Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 152 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gemma Ward et je crédite : vinyles idylles (avatar) et innocens (signa)

MessageSujet: Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko   Lun 17 Avr - 19:54


Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Petite soirée improvisée chez toi ce soir et bien évidemment il fallait que ce mec qui te sert de petit ami soit de la partie, ça aurait fait trop bizarre de ne pas te voir avec, tu étais toujours obligé de te le coltiner. Il allait falloir que tu le laisses te coller mais que toi aussi tu le colles toute la soirée, rien que de penser à ss bras qui vont entourer ton corps ou même ses mains, tu en avais la nausée. Mais ce soir tu ne t'empêcherais pas de lui lancer des piques devant tes amis et même ses amis, tu ne l'aimais pas, tu éprouvais plus de la haine envers lui que de la sympathie ou encore autre chose de positive à son égard. Bon ok, la seule chose que tu pouvais avouer mais seulement à toi c'est qu'il était pas mal du tout ce con.
Il était un peu plus de trois heures de matin et les derniers invités venaient de partir, légèrement fatiguée, tu étais contre Darko, tu savais faire semblant devant les autres, son bras entourant ta taille, tu avais ta tête contre son épaule et tu regardais les dernières personnes partir. Une fois la porte refermée derrière eux, tu lâchais immédiatement cet énergumène, et tu le poussais même. « C'est bon, lâche moi maintenant ! » lui disais-tu avant de te diriger vers ton salon rangeant un peu le bordel que vous aviez foutu ce soir. Tout au long de la soirée, vous n'aviez pas arrêté de vous balancer des vannes et il t'avait énervé, bon il t'agace tout le temps en vérité et totu ce que tu avais envie de faire c'était de te figther avec lui. « T'es vraiment qu'un enfoiré Reed, tu l'sais ça ? » ouais vraiment, tu en avais marre de lui, de ses conneries mais tu étais obligé de te le coltiner. Tu marchais vers ta cuisine jetant les gobelets dans la poubelle puis tu prenais un verre que tu remplissais d'eau pour boire en même temps que tu rangeais un peu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
COLD LITTLE HEART
Ca te prend comme ça, d'un seul coup et tu t'en remet jamais. Y'a pas écrit de quoi je parle, mais au fond de toi tu le sais très bien. © Innocens
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 36 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Will Higginson et je crédite : coco câline (avatar) + crack in time (signature)

MessageSujet: Re: Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko   Lun 17 Avr - 20:16


Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cette fille est tout ce qu’il y a de plus rapprochant à … une plaie. Le genre qui colle de manière exubérante, qui ouvre ses lippes seulement pour déblatérer des inepties et qui dégage une aura des plus déplorables. Le problème c’est qu’à l’heure actuelle cette femme n’est autre que ta petite copine ou du moins ce qui te sert de partenaire de vie. Et en réalité tu ne sais pas ce qui est le plus infâme entre sa personne ou la possibilité d’un couple entre vos deux êtres. En réalité les deux sont des abominations à tes yeux mais loin de te morfondre t’es plus le genre à appuyer là ou ça fait mal. Si c’est une plaie toi tu es le couteau qui s’insère de manière sinueuse, perfide, suffisamment pour l’obliger à se morceler. Quand son corps s’échoue contre le tien ton bras passe autour de ses épaules de manière mécanique, un réflexe que vous avez appris à adopter face à votre entourage. Le sien, le tien, peu importe. Des faux semblants qui plaisent à tout le monde mais qui vous baignent dans une insatisfaction certaine. Une fois tout le monde parti tu écoutes à peine ses jérémiades, te contentant d’afficher un sourire sarcastique sur le bout des lèvres. Pourquoi ? Tu as peur d’aimer ça Cazorla ? Tu railles, tu fanfaronnes parce que tu sais que plus encore que votre faux couple c’est ta désinvolture qui est capable de la pousser dans ses retranchements. Loin de se calmer elle finit par faire les cent pas partout dans la pièce, balançant des insanités par ci par là, ne faisant qu’accentuer le jeu que tu as mis en place. Naïve. Un enfoiré ? T’es certaine ? Tu avais l’air plutôt d’être intéressée lorsque ta main s’est égarée par inadvertance sur ma cuisse Une provocation. Encore une. Depuis le début de cette comédie c’est votre façon de communiquer, vous pourrir l’un et l’autre jusqu’à plus soif. Allez, avoue Cazorla, tu aimes ça hein ? Ton sourir charmeur sublime à cet instant l’insolence dont tu fais preuve. Tu te fous de ses états d’âme, toi la seule chose qui t’intéresse c’est de l’aliéner encore plus qu’elle ne l’est. Une façon d’extérioriser cette alliance qui ne te plaît pas ou tout du moins … pas de la façon dont elle est conçue. En revanche faire de sa vie un supplice est le seul avantage que cela te laisse. Un bénéfice que tu mets en pratique, suffisamment pour sentir sa carcasse secouée par des spasmes hystériques. Le chaton qui sort les griffes. Je serais presque attendri. Les hostilités sont officiellement ouvertes et tu sais qu’à ce jeu là elle risque de perdre.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ENJOY YOUR LIFE ANYWAY, YOU DO NOT GET OUT ALIVE
i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 152 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gemma Ward et je crédite : vinyles idylles (avatar) et innocens (signa)

MessageSujet: Re: Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko   Mer 19 Avr - 17:34


Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Toi peur d'aimer ça ? Oh oui, s'il savait ce que tu éprouvais pour lui, non mais sérieusement, plus tu passais du temps avec lui plus tu avais qu'une envie c'était de l'étriper comme il se devait. Tu es bonne actrice, très bonne même, la preuve, il croyait même que tu aimais ça, tu affichais un petit rictus au coin de tes lèvres et tu levais le regard vers lui t'approchant lentement de sa personne. Vous balancer des insanités, des horreurs, vous provoquer à chaque fois que vous étiez dans la même pièce, voilà votre seul mode de communication, vous n'en aviez pas d'autre, une sorte de jeu auquel parfois tu prenais plaisir à le provoquer et surtout le voir tomber dans ton ou tes pièges, cela t'amusait grandement. Un chaton ? Toi, tu étais plus que ça, tu ne le montrais juste pas mais il savait très bien t'énerver et tu tombais dans le panneau à chaque fois, tu savais au fond de toit qu'il ne fallait pas que tu répondes à ses provocations mais tu le faisais quand même et te voir t'énerver, tu savais qu'il adorait ça, qu'il adorait gagner à ce petit jeu. Tu sentais la colère te monter, serrant ce verre que tu tenais entre tes doigts féminins puis tu n'hésitais pas, tu lui balançais ton verre ou plutôt son contenu à la tronche. « Oups... Pardon, le petit chaton n'a pas fait exprès... Elle est bonne l'eau Reed ? » lui demandais-tu alors que la colère avait laissé place à un sentiment de satisfaction, oui tu étais plus que satisfaite de lui avoir balancer ton verre d'eau à la figure, ce n'est pas le premier ni le dernier que tu lui offriras, tu as encore pleins de petits geste affectueux de ce genre en réserve. «Je crois plutôt que c'est toi qui est en train de prendre goût à notre petit jeu, je montrais ma main plus haut la prochaine fois... » tu te retenais, ou plutôt non, tu ne te retenais pas de rire, tu riais car évidemment que vous ne preniez pas goût à cette mascarade mais il fallait bien, c'était comme ça. Tu retournais alors à tes occupations de ranger un peu ton appartement. «Ne crois pas que je vais te garder à dormir ce soir, la sortie c'est par-là ! Je t'y accompagne pas, tu sais où elle est !»


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
COLD LITTLE HEART
Ca te prend comme ça, d'un seul coup et tu t'en remet jamais. Y'a pas écrit de quoi je parle, mais au fond de toi tu le sais très bien. © Innocens
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 36 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Will Higginson et je crédite : coco câline (avatar) + crack in time (signature)

MessageSujet: Re: Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko   Jeu 25 Mai - 23:04


Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au moment où le liquide coule sur tes cheveux et tes traits amusés tu te contente de passer une main désinvolte dans ta mèche avant de te lécher les lèvres avec un amusement perceptible. Si elle pense déclencher une quelconque irritation avec ses maladresses c'est qu'elle ne te connaît pas encore, ou alors pas suffisamment pour comprendre que ça ne fait qu'accentuer ton envie de te distraire. Sans s'en rendre compte elle vient d'entrer dans ton jeu en lançant à son tour les dés même si à défaut d'être dans les mots, elle s'en tient à des actes. Un manque flagrant d'imagination selon toi, une fierté incommensurable pour elle. Peu importe, lorsque tes prunelles accrochent les siennes ton air est plus mutin que jamais. Si elle compte sur toi pour faire vivre tes pulsions colériques alors elle se trompe de cible. La seule personne susceptible d'érafler assez ton intérêt pour faire ça ne se trouve pas dans la pièce, quand bien même Belen est censée être ta petite amie attitrée. Excellente Cazorla. Tu veux venir lécher pour vérifier ? Tu t'humectes les lèvres pour mieux mettre en valeur tes propos alors que tu te relèves pour lui faire face. Tu la dépasses bien de deux têtes et sur le coup ça te fait rire d'avoir en face de toi un petit bout de femme d'apparence fragile mais capable de mordre comme elle le fait. Un paraddoxe qui en réalité ne t'étonne pas lorsqu'on se penche un peu plus sur son tempérament. Ni une soumise, ni une fille effacée, si elle n'était pas aussi superficielle à tes yeux alors peut être que tu aurais pu la tolérer. Et c'est ce peut être qui change toute la donne. Là, la seule chose que tu penses d'elle se résume au fait qu'elle te sert uniquement de couverture, ni plus ni moins. Et qu'elle a un physique agréable, à la rigueur. Plus haut ? Et bien dis donc Cazorla t'es plutôt entreprenante. Je te savais pas si en demande. Tu aurais du le dire plus tôt Bien évidemment elle parlait sans doute de ta joue mais ses mots peuvent laisser penser à un endroit bien plus ambigu encore et c'est là dessus que tu désires jouer. Elle s'embourbe dans ses propres mots, pas forcément consciente qu'elle te tend le bâton pour se faire battre. Au moment où elle te demande de sortir tu t'apprêtes à faire preuve d'une répartie cinglante lorsque sa porte d'entrée s'ouvre à la volée. Sur un membre de son entourage. Tu n'as pas besoin de réfléchir davantage pour savoir ce que cela signifie. D'une part que tu es piégé dans ce trou à rat et d'autre part que tu vas devoir te coltiner la blonde encore un peu de temps. Loin de t'en offusquer tu préfères au contraire pousser le vice lorsque ton bras entoure subitement la taille de Belen d'une façon qui apparaît comme naturelle. Si tu sais que tu es bon dans un domaine c'est bien celui de la manipulation et de la comédie. Là, clairement, tu sais que son père ne risque pas de voir les faux semblants derrière vos caresses et vos marques d'affection qui n'en sont pas. On ne vous attendait pas Et c'est peu de le dire. Tes cheveux dégoulinent encore de l'eau versé par Belen ce qui déclenche un semblant de soupçon chez l'homme en face de vous. La blonde n'a pas l'air de se rendre compte qu'elle a encore dans ses mains le verre coupable alors tu décides de couper court à toute défiance. Il faut croire qu'on retombe facilement en adolescence tous les deux Façon de dire que ce n'était qu'une simple distraction parmi tant d'autres entre vous. Tout autant qu'un reproche implicite envers Belen pour lui faire comprendre que non seulement faire ça allait dans ton sens mais qu'en plus de ça c'était ce qu'une gamine de sept ans aurait pu faire. Ni plus ni moins.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ENJOY YOUR LIFE ANYWAY, YOU DO NOT GET OUT ALIVE
i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 152 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gemma Ward et je crédite : vinyles idylles (avatar) et innocens (signa)

MessageSujet: Re: Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko   Mar 18 Juil - 22:22


Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu sais pertinemment qu'il te cherche, qu'il cherche à te faire rentrer dans son jeu. Mais au fond même si tu le détestes plus que n'importe quoi, t'adore ça, le faire chier. Ça fait un moment maintenant que toi et lui vous êtes ensemble, ouais mais malgré cette tension, cette haine que vous éprouvez l'un pour l'autre, vous avez aussi ce besoin de vous chercher, que ce soit toi ou lui d'ailleurs. Il fait tout pour t'irriter mais toi aussi tu fais tout pour l'irriter, c'est un jeu auquel tu commences à prendre goût. Même si tu sais que ce que tu viens de faire ne l'atteint pas vraiment des masses, que ce n'est pas ça qu'il le rendra en colère, tu jubiles tout de même de ta connerie. Peu importe c'qu'il en pense, tu s fière de lui avoir balancé ce verre d'eau à sa tronche de connard. Tu le vois s'approcher de toi et tu ne peux t'empêcher d'avoir un sourire au coin des lèvres, bon ok. Il est bien plus grand que toi mais ce n'est pas ça qui va t'impressionner, loin de là. « Pourquoi le dire plus tôt ? Ça aurait changé quoi dis-moi ? » Tu savais que le provoquais mais lui aussi il le faisait, au final c'est ce qui faisait vivre votre "couple", si tu pouvais appeler ça comme ça bien que pour toi ce mec te servait seulement d'alibi. Prêt à partir, tu'étais satisfaite, ouais jusqu'à ce que tu réalises qu'un membre de ta famille venait de faire irruption chez toi.  Tu tournais alors ton visage vers Darko, le regardant de tes grands yeux bleus et profonds avant de retenir un soupir et d'afficher un sourire sur tes lèvres. Tu sentais alors le bras du jeune homme entourait ta taille, ton sourire ne quittant pas ton visage bien qu'intérieurement tu'avais déjà envie de retirer son bras et de le frapper de toutes tes forces. Tu souhaitais qu'une chose ce soit qu'il se barre de ton appartement mais il fallait bien faire bonne figure et jouer la comédie devant la personne. Alors tu passais aussi tes deux bras autour de lui, telle une jeune femme qui cherchait juste sa protection et qui était très amoureuse de lui, beurk. « On est des vrais enfants parfois, qui aime bien châtis bien ! » Le verre encore en main, tu finissais par le poser avant de continuer de jouer la comédie, ton père avait oublié quelque chose chez toi qu'il souhaitait tout simplement récupérer. C'est ce qu'il faisait immédiatement avant de venir embrasser ton front et dire au revoir à ton "mec". Une fois la porte claquée ton sourire disparaissait de la surface de ton visage, retirant tes bras qui s'étaient entourés et accrochés à sa taille, le poussant presque au plus loin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
COLD LITTLE HEART
Ca te prend comme ça, d'un seul coup et tu t'en remet jamais. Y'a pas écrit de quoi je parle, mais au fond de toi tu le sais très bien. © Innocens
Revenir en haut Aller en bas
 
Je te déteste, je t'évite, je te parle, c'est terminé, puis de toute façon t'es qu'un connard. - Darko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan-