Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 You need a friend to listen you. (Jayden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 375 messages et j'ai : 208 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Scarlett Johansson (en rousse) et je crédite : Arté (ava) & bat'phanie (signa)

MessageSujet: You need a friend to listen you. (Jayden)   Jeu 1 Juin - 13:15

Journée de merde jusqu’au bout. Entre ton téléphone qui s’est cassé dans tes mains, ta douche devenue subitement froide, tu aurais dû rester au lit. Si la journée a très mal débuté, la suite n’est guère mieux. A peine arrivée au bar pour commencer ton service qu’une cliente âgée de la soixantaine te prend la tête pour des futilités. Ton sang ne fait qu’un tour mais tu te maîtrises, allant dans la réserve pour te calmer. Si tu oses mal parler à un client, c’est la réputation que tu ternis. Will n’a pas besoin de ça, ce bar est habituellement chaleureux et ça ne changera pas. Bien sûr, tu aimerais travailler dans ton domaine, l’ingénierie. Ton casier judiciaire y est largement pour quelque chose. Quel patron emploierait une folle telle que toi ? Si tu es ici, c’est uniquement parce que le boss connaît ton amie, Lou et qu’il a été assez gentil pour t’embaucher. Entre les verres à nettoyer et à servir, tu as hâte que ça cesse. Enfin, le moment de partir sonne et c’est presque en avance que tu quittes le bar. Toute joyeuse à l’idée de retrouver ton ami Jayden, tu passes par le supermarché, en sortant avec un paque de bières et des chips. Votre relation a pris un tournant depuis la Saint-Valentin. La provocation a laissé place à une sincérité palpable, une amitié forte et visiblement franche. Tu l’apprécies énormément, il est devenu un ami cher à tes yeux, indispensable pour garantir ta stabilité. Parce que oui, tu replonges dangereusement dans des affaires illégales. Du trafic, des mensonges et une épée de Damoclès trône au-dessus de ta tête. La prison n’est jamais loin, et tu le sais. Néanmoins, comment s’intégrer alors que la société t’isole ? Etiquettée à jamais ex-taularde, tu ne souhaites pas faire serveuse toute ta vie. Tu mérites mieux que cela non ? Ton diplôme n’a pas été oublié si vite.

Devant la porte du jeune homme, tu toques avec force, avant de lever la voix pour le prévenir. « C’est moi, ouvre. » Dis-tu en laissant tomber le paque à tes pieds. Le bruit sourd ne manque pas de te faire sursauter légèrement. La porte s’ouvre et tu reprends ton sérieux, esquissant un fin sourire amusé. « C’est pas trop tôt, c’est très lourd. Tu veux que je me pète le dos ? » Tu te baisses pour attraper tout le bordel et entre sans gêne dans son antre.

@Jayden F. Jenkins


I'm just an orphan
The truth is a matter of circumstances; it's not all things to all people all the time. And neither am I. ▬ I walk this empty street. On the Boulevard of Broken Dreams. Where the city sleeps. And I'm the only one and I walk alone
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 349 messages et j'ai : 887 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Irons et je crédite : Maknae

MessageSujet: Re: You need a friend to listen you. (Jayden)   Mar 6 Juin - 18:50



You need a friend to listen you

Ysatis & Jayden

Sourire aux lèvres, tu laisses retomber ton téléphone sur le canapé en secouant la tête. Avec Casey c’est ce genre de message, de contact et d’attention qui te manque. Tu ne veux même pas spécialement l’avoir dans ton appartement h24, tu veux seulement arriver à communiquer avec elle comme avant. Après un soupir, tu prends la télécommande pour éteindre la télé et tu te redresses, tu te lèves même et tu navigues dans ton appartement non sans jeter un regard désintéressé au hamster dans sa cage. Ce que tu peux détester cette chose. Tu ne sais toujours pas ce qui a pris à ta petite soeur de te faire ce cadeau empoisonné mais là, tu la détestes franchement de tout ton coeur. Rangeant n pe tes affaires, t’es interrompus par un nouvel sms que tu espères être de Casey. Tu l'espères, tu le veux même. Tu n’avoueras jamais ce désir, pas à la principale intéressée. Il n'empêche que c’est une grimace de déception qu’on peut voir sur tes traits quand tu vois qu’il s’agit d’Ysatis. Elle arrive. Chez toi. Tu as du mal à y croire mais tu décides de jouer le jeu en la prévenant que tu commandes des pizza, chose que tu ne fais pas évidemment. Elle et toi, c’est compliqué. Vous êtes amis, vous vous aimez, vous vous détestez. Ca dépend des jours il faut croire. Et si tu as du mal à croire au fait qu’elle arrive chez toi, la question ne se pose plus vraiment quand tu entends sonner à la porte. Tu ne mets pas de t-shirt, juste un short et c’est en trainant des pieds que tu vas ouvrir, découvrant devant toi cette même jeune femme te prévenant de son arrivée. Pardon pour la tenue, j’pensais pas que tu étais sérieuse en me disant que tu arrivais. Ce sont les seuls mots capables de franchir la barrière de tes lèvres alors que tu la regardes de haut en bas, tentant de découvrir si sa présence n’est qu’une blague ou non. Mais à l’entendre râler, tu devines qu’elle est bien là, que sa présence n’est pas le fruit de ton imagination. En guise de réponse, tu lèves les yeux au ciel, affichant malgré tout un sourire. Vas-y donne petite nature. Tu te baisses et récupéres le pack de bières qu’elle a laissé devant la porte. Tu es tenté de le prendre et de refermer la porte derrière toi simplement pour l’enquiquiner, une idée vraiment tentante et pourtant, tu t’écartes de la porte et la laisse entrer. C’est là que tu réalises que ça fait vraiment longtemps que tu ne l’avais pas vu et mine de rien, elle t’a manqué. Quand tu refermes la porte derrière toi, tu te rends de suite à la cuisine pour déposer les bières et tu te tournes vers ton amie, curieux de connaître le motif de sa visite. Que me vaut ce plaisir ? Non pas qu’elle ait besoin d’une raison mais on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 375 messages et j'ai : 208 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Scarlett Johansson (en rousse) et je crédite : Arté (ava) & bat'phanie (signa)

MessageSujet: Re: You need a friend to listen you. (Jayden)   Lun 3 Juil - 19:48

Ta vie n’a rien d’ennuyante ces derniers temps. Entre les deals que tu passes en totale illégalité et la protection pour Mila Ivanovitch tu n’as pas réellement le temps de souffler. Quelques blessures sont visibles suite à la bagarre déclenchée après une mission qui s’est mal déroulée. La mafia n’a rien de mignon et tu le sais surtout en ayant connue l’horreur de la prison. Entre quatre murs, la vie est encore plus dure que la bratva. Alors cet univers ne t’effraye aucunement, tu l’affrontes avec ta désinvolture habituelle. Rien ne te fait peur, mais jusqu’à où ? Jusqu’à ce que tu ne termines à l’hôpital. Tu soupires une nouvelle fois en posant un verre vide sur le comptoir que tu viens d’essuyer de nombreuses fois, trop absorbée par tes pensées. Non sans remarquer le regard insistant de certains clients, tu te renfrognes, grognant dans ta barbe. Cette journée n’a que trop durée, il est temps qu’elle s’achève pour que tu puisses enfin quitter ce trou à rat. Evidemment, tu es contente de travailler, surtout en compagnie de ton amie Lou, mais ce boulot est loin de ce que tu es réellement capable de faire. Ton diplôme ne te sert aucunement ici. Ta mésaventure judiciaire t’a attiré de nombreux désavantages, dont le plus gros est l’emploi. Les employeurs fuient ton dossier à cause de ce lourd passé. Ils craignent que tu ne récidives, mais cette idée t’agace profondément. Si personne ne te donne ta chance comment pourras-tu leur prouver qu’ils se trompent ? La mâchoire serrée, tu es soulagée de passer le pas de la porte du bar direction le supermarché pour acheter de quoi tenir la soirée. Bah ouais, une soirée avec un pote n’en n’est pas une sans bières. Le pack est assez lourd, tandis que tu tiens le paquet de chips avec deux doigts, tu laisses le tout tomber devant la porte de ton ami. Ce bruit sourd doit l’avoir déjà alerté. L’accueil n’en n’est que plus décevant, il est très peu habillé et visiblement fatigué. Il ne s’attendait pas à te voir ici, et intérieurement, tu t’en amuses. Un sourire taquin et tu entres dans son appartement, un peu en bordel mais tu ne t’attardes pas là-dessus. Le tien est bien pire. « Quel accueil dis donc, t’as pas l’air ravi de me voir. » Dis-tu en riant légèrement, retirant tes chaussures pour t’avancer et pénétrer dans son salon. Tu te laisses lourdement tomber sur son canapé, sans aucune gêne. « ça fait longtemps qu'on s'est pas vus, j’avais envie de voir si tu allais bien. » Un ton plus sérieux alors que ton regard clair oblique sur son être, tu te relèves pour venir prendre deux cannettes de bière, tu en tends une au blond. « Alors, comment ça va ? » Tu es peut-être une peste, mais lorsque cela concerne tes proches, il n’en n’est rien, tu te découvres une douceur presque exceptionnelle. Rares sont ceux parvenant à t’approcher, Jayden est une exception, alors autant le garder auprès de toi. L’amitié est rare de nos jours, surtout entre une femme et un homme.


I'm just an orphan
The truth is a matter of circumstances; it's not all things to all people all the time. And neither am I. ▬ I walk this empty street. On the Boulevard of Broken Dreams. Where the city sleeps. And I'm the only one and I walk alone
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 349 messages et j'ai : 887 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Irons et je crédite : Maknae

MessageSujet: Re: You need a friend to listen you. (Jayden)   Mar 25 Juil - 21:53



You need a friend to listen you

Ysatis & Jayden

Tu ne caches pas ta surprise de la voir devant toi. C’est certain, tu ne t’attendais pas à ce que les mots que tu as pu lire par sms s'avère vrai. Non, tu ne pensais vraiment pas ouvrir ta porte et la trouver devant. Mais dans le fond, même si tu ne le montres pas, ça te fait plaisir. Avec Ysatis, vous avez pas vraiment une relation banale. C’est loin d’être le mot qui vous qualifie et pourtant, vous continuez de vous voir, parce que vous avez besoin l’un de l’autre. Tu peux tout lui dire, tu le sais. Tu n’iras pas jusqu’à dire qu’elle est ta meilleure amie mais de ce que tu connais de cette relation, tu peux facilement dire que c’est ce qui s’en rapproche le plus. Alors tu lui souris, tu t’écartes de la porte pour la laisser entrer tandi que tu récupères le pack de bière qu’elle a laisser sur le sol. Bien sur que si Ysa, je suis content de te voir. Elle fait comme chez elle, tu ne lui dis rien parce que pour toi, c’est simplement normal. Ce qui est à toi, est à elle et vice-versa. Pour d’autres, ça pourrait paraître étrange comme relation, pour vous c’est normal. Tu la regardes se laisser tomber sur le canapé, un geste qui t’arrache un rire alors que tu suis son mouvement avec tout autant de délicatesse. Ton regard se tourne vers elle. Est-ce que tu vas bien ? Tu n’en sais rien à vrai dire, c’est pour ça aussi que tu gardes simplement le silence, que tu attends. Ton regard est rivé sur un point que tu ne vois même pas. Tu ne sais pas ce qu’elle fait, tu devines simplement quand tu entends le froissement de ses vêtements qu’elle se lève. La canette de bière devant tes yeux te fait alors comprendre ce qu’elle a fait et ça te fait sourire. Tu l’ouvres, tu la lèves quelque peu vers elle avant d’en prendre une longue gorgée. Je sais pas. C’est vrai, t’en sais rien. Et s’il y a bien une personne à qui tu peux confier ce genre de problème, c’est Ysa. J’ai eu mon année. J’ai eu mon diplôme. On m’a offert une place dans un cabinet d’avocat et pourtant, je suis perdu. Tu portes une nouvelle fois ta bière à tes lèvres alors que tu laisses glisser ton regard sur elle. Avec une femme, c’est déjà compliqué… mais là, il y en a deux.Il y a Rhéa. Il a Casey. Ces deux femmes qui te font perdre la tête chacune à leur manière sans que tu ne saches vraiment l’éviter. Peut-être que tu ne peux pas l’éviter en réalité. Ca doit-être ça, condamné à avoir le cul entre deux chaises, sans jamais savoir vers laquelle des deux laisser partir ton coeur. Elles sont si différentes et … je ne sais pas, elles ont toutes les deux ce petit quelque chose qui me fait craquer.C’est pas des choses que tu dis généralement et pourtant, là, tu n’es plus capable de garder toute cette situation secrète et pour toi. Putain jsuis foutu Ysa. J’dois faire quoi ? T’es pas certain qu’elle soit la mieux placer pour te venir en aide et pour te conseiller et pourtant, c’est avec elle que tu te sens le mieux d’en parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 375 messages et j'ai : 208 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Scarlett Johansson (en rousse) et je crédite : Arté (ava) & bat'phanie (signa)

MessageSujet: Re: You need a friend to listen you. (Jayden)   Dim 6 Aoû - 19:11

Tu ne peux pas te cacher. La relation que tu entretiens avec Jayden t’est très précieuse. Au départ, rien ne vous destinait à devenir si proches. Et pourtant, le temps a fait son œuvre, tu as refusé d’être une énième conquête, préférant un autre statut. Celui d’amie s’est imposé de lui-même. Tu ne peux dire que ce n’est pas agréable d’être en sa compagnie, de parler de tout et de rien. Aucun filtre n’existe entre vous deux, et c’est sans doute cela qui fait la force de cette complicité. Tu apprécies te confier et être une oreille attentive. Car oui, derrière tes airs bourrus, tu es une femme sensible du bien-être des autres, surtout ceux qui comptent. Les inconnus passent leur chemin sans réellement que tu t’y attardes. Alors devant sa porte, tu ne peux rêver mieux qu’un tel accueil. Douce ironie quand tu nous tiens. Le blond se décale finalement pour te laisser entrer dans son antre. « J’espère bien. » Rétorques-tu dans un rictus amusé avant d’enlever tes chaussures avec peu de grâce. Une fois pieds nus, tu t’affales sur son canapé. A dire vrai, tu ne demandes pas la permission car tu connais déjà la réponse. Une évidence à tes yeux, mais pas pour les personnes extérieures. Son appartement est en bordel, preuve que cela ne va pas réellement fort dans sa vie. C’est un signe, raison de plus pour t’inquiéter, même si tu ne le montres pas, le cachant derrière ton sourire. Il te rejoint sur le canapé, on dirait maintenant deux larves, tu te relèves pour aller vous servir à boire. Parce que tu as soif quand même. Une journée de boulot ne laisse pas indemne. Revenant à ses côtés, tu lui sers une canette, avant de nouveau laisser ton corps choir sur le canapé. Tu bois une gorgée de ta boisson, posant tes prunelles claires en sa direction, il a véritablement besoin de parler. Cette soirée tombe à pic. T’es silencieuse alors que la bière reste à la commissure de tes lèvres, tu écoutes avec attention. Au fur et à mesure, tu ne peux cacher ta surprise face à une telle histoire. Sa vie sentimentale ressemble à un dilemme. Tu manques presque de t’étouffer. Choisir entre deux femmes différentes. « Putain, je suis choquée, c'est pour ça que t'as pas l'air bien. » Tu poses ta canette sur la table basse, croisant alors tes bras sur ta poitrine, un vrai sac de nœuds. « T’es amoureux des deux ? » Tu penches ensuite la tête, pas réellement de bon conseil dans ce domaine dont tu n’es pas adepte. « Je vais pas te sortir le truc chiant du style tu dois suivre ton cœur, mais il faudra que tu choisisses. Sinon la vie le fera pour toi et tu regretteras. »  Ta main vient ébouriffer gentiment ses cheveux couleur or. « Tu fais rien à moitié toi avec les filles. Mais t'es pas foutu, ça va s'arranger »


I'm just an orphan
The truth is a matter of circumstances; it's not all things to all people all the time. And neither am I. ▬ I walk this empty street. On the Boulevard of Broken Dreams. Where the city sleeps. And I'm the only one and I walk alone
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 349 messages et j'ai : 887 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Max Irons et je crédite : Maknae

MessageSujet: Re: You need a friend to listen you. (Jayden)   Lun 7 Aoû - 12:02



You need a friend to listen you

Ysatis & Jayden

Parler avec Ysatis, ça a toujours été quelque chose de facile. C’est déconcertant parfois mais tu t’es habitué à cette situation bien plus rapidement que tu ne l’aurais imaginé en premier lieu. Ysa, c’est la bonne copine, c’est dont on ne peut pas se passer, celle qui prend une place importante, trop importante et ce rapidement. T’as bien souvenir d’avoir déjà essayé de la draguer, au tout début, le soir de votre rencontre et quand elle t’a envoyé sur les roses, tu as simplement vu là une joueuse hors pair. Parce que dans le fond, Ysatis, elle est exactement comme toi. C’est la joueuse, la gagnante et vous êtes semblables en tout point la dessus. T’as juste trouvé en Ysatis ton alter ego, elle est ton âme soeur d’une certaine manière. C’est peut-être pour ça que tu es si content de la voir même si c’était pas prévu. Des choses, t’en as à lui raconter, pas mal, ça fait quelques temps que vous ne vous êtes pas vu. S’il y a des amitiés qui nécessitent de se voir tous les jours, des que c’est possible, avec l’allemande, c’est bien différent. Vous savez vous passer l’un de l’autre, pas trop longtemps c’est certain mais vous en êtes encore capable. La dépendance ne vous a pas encore atteinte, ça te va très bien ainsi. T’as assez de deux femmes dans ta vie sans devoir en rajouter une troisième. Un profond soupir quitte tes lèvres alors que déjà, tu portes ta bière à tes lèvres. T’as pas cherché à t’accrocher à Rhéa et Casey, pas les deux en même temps en tout cas et pourtant, les faits sont bien là et maintenant tu ne ne sais simplement plus comment gérer les choses. T’es perdu, t’as besoin d’en parler et Ysa, c’est la seule avec qui tu puisses faire ça. Il y aurait bien tes soeurs mais c’est pas le genre de choses que tu leurs confis. T’es déjà pas très fière de ce que tu fais, de ta façon d’être avec les femmes alors tu refuses en plus de voir la déception dans leur regard. Elles méritent mieux que de savoir tout ça. Ysatis, elle a juste l’habitude que tu sois un con et si ça semble la surprendre ce que tu lui dit, qu’elle constate que c’est sans doutes pour ça que tu es mal, la surprise semble assez vite passer. C’est pas commun comme histoire, comme situation, t’en as conscience et si tu avais pu y échapper, tu l’aurais fait volontier. Mais elles sont entrées dans ta vie sans que tu ne le prévois vraiment. La blonde calme et la blonde tempétueuse. Elles ont rien à voir, elle se se ressemble tellement. Elles ont simplement su te faire douter et maintenant, t’es juste perdu. T’observes ton amie, t’essayes de comprendre ses réaction pour mieux les appréhender. Tu t’attendais simplement pas à ces mots de sa part. L’amour, c’est quelque chose d’abstrait pour toi, ça ne te correspond pas, tu détestes l’idée même de ressentir ce genre de sentiments. Amoureux ? Tu m’as bien regardé Ysa ? Je pense qu’avec tout ce qu’il s’est passé avec Indira… ouais laisse tomber, c’est pas pour moi. Mais ça t’aide pas vraiment, t’es juste un peu plus perdu. Ysa, elle a ce don de te fair te questionner sur des choses que jamais tu n’aurais imaginé. Là, tu te demandes simplement ce que tu ressens réellement pour ces deux femmes. Le pire étant peut-être de ne pas avoir de réponse concrète. Je sais bien qu’il faut que je choisisse mais… choisir l’une c’est accepter de perdre l’autre et ça, je suis pas vraiment certain d’être prêt. Tu l’es pas du tout même. T’as pas envie d’imaginer ce que ça serait que de ne plus voir l’une ou l’autre de ces deux femmes qui occupent toutes tes pensées. Tu ne veux pas non mais elle a raison Ysa, et ça te tue de l‘admettre. J’suis p’t’être pas foutu mais je déteste cette situation. J’ai pas envie d’avoir à choisir, je tiens aux deux mais pas de la même façon. Tu te prends la tête dans les mains avant de te redresser et prendre une nouvelle gorgée de ta bière. Ou, tu détestes ça et si Ysatis pouvait décider pour toi, tu la laisserais volontier faire.
Revenir en haut Aller en bas
 
You need a friend to listen you. (Jayden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Brooklyn :: Williamsburg-