Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 I will enjoy this meeting {ft. Nikhlas}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: I will enjoy this meeting {ft. Nikhlas}   Jeu 4 Mai - 15:56


I will enjoy this meeting

« Tu m’as pris rendez-vous avec un quoi ?!
- Un conseiller financier, oui, tu as bien entendu.
»

Je fulminais contre mon père au téléphone et j’avais plusieurs raisons à cela. La première était qu’il ne m’appelait quasiment jamais, en fait, c’était toujours moi qui faisais en sorte d’être disponible pour lui et qui me déplaçais même jusqu’à la villa ou jusqu’à son bureau directement tellement son planning était surchargé. Quoi de plus normal pour un PDG, me direz-vous… La seconde était qu’il m’avait pris rendez-vous avec un conseiller financier sans même m’en avoir parlé auparavant. La troisième était qu’il m’annonçait cette étrange nouvelle au téléphone tout en sachant que la rencontre allait avoir lieu dans l’heure à suivre, à la villa familiale.

« Tu te fiches de moi ?
- Absolument pas. Après tout, je t’ai laissée avoir ta propre maison mais je continue de t’entretenir et je sais à peu près à quoi sert l’argent que je gagne et que tu dilapides. Si tu souhaites vraiment prendre ma suite, tu iras à ce rendez-vous, n’est-ce-pas ma chérie ?
»

J’entendis le bip significatif qui m’indiquait qu’il avait raccroché. J’en restais bouche bée, le téléphone encore collé contre mon oreille. C’était un coup bas, il n’y avait pas d’autres alternatives possibles. Il savait à quel point je désirais diriger la compagnie familiale, je mettais tout en œuvre, que ça soit au niveau de mes notes, de mon comportement ou de ma vie sociale, je faisais tout pour qu’il remarque mes efforts et la preuve que je souhaitais vraiment m’investir. Malgré tout, il voulait toujours laisser un de mes frères aînés lui succéder pour la simple et bonne raison qu’ils étaient des hommes. Mon père avait toujours été plus ou moins machiste mais je n’abandonnais pas pour autant. Qu’il puisse oser sous-entendre qu’il m’acceptait comme héritière juste pour un rendez-vous de ce genre me faisait sortir de mes gonds et plaisir à la fois. Etait-il sérieux ? Non, je ne devais pas me faire d’illusions, c’était une façon comme une autre de me manipuler. Je devrais le savoir, avec toutes les femmes qu’il emmenait dans son lit en leur faisant miroiter monts et merveilles avant de les jeter sans plus de manières. Mais j’étais sa fille, son sang, il n’oserait quand même pas… ? Et puis qu’est-ce que c’était que cette histoire d’argent ? Non, je ne travaillais pas donc oui, je vivais avec ses ressources pour le moment mais j’étudiais et j’étais sérieuse dans mon projet. Ce fut complètement perdue que j’attrapais mes clefs de voiture. Il valait mieux rencontrer ce conseiller, au moins pour continuer à faire bonne impression devant mon père. Je détestais être manipulée de la sorte mais avais-je réellement le choix ?

Je garais mon superbe cabriolet rouge dans l’allée de la villa familiale quelques temps plus tard puis grimpais les quelques marches en marbre qui menaient à l’entrée. Un domestique m’ouvrit et je lui réclamais un martini en même temps que je lui donnais mes affaires. Ce n’était sans doute pas très intelligent de boire avant un rendez-vous mais j’avais besoin d’un remontant. J’avais suffisamment eu le temps de ressasser ma brève conversation avec mon père sur le trajet qui me menait jusqu’ici. A présent, je me sentais furieuse et trahie. Je récupérais le martini blanc directement sur le plateau en argent qui m’était présenté puis indiquais au domestique que je me trouverais dans le bureau de mon père et qu’il n’avait qu’à faire monter le conseiller financier à son arrivée. Je gravis l’escalier avec une démarche assurée malgré les hauts talons de mes escarpins puis entrais dans la pièce convenue avant de refermer derrière moi. Le bureau de mon père était sobre, tout en meubles acajous de première facture et décoré des innombrables trophées et souvenirs de la société Warner. Le bureau était imposant, le fauteuil noir semblait on ne pouvait plus confortable mais je me dirigeais vers les canapés marrons capitonnés placés en face à face. Une table basse en verre les séparait avec, posés dessus, un bloc-notes et quelques stylos probablement restés du dernier rendez-vous en date. Je pris quelques gorgées de ma boisson en savourant le moment où l’alcool me brûlait légèrement la gorge. Un whiskey aurait probablement été plus approprié au vu de l’ambiance qui régnait dans la pièce et puis, il y en avait un soigneusement conservé dans une bouteille en verre sur une petite table ronde dans un coin. Je sirotais encore un peu mon verre avant d’entendre un petit coup sec à la porte. J'invitais la personne à entrer sans quitter la place que j'occupais dans l'un des canapés.

Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1991 messages et j'ai : 260 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Hemsworth et je crédite : Linda mon chaton ♥ pour l'avatar

MessageSujet: Re: I will enjoy this meeting {ft. Nikhlas}   Jeu 4 Mai - 16:13

I will enjoy this meeting
Ft. Beverly



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je devais avouer que j’avais été assez surpris en recevant cet appel ce matin. Ce genre d’appel que l’on ne peut absolument pas refuser, et qui peut changer une carrière très rapidement, que ce soit dans le bon, ou dans le mauvais sens du terme. Cet appel m’avait permis de me rendre compte que j’avais vraiment évolué très rapidement à New York, depuis que j’avais ouvert mon cabinet, et que je devais également de plus en plus reconnu dans mon milieu et dans ce monde de faste et de paillettes qu’est le monde des millionnaires et des milliardaires. J’avais en effet reçu un appel d’une des secrétaires de Monsieur Warner, le fameux PDG de la grande industrie cinématographique. J’avais eu beaucoup de mal à y croire au départ, et j’avais même pendant quelques secondes penser à un canular. Heureusement pour moi, ça n’était pas le cas, j’avais eu la possibilité de m’en rendre rapidement compte. Evidemment, je me doutais bien que je n’allais pas avoir la chance de rencontrer le PDG en personne. Il devait certainement avoir une horde de conseiller financier à ses côtés, bien plus expérimentés et bien plus talentueux que moi, cela ne faisait aucun doute. J’allais cependant avoir la chance “d’entrer” dans la famille Warner, puisque j’allais avoir un rendez-vous avec la fille du PDG. Je commençais à ressentir malgré tout une petite pression, car cela allait potentiellement pouvoir changer beaucoup de choses pour l’avenir …

Après avoir bousculé mon emploi du temps pour pouvoir mettre ce rendez-vous en prioritaire, car je ne pouvais pas me permettre de faire attendre quelqu’un du standing de Monsieur Warner, je prenais la direction de la villa familiale. Et inutile de préciser que j’ai été complètement choqué par la beauté et par la richesse de l’habitation en arrivant. En descendant de la voiture, mon regard se perdait sur les bâtiments, et sur les escaliers en marbre. Rien que ces escaliers devaient avoir coûté plus chers que ce que ma mère avait dû gagner durant toute ma jeunesse. J’avais toujours un peu de mal dans ces lieux un peu ostentatoire, mais je n’en attendais pas moins en arrivant à la villa des Warner. Je rentrais alors dans l’habitation en suivant le domestique qui me faisait monter dans cette grande villa, alors que j’essayais encore de voir le moindre détail de ce lieu aussi magnifique que imposant. Je remerciais le domestique qui prenait mon manteau avant de partir, alors que je frappais à la porte. Je profitais des quelques secondes d’attente pour vérifier que ma chemise était bien en place. La première impression était des plus importantes, surtout dans ce genre de moment. J’ouvrais la porte, et fut une nouvelle fois surpris par la richesse de l’endroit. Mon regard se tournait cependant vers la jeune femme derrière le bureau, et qui était plus jeune que moi à n’en pas douter. Un très rapide sourire s’affichait sur mon visage quand je voyais le verre qu’elle avait en main. Honnêtement, j’avais l’impression de voir en face de moi une simple fille de riche qui profitait de l’argent gagné par ses parents, mais j’espérais sincèrement me tromper. Je lui tendais la main en arrivant au niveau du bureau. “ Bonjour mademoiselle Warner, Monsieur Blondel, conseiller financier. Votre père a demandé à ce que l’on se voit pour parler de vos finances qu’il juge “inquiétante”. Je vais vous avouer tout de suite que je n’ai pas eu cette même impression en jetant un coup d’oeil”. Je souriais alors, comme pour la rassurer. Je n’étais pas là pour la dénigrer ou la descendre, bien au contraire, car mon travail était d’aider les autres à mieux gérer, ou tout simplement à montrer qu’ils n’ont absolument aucun problème et qu’ils peuvent donc faire fructifier cet argent. Je m’asseyais alors en face d’elle, ayant la désagréable impression d’être le client face à la patronne. Je posais le dossier que l’on m’avait donné sur la table, en profitant pour laisser traîner ma main dessus. Après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on pouvait toucher une table de cet acabit. Enfin, trève de divagation, il fallait que je me concentre sur mon travail. “ Du coup, mise à part quelques dépenses importantes parfois de ce que je remarque, ce qui n’est pas très étonnant à votre âge, tout est absolument normal, et vous gérez quand même assez bien. J’avoue avoir un peu de mal, si je peux me permettre, à comprendre ce que peut vous reprocher votre père. Enfin, je ne devrais pas vous donner mon avis, ce n’est pas très professionnel de ma part, je m’excuse.”
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


3ème meilleur floodeur - Septembre 2016
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Récompense lors des Awards pour les 2 ans de GMA : :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I will enjoy this meeting {ft. Nikhlas}   Ven 2 Juin - 18:16


I will enjoy this meeting

Je terminais mon verre d’une traite avant de me relever du canapé à l’entrée du fameux conseiller financier. Il s’avança et se présenta à moi avec un très grand professionnalisme tandis que je restais muette de surprise, les yeux ronds comme des soucoupes. Pour être tout à fait honnête, j’imaginais un cinquantenaire ou un quadragénaire à l’air strict et probablement bedonnant armé de lunettes semblables à des loupes. Le tableau était un peu tiré par les cheveux mais c’était à peu près ce que j’avais en tête. Suite à cela, il était sans doute plus facile d’imaginer ma stupeur à l’arrivée de ce délicieux trentenaire bien taillé avec des yeux azurs à s’y perdre dedans. Je lui serrais la main un peu plus tardivement, après avoir repris une certaine contenance.

« Enchantée M. Blondel. Mon père a toujours tendance à amplifier les choses, disons que vous serez mieux placé que lui pour parler finances avec moi. »

Je lui offris un sourire avenant tout en désignant les canapés de la main. Si quelqu’un m’avait dit que je serais ravie de rencontrer un conseiller financier quelques minutes plus tôt, je lui aurais sûrement fais fermer son clapet. Allez savoir pourquoi mon avis avait changé si rapidement… Je pris place sur le canapé en face de lui et l’observais installer ses documents sur la table. Sa façon de me parler m’évoquait un adulte s’adressant à une enfant, aussi fronçais-je légèrement les sourcils avant de lui donner ma réponse :

« Quel âge pensez-vous me donner au juste ? »

Oui, mon ego en avait pris un sacré coup. Surtout que, même si ce rendez-vous restait purement professionnel, cet homme me plaisait et j’avais horreur d’être considérée comme une gamine. Je balayais l’air de la main comme pour lui dire que sa réponse importait peu et je continuais :

« Votre avis compte puisque vous êtes mon conseiller. Malgré tout, je dois vous avouer que j’ai été mise au courant de notre rencontre pas plus tard qu’il y a environ une heure. »

Je croisais mes longues jambes et m’asseyais un peu plus confortablement.

« Je pense que vous devez savoir une ou deux choses concernant ma famille. Je ne sais pas ce qu’il y a dans ce dossier, si ce sont seulement des chiffres ou si vous avez quelques informations sur ma famille ou même sur moi mais puisque vous allez me guider, autant vous en faire part. Vous vous adressez sans doute à la future PDG de la compagnie Warner et je travaille énormément sur ce projet, or, mon père est plutôt du genre machiste. Alors puisqu’il s’imagine sûrement que je dilapide son argent pour des broutilles, peut-être pourrais-je faire en sorte d’investir dans quelque chose de rentable ? J’ai l’impression qu’il me teste et, que ce soit le cas ou non, je ferais en sorte de l’impressionner. Je suis prête à faire les efforts nécessaires mais je ne m’y connais pas vraiment de ce côté-là. Alors, est-ce que je peux compter sur vous pour combler mes lacunes ? »

Je relevais le menton avec un sourire déterminé. J’avais toujours été une bosseuse et je ne ménageais pas mes efforts. Si M . Blondel me considérait comme une enfant, alors il allait vite devoir revoir son jugement à la hausse parce que je n’étais pas du genre défaitiste et encore moins chouineuse. J’étais persuadée que cette histoire de conseiller financier était un test, après tout, Dylan était bien plus dépensier que moi et pas pour des choses forcément légales. J’avais la véritable impression que j’allais en baver pour accéder au siège de mon père mais je sentais que l’ouverture à cette idée commençait doucement à se mettre en place dans sa tête. Ce n’était certainement pas maintenant que j’allais baisser les bras, bien au contraire !

« Qu’auriez-vous fait à ma place ? » Lui demandais-je en le regardant droit dans les yeux.

Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1991 messages et j'ai : 260 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chris Hemsworth et je crédite : Linda mon chaton ♥ pour l'avatar

MessageSujet: Re: I will enjoy this meeting {ft. Nikhlas}   Lun 5 Juin - 3:46

I will enjoy this meeting
Ft. Beverly



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je souriais en voyant le regard de la jeune femme à mon arrivée. Après plus d’un an à New York, c’était quelque chose qui commençait à devenir une habitude au sein de la Grande Pomme. Cela m’avait surpris les premières fois, mais maintenant, cela ne faisait que m’amuser. Quasiment à chaque fois que je rencontrais une femme pour la première fois, celle-ci était surprise en me voyant. Je savais que j’étais quand même différent de l’image que mon métier pouvait renvoyer, mais quand même, je ne savais pas que l’image des conseillers financiers étaient si horribles que moi. Du coup, je profite aussi du moment pour regarder la jeune femme de haut en bas, avec un petit sourire. Je ne pouvais pas nier que la jeune femme était également magnifique, avec un corps sur lequel de nombreux hommes devaient se retourner à son passage. Et je savais que j’aurais pu en faire partie dans d’autres circonstances, sans aucun problème. Mais là, il fallait que je reste totalement professionnel, l’enjeu était quand même très important pour moi. Je m’installais en tout cas sur le canapé, suivant la jeune femme du regard alors qu’elle faisait la même chose, commençant à m’installer assez rapidement. Cependant, le sourire sur mon visage s’effaçait rapidement en l’écoutant à nouveau. Je n’avais pas du tout eu cette impression, mais maintenant que je le savais, je ferais beaucoup plus attention dans les mots que je choisirais. Comme je n’arrête pas de le dire, ce contrat est un des plus important pour moi et pour la suite de ma carrière. “ Cela ne me pose aucun problème, pas du tout. J’ai travaillé avec des personnes qui ne souhaitaient même pas me rencontrer donc la situation est quand même plus confortable si je puis dire.” Je me taisais alors pour écouter à nouveau la jeune femme, la regardant directement dans les yeux alors qu’elle me racontait des choses sur sa famille. C’était assez intéressant d’apprendre ce genre de choses, car je n’avais pas eu la chance de vivre au sein d’une famille aussi riche que les Warner. Cela me permettait ainsi de remarquer comment cette famille pouvait percevoir certaines choses, d’une manière totalement différente de ce que je pourrais faire en temps normal. “ Evidemment que vous pouvez comptez sur moi, c’est mon objectif principal de toute manière. Je souhaite que vous ayez le plus de connaissance possible dans la finance pour le jour où vous serez PDG de la compagnie Warner. En tout cas, j’espère vraiment qu’avec le boulot que l’on fera ensemble, que ce soit ici ou à mon bureau à Manhattan, que votre père changera d’avis sur vous.” Je lançais un sourire à la jeune femme, la regardant dans les yeux. Je pouvais voir sans difficulté la détermination sur son visage, et c’était quelque chose qui me plaisait. Beaucoup. J’adorais travailler avec des personnes qui savent ce qu’elles veulent dans la vie, et qui sont prêt à tout pour y parvenir. C’est toujours agréable, car je sais maintenant par expérience que ces personnes acceptent beaucoup plus facilement les conseils, et je sais désormais d’avance que cela sera le cas avec la jeune femme. “ A votre place, c’est très simple, je ferais ce que vous venez de dire. J’investirai de manière rentable, pour montrer à mon père que je suis capable de gérer parfaitement mon argent, et également que je suis capable de gérer un business. En ce moment, je vous conseillerais surtout d’investir dans des entreprises en relation avec le numérique, voire en lien avec l’écologie et le développement durable, car ce sont des thèmes qui sont très porteurs, et pas seulement à New York ou aux Etats-Unis, mais bien à l’international. C’est le meilleur moyen pour vous de montrer tout cela à l’heure actuelle. Il y a bien aussi l’immobilier qui a toujours marché à New York, mais pour commencer, je pense que cela ne serait pas assez prudent, car c’est un marché assez rude. Il vaut mieux que vous vous fassiez les dents autre part avant.” Je disais ça d’un ton assuré, car j’avais vraiment l’impression de parler avec une adulte, et non pas à une enfant gâtée comme j’avais pu le penser au départ. “ Et pour répondre à votre question de départ, je vous donne une vingtaine d’années, mais avec une détermination sans faille qui vous permettra d’aller très loin dans la vie, jusqu’au fauteuil que vous souhaitez atteindre.” Et quand je disais cela, c’était la vérité, je le pensais sincèrement.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


3ème meilleur floodeur - Septembre 2016
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Récompense lors des Awards pour les 2 ans de GMA : :
 
Revenir en haut Aller en bas
 
I will enjoy this meeting {ft. Nikhlas}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan-