Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1881 messages et j'ai : 471 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : mourning dove (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Lun 27 Mar - 15:02

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cette première journée, pour la semaine qui débutait, avait été épuisante. Elle avait repris le même schéma que la semaine passée. Une ambiance plutôt tendue aux chaque coins du FBI, où chaque agent avait les nerfs en pelote, tout ça à cause de la nouvelle enquête en cours. En temps normal, même si je ne suis qu’une simple assistante, c’est éreintant. Mais là, dans cette humeur lourde du matin jusqu’au soir, sans compter mon état naturel lié à la grossesse, c’est lessivant. Je ne peux cacher la joie de sortir enfin des quatre murs de mon bureau pour retrouver la fraîcheur de l’extérieur. Il y a même un rayon de soleil qui a réussi à percer derrière les nuages, de quoi donner le sourire pour cette fin de journée. L’épisode neigeux est derrière nous, et malgré les quelques gouttes de pluie par moment, on se reproche de la saison printanière où les manteaux d’hiver vont retourner dans le fond des placards et laisser place aux petites vestes légères. Encore un peu de patience.

Ce soir, contrairement aux autres jours, je décide de profiter de l’extérieur et de rentrer par mes propres moyens, à l’aide de mes pieds. Mes journées sont tellement longues que je n’ai même plus le temps d’aller courir, alors que ça fait des années que je pratique ce sport. La nouvelle de cette grossesse surprise est peut être également liée, avec  cette petite crainte de faire du mal à mon bébé si je vais m’entrainer. Pour l’instant, les rendez-vous avec un médecin ne sont pas encore prévu, alors je suis totalement dans le floue. J’ai bien la possibilité d’en parler avec Nora, mais tout est encore si nouveau, si vague. Je préfère laisser couler les choses et improviser à ce moment. Toujours au coeur de Manhattan, j’avance dans les rues avec un itinéraire plutôt précis, afin de rejoindre Brooklyn, le quartier où je réside. Mes pas sont faits par automatisme, tellement ce chemin m’est familier. Sauf qu’aujourd’hui, il y a une différence. Mon regard est attiré par une vitrine, très coloré, qui donne immédiatement envie de sourire : une boutique de vêtements d’enfants. C’est la première fois que je m’arrête pour regarder les mannequins dans la vitrine, habillés avec des tenues colorées en prévision de l’été. Comment ne pas craquer devant ces ensembles. Je sais que je devrais passer mon chemin, et continuer d’avancer jusqu’à chez moi mais… la curiosité me pousse à entrer dans la boutique. Deux minutes, pas plus Lara. C’est nouveau. Un sentiment que je découvre pour la première fois. Il n’y a pas vraiment d’enfant dans mon entourage, car même Chloé, la fille de ma meilleure amie, va avoir 3 ans à la fin de l’année, ce n’est plus le petit bébé. J’avance avec hésitation dans un premier rayon, et me retrouve chez les petites filles. Tout ceci est presque idiot, je suis encore loin de savoir si ça sera une fille ou un garçon. Et si on va vouloir connaître son sexe d’ailleurs. Une question pas abordée. Mais la curiosité ne fait pas de mal non ? Instinctivement, mon regard se pose sur mon ventre alors que l’une de mes mains s’y dépose délicatement. Un sourire presque idiot sur les lèvres, malgré le début plutôt chaotique, je suis contente de vivre cette aventure.  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1116 messages et j'ai : 158 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et je crédite : golden blood (ava)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Dim 2 Avr - 21:30

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Lara Kelley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quasiment six mois de grossesse, et un ventre déjà prêt à exploser. Une manie de toujours mettre ta main sur ton ventre, de râler pour tout et n’importe quoi –enfin, ça, même sans être enceinte-, des caprices de bouffe à longueur de journée… Non, impossible de manquer ta grossesse.
Une grossesse qui n’est pas sans certaines contraintes, auxquelles tu n’avais même pas pensé tant ça n’était pas prévu. A commencer par ton boulot. Ton boulot, c’est ta vie. Du moins, ça l’était jusque-là. Bosser sur le terrain, élucider les crimes, les trafics de drogue, courir après les pourritures de la ville… Un job qui te mettait un peu trop souvent en première ligne. Des coups, t’en as pris. Plusieurs fois. Et même si tu sais que Jay n’avait jamais été très friand de cette partie de ton job –un peu comme toi et ses interventions enflammées- c’est bien pire depuis que tu es enceinte. Il avait été plutôt clair sur le sujet : éviter le terrain, te cantonner aux bureaux, pour quelques mois. Une directive qui t’avait rendu dingue. Alors même si tu n’avais pas franchement suivi sa demande au début, il avait bien fallu que tu te rendes compte par toi-même –au bout d’un moment- que tu ne mettais plus le même entrain à défoncer une porte ou à te jeter dans la gueule du loup. T’étais plus hésitante, et c’était bien là tout le danger. Dans ton métier, les quelques secondes d’hésitation peuvent être fatales. Et Franck, ton sergent, un mentor à tes yeux, était bien trop ravi de donner raison à Jay. Hors de question que tu cours après des types en étant enceinte. Alors aujourd’hui, t’en profites pour aller faire les magasins. La paperasse te rend dingue. Ca n’a jamais été pour toi, et ça ne le sera jamais.
Ca fait déjà cinq minutes que t’es dans ce magasin pour bébé. Cinq minutes que tu te demandes si tu ne vas pas rendre Jay cinglé si tu cèdes à tous tes achats compulsifs. Mais là, tu te demandes surtout ce que tu fais dans un rayon pour fille… C’est un petit mec que t’attends. Un mini Jay. Et s’il a le même sourire que son père, tu sais que t’es foutue.
Tu finis par tourner la tête, vers la jeune femme qui vient d’arriver dans le rayon. Comme toi, elle a le réflexe de poser sa main sur son ventre, et tu peux pas t’empêcher de sourire. Il y a une différence de volume entre vos deux bidons, mais la signification de ce geste laisse peu de doute. Tu te tournes alors un peu plus vers elle. « Ca fait combien de temps ? » que tu lui demandes avec un léger sourire sur les lèvres, en désignant son ventre d’un signe de tête. T’es pas franchement habituée à aller parler aux gens dans un magasin, encore moins sans les connaitre, ni d’Eve ni d’Adam. C’est peut-être la grossesse, les hormones, ou quelque chose dans le genre. Tu deviens peut-être une vraie guimauve, attendrie par toutes celles prête à devenir mère, comme toi.







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   Δ. Women like you shouldn't be brutalised by love. You are generations of blood and fire, you are all war. Take your knees from the floor. Don’t look at him. Something violent and brutal and ugly is howling inside of you. Act like it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1881 messages et j'ai : 471 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : mourning dove (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Mar 4 Avr - 21:20

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Skye A. Hansen-Vanderbilt

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mais qu’est-ce que je fais ici, à l’intérieur d’une boutique remplie de vêtements d’enfants, alors que je n’ai même pas eu le premier rendez-vous de contrôle. Je n’ai même encore jamais eu l’occasion de rencontrer ce bébé, par le biais d’une échographie. Et pourtant, quelque chose m’a poussé à entrer dans ce magasin, et instinctivement aller flâner dans le rayon des petites filles. Une intuition, un sixième sens, ou un coup de hasard, personne ne peut réellement savoir, ce qui est sûr, c’est que je me retrouve avec des robes de toutes les couleurs, de toutes les formes devant les yeux. Quelques secondes à peine dans ce rayon, et j’ai déjà un sourire idiot sur les lèvres, celui qu’on ne peut pas contrôler, il vient naturellement, sans prévenir. L’une de mes mains est venue se poser sur mon bidon, on peut dire un ventre bien plat encore, mais je suis persuadée que ça ne va pas rester ainsi bien longtemps. Mon secret est bien gardé, il n’y a aucun signe qui peut trahir cette grossesse, à part peut être la prise d’une bonne taille au niveau de la poitrine. Est-ce normal ça d’ailleurs ? Il faudrait que je demande à Nora, ma meilleure amie qui est déjà maman, la prochaine fois que je la croise, car c’est vraiment bizarre.

Alors que je reporte mon regard sur cet univers qui est totalement inconnu pour moi, plus habituée à des tailles supérieures, une voix me tire de mes pensées. Je tourne la tête vers la personne qui s’est adressée à moi, sans pouvoir cacher ma surprise face à la question qu’elle me pose. « Euh… » Heureusement, je n’ai pas besoin d’exprimer ma confusion qu’elle me désigne par un signe de tête mon ventre. Il ne faut pas longtemps pour que mon regard quitte son visage, et descende lentement vers son ventre qui ne laisse pas beaucoup de place aux doutes. Un sourire s’étire sur mes lèvres, même si je baisse légèrement la tête pour masquer mon embarras. « Hum… ça fait presque six semaines. » C’est plutôt étrange d’en parler avec une inconnue, car honnêtement, je ne connais pas cette jeune femme. C’est même d’autant plus bizarre d’aborder le sujet alors que ma grossesse est toute récente, que je suis encore dans cette période tabou où le mieux est d’éviter le sujet, au cas où le destin en décide autrement. Mais dans cette boutique, c’est comme être dans une petite bulle, coupé du monde extérieur, alors pourquoi refuser de lui répondre. Le moment de malaise passé, je relève la tête pour plonger mon regard dans les yeux de cette jeune femme. Ils sont d’ailleurs magnifiques, impossible de passer à côté de ce bleu captivant. Beaucoup plus prononcés que les miens. J’interromps mon geste, devenu si familier et sécurisant que de poser ma main sur mon ventre, afin de faire glisser mes doigts dans mes cheveux, me tournant un peu plus vers elle. « Et vous, ça semble… beaucoup plus avancé que moi. » Un petit rire s’échappe de mes lèvres. Si je peux encore cacher la présence d’un bébé dans mon ventre, ce n’est plus le cas pour elle.  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1116 messages et j'ai : 158 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et je crédite : golden blood (ava)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Lun 17 Avr - 22:51

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Lara Kelley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
T’aurais plutôt dû te trouver dans le rayon des petits gars, avec un bleu stéréotypé dans les rayons, plutôt qu’ici, dans le rayon des petites filles. Pourtant, aucun doute sur le sexe de ton bébé, avec Jay, vous serez bels et bien parents d’un petit gars d’ici quelques mois. Un mini-lui, un mini Jay. Impossible pour toi de savoir si t’avais une préférence quant au sexe du bébé. D’un jour à l’autre, tu changeais d’avis. De toute façon, tu n’avais pas ton mot à dire, et t’en étais ravie. La seule chose qui te fait un peu peur, c’est de savoir si ton fils aura le même sourire que son père. Si c’est le cas, tu seras dans la merde… Et pour un long moment, à céder à tous ses caprices comme tu cèdes à son père.
Tu te laisses absorbée par tout ce qui tout t’entoure, par la mignonnitude des vêtements et accessoires du rayon.  T’as hâte de le voir ton petit bout. Hâte de le tenir dans tes bras et de pouvoir le câliner. Ton appréhension ? Ne pas être à la hauteur. Ne pas savoir de quoi il a besoin ou quand il en a besoin. Mais c’est sans doute la crainte de toutes les futures mamans. Du moins c’est ce que tu te dis, pour te rassurer.

Malgré ta concentration intense sur rayon bébé, tu remarques une jeune femme, pas loin de toi. Tout comme toi, elle a sa main sur son ventre, et tu peux pas t’empêcher de sourire. Ni même de l’aborder, alors que c’est clairement pas ton genre d’aborder la première personne que tu croises, peu importe la raison. C’est peut-être bien la maternité qui te rend comme ça. « Hum… ça fait presque six semaines. » T’es contente de voir qu’elle sourit, t qu’elle ne part pas en courant face à cette approches des plus surprenantes. « Félicitations alors. » que tu lui dis avec le même sourire en te tournant un peu plus vers elle alors qu’elle se décide finalement à réellement te regarder. Au moins, tu ne lui fais pas peur, c’est déjà ça. Elle est toute mignonne, avec son petit sourire et sa main dans ses cheveux, comme si elle était gênée –ou presque. Toi, tout ce que tu vois, c’est les traits doux de son visage, presque… apaisants.  « Et vous, ça semble… beaucoup plus avancé que moi. » Tu caresses doucement ton ventre en lui souriant. « Quasiment six mois. J’tiens le bon bout j’crois. » réponds-tu en riant. D’une certaine façon, t’as hâte d’arriver à termes, pour retrouver une certaine liberté de mouvement, mais aussi pour retrouver ton corps… Pourtant, ce gros bidon, tu l’aimes, il te plait bien, et t’aimes sentir ce bébé à naitre, ton fils, aussi proche de toi.  « A six semaines, j’ignorais encore que j’étais enceinte… » finis-tu par avouer avec un léger rire nerveux. Quand t’y repenses, c’est complètement hallucinant. T’as découvert ta grossesse alors que tu avais déjà atteint les huit semaines de grossesse. Pourtant, les symptômes étaient plus ou mois passés inaperçu. Rien qui ne t’avait franchement mis la puce à l’oreille. Du moins, jusqu’à ce que certaines de tes collègues ne mettent gentiment le doigt dessus… Pour te taquiner. Taquinerie qui s’était avérée complètement véridique. « Je… Hm Désolée, je m’appelle Skye. » laches-tu subitement en lui tendant la main pour te présenter, avec un sourire quelque peu gêné sur les lèvres. « J’aborde rarement les gens comme ça… Mais là, j’ai pas pu m’empêcher. » avoues-tu avec un rire nerveux avant de hausser les épaules.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   Δ. Women like you shouldn't be brutalised by love. You are generations of blood and fire, you are all war. Take your knees from the floor. Don’t look at him. Something violent and brutal and ugly is howling inside of you. Act like it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1881 messages et j'ai : 471 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : mourning dove (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Ven 21 Avr - 15:36

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Skye A. Hansen-Vanderbilt

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Six semaines. Deux mots pour exprimer le début d’une aventure, à la fois longue et courte. Bien longue car novembre, le mois où ce bébé est censé venir au monde, est encore bien loin. Il y a tant de choses qui doivent se passer avant. Et pourtant, ça semble être être une période beaucoup trop courte pour tout apprendre. Un bébé, un petit être si fragile avec une apparence à faire craindre quiconque qu’il peut se casser à tout instant. Est-ce que l’instinct maternel est un mythe, ou bien une réalité. À partir de quel moment se sent-on prête à devenir une mère, à avoir les sentiments de peur qui s’envolent pour ressentir une entière confiance face à cet avenir si abstrait encore. Tellement de questions qui empoisonnent mon esprit, déjà bien confus par l’arrivée non prévue de ce mini-nous. Recevoir des félicitations est toujours aussi gratifiant. Un simple mot qui donne l’impression que tout va bien se passer. Que le monde va être rose grâce à ce bébé. Ou bien est-ce seulement mon esprit qui est détraqué. « Merci. » C’est sincère. Elle n’est qu’une inconnue dans un rayon pour enfant, mais son intervention fait beaucoup de bien, même si elle l’ignore. Le début de cette aventure a été chaotique, pas très joyeuse même, et revenir à de la normalité fait beaucoup de bien. L'embarrassement que j’ai pu ressentir s’estompe peu à peu, et la confiance que j’arbore en temps normal revient prendre le dessus. Cela saute aux yeux, la grossesse de cette jeune femme, et la mienne, ne sont pas du tout au même point. Si ce secret est encore bien gardé à l’intérieur de mon ventre, ce n’est plus le cas pour elle. « Encore un peu avant la dernière ligne droite. » Un sourire spontanée et sincère prend place sur mes lèvres. D’une certaine façon, je pourrais presque être envieuse de sa situation, déjà pressée d’être aussi avancée dans la grossesse pour goûter à des plaisirs de femmes enceintes, comme celui de ressentir les mouvements du bébé, avoir un signe de sa présence, quelque chose qui le rend plus réel. La confession de cette jolie brune est légèrement déstabilisante. Est-ce une mauvaise chose de ne pas avoir été au courant, une façon détournée de dire que ce bébé n’était pas prévu, une situation que je connais bien. J’estime que le mieux à faire est de ne pas commenter cette partie, et de masquer cette gêne par un bref regard vers le rayon de vêtements qui se trouve à côté de nous. Un geste qui ne doit pas passer inaperçu, car la future maman reprend la parole et se présente par la même occasion, une main tendue vers moi. « Il n’y a pas de mal… Enchantée, je m’appelle Lara. » Lui dis-je en prenant sa main pour la saluer. L’aveux qu’elle me donne ensuite réussi à me faire rire. C’est assez amusant à entendre. Comme quoi, cela doit être une habitude de femmes enceintes de faire des trucs complètement délirants, dictés par cette hausse du taux d’hormones. Chouette comme perspective. « Je sais à quoi m’attendre pour les prochains mois alors… » Dis-je doucement en haussant les épaules. Skye est peut-être encore une inconnue, mais elle me semble très gentille. Ses yeux sont tout aussi captivants que les miens, et ce sourire donne confiance dès le premier instant. Et, je dois avouer que ça fait du bien de parler avec une femme qui est en train de vivre la même chose que moi. « C’est une petite fille, pour que tu… vous soyez dans ce rayon ? » Le moment délicat de savoir si l’on peut tutoyer ou rester au vouvoiement avec quelqu’un. Tout comme, est-ce normal d’être aussi curieuse avec quelqu’un que je ne connais pas ? Au diable les habitudes. « Je ne sais même pas pourquoi je suis ici car ce n’est pas demain la veille que je saurais ce qu’il se cache là dedans. » Des paroles agrémentées de ma main venant se poser sur mon ventre pour désigner la petite chose qui s’y cache, et qui chamboule toute ma vie.  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1116 messages et j'ai : 158 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et je crédite : golden blood (ava)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Jeu 4 Mai - 22:16

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Lara Kelley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Encore un peu avant la dernière ligne droite. » tu réponds naturellement à son sourire, qui est sérieusement contagieux. « J’suis partagée entre l’envie de le voir sortir le plus vite possible… Et le fait qu’il reste là. J’me dis que ça va me manquer. Un peu… J’veux aussi retrouver ma totale liberté de mouvement. » confies-tu en rigolant. Ca te fait un peu bizarre de te confier à une jeune femme que tu ne connais pas. Tu peux parler de ta grossesse, c’est pas ça le problème, mais t’as jamais été franchement du style à te confier à la première personne qui se trouve sur ton chemin. A croire que cette grossesse te fait parler, que t’as envie de le partager. Plus encore avec quelqu’un qui connait la même chose, ou qui en prend le chemin.  « Il n’y a pas de mal… Enchantée, je m’appelle Lara. » Ouais, que tu la préviennes quand même que t’es pas complètement cinglée, histoire de pas la faire fuir au bout de trente secondes. Alors tu lui souris en guise de réponse quand elle te sert la main. Il n’y a pas que son sourire qui est contagieux, son rire l’est tout autant quand tu lui confis que tout ça, aborder les gens de cette manière, c’est pas franchement dans ton style. « Je sais à quoi m’attendre pour les prochains mois alors… » « Exactement. Plein de comportement un peu étrange. » ajoutes-tu de manière un peu exagérée en riant. En réalité, t’es pas certaine d’avoir tant que ça, un comportement étrange. Pas plus que d’habitude. Faudrait que tu demandes à Jay. « C’est une petite fille, pour que tu… vous soyez dans ce rayon ? » Tu peux pas t’empêcher de sourire face à son hésitation, ce moment délicat où on ne sait pas vraiment qui on peut tutoyer, et à partir de quand on peut le faire. « Le tutoiement, ça me va. » lâches-tu en souriant. Pourtant, bon nombre de personnes de la société que t’as intégré depuis ton adoption s’en seraient tenues au vouvoiement. Par principe, mais aussi parce qu’ils se pensent, d’une certaine manière, supérieurs au reste du monde. « Et non… J’attends un petit gars. » avoues-tu en rigolant. Elle va rien comprendre. Allez trouver la logique là-dedans. Encore, si tu n’avais pas la moindre idée du sexe du bébé, t’aurais pu jeter un coup d’œil aux deux rayons. Mais là, tu le sais très bien que c’est un mini Jay que tu vas avoir, alors pourquoi les rayons des filles ? Une envie de déjà se préparer pour le second ? Pas la moindre idée. « J’me baladais et j’sais pas… J’ai atterri là. Ca me plairait bien aussi, une petite fille. Enfin… » tu ris en imaginant la tête de Jay, si tu venais à lui dire que t’en voulais déjà un deuxième –et pourtant, le sujet a déjà été abordé. « Plus tard. Je vais déjà voir comment je m’en sors avec celui-là. » ajoutes-tu en regardant ton ventre sacrément arrondi. Tu le caresses doucement, le sourire aux lèvres. Si on t’avait dit, il y a à peine un an, que tu serais enceinte, et de Jay, tu ne l’aurais jamais cru. Non pas que les choses étaient parfaites avec Leo à cette époque –loin de là- mais avoir une relation aussi poussée avec Jay, alors qu’elle était toujours restée au même stade pendant des années… non, tu n’y aurais même pas pensé. Mais le retrouver, oui, ça, ça t’aurait paru complètement naturel. La preuve. Mais le fait est que votre relation n’a absolument rien à voir avec ce que vous avez pu avoir. Rien à voir avec ces fois où vous vous retrouviez, pendant quelques semaines, dès que vous étiez tous les deux célibataires. Deux amis qui se plaisaient, et qui passaient du bon temps. Aussi simple que ça. Mais clairement plus aussi sommaire aujourd’hui. « Je ne sais même pas pourquoi je suis ici car ce n’est pas demain la veille que je saurais ce qu’il se cache là dedans. » Tu sors de tes pensées en tournant une nouvelle fois la tête vers ta nouvelle connaissance. Tu hausses les épaules. « Ca peut peut-être aider à rendre tout ça plus réel ? Même si la découverte du sexe n’est pas pour tout de suite. » en réalité, tu n’en savais rien. Tu sais pas vraiment comment tu avais réussi à réellement prendre conscience de ta grossesse. Que ça soit plus qu’une vague idée. Au début, les premières semaines, c’était juste une nouvelle un peu flou mais bouleversante qui te tombait dessus. Maintenant ? C’était nettement plus concret. Et au cas où t’aurais voulu l’oublier, ton corps te le rappelait constamment.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   Δ. Women like you shouldn't be brutalised by love. You are generations of blood and fire, you are all war. Take your knees from the floor. Don’t look at him. Something violent and brutal and ugly is howling inside of you. Act like it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1881 messages et j'ai : 471 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : mourning dove (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Dim 14 Mai - 21:19

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Skye A. Hansen-Vanderbilt

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une femme enceinte est un sujet d’étude passionnant, si on y prête attention. Le passage par des émotions diverses, en si peu de temps. La peur de l’inconnu. Le confort de cette situation. L’empressement de voir pour la première fois ce petit être. La sécurité qu’on lui apporte. Mais également la crainte de se retrouver à nouveau seule, sans quelqu’un en permanence avec soi. L’envie de retrouver son corps de femme, et son statut individuel. Tout en ayant peur de ce retour à la normale. Un chamboulement important dans une vie, en l’espace de neuf mois à peine. Voir moins, si comme moi, la découverte de la grossesse se passe un peu plus tard. Les paroles de cette jeune femme pourraient me faire peur, me faire angoisser quant aux prochains mois qui vont suivre. Est-ce que, comme elle, je vais être en proie à des émotions contraires, mais au même moment. Heureuse et effrayée. Un sourire aux lèvres, mais des larmes dans les yeux. Pour l’instant, tout n’est qu’une vaste inconnue, à perte d’horizon. Skye. Voici son prénom. Elle semble quelque peu gênée de m’avoir abordé, alors qu’on ne se connaissait pas il y a quelques minutes à peine. Naturellement, je lui retourne la présentation, en essayant tant bien que mal de lui faire comprendre qu’il n’y avait pas de soucis à se faire. Ma présence dans cette boutique n’était en loin pas prémédité. Mais peut-être que finalement, c’était une bonne chose. Cette initiative me permet de faire une nouvelle rencontre. Éphémère ou non.

La conversation pourrait prendre fin à cet instant précis. Lui laisser retourner à ses achats, pendant que je retourne à ma curiosité nouvelle pour toutes ces choses dont j’aurais besoin d’ici la fin de l’année. Mais j’en décide autrement. Autour de nous se trouve un vaste rayon consacré à l’habillement des petites filles. Si, pour ma part, mes pas m’avaient conduit ici sans raison apparentes, ce n’était peut-être pas le cas pour cette jeune femme, Skye. Au lieu de faire des suppositions dans mon esprit, la question avait franchi la barrière de mes lèvres. En guise de remerciement à son accord pour le tutoiement, je la gratifia d’un sourire accompagné d’un signe de tête très léger. À ma grande surprise, c’est un garçon qu’elle va accueillir dans les prochains mois. L’émotion doit se lire sur mon visage, j’ai même beaucoup de mal à contenir un rire spontanée, que je cache brièvement par l’une de mes mains venant se placer devant mes lèvres. Je l’écoute, et je suis d’autant plus amusée à la voir se perdre dans ses explications. C’est un petit garçon, il n’y a pas de doutes, sauf que c’est bien dans le rayon des petites robes qu’elle se trouve. Un signe de son envie présente d’avoir un second enfant, du sexe féminin cette fois. Peut-être, mais pas pour tout de suite, si j’en crois ses paroles. Pour l’heure, je caresse très légèrement le bas de mon ventre, tout en exprimant la confusion que je peux ressentir. Être ici alors que pour le moment, c’est incertain. Il est là ce bébé, il n’y a pas de doutes. Les preuves ont été assez nombreuses pour que j’en sois sûre. Le test. La prise de sang. Les symptômes, comme les nausées, la fatigue. Sauf que ce bébé est une inconnue à part entière. Garçon ou fille. Prince ou princesse. C’est l’ignorance complète. « Je pense que, tant que je ne l’aurais pas vu, ou même seulement senti bouger à l’intérieur de moi, ça sera encore flou. » Tout vient à point à qui sait attendre.

Un dernier regard vers les vêtements à côté de moi. Définitivement, ce n’est pas pour tout de suite les premiers achats. Ma présence ici est inutile. Il faut que je prenne mon mal en patience. Un geste pour remettre mon sac correctement à l’épaule, puis un autre pour replacer une mèche de cheveux derrière mon oreille, je pose mes yeux bleus sur Skype, quelque peu hésitante. « Ça va te paraître complètement insensé mais, tu as le temps pour aller boire un truc. Je n’ai pas l’habitude d’inviter une inconnue mais, il faut une première à tout. » Une initiative étrange, mais au fond de moi, je suis presque sûre que ça pourrait me faire du bien de continuer cette discussion avec elle. Et puis, nous n’étions pas obligée de spécifiquement parler grossesse, et simplement faire connaissance. Néanmoins, je ne serais pas contre quelques conseils, elle qui était beaucoup plus avancée que moi dans sa maternité.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1116 messages et j'ai : 158 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et je crédite : golden blood (ava)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Dim 4 Juin - 22:12

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Lara Kelley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tes mains se perdent sur ton ventre que tu ne cesses de caresser. Ce ventre proéminent qu’il est désormais impossible de louper, alors qu’il y a quelques semaines encore, tu pouvais le dissimuler sous des fringues un peu trop grande, bien que ce fut quelque peu suspect. Et puis, pourquoi le cacher ? T’en es fière de cette grossesse. Fière d’avoir Jay à tes côtés et de ce que vous alliez construire. Puis, tes parents étaient au courant, même si t’avais mis un peu de temps à leur dire. C’est pas comme si tu leur avais franchement présenté Jay comme ton petit-ami, même si ta mère avait plusieurs fois laissé sous-entendre qu’elle voyait très clairement dans votre petit jeu. Comme à cette soirée de Noël.
« Je pense que, tant que je ne l’aurais pas vu, ou même seulement senti bouger à l’intérieur de moi, ça sera encore flou. » Tu souris à sa remarque et comprends parfaitement ce qu’elle ressent. T’es passée par là. Par ce moment un peu étrange, où t’es excitée d’être enceinte –une fois la surprise passée- l’envie de le crier sur tous les toits, et de voir ce petit bout de chou alors que dans le même temps, ça te semble complètement hallucinant et tu ne prends pas la pleine mesure de ce qu’il t’attend. Tu ne réalisais pas complètement qu’il y avait un petit-être en devenir dans ton ventre. « Tu t’en rendras compte avant… Tu verras, quand tu ne rentreras plus dans tes pantalons… Ca commencera par ça. » avoues-tu en rigolant. C’est déjà un début. Voir son corps changé petit à petit, puis sentir ce petit miracle bouger. Tu secoues légèrement la tête lorsque ton regard se repose sur les vêtements de princesse. Ce n’est clairement pas pour tout de suite. T’as même pas accouché du premier. Et puis, tu sais pas non plus si d’ici là t’en voudras un deuxième. Ou même si Jay serait d’accord. Sans doute les hormones qui font que tu t’emballes un peu trop. « Ça va te paraître complètement insensé mais, tu as le temps pour aller boire un truc. Je n’ai pas l’habitude d’inviter une inconnue mais, il faut une première à tout. » Un léger rire s’échappe de ta bouche avant que tu ne lui sourisses réellement. « Tout ce truc… » dis-tu en désignant votre rencontre, vos grossesses, le rayon où vous vous trouvez. « C’est une première… Alors j’suis partante. Et puis… J’suis loin d’être contre un peu de présence féminine. Beaucoup trop de mecs au boulot. » laches-tu avec un léger rire. Tu remets ton sac en place sur ton épaule en désignant la porte du magasin comme pour savoir si elle était prête à y aller.  
En comprenant que c’est le cas, vous prenez le chemin de la sortie. Si tu te souviens bien, il y a un petit café pas loin. Et puis, même si ta mémoire te fait défaut, vous êtes à New York, il y a des cafés à tous les coins de rue.  Vous marchez en silence, mais sans que ça soit complètement étrange, jusqu’à tomber sur le café auquel tu pensais. « Je t’aurais bien dit : c’est ma tournée, mais j’sais pas si ça marche pour les truc sans alcool. » dis-tu avec un sourire amusé. « Enfin, t’as compris le truc. » Bref, c’est toi qui paie. Après tout, c’est toi qui l’a abordé, non ? Alors ça te semble plutôt normal. Vous choisissez une table et lorsqu’un serveur arrive, Lara passe sa commande, et toi, tu prends un capuccino. Tu sais que la caféine, faut la limité, mais un café de ce type, ça devrait être bon. « Alors dis moi… Tu fais quoi dans la vie ? A part être une maman en devenir. »





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   Δ. Women like you shouldn't be brutalised by love. You are generations of blood and fire, you are all war. Take your knees from the floor. Don’t look at him. Something violent and brutal and ugly is howling inside of you. Act like it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1881 messages et j'ai : 471 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Melissa Benoist et je crédite : mourning dove (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Mar 20 Juin - 10:31

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Skye A. Hansen-Vanderbilt

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il n’y a pas à dire, c’est vraiment plaisant de pouvoir converser avec quelqu’un qui est dans la même situation que la mienne. Même si pour le coup, Skye était largement en avance, il suffisait de voir son ventre déjà bien arrondi pour en juger. C’était étrange de se dire que dans quelques semaines, j’allais moi aussi commencer à voir mon ventre plat s’arrondir, à mesure que l’enfant qui s’y trouve va grandir. Le corps humain est bien fait, et surtout celui d’une femme. Il parvient à se modifier de lui-même, dès l’instant où l’enfant vient se nicher en elle. C’est magique. Je souris, à la limite du rire suite à sa remarque. Je ne sais pas si je suis pressée ou non d’être ce fameux matin où je vais découvrir que ma tenue de travail sera trop petite pour que je puisse y entrer dedans. Avec la chance que j’avais, ça serait un matin où je serais déjà en retard, et où quelques minutes supplémentaires allaient réellement m’énerver. Un bon présage pour la journée à venir. Mais heureusement, j’avais encore un peu de temps devant moi. Bien que le compte à rebours avait déjà commencé.

Tout ceci, cet univers de petite princesse est beaucoup trop tôt. Ca ne faisait même pas un mois que j’avais découvert être enceinte. Le temps où on allait pouvoir découvrir le sexe de ce bébé n’était pas pour tout de suite. Avant de savoir s’il fallait se diriger vers les rayons de filles -avec les petites robes- ou bien le rayon de garçon -avec une prédominance de bleu- de l’eau allait couler sous les ponts. Ma présence ici était une blague, et il fallait vraiment que je quitte cet endroit. Pourtant, j’avais bien envie de continuer à discuter avec Skye, qui était quelqu’un de vraiment sympathique. L’idée folle de l’inviter à boire quelque chose avait réussi à se frayer un chemin dans mon esprit, jusqu’à ce que les mots franchissent mes lèvres. Je suis ravie de l’entendre accepter, et je ne peux cacher un sourire à sa remarque concernant son environnement de travail. « Je connais ça aussi. » L’univers du FBI n’est pas réputé pour accueillir énormément de femmes. Et même dans la vie de tous les jours, je n’avais pas beaucoup d’amies filles autour de moi. Mise à part ma meilleure amie Nora, le nombre se limitait fortement. D’un mouvement de tête, je fais comprendre à la jeune femme que l’on pouvait y aller. Ca ne servait à rien de commencer à faire des folies, car j’avais une chance sur deux de me tromper.

L’air frais de l’extérieur me fait un bien fou. C’est impressionnant de voir que l’on peut rapidement ressentir la sensation d'étouffement dans un magasin. Heureusement, les quelques minutes de marche silencieuse jusqu’au café le plus proche ne sont pas de refus. J’ouvre la porte, et laisse passer la jeune femme avant moi. L’endroit est quelconque, mais bon, à New-York, il y a tellement d’établissement que tout se ressemble. Je me surprends à rire à sa remarque. C’est vrai que vu comme ça, l’expression “payer sa tournée” perdait son charme, si on faisait référence à des boissons sans alcool. « On est entre nous, on va dire que ça fonctionne. De toute façon, qui viendra nous reprendre ? » Car aux dernières nouvelles, il ne devait pas y avoir de nouvelles personnes qui devaient se joindre à nous. Il y a près des fenêtres une table de libre, et c’est sur celle-ci que notre choix se porte. À peine installées, un serveur vient nous accoster pour prendre nos commandes. Le choix délicat, qui fait que je pose mon regard vers Skye. « Toi qui est beaucoup plus avancée que moi dans la grossesse… » Commençais-je en souriant. « Qu’est-ce que tu peux me conseiller ? Je suis accro à la caféine mais rien que l’odeur me donne la nausée actuellement. Et la dernière fois que j’ai tenté de prendre un simple thé, j’ai cru que j’allais rendre mon déjeuner. Tu as une idée de ce qui pourrait passer sans soucis, mise à part un simple verre d’eau… » Un rire s’échappe de mes lèvres. Même si j’ai accepté l’idée d’être enceinte, et de me réjouir de la venue prochaine de cet enfant, je déteste ces premières semaines. Les nausées permanentes, ne pas pouvoir manger ou boire ce que je désire. Une vraie corvée. Je suis les conseils qu’elle peut me donner, et en informe le serveur. Elle passe également sa commande, puis, une fois de nouveau seules, elle m’interroge sur ce que je peux faire dans la vie. « Je travaille au FBI, mais je t’arrête tout de suite, je ne suis pas une agent de terrain, simplement la secrétaire du patron. » Ce qui était déjà bien, car travailler aux côtés de Cooper était aussi sportif que si j’étais avec les autres agents. Il faut beaucoup de courage, de patience et une bonne dose de sang froid pour supporter ses humeurs. « Et toi ? Où peux-tu bien travailler pour n’avoir presque que des hommes autour de toi ? »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1116 messages et j'ai : 158 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Alexandra Daddario et je crédite : golden blood (ava)

MessageSujet: Re: Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara   Dim 6 Aoû - 17:26

Le regard d’une femme change lorsqu’elle s’apprête à devenir mère.
— with Lara Kelley

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« On est entre nous, on va dire que ça fonctionne. De toute façon, qui viendra nous reprendre ? » Avec cette réponse tu ne peux qu’agrandir ton sourire en acquiesçant d’un signe. « T’as raison. » vous prenez la table de libre, située près des grandes fenêtres, et tu t’y installes tant bien que mal avec ton gros bidon. Le serveur ne tarde pas à se montrer, prêt à prendre votre commande. Il est bien tombé, avec deux femmes enceintes qui ne savent pas tellement ce qu’elles veulent ou ce à quoi elles ont droit. « Toi qui est beaucoup plus avancée que moi dans la grossesse… Qu’est-ce que tu peux me conseiller ? Je suis accro à la caféine mais rien que l’odeur me donne la nausée actuellement. Et la dernière fois que j’ai tenté de prendre un simple thé, j’ai cru que j’allais rendre mon déjeuner. Tu as une idée de ce qui pourrait passer sans soucis, mise à part un simple verre d’eau… » Les nausées… Une grande histoire. Des aliments que tu adorais avant ta grossesse peuvent désormais te répugner au plus haut point, tout ça à cause d’un odorat plus sensible. « Hm le cappuccino ? Ca t’apportera pas la même dose de caféïne, et je trouve l’odeur pas très présente. Voire pas du tout. » tu réfléchis quelques instants à ce que tu bois dernièrement… Et à vrai dire, ça dépend complètement des jours. « Essaie la tisane. C’est pas ce qu’il y a de plus glamour, je te l’accorde, mais les trucs aux fruits rouges, chez moi, ça passe sans problème. » T’informes finalement le serveur que tu vas prendre un capuccino- que tu as fini par réussi à supporter, ce qui n’était clairement pas le cas lors de tes premières semaines –voire mois- de grossesse. Normalement, aujourd’hui, tu devrais être tranquille. Aussitôt le serveur partit, t’oublies les désagréments de la grossesse et te concentre sur la jeune femme face à toi, curieuse d’en apprendre un peu plus à son sujet.  Le sujet le plus commun, et sans doute le plus abordable dans les premières minutes d’une conversation : le boulot. Personnel, sans trop l’être. En règle générale, il y a peu de risques de se retrouver sans réponse ou gênée avec une telle question. « Je travaille au FBI, mais je t’arrête tout de suite, je ne suis pas une agent de terrain, simplement la secrétaire du patron. » Tu ris à la dernière partie de sa phrase. « Oh tu sais, il en faut du courage pour supporter ses grands gaillards qui savent se débrouiller avec un flingue mais qui savent à peine faire marcher la cafetière. » laches-tu en rigolant. C’était peut-être un peu exagérée, mais t’étais pas loin de la vérité. Si certains étaient de véritables légendes sur le terrain, il n’en était pas moins vrai qu’ils seraient perdus sans leur secrétaire. Que ça soit pour certaines tâches quotidiennes complètement banales ou pour organiser leur vie professionnelle. « Et toi ? Où peux-tu bien travailler pour n’avoir presque que des hommes autour de toi ? » « Je bosse au sein de l’unité de renseignements criminels de la NYPD. Beaucoup de terrain, mais j’échappe pas pour autant à la paperasse. » dis-tu en rigolant. « Surtout en ce moment. » ajoutes-tu en laissant glisser ton regard sur ton ventre proéminent. Ca avait été un sujet de discorde avec Jay, qui avait voulu te faire arrêter le terrain rapidement. Trop rapidement à ton goût, même si tu savais qu’il avait raison. Et étonnement, t’avais cédé à sa requête. Il ne s’agissait pas que de toi et de ton corps. Tu devais penser à lui, et plus encore à votre bébé qui se trouvait bien au chaud dans ton ventre. « Pour le moment j’suis la seule fille de l’unité. On en a eu, mais elles sont jamais restées bien longtemps. Pour diverses raisons. » L’une pour finalement intégrée le FBI, une autre pour déménagement… « Enfin, ça a aussi des avantages… J’me fais assez chouchoutée… et taquiner, mais ils sont géniaux. » avoues-tu, souriante en pensant à tous tes collègues. Mais ça reste des mecs, qui ont régulièrement un comportement de mec, et parfois même un peu macho. Seulement ce serait mentir que de dire que tu ne t’y es pas habituée.



Spoiler:
 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

   Δ. Women like you shouldn't be brutalised by love. You are generations of blood and fire, you are all war. Take your knees from the floor. Don’t look at him. Something violent and brutal and ugly is howling inside of you. Act like it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le regard d'une femme change lorsqu'elle s'apprête à devenir mère - Skye & Lara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan-