Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 250 messages et j'ai : 209 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Abbey Lee Kershaw et je crédite : money honey.

MessageSujet: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Mer 10 Mai - 12:03

Tu l’aimes, Bloom, c’est la chose dont tu es la plus certaine. Tu l’as toujours aimée, depuis que vous n’êtes toutes les deux que des enfants, depuis que tu es en âge de comprendre ce que c’est que d’être véritablement et pleinement amoureuse de quelqu’un. Tu aimes Ellinor et pourtant, tu ne parviens même pas à réussir à retrouver la belle blonde qui ne veut plus te voir ou même te parler. Elle compte pour toi, et pourtant malgré tes appels répétés, elle ne veut plus entendre parler de toi et sans doute que c’est pour cette raison que tu t’es décidée à aller jusqu’à l’endroit où elle est censée vivre. Tu veux la confronter, tu en ressens le besoin, Bloom, parce que tu sais bien que si tu ne parviens même pas à aller la voir, alors c’est que tu ne tiens pas véritablement à elle. Tu te dois de la confronter, parce que tu ne veux pas, tu ne peux pas l’avoir perdue, tu tiens absolument à t’expliquer avec elle-même si tu ne sais pas exactement comment tu vas faire pour qu’elle accepte de t’écouter. Tu l’aimes et tu comptes bien laisser parler ton cœur.

Tu te rends jusqu’au campus en voiture, pensive, la voiture plongée dans un silence uniquement troublé par le bruit du moteur de ta voiture. Tu penses à ce que tu vas pouvoir lui dire, à ta princesse. Tu te gares toujours dans le même silence, tes lèvres maquillées d’un rouge à lèvres prune comme scellées par un pacte secret. Tu entres facilement dans la résidence et fais le chemin que tu connais par cœur jusqu’à la chambre de ta Ellie chérie. Ton cœur bat vite, tu espères qu’elle sera là, et c’est pour cette raison que c’est une Bloom pleine d’espoir qui frappe à cette porte qui la sépare probablement de son supposé amour.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
YOU JUST WANT ATTENTION

I know that dress is karma, perfume regret. You got me thinking 'bout when you were mine and now I'm all up on ya, what you expect?but You're not coming home with me tonight.© signature by anaëlle.

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 1396 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chelsea Kane et je crédite : .Cranberry (avatar) Endlesslove (signature)

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Mer 10 Mai - 22:26

The dreams in which I'm dying are the best I've ever had.
— with [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le silence et la solitude qui règne dans cette chambre, à la confrérie des Lambdas, font une combinaison qui me procure un bien fou, surtout dans mon esprit tourmenté par d’horribles souvenirs. L’envie d’aller en cours n’est pas là, envolé en emportant mes espoirs de terminer cette année avec autant de facilité qu’en son début. Le contact humain ne me manque pas. Au contraire. J’aime m’éloigner des gens. Me retrouver avec moi-même. Il y a peut-être une part de moi qui est en manque de ma colocataire, Ellie. Depuis le SpringBreak, elle loge chez son frère. Elle a besoin d’espace pour réfléchir, pour fuir ses problèmes, car je ne suis pas la seule à en avoir. Les siens sont différents, des problèmes de coeur, ceux qui font extrêmement mal, au point de vouloir se rapprocher des siens. Je ne peux lui en vouloir, car je ressens la même chose, sauf que dans mon cas, je n’ai pas envie d’aller me réfugier chez Connor, mais bien de rester seule à la confrérie.

La solitude. Un concept difficilement applicable ici, car il y a toujours une personne pour venir rendre visite, ou simplement toquer à la porte. Cela faisait une bonne heure que j’ai réussi à trouver la motivation suffisamment pour sortir de mon lit, et prendre une douche revigorante. Elle avait eu l’effet escompté, mon corps semblait plus détendu qu’en me levant le matin. Pour une fois habillée, même si ce n’était qu’avec de simples vêtements de la vie de tous les jours - pantalon de sport et débardeur un peu large - je n’avais pas envie de retourner à mon ermitage dans le fond de mon lit. Installée au bureau pour pianoter un peu sur mon ordinateur portable, le bruit horripilant d’une personne toquant à la porte vint interrompre le silence de la pièce, où seuls les cliquetis des touches venaient le rompre. D’ordinaire, je n’ai rien contre les personnes désirant venir, mais en ce moment, c’est tout le contraire. Je devrais peut-être mettre un panneau sur la porte, afin de prévenir de mon envie d’être seule. Une idée à retenir. Pour l’instant, je faisais mine d’être absente, dans l’espoir que la personne renonce à cette visite, et s’en aille bien gentiment. Mais c’était sans compter l’obstination de cette dernière, à toquer une nouvelle fois. Un soupir exagéré s’échappait de mes lèvres alors que je me levais de la chaise pour aller vers la porte. Un chemin court, et pourtant difficile à cause de ma cheville. Sans aucun entrain, j’ouvrais la porte, et tombais nez à nez avec la dernière personne que j’aurais pensé pu voir. « Salut Bloom. » Même si je n’étais pas dans mon assiette, et que mon humeur était loin d’être la plus chaleureuse, je n’en oubliais pas les formules de politesses. Bloom. La fille responsable de la fuite de ma colocataire chez son frère. À cause de cette histoire, et de l’amitié complice que je partageais avec la Bernadotte, je m’étais ralliée à sa cause. Solidarité entre Lambda et copine. « Si tu cherches Ellie, elle n’est pas là. Elle n’est pas revenue depuis le SpringBreak, pour tout te dire. » Mon ton était légèrement accusateur, une façon de faire part à la Bêta que j’étais au courant de l’histoire. Ellinor avait pris le soin de me mettre au parfum, pour m’expliquer la raison de son absence à la confrérie. Même si elle n’était plus là physiquement, on ne perdait pas pour autant le contact, en s’envoyant de petits messages de temps à autres.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
In my mind ☾ In my heart
Just wanna feel your kiss against my lips, And now all this time is passing by, But I still can't seem to tell you why ▬ I hate you. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 250 messages et j'ai : 209 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Abbey Lee Kershaw et je crédite : money honey.

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Lun 15 Mai - 19:45

Elle te manque, tu l’aimais de tout ce que tu avais, et tu as toujours été amoureuse d’elle. Ellinor, tu l’aimes. A en crever, même. Mais tu ne sais pas comment faire pour qu’elle accepte enfin de t’affronter, pour que tu puisses t’expliquer de tes actions au Spring Break. Elle t’a vue, tu en es presque sûre, c’est pour cette raison qu’elle a fui, qu’elle est partie. Tu veux le retrouver, tu veux la serrer de nouveau dans tes bras et l’embrasser de nouveau, encore et toujours, comme tu l’as toujours fait. Mais voilà, elle ne répond pas à tes appels, elle t’ignore, et elle est donc injoignable et tu ne pourras pas t’expliquer. Donc, il faut que tu la confrontes, et c’est pour cette raison que tu as pris la décision d’aller à la confrérie de ta belle princesse suédoise pour la trouver dans sa chambre d’université et qu’elle n’ait pas la possibilité de se défiler. Alors, après avoir longuement hésité, tu finis par frapper à cette porte en ayant peur de ce que tu vas bien pouvoir lui dire quand tu vas faire face à ta belle blonde dont tu es amoureuse depuis si longtemps, même si tu avais refoulé tes sentiments.

Cependant, ce à quoi tu ne t’attendais pas, c’est à faire face à la colocataire d’Ellinor. Bien sûr, tu étais bien consciente qu’il y avait une possibilité que tu voies Casey, mais de là à penser qu’elle t’ouvrirait, qui plus est avec cet accueil relativement froid qui veut clairement dire qu’elle est au courant qu’il y a eu quelques problèmes lors du Spring Break. « Salut Bloom. » Tu la regardes et te mords la lèvre, un peu gênée à l’idée qu’elle te juge totalement. « Si tu cherches Ellie, elle n’est pas là. Elle n’est pas revenue depuis le Spring Break, pour tout te dire. » Tu la regardes. « Salut Casey… Oh. Elle doit être restée chez son frère, il m’avait dit qu’elle y était, pour me narguer. » Tu affirmes. « Désolée de te déranger alors si elle n’est pas là… Tu vas bien ? » Tu lui demandes avec un petit sourire gêné. « Ce qui s’est passé c’est compliqué. Tu sais que sa version, et j’ai pas pu m’expliquer avec elle… Me juges pas sur ça, s’il te plaît. » Tu te fais de la peine à toi-même, à réagir comme ça. On dirait un animal abandonné par son propriétaire qui ne sait plus quoi faire. Tu lui affiches un petit sourire désolé. Après tout, sûrement qu’à elle, Ellie lui répond et que tu as donc tes chances de parler avec elle par le biais de Casey, ou au moins d’exposer ta version des faits.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
YOU JUST WANT ATTENTION

I know that dress is karma, perfume regret. You got me thinking 'bout when you were mine and now I'm all up on ya, what you expect?but You're not coming home with me tonight.© signature by anaëlle.

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 1396 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chelsea Kane et je crédite : .Cranberry (avatar) Endlesslove (signature)

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Mar 16 Mai - 21:43

The dreams in which I'm dying are the best I've ever had.
— with [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sur le coup, je n’avais pas été très fûté. La solitude, c’est presque impossible de l’obtenir au sein d’une confrérie. Il y a toujours des allers et venues dans les couloirs, et surtout dans les chambres. Pourquoi la chambre que je partage avec Ellinor aurait été une exception. C’est dans un mélange de surprise et d’agacement que je découvre Bloom sur le pas de la porte. La surprise, car c’est bien la dernière personne que j’aurais pensé voir ici. Son histoire avec ma colocataire est suffisante pour justifier son absence. Et pourtant, elle se trouve en face de moi à l’instant même. L’agacement, je pourrais le ressentir pour n’importe qui, car je ne peux pas obtenir ce que je désire : le calme. À cause de ça, mon attitude n’est peut-être pas la meilleure pour l’accueillir. L’association de mes propres émotions avec les informations que m’avait donné Ellie, ce n’était pas l’idéal. Je parviens à saluer la jeune femme. Et même à anticiper la raison de sa venue. Il y a de fortes chances que ce soit pour parler avec la jeune Bernadotte. Autant ne pas lui faire perdre son temps, et la prévenir que ça ne sert à rien d’espérer, d’attendre en vain. « Pour une fois, Joakim ne disait pas que d'la merde. » Est-ce que mon aversion pour le frère de ma coloc’ est si visible que ça ? Entre lui et moi, le courant ne passe pas. Pourquoi ? Une question de tête. La sienne ne me revient pas. Et ça en est de même pour lui. Pourquoi chercher midi à quatorze heures.

Comme n’importe qui dans une situation similaire, la jeune Aström désire s’enquérir de mon état. Toujours avec ce regard dur, je baisse la tête vers le sol, précisément vers ma cheville bandée, avant de remettre mon regard sur elle. « J’ai connu des jours meilleurs. » Si je n’avais envie de discuter de cette histoire avec personne, mon frère ayant été l’exception, j’espérais grandement que Bloom n’essaye pas d’en savoir plus. La finalité de cette discussion serait simple : un mur. Je pourrais lui retourner la question, essayer de savoir comment elle va, mais ça ne me vient pas à l’esprit. Ou alors je n’en ai tout bêtement pas envie. Son attitude parle d’elle-même. Elle n’est pas aussi pétillante qu’à l'accoutumé. Il y a dans ses gestes de la nervosité, et dans son sourire de la gêne. Comment ça pourrait en être autrement. Un rire spontanée s’échappe de mes lèvres, en réaction aux paroles que je viens d’entendre. Ne pas la juger. C’est compliqué après la version que m’a donné Ellinor. Néanmoins, une petite voix dans ma tête m’informe qu’il ne faut pas juger avant de savoir, d’avoir les deux versions. Pourtant, c’est ce que j’ai fait. Je me suis ralliée du côté de mon colocataire, sans réfléchir plus loin. Cette position commence à devenir désagréable, surtout pour ma cheville blessée. Ma seule envie est de retourner dans la chambre, de m’asseoir sur la chaise, ou m’allonger dans le lit pour la soulager un peu. Allez savoir ce qu’il a bien pu me passer par la tête, mais ce sont bien ces mots qui sont sortis de ma bouche. « Tu peux rentrer si tu veux, ne restes pas dans le couloir. » Et comme pour l’encourager à accepter, je me décale légèrement sur le côté pour lui laisser le champs libre. Elle connaît la chambre, elle sait qu’elle peut faire comme chez elle. Moment de faiblesse St-James.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
In my mind ☾ In my heart
Just wanna feel your kiss against my lips, And now all this time is passing by, But I still can't seem to tell you why ▬ I hate you. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 250 messages et j'ai : 209 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Abbey Lee Kershaw et je crédite : money honey.

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Ven 26 Mai - 8:53

Depuis que tu ne parles plus à Ellinor, tu n’es plus que l’ombre de toi-même, tu as perdu toute confiance en toi et toute malice, Bloom. Sûrement que d’ailleurs, c’est pour ça que tu te retrouves à en être rendue à frapper à la chambre de son université, où tu ne mets normalement pas en avant afin de ne pas éveiller les soupçons sur la proximité que vous pouvez toutes les deux avoir. Tu n’es supposée être qu’une amie pour Ellinor, parce que ses parents n’apprécieraient certainement pas que tu lui tournes autour d’un peu trop près, et pire encore, qu’elle se mette à sortir du moule auquel elle est prédestinée. Tu aimes ce petit bout de femme, un peu trop, il est clair que tu y es trop attachée mais elle ne te parle plus à présent et tu es démunie sans elle. « Pour une fois, Joakim ne disait pas que d’la merde. » Tu ne peux retenir un petit sourire amusé. Au moins, vous partagez cette espèce de haine ressentie envers Joakim. A tes yeux, ce n’est qu’un connard, rien de plus, et tu te sens moins seule de savoir que Casey ne le porte pas dans son cœur, elle non plus : au moins, ça te permet d’être assurée que non, ça ne vient pas de toi, que le problème vient bien de lui. Puis, tu réalises qu’il n’y a pas que ta petite personne qui compte, Bloom, et que Casey semble relativement mal en point, donc tu te permets de demander de ses nouvelles à elle aussi, parce que tu crois voir qu’elle s’est blessée, chose dont tu n’étais pas consciente. « J’ai connu des jours meilleurs. » Tu hoches la tête. Tu peux la comprendre, ça ne doit pas être agréable que de s’être blessé. Tu voudrais bien lui demander la manière dont elle s’est fait ça, mais tu te rends bien compte qu’elle n’a sans doute pas envie de parler de ça par le fait qu’elle ne s’étale pas sur cette conversation. Tu es gênée, tu ne sais pas trop quel comportement adopter ; tu es presque sûre de l’opinion qu’elle a de toi si Joakim s’en est mêlé ; il est doué, pour te pourrir la vie, même si c’est en premier lieu toi qui a commis une erreur. Tu ne voulais pas faire de mal à Ellinor, tu t’es simplement laissée emporter par la soirée et tu le sais, seulement, Ellinor, elle, ne le sait pas : elle ne t’a malheureusement pas laissé la chance de t’expliquer auprès d’elle.

« Tu peux rentrer si tu veux, ne restes pas dans le couloir. » Tu la regardes, surprise mais néanmoins reconnaissant de te faire inviter de la sorte. Entrant, tu vas timidement regarder autour de toi, ne sachant pas tellement quel comportement adopter. Tu aimerais t’expliquer, mais tu ne sais pas par où commencer. « Qu’est-ce que Joakim t’a dit, au juste ? » Tu demandes curieusement parce que tu aimerais comprendre. Il ne te supporte pas, donc sûrement qu’il a dû se faire une grande joie que de répandre son venin à ton égard. « En tout cas, c’est sûrement faux. Ce qu’il se passait, c’est que j’avais bu, trop, et je me suis laissée entraîner dans la soirée, et avec un ami, on s’est embrassés. Juste comme ça, sans attirance ou quoi que ce soit. Je suppose que Joakim l’a vu, et lui a raconté des trucs en en rajoutant, ou qu’elle m’a vue et s’est imaginé des choses, j’en sais rien… » Tu affirmes en soupirant, agacée. « Tu as de ses nouvelles ? Tu sais si elle va bien ? » Tu t’encquiers curieusement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
YOU JUST WANT ATTENTION

I know that dress is karma, perfume regret. You got me thinking 'bout when you were mine and now I'm all up on ya, what you expect?but You're not coming home with me tonight.© signature by anaëlle.

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 1396 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chelsea Kane et je crédite : .Cranberry (avatar) Endlesslove (signature)

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Dim 28 Mai - 21:44

The dreams in which I'm dying are the best I've ever had.
— with BLOOM ASTRÖM.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bloom n’est vraiment pas la personne que j’espérais voir aujourd’hui. Honnêtement, j’aurais préféré voir cette porte fermée, sans personne à l’intérieur de la chambre à part moi. Mais le destin en a décidé autrement, il faut faire avec à présent. Pour l’heure, je décide d’inviter la beta à entrer dans la chambre. Elle semble vouloir discuter, et je ne suis pas en mesure de me battre contre elle, et l’en empêcher. En tout cas, cette proposition semble la surprendre, si j’en crois l’expression qui s’affiche sur son visage. Pour ne pas la mettre plus mal à l’aise, je ne fais aucune allusion et la laisse entrer. Je referme la porte, avec l’espoir que plus personne ne vienne toquer contre le bois. Une fois dans la chambre, je retourne vers l’un des bureaux pour m’asseoir sur la chaise. Un soupir s’échappe de mes lèvres, celui-ci vient trahir le bonheur de pouvoir enfin soulager ma cheville, au moment où je croise mes jambes pour la surélever.

Les choses sérieuses commencent. Ou plus, l’interrogatoire. J’aurais dû m’y attendre, Bloom est une fille curieuse, comme bon nombre de personne. Après avoir mentionné Joakim, le frère aîné de Ellinor, c’est normal qu’elle veuille s’enquérir de ce que le jeune homme aurait pu dire à son sujet. Cette question me surprend, car à aucun moment, je me souviens avoir parlé d’une quelconque discussion avec le Bernadotte. Ma mémoire se met en marche, alors qu’une expression pensive s’affiche sur mon visage. C’était comme si je me retrouvais à fouiller dans les cartons de ma mémoire, pour imager la situation, mais en vain. D’ailleurs, ce temps de réflexion sans prononcer le moindre mot avait incité Bloom a reprendre la parole, et entrer dans le vif du sujet. Des révélations qui me font sourire, et même lâcher un petit rire nerveux. Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre que la jeune femme ne porte pas dans son coeur le frère de ma colocataire. Nous avons le même avis à son sujet. Comment peut-il être de la même famille que Ellie, franchement, c’est le jour et la nuit entre lui et elle. Passons. L’histoire que je suis en train d’entendre a un son familier. Comme si la beta était en train de raconter ma propre histoire, une expérience que j’avais vécu au SpringBreak également, avec Allen. Autant dire que je la comprenais mieux que quiconque. Je relève la tête pour venir croiser le regard de la blonde, au moment où elle me demande si j’ai des nouvelles de notre amie commune. « J’ai eu l’occasion de la voir, et elle m’envoie des textos de temps en temps. Elle est chez son frère pour le moment, pour être un peu au calme. » Lui dis-je doucement, en haussant des épaules d’un air désolée. Cette situation n’est pas facile, pour personne. Et même si je devrais être du côté de ma coloc’, je ressens le besoin de réconforter la jeune femme. « Laisses lui un peu de temps. Elle finira par revenir, et accepter de t’écouter. Surtout que… » J’hésite. Est-ce une bonne idée de me confier. Tant pis. Je prends le risque. « J’ai eu une expérience similaire, sauf que j’étais dans la position de celle pas en couple. L’ambiance de fête, l’alcool, les esprits qui s’échauffent… c’est facile de déraper. Quand elle aura connaissance de ça… je suis sûre qu’elle sera différente avec toi. » Ou plutôt, je l’espère. Plusieurs années à côtoyer de près les deux jeunes femmes, à connaître ce secret qu’il y a entre elles. Ce serait vraiment compliqué si l’ambiance restait à l’identique, sans amélioration. « Pour le moment, c’est un peu tôt mais… je pourrais peut-être lui en toucher deux mots. » Car même si je soutiens ma colocataire, que je considère presque comme ma meilleure amie, j’apprécie également Bloom. C’est moche de devoir choisir l’une d’elles.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
In my mind ☾ In my heart
Just wanna feel your kiss against my lips, And now all this time is passing by, But I still can't seem to tell you why ▬ I hate you. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 250 messages et j'ai : 209 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Abbey Lee Kershaw et je crédite : money honey.

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Mer 7 Juin - 14:28

Il semblerait que Joakim ait parlé contre toi, Bloom. Cela ne t’étonne pas tellement : le prince n’a jamais pu véritablement te porter dans son cœur et il en va naturellement de même pour toi, Bloom, puisque depuis que tu l’as vu montrer ouvertement sa jalousie auprès de son frère aîné enfant, tu le considères comme quelqu’un de manipulateur depuis le plus jeune âge. Alors, quoi de plus normal qu’il se fasse une joie de pouvoir se débarrasser de toi en faisant croire à tout l’entourage de sa chère petite sœur que tu es un monstre ? Or, tu n’en es pas un et tu le sais parfaitement, c’est d’ailleurs pour cette raison que tu as pris la décision de tenter d’expliquer à Casey le pourquoi du comment il y a eu cette histoire avec Ellinor. Tu lui expliques rapidement ce qu’il s’est passé au Spring Break ; l’alcool, la fête et finalement ce baiser qui a visiblement tout chamboulé et qui fait qu’Ellinor est partie loin de toi sans se retourner. Tu voudrais avoir la possibilité de t’expliquer mais tu sais qu’elle n’est pas prête d’accepter de te voir puisqu’elle n’est toujours pas retournée à sa chambre de la confrérie, et qu’elle continue de se cacher chez son frère. Tu demandes à Casey si elle a de ses nouvelles ; elles sont amies, après tout, et tu aimerais simplement savoir si la demoiselle se porte bien. « J’ai eu l’occasion de la voir, et elle m’envoie des textos de temps en temps. Elle est chez son frère pour le moment, pour être un peu au calme. » Chez Joakim. Ca ne t’étonne pas, au fond, mais tu détestes le prince de te l’arracher, tu es presque sûre qu’il va finir par réussir à la monter contre toi et ce n’est pas le moins du monde quelque chose dont tu es envie. « Laisses lui un peu de temps. Elle finira par revenir, et accepter de t’écouter. Surtout que… » Tu la regardes curieusement, te demandant ce que va bien pouvoir te dire la blonde. « J’ai eu une expérience similaire, sauf que j’étais dans la position de celle pas en couple. L’ambiance de fête, l’alcool, les esprits qui s’échauffent… C’est facile de déraper. Quand elle aura connaissance de ça… Je suis sûre qu’elle sera différente avec toi. » C’est un regard plein d’espoir que tu adresses à la blonde, espérant que oui, la demoiselle ne se trompe pas. « Pour le moment, c’est un peu tôt mais… je pourrais peut-être lui en toucher deux mots. » Tu ne peux empêcher un petit sourire plein d’espoir. « Merci… Pour toi aussi, ça a eu un impact ? » Tu demandes curieusement, espérant que tu n’empiètes pas dans la vie privée de Casey. « Tu sais Ellie compte vraiment pour moi, je suis déçue d’avoir tout gâché si rapidement… Elle me manque beaucoup. » Tu affirmes en baissant les yeux, tristement. « Je pensais pas que le Spring Break puisse cause autant de problème, à tout le monde en plus. C’est censé être un bon moment, et ça ramène presque que des mauvaises choses. » Tu affirmes en faisant la moue.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
YOU JUST WANT ATTENTION

I know that dress is karma, perfume regret. You got me thinking 'bout when you were mine and now I'm all up on ya, what you expect?but You're not coming home with me tonight.© signature by anaëlle.

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 589 messages et j'ai : 1396 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Chelsea Kane et je crédite : .Cranberry (avatar) Endlesslove (signature)

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Jeu 8 Juin - 13:52

The dreams in which I'm dying are the best I've ever had.
— with BLOOM ASTRÖM.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cette rivalité est épuisante à la fin. Dans cette histoire, depuis les années que je connais Ellinor, je tente au mieux d’en rester éloignée. Les problèmes de princesse, mais aussi dans sa famille, les tensions… ça m’épuise, même de loin. Je sais que Bloom est dans une situation inconfortable également. Éprise d’une princesse, mais en froid avec le frère de celle-ci. Pourquoi opter pour la facilité quand on pouvait se compliquer la vie, hein. Je l’écoute, et je lui réponds. Ma colocataire n’est pas ici, bien réfugiée chez son frère, le meilleur endroit pour ne pas venir la déranger. Même dans le cas où j’irais parfaitement bien, sans cette histoire de blessure, je n’irais pas la rejoindre. L’éventualité de me prendre la tête avec Joakim était suffisante pour me refroidir dans ma démarche. Il reste loin de moi. Je reste loin de lui. Et le monde s’en porte mieux. Puis vient le moment de parler du SpringBreak. Je vois bien que Bloom est au plus mal, que ces mots, elle voudrait les prononcer à Ellinor, avoir une chance de lui expliquer. Mais la blonde, nouvellement rousse, est têtue. Tant qu’elle ne l’aura pas décidé, elle fera la sourde oreille. Je parviens à mettre mon humeur de côté, pour ne pas en rajouter une couche. Les propos de la Aström me sont familiers, car j’ai eu une histoire similaire pendant ces vacances. Je ne sais si c’est de la pitié ou autre, mais je décide de me confier à elle, comme si de lui dire que ça n’arrivait pas qu’à elle allait lui redonner un peu d’histoire. Je perçois son sourire, et je ne peux que lui retourner, bien que la réponse que je prononce ne soit probablement pas celle qu’elle attendait. « Pour le moment… non. Mais quand l’autre fille l’apprendra, car à New-York, c’est impossible de garder un secret, je suis presque sûre que j’aurais de ces nouvelles. » L’autre fille, c’est Lara, la petite amie de mon meilleur ami. Je savais que je devais me préparer mentalement à cette confrontation car… si ce n’était pas Allen qui en touchait deux mots avec elle, j’étais persuadée qu’une autre personne le ferait. Peut-être même SOS. En tout cas, cette tension entre Ellie et Bloom m’affectait. Je n’aimais pas être au milieu. Rien que de parler avec elle me donnait le sentiment de trahir ma colocataire, alors que je ne faisais rien de mal, à part discuter avec une amie. Il fallait que je fasse quelque chose. Mais pas maintenant. Quand chacune sera prête à affronter le regard de l’autre. « Elle me manque aussi, la chambre est vide sans elle… mais tu sais, dans un sens, tu n’as pas tout gâché. Enfin… pas volontairement. Sous l’alcool, on peut faire beaucoup de choses, sans s’en rendre compte. » Malheureusement. Je vois bien qu’elle est triste. Son regard qui se baisse vers le sol. Une vision qui réussi à éteindre mon coeur. Sans réfléchir, j’utilise mon pied encore valide pour faire rouler la chaise où je suis assise, afin de m’approcher d’elle, et venir lui prendre la main, délicatement. J’espère ne pas être trop intrusive, mais je n’aime pas la voir ainsi. Lorsque mon regard parvient à capter le sien, je lui adresse un petit sourire compatissant. « Il faut se méfier de ce qui paraît beaucoup trop beau. On pourrait peut être rebaptiser le SpringBreak comme l’île de la tentation. Entre le soleil, la chaleur, l’alcool et les corps dénudés… franchement. » Ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour tenter un peu d’humour, mais c’est tout ce que j’avais en stock pour essayer de faire naître ne serait-ce qu’une esquisse de sourire sur son visage. « Lorsque le temps sera venu, je te promet Bloom de mettre mon grain de sel dans cette histoire. Je n’aime pas vous voir ainsi toutes les deux. Surtout pour un quiproquo. » L’une des raisons les moins valables pour se faire la tête.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
In my mind ☾ In my heart
Just wanna feel your kiss against my lips, And now all this time is passing by, But I still can't seem to tell you why ▬ I hate you. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 250 messages et j'ai : 209 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Abbey Lee Kershaw et je crédite : money honey.

MessageSujet: Re: (FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)   Mar 20 Juin - 3:41

Tu dois confronter Ellinor et tu en es bien consciente, Bloom. Cette histoire avec Alec n’était rien de significatif, or, la princesse blonde ne te laisse pas la chance de t’expliquer et de lui faire comprendre que malgré ce qu’elle a bien pu voir quand elle était au Spring Break, non, tu ne l’as pas trompée parce que tu ne le feras probablement jamais, toi qui es si amoureuse d’elle et qui l’a attendue pendant des années sans pouvoir véritablement l’oublier bien que tu n’aies pas été capable de le faire parce qu’au fond de toi tu ne le voulais pas vraiment, naturellement. Cependant, tu sais bien qu’il faut que tu expliques plus ou moins la situation à Casey, qui a dû entendre la version de la princesse suédoise qui est faussée par le fait que tu n’aies pas eu l’occasion de t’expliquer auprès d’elle et qu’elle a tiré des conclusions hâtives de choses qu’elle a vues. Elle s’est sauvée et toi tu es là, au bord du précipice, à ne pas savoir quoi faire pour ne pas y tomber lourdement parce que tu as perdu celle que tu as durant longtemps considéré comme ton âme sœur.

Casey t’apprend qu’elle aussi, elle a fait quelques erreurs quand elle était au Spring Break et que de ce fait, elle te comprend. Cependant, heureusement pour elle, ça n’a eu aucune incidence sur sa vie pour le moment, comme elle te l’explique. « Pour le moment… non. Mais quand l’autre fille l’apprendra, car à New York, c’est impossible de garder un secret, je suis presque sûre que j’aurais de ses nouvelles. » Oui, on regrette toujours tout ce qui peut bien se passer et on doit payer les conséquences de ses actes. Tu t’en veux, de faire parler à Casey de cela alors que ce n’est pas forcément une de tes plus proches amies, même si tu t’entends très bien avec elle. C’est plus fort que toi, tu te lamentes, tu te plains, ça t’énerve d’être comme ça, Bloom. Elle te manque, et tu le fais bel et bien savoir à la jeune femme. Il semble que tu ne sois d’ailleurs pas la seule à souffrir de l’éloignement d’Ellinor, ce qui te paraît relativement normal puisque la demoiselle est la colocataire de la princesse. « Elle me manque aussi, la chambre est vide sans elle… mais tu sais, dans un sens, tu n’as pas tout gâché. Enfin… pas volontairement. Sous l’alcool, on peut faire beaucoup de choses, sans s’en rendre compte. » Tu soupires. Oui, il est vrai que tu avais trop bu et tu en es consciente, mais tu ne parviens pas totalement à regretter ce baiser ; vous vous entendiez, vous vous êtes embrassés avec Alec, mais tu ne regrettes pas car ce n’était pas un baiser véritablement sentimental, seulement un baiser dans le sens de cette soirée. « Il faut se méfier de ce qui paraît beaucoup trop beau. On pourrait peut être rebaptiser le Spring Break comme l’île de la tentation. Entre le soleil, l’alcool et les corps dénudés… franchement. » Tu souris doucement, gênée, et lâches un petit rire. Oui, le Spring Break, c’est tentant, cette impression que tout est possible et que rien n’aura de conséquences, chose relativement fausse. « Lorsque le temps sera venu, je te promets Bloom de mettre mon grain de sel dans cette histoire. Je n’aime pas vous voir ainsi toutes les deux. Surtout pour un quiproquo. » Tu fais un petit sourire. Toi non plus, ça ne te plaît pas, que vous soyiez si éloignées l’une de l’autre, mais tu te dois d’assumer les conséquences de tes actes, tu n’as pas le choix, tu ne l’as en tout cas plus. « Merci… C’est vraiment gentil. » Tu affirmes à la blonde avec un petit sourire. « Je… Tu étais peut être occupée de base avant que je ne passe, non ? » Tu demandes curieusement, un peu gênée de t’être imposée de la sorte chez la jeune femme, même si elle est la colocataire de ton ex petite amie, que tu espères malgré tout récupérer un beau jour.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
YOU JUST WANT ATTENTION

I know that dress is karma, perfume regret. You got me thinking 'bout when you were mine and now I'm all up on ya, what you expect?but You're not coming home with me tonight.© signature by anaëlle.

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) The dreams in which I'm dying are the best I've ever had. (casey)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Flashback & Flashforward-