Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 272 messages et j'ai : 266 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : Gorgeousmali (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Jeu 27 Avr - 23:21



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nul besoin de dire que tu adores emmerder ton monde, jouer avec les peurs des gens pour tes propres intérêts. Malgré cette partie exécrable de ton caractère, tu sais faire la part des choses et tu deviens alors légèrement protecteur, voire possessif. Toujours avec une certaine maladresse, tu ne sais comment montrer à tes proches que tu les apprécies. Et pour cause, le manque criant d’affection maternel et paternel t’a marqué. Et pas forcément en bien. Ta mésaventure au sein de l’orphelinat a certes forgé ta carapace, mais bien plus encore. Ça t’a détruit, changé radicalement. Tu n’as jamais connu autre chose que la violence, les poings qui viennent prendre la place des paroles. Pour survivre, il faut savoir faire preuve de force, et ne pas céder à la pression. La loi du plus fort est irrémédiable et fait aussitôt le tri de ceux qui sont trop faibles. Cette haine qui t’étreins, elle est dirigée envers une seule et même personne : ton père. Celui-ci qui a fui après avoir baisé ta mère, qui a fui en apprenant sa grossesse. Tu n’es qu’un enfant illégitime, mais surtout délaissé par son père. Ce désamour ne t’étonne pas, il s’agit de choses normales chez les russes. Elles sont banalisées, mais en rien légitimes. Tu veux te venger, ou du moins l’emmerder suffisamment pour qu’il comprenne qui tu es et que ton sang coule dans tes veines, malgré tout. Le bâtard que tu es mérite sa place au sein de cette famille. Comme tous les autres, tu vas te battre pour cela.

Si tu apprécies faire chier, tu apprécies encore plus lorsque c’est ton amie Kalani. Son secret y aide largement à dire vrai. Tu as de quoi la faire chanter, lui faire ce que tu désires. Contre toute attente, tu ne lui demandes pas des trucs peu catholiques, mais simplement des sorties, avec elle. Parce que oui, elle est mignonne, et surtout, t’adores l’embêter. Voir sa moue boudeuse, voir que ses sourcils se froncent face à toi. Vos confréries vous obligent à vous haïr, mais entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un pas. Enfin pour ton cas, c’est un fossé. Alors, aujourd’hui, comme d’habitude, tu as prévu un programme précis, sans même demander l’avis de la beta. A peine sorti de cours, tu te dépêches de la rejoindre dans sa salle, en face de la tienne. Elle a également terminée sa journée, raison de plus. Ta tête dépasse la porte, un grand sourire étire tes lippes, pour la narguer.

- Saluuut Kalaaaa ! J’ai une surprise pour toi.

Elle roule des yeux, sachant pertinemment ce qui l’attend. Ou pas en fait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 243 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ellie Martin et je crédite : myself (ava)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Sam 29 Avr - 20:05



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
T’écris, encore et encore. Toujours plus de notes. T’écris à en avoir mal. Tu sens que la crampe ne va pas tarder, mais t’es comme un automate, et ta main bouge toute seule. Un cours de planétologie que t’aimes un peu plus chaque année. Un cours dont tu n’as jamais assez. Aujourd’hui, vous continuez l’étude du système solaire, de Neptune et de la ceinture de Kuiper, ce qui implique l’étude de Pluton et de Charon, mais surtout de connaitre toutes les propriétés chimiques –et physiques- du méthode et de l’ammoniac. A chaque fois qu’un élément est découvert, il y en a des centaines d’autres à découvrir derrière. L’univers, tu l’imagines comme des poupées russes. C’est lorsque le prof pose sa craie que ta main lache automatiquement ton stylo, en lachant un bref grognement. Ta main te fait mal, et ton cerveau en plein ébullition. T’aurais pu continuer. T’aurais voulu continuuer. Pas sûre que ta main aurait tenu le coup, mais ce genre de cours, c’est ce qui continue de te motiver. « Revoyez ce qu’on a vu aujourd’hui, je ne reviendrais pas dessus. Au prochain cours, on accélère. » Quelques protestations s’élèvent dans la salle, mais toi, ça te convient. T’es pas la première de ta classe, mais une véritable bosseuse, il n’y a pas à dire, qui plus est, réellement passionnée.
Tout le monde s’affaire à ranger son bordel, ses notes et ses stylos, à déterminer ce qu’ils feront de leur soirée, et toi, t’es en train de te demander s’il est plus sage que tu bosses tes cours, et que tu ramènes du fric à la maison. Le dilemme habituel.
Toutes les têtes se tournent vers toi, alors toi, tu finis par regarder vers l’entrée, vers ce qui semble tous les intéresser mais surtout te concerner, et tu découvres la tête de Nikola. Evidemment que tout le monde savait qu’il était là pour toi. C’est pas comme si vous étiez franchement discrets. Surtout quand tu lui hurles dessus. Ou quand tu veux le frapper mais qu’il esquive, avant de partir en riant. Il t’exaspère, et pourtant, il t’intrigue. Il t’insupporte, mais tu continues de le suivre dans ses conneries, parce que c’est la seule chose que t’as à faire. C’est la seule chose qu’il lui permet de garder sa bouche close. « Saluuut Kalaaaa ! J’ai une surprise pour toi. » Tu lèves les yeux au ciel. Une surprise, c’est vite dit. T’es pas certaine d’aimer les surprises du russe. Ou d’aimer les surprises tout court. « Une surprise qui va se transformer en cadeau empoisonné ? C’est quoi cette fois ? » Parce qu’il te serait impossible de lister tous les trucs dans lesquels il t’a embarqué. Du plus loufoque au plus banal. Du plus inapproprié au plus agréablement surprenant. Niko, c’est pas vraiment un ami. Mais c’est pas un inconnu non plus. Tu sais pas vraiment ce qu’il est. Tu le détestes pas, mais parfois, tu regrettes d’avoir accepté ce foutu pari. Un jeu de merde, un pari à la con de Beta, pour emmerder un Delta de plus. Tu l’as allumé, tu t’es amusée, tu t’es barrée. Et lui, il est resté frustré. Ca n’a sans doute pas aidé ton cas. C’est peut-être ce qui fait qu’il est sur ton dos maintenant. Parce qu’il sait qu’il te tient, et il va plus te lacher. Pourtant, il s’est vengé depuis. Avec son pseudo chantage. Pas une seule semaine sans entendre parler du russe. A croire qu’il ne peut plus se passer de toi. Ce que tu ne te gênes pas de lui balancer à la tronche quand il devient insupportable. « Et si j’ai pas envie ? » demandes-tu comme si t’espères une réponse différente de d’habitude. Tu finis de ranger tes feuilles dans ton sac et sors de la salle, en le poussant, légèrement, les paumes sur son torse, pour le forcer à se décaler. « Y’a que moi qui ai le droit à ce traitement de faveur, ou t’es comme ça avec tout le monde ? » demandes-tu, mi-amusée, mi-exaspérée.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 272 messages et j'ai : 266 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : Gorgeousmali (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Ven 19 Mai - 12:02



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Si tu n’aimes pas les cours, tu sais que ce n’est absolument pas le cas de Kalani qui veut toujours être en haut de l’échelle, l’excellence est une valeur présente chez elle plus que chez toi. Tu te contentes de survivre dans cet environnement inhospitalier comme tu l’as toujours fais. L’orphelinat n’est pas un endroit qui change en bien les enfants, bien au contraire. Ils en sortent détruits et méfiants à l’excès. C’est ton cas finalement, une carapace autour de ta personne pour te protéger d’une quelconque souffrance. T’attacher est une chose illusoire qui n’apporterait rien de bon, quelle douce erreur que de penser cela. Mais rien ni personne ne changera ton point de vue sur la question, pas même tes proches. D’ailleurs, tes amis se comptent sur les doigts d’une main. Ceux qui te côtoient ne connaissent rien de ton passé, pas même Kalani. Cette petite femme qui t’a repoussé lors d’une soirée arrosée. Elle risque bien de le regretter amèrement, surtout que désormais tu as de quoi la faire chanter. Un énorme secret que tu peux dévoiler si celle-ci ne fait pas ce que tu désires. Ce petit jeu auquel tu t’amuses peut paraître étrange aux yeux des inconnus, mais pas pour toi. Il s’agit de la seule manière de te faire des amis, par le chantage et la manipulation. Aucune de tes relations n’est saine. A part Robin finalement qui t’accepte tel que tu es. Néanmoins, tes demandes sont loin d’être extravagantes, allant de la plus banale à la plus folle. Comme tous les jours, tu as un plan qu’elle devra suivre au risque que tu ne saches pas tenir ta bouche close.
Avec ton sourire idiot, tu te glisses dans l’encadrement de la porte, la scrutant et la saluant d’une manière plus que ridicule. Tous les regards sont attirés en ta direction, et pour cause, tout le monde sait que tu es là pour elle. Loin d’être discrets lorsque vous vous disputez, ils ont pu entendre au moins une fois Kalani te taper ou hurler dessus. Ton sourire s’agrandit, amusé face à sa réponse. « C’est pas mon genre du tout. » Affichant une fausse moue, tu éclates de rire, évidemment que c’est totalement ton genre de faire un truc étrange, ce que tu as déjà fait par le passé. Ses réactions t’amusent énormément, si elle a envie de se débarrasser de toi, elle est mal tombée. Tu es du genre borné. Même si cela se limite à un jeu, tu ne sais pas trop ce que la beta représente pour toi. Si elle est une amie. C’est compliqué dans ta tête, tant et si bien que cette question tu la balayes rapidement de ton esprit. « Si t’as pas envie ? C’est la même, je te tire par la peau des fesses si nécessaire. » Elle te pousse pour passer, un geste qui te fait rire légèrement tandis que tu la suis hors de la salle de cours. « Tu devrais être honorée d’être avec moi, franchement. » Si t’adores emmerder ton monde, c’est encore plus facile avec Kalani. Tu ne peux t’empêcher de l’embêter plus que de raison, malheureusement pour elle. « Je sais que tu es ravie de me voir, arrête de mentir. » Le nombre de conneries que tu sors en sa compagnie ne peuvent même plus être comptées tant elles sont nombreuses. Tu t’étonnes parfois à être ainsi, mais c’est plus fort que tout. Emmerdeur jusqu’au bout qui ne connaît pas encore les limites. Après deux minutes de marches dans le couloir, tu te postes donc devant sa personne, les bras écartés d’une manière théâtrale. « On va au parc d’attraction aujourd’hui. C'est pas génial ? »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 243 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ellie Martin et je crédite : myself (ava)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Dim 21 Mai - 20:32



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avant même qu’il n’ait ouvert la bouche, tout le monde se tourne vers toi. Tout le monde sait que Nikola, il est là pour toi. Il est toujours là pour toi. Et pas souvent dans le bon sens du terme. Pas dans le sens où il est là pour t’épaule. Non, plutôt là pour te rappeler qu’il peut te faire chanter à n’importe quel instant. Mais aussi pour te rappeler malgré toi, que s’il n’était pas là, il se pourrait que tu t’emmerdes un peu. « C’est pas mon genre du tout. » Tu secoues légèrement la tête en voyant la tête qu’il fait. « Laisse tomber, t’es pas crédible. » Evidemment que c’est son genre. Faire des trucs complètement hallucinants. Avec Niko, tu ne sais jamais à quoi t’attendre. Il peut simplement de s’agir de la journée où il fera les choses comme tout le monde… ou non. Et puis, depuis que tu le connais, il a toujours su comment te taper sur le système. Même pas besoin d’une surprise. Il lui suffit… d’être lui. En réalité, t’aimerais vraiment savoir s’il est comme ça avec tout le monde, ou si ça t’es juste destiné parce que t’as eu la bonne idée de le recaler, et de t’en amuser. Sur le moment, ça te semblait drôle. Juste un autre pari à la con avec les Beta… Emmerder un Delta. Et c’est tombé sur lui. Autant dire qu’il te le fait regretter chaque jour qu’il passe. Quoiqu’en y réfléchissant bien, il pourrait te demander bien pire que l’accompagner Dieu sait où. « Si t’as pas envie ? C’est la même, je te tire par la peau des fesses si nécessaire. » « Tu touches mes fesses, je t’éclate la tronche. » laches-tu en le poussant d’un coup d’épaule pour sortir de ta salle. Bon, tu sais que c’était qu’une expression pour te signifier que t’as pas le choix, mais tu préfères le prévenir… Même si tu sais que c’est pas vraiment crédible. Nikola fait deux têtes de plus que toi, alors tu peux difficilement le frapper. Du moins pas de manière très efficace. « Tu devrais être honorée d’être avec moi, franchement. » Cette fois, t’éclates de rire. « Retourne pas la situation. Tu peux juste plus te passer de moi. » En tout cas, toi, c’est comme ça que tu commences sérieusement à le voir. Alors tu sais pas vraiment ce qu’il attend. S’il a une idée derrière la tête, s’il t’apprécie vraiment, ou s’il prend juste un malin plaisir à t’emmerder du matin au soir. « Je sais que tu es ravie de me voir, arrête de mentir. » « Ravie, c’est pas franchement le mot que j’aurais employé. » laches-tu en continuant ton chemin, sans franchement te préoccuper de savoir s’il te suit ou non. Niko est assez borné pour te suivre que tu le veuilles ou non. Tu sais que t’as pas franchement ton mot à dire et que tu finiras par faire ce qu’il veut. « Mais j’imagine que ça dépend de fois. » finis-tu par dire alors qu’il vient se placer devant toi. Tu le dévisages en soupirant alors qu’il ouvre les bras d’une manière plus que théâtrale, et là… T’as peur. Vraiment peur de ce qui va sortir de sa bouche. « On va au parc d’attraction aujourd’hui. C'est pas génial ? » Tu restes bouche bée. C’est pas vraiment ce à quoi tu t’attendais. Non pas que tu t’attendais à quelque chose de spécifique, mais t’avais imaginé quelque chose de plus… étrange, ou de moins agréable. « Au parc d’attraction ? Sérieusement ? » un sourire se dessine sur tes lèvres, malgré toi, avant que tu ne reprennes tes esprits. « Non attends… Il est où le piège ? » Tu croises les bras sur ta poitrine, attendant qu’il te dise ce qui n’allait pas tourner rond. Ca ne pouvait pas être aussi simple. Ou est-ce que réellement, vous n’alliez faire que vous amuser là-bas ? Parce que tu dois le reconnaitre, même si Nikola t’exaspère les trois quarts du temps, il arrive aussi à t’amuser et te faire rire. Souvent malgré lui, mais c’est tout ça. « Parce que la dernière fois, tu m’as quand même emmené dans un club de striptease… Alors je sais que tu rêvais que ça soit moi sur la barre, mais quand même… Avoue qu’à côté de ça, le parc d’attraction me semble justement bien trop… attractif. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 272 messages et j'ai : 266 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : Gorgeousmali (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Sam 10 Juin - 19:11



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ton sourire coquin n’échappe pas. Tu prépares un sale coup, enfin cette fois-ci non, tu as été raisonnable, aussi étonnant que cela puisse paraître, tu sais parfois faire preuve de maturité, ou du moins faire semblant. Les gens savent pour qui tu es là, uniquement pour la beta que tu ne lâches plus, et encore moins depuis qu’elle t’a violemment repoussé lors d’une soirée. Ce genre d’affront ne s’oublie pas. Du coup, tu as fouillé dans sa vie, jusqu’à trouver un aspect qu’elle aimerait garder secret. Désormais, tu as toutes les cartes en main pour la faire chanter. Un plaisir duquel tu te délectes, ce petit jeu dure depuis plusieurs semaines, tu adores la provoquer, sans doute un peu trop tout simplement parce qu’elle est plus que réceptive à tes conneries. C’est pourquoi tu continues de l’emmerder jour et nuit jusqu’à ce qu’elle ne craque. Enfin, tu ne sais pas trop la finalité de la chose, ton objectif était de lui faire payer ce qu’elle a pu faire, tout ça pour un pari. La pauvre va s’en mordre les doigts car on ne se débarrasse pas de toi facilement, tu es un véritable parasite quand tu le veux. Et c’est clairement ce que tu fais avec la jeune femme. Cette dernière te pousse légèrement pour passer et ainsi sortir de la salle de cours, tu peux déjà sentir des regards éberlués se tourner en votre direction. Ils ont l’habitude, mais sont toujours autant surpris des mots que vous employez. Certains croient même que vous êtes un couple. Quelle idée ! Même si parfois ça y ressemble. « Allons, ne soit pas si méfiante, tu vas vite changer d’avis en sachant où on va. » T’aurais eu envie de dire un autre truc, mais tu préfères te raviser tout simplement parce que tu as tout de même une limite dans la provocation. Tu marches à ses côtés, ce sourire espiègle aux lèvres, un sourire insolent et joueur. Tu adores emmerder ton monde, c’est dans tes gênes, tu en es persuadé, tu es né pour faire chier le monde. Ce destin, tu t’y emploies avec zèle. « ça dépend des fois ? T’es tout le temps ravie ! » Puis vient le moment de la révélation et tu te postes devant elle, afin de l’obliger à s’arrêter. Tes bras s’ouvrent de manière théâtrale. Sa réaction ne t’étonne pas. Qui ne serait pas content d’aller dans un parc d’attraction ? Reprenant une position normale, tu hoches la tête en sortant les billets de ta poche. « Oui, c’est sérieux, tu vois je t’avais dit que tu aimerais » Se retournant d’un coup pour marcher vers la sortie, tu ouvres la porte avec ton pied d’un coup sec. « Y’a pas de piège, franchement, je suis vexé que tu me crois aussi méchant. » Dis-tu avec un air faussement outré, puis tu éclates de rire, te dirigeant vers ta voiture. « Ouais, juste pour me marrer parce que j’aurai rigolé si tu avais été sur la barre. » Une petite tape sur l’épaule d’un air désolé. Car tu sais que la danse est un véritable sport avec une technique spécifique. Rien que de l’imaginer là te donne envie de pouffer, mais tu ne fais rien. Le club de strip est un des nombreux lieux où tu l’as emmené. Un véritable fou, voilà ce que tu es. La normalité t’exaspère et t’ennuie, alors tu ne cesses de repousser tes limites, emmenant des gens avec toi, malgré eux. Tu es le diable. Ouvrant la portière pour grimper dans le véhicule, tu es tout enjoué à l’idée d’aller t’amuser tel un gamin. « C’est parti ! »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 243 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ellie Martin et je crédite : myself (ava)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Mer 21 Juin - 21:53



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Allons, ne soit pas si méfiante, tu vas vite changer d’avis en sachant où on va. » tu fronces les sourcils comme tenter de déceler la moindre faille, tenter d’apercevoir la moquerie, le jeu, le sourire qui caché qui laisserait deviner un piège quelconque dans sa proposition. Mais rien. Il a l’air sûr de lui. Seulement tu ne peux pas t’empêcher de te méfier. Nikola t’en a fait voir de toutes les couleurs, et tu restes persuadée qu’il ne compte pas s’arrêter là. Il y a des fois, où tu le regrettes vraiment de l’avoir recaler. De t’en être amusée. C’est pas que tu pensais à mal, ou même qu’il ne te plaisait pas. Objectivement, il est plutôt bien foutu le Russe, attirant même, seulement tu t’étais laissée prendre dans les paris à la con de ta confrérie. Tout pour emmerder la confrérie adverse. Alors qu’au final, t’aurais peut-être pu t’amuser d’une façon différente. Peut-être que t’aurais fini sur lui, peut-être qu’il aurait fini en toi. Juste les plaisirs de chair pour l’histoire d’une nuit. Peut-être. Et peut-être que toute cette histoire de chantage n’aurait jamais eu lieu. Tu pourrais te faire quinze mille scénarios sur ce qui aurait pu se passer, tu le sauras jamais. Maintenant, tu suis juste Nikola et ses conneries, parce que t’as pas d’’autres choix. « ça dépend des fois ? T’es tout le temps ravie ! » « Prends pas tes rêves pour la réalité, Niko. » Sans crier gare, il vient se placer devant toi, d’une manière bien trop théâtrale à ton goût pour que tu le prennes au sérieux. Un parc d’attraction. D’accord, maintenant t’es surprise. Et pour une fois, agréable surprise. Peut-être que cette fois, tout se passera bien, et que tu ne regretteras pas de passer le reste de ta journée en sa compagnie. « Oui, c’est sérieux, tu vois je t’avais dit que tu aimerais » Vous continuez votre marche vers la sortie, et tu réajustes ton sac sur ton épaule, un peu nerveusement. Il y a forcément un piège, c’est Nikola après tout. « Y’a pas de piège, franchement, je suis vexé que tu me crois aussi méchant. » Il rit et toi, tu lèves les yeux au ciel alors que tu te diriges naturellement vers sa voiture. « C’est pas que je te crois méchant… J’aurais plutôt dit vicieux. » Et puis, t’as de quoi te méfier après tous les coups qu’il t’a fait. Pour toi, ça fait bien longtemps qu’il a pris sa revanche, mais ça ne semble pas lui suffire. Tu te souviens encore parfaitement de cette fois où il t’a emmené dans un club de striptease. « T’aurais bavé. Je le sais. Tu baves dès que je danse. Alors me frotter sur une barre… T’aurais pas tenu. » dis-tu en te rapprochant de lui, laissant délibérément glisser ton doigt sur son torse, trop lentement pour que ça soit innocent. Ce qu’il ne sait pas, c’est à quel point t’es douée quand tu danse. Que le rythme, la musique, t’as ça dans le sang. Certes, t’as pas la technique du pole dance, mais te déhancher sur une barre pour faire baver un mec, ça, tu prends le pari n’importe quand.  Mais aujourd’hui, tu te recules légèrement, un sourire amusé sur le coin des lèvres, ravie de ton petit manège, et tu vas prendre place dans la voiture, côté passager.

Plus d’une demi-heure de route, et vous voilà arrivé au parc d’attraction. « On commence par quoi ? » demandes-tu réellement impatiente de monter dans un manège qui délivre quelques sensations. « Mais j’te jure que si tu me laisses dans ces foutus manèges où y’a plein de miroir, je pète un cable. » T’as toujours détesté ça. Enfin, à plusieurs, ça peut être amusant, mais tout seul, tu te connais, tu paniquerais facilement. Avant même qu’il n’ait le temps de répondre, tu le tires par le bras pour aller jusqu’à un stand de glaces. T’achètes deux glaces, et lui tends la deuxième, si près, qu’il finit le bout de nez dedans. Tu te mords la lèvre avant de hausser les épaules. « Maintenant t’as l’air d’un clown. Mais pas un flippant. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 272 messages et j'ai : 266 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : Gorgeousmali (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Lun 24 Juil - 19:17



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Evidemment qu’elle est sceptique quant à ton idée miraculeuse. Elle a de quoi de l’être après tout, tu n’es pas connu pour être quelqu’un de confiance et encore moins raisonnable. Kalani sait de quoi tu es capable, bien qu’elle ne connaisse pas encore réellement le tout. Ton caractère de russe est digne de celui de ton père, aussi farouche et rancunier. Ceux qui osent se moquer de toi ouvertement n’en sortent pas indemnes. C’est le cas avec la jeune beta. Si au départ, c’était par simple désir de vengeance, aujourd’hui, tu commences à l’apprécier un peu. Ses réactions démesurées te font rire, elle est plus que réceptive à tes provocations. Elle ne peut cependant rien prévoir car tous les jours tu changes de technique, tes cadeaux ne sont jamais les mêmes. Enfin, ce que l’on peut appeler cadeaux sont plutôt des fardeaux qui te font gausser. Votre histoire a mal commencé certes, mais n’importe qui sait que cette relation n’a rien de bon. A dire vrai, tu t’apparentes à un être néfaste tout simplement parce que la vie ne t’a pas appris à agir autrement. Rares sont tes amitiés sincères. Robin est l’exception. Tu ne sais pas avoir de relations équilibrées car tu ne l’es pas. Ton passé d’orphelin a laissé des traces importantes, indélébiles qui font la personne exécrable que tu es à présent. Traînant ta misère, tu te complais dans le malheur des autres. Ce besoin de semer le mal autour de toi est due à ce que tu as pu vivre par le passé. Une haine sourde contenue depuis trop longtemps qu’il te faut extérioriser. Les bras tendus, tu sens qu’elle va être sceptique quant à ta déclaration. Finalement, tu affiches un faux air étonné. « Vicieux ? Mais non, tu me connais mal, je suis adorable. » Le club de striptease, évidemment que tu t’en souviens, comment oublier la tronche de la brune en découvrant le lieu de débauche ? Tu te souviens aussi avoir ris jusqu’à avoir du mal à retenir ta vessie. En fait, tu avais manqué de faire dans ta culotte, quitte à te ridiculiser. Malgré tout, Kalani arrive à te faire rire comme jamais, un bonheur que tu n’avais pas connu depuis ton enfance, ce genre de moment te manque parfois. Parce que oui, tu n’es qu’un gamin perdu, égaré dans ce monde qui n’est pas le tien.
Teinté d’une lumière de provocation, ton regard suit le chemin de son doigt parcourant ton torse. Il est vrai que l’imaginer danser ne serait point agréable, mais l’admettre serait lui donner la sensation de victoire. Presque agacé par le fait qu’elle ne te laisse pas indifférent, tu pestes un peu, sourire en coin. « Sinon, ça va les chevilles ? » La musique est dans son sang ce que l’alcool est dans le tien. Tu n’as jamais été un bon danseur. Tu n’as clairement pas le rythme dans la peau, les quelques tentatives d’apprentissage ont été vaines. Tout simplement parce que tu as tendance à faire n’importe quoi et à te marrer, un véritable cancre en soit. Les professeurs de sport peuvent témoigner s’ils ne sont pas en dépression par ta faute. Grimpant dans ta voiture, tu démarres en trombe, faisant gronder le moteur de la vieille Jeep. Il vous suffit d’une demi-heure de route pour arriver sur le lieu placé sous le signe de l’amusement. Les mains dans les poches, tes yeux presque enfantins, brillants découvrent les nombreuses attractions. Pour une fois, l’on peut voir ton âme d’enfant. « J’sais pas, genre le grand 8 ? » Ouais, tu veux taper fort au début. Rapidement, tu te tournes vers les deux glaces, le bout du nez dedans, tu ne peux cacher ton amusement. « Et c’est moi le vicieux après ? » Tu l’entraînes vers le grand 8, les cris des gens se font largement entendre. En même temps, les boucles sont impressionnantes. « J’espère que t’as pas trop peur. »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 125 messages et j'ai : 243 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ellie Martin et je crédite : myself (ava)

MessageSujet: Re: Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)   Sam 29 Juil - 15:24



Please have mercy on me, take it easy on my heart

Kalani & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Vicieux ? Mais non, tu me connais mal, je suis adorable. »  Si tu peux admettre ne pas connaitre parfaitement Nikola, tu ne dirais pas pour autant que tu le connais mal. Il est vicieux. « Adorable ? C’est mignon, continue de te bercer d’illusions. » réponds-tu en levant les yeux au ciel, mais en affichant un sourire amusé sur le coin des lèvres. Vicieux, oui, c’est bien ainsi que tu le qualifies. Si certaines de vos sorties étaient tout ce qu’il y a de plus normal –en omettant le fait que t’avais pas franchement toujours le choix- d’autres étaient sérieusement discutables. Et le club de striptease en faisait partie. C’était comme s’il prenait un malin plaisir à te mettre dans ce genre de situation, et que t’ignorais encore ce qu’il attendait réellement de toi. Mais ça ne t’empêchait pas, de temps à autres, de tenter de retourner la situation à ton avantage. Comme aujourd’hui, en parcourant son torse de ton index. Le genre de gestes qui ne laissaient souvent pas indifférent, ou qui avait en tout cas le mérite d’embrumer un peu l’esprit. Et puis, fallait reconnaitre que t’en profitais un peu, mais tu préférais mourir que de lui avouer que son torse était plus qu’agréable à parcourir, du regard, et du doigt. « Sinon, ça va les chevilles ? » Tu souris de plus belle avant de hausser les épaules. « Parfaitement. Puis tu nies pas. »  En même temps, tu ne l’aurais sans doute pas cru s’il avait essayé de nier quoique ce soit. Si t’es pas toujours sure de toi, tu l’es pour la danse. Puis le regard du russe, il est difficile à manquer, et les quelques fois où il t’a trainé en boite, ou dans ces clubs, son regard ne trompait pas. Il appréciait tes mouvements. Il appréciait de voir ton corps se déhancher sur la piste, de lacher prise quelques instants. Satisfaite de ton petit jeu, tu recules, et tu le laisses là, comme ça, un peu agacé, et toi, complètement amusée en prenant place côté passager.

Vous avez rapidement sur le lieu, pour une fois la circulation a été clémente. Vous vous dirigez vers le centre du parc d’attraction, et pendant un bref instant, tu tournes la tête vers Nikola, en découvrant un visage presque émerveillé. Il a l’air d’un gosse à Disney. Pas de carapace, plus de sarcasme et d’actions douteuses. Il a juste l’air d’un mec réellement heureux d’être ici. Et pendant ce même laps de temps, tu te rends compte que t’es contente d’être là avec lui. « J’sais pas, genre le grand 8 ? » Tu arques un sourcil. « Direct ? » t’essaies de te souvenir de ce que t’as mangé aujourd’hui, et surtout, il y a combien de temps, t’aimerais assez peu rendre ton repas même si t’es pas tellement fragile de l’estomac. Avant de répondre, tu le tires jusqu’au stand qui vient d’attirer ton attention. Aucun sensation, si ce n’est pour tes papilles et ton estomac. Puis vu le produit, t’as aucun risque avec le grand huit. Deux glaces commandées, et t’en donnes une à Nikola, en prenant soin de lui mettre le dedans, un air faussement innocent sur le visage. « Et c’est moi le vicieux après ? » « C’est pas vicieux, c’est … adorable. » réponds-tu en riant, en reprenant ses mots. T’as à peine le temps de manger tranquillement ta glace qu’il t’entraine déjà vers le grand huit, où vous pouvez facilement entendre les gens crier. « J’espère que t’as pas trop peur. » « Moi ? Pas du tout. Mais je sais que tu vas te pisser dessus. » En réalité, t’as rarement vu des boucles aussi impressionnantes et des descentes aussi vertigineuses, mais casse-cou dans l’âme, tu te dois de le faire. Encore plus devant le russe. T’as pas franchement eu ton mot à dire, que vous êtes déjà dans la queue, à attendre votre tour, sous les cris d’excitation et de peur de tous ceux qui passent avant vous. « tu sais, si tu cries comme une fille, je t’en voudrais pas. J’me foutrais de toi sans hésiter, mais c’est pas grave. » laches-tu avec un sourire en coin alors, qu’à votre tour, vous monter dans un des wagons. Tu places correctement ton harnais de sécurité, avant de tourner tant bien que mal la tête vers Nikola. « Je t’autorise même à me serrer la main. » ajoutes-tu en te moquant gentiment une dernière fois. Enfin, pas non plus de te l’écrabouiller.



Revenir en haut Aller en bas
 
Please have mercy on me, take it easy on my heart (Kalani)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: North Campus-