Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 listen... i'm your lil sis | ivar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 241 messages et j'ai : 85 dollars en banque. Sinon, il paraît que : rosie tupper et je crédite : nympheas

MessageSujet: listen... i'm your lil sis | ivar   Ven 19 Mai - 2:35

listen... i'm your little sister
Venus & Ivar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alors que tu étais dans cette grande ville depuis déjà un certain temps, tu n'avais pas encore eu le courage de chercher les membres de ta famille. Ceux dont tu avais pris l'existence dernièrement, ceux dont tu connaissais uniquement le prénom associé à une vieille photo que ton père avait trouvé. Ton père, le seul être en ce monde en qui tu avais pleinement confiance, le seul être en ce monde dont tu ne pensais jamais douté. Cet homme qui est devenu aujourd'hui la dernière personne en qui tu pourrais avoir confiance, la dernière personne auprès de qui tu te confieras, la dernière personne que tu désirais voir. Celui qui, le jour de ton départ, te remis une photo de la fratrie que tu tenterais de trouver avec leur prénom. Tu ignorais s'ils connaissaient ton existence, tu ignorais s'ils allaient accepter cette vérité choquante du lien de parenté qui vous unis. Tu ignorais beaucoup de choses, et pourtant, tu étais prête à te jeter dans l'inconnu, sans retenue. Après avoir hésité durant plusieurs jours, et encore plusieurs heures aujourd'hui, tu finis par prendre ton courage en main et d'effectuer le déplacement. Tu savais que l'aîné de cette fratrie avec un emploi et qu'il demeurrait dans le Queens. Ce fût alors, à ton tour d'effectuer des recherches à son sujet, ou du moins, sur son emplacement afin de lui rendre une petite visite. Bien que tu ignorais comment entamer la conversation avec lui, encore moins comment annoncer la nouvelle, tu allais t'y rendre et juger au fil du temps. Après tout, tu étais douée pour les discussions, pour les débats, pour défendre ta cause. Ce n'est pas sans raison que tu choisi la carrière d'avocate lorsque tu étais encore en Angleterre. Autant cela pouvait être un emploi respecté autant tu avais un certain talent naturel en la matière. Ce qui rendait ton père encore plus fier de toi... Il était toujours fier de toi, peu importe ce que tu effectuais comme action ou que tu prononçais comme parole. Tu étais sa fille unique, sa princesse, sa perle rare. Il était incapable de t'en vouloir ni même de te critiquer. Pourtant, tu n'osais tenter de le provoquer. Il te respectait, tu le respectais. C'était une relation digne de confiance, du moins, c'est ce que tu croyais.

Tu étais là, debout devant l'atelier, muette et immobile. Maintenant que tu avais atteint ton objectif, tu n'étais plus certaine de vouloir poursuivre. Tu aurais pu rebrousser chemin et tenter un autre jour, mais après avoir hésitée, pris de grande respiration à plusieurs reprises, tu finis par franchir la porte. Ton regard se porta autour de toi, à la recherche de ce visage que tu connaissais uniquement grâce à cette photo enfoui dans le creux de ta poche. La seule preuve de ce que tu avançais avec cette famille était cette photo... Mais tu espérais parvenir à les convaincre, à prouver ce lien sans devoir te justifier avec une photo ou autre chose. Tu ignorais tout d'eux. Tu ne savais pas s'il connaissait ton existence, s'il savait que tu étais parti avec ton père, si tu les connaissais. Ton père avait été assez vaste à ce sujet. Tout ce qu'il avait mentionné était leur prénom, leur emplacement ainsi que cette photo. Le reste s'avérait être ta tâche de découvrir. Tu finis par apercevoir une silhouette dans les environs. Son regard ne c'était pas encore posé sur toi que ton coeur battait la chamade, que ta respiration devenait rapide et saccadée. Incapable de reprendre le contrôle sur tes organes internes, tu finis par franchir la distance encore présente entre vous deux avant de tenter de prendre parole. “I...Iv...” Tu n'arrivais pas à aligner plus de quelques sons. Maintenant, tu avais attiré son attention et lorsque son regard vint se poser sur toi, tu sentis tes jambes trembler, de même que le reste de ton corps. Tu espérais désormais pouvoir rester debout malgré tous ces tremblements... “Iv... Ivar?” Tu réussis finalement à prononcer son prénom. Tu n'avais guère l'habitude d'être ainsi... Aussi dépourvu d'assurance ou de confiance en toi. Habituellement, tu étais tout le contraire. Ton assurance pouvait effrayer tes interlocuteurs avant même que tu ne prononces un seul mot. Tandis que là, aujourd'hui, tu étais celle qui avait peur, celle qui doutait, celle qui regrettait. Avant de poursuivre, tu fermas les yeux un court instant tout en prenant une grande inspiration. Tu ouvris les yeux et souffla tranquillement, et parvins à prononcer quelques mots sans trop de problème. “Ivar... C'est bien toi?” Tu avais conscience qu'il allait trouver la situation étrange. Tu connaissais son prénom, et lui devait tout ignorer à ton sujet. Mais, en dépit de l'énorme ressemblance avec la photo que tu avais en poche, tu voulais confirmer son identité. Tu ne voulais pas tenter de convaincre un homme que tu étais sa soeur alors que ce n'était pas la bonne personne... Après tout, tu allais avoir besoin d'une grande quantité de courage pour lui annoncer cette nouvelle. Tu refusais de faire erreur sur la personne et devoir recommencer. Déjà que tu connaissais l'existence des autres membres de cette grande fratrie mais n'avait pas eu l'occasion de leur parler, tu savais que tu allais devoir recommencer les présentations auprès d'eux. Au moins, tu commençais par l'aîné, par celui qui pourrait avoir plus facilement le souvenir de ta naissance ou quelque chose se rapprochant de ton existence. Peut-être même qu'il avait quitté leur mère pendant qu'elle te portait dans son ventre, peut-être qu'il ignorait tout de cette dernière grossesse qui te fît venir au monde. Tu avais tant de questions, mais toujours aucune réponse. Ton père n'avait pas voulu entrer dans les détails. Puis, tu n'aurais pas voulu qu'il le fasse. Cette simple nouvelle que ta mère n'était pas ta mère biologique t'avais grandement troublée, nul besoin d'en rajouter. Du moins, pas à ce moment. Maintenant, tu es prête pour plus, tu l'espères en tout cas.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2929 messages et j'ai : 107 dollars en banque. Sinon, il paraît que : StephenHOTJames et je crédite : Avatar & profil by me, gif tumblr, signature par Lilousilver ♥

MessageSujet: Re: listen... i'm your lil sis | ivar   Ven 2 Juin - 2:19


Not ready to fall apart
Venus & Ivar

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C’est étrange de te voir d’une humeur aussi joyeuse et pourtant c’est le cas. Pour la première fois dans ta vie, le destin ne s’était pas acharné sur ta personne bien au contraire. Il te gâte depuis quelques semaines au point de te laisser suspicieux. Tu te dis que quelque chose arrivera à chambouler cette atmosphère paisible ayant frappé ton existence. Tu ignores de quoi il s’agit et à dire vrai, tu ne voudrais pas y penser. Tu te concentres plutôt sur les derniers événements euphoriques que tu as vécu et qui rendent ton quotidien des plus alléchants. Pour commencer, tu as passé un séjour mémorable avec ton amant. Cancun ne pouvait pas être plus agréable si t’étais parti avec quelqu’un d’autre que ton petit démon. Izaak t’avait fait cette surprise et plus encore. Il était attentionné à sa façon et si aux yeux des autres votre relation est ésotérique, pour toi elle est cristalline et démunie de toutes imperfections. Tu revis à ses côtés. Tu découvres les plaisirs charnels et spirituels te laissant franchement hébété de part ta capacité à ressentir toutes ces émotions que tu n’avais jamais pensé un jour vivre. Mais ce n’est pas tout. Après cette semaine de pur émerveillement, une jeune femme était venue te chercher. Sa ressemblance avec ta génitrice t’avait surpris avant de comprendre qu’il s’agit de ta petite soeur. Belen. Les aléas de la vie vous ont séparé avant de vous réunir dans cette ville étrangère. Ta fratrie est à présent au complet. Abel, Belen et toi, le trio indestructible et tu te fais la promesse de veiller sur eux même si tu dois laisser ta vie dans cette manoeuvre. Paisible, tu enfiles ton uniforme taché de huiles et tu mets tes gants prêt à attaquer le travail. Tu te mets même à siffloter alors que tes mains rigides et encrés de différents symboles, visitent les entrailles d’une petite merveille aux plusieurs dysfonctionnements. Il suffit de quelques minutes pour que tu comprennes la source de son malaise. Une chose est certaine, tu es doué dans ton travail quand bien même il ne représente qu’une façade de ce que tu fais réellement. Le cartel hongrois, le monde étendu de l’illégalité. Les mains baignées dans le sang coupable. Pécheur, tu l’es et pour l’instant, tu n’envisages aucunement de changer de rythme de vie. Celui-ci te convient à merveille. Relâchant le capot de l’habitacle, tu pars chercher le matos nécessaire pour le soigner. Dans ta petite course, tu ne remarques pas la silhouette à proximité. Tu ne notes sa présence que lorsqu’un semblant d’un balbutiement agresse ton conduit auditif. « Hum ? » Tu ignores de qui il s’agit. Tu la regardes un court instant tout en fouillant dans ta mémoire. Tu ne l’as jamais vu dans les parages du moins, son visage ne répond pas à tes questionnements muets. Sa voix fluette retentit une nouvelle fois et là, tu arques un sourcil interrogateur. « Ouais c’est moi et tu es ? » Tes bras se croisent sur ton large buste alors que tu l’auscultes de la tète aux pieds. Est-ce une ancienne conquête ? Tu n’en sais rien. Tu n’arrives pas à lier son minois à une quelconque réminiscence. Tu te dis qu’elle ne peut être qu’une cliente venue récupérer sa voiture. Du moins, c’est la seule option qui se présente à toi à l’heure actuelle. « Tu es venue récupérer ta voiture ou autre ? » Vu le silence qu’elle impose, les interrogations continuent à pleuvoir et martèlent ton esprit en entier. Et pour l’instant, aucune n’est proche de la vérité.  



❝ Colour Of An Eye ❞
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
IVAAK ◈ As shadows watch the rain we tremble on our bed. In sheets of silver silk, as the world's heart loses its feel

awards [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 241 messages et j'ai : 85 dollars en banque. Sinon, il paraît que : rosie tupper et je crédite : nympheas

MessageSujet: Re: listen... i'm your lil sis | ivar   Dim 11 Juin - 7:23

listen... i'm your little sister
Venus & Ivar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu te trouvais ridicule. Tu te trouvais honteuse. Tu ne pouvais pas croire le temps que tu avais mis avant de parvenir à te convaincre d'aller rendre visite à ce fameux frère. Cela faisait déjà quelques temps que tu étais en ville, que tu connaissais leurs prénoms et que tu étais en mesure de les situer. Pourtant, tu n'avais pas osée bouger avant aujourd'hui. Tu n'avais pa osé foncer avant aujourd'hui. Et, encore aujourd'hui, il te fallut de la motivation supplémentaire afin de ne pas rebrousser chemin. Car, tu devais l'avouer, bien que tu étais terriblement impatiente de rencontrer ce fameux grand frère, tu ne savais pas comment te présenter à lui, tu ne savais pas comment engager la conversation avec cet inconnu. Tu avais honte... Toi qui, autrefois, fonçait sans trop réfléchir. Toi qui se dépassait jour et nuit afin de te prouver que tu étais capable de tout réussir. Toi qui accumulait les réussites, balayant d'un revers de main les échecs. Si ton père biologique te voyait aigr de la sorte, il te regarderait avec son regard désaprobateur, secouant négativement la tête avant de laisser un profond soupir franchir ces lèvres. Puis, il aurait détourner le regard et aurait disparu dans l'ombre. C'était ainsi. Tu n'avais guère besoin qu'il prononce la moindre parole pour comprendre s'il approuvait ou non tes paroles ou tes actes. C'était ainsi entre vous. Cela avait toujours été ainsi. La relation avec ton paternel était plutôt fusionnel, tu n'avais jamais cru que cela pourrait être possible, mais pourtant. Il en fut ainsi jusqu'à ce qu'il t'annonce la vérité sur ta famille...

La simple pensée de ton père fit naître une série de frisson qui traversa ton échine dorsale, avant que tu ne parviennes à effectuer quelques pas vers l'intérieur de la bâtisse afin de retrouver ce fameux demi-frère. Celui dont tu ignorais tout outre le prénom et quelques traits de son visage. Tu ignorais ce qu'il faisait pour gagner sa vie, bien que tu t'en doutais étant donné le lieu ou tu allais le rejoindre. Toutefois, tu t'avérais incapable de garder le parfait contrôle de tes émotions. Pourtant, tu avais l'habitude. Avec des études en droit pour être avocate, tu n'avais pas le choix de contrôler parfaitement tes émotions, de ne pas te laisser envahir par la colère, la compassion ou la tristesse. Tu devais garder ce masque de marbre. Mais là, tu ne parvenais à rien outre tenter de contrôler les membres de ton corps qui tremblaient continuellement. Tout ce que tu tentas fut de serrer les poings pour que tes mains tremblent moins, et tu obtins un résultat plutôt médiocre. C'est à ce moment que tu tentas de prononcer quelques syllables, mais rien ne franchit tes lèvres outre un bruit, qui attira l'attention de cet homme qui se trouvait près de ton emplacement. Ce fût donc après une bouffée d'air que tu dis son prénom, qu'il confirma être le sien. Tu tentas alors de lui sourire mais tu étais tellement nerveuse que tu détournas rapidement le regard. “Bonjour... Moi c'est... Venus.” Parvins-tu finalement à dire après quelques longues minutes de silence. Lui, il te demanda si tu venais chercher une voiture, tu lui répondis avec un hochement négatif de la tête avant de rajouter quelques mots. “Je... Je suis là pour toi. Je te cherchais.” Tu étais finalement en mesure de prononcer des phrases compréhensible. Tu avais alors relever la tête, cherchant à retrouver le regard de ton interlocuteur. “J'ai entendu dire que tu travaillais ici, et il fallait que je te vois, que je te parle.” Dis-tu, incertaine, hésitante. “Tu... Tu aurais un peu de temps, pour discuter?” Finis-tu par lui demander, après quelques nouvelles minutes de silence.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 
listen... i'm your lil sis | ivar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Queens-