Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Hey sister! Do you still believe in love? (Mila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 205 messages et j'ai : 207 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : captain. (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Hey sister! Do you still believe in love? (Mila)   Mar 2 Mai - 21:38



Hey sister! Do you still believe in love?

Mila & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De toute évidence, tes soirées se ressemblent dernièrement, entre télévision et révisions. Les examens de fin d’année approchant, tu croules sous les feuilles de révision. Malgré ta réputation de mauvais garçon, tu sais faire preuve d’intelligence et te forcer à travailler. Loin de toi le désir de redoubler, tu ne veux finir dernier de ta promotion ou rester étudiant toute ta vie. Ta mère n’a pas eu la chance d’avoir un travail décent, elle a raté sa vie, un destin auquel tu ne veux pas être condamné. Si l’échec est connu par ta génitrice, il ne l’est pas pour ton cas. La spirale de l’échec ne te capturera pas, et pour sûr que tu y réchapperas, loin de la vie de merde de celle qui t’a mis au monde, incapable de t’assumer. Incapable et sans doute pas prête à avoir un enfant. Et pour cause, son mari n’a été que d’une lâcheté criante. Il s’est contenté de baiser ta mère et partir comme un voleur une fois la graine semée. Alors, lorsque tu as toutes les informations, tes pas t’ont mené à New-York, là où se trouvent ce dernier et tes demi-sœurs. Un semblant de famille que tu aimerais retrouver, ou du moins découvrir. L’orphelinat n’a rien d’une famille, c’est un environnement hostile où il faut survivre, grandir là-dedans forge un caractère à rude épreuve. Pas forcément un bon caractère, mais du sang d’Ivanovitch coule dans tes veines, ce n’est pas pour rien. Il t’a légué une part de lui, que tu le veuilles ou non.
Durant tes révisions, tu entends ton téléphone vibrer annonçant que la langue de vipère, SOS a publié un article. Tu parcoures ce dernier brièvement, lisant des noms que tu ne connais pas. Des vies sans doute chamboulées par tant de révélations dont tu es encore épargné. Peut-être pas pour longtemps, mais tu vas tout faire pour rester discret. Le seul à attirer l’attention, c’est ton père. Et personne d’autre, surtout pas une telle merde qui jubile sur le malheur des autres. D’ailleurs, tu te demandes comment ce journal a autant d’informations, semblant être omniprésent dans la vie de chacun. Ça fait un peu psychopathe quand même. Mais tu vas user de cette technique, te renseignant sur Mila, connaître les lieux qu’elle fréquente. Et ce soir, tu vas pouvoir la croiser en boite de nuit, dans l’un des plus beaux quartiers de la ville. L’heure passe et il est temps de quitter ton appartement miteux pour côtoyer l’élite New-yorkaise. Vêtu de ton plus chic costar (que tu as volé), tu arrives devant la discothèque, déjà remplie. L’ambiance est survoltée, les corps en sueur se trémoussent vigoureusement au rythme de la musique entraînante. Dans la foule, tu te sens plutôt à l’aise, restant néanmoins sur tes gardes, tu profites d’ailleurs pour repérer un peu, essayer de la retrouver. Rapidement, tu l'aperçois du côté VIP. Bien. Encore un obstacle. Tes prunelles suivent alors du regard un groupe de jeunes filles quittant le côté VIP pour danser sur la piste. Elles sont naïves, les proies idéales qui te permettons de rejoindre Mila. T’approchant de ces dernières, tu les dragues ouvertement, jouant gentiment à de la séduction. Elles sont réceptives, et, au bout d’un moment, l’une d’elle t’invite à aller au lieu que tu convoitises. Montant les marches, elle soudoie le videur qui consent à te laisser passer. Bien. C’est déjà ça de fait. Tu es désormais à une table à côté de celle de Mila, ton verre de vodka citron à la main, tu plaisantes, ries, mais sans oublier de garder un œil sur la fille Ivanovitch.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 849 messages et j'ai : 313 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Cailin Russo et je crédite : money honey (ava)

MessageSujet: Re: Hey sister! Do you still believe in love? (Mila)   Lun 8 Mai - 23:35



Hey sister! Do you still believe in love?

Mila & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une soirée en boite, pour paraitre comme toutes les autres femmes de ton âge. Une soirée pour oublier, peut-être pour se ressourcer. Mais une soirée pour garder les apparences d’une vie qui se voudrait normale. Tu t’es amusée à le croire pendant tes années de fac. Jouer à la petite étudiante, pas parfaite, mais une étudiante en apparence comme les autres : un peu trop fêtard, adepte de la procrastination malgré des aptitudes plus qu’élevées, sans parler d’une insolence qui en a fait pâlir plus d’un. Et c’est avec ces quelques potes de fac, les quelques-unes avec qui t’as pu garder contact, que te voilà dans l’une des meilleures boites de la ville. Une habitude qu’il était bon de retrouver. T’espères juste que ton père ne va pas te rappeler pour un job de merde à la dernière minute. Tu tiens réellement à profiter de cette soirée. Et puis, ça pourrait même t’aider ton esprit à faire un break avec Zeke. T’es pas plus avancée. Toujours aussi paumée. C’était peut-être pas une si bonne idée que ça que vous reveniez dans la vie de l’autre, peu importe l’étiquette que vous vous donniez.
Comme à votre habitude, vous rentrez sans problème. Des habituées de longue date, et puis, il se peut que la taille de ta jupe y soit pour quelque chose. Il y a bien certaines choses qui n’ont pas changé. Moins t’as de fringue, mieux tu te portes. Il faudrait sérieusement que tu penses à vivre sur île, ou ça serait plus acceptable que dans une ville comme New York.

Tu danses, te déhanches sur le rythme de la musique, à rire avec tes amies, alors que chacune se fait alpaguer par un mec. Un vrai rituel. Tu rentres dans le jeu pendant quelques minutes, mais bien moins longtemps que d’habitude. C’est loin de t’amuser autant qu’avant. Alors tu finis par le laisser en plan, et retourner à votre petit carré VIP… Ou le loisir d’être une fille jolie, et friquée.
Tu fais signe au barman de t’apporter un nouveau verre. A force, plus besoin de lui préciser ce que tu souhaites, il le sait déjà. « Et t’es sûre que tu veux pas reprendre les études ? T’étais douée. Et sans rien glander. » Vous rigolez toutes les deux avant que tu ne secoues la tête. « Nan, ça m’a suffit. Qui sait… J’y retournerai peut-être dans dix ans. Y’en a à qui ça arrive. » réponds-tu en haussant les épaules, en imaginant que tu vives assez longtemps. « Pas besoin d’un autre diplôme pour le moment. Puis pour ce que j’en ai fait. » « Pas faux. » répond Evy en souriant. Une maitrise d’Histoire de l’Art, et tu continues de jouer la barmaid –et le mannequin. Mais tu te vois pas encore dans cet environnement aseptisé des musées et de tout autre lieu dans le genre que t’aurais à fréquenter. Tu bois ton verre d’une traite alors que ton amie fait la même chose avant de se lever. « J’ais danser, regarde là bas. » Tu suis son regard et aperçois un mec plutôt pas mal. « Mannequin, je pense. » « Ouais, et ce soir, il sera à moi. » « Fonce ! » laches-tu en rigolant alors qu’elle est déjà partie à l’assaut de sa nouvelle victime. Tu regardes autour de toi, et finis par poser les yeux sur le mec assis à côté de toi, loin d’être désagréable à regarder, mais que tu n’as jamais remarqué jusque là. Mais plus que son physique, c’est surtout la boisson qu’il tient dans sa main qui attire ton attention. « T’es pas d’ici, toi. » laches-tu avec un sourire amusé sur le coin des lèvres. Devant son regard interrogatif, tu désignes son verre d’un signe de tête. « La plupart des américains s’étranglent en buvant une vodka citron préparée comme ça, sans sucre. C’est quoi ton nom ? » demandes-tu le sourire aux lèvres. Il est peut-être pas russe, mais un pays slave, t’es prête à le parier.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she was born in a thunderstorm
She was too quiet or she was too loud. She took things too seriously or not seriously at all. She was too sensitive or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being or loved with every piece of her heart. There was no in-between for her. It was either all or nothing. She wanted everything but settled for nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 205 messages et j'ai : 207 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : captain. (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Re: Hey sister! Do you still believe in love? (Mila)   Mer 7 Juin - 16:24



Hey sister! Do you still believe in love?

Mila & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans cet environnement de débauche, tu te sens plutôt à l’aise. Mais tu ne te laisses pas submerger par la frénésie présente, tu n’oublies pas ce pour quoi tu es là. La voir. Mila, ta sœur, celle qui porte le même sang que toi. Si au départ tu avais voulu la voir ailleurs, il aurait fallu te rendre à l’évidence qu’elle est une habituée à cette boite de nuit. Les videurs la connaissent et pour cause, sa tenue y est largement pour quelque chose. Robe courte, talons hauts afin d’aller dans le coin des VIP. Tu n’as jamais eu ce loisir. Trop pauvre pour entrer dans ce genre d’endroit, tu te contentes des bars miteux de ton quartier où des femmes à moitié à poil se déhanchent sous tes yeux. C’est plus alléchant que de se retrouver au milieu d’une foule qui empeste l’alcool et la sueur. L’ambiance est survoltée, la soirée ne fait pourtant que de commencer. Tu t’amuses ou du moins tu feins l’amusement en t’approchant de filles et d’autres qui ne disent pas non à tes avances. Ce qu’elles ont ingurgité ne leur permet plus d’avoir de filtre, et certaines n’hésitent pas à en venir au baiser, que tu réfutes rapidement. L’haleine empestant l’alcool, tu as ce réflexe de te reculer et de partir comme si de rien était. Mais assez flâner, tu repères des filles sortant du carré VIP pour rejoindre la piste de danse. Pour atteindre la jeune Ivanovitch, tu n’auras pas d’autre choix que de les séduire afin d’y pénétrer. Dans ce carré de privilégiés, de gamins friqués grâce à papa et maman qui n’ont jamais connu la misère ou croient la connaître. T’approchant de ces femmes, tu joues le charmeur, sans être lourd, avec classe. Et ta mascarade opère, elles t’invitent à les rejoindre dans les escaliers, convaincant le vigile de te laisser passer. Un grand sourire avenant aux lèvres, tu les suis jusqu’à leur table où trône trois bouteilles de vodka. Toi, tu prends ta boisson habituelle, vodka accompagnée de citron. Une boisson typique de ton pays. Si ce choix paraît totalement innocent, il ne l’est pas forcément. Tu as suffisamment étudié son profil pour savoir que ta chère sœur y est adepte aussi. C’est loin d’être commun de boire un truc aussi étrange. Quelques blagues sortent de ta bouche, mais malgré tout, tu ne quittes pas des yeux Mila, assise à la table juste à côté de vous. Le hasard fait parfois bien les choses.

Ton plan fonctionne comme sur des roulettes, tu as réussi à t’en approcher. Celle-ci t’interpelle quant à ton verre et ce qu’il contient. Tu ne peux t’empêcher de sourire à ses mots. « Effectivement, tu as l’œil. Je suis Nikola et viens de Russie. Toi aussi je présume ? » Dis-tu en désignant son verre de tes opales claires tandis que tu t’applaudis intérieurement d’avoir réussi à attirer son attention. Ne manque plus qu’à sympathiser afin d’avoir sa confiance, ou du moins essayer. La suite t’est encore inconnue. Tu ne sais encore comment tu lui diras. Tout vient à point à qui sait attendre. « Comment tu t'appelles ? » Un ton innocent, naturellement avenant, tu sais tellement bien jouer la comédie que ça en est parfois grisant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 849 messages et j'ai : 313 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Cailin Russo et je crédite : money honey (ava)

MessageSujet: Re: Hey sister! Do you still believe in love? (Mila)   Sam 24 Juin - 19:18



Hey sister! Do you still believe in love?

Mila & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au premier abord, t’as toujours été sociable. Aborder les gens, ou te laisser aborder. Faire la conversation pendant cinq minutes ou une heure. Partager des verres, ne soirée à s’éclater, ça a toujours été dans tes habitudes. Mais les gens, tu les revois pas forcément souvent. T’as plus de mal à laisser réellement te connaitre et à les laisser t’approcher un peu plus. Tu sais pas si ce Nikola ne sera qu’une rencontre agréable et éphémère d’une soirée plutôt sympa. Ou s’il finira par faire partie de ces quelques personnes que tu reverras au fil des semaines. « Effectivement, tu as l’œil. Je suis Nikola et viens de Russie. Toi aussi je présume ? » Un large sourire se dessine sur tes lèvres lorsqu’il désigne ton verre du regard. « Je sais reconnaitre certaines habitudes et manies… » expliques-tu avec un sourire en coin avant de descendre ton verre cul sec. « En effet. Je suis née à St Pétersbourg. J’y ai vécu quelques années avant de changer de pays. Mais j’y suis retournée régulièrement. Je peux pas vraiment y échapper. » Tu fais passer sur le ton de l’humour, comme si la Russe faisait partie de ces pays qui pouvaient rappeler les gens à eux, d’une manière nostalgique. Mais il n’en était rien. Certes, parfois, la Russie te manquait, mais ce n’était pas pour ça que tu y retournais. T’avais des obligations qui te laissaient peu de temps pour profiter de ta ville natale ou de la capitale comme tu l’aurais souhaité. « Comment tu t'appelles ? » « Mila. » réponds-tu en souriant avant de faire signe au barman d’apporter deux verres de plus avant de reporter ton attention sur le dénommé Nikola. « C’est comme un hommage à mes deux pays d’origine. La Russie et l’Italie. » L’une de tes amies qui danse se tourne, et te cherche du regard, tu lui fais un petit coucou, avant de lui faire comprendre à l’aide d’un signe de tête, de foncer. Qu’elle s’amuse. Le serveur finit par vous apporter vos verres, et t’en fais glisser un devant Nikola. « Pour un compatriote. » laches-tu en rigolant. Ce genre de conneries, ça ne te ressemble pas le moins du monde, t’avais juste envie de le balancer au moins une fois. Puis c’est pas tous les jours que tu tombes sur un mec aussi russe que toi. « Ca fait longtemps que t’es à New York ? Ou aux Etats-Unis ? » Juste une manière détournée de te renseigner un peu plus, de savoir quand il a quitté sa terre natale. T’es juste un peu curieuse…Savoir s’il est toujours en période d’adaptation, ou si ça fait déjà un moment qu’il s’est habitué aux coutumes américaines. D’un signe de tête, tu désignes la blonde qui vous observe depuis plusieurs minutes maintenant. Celle qui te fusille du regard et qui semble regarder ton nouveau camarade. « Conquête de la soirée qui fait déjà preuve de jalousie ? » tu peux pas t’empêcher de rire. Les filles un peu trop jalouses alors qu’elles viennent juste de rencontrer un mec en boite, ça te fait rire. Tu trouves ça complètement ridicule et pathétique. Il ne cherche même pas à te draguer. Il fait seulement la conversation. Ce serait pas très classe qu’il le fasse, surtout si elle y est passée avant, mais tu ne serais pas bien surprise. Après tout, c’est le jeu de tous les mecs de cette boite. Mais que cette fille attende bien sagement, ou plutôt en fulminant, qu’il revienne vers elle, tu trouves juste ça complètement hilarant.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she was born in a thunderstorm
She was too quiet or she was too loud. She took things too seriously or not seriously at all. She was too sensitive or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being or loved with every piece of her heart. There was no in-between for her. It was either all or nothing. She wanted everything but settled for nothing.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hey sister! Do you still believe in love? (Mila)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan-