Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 (FB) I don't wanna be needing your love - Mapril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 145 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Brittany Robertson et je crédite : DAvy

MessageSujet: (FB) I don't wanna be needing your love - Mapril   Lun 27 Mar - 20:12

I don't wanna be needing your love
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Un mois était passé depuis l'ouragan et encore plus depuis que je n'avais pas eu de ses nouvelles. Irina restait parfaitement introuvable et je me rongeais les sangs. Je savasi que je ne devrais pas, qu'elle était encore plus débrouillarde que moi mais je n'avais pas l'esprit tranquille. D'ordinaire, j'aurai quand même eu un message, un signe, un effet de fumée pour m'indiquer qu'elle allait bien. Certes, ce n'était pas quelque chose que l'on vivait tout les quatre matins et justement, c'est ce qui me faisait me sentir mal. Je n'avais aucun moyen de la retrouver, ni de l'appeler ou même une connaissance qui pourrait me renseigner. Je n'avais vraiment aucune chance de savoir où elle était. Il n'y avait qu'elle qui pouvait le faire. Encore fallait-il qu'elle soit encore vivante en fait ! Cette idée morbibe me faisait recommander un verre. J'en étais à qu'à mon deuxième et Morrigan se trouvant avec ma jumelle, je n'avais aucun soucis à me faire à son sujet : « Merci ! » disais-je au barman, plutôt mignon qui me tendit mon verre, un air peiné sur le visage. J'allais devoir me montrer un peu moins émotive si je ne voulais pas attirer la pitié de tout le monde car en effet, ce n'était pas la première fois que je venais ici.

Lorsqu'Irina s'était faite choper par son frère pour l'amener au SpringBreak de l'année dernière et puis aussi pour faire de belles folies avec d'autres nanas. Cela aussi j'étais venue le noyer ici. Je prenais mon verre pour en boire une gorgée, je prenais mon temps, l'alcool et les idées morbides ne faisaient jamais vraiment bon ménage, c'était surtout ça qui m'éffrayait. Mon état empiré, je ne pouvais pas croire une seule seconde que j'avais surement perdu la femme de ma vie sans avoir été mise au courant. Qu'allais-je bien pouvoir faire ? Après tout, aux yeux de la nuit, je n'étais personne pour elle. J'étais bien la dernière personne qui allait être mise au courant au final.

Je tournais légèrement la tête pour voir ce qui se passait autour de moi, je n'étais pas prête à me mêler aux autres mais j'aimais regarder les gens le faire. Un mec qui passait un bras autour de l'épaule de son copain, une nana qui embrassait à pleine bouche sa supposée copine. Je n'avais que 24 ans et je me demandais déjà si j'allais retrouver la même chose un jour. Irina était ce qu'elle était et je l'aimais comme ça : naturel, au dessus de toutes les émotions humanoïdes, elle prenait seulement la vie à bras le corps. Elle prenait ce qu'on lui tendait si elle en avait vraiment envie et pendant un temps, elle me voulait moi. C'était un honneur et quelque chose que j'espérais le garder longtemps mais tout semblait si passager ces derniers temps.

Donc je me tenais au bar, un verre à moitié vide à la main, tenant même pas en compte les paroles du barman qui tentait peut-être d'attirer mon attention. Il respirait le gaydar à des kilomètres mais ce n'était pas vraiment un problème... Seulement qu'il devenait lourd à tenter de me tirer les vers du nez. Je savais qui j'étais, je n'avais pas besoin d'une séance de psychothérapie, je voulais seulement qu'on me foute la paix avec mon verre pour seule compagnie. Je m'intéressais un peu à moi, je portais ma petite jupe noir des sorties, je l'aimais bien et elle m'allait bien, quel aubaine et puis, un top en soie crème qui me descendait dans le dos mais cachait l'ensemble de ma poitrine est mon cou, la fermeture de mon top se déterminant à cet endroit même. Des petits bracelets pendouillait à mon poignet et une petite paire de boucle d'oreille était plantée dans mon lobe. J'avais attaché le haut de ma tignasse avec une pince pour ne pas les avoir dans les yeux et une petite paire de bottine noir sans talon.

J'avais une simple vodka citronné que j'aime bien entre les mains et un petit paquet de cacahuette que je ne touchais jamais. Je sais que si je fourrais mon nez dedans, jamais plus je m'en releverais et.. il en était hors de question. Je voulais oublier quelques heures mes interrogations c'est pourquoi je m'étais laissée trainer ici, un vendredi soir, en cette fin de mois de janvier.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You're still in my heart ! Love you — Malena.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 232 messages et j'ai : 164 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Lucy Hale et je crédite : Lempika.

MessageSujet: Re: (FB) I don't wanna be needing your love - Mapril   Ven 7 Avr - 13:31


I don't wanna be needing your love
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu ne sortais pas de ton propre chef ce soir, tes collègues t’y avais poussé et ce depuis des jours, voir des semaines. Selon eux tu étais imbuvable car tu étais en manque et ça déteignait sur ton travail et l’ambiance de l’équipe. Tu les avais envoyés chier mais ils t’avaient poussé sans rien lâcher, ce soir tu avais ta soirée alors ils t’avaient tous incité à sortir et pas de façon très subtile. Tu ne considérais pas qu’ils avaient raison, tu n’étais pas plus imbuvable que d’habitude, c’était ton caractère et ça faisait des années que ces gens le savaient. Alors oui tu n’avais pas pris de bon temps depuis longtemps mais sortir seule ce n’était pas vraiment ton truc et puis même passer ta nuit avec une autre tu doutais sérieusement que ça change vraiment ton humeur. Tes collègues te retrouveraient dans le même état le lendemain, peu importe le nombre de temps passé dans le lit d’une belle inconnue. Mais au moins il te lâcherait avec ce pseudo manque et tu pourrais continuer à faire suer ton monde sans que personne ne puisse rein y redire. Tu étais imbuvable et c’était ton caractère, peu de choses pouvaient changer ça et tes proches le savaient très bien. Enfin tu pensais que tes collègues l’avaient bien compris aussi mais de toute évidence nan. Alors tu avais fini par te résigner et sortir, s’il n’y avait que ça pour qu’on te lâche tu allais y passer. Tu y allais de mauvaise grâce car ce soir ce serais en solitaire que tu ferais la fête. Tu préférais le faire en bande, au moins si tu ne trouvais rien à te mettre sous la dent tu avais toujours tes amis pour discuter et passer une bonne soirée. Mais là tu étais seule alors tu ferais avec. Et comme tu n’avais à te mettre d’accord qu’avec toi-même pour le lieu ce fut plus facile de choisir. Il y avait un bar qui te faisais de l’œil depuis quelques temps mais avec toute la bande c’était compliqué de les convaincre. Ce bar était un bar gay et si pour ta part il n’y avait que les personnes de ton sexe qui t’intéressait ce n’était pas le cas de la plupart de tes amis. Tu avais enfilé une robe et une veste en cuir et tu te voilà partie. Tu cherchais quelqu’un digne de ton intérêt. Et tu la trouvas. La jolie petite blonde au bar était digne de ton intérêt. Tu t’approchais tout doucement et t’assis près d’elle avant de commander une boisson. Puis tu te tournais vers elle « Toute seule ? » La seule chose que tu te refusais c’était de chasser sur les terres de quelqu’un d’autre.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 145 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Brittany Robertson et je crédite : DAvy

MessageSujet: Re: (FB) I don't wanna be needing your love - Mapril   Dim 7 Mai - 21:24

I don't wanna be needing your love
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je touillais mon verre avec le petit parapluie en tentant de rester tranquille et de passer une bonne soirée. Je n’avais pas envie que l’on m’accostait ou que l’on vienne prendre la température, j’allais bien et le chaperonage, ce n’était pas du tout ma tasse de thé. J’éconduisais proprement les personnes qui s’y frottait et puis je pouvais encore profiter de ma solitude. Déjà, je n’avais pas vraiment le choix avec ma mauvaise audition, je pouvais me détendre. La disparition d’Irina était beaucoup présente dans ma tête mais également la sensation de devoir dire au revoir à une partie de moi-même qu’elle avait emporté avec elle. Le plus dur était de s’en rendre compte et de devoir aller de l’avant. Alors je me tournais vers une jeune femme qui s’était assise près de moi, avec audace mais cela m’amusait déjà. Son adorable petit air mutin me faisait sourire et je devais rester attentive à ce qu’elle pouvait bien me dire. Heureusement, ça allait beaucoup mieux même si j’avais l’impression d’entendre les personne de loin alors qu’ils pouvaient presque me toucher tellement ils étaient prêt. Elle me demandait si j’étais toute seule et à en croire la chaise vide à côté de moi et le dos massif d’une dame un peu trop musclé à mon goût : « Observatrice ! » Je taquinais en souriant puis je reportais mon regard dans les profondeur de mon verre transparent et tout d’un coup, je m’arrêtais : « Mais attend une minute ! » Je me déplaçais de côté pour voir la personne intégralement et mes yeux s’écarquillèrent : « Mais vous êtes l’Inspecteur Gatling ? » Je demandais en restant bouche-bée face à cette interruption surprise. Je pris une profonde respiration en disant : « Qu’est-ce qui vous amène… ici ? » Je roulais des yeux en buvant une gorgée de mon verre.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You're still in my heart ! Love you — Malena.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 232 messages et j'ai : 164 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Lucy Hale et je crédite : Lempika.

MessageSujet: Re: (FB) I don't wanna be needing your love - Mapril   Mer 31 Mai - 19:10


I don't wanna be needing your love
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu observais la jeune femme blonde près de toi. Tu comptais bien passer un peu de temps avec elle. Car oui tu la trouvais jolie et elle avait l’air intéressante. Mais encore fallait-il qu’elle veuille bien de toi. Pour son orientation il n’y avait pas trop de doute, elle était dans un bar gay alors c’était bien qu’elle l’était. Mais qu’elle soit Lesbienne ne voulait pas forcément dire que tu l’attirais. Alors la seule façon de savoir c’était de l’aborder. Mais pour ça tu n’étais pas très douée. Elle te le fit d’ailleurs gentiment remarquer. Tu souris doucement et tu préférais être honnête « Je ne suis pas douée pour ouvrir les conversations… » Tu la regardais, elle était vraiment mignonne la petite. Tu n’avais pas de style particulier, depuis ta dernière relation tu n’avais pas retrouvé une personne qui te donnais envie de la draguer. Mais cette fille te donnait envie. Tu sirotais un peu de ton verre. Soudain ta voisine te fixa étrangement. Tu plissais le front, que se passait il ? Elle te demanda d’attendre et un peu surprise tu ne bougeais pas d’un pouce alors qu’elle te détaillait de la tête au pied. Quand elle te demanda si tu étais Gatling. Tu la reconnu alors, oui tu l’avais interrogé quelques temps avant pour une histoire de négligence sur sa fille. Tu avais compris qu’elle n’était pas une mauvaise mère, elle était juste un peu jeune et ignorante. Elle ne voulait pas faire de mal à la petite, tu avais bien vu qu’elle l’aimait alors tu avais plaidé sa cause. Tu souris « April quand je ne suis pas au boulot. Toi c’est Malena n’est-ce pas ? » Tu te sentis un peu mal à l’aise face à sa tête contrariée. Elle ne devait pas t’apprécier car tu étais flic. « Ici avec toi ? Ou ici dans ce bar ? Car pour la deuxième question ça me semble évident » Tu aimais les filles tout simplement et tu n’avais pas à t’en cacher. Finalement tu la regardais « Ecoute, je vois bien que je te mets mal à l’aise, si tu veux je peux aller voir ailleurs »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 145 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Brittany Robertson et je crédite : DAvy

MessageSujet: Re: (FB) I don't wanna be needing your love - Mapril   Lun 5 Juin - 0:09

I don't wanna be needing your love
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les conversations n’étaient pas mon fort en ce moment et je m’en voulais déjà d’avoir répondu aussi sèchement à cette inconnue qui s’excusa à demi-mot : « C’est moi, je… même combat, j’ai envie de vous dire..» Je n’avais pas vraiment envie que l’on m’accoste à la base, les choses étaient tellement compliquée dans ma vie que j’aurai plutôt aimée devenir une simple maman à qui on adressait des sourires de compassion. Et encore, si même ça je pouvais éviter mais je ne tirerai pas trop sur la corde des prières. De toute façon, j’étais nulle à ce jeu et en générale, elles n’étaient jamais écoutées. Mieux encore, je n’étais pas du tout du genre à croire en tout cela, j’avais besoin de toucher les choses pour y croire et tout ce qui était anges et autres, c’était difficile pour moi d’y croire. Cette fille, c’était tout autre chose mais je n’arrivais pas encore à savoir quoi exactement et puis.. J’eus la révélation, je la connaissais pour l’avoir croisé à maintes reprise au mois de Juillet dernier. Elle avait été l’agent de police à avoir accompagné les services sociaux pour m’enlever Morrigan. Sur le moment, je ne savais vraiment pas où me mettre. Quelle genre de mère traînerait dans les bars après ce qui s’était passé avec sa fille ? Je ne connaissais aucune maman pour tenter de mâcher une réponse, surtout avec un verre dans les mains. Après que Morrigan avait été déclarée “sujette à de la maltraitance”, elle avait été également celle qui m’interrogeait sur mes habitudes, mes fréquentations et surtout, sur ce que j’étais vraiment. Je me souvenais avoir énormément pleuré parce que je voulais voir Morrigan. Je m’inquiétais beaucoup à son sujet pour ne pas l’avoir vu durant des jours, des semaines. Je demandais pourquoi on me l’avait enlevé, que je ne comprenais pas d’où provenait cette idée de maltraitance alors que je m’occupais d’elle. Je travaillais sur des heures supplémentaires pour éviter qu’elle ne manquait de rien. Lorsque cet inspecteur avait terminé par me dire la raison, j’avais vraiment été choquée : la malnutrition. En effet, à force de manger le trois quart du temps des sushi ou autre junk food, la petite avait attrapée un ver solitaire. La question ne se posait plus et j’avais avoué avoir eu aucune éducation alimentaire et que, si il n’y avait que ça, j’étais prête à prendre des cours pour m’améliorer. Ce que j’avais fait ! En voyant ma bonne foi et surtout que je n’étais qu’une jeune maman inexpérimentée mais pas mauvaise, elle avait plaidé ma cause en se positionnant de mon côté. Alors je révélais son identité et apparamment, la suite s’était faite toute seule puisqu’elle aussi semblait me reconnaître. Je souriais d’une manière tellement pincée que j’en avait mal à mes lèvres : « April quand je ne suis pas au boulot. » J’acquiesçais devant cet ajustement qui voulait vraiment dire beaucoup pour elle puis j’enchaînais : « Oui, c’est bien ça.» J’étais contrariée parce que j’aurai surement préférée rencontrer April sans ce genre de bagage qui n’allait pas vraiment en ma faveur. Je ne savais vraiment pas par où commencer alors je lui demandais ce qui l’amenait ici. Un peu comme si j’étais une habituée et que je ne l’avais pas remarqué auparavant. C’était idiot parce que je ne sortais pratiquement jamais la nuit me préoccupant de payer les factures ou de faire de nouveaux dessins pour mon projet qui j’espérais, se concrétiserait bien un jour. Un petit sourire au coin s’accrocha à mon visage, j’étais pathétique. Evidemment que je savais ce qu’elle cherchait : « J’en déduis que tu ne m’avais pas reconnue puisque tu es venue m’aborder, dans le cas contraire... » Je détournais le regard en jouant avec mes deux olives empalé sur mon petit parapluie : « Je peux le comprendre étant donné ce qui a pu se passr l’année dernière.» Je rougirais si c’était possible mais je me retenais, je ne voulais lui donner encore l’impression d’être aussi faible. Elle ne m’avait pas vu dans mon meilleur élément, notre première rencontre était des plus pitoyable. Le comportement changea pour April, je le remarquais et je ne lui en voulais pas : « Ecoute, je vois bien que je te mets mal à l’aise, si tu veux, je peux aller voir ailleurs. » Je tournais la tête vers elle, alors elle pensait que c’était moi qui n’était pas bien dans mes baskets à sa présence. Je posais une main sur la main qu’elle avait posé sur le bar pour se désengager du tabouret qui était libre tout à côté de moi : « Tu es loin d’être de mauvaise compagnie. J’ai tout simplement honte de la manière dont on s’est rencontrée… et de la manière où l’on s’est quittée.» Je parlais bien évidemment de la journée du jugement où j’avais juste emporté ma fille loin de toute cette merde, lui promettant que plus jamais on me l'enlèvera : « Je te paie un verre pour te remercier ? » Pour la première fois depuis deux mois, je souriais sincèrement à une autre personne que ma fille, ou de manière forcée à mes clients de la boutique de tatouage.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You're still in my heart ! Love you — Malena.
Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) I don't wanna be needing your love - Mapril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Flashback & Flashforward-