Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 La découverte de la vie (Joy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 259 messages et j'ai : 227 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : myself (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: La découverte de la vie (Joy)   Lun 29 Mai - 17:50



La découverte de la vie

Joy & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De toute évidence, tes soirées se ressemblent dernièrement, entre télévision et révisions. Les examens de fin d’année approchant, tu croules sous les feuilles de révision. Malgré ta réputation de mauvais garçon, tu sais faire preuve d’intelligence et te forcer à travailler. Loin de toi le désir de redoubler, tu ne veux finir dernier de ta promotion ou rester étudiant toute ta vie. Ta mère n’a pas eu la chance d’avoir un travail décent, elle a raté sa vie, un destin auquel tu ne veux pas être condamné. Si l’échec est connu par ta génitrice, il ne l’est pas pour ton cas. La spirale de l’échec ne te capturera pas, et pour sûr que tu y réchapperas, loin de la vie de merde de celle qui t’a mis au monde, incapable de t’assumer. Incapable et sans doute pas prête à avoir un enfant. Et pour cause, son mari n’a été que d’une lâcheté criante. Il s’est contenté de baiser ta mère et partir comme un voleur une fois la graine semée. Alors, lorsque tu as toutes les informations, tes pas t’ont mené à New-York, là où se trouvent ce dernier et tes demi-sœurs. Un semblant de famille que tu aimerais retrouver, ou du moins découvrir. L’orphelinat n’a rien d’une famille, c’est un environnement hostile où il faut survivre, grandir là-dedans forge un caractère à rude épreuve. Pas forcément un bon caractère, mais du sang d’Ivanovitch coule dans tes veines, ce n’est pas pour rien. Il t’a légué une part de lui, que tu le veuilles ou non.
Durant tes révisions, tu entends ton téléphone vibrer annonçant que la langue de vipère, SOS a publié un article. Tu parcoures ce dernier brièvement, lisant des noms que tu ne connais pas. Des vies sans doute chamboulées par tant de révélations dont tu es encore épargné. Peut-être pas pour longtemps, mais tu vas tout faire pour rester discret. Le seul à attirer l’attention, c’est ton père. Tu comptes bien tout faire pour y parvenir, quitte à te foutre dans une merde monstre.

Ce soir, tu as une entrevue avec un type bossant dans la bratva que tu as connu par pur hasard. Enfin, c’est ce que tu veux faire croire, mais tu savais exactement qui il était. Une stratégie évidemment là pour t’aider à entrer dans l’organisation mafieuse. L’endroit du rendez-vous est plutôt original, un club de strip-tease. Nul besoin de dire que tu as de suite songé à y inviter ton amie Joy dont l’innocence t’étonnera toujours. Cette dernière a grandement besoin de se décoincer, de connaître ce qu’est la vraie vie. Lui envoyant un sms, tu te prépares ensuite. Evidemment, tu n’as pas dit clairement où vous allez dans ton message. Arborant un costar que tu as volé, hors de prix sans doute. Tu arrives ensuite devant le métro, là où doit arriver la jeune femme. Tu es impatient de voir sa réaction lorsque vous entrerez dans cet endroit de débauche. Lorsqu’elle apparaît dans ton champ de vision, un grand sourire naît sur tes lippes, tu t’approches. « Salut Joy ! Comment ça va ? t’as fait péter la robe, c’est cool. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1562 messages et j'ai : 1754 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Natalia Dyer et je crédite : Chataigna (avatar), Magma. (signature), Justine (profil)

MessageSujet: Re: La découverte de la vie (Joy)   Mar 30 Mai - 10:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La découverte de la vie
« La timidité est une sentinelle avancée de la pudeur. » Au soleil, Alphonse Karr
Joy Harstard
&
Nikola Batsinko
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cela faisait déjà bien une heure qu'elle aidait son frère à comprendre les devoirs de mathématiques. Il ne comprenait strictement rien, peu importe tous les efforts qu'elle faisait pour que ce soit le contraire. Alors, elle décida de faire une pause, pour qu'il s'attaque aux autres devoirs. Heureusement pour Joy, sa mère décida de prendre le relais, la laissant regagner sa chambre en toute tranquillité. Elle se plongea sans attendre dans ses propres révisions, sans aucun mal. Elle termina vite de rédiger le sommaire de ses fiches, et son téléphone la prévint d'un nouveau sms. Elle s'empara du cellulaire et lu le message. C'était Nikola, et il semblait bien décidé à ce qu'elle l'accompagne à une soirée, mais il ne précisa pas le thème. Trouvant l'idée plutôt agréable d'aller se détendre après quelques révisions, elle accepta son invitation. En revanche, si elle avait su ce qu'était en réalité cette soirée, elle serait sûrement restée chez elle, bien au chaud, coupant son téléphone pour ne plus être dérangée. Mais il était hors de question de sortir dans la tenue qu'elle portait. Ce vieux jean et ce tee-shirt délavé avaient une allure monstrueuse, sans parler du sweat-shirt dont elle ne pouvait plus se séparer. Se levant, elle fonça à son armoire peu rempli de belles choses, et se contenta de prendre une robe bien en évidence. Elle n'était pas si belle que ça, vu qu'elle sortait d'une friperie mais Joy n'avait pa les moyens de se payer des vêtements neufs. D'ailleurs, elle n'avait pas fait de shopping depuis un petit moment. Tant pis si la tenue serait affreuse à voir sur elle, elle préférait ça que de ne rien mettre du tout. En deux temps trois mouvements elle l'enfila donc, et s'observa dans le miroir, tirant une grimace au passage. Le rose pastel n'était pas une couleur qui lui allait parfaitement bien, sans parler de la longueur : elle lui arrivait mi-cuisse, ce qui était terriblement court pour la jeune femme. Ce col en V et cette dentelle sur les manches était passée de mode. Elle soupira, de toute façon, que ça lui plaise ou non, elle n'avait pas le choix. Elle enfila des ballerines noires et se coiffa, laissant ses cheveux au naturel. Elle se força à se mettre un peu de mascara, s'y reprenant à trois fois tellement elle avait peu l'habitude d'en mettre. Puis, elle enfila sa veste en jean. Elle avait presque honte de sortir comme ça. Regardant l'heure, elle jugea bon d'arriver un peu en retard pour être un peu mieux habillée. Elle retira cette tenue démodée, en enfilant une autre : une jupe crayon noire, qui, malheureusement arrivait encore à hauteur de mi-cuisse, un tee-shirt blanc basique et sa chemise en jean. Elle laissa les ballerines de côté pour enfiler des derbies noires, et avant de changer d'avis, quitta sa chambre pour rejoindre sa mère dans la cuisine. Celle-ci semblait plutôt surprise de voir sa fille habillée ainsi, mais comme souvent, elle la complimenta plutôt que de la réprimander. La brunette lui expliqua rapidement qu'elle sortait, avant de l'enlacer et de quitter le domicile familial pour aller prendre le métro. Elle arriva quelques minutes plus tard, plutôt anxieuse à cause de la foule, au point de rendez-vous. Comme prévu, son ami était déjà là, ce qui la rassura quelque peu. Elle vint alors à sa rencontre, souriant timidement, baissant les yeux quand il fit la remarque sur sa tenue. Elle ne put s'empêcher de s'expliquer, en le voyant se tenir bien droit dans un costume qui avait du lui coûter un bras.  « Salut, oui, j'espère que ça va convenir pour ce soir. » Elle ne trouva pas nécessaire de préciser où elle avait trouvé ces vêtements. Elle préféra le suivre, pour qu'ils se mettent en route vers la soirée. C'est alors que la curiosité s'éprit rapidement d'elle, et même si ce n'était pas dans ses habitudes de poser beaucoup de questions, elle ne put s'en empêcher. Elle se sentait si petite, si innocente tout d'un coup. « J'espère que tu ne m'emmènes pas dans le même genre de soirées luxueuses qu'Aleyna... » Elle releva la tête vers lui, presque inquiète. Ce genre de soirées où tout le monde se tenait le dos droit, se lançant des compliments à tout va, n'était pas vraiment son délire. Elle essayait de s'y faire lorsqu'elle y allait avec son amie, mais elle se sentait toujours comme une intruse. Pourtant, elle ne pouvait pas refuser, parce que cela lui permettait de passer un peu de temps avec la blonde et qui sait, de peut-être avoir l'occasion d'agir pour le bien de quelque chose.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je reviens te chercher
« Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours. »– Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 259 messages et j'ai : 227 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Liam Hemsworth et je crédite : myself (ava) & macfly (signa)

MessageSujet: Re: La découverte de la vie (Joy)   Lun 24 Juil - 19:59



La découverte de la vie

Joy & Nikola

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nul besoin de préciser que croiser des gens aussi innocents que Joy t’étonneront toujours. Ils ont cette capacité incroyable de ne rien connaître au monde de la nuit, voire pire. Tu ne peux que rire face à une telle méconnaissance. Mais dans un coin de ta tête, tu préférerais être comme eux. Être aussi jeune, naïf que ces derniers pourrait parfois t’apporter du bien. N’avoir pas vécu des choses intenables aurait probablement changé ton caractère, forgé celui-ci en bien. Aujourd’hui, tu n’es plus que l’ombre de ce gamin souriant que tu étais autrefois. Toujours bagarreur certes mais que rien ne semblait empêcher de sourire et de rire. La vérité quant à son existence a tout gâché. Un enfant illégitime, voilà ce qu’il est. Un enfant que personne n’attendait et surement pas son géniteur qui a aussitôt fuit. Il n’a pas cherché à le retrouver, abandonnant son fils à une vie misérable. Aujourd’hui, tu veux prendre ta revanche sur ce que l’on a pu te léguer. Tu n’es pas condamné à rester en Russie dans ton orphelinat délabré à sourire aux familles pour te faire adopter. Tu n’as besoin de personne pour survivre. Ta hargne t’a donc mené jusqu’ici, à New-York où réside ta famille. Ou du moins ce qu’il en reste. Le patriarche Ivanovitch est le boss de la bratva, une mafia influente. Pour attirer son attention, ce ne sera pas une mince affaire. Il ne se laisse pas approcher par n’importe qui. C’est pourquoi, ton chemin doit obligatoirement passer par tes demies-sœurs et en particulier l’aînée, Mila. Celle-ci œuvre pour le père depuis plusieurs années maintenant. Il missionne sa propre fille, quitte à la mettre en danger. Une mentalité que les personnes extérieures ne peuvent comprendre et que toi-même tu acceptes. Les russes sont spéciaux. Dans cette quête, tu n’oublies pas tes études, ton plan B en cas d’échec. Le monde de la criminalité ne t’est pas inconnu, tu t’y sens à l’aise car c’est de là que tu viens. Ta stratégie est menée et marche plutôt bien pour l’instant. Tu es malin et sûrement pas effrayé par de nouvelles expériences. Plusieurs fois, la mort t’a frôlé de peu. L’adrénaline n’est pas une chose illusoire, elle est ton moteur. Au fond, lorsqu’on oublie ce côté stratège, tu n’es qu’un gamin en quête de tes racines, cherchant à être aimé par tes paires. Cherchant à retrouver l’amour paternel dont tu as été privé. La plupart de tes relations sont nocives, tu as une mauvaise influence, ce qui est largement le cas avec Joy. Mais est-ce réellement une mauvaise chose que de lui faire découvrir des lieux qu’elle ne soupçonnait pas ? La vie ne mérite-elle pas d’être vécue pleinement ? Il vaut mieux qu’elle découvre cela avec toi plutôt que seule. Dieu sait quels genre d’énergumènes côtoient ce genre d’endroit. Tel un grand frère, tu veilleras à sa sécurité, loin de toi l’envie de la traumatiser. Parfois, tu t’étonnes à être aussi protecteur, encore une fois ce besoin de tendresse en est probablement la cause. Derrière ta volonté de ne rien montrer, tes gestes te trahissent. Joy est très jeune et surtout gentille. Tout comme Robin, elle a cette capacité à voir du bon en toi. Ce genre de personne te donne envie de te battre pour devenir quelqu’un de meilleur et de ne pas sombrer du côté obscur. Mais tout est compliqué, tu es ici pour ça. Ton objectif ne doit pas se perdre au détriment du reste.

En parlant du loup, ton amie apparaît dans ton champ de vision. Sa tenue te fait sourire, une robe digne d’un bal. Les mains dans les poches de ton costume, tu ne peux t’empêcher de pouffer de rire à ses paroles. La pauvre ne sait pas où tu l’embarques. « Oh non, c’est loin d’être luxueux, attends-toi à ouvrir la bouche à t’en décrocher la mâchoire. » Dis-tu en riant légèrement, finalement, tu t’avances vers le videur avec qui tu échanges quelques mots en russe, un patriote avec qui tu as sympathisé. Celui-ci vous laisse entrer en lançant un sourire charmeur à ton amie. A l’intérieur, les lumières sont tamisées, la foule se presse vers la scène où des femmes se déhanchent dans des positions lascives. Les prunelles amusées, tu te tournes vers l’étudiante à tes côtés, visiblement choquée. « Tu vois, c’est pas trop ce style-là. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i could frame any one of you in a dark corner, and capture you in a moment of desperation. and any of you could do that to me. isn't that too easy? too obvious?

deep inside

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1562 messages et j'ai : 1754 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Natalia Dyer et je crédite : Chataigna (avatar), Magma. (signature), Justine (profil)

MessageSujet: Re: La découverte de la vie (Joy)   Ven 28 Juil - 20:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La découverte de la vie
« La timidité est une sentinelle avancée de la pudeur. » Au soleil, Alphonse Karr
Joy Harstard
&
Nikola Batsinko
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un soupir de soulagement s'échappa de les lèvres lorsqu'il mit fin à ses doutes. Au moins, elle n'aurait pas l'air ridicule dans cette tenue. Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander où il pouvait bien l'emmener. Si c'était simplement dans un bar, ou une boîte de nuit lambda où ils pourraient rester à part pour discuter, elle pourrait le gérer. Même un restaurant chic ou le cinéma, bien que ces options lui semblaient lointaines, dans ce coin de la ville. Il aurait pu aussi juste l'emmener chez lui, mais elle connaissait assez bien son ami pour savoir que ce n'était pas ça. En tout cas, la devanture sur laquelle luisait un néon et vers laquelle ils se dirigeaient ne lui disait rien qui vaille. Les gens entraient et sortaient en riant, certains bras dessus bras dessous, d'autres décidant de se rouler une pelle juste sous leurs yeux, ayant pour but de faire détourner le regard de l'innocente qui cherchait un point sur lequel se raccrocher. Au final, le seul point qu'elle osait regarder était Nikola, de nouvelles questions s'enchaînant dans sa tête. Ce lieu ne pouvait pas être dangereux, elle estimait qu'il ne pourrait pas lui faire prendre ce genre de risque, il était beaucoup trop protecteur envers elle, et son père trouverait le moyen de lui faire regretter d'avoir emmené sa fille sur un chemin où la fin serait potentiellement la mort. C'est donc le souffle court qu'elle se mit à le suivre d'assez près pour ne pas le perdre, croisant ses bras autour de sa poitrine, baissant la tête pour tenter de ne pas se faire trop remarquer. Mais là encore, elle regrettait d'avoir découvert ses jambes, de ne pas avoir choisi un pantalon qui masquait chaque centimètre de son corps. Peu sexy, mais efficace. J'ignore le regard du videur pour ne pas lui faire croire qu'il m'intéressait, et je franchissais la porte, relevant finalement la tête pour oser faire face au lieu où je m'étais engouffrée. Je me fige premièrement, mes bras tombant lentement le long de mon corps, tandis que ma mâchoire se décrochait petit à petit et que mes yeux menaçaient de s'extirper de mes orbites. Je parcourais les lieux du regard, complètement choquée, stupéfaite qu'il ait osé m'emmener ici. Je n'en revenais tout simplement pas, j'avais envie de vomir en voyant ces femmes déjà presque nues s'amuser à écarter les jambes pour attirer les plus pervers des hommes. Je finis donc par refermer la bouche, tirant une grimace de dégoût, entendant à peine les paroles de mon frère. Mes joues étaient sûrement déjà enflammées de gêne et de colère, mais je n'osais rien dire pour ne pas le vexer. « Je te déteste. » pestais-je en prenant un air boudeur sans oser le regarder. Il n'y avait visiblement pas que les femmes qui ici étaient dépravées, les hommes aussi. Je n'étais pas assez naïve pour ignorer que c'état un club de strip-tease. Je soupirais et me tournais vers le brun pour lui donner un coup de coude dans les côtes avant de croiser de nouveau les bras sur ma poitrine. Je ne le détestais pas autant que je le disais, je lui en voulais juste de m'avoir caché ça. Il savait à quel point ça m'embarrassait, et un court instant, je priais pour qu'il ne m'ait pas emmenée ici dans le but de me séduire de la même manière que les hommes d'ici le faisaient avec les femmes. Ils étaient certes beaux à voir, je ne pouvais pas le nier, puisqu'ils étaient eux-aussi à moitié à poil en exhibant leurs torses musclés. Ils me rappelaient également une ancienne relation, et ça me gênait tout particulièrement. Mon copain était là, tout naturellement, et semblait impatient de pouvoir passer à l'acte avec moi. Il avait trouvé ça drôle de se déshabiller sur une musique sensuelle. J'aurais pu trouver ça drôle, mais ça ne lui ressemblait pas alors j'ai paniqué. J'ignorais pourquoi ce soir je me remémorais ce souvenir lointain, outre le fait que j'étais autant tétanisée de peur qu'à l'époque. Je jetais donc un regard paniqué à Nikola, en espérant qu'il me dise que c'était une mauvaise blague et que nous allions à côté. « Je suis censée faire quoi ? » demandais-je la voix tremblante à l'idée qu'il m'abandonne pour rejoindre les autres hommes sur le devant de la scène. J'ignorais comment je pouvais m'amuser ici, en fait, j'en étais totalement incapable. Il était hors de question que je me laisse envoûter par cette musique et que moi-même je me trémousse pour faire plaisir à qui voudra bien regarder. Ma mère allait sûrement me tuer quand elle saurait où j'étais. J'attrapais donc le bras de Niko et m'y accrochais désespéramment, dans l'espoir de le faire revenir à la raison. « Si tu me laisses toute seule sans défense t'es un homme mort, t'es au courant ? » je garde cet air boudeur et je regarde mes pieds, soufflant doucement pour me calmer. Je préférais largement les soirées plus calmes devant la télévision. Il ne me restait plus qu'à espérer que le temps passe trop vite pour que je puisse le remarquer, avant que cette douce ambiance chaleureuse ne vienne se planter dans mes veines comme une drogue dont je ne saurais me départir.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je reviens te chercher
« Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours. »– Guillaume Musso
Revenir en haut Aller en bas
 
La découverte de la vie (Joy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan-