Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Soft hearts electric souls (mila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 284 messages et j'ai : 5 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et je crédite : AILAHOZ (avatar) ; tumblr (gifs) ; anaëlle (signature).

MessageSujet: Soft hearts electric souls (mila)   Lun 22 Mai - 0:01

Un appartement qui s’assombrit, le soleil qui se couche pour laisser place à la pénombre. Bientôt, il fera nuit et les ombres avaleront New York. Sia, elle tourne en rond dans son salon depuis des heures. Le téléphone portable dans une main, qu’elle débloque pour lancer un appel. Avant de raccrocher. Cela fait déjà plusieurs jours que le manège dure. Mais à chaque fois qu’elle veut appeler, elle se dégonfle et raccroche avant même que ça sonne. Elle ne cèdera pas. Elle est trop têtue pour ça. Et pourtant. Pourtant, elle a sa colère qui commence déjà à s’évaporer. Pourtant, elle est toujours celle qui revient, parce qu’elle ne sait pas faire autrement. Parce qu’elle ne veut pas faire autrement. Elle sent déjà la panique la gagner et son imagination prendre le relai. Mila, elle n’a pas l’habitude d’avoir si peu de nouvelle d’elle. Elle ne l’a jamais tenu à l’écart de sa vie. Mila, c’est son repère, son ancre, celle qui la guide et lui permet d’avancer. Alors lorsqu’elle garde le silence, elle s’inquiète, Sia. Réaction instinctive et mécanique. C’est comme ça, elle ne peut pas faire autrement.

Ce soir, c’est décidé, elle obtiendra des réponses. Elle ne se contentera pas de ses silences et elle n’acceptera pas ses mensonges à demi mots. Alors elle n’attend pas plus et sort. Elle s’engouffre dans le premier métro, se fond dans la masse des new yorkais. Dans la foule, il y a les braves gens qui vont retrouver leur famille pour le weekend. Il y a les fêtards qui ne pensent qu’à avaler le temps sans penser aux conséquences. Au milieu de ces étrangers sans visage, Sia a les traits tirés par l’inquiétude et les yeux à la recherche d’une silhouette qu’elle connaît bien. C’est stupide, parce qu’elle ne la croisera pas dans la rue. Parce qu’elle ne tombera pas sur elle par hasard. Elle sait exactement où Mila se trouve : chez elle, en train de se préparer à aller bosser. Avec un peu de chance, elle est en repos. Sinon, elle s’arrangera pour la faire rester. Comme à chaque fois qu’elle réussit à la faire céder pour n’importe quoi. C’est comme ça qu’elles fonctionnent.  

Arrivée devant sa porte, elle ne prend pas la peine de sonner, ni même d’attendre. Elle frappe sur la porte et entre dans un coup de vent. Une tornade qui envahit tout, parce qu’elle ne sait pas cacher ses émotions, Sia. Et à cet instant, elle lui en veut. De la garde loin d’elle et de la fuir. « Mila ? » Sa voix qui raisonne dans la pièce, un peu trop fort, un peu trop brusquement. Ses affaires qu’elle balance sur le canapé en passant. « J’espère que tu as une bonne raison pour ne pas m’avoir appelée. Comme te faire enlever par des extraterrestres. Ou parce qu’ils ont enlevé ton iphone. » Elle s’en fout Sia, elle dit tout ce qui lui passe par la tête. Elle comble ce silence qu'elle déteste tant. « J’espère aussi que t’as à manger dans ton frigo, j’ai trop faim. »


hold back ⊹ tried to keep you close to me, but life got in between. Hold back the river, let me look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 875 messages et j'ai : 86 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Cailin Russo et je crédite : AILAHOZ (ava)

MessageSujet: Re: Soft hearts electric souls (mila)   Sam 27 Mai - 13:48

Un énième soupir qui s’échappe de tes lèvres quand tu vois l’heure. Il faut vraiment que tu te prépares pour aller au boulot. Et t’as une flemme monumentale. La preuve ? T’es encore –seulement- habillée de ta serviette de bain, enroulée autour de ton corps, les cheveux humides, et un peu en pagaille. Mais ça ferait un peu désordre de se pointer au boulot comme ça, bien que t’es à peu près certaine que plus d’un apprécieraient le spectacle. Mais d’abord, t’attrapes ton téléphone, avec l’envie d’envoyer un message à ton bébé, ta frangine, mais aussi à Zeke. Et t’as pas la moindre idée de quoi leur dire, et ça, c’est bien une première. Alors tu finis par te lever de ton lit, dans lequel t’as fini avachi, pour aller récupérer le premier jean que tu trouves.

Un bruit sourd contre la porte, qui te ferait presque sursauter, avant de l’entendre s’ouvrir à la volée. T’es prête à te bouger, à enfiler un haut et finir d’enfiler ton jean, quand une voix que tu reconnaitrais entre mille s’élève du salon. « Mila ? » Tu souris –et te calmes légèrement- en réalisant que c’est ta sœur, et pas un quelconque rival qui s’est décidé à te traquer. « J’espère que tu as une bonne raison pour ne pas m’avoir appelée. Comme te faire enlever par des extraterrestres. Ou parce qu’ils ont enlevé ton iphone. » Tu te pinces les lèvres pour ne pas éclater de rire, mais c’est vrai que t’aurais dû lui donner des nouvelles. Ca te ressemble pas. T’es toujours là pour Sia. N’importe quand, pour n’importe quoi. Mais tu te sens mal. A cause de ce que tu veux faire, et indirectement, de ce que ça pourrait lui faire à elle. Seulement, tant que tu ne lui dis rien, tu ne risques pas de savoir les conséquences de tes actes futurs. « J’espère aussi que t’as à manger dans ton frigo, j’ai trop faim. » Tu laisses finalement tomber ton habillage, restant en boxer, mais tout de même avec un t-shirt un peu trop grand pour toi. Souvenir laissé par Zeke, il y a maintenant plusieurs mois. « Morfale. » Mais vous avez sans aucun doute ce trait en commun. Sia, elle se tient là, au milieu de ton salon, un peu paumée, mais surtout remontée, et tu te dis que c’est fini, tu peux plus fuir. Tu le voix à son regard qu’elle veut des réponses et que ça la fatigue. Tu te rapproches de ta petite sœur, elle, la prunelle de tes yeux, et viens la prendre dans tes bras pour l’embrasser sur le front. « Tu sais, je t’ai connu plus délicate. » dis-tu en désignant la porte. « Non pas que t’attendes souvent que je vienne ouvrir, mais t’as failli arracher la porte en entrant. » ajoutes-tu avec un sourire amusé le coin des lèvres. T’exagères un peu, mais c’est surtout pour voir ses traits se détendre un peu. Sia, t’aimes pas la voir comme ça, même quand tu sais que t’en es la principale responsable. Tu te recules légèrement, avant de la regarder de haut en bas. « T’as pas mangé ? » Une vraie mère poule avec Sia. « J’ai un reste de pâtes. Ou des pancakes. Et des chocolats, planqués quelque part. Seulement si t’as été sage… » bonjour l’alimentation. Mais c’est pas comme si vous aviez sérieusement à vous soucier des calories que vous engloutissez. La génétique, ça a du bon. « Mais je bosse ce soir… Désolée, pas aussi excitant que tes extraterrestres. » laches-tu pour la taquiner un peu, en sachant pourtant que ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire.




she was born in a thunderstorm
She was too quiet or she was too loud. She took things too seriously or not seriously at all. She was too sensitive or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being or loved with every piece of her heart. There was no in-between for her. It was either all or nothing. She wanted everything but settled for nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 284 messages et j'ai : 5 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et je crédite : AILAHOZ (avatar) ; tumblr (gifs) ; anaëlle (signature).

MessageSujet: Re: Soft hearts electric souls (mila)   Jeu 13 Juil - 22:34

Lorsque Mila entre dans le salon, elle ne peut pas retenir le soupir de soulagement qui s’échappe de ses lèvres. Ces derniers jours, elle a imaginé toutes les théories possibles qui expliqueraient pourquoi sa soeur reste loin d’elle. Certaines étaient plus alarmantes que d’autres. Alors forcément, quand elle réalise qu’elle va bien, elle est rassurée. Elle a sa colère qui revient, aussi. « Morfale. » Une étreinte rassurante, un baiser sur son front, et la voilà qui croise les bras. Elle ne cèdera pas si facilement, elle se l’est promis. Elle ne craquera pas et n’oubliera pas pourquoi elle est venue. Même si la retrouver, c’est au final tout ce qui compte. « Tu sais, je t’ai connu plus délicate. » Elle se retourne vers la porte qu’elle lui désigne, pas certaine de comprendre. « Non pas que t’attendes souvent que je vienne ouvrir, mais t’as failli arracher la porte en entrant. » Elle hausse les épaules, sans plus se soucier que ça du reproche à peine voilée. Elle était trop inquiète pour Mila pour être subtile ou pour attendre dans le couloir. Mais ça, elle ne lui dira pas. Pas encore. « J’étais pressé. Et j’ai faim. » Le genre d’excuse qu’elle sort à chaque fois. Sauf que la plupart du temps, c’est vrai. Sia, c’est celle qui se laisse guider par sa gourmandise. Celle qui ne peut jamais s’empêcher de dévaliser la pâtisserie de son quartier. Celle qui oblige sa soeur à faire des réserves de chocolats pour elle. Et qui fait ses courses dans son frigo, aussi.

« T’as pas mangé ? » Un nouveau haussement d’épaules désinvolte. Elle a mangé, mais c’était un plat préparé acheté à l’université. Rien de savoureux, rien dont elle ne raffole. Elle reconnait le regard inquisiteur de sa soeur. Mila, elle ne peut pas s’empêcher de la surveiller. De prendre son rôle d’ainée protectrice au sérieux. Parfois un peu trop. « J’ai un reste de pâtes. Ou des pancakes. Et des chocolats, planqués quelque part. Seulement si t’as été sage… » Elle n’est pas dupe. Elle n’a pas manqué l’air coupable sur son visage, ni le ton hésitant qu’elle a pris. Elle sait que Mila tente de changer le sujet. Et ça marche presque. Jusqu’à ce qu’elle ait les mots de trop. « Mais je bosse ce soir… Désolée, pas aussi excitant que tes extraterrestres. » Sauf que Mila, elle ne lui refuse jamais rien. Ou presque. Mais surtout, elle ne la fuit jamais. Et là, elle ne peut pas s’empêcher d’être blessée. C’est ridicule et ça n’a aucun sens. Parce que Mila, elle a toujours été là pour elle. Elle ne l’a jamais abandonnée. Elle ne lui a jamais tourné le dos. Jusqu’à aujourd’hui. Et ça a du mal à passer. « Tu veux pas me voir, c’est ça ? » Son ton, il est bien plus hésitant qu’elle ne le voudrait. C’est qu’elle la redoute, sa réponse. Alors pour éviter de se trahir, elle va vers la cuisine et ouvre le frigo. Fait mine de choisir un des plats avec attention. Juste le temps de se ressaisir. Juste le temps que son visage reprenne une expression neutre. Mais elle a oublié qu’elle est incapable de cacher ses émotions. Qu’elle ne sait pas faire semblant. Encore moins avec sa soeur. Pas plus qu'elle a l'habitude de lui cacher quoi que ce soit. Porte du frigo claquée, elle oublie sa faim et oublie l’idée de manger des chocolats. Lorsqu’elle lui fait de nouveau face, c’est avec sa tête des mauvais jours. L'air décidé et le regard déterminé. « Qu’est ce qu’il se passe, Mila ? Qu’est ce que tu me caches ? »


hold back ⊹ tried to keep you close to me, but life got in between. Hold back the river, let me look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 875 messages et j'ai : 86 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Cailin Russo et je crédite : AILAHOZ (ava)

MessageSujet: Re: Soft hearts electric souls (mila)   Dim 23 Juil - 13:43

Sia, elle se fout de quasiment avoir défoncé ta porte. Elle se fout de tes faux reproches. La seule chose qui semble l’intéressée, c’est de voir que t’es bien vivante. Pour le moment.  « J’étais pressé. Et j’ai faim. » « Hm. Pour changer. » marmonnes-tu dans ta barbe avant de relever la tête vers ta frangine. « Mon frigo va pas s’envoler. » Tu dis ça comme si tu la prenais au sérieux. Mais tu sais très bien que même si Sia n’a aucune retenue lorsqu’il s’agit de son ventre, son comportement n’a rien à voir avec sa gourmandise. Tu la connais trop bien ta frangine. C’est un livre ouvert pour toi. Pourtant, tu continues sur le sujet de la bouffe, parce que tu sais que peu importe ce dot il s’agit, elle sera toujours de meilleure humeur le ventre plein. Et puis, prendre soin d’elle, la couver, c’est une habitude qui ne s’en va jamais. Et aussi une technique comme une autre pour changer de sujet. Seulement tu vas devoir couper court. Ce soir, il y a aussi le boulot. Le vrai, pas celui de ton bar. Celui où tu sers des alcooliques et des étudiants. Celui où t’es autant barmaid que psychologue. Mais en voyant le visage de Sia, tu sais que c’était la phrase à ne pas dire. « Tu veux pas me voir, c’est ça ? » « Quoi ? » Un mot qui sort du tac au tac. Pourtant, t’aurais pas dû être surprise. Tu sais très bien que t’as pris tes distances avec Sia, à contre cour. C’est toujours à contre cœur quand t’es loin d’elle. Mais ça te brise le cœur que d’imaginer tous les scénarios qu’elle a pu se faire, qu’elle ait pu croire, l’espace d’une seconde, que c’était elle le problème. Elle a jamais été le problème, et elle le sera jamais. Sia, elle continuera d’être le soleil de ta vie. Y’a un nœud qui se forme dans ta gorge, et plus encore lorsque tu la vois se rendre dans la cuisine, comme pour éviter de ton regard. Cette gosse, tu la connais comme si tu l’avais faite. C’est pas juste ta petite sœur. Elle est la personne la plus importante de ta vie du jour où elle a été foutue sur Terre. Tu t’avances doucement, comme si tu prenais tes précautions pour ne pas la brusquer, ce qui est complètement inutile, puisque si Sia veut exploser, Sia explosera. D’ailleurs, y’a la porte du frigo qui claque et elle fait volteface, avec la tête la plus mal lunée et la plus adorable du monde. Pourtant, tu peux y deviner tout son entêtement.  « Qu’est ce qu’il se passe, Mila ? Qu’est ce que tu me caches ? » « Je… » t’hésites jamais. Encore moins avec Sia. Parce que tu lui dis toujours tout, et la vérité. Alors forcément, ça sort du tac au tac, mais pas cette fois. Parce que tu sais pas quoi lui dire. Comment lui dire. Tu sais pas comment elle va réagir, et tu veux la préserver. Tu veux pas la mettre au milieu d’une histoire qui pourrait la blesser. Et pourtant, tu sais aussi qu’il faut que tu lui parles, parce qu’il s’agit de son père, que ça te plaise ou non. « Pense jamais que j’veux pas te voir, Sia. » dis-tu sérieuse en venant la prendre dans tes bras, qu’elle soit d’accord ou pas. Tu la serres fort, peut-être un peu trop. Tu t’en veux. De lui avoir fait subir ça, de lui avoir laissé croire que tu la laissais tomber. Tu finis par te reculer, les bras croisés sur la poitrine. Tu vas vers l’un de tes placards, pour en sortir un paquet de chocobons que tu poses sur le plan de travail, qu’elle peut dévorer si l’envie lui prend. Comme un moyen de mieux faire passer l’info, parce que t’as pas la moindre de comment elle le prendra. Tu t’appuies contre l’un des plans de travail en soupirant. « J’suis arrivée à bout. J’en peux plus… » t’hésites un bref instant, parce qu’après ça, tu sais que la marche arrière sera pas franchement possible. « J’en peux plus de notre père. Il a dépassé les bornes. J’le veux plus dans ma vie. Dans nos vies… » tu commences à faire les cent pas en repassant à tout ce qu'il s'est passé, à ce que tu comptes faire dans un futur proche, du moins tu l'espères. Mais tu crains sincèrement la réaction de ta petite soeur. « Il y a quelques temps... Il a tabassé Zeke. Enfin, pas lui... Mais ses gorilles » Et Sia sait mieux que n'importe qui, que Zeke reste ton point faible, avec elle. Ou ta force, en fonction des situations. Mais s'en prendre à lui, c'était signé son arrêt de mort.




she was born in a thunderstorm
She was too quiet or she was too loud. She took things too seriously or not seriously at all. She was too sensitive or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being or loved with every piece of her heart. There was no in-between for her. It was either all or nothing. She wanted everything but settled for nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 284 messages et j'ai : 5 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Scarlett Leithold et je crédite : AILAHOZ (avatar) ; tumblr (gifs) ; anaëlle (signature).

MessageSujet: Re: Soft hearts electric souls (mila)   Lun 14 Aoû - 21:02

« Je… » Elle hésite Mila et elle, elle a le coeur qui se serre sous l’angoisse. C’est rare qu’elle lui dissimule quelque chose. C’est rare qu’elle cherche ses mots. Pas avec elle en tout cas. Mais elle le sait, sa soeur fait tout pour la protéger. Même ce qu’il ne faudrait pas. Elle ne voit pas, qu’elle n’est plus cette enfant un peu trop sensible pour le monde qui l’entoure. Qu’il est loin le temps où elle était trop rêveuse pour affronter une réalité un peu trop moche. C’est ce qu’elle tente de se convaincre, en tous cas. Parce que la vérité, elle est quelque peu différente. Parce qu'il y a des choses qui ne changent jamais. « Pense jamais que j’veux pas te voir, Sia. » Puis Mila, elle franchit la distance et la serre dans ses bras. Elle a les larmes aux yeux, une fraction de seconde. Elle est incapable de rester là, les bras croisés et le regard furieux. Sa colère, elle s’évapore toujours aussi vite qu’elle est apparue. « Alors recommence pas. » Elle passe ses bras autour de ses épaules, savoure un instant l’étreinte rassurante de son ainée. Lorsqu’elle se recule pour attraper le paquet de bonbons et la pose sur le meuble, elle voit ça comme une trêve. Comme une façon de passer à autre chose. Ou comme toute autre raison qui lui donnerait une bonne excuse pour le dévorer. Ce n’est pas comme si elle était capable de résister à du chocolat. La voilà qui attrape le sachet — avant qu’on ne lui retire — et qui s’assoit sur l’ilot de la cuisine. Jambes pendantes et déjà en train d’ouvrir le premier schokobon, elle laisse sa soeur prendre son temps pour parler. « J’suis arrivée à bout. J’en peux plus… » Un froncement de sourcils, elle ne comprend pas de quoi elle veut lui parler. Un instant, elle se dit qu’elle va renoncer et changer de sujet. Peut-être aurait-il mieux fallu. « J’en peux plus de notre père. Il a dépassé les bornes. J’le veux plus dans ma vie. Dans nos vies… » Entre leur père et elles, les choses n’ont jamais été simples. Mais pour Mila, cela a toujours été beaucoup plus difficile. Parce que c’est sa soeur qui se met entre son père et elle. C’est sa soeur qui s’interpose à chaque fois pour qu’elle reste à l’écart. C’est sa soeur qui s’est dévouée lorsqu’il a décidé que ses enfants prendraient part à l’empire familial. Et la culpabilité qui va avec, Sia a toujours tout fait pour l’encaisser en silence. « Il y a quelques temps... Il a tabassé Zeke. Enfin, pas lui... Mais ses gorilles » Elle met du temps à réaliser, Sia. Du temps à comprendre la limite que leur père a franchi. Zeke, elle sait ce qu’il représente pour Mila. Peut-être même mieux qu’elle. Et dans sa vie aussi, il a pris une place particulière. « Zeke va bien ? » L’inquiétude, elle ne peut pas vraiment la cacher. C’est instinctif et automatique, son cerveau imagine déjà les pires situations. « Mais ça s’est passé quand ? Pourquoi tu ne m’a rien dit ? » Elle aurait voulu être là pour sa soeur, de la même façon qu’elle est toujours là pour elle. Puis il y a un doute qui s’engouffre dans son esprit. Le genre de doute qui lui fait froid dans le dos. « Mila … qu’est ce que tu tentes de me dire ? Tu vas faire quoi ? »


hold back ⊹ tried to keep you close to me, but life got in between. Hold back the river, let me look in your eyes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 875 messages et j'ai : 86 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Cailin Russo et je crédite : AILAHOZ (ava)

MessageSujet: Re: Soft hearts electric souls (mila)   Dim 3 Sep - 21:26

« Alors recommence pas. » Sia, elle est dans tes bras, mais elle a l’air un peu résistante, avant de finalement céder et de passer ses bras frêles autour de tes épaules. C’est qu’elle te fouterait presque les larmes aux yeux. « Promis. Je suis vraiment désolée. » T’as jamais aimé les excuses, mais là, y’a rien d’autre à dire. T’as merdé, tu le sais. Mais tu sais aussi que tu ne savais pas comment faire autrement. T’es pas pour autant certaine de le savoir maintenant. T’es pas sure de savoir comment gérer la situation. Sia semble mettre ça derrière elle en attrapant le paquet de shokobons, comme un signe de trêve dans ce bordel que t’as instauré. Elle va bien avoir besoin de ces petites douceurs, mais t’es pas certaine que ça adoucisse quoique ce soit. Parce que ça, c’était que le début. Va falloir que tu lui expliques ton silence, ton absence. Elle va pas se contenter d’un ‘désolée, j’étais occupée’. T’as jamais été trop occupée pour Sia. Et puis, ça se voit sur ta tronche qu’il y a quelque chose qui cloche. Alors tu prends ton courage à deux mains et tu débites toute l’histoire. Ou presque. Une bonne partie en tout cas, les faits principaux. Les détails, elle a sans doute pas besoin de les connaitre. Tu lui as toujours épargné les détails. Tu veux que ton bébé reste innocent. Douce illusion. « Zeke va bien ? » Y’a une boule qui se forme dans ta gorge, et t’as du mal à former tes phrases, à lacher les mots. Techniquement oui, il va bien. Il est sur ses deux jambes, avec tous ses membres, et il est en vie. Mais pour ce qui est du reste…. Il ne va pas bien et il a tous les droits de se sentir aussi mal. Il se sent aussi mal que tu te sens coupable. C’est pas toi qui as porté les coups, mais c’est toi qui lui as permis de rester dans ta vie. « Il veut plus me voir. Enfin… » c’est pas exactement ce qu’il a dit,mais au fond, tu te dis que c’est exactement ce qu’il pensait. « Il a besoin de temps pour récupérer et… et je comprends totalement s’il veut plus me voir du tout. » laches-tu un peu blasée, histoire de cacher tous les autres sentiments qui t’étouffent. La colère, la tristesse, la rage, la frustration… Comment expliquer à Zeke que ça n’arrivera plus, sans le faire flipper sur les méthodes employées ? Et ton père, à quel moment est ce qu’il se dire que c’est assez, que c’est trop ? La réponse, tu la connais, jamais. « Mais ça s’est passé quand ? Pourquoi tu ne m’a rien dit ? » Tu soupires, sans avoir de réelle réponse à sa question. « Y’a quelques mois déjà… Sia, je sais pas…  j’étais tellement en colère. » et encore ça représente même un dixième de ce que t’as ressenti sur le moment. Ca et l’incertitude de ce qu’il y avait avec Zeke, de ce qu’il voulait ou ne voulait plus, sans même parler de ses sentiments envers toi. « Je voulais pas que tu te retrouves au milieu de ça, alors que je pétais un cable constamment… J’ai pas réfléchi, j’ai foncé tête baissée, et les mecs qui lui ont fait ça, je m’en suis débarassée. » avec de l’aide, certes, mais le résultat est le même. Ils sont morts et enterrés. T’aurais jamais pu faire ça toute seule, heureusement que Celio était encore là. Il s’’est surtout assuré que tu te fasses pas tuer dans ta mission ninja.  « Mila … qu’est ce que tu tentes de me dire ? Tu vas faire quoi ? » « Ca fait un moment que je sais que ça finira par être lui ou moi… » laches-tu un peu dans le vague, perdue dans tes pensées en repensant à tout ça. « Je sais que c’est ton père aussi… » tu glisses ta main contre la joue de ta petite sœur, la prunelle de tes yeux, en te demandant si elle le regretterait. « Mais je crois qu’on est arrivé à un point où soit c’est lui qui me flingue soit c’est moi qui me charge de lui. » Et ta sœur te connait assez pour savoir que t’as pas l’intention d’abandonner. La vie a peut-être parfois été une chienne avec toi, mais t’es pas décidée à abandonner la partie aux détriments d’un pourri. Toi, t’as encore quelque chose à construire. T’es pas pourrie jusqu’à la moelle comme ton paternel. Peut-être bien qu’à un moment donné il a réellement tenu à toi, comme n’importe quel père tiendrait à sa fille. Peut-être même qu’il avait assez d’espoirs en toi pour vouloir que tu reprennes son travail. Mais tout ça, c’était bien longtemps. A ses yeux, t’es devenue un pion, comme n’importe lequel de ses employés. Seulement un pion qu’il a dû manipuler avec plus de précautions. « Je sais pas quand, Sia… Mais je peux plus continuer comme ça. Et je comprendrais que tu m’en veuilles. » T’espères juste que ça soit pas le cas.



she was born in a thunderstorm
She was too quiet or she was too loud. She took things too seriously or not seriously at all. She was too sensitive or too cold-hearted. She hated with every fiber of her being or loved with every piece of her heart. There was no in-between for her. It was either all or nothing. She wanted everything but settled for nothing.
Revenir en haut Aller en bas
 
Soft hearts electric souls (mila)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Lower Manhattan :: Greenwich Village-