Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Nolan ♣ A glass, two men

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 82 messages et j'ai : 301 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Lucky blue Smith et je crédite : BONNIE

MessageSujet: Nolan ♣ A glass, two men   Jeu 8 Juin - 20:14



A glass, two men

Nolan & Natt

Soirée subtile, inutile. Assis dans ton canapé, tu observes la télévision d’un air absent, d’un air convalescent. Que faire ? Tu hésites, ton téléphone en main. Ça te brûle les doigts, tu aimerais lui envoyer un message, l’arracher à sa petite-amie comme tu sais si bien le faire. Oui, tu aimerais qu’il vienne à tes côtés, qu’il vienne partager cette soirée en ta compagnie. Pourtant, ce soir, tu hésites à contacter ton meilleur ami. Comme une évidence, tu le sais, tu prends trop de place dans sa vie, dans son couple et ce, depuis bien des années. Doucement, délicatement, tu te mords la lèvre inférieure, le regard dans le vide. Tu penses, tu réfléchis. Demain, tu n’as pas cours. Non, demain, tu peux te lever tard, tu peux sans soucis prendre ton temps pour te reposer ou encore récupérer d’une soirée bien remplie. Alors oui, tes idées s’arrêtent sur une solution. Sortir. Ce soir, tu ne veux pas être seul. Ce soir, tu veux oublier, chercher dans les bras d’une autre personne cet oubli que tu désirs tant. Te levant rapidement, tu sautes sur tes pieds, suivis de ton chien qui déjà, remue la queue comme un acharné. Non, il ne viendra pas avec toi et rapidement, il le comprend. Filant sous la douche, tu te prépares. Simple jeans légèrement délavé, tee-shirt noir sans manches et une veste en jeans. Rien de plus, rien de moins. Tu n’es pas du style à rester des heures devant ton dressing pourtant bien fournis. Tu prends la peine de te coiffer, mettant quelques sprays de ton parfum du moment avant de sortir du lof ayant simplement pris tes clés et ton téléphone portable. La direction à prendre, tu la connais d’avance et ce pour la simple et bonne raison que tu côtoies ce bar assez souvent.

Tu ne prends pas longtemps avant de rentrer dans ton véhicule, démarrant assez rapidement. La vitesse, tu apprécies et ce, seulement quand tu es seul dans la voiture. Ton pied sur l’accélérateur, tu arrives au bar après une vingtaine de minutes. Vu l’heure avancé de la soirée, tu doutes que trouver un endroit où te garer soit chose aisée. Effectivement, après une dizaine de minutes tu trouves enfin une place assez loin du bar. Tant pis, tu marcheras. L’air frais te fait frissonner, te délectant de cette brise légère et agréable. Mains dans les poches, tu arrives enfin dans le bar bien rempli de Nolan, cet homme avec qui tu couches régulièrement. Contrairement à d’autres, avec lui, le courant passe merveilleusement bien et c’est sûrement pour cette raison que tu finis vite sous les draps en sa compagnie. Tu te faufiles dans la foule. Ayant un corps assez svelte, tu te débrouilles pour éviter les étudiants, les alcooliques qui titubent déjà d’une table à une autre. Charmant…Et pourtant, ça ne t’empêche pas de sourire face à cette vision de luxure. C’est alors que ton regard se pose sur un dos que tu connais bien, l’ayant parcouru du bout des doigts souvent. Nolan. Instinctivement, tu t’approches, sortant ton téléphone de ta poche. Depuis quatre longues années tu n’avais pas dit un seul mot, te terrant dans le mutisme. L’un de tes moyens de communication est l’écrit que ce soit via ton téléphone ou encore via un bloc note. Heureusement pour toi, certaines personnes, elles, parlent la langue des signes. Ce soir, tu te contenteras de l’écrit, ce qui en soit, ne te dérange pas plus que ça, tu en as l’habitude. Arrivé à sa hauteur, tu poses une main sur son épaule pour signaler ta présence, un sourire aux coins des lèvres, le regard brillant de cette lueur complice et amusée.

Déjà, tu balances ton téléphone devant lui, ayant préparé un message en chemin « Tu fais cavalier seul ce soir ? » Te faufilant entre deux tabourets, le sien et celui de la personne derrière toi, tu n’en as strictement rien à foutre de paraître mal poli en tournant le dos à un inconnu.


©LittleJuice
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 230 messages et j'ai : 254 dollars en banque. Sinon, il paraît que : harvey newton haydon et je crédite : flightless bird (avatar) cheekeyfire (gif)

MessageSujet: Re: Nolan ♣ A glass, two men   Mar 13 Juin - 19:47


a glass, two men
NATT & NOLAN

✻✻✻ Aujourd'hui, tu as à peine eut deux heures de cours. Du moins deux heures auxquelles tu as daigné faire acte de présence, estimant que les autres cours te seraient complètement inutiles. Tu le sais, les examens approchent et tu ferais mieux de t'y mettre sérieusement si tu tiens à obtenir ton année, avant qu'il ne soit trop tard. C'est ce qu'on te dit chaque année. Famille comme amis ou même collègues s'attendent à te voir te planter lamentablement. Pour être tout à fait honnête, même toi tu n'y crois qu'à moitié. Mais chaque année ça passe, ' au talent ' comme tu dis et du coup ça t'encourage à garder les mêmes habitudes. Là, tu te laisses jusque la fin de la semaine. Samedi sera ta dernière grosse soirée, dimanche ta dernière journée avec la gueule de bois et dés lundi tu disparais de la circulation pour te mettre en blocus. La plupart des étudiants le sont déjà depuis des semaines. C'est pas que t'apprends vraiment vite, mais tu te contentes de l'essentiel. T'as pas besoin d'une note gratifiante et de la fierté de tes profs, tu veux juste passer en cinquième avec la moyenne. Il te reste donc quatre jours de liberté avant trois semaines d'enfer, jours durant lesquels tu comptes bien profiter à fond.

Tu te retrouves au Lux à 17 heures tapantes, avant même que les portes n'ouvrent au grand public. T'as quelques détails à revoir et déléguer avant de disparaître des lieux pour un bon moment. Ta présence n'est pas vraiment nécessaire, tu pourrais sincèrement partir un mois sans que ton absence ne se remarque - du moins sur le plan professionnel - mais tu tiens quand même à leur laisser quelques directives. Le fait que tu sois toujours dans les parages te permet de rester impliqué, ton assistant manager te pose une question par-ci par-là de temps en temps, juste histoire de prétendre que t'es au contrôle. Tu le sais pourtant, autant que lui et chacun de tes employés, tu ne l'es pas vraiment. Tu payes Lucas pour gérer le club et il le fait à la perfection sans avoir à te demander quoi que ce soit. T'es juste la pour profiter, remarquer les détails qu'eux ne voient peut-être pas en étant de l'autre côté du décor et encaisser les chèques en fin de mois. Non pas qu'ils soient flamboyants, t'as beau aimé ce bar, vous n'êtes ouverts que depuis deux ans et pour l'instant, tu rentres à peine dans les frais. Mais tu ne l'as pas ouvert pour l'argent non plus, alors ça te convient, bien que papa ne voit pas toujours l'intérêt de garder ce business ouvert s'il rapporte si peu.

Le côté administratif et votre mini réunion se termine sur le coup de vingt heures et t'emmènes une partie de l'équipe, celle qui ne travaille pas ce soir, au resto, avant de revenir au Lux pour la soirée. Tu enchaines les verres avec certains membres de ton équipe revenu avec toi sur les lieux, puis avec certains clients plus ou moins habitués. C'est en compagnie d'un comptable - lourd à souhait - que tu te trouves quand une main vient se poser sur ton épaule. Tu fais volte face et tes lèvres s'étirent dans un sourire espiègle dés lors que tu découvres l'identité de ton interlocuteur. Natt. Timing parfait. Ce n'est que lorsqu'il te tend son téléphone que tu réalises ton état. Tu n'es pas encore complètement à la ramasse, mais tu dois plisser les yeux et te concentrer pour parvenir à lire cette phrase pourtant bien courte. « Tu fais cavalier seul ce soir ? » Tu lèves les épaules. « Plus maintenant. » Tu réponds, amusé, en levant la voix pour passer par dessus la musique, tout en lui tendant son portable à nouveau. Lire ce qu'il raconte demande déjà un certain taux de concentration, tu ne vas pas en plus te casser la tête à répondre par écrit également. « Qu'est ce qui t'amènes? » Tu demandes, bien qu'il ne t'aie toi-même jamais fallut une raison pour finir dans un bar.


adventure of a lifetime ♒︎ said i can't go on, not in this way. i'm a dream, i die by light of day, gonna hold up half the sky and say only I own me. i feel my heart beating, i feel my heart beneath my skin 'cause you make me feel like I'm alive again.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nolan ♣ A glass, two men
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan-