairytale...
→ Missing you is my hobby, caring for you is my job, making you happy is my duty and loving you is my life.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais ♦ Arizona & Graham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Turtle Bay :: Times Square-