Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Bitch Fight - Maxyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 353 messages et j'ai : 291 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Moonday girl pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Bitch Fight - Maxyne   Dim 28 Mai - 19:18

Bitch Fight

Ft. Maxyne Finnigan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
D’un geste brusque, énervé, tu jettes ton téléphone au fond de ton sac et tu te précipites pour mettre des chaussures. Non, il ne va pas s’en tirer comme ça, il n’a aucunement le droit de te parler de cette façon. C’est bien pour ça que tu te prépares à quitter ton appartement. Un mot griffonné en vitesse à ta meilleure amie pour ne pas qu’elle s’inquiète de ton absence et te voilà partie. Tu ne sais pas ce que tu vas lui dire, tu ne sais pas ce que tu cherches en réalité en te rendant là-bas mais tu as besoin d’être certaine. T’as pas besoin de quelqu’un qui se fout simplement de ta gueule, tu vaux bien mieux ça. C’est au regard des gens sur toi que tu réalises que tu es en train de parler seule. Ca ne te surprend pas, pas du tout même, il n’est pas rare que tu le fasses quand tu es énervée et pourtant tu n’y fais pas cas, tu attends simplement qu’un taxi s’arrête pour bien vouloir te conduire jusqu’à Brooklyn.

Quand tu quittes l’habitacle après avoir payé la course, tu pousses un long soupire sans vraiment prêter attention à ce qui t’entoure. Là, tu sais juste ce que tu dois faire, ce que tu veux faire. Profitant que quelqu’un sorte de l’immeuble, tu t’engouffres dans le bâtiment, un visage des plus sérieux sur tes traits. Tu avances, tu sais où tu vas et pourtant plus ça va, plus l’angoisse te gagne. Est-ce que c’est bien ce que tu fais ? Est-ce le bon choix ? Après tout, Darko ne te doit rien, tu ne lui dois rien non plus alors pourquoi ce court échange de message t’affecte autant. Pour toi il y a simplement un soucis, et tu dois en connaître l’origine. Quand tu arrives devant la porte de l’appartement, tu prends une grande inspiration et lèves doucement ta main à hauteur de ton visage, prête à frapper. Tu le fais simplement, tu ne réfléchis pas à ce que tu pourrais lui dire une fois qu’il sera devant toi. Nerveusement, tu joins tes mains devant toi, jouant distraitement avec tes doigts. Ca te calme, ça t’aide aussi à te concentrer et quand tu entends du bruit de l’autre côté, tu relèves la tête, prête à commencer ton laïus incendiaire. Et pourtant, tu ne dis rien. Les mots restent bloqué dans ta gorge quand devant toi apparait une femme. Tu ne la connais pas, tu ne sais pas qui elle est et un instant, tu te dis que tu t’es seulement trop d’appartement. Mais tu sais que c’est fax, t’as conscience que tu as simplement été beaucoup trop naïve de croire que tu pouvais compter et être importante pour lui. Plantant ton regard dans celui de cette femme qui te fait face, tu te racles la gorge avant de prononcer enfin quelques mots. Je… pardon, je cherche Darko. Au moins, elle sait maintenant pourquoi tu es ici. Est-ce qu’il est ici ? Une manière délicate de lui faire comprendre que sa présence à elle, tu n’en as pas grand chose à faire.
©LittleJuice



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Bitch Fight - Maxyne   Sam 3 Juin - 23:33


Bitch fight
Charlotte & Maxyne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Allongée dans le canapé, le téléphone de ton meilleur ami dans les mains, et un sourire mauvais sur les lèvres –bien que réellement amusée- tu tapotes sur l’écran pour répondre à la dénommée Cha’ qui vient de lui envoyer un sms. Quelle mauvaise idée que d’oublier son portable à la maison. D’autant plus lorsque t’es susceptible de tomber sur des messages de la gente féminine. Mais tomber sur un message de celle que tu penses être la fameuse Charlotte –parce que tu ne vois pas à qui pourrait être ce banal diminutif- c’est tout bonnement inespéré. Un moyen comme un autre d’égayer ta journée. Une réponse froide, qui n’invite certainement pas à planifier un prochain rendez-vous. Tout au plus, elle tomberait sur lui de manière fortuite. Tu surveilles le téléphone, pas de réponse. Aucune tentative de comprendre cette froideur. Tant mieux. Mission accomplie, et tu reposes le téléphone sur la table, un sourire fier sur les lèvres.
Les coups à la porte te sorte de ton assoupissement. En te levant du canapé, tu manques de te casser la gueule et tu ne peux t’empêcher de jurer en gaélique. Salle habitude qu’avait ton oncle. Tu sais pas combien de temps il s’est passé depuis que t’as laché le téléphone. Quinze minutes ? Une heure ? Peu importe. Tu vas ouvrir la porte d’entrée et observes curieusement la jeune femme qui se trouve devant toi. « Je… pardon, je cherche Darko. » Tu hausses un sourcil avant de la détailler de la tête au pied. Ton Darko ? C’est la numéro combien celle-là ? Tu croises les bras sur ta poitrine, en te demandant si tu vas lui répondre aimablement ou si tu vas juste la faire fuir. « Est-ce qu’il est ici ? » C’est là que ça fait tilt. Et si c’était elle ? Et si c’était Charlotte qui avait été plus bornée –et plus bête, aussi, un peu- que ce que tu avais pu imaginer ? Sérieusement, qui se pointe chez un mec après un message comme ça ?  Bon, la bonne nouvelle pour elle, c’est que Darko n’avait rien envoyé, et que donc, il ne se payait pas sa tête. Sans doute pas. Ou peut-être que si. Peut-être que tu laisserais planer le doute. Juste un peu. « Hm… C’est toi Charlotte ? » demandes-tu avec un léger sourire avant de te pincer les lèvres. Tu tends vivement la main vers elle, en guise de présentation. « Maxyne. Meilleure amie de Darko. Et sa coloc’. Enfin… J’suis un tiers de la coloc. » Tu te pousses légèrement de l’entrée pour la laisser passer. Peut-être que tu finiras par lui dire que le sujet de ses fantasmes n’est pas là, que c’est juste toi qui a fait ta peste… Une manière comme une autre de se débarrasser des parasites qui gravitent un peu trop autour de ton meilleur ami. Darko, c’est cette personne que, sans prendre pour acquise, tu considères comme étant ta possession. Ses coucheries, tout au plus, tu les tolères, mais tout en les méprisant en même temps. Seulement lorsqu’elles deviennent trop présentes, trop envahissantes, tu fais ressortir le pire côté de ta personnalité, que t’assumes pourtant fièrement. La preuve, tu t’en amuses encore. La française – de ce qu’il t’a dit- se décide à rentrer, et tu fermes la porte derrière, en t’adossant à celle-ci, les bras croisés sur la poitrine. Elle pénètre un peu plus dans le salon, et tu sens que le silence commence à sérieusement s’installer. C’est pas que ça te perturbe, mais tu sens que c’est le genre de silence qui pourrait la gêner, la rendre mal à l’aise. « J’ai peut-être oublié de mentionner qu’il n’est pas là. Il a oublié son portable. » laches-tu en haussant les épaules, quelque peu amusée par la situation.  





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 353 messages et j'ai : 291 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Moonday girl pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: Bitch Fight - Maxyne   Dim 18 Juin - 23:33

Bitch Fight

Ft. Maxyne Finnigan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De voir cette femme, dans l’appartement, ça te fais un pincement au coeur. Tu ne sais pas ce que tu peux dire ou faire alors que tu as cette inconnue devant toi. Pourtant, tu ne te démontes pas, tu lui fais face, tu la détailles attentivement. Tes mots se font malgré tout hésitant, un peu trop, ce n’est pas du tout ce que tu voulais. Là, tu souffles quelque peu, navré du constat que tu es en train de faire. Cette nana, quoi que tu dises ou penses, elle est belle et c’est peut-être ça qui te fait le plus de mal. Ton prénom quitte ses lèvres et tu relèves le regard sur sa personne, étonnée qu’elle puisse savoir qui tu es. Oui… c’est bien moi mais...  Tu voudrais lui demander comme elle sait que c’est ton prénom, qu’il s’agit bien de toi mais elle ne t’en laisse pas le temps. Elle tend sa main vers toi, tu la regardes brièvement et vient la serrer alors qu’elle se présente. Maxyne. La meilleure amie. La coloc. Tu as un peu de mal à cacher ton soupir de soulagement qui franchit la barrière de tes lèvres. Tu avises l’espace qu’elle te laisse pour entrer et tu hésites, tu ne sais pas si c’est une bonne idée de te retrouver seule avec elle et pourtant, tu avances, un pas après l’autre tu pénètres dans ce sanctuaire avec beaucoup d’hésitation. Ton regard navigue un peu partout, tu observes, tu cherches des indices qui laisseraient croire qu’il n’y a pas que de l’amitié entre ex. Rien. Tu ne sais pas vraiment quoi penser ou dire, tu es juste prisonnière quand tu entends la porte se refermer. L’agneau perdu au milieu de la bergerie que le loup menace de dévorer. Il y a un silence tenace qui règne dans la pièce. Tu te sens mal, tu n’aimes pas ça et pourtant tu fais face parce que tu refuses de partir de cette appartement sans un minimum d’explication. Sa voix te parvient une nouvelle fois. Tu te retournes pour la regarder, un regard désormais froid quand tu comprends ce que ses mots veulent dire. Le sms, c’était donc toi ? C’est pas une question, c’est bien une affirmation. Il ne faut pas être un génie pour deviner son implication. Il suffit de la regarder en réalité. Te détournant d’elle, tu ne te démontes pourtant pas. Tu fais le tour de la pièce, tes doigts se perdant sur le bois d’un meuble où repose des photos. Il y a Darko, il y a Maxyne et il y a Anton. Tu ne sais plus vraiment ce que tu dois penser, ni où tu es tombée mais visiblement, il y a de nombreuses choses qui t’échappent encore. Et pour Anton ? Le troisième colocataire alors ? Tu te souviens qu’elle a dit être l’une des colocs. C’est peut-être ça la réponse que tu cherchais quand à son lien avec lui. La seule chose que tu as bien du mal à comprendre, c’est bien pourquoi elle a envoyé ce sms. Pourquoi a-t-elle fait ça si elle n’est comme elle le dit, que la meilleure amie de Darko.
©LittleJuice



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Bitch Fight - Maxyne   Sam 24 Juin - 22:01


Bitch fight
Charlotte & Maxyne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le soupir de soulagement qu’elle laisse échapper lorsque tu lui tends la main, précisant au même moment que tu es la meilleure amie et la coloc’ de Darko te fait sourire. Un peu trop, mais tu tentes de le réprimer. Le terme de meilleurs amis est bien trop réducteur pour vous qualifier. Et si ça la rassure pendant quelques instants, t’es persuadée qu’au fil de cette entrevue, il n’en sera plus rien. Tu t’écartes pour la laisser entrer, ce qu’elle fait, quelque peu hésitante. Et tu la comprends. Si elle savait ce qui l’attend, elle l’aurait été plus que ça, peut-être qu’elle aurait fait marche arrière. La porte refermée, et t’as l’impression de voir un agneau pris au piège. « Le sms, c’était donc toi ? » « Gagné. » Pas besoin d’être devin, surtout avec les mots que tu avais laissé échapper. Il avait fait l’erreur de laisser son portable ici, entre tes mains. Et surtout d’en faire qu’à ta tête avec les quelques messages qu’il serait susceptible de recevoir. Le regard de la dénommée Charlotte a bien changé. D’abord hésitant, peut-être même un peu perdue en arrivant ici, et surtout en t’y trouvant toi, il est désormais plus froid. Pas agressif mais plus froid en découvrant le pot aux roses. Et encore, elle est bien loin de tout savoir. Tu ne la quittes pas du regard lorsque ses yeux se mettent à errer dans le salon, lorsque du bout des doigts, elle suit les lignes de vos meubles, où se trouvent de nombreuses photos. Anton, Darko, et toi… Certaines à deux, d’autres à trois. S’il ne fait aucun doute de ta complicité avec Anton sur ces photos, ce n’est rien comparé à ce que les clichés avec ton meilleur ami dégagent. Votre amitié anormale saute aux yeux, les regards que vous vous lancez, vos sourires. Votre lien hors norme est impossible à manquer. « Et pour Anton ? Le troisième colocataire alors ? » Un rire nerveux s’échappe de ta bouche avant que tu n’affiches un sourire en coin. « Ah… Lui aussi tu le connais ? » Question rhétorique vu qu’il t’a balancé son prénom sans que tu n’aies eu à le mentionner. Tu t’es retenue de demander si lui aussi, elle le voulait dans son lit. Ca fait peut-être un peu trop agressif dès le départ. Et pourtant, t’envisages sérieusement de le faire. C’est pas comme si t’avais dans l’optique de devenir sa meilleure amie. Ou son amie tout court. « Mais oui, c’est le troisième coloc’. Celui que je tente de dévergonder, pendant qu’il essaie de me faire étudier un peu plus. » Y’a pas à dire, comparer à Darko et toi, Anton est le plus réservé, le plus calme. Depuis que vous habitez ensemble, tu t’es donnée pour mission de le faire sortir autant que tu le peux. Qu’il se lache, qu’il s’amuse un peu. Mais c’est donnant-donnant. S’il te suit dans tes sorties, tu dois te mettre à bosser un peu plus sérieusement. Selon lui, tes facilités ne feront pas toujours tout le travail pour toi. « Ca fait longtemps que tu les connais ? » Autant l’un que l’autre. Cette fois, ce n’est pas par possessivité, juste par curiosité. Après tout, tu n’entends pas forcément parler de toutes les rencontres de l’un et de l’autre, bien que t’es une fâcheuse tendance à surveiller toutes les filles qui s’approchent de ton meilleur ami. « Tu lui veux quoi à Darko ? » demandes-tu alors que tu te dirigeais vers la cuisine, ouverte sur le salon. Une bière ne serait pas de refus. Le ton n’était pas agressif, ni même franchement désagréable, mais vu la nature de la question, il était peu probable que tu veuilles entendre qu’elle comptait s’éterniser dans sa vie.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 353 messages et j'ai : 291 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Moonday girl pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: Bitch Fight - Maxyne   Mar 18 Juil - 19:11

Bitch Fight

Ft. Maxyne Finnigan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
T’es pas à l’aise, t’es pas à ta place dans cet appartement et pourtant, tu essayes du mieux possible de garder la tête haute, de ne pas te laisser abattre par toute cette situation qui te dépasse franchement. Tu essayes, c’est pas facile. Tu ne sais pas franchement ce que tout ceci veut dire ni où ça mène. Tu sais juste que tu es l’agneau devant le loup prêt à le dévorer. C’est comme ça, tu sais que tu n’as pas le choix et si l’envie de fuir est bien présente dans ton esprit, tu la chance dans coup de main invisible en te redressant et en la fixant attentivement. Une question te brûle les lèvres, tu veux sa réponse bien que tu la connaisses déjà. C’est évident que le sms était d’elle, elle a bien dit que Darko n’était pas là. Tu sais au moins que maintenant, quand tu auras un quelconque échange avec lui, tu vérifieras que ce n’est pas… elle. Elle oui. Tu n’arrives pas à prononcer son prénom dans ton esprit, encore moins maintenant que tu connais le lien qui l’uni à Darko. Mais la question qui se balade dans ton esprit est de savoir si tu as le droit d’être jalouse. T’en es pas certaine, la réponse, tu ne l’attends pas, tu ne la veux pas vraiment. Là, tu préfères juste te concentrer sur autre chose, sur le second prénom qu’elle a prononcé. Anton. Ca ne t’étonne pas vraiment. S’il arrive que vous vous voyez de temps à autre, ça ne veut pas pour autant dire que vous connaissez vos moindre secrets. La princesse De Hanovre ne se devoile pas facilement, bien moins que certain ose le croire. A sa question, tu hoches la tête, tu acquiesces. Oui tu connais effectivement Anton, tu te souviens très bien de votre rencontre et le circonstances t’arrachent un sourire. Savoir qu’elle tente de le dévergonder comme elle dit, tu ne sais pas si ça te plait ou non. Anton, tu l’aimes comme il est, à te dire clairement quand il faut que tu te taises même si toi ça ne te plait pas. Dans la pièce à vivre, tu fais quelques pas comme si tu amorcais une visite mais non, tu te retournes, tu lui fais face de nouveau et autant que possible, tu affiches un sourire que tu veux des plus innocents. Je connais Anton depuis la fin de l’année. On s’est rencontré à un gala de charité, encore un truc ennuyant. Pour Darko... Tu fais une pause, tu fais celle qui réfléchis à tout ceci car si elle, elle a le droit de jouer avec toi, tu ne vois pas pourquoi l’inverse ne serait pas vrai. C’est un peu plus vieux. Je suis arrivée à New-York en août, c’était peut-être une ou deux semaine plus tard. Tu hausses les épaules comme si ça n’avait pas réellement d’importance la date à laquelle tu l’as rencontré. Les faits sont là, elle a bien eu lieu et même si tu ne le voulais pas, ça a changé ta vie. T’es juste pas encore certaine que ça soit une bonne chose. La question qui suit, tu l’attendais. Tu n’es pas aveugle, tu as bien compris que tout ceci est une question de jalousie et ça te fait d’autant plus douter sur la nature de leur relation à tous les deux. Mais non, tu n’as pas le droit d’être jalouse. Ton… meilleur ami n’a pas le droit d’avoir des amis ? Tu hésites quelques instants sur le terme à utiliser pour qualifier leur relation. c’est comme ça qu’elle l’a présenté, c’est comme ça que tu la nommeras. C’est ce que nous sommes et si tu penses autre chose, c’est peut-être qu’il te faut revoir tes lectures. Tu ne caches pas le défi dans ta voix, ni même l'allusion à SOS, le mag de cette bitch qui s'est fait plaisir concernant le spring break. Des affabulations, tu te dois de faire avec. Ta réaction est peut-être enfantine, mais tu veux savoir le fond de sa pensée quand à cette situation et tu as cette impression qu’il n’y a que de cette façon que tu y parviendras.
©LittleJuice



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1110 messages et j'ai : 366 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Magda Zalejska et je crédite : money honey (avatar)

MessageSujet: Re: Bitch Fight - Maxyne   Lun 7 Aoû - 0:08


Bitch fight
Charlotte & Maxyne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu vois bien que ta nouvelle connaissance ne semble pas à l’aise. Elle évolue un peu trop prudemment dans cet appartement qui n’est pas le sien. Dans ce repère qui a accueilli tes rires mêlés à ceux de Darko, ces murs qui ont entendu et vu chacun de vos vices. Elle est sur ses gardes et tu ne peux l’en blamer. Tu verrais presque son cerveau fonctionner à mille à l’heure pour tenter de comprendre tout ça, et surtout de savoir où elle a débarqué. Pas seulement l’appartement, mais la vie  de Reed. Elle se déride légèrement lorsque tu mentionnes Anton. Elle est surprise, mais un sourire sincère se dessine sur ses lèvres. Difficile de ne pas apprécier cette grande perche. Souvent réservé, mais une véritable boule d’amour. « Je connais Anton depuis la fin de l’année. On s’est rencontré à un gala de charité, encore un truc ennuyant. Pour Darko... » Ta mâchoire se contracte et t’attends impatiemment qu’elle daigne finir sa phrase. Si elle essaie de te chercher en jouant avec tes nerfs, elle risque de te trouver bien plus rapidement que prévu. « C’est un peu plus vieux. Je suis arrivée à New-York en août, c’était peut-être une ou deux semaine plus tard. » Mais ça reste un laps de temps plutôt court, même si pour elle, il fait sans aucun doute partie des premières personnes qu’elle a connu dans cette nouvelle ville. Rien de bien dramatique en somme. Elle va repartir aussi vite qu’elle est arrivée dans sa vie. Tu ne laisses pas de chances au destin ou au hasard. Ce n’est pas quelque chose que tu prédis. Tu le sais parce que tu feras tout pour que ce soit le cas. « Difficile de s’en passer ensuite, hein ? » laches-tu avec un sourire en coin. Tu sais comment est Darko. Mieux que quiconque. S’il peut rapidement être insupportable, ça fait aussi parti de son charme. Comme son insolence et sa nonchalance. Il sait ce qu’il fait à tout moment. Un regard un peu trop appuyé et n’importe qui se retrouve pris dans ses filets. Charlotte n’avait aucune chance. La question qui suit est à peine voilée. Elle comprendra aisément que Darko, tu ne le partages pas. Et si elle ne comprend pas de suite à quel point tu peux te révéler possessive avec lui, elle est au moins sur la piste. « Ton… meilleur ami n’a pas le droit d’avoir des amis ? » Tu vois qu’elle hésite sur le terme à employer, et ça te fait sourire, tout comme sa question. Ca prouve au moins que t’as réussi à semer le doute, et qu’elle-même, se demande ce qu’il y a entre Darko et toi. Difficile à dire. Des meilleurs amis. C’est comme ça que vous vous décrivez. C’est comme ça que vous vous voyez. Mais la société, les autres, ceux qui en ont un regard extérieur ? Ce terme là les fait lever les yeux au ciel. Votre lien dépasse les codes et les étiquettes. Pour beaucoup, votre relation va au-delà de ça. et qu’ils comprennent ou pas, qu’ils acceptent ou non votre propre définition, ça te passe bien au-dessus. Sauf avec Scott. Scott, celui qui a réussi à mettre le bordel avec Darko. Celui qui remet tout en question. Votre proximité, vos coucheries, votre possessivité et cette exclusivité jamais prononcé, toujours sous entendue. « C’est ce que nous sommes et si tu penses autre chose, c’est peut-être qu’il te faut revoir tes lectures. » Cette fois, tu ris. Pas un grand éclat de rire, mais un léger rire qui s’échappe de tes lèvres. « Des amis hein ? Etrange, j’aurais cru qu’il y avait plus que ça. Ou que tu souhaitais plus que ça ? » tu arques un sourcil avant de te diriger vers la cuisine, ouverte sur le salon où se trouve toujours Charlotte. Tu sors une bière du frigo, et la décapsule aussitôt. « Si t’en veux une, tu me dis. » Ouais, t’es polie. De temps à autres. « Pour ce qui est de mes lectures… J’suis plutôt bien placer pour savoir que derrière les grosses conneries qu’on peut lire, il y a toujours un fond de vérité. Qu’on le veuille ou non. » Tu bois une gorgée avant de soupirer. « Et si c’était que ça… Tu vois… Darko prend toujours un malin plaisir à me taper sur le système. Surtout avec les filles. Et bizarrement, un peu trop avec ton nom. Mais il a le droit d’avoir des amis. J’me contente juste de faire le tri. » Les filles qui lui tournent autour… soit disant des amis. Bien sûr. Amie d’une nuit, amie de ses draps, peut-être. Mais tu t’arranges toujours pour qu’elle ne prenne par leurs aises.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i'm the flower and the thorns
silence, the most powerful scream ✻  She's less of a girl, more like a tornado. Her outside may be made of skin, but in her bones rests an active volcano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 353 messages et j'ai : 291 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Barbara Palvin et je crédite : Moonday girl pour l'avatar ; LittleJuice pour la signa

MessageSujet: Re: Bitch Fight - Maxyne   Lun 7 Aoû - 21:19

Bitch Fight

Ft. Maxyne Finnigan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ton regard se perd dans les méandres de cet appartement. T’es pas à ta place. Ton regard a beau se poser un peu de partout, à chercher un point d’ancrage qui te rassurerait, il n’y a rien. Et c’est pas le moment de laisser la panique t’envahir. Ca serait donner raison à cette femme qui te fait face, qui cherche, tu le devines sans difficulté, à t’écraser, à te faire fuir pour ne jamais revenir. T’es tentée de céder, de partir pour ne serait-ce te sentir mieux. Mais t’es pas comme ça Charlotte, on t’a élevé différemment, on t’a appris que laisser tomber, c’était la dernière chose à faire. Laisser tomber, ta mère t’a trop souvent appris à ne pas le faire pour que tu foutes aujourd’hui en l’air tout ce qu’elle a pu t’inculquer. A Maxyne, tu ne lui dois aucune explications, tu ne lui dois rien du tout pour être plus exact. Les explications que tu lui donnes c’est plus pour toi, pour te rassurer, te convaincre que tout ce que tu dis est la vérité pure et simple. Il n’y a rien c’est aussi simple que ça. Ton regard revient sur elle quand elle te pose une question. Tu hausses un sourcils, tu n’es pas certaine de savoir où elle veut en venir mais tu joues le jeu. Il m’a pas mal aidé depuis que je suis ici, c’est tout. Aussi difficile que ça soit pour toi de l’admettre, tu lui dois beaucoup même si la plupart du temps il t’agace au plus haut point. Tu fais avec mais elle marque un point même si tu ne lui avoueras pas aussi facilement. Quand on connaît Darko, s’en passer devient difficile. C’est comme si  tout te ramenait à lui, toujours, même quand tu ne le veut pas. Maxyne est curieuse, Maxyne est possessive et t’es pas certaine de savoir gérer la crise, t’es pas certaine de supporter une crise d’une nana qui supporte simplement pas que son meilleur ami ait d’autres fréquentations que sa propre personne. Est-ce que ça compte pour toi ? Pas le moins du monde. C’est peut-être aussi pour ça que tu réponds à sa question par une autre question. T’as du mal à croire à ce que tu dis. Meilleurs amis, dans son comportement c’est pas ce qui en ressort, pas du tout même mais si ça lui plaît de croire à ça, tu n’es personne pour juger. Tu la fais rire, grand bien lui fasse si ça lui permet de te foutre la paix avec ses questions à double sens. T’as pas besoin d’être devin pour savoir, pour comprendre que tout ce qu’elle cherche à faire, c’est te prendre à ton propre jeu. Elle essaye tout du moins, elle cherche à t’avoir avec ses questions mais tu refuse de lui donner satisfaction. Tu ne cilles pas, tu l’observes simplement attentivement alors qu’elle reprend et que ton rire vient  compléter le sien. Si c’est ta façon détournée pour me demander si lui et moi on a couché ensemble, rassure toi, la réponse est non et je n’en ai clairement pas envie. Menteuse. Et pourtant, tu ne te détournes pas, tu affrontes son regard avant de la suivre du tien jusqu’à la cuisine. Elle te propose une bière, tu déclines poliment d’un signe de la main. On ne peut pas dire que l’alcool soit ton grand ami,  tu préfères éviter. Elle en revient aux lectures, tu soupires. Elle a peut-être pas tort, il y a peut-être un fond de vérité dans ce torchon et c’est ça qui te déplait d’admettre. La suite te surprend, tu t’attendais pas à ça. Pas au fait qu’il lui parle de toi en tout cas. Mais assez rapidement, tu deviens suspicieuse, ne pouvant t’empêcher de froncer les sourcils, te demandant ce qu’il a bien pu lui raconter sur toi. Demander ou ne pas demander ? Ta curiosité te pousse à le faire. Aller, fait moi rêver, je suis certaine que tu en meurs d’envie. Une pause et tu t’assois sur la première chaise venue, les jambes croisées, tes mains sur tes genoux. Il t’a raconté que je n’étais qu’une petite princesse capricieuse ? Il n’a pas faux là dessus, c‘est vrai. Il t’a aussi dit que je n’étais qu’une prude ? Encore un point pour lui. Vas-y dit moi, je suis curieuse de savoir ce qui t’agace tant quand il met mon nom sur le tapis. Tu perds simplement patience même si tu essayes de ne pas le montrer, préférant lui faire voir que tu es curieuse dans savoir plus.
©LittleJuice



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm falling down, the world starts spinning round. I'm falling down, now which ? I look all around. I'm falling down, and I know you'll be around. Yes, I'm falling down. ♡
Revenir en haut Aller en bas
 
Bitch Fight - Maxyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Brooklyn-