Flashnews
La nouvelle intrigue est en place, il s'agit d'un Koh Lanta spécial étudiants VS citizens ! Vous pouvez retrouver toutes les informations ici

Vous pouvez aller voir les gagnants des awards ici et poster dans le yearbook




 
NEWSLETTER NUMÉRO 26
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 24
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 I need a miracle w/ Vee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 194 messages et j'ai : 1161 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: I need a miracle w/ Vee   Dim 18 Juin - 21:23



 I need a miracle
Vee & Josh'
   

Le GPS, dont était muni mon mobile, m'avait amené jusqu'à ce petit restaurant aux alentours de Times Square. Mes pas s'arrêtèrent juste devant la porte et mes yeux se levèrent pour scruter l'enseigne apposée au-dessus de la vitrine. Apparemment, vu le nom qui y était indiqué, je ne m'étais pas trompé d'endroit. Arrêtant le dialogue que mon téléphone avait commencé tel un monologue afin de m'indiquer la route à suivre, je fermai l'application, appuyai sur le bouton qui le mettrait en veille et, de mes doigts de la main gauche, je vins retirer les écouteurs qui avaient pris place dans le creux de chacune de mes oreilles. Rangeant mon portable dans l'une des poches avant du jeans que je portais, je m'avançai, avec quelques petites appréhensions malgré tout, vers l'ouverture, glissai une main sur l'encadrement en bois de la porte, pris une grande inspiration et, ne pouvant faire marche arrière, j'ouvris le battant pour me retrouver à l'intérieur de l'établissement. Mes pieds n'étaient pas plus pressés que moi, puisqu'ils préféraient rejoindre l'entrée d'une allure lente, pratiquement hésitante. Arrivé au niveau du comptoir où nous indiquions notre entrée pour la réservation de la table, je me retrouvai devant l'un des serveurs qui me salua aimablement et me demanda le nom sur lequel la provision avait été enregistrée. Vee, répondis-je non sans avoir le coeur battant comme si je me sentais complice d'un meurtre. C'est ce que la personne m'avait demandé de répondre à cette question.

Le fait qu'il vérifie aussi longuement si ce nom apparaissait bien sur son ordinateur de bord me fit culpabiliser, si bien que j'eus un certain recul, positionnant mes mains en arrière. Mes doigts s'agrippèrent entre eux alors que je ne cessai de regarder à ma gauche puis à ma droite, triturant les pulpes de mes index continuellement dans mon dos. La voix de l'homme qui me prit en charge résonna enfin, ce qui eut le don de me faire sursauter quelque peu, il m'indiqua alors que j'étais enregistré et que la personne qui devait être présente également n'était pas encore arrivée. J'hochai la tête pour l'en remercier avant qu'il ne me demande de le suivre d'un geste de bras. C'était le moment où jamais pour reculer. Je pouvais explicitement dire au jeune homme que je ne pouvais pas attendre, et que j'avais dans l'obligation de ne pas attendre mon partenaire de conversations pour diverses raisons, notamment professionnelles, ça passait toujours. Mais mes pas emboîtèrent les siens et une grimace prit possession de mon visage comme si, mentalement, je me baffai de milles remarques négatives quant à cette décision de rester malgré tout. Le suivant jusqu'à la table, il me présenta une chaise vers laquelle je vins rapidement poser mes fesses. Je vais attendre..., commençai-je sans trouver le nom de la personne que j'attendais, probablement parce qu'elle ne me l'avait pas donné. Je souris bêtement vers le serveur et le remerciai, faisant comme si je n'avais pas eu envie d'ajouter quelque chose après ces mots. Lorsqu'il tourna les talons d'une prestigieuse allure, je tournai mes yeux dans mes globes, les laissant faire un, puis deux tours dans le blanc de mon regard, me traitant d'imbécile silencieusement.

Je pris l'une des cartes qui étaient posées sur le centre de la table pour venir fouiner de mes pupilles ce qu'ils proposaient comme plats. J'imaginais que si la demoiselle m'avait convié dans un restaurant, qu'elle eût choisi, c'était également pour feindre un repas entre bons amis, histoire de ne pas casser sa couverture et le métier qu'elle exerçait. Mes yeux descendaient sur chacun des mets présentés, parfois, par de jolies photographies qui donnaient l'eau à la bouche. Si j'avais eu un estomac d'une grande capacité, j'aurais probablement eu l'idée de tout commander. Par moment, je relevai mon regard vers l'entrée afin d'être certain de ne pas louper la personne que j'attendais. Le pire de tout, c'est que je ne savais absolument pas à quoi elle pouvait ressembler. Je savais que c'était une femme vu la voix qui m'avait répondu au téléphone lorsque j'eus appelé au numéro qu'un inconnu m'avait passé après avoir fouillé de nombreuses heures par jour sur les réseaux sociaux à la recherche d'une professionnelle comme elle. Une blonde apparût au comptoir et ma bouche s'ouvrit quelque peu, oubliant que j'étais entrain de prendre connaissance des plats, mes rétines suivaient chaque mouvement que son corps pouvait actionner à la recherche d'un indice qui me permettrait de dire que c'était elle... Lorsqu'elle suivit le serveur, elle vint dans ma direction et je posai immédiatement le feuillet de présentation que mes mains avaient agrippé de manière à pouvoir l'accueillir. Lorsqu'ils s'approchèrent tous deux de ma table, je mis mes doigts sur les accoudoirs afin de m'apprêter à me lever... Mais ils continuèrent leur chemin jusqu'à une table plus loin. Mauvaise pioche. Ce n'était pas elle. Mon index vint rejoindre mes lèvres, une fois que mes fesses retrouvèrent l'assise, alors que mon regard se porta sur le bois de la table, comme s'il avait une grande importance à mes yeux. Plongé dans mes pensées, je n'eus pas le réflexe de scruter à nouveau l'entrée du restaurant, si bien que j'eus loupé l'arrivée de la jeune femme qui m'avait invité à me rendre ici, et ce fût sa voix qui m'éveilla de mes songes.
 (c) Meimei
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 185 messages et j'ai : 862 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hailee Steinfeld et je crédite : innocens.

En ligne
MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Dim 18 Juin - 22:10

I need a miracle
— with @Joshua Ling.

Depuis quelques temps Vee s'était lancée dans une carrière de détective privée. Tout avait commencé à Yale lorsqu'une de ses amies - enfin, si on pouvait l'appeler comme ça - avait voulu prouver que son petit-ami était infidèle. Vee avait "enquêté" et après quelques photos compromettantes son amie lui avait offert une place dans son groupe d'amies. Après ça, Vee avait été demandée par tout le monde pour prouver qu'un tel ou un tel était fidèle. Evidemment ça n'avait pas vraiment plû à Vee qui était plutôt du genre discrète, à pas trop s'afficher et puis surtout ce genre d'affaire était loin de l'intéresser ! Alors en arrivant à New-York elle avait voulu continuer mais tout en restant moins... populaire. Elle voulait qu'on l'appelle pour ses services mais pas que tout le monde soit au courant, et que ce ne soit pas pour des trucs aussi banals qu'une infidélité.

Ce jour là, un client l'avait appelée. Elle lui avait alors donné rendez-vous dans un restaurant - elle préférait les lieux publics - qu'elle connaissait plutôt bien. Assez pour savoir qu'elle pouvait y manger sans risques - oui parce qu'elle ne mangeait que des produits bio alors pour les restaurants c'était compliqué. Mais là ça ne posait pas de problème. En arrivant elle s'était assise au bar et avait commandé un verre d'eau. Elle s'était alors mise à faire des recherches sur son client. Elle voulait avoir une police d'assurance au cas où quelque chose tournait mal. Très vite, Vee observa un jeune homme s'installer à la table qu'elle avait réservé. Elle savait qu'il ne la remarquerait pas. Déjà parce qu'elle n'avait certainement pas l'air d'une détective privée, ensuite parce que c'était son boulot d'être discrète. Elle l'observa quelques instants, juste le temps qu'il lui fallait pour décider si c'était quelqu'un de bien ou juste une personne qui voulait lui faire un canular. Une fois assez sûre des bonnes intentions de l'homme elle se décida enfin à se lever et rejoignit la table.

- Nous avons rendez-vous je crois. dit-elle en arrivant à la table. Elle s'installa alors sur sa chaine. Vee Parker, enchantée. dit elle alors simplement.

Si Vee adorait son job de détective privée ce n'était certainement pas pour l'argent. De l'argent, ça elle en avait plus qu'il n'en faut. Bien sur ça ne durerait pas éternellement alors forcément elle essayait de trouver sa voie, et détective privée ça payait bien. Jusqu'à 1000$ la demi-journée. Mais ses tarifs à elle étaient bien différents. Elle ne demandait de l'argent - variant selon ses dépenses et les demandes des clients - seulement si elle avait pu trouver ce que ses clients cherchaient. Si sa mission n'était pas remplie, elle n'était pas payée. C'était bien plus honnête selon elle - et puis de toute façon en général elle trouvait toujours ce que les gens cherchaient donc bon...

- Alors, que puis-je faire pour vous ? demanda soudainement Vee avec un petit sourire, elle était toute exitée à l'idée d'avoir un nouveau projet dans lequel se plonger. Tout ce qu'elle espérait c'est que ce n'était pas encore une banale affaire d'infidélité. Elle voulait quelque chose de complexe, de long, qui engendrerait des heures et des heures de recherches. Et oui, pour Vee, plus c'est compliqué, mieux c'est.


 



J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 194 messages et j'ai : 1161 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Lun 19 Juin - 21:56



 I need a miracle
Vee & Josh'
   

Je n'eus pas réellement le temps d'identifier la personne à qui appartenait la voix qui me vint aux oreilles que cette dernière s'installa en face de moi. Enchanté, fus-je simplement capable de répondre à la jeune femme qui se présenta sous le nom de Parker. Mes yeux fixèrent intimement son visage avant de se balader sur les traits de son portrait paraissant si jeunes et fleurissants. Je me repris furtivement en baissant mes pupilles sur le côté, hébété d'avoir probablement croisé son regard sans que je ne le remarque. Joshua, me présentai-je enfin en fermant les yeux, me traitant intérieurement de stupide par l'impolitesse de mes actions. Joshua Ling, ajoutai-je posément en laissant une légère grimace discrète apparaître sur mon faciès. Désolé, m'excusai-je bêtement en secouant la tête. C'était la toute première fois que je faisais appel à ce genre de services spéciaux et je ne me sentais malheureusement pas à l'aise dans cette situation. Peut-être était-ce le signe qu'il fallait que j'abandonne cette idée saugrenue qui m'était apparue depuis de nombreux mois sans que je n'arrive à sauter le pas ? Peut-être que le nouveau qui découlait de cette envie de recherches n'était pas fait pour moi et qu'il fallait tout bonnement que je laisse tomber ? Bien évidemment, je n'avais aucunement le désir de laisser poireauter cette demoiselle qui s'était déplacée pour moi, pour me satisfaire, et je me disais que mes convictions allaient au-delà du stress et de l'angoisse infernale qui m'avaient habité.

Disons que c'est assez difficile à expliquer de but en blanc, concédai-je à exprimer à Mademoiselle Parker ici présente, surtout parce que je ne savais pas par où ou quoi commencer. C'était délicat et ça remontait à si longtemps que je trouvais totalement absurde de s'attacher à une histoire aussi tragique. Et si nous commandions de quoi nous rafraîchir avant, interrogeai-je mon interlocutrice en reportant mon attention sur elle, les sourcils étant montés assez haut pour lui faire comprendre que c'était certainement une bonne boisson qui décoincerait tout ça, ou pas. C'est rapidement que j'agrippai de mes mains le feuillet, tournant les pages jusqu'aux présentations des liquides proposés par la maison. Il y en avait pour tous les goûts, et autant dire que, vu l'affaire dans laquelle je m'étais engouffré, un bon whisky ne m'aurait certainement pas fait de mal. Manque de bol, je devais, dès lors que l'entretien serait terminé, conduire. Pourquoi détestais-je autant les transports en commun ? Cette façon de me déplacer m'aurait omis pas mal d'ennuis et m'aurait permis d'être moins sur la réserve. Comme d'habitude, mes yeux descendirent et remontèrent sur les appellations des boissons, toujours indécis dans les choix que je devais faire lorsqu'ils semblaient sans intérêt. A croire que je n'étais fait que pour les engagements sérieux et qu'il fallait, limite, me prendre par la main pour choisir à ma place les choses les plus futiles et inutiles. Grâce à je ne sais quelle divinité, le serveur vint à notre table pour prendre notre commande, et, d'un naturel plutôt gentleman, je laissai la demoiselle indiquer son choix avant moi. Et je prendrai volontiers un Blue Lagoon sans alcool, choisis-je avant de reposer le cahier sur la table. Merci, dis-je au serveur avant qu'il ne s'en aille vers le bar du restaurant pour demander au barman de préparer nos douceurs.

Bien..., commençai-je sans pour autant me permettre de continuer plus en avant la discussion, assez introverti pour le coup alors que mon tempérament habituel ne l'était pas. Un soupir et une moue déçue prirent possession de moi et je me permis de poser mes avant-bras sur le bord de la table plutôt que de les laisser sur l'accoudoir. Ça fait longtemps que vous êtes détective, questionnai-je Vee en relevant mes yeux sur son visage si doux et féminin. J'imagine que, vu la notoriété que m'a décrit l'interlocuteur que j'ai eu la chance de rencontrer, vous ne devez pas être à votre premier coup d'essai, conclus-je sans réellement m'attendre à une affirmation de sa part. Je cherchais tout simplement à créer un lien rapide et brut entre la demoiselle et moi-même. Vous ne devez pas accepter toutes les missions, si, me demandai-je en levant, une fois de plus mes sourcils, terriblement intéressé. Je peux vous demander votre fonctionnement, finis-je par lancer poliment à la plus jeune en espérant qu'elle puisse me conforter sur les limites qu'elle s'était fixée pour exercer ce métier. Tout du moins, j'espérais qu'elle en eut, car je me sentirais terriblement mal si elle ne s'accordait aucune compassion vis à vis de ces gens qu'elle recherchait sans relâche. Et... concernant vos tarifs, continuai-je parce que oui, il fallait tout de même que nous puissions parler argent avant que je m'engage dans cette histoire qui me semblait, de plus en plus, dérisoire, utopiste. J'avais l'impression de rêver à l'instant même où je lui parlais. Non pas parce qu'elle semblait être inventée, ou imagée, mais parce que je doutais dores et déjà qu'elle puisse réellement m'aider quant au service que j'avais besoin qu'elle me rende et ça...
 (c) Meimei
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 185 messages et j'ai : 862 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hailee Steinfeld et je crédite : innocens.

En ligne
MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Mar 20 Juin - 10:27

I need a miracle
— with Joshua Ling

Visiblement son client, Joshua Ling, ne semblait pas très à l'aise. Il fallait dire que mettre à l'aise n'était pas une qualité de Vee. Elle avait toujours beaucoup de mal à gérer le contact humain, elle ne savait pas trop y faire. Mais bon, elle essayait généralement de faire illusion. Le problème c'est qu'elle ne s'intéressait pas aux gens et ne se souciait pas de leurs problèmes. On pourrait croire que c'était assez paradoxal vis à vis de son job de détective mais en vérité c'est ce qui faisait sa force et qui faisait d'être une professionnelle.

Vee commanda un Cactus, un cocktail sans alcool principalement composé de fruits, Joshua demanda un Blue Lagoon. Une fois le serveur reparti, Joshua se mit à poser nombre de questions à Vee.

-  Ça fait longtemps que vous êtes détective ? J'imagine que, vu la notoriété que m'a décrit l'interlocuteur que j'ai eu la chance de rencontrer, vous ne devez pas être à votre premier coup d'essai. Vous ne devez pas accepter toutes les missions, si? Je peux vous demander votre fonctionnement. Et... concernant vos tarifs...

Il n'avait pas du tout l'air d'être à l'aise. C'était sûrement la première fois qu'il faisait appel à un détective, et vu son hésitation ça devait être quelque chose d'important. Pas une infidélité. Vee était ravie !

- Vous n'avez aucune raison de douter de mes compétences. Ne vous en faites pas je suis discrète, professionnelle et entêtée. Je ne m'arrête qu'une fois la mission remplie, je ne déçois pas les gens. Du moins j'essaie de ne pas le faire. commença alors Vee. Le serveur apporta les boissons, elle en prit une gorgée avant de reprendre. Et je ne refuse jamais une mission. Quand on vient me voir, j'étudie le dossier, je regarde ce que je peux faire et si le client veut que je continue, je fonce. Mais vous pouvez décider de tout arrêter à tout moment. expliqua alors Vee gentiment. Quant à mes tarifs, je ne demande à être payée que si je réussis la mission, ou si vous l'arrêtez en cours de route. Si je ne trouve pas de réponse, pas besoin de me payer. Quant à la somme: 200$ de prise en charge + tous les frais engendrés ( transports, matériel etc ). Evidemment je présente toujours des factures. Et le tout dépasse rarement les 500$.

Vee ne savait pas trop quoi rajouter. Elle espérait avoir tout dit et de la bonne manière. Maintenant tout ce qu'elle voulait c'était prendre connaissance de l'affaire dans laquelle elle allait se lancer mais elle ne voulait pas le brusquer. S'il n'était pas prêt à tout déballer maintenant elle ne pouvait pas le forcer. Mais elle ne resterait pas là éternellement à lui passer de la pommade, elle n'était pas psy !

- Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas à me les poser. Mais il va aussi falloir que je saches de quoi il retourne, sans ça je ne pourrais pas vous aider. dit-elle d'une voix la plus douce et la plus gentille possible.


 



J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 194 messages et j'ai : 1161 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Mar 20 Juin - 22:22



 I need a miracle
Vee & Josh'
   

Non, informai-je la demoiselle par rapport aux autres questions qu'elle m'autorisait à poser. Je n'en ai plus, ajoutai-je posément en mêlant mes pupilles aux siennes lors d'un bref instant qui me parut, malgré tout, une éternité. Elle semblait si patiente concernant la timidité que je ressentais face à ce service que j'avais à lui poser que cette dernière s'était pratiquement évaporée. Pratiquement, oui, parce que je me sentais comme un criminel entrain de profiler sa victime dans un complot secrètement édifié et ça me foutait clairement la trouille. Agrippant entre mes doigts le verre, auquel je n'avais pas touché jusqu'alors, je portais celui-ci jusqu'à ma bouche pour en boire une gorgée, puis deux, peut-être même trois, mais je n'avais pas le mental assez calme pour me permettre d'en compter les goulées. Reposant le récipient sur la table, j'eus un moment de silence, un blanc dans mes actions qui dura quelques secondes, assez probablement pour se demander si je n'allais pas refouler les services de Mademoiselle Parker ici présente, installée en face de ma personne. Mais c'est d'une vivacité sans pareille, que ma main s'éloigna du verre pour se porter jusqu'à la poche du jeans que je portais afin d'y chercher quelque chose. Après quelques efforts, je finis par sortir un vieux papier chiffonné qui semblait sortir d'un journal quotidien new-yorkais, je le dépliai lentement pour ne pas le détériorer plus qu'il ne l'était et le posai en plein milieu de la table, de façon à ce que Vee puisse en prendre connaissance. J'ai besoin de vous pour ceci, indiquai-je en la laissant détailler ce qu'il y avait d'écrit.

En noir et blanc était inscrit clairement en titre : Un jeune motard se fait percuter par une voiture sur l'autoroute. Une photographie de l'accident avait été mise en plein milieu de la page, parce que cet incident avait tout de même attisé pas mal de curiosité, si bien qu'il avait eu tout de même le droit à la première page du quotidien. Plus bas, on pouvait y voir le portrait de l'asiatique que j'étais il y a cinq ans de cela, et elle ne pouvait pas passer à côté. Lâchant le papier afin qu'elle puisse l'agripper si elle en ressentait le besoin, mes avant-bras s'appuyèrent sur le bord de la table, attendant un signe de sa part qui pourrait m'autoriser à parler. Pour l'heure, je la laissais décortiquer chaque mot utilisé par le journaliste qui avait édité l'article. Suite à ça, je suis tombé dans le coma pendant treize mois et ma vie a changé du tout au tout, avouai-je d'une voix assez basse, comme si les émotions me submergeaient brutalement alors que je m'étais promis de ne pas me sentir trop accroché à ce passé qui me faisait bien plus que souffrir. Comme il est indiqué dans le texte du milieu, continuai-je, le chauffard s'est barré sans s'arrêter et... Impossible de mettre la main dessus. Aucun nom, aucun numéro de voiture... Tout s'est passé tellement vite..., finis-je par dire en lâchant un soupir assez douloureux à l'expiration. On peut facilement imaginer qu'une moto n'ait pu faire de gros dégâts sur la voiture, tentai-je de donner une raison à sa fuite. Soit elle comprit très rapidement ce que j'attendais d'elle, soit il fallait que je lui exprime clairement afin que notre contrat puisse prendre effet dans l'immédiat. Et j'optai sans devoir y réfléchir énormément pour la deuxième solution. Aidez-moi à retrouver cette personne, la suppliai-je en joignant mes doigts sans pour autant avoir l'intention de l'implorer réellement. Je cherchais tout simplement un moyen de me rassurer quant à cette demande hors du commun. J'imagine que ça va être compliqué, questionnai-je la personne qui se trouvait en face de moi, dans l'espoir qu'elle puisse tenter, malgré tout, des recherches. Comme je vous le dis, je ne connais rien de ce chauffeur, je ne sais même pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Je n'ai que ce vieux papier sur moi, avouai-je en haussant les épaules, presque sûr et certain qu'elle ne pourrait pas faire grand chose

 (c) Meimei
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 185 messages et j'ai : 862 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hailee Steinfeld et je crédite : innocens.

En ligne
MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Mer 21 Juin - 18:44

I need a miracle
— with Joshua Ling

Joshua n'avait visiblement plus de questions, cependant il semblait toujours très nerveux. Vee restait impassible, sirotant son cocktail en silence. Elle le regardait et le laisser aller à son rythme. C'était dur pour tout le monde de dévoiler ses secrets, surtout à une inconnue, elle pouvait comprendre ça. Elle aussi avait des secrets, et elle n'irait certainement pas les crier sur tous les toits ! En tout cas s'il hésitait autant c'était que l'affaire était plutôt grosse ! Vee du se retenir pour ne pas sourire. Vu l'expression de Joshua ça avait du être un truc super difficile à vivre, ça le faisait visiblement souffrir ne serait-ce que d'en évoquer le souvenir. N'empêche la curiosité de Vee ne faisait que s'accroître ! Elle avait tellement hâte qu'il crache le morceau !

Soudain il sortit un vieux papier de sa poche, ça ressemblait à un vieil article de journal. Il le tendit à Vee qui l'attrapa et s'empressa de parcourir l'article en vitesse. Elle avait lu en diagonale mais ça lui avait suffit pour comprendre le gros de l'affaire. Malgré tout elle resta une nouvelle fois silencieuse, laissant à Joshua le soin de formuler son souhait à haute voix. Ce serait beaucoup mieux pour lui s'il réussissait à le dire à voir haute, peut-être qu'après ça il aurait moins peur et qu'il serait soulagé ?

- Suite à ça, je suis tombé dans le coma pendant treize mois et ma vie a changé du tout au tout. Comme il est indiqué dans le texte du milieu le chauffard s'est barré sans s'arrêter et... Impossible de mettre la main dessus. Aucun nom, aucun numéro de voiture... Tout s'est passé tellement vite... On peut facilement imaginer qu'une moto n'ait pu faire de gros dégâts sur la voiture dit-il alors. Il ne semblait pas très bien, ça devait le remuer de parler de tout ça. Mais vu ce qu'il s'était passé, c'était plutôt compréhensible. Vee n'aimait pas s'impliquer émotionnellement dans les histoires de ses clients. Elle faisait son job et c'est tout, il n'y avait pas de bons sentiments et compagnie. Mais elle devait bien avouer que cette histoire pourrait la toucher - si elle se laissait aller aux émotions. Oui, Vee était quelqu'un de très complexe: à la fois compréhensive et bienveillante mais qui refuse de montrer et d'utiliser ses émotions. C'était tellement bizarre parfois qu'elle pouvait paraître bipolaire. Ce qu'elle n'était pas. Elle avait passé 6 ans en liens serrés avec l'hôpital, si elle était bipolaire ça ferait un moment qu'ils l'auraient diagnostiqué !

- Aidez-moi à retrouver cette personne. J'imagine que ça va être compliqué. Comme je vous le dis, je ne connais rien de ce chauffeur, je ne sais même pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Je n'ai que ce vieux papier sur moi dit-il d'une voix presque implorante.

- Je n'ai pas besoin de plus. commenta simplement Vee.

Bien sur, si elle avait plus d'informations ce serait beaucoup plus simple mais si c'était trop simple ce ne serait pas drôle. Encore une fois, elle aimait ce qui était compliqué alors c'était tant mieux s'il n'y avait pas beaucoup d'informations, ça lui ferait plus de travail, plus d'occupation, c'était parfait pour cette hyperactive qui ne supportait pas de rester deux secondes sans rien faire.

- Bon après si j'avais quelques informations en plus c'est sur que ce serait mieux, plus rapide, mais vous en faites pas je peux me débrouiller avec ça. Juste, si vous avez d'autres informations genre le jour exact, l'heure, quelle autoroute ? Mais si vous ne vous en souvenez pas c'est pas grave hein, je saurais trouver ce qu'il faut. dit-elle alors posément.

Mais soudain une mauvaise pensée traversa l'esprit de Vee. Qu'est-ce que Joshua comptait faire après qu'elle ai retrouvé la personne qui l'a renversé ? Pourquoi il voulait rencontrer cette personne ? Elle ne voulait pas tellement être complice d'un meurtre en mode vengeance ou quelque chose comme ça. Elle avait déjà été enfermée pendant six ans, la prison elle pourrait pas supporter. Etre encore une fois privée d'extérieur ça la tuerait. Bon, ok c'est vrai son imagination partait un peu loin là mais bon, c'était comme ça que marchait le cerveau de Vee, il marchait tellement à fond qu'il inventait toutes les possibilités, mais elle ne retenait souvent que les pires.

- Dites, je peux vous demander quelque chose de personnel ? demanda t-elle avant de reprendre aussitôt sans même attendre de réponse de la part de Joshua. Pourquoi vous voulez retrouver cette personne ?

Après tout c'était peut-être une façon pour Joshua de chercher à tourner la page. Peut-être qu'une fois qu'il saurait qui l'avait renversé il oublierait cette histoire et reprendrait sa vie comme avant ? Quoi que... c'était assez improbable. Vee ne pouvait pas reprendre sa vie comme avant, elle aurait toujours cette épidode "bulle" qui restait et resterait à jamais gravé en elle, elle imaginait que ce devait sûrement être pareil pour Joshua.
 



J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 194 messages et j'ai : 1161 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Hier à 14:32



 I need a miracle
Vee & Josh'
   

Plus d'informations sur ce jour si particulier qui me fit perdre tout espoir de vivre de ma passion, c'est ce qu'elle me demanda par la suite. Mes yeux se plissèrent alors et mon regard se perdit sur la table qui jouxtait la notre, comme si j'essayais de me replonger dans les souvenirs de ce passé si difficile à supporter, encore aujourd'hui. A vrai dire, je ne me rappelais même pas pourquoi j'avais emprunté l'autoroute pour me rendre à l'agence. Avais-je visité un autre état ? Revenais-je de chez des amis qui n'habitaient pas New York city ? Avais-je eu une représentation et avais-je choisi de partir et revenir en moto ? Cette partie de l'escapade fût toujours très floue et personne n'avait pu me renseigner sur le pourquoi j'avais dû utiliser ces voies rapides. J'allais prendre l'embranchement de l'autoroute 95 vers New York City, dis-je finalement en fronçant les sourcils, elle avait été tout juste signalée avant que je ne commence le dépassement, détaillai-je avant de relever les yeux vers la détective privée, et puis j'imagine que la date du journal donne une idée du jour où ça s'est passé, déclarai-je ensuite en haussant les épaules, incapable de me souvenir du jour. C'était en fin d'après-midi, en tout cas, continuai-je en hochant la tête pour affirmer mes dires, les entraînements se faisaient toujours en soirée quand il faisait chaud. Pour le coup, je me sentais horriblement inutile et je m'en voulais énormément de ne pas pouvoir donner plus d'indications concernant l'accident, si bien que j'étais désolé de donner un tel travail à la demoiselle qui se trouvait en face de moi. Mes paupières se fermèrent en même temps qu'une expiration brutale sortie de mes narines, mon index et mon pouce vinrent rejoindre mes tempes que je me frottai simultanément. Je m'en veux, lançai-je furtivement d'une voix basse, relevant mes paupières pour que mon regard puisse décortiquer les détails de la table.

Ce qui était sûr, c'est qu'elle devait se contenter de ça car je n'étais pas en mesure de lui donner plus d'informations que ces dernières. Je ne savais même pas de quelle couleur était la voiture qui m'avait coupé la priorité tellement l'incident s'était passé à une vitesse inimaginable, mais... C'était une coupée sport, intervins-je alors, me rappelant du format du véhicule. Elle n'avait pas cinq portes, c'est sûr, relevai-je, me remémorant le moment où elle s'échappa de sa voie pour venir rencontrer la mienne. Cette réflexion m'avait donné mal à la tête, si bien que je n'eus d'autres choix que d'arrêter de penser à cet épisode désastreux de ma vie pour agripper le verre qui était tout sauf vide et j'en bus encore quelques gorgées afin de m'hydrater, sentant très rapidement un mal aise qui me donna comme des bouffées de chaleur. A la prochaine question de mon interlocutrice, je crus recracher la dernière goulée que j'avais pris dans ma bouche. Je me repris, portant une main sur ma bouche pour avaler le liquide fruité et posai mon regard rempli d'incompréhensions sur elle. Vous ne croyez tout de même pas que je recherche une certaine vengeance, demandai-je de but en blanc, levant mes sourcils assez haut pour lui faire comprendre que je n'étais pas un assassin et que je n'avais aucune raison de le devenir. Les raisons sont les miennes, pour l'heure, je ne sais pas ce que je ferais de cette information... J'ai juste envie de mettre une tête et un nom sur la personne qui m'a fait ça, déclarai-je sans plus de précisions. Remarquons... J'aurais très bien pu réclamer une certaine justice face à toutes ces choses que j'eus à subir pendant plus de trois ans. J'aurais pu avoir une haine incommensurable envers cette personne, mais il en était tout autrement. On ne pouvait pas dire que cet accident avait été la libération de plusieurs problèmes puisqu'il m'en avait engendré énormément, mais... J'avais réussi à être un homme beaucoup plus juste, plus droit, plus calme et patient que je ne l'avais jamais été. J'attendais peu des autres à présent, et beaucoup de moi-même. Aujourd'hui, je ne vivais plus pour cette gloire que j'avais recherché mais pour vivre, tout simplement acquérir une liberté de vie que je n'avais jamais supposé manquer...

Et si nous commandions, proposai-je à la demoiselle qui me faisait face, un air interrogateur planté sur le visage. J'imagine que vous n'avez pas demandé à ce que nous nous rencontrions dans un restaurant dans l'unique but de boire un verre, si, questionnai-je la concernée en agrippant, cette fois-ci, le feuillet qui présentait les plats principaux. Je meurs de faim, avouai-je sans complexe en pinçant mes lèvres à chaque libellé de repas. Je peux peut-être me permettre de conclure que ce n'est pas la première fois que vous venez ici, alors... Vous auriez une petite suggestion à me proposer, appelai-je à l'aide Mademoiselle Parker, sachant pertinemment que je mettrais trop de temps à faire mon choix, cette façon d'être indécis étant clairement implanté dans mon caractère depuis toujours. Une chose qui n'avait jamais changé, tiens !
 (c) Meimei
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 185 messages et j'ai : 862 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Hailee Steinfeld et je crédite : innocens.

En ligne
MessageSujet: Re: I need a miracle w/ Vee   Aujourd'hui à 11:12

I need a miracle
— with Joshua Ling

Vee se sentait mal de le pousser comme ça, il avait l'air tellement perdu et malheureux ! Vee avait l'impression de faire quelque chose d'horrible rien qu'en lui demandant s'il arrivait à se souvenir de ces quelques petites informations. Depuis quand elle se sentait presque coupable ? Depuis quand elle éprouvait de la compassion ? Ca ne lui ressemblait pas beaucoup tout ça ! Ce n'était pas elle. Vee avait l'habitude de traiter ses cas avec un calme olympien, à ne pas s'impliquer émotionnellement, c'était ça qui faisait d'elle une bonne détective: parce qu'elle faisait simplement son boulot, ne se laissait pas emporter par ses émotions et quand c'était réglé elle passait à autre chose. Parce que c'est quand on s'implique qu'on ne peut plus sortir de ces problèmes, quand on les prends trop à coeur ça tue à petit feu. Et Vee ne voulait pas ça. Elle inspira profondément et pendant une seconde elle repensa à ce que elle, elle avait vécu: six ans dans une cage en plastique, une bulle, du Noel juste avant ses 14 ans à l'année de ses 19 ans elle était restée enfermée dans une bulle de plastique, elle avait grandi sans personne, sans pouvoir se baigner, toucher l'herbe ou même respirer l'air frais. Rien n'était plus horrible que ça. Bien, maintenant elle était de retour, la Vee insensible aux problèmes des autres mais qui adore fouiller, fouiner et mettre son nez partout. Elle écouta donc Joshua raconter que c'était sur l'autoroute 95 en direction de New-York, en fin d'après-midi. "Je m'en veux" dit-il alors. Vee écarquilla les yeux. "Et pourquoi donc ? Vous m'avez déjà donné bien plus d'informations que nécessaire. Une fois une fille m'a demandé de retrouver sa mère biologique. Les seules informations que j'avais c'était "une grande femme brune en Bulgarie" et l'année de naissance de la fille. Vous savez combien y a de brunes en Bulgarie ? Beaucoup." s'exclama Vee avant de prendre une gorgée de sa boisson. "C'était une coupée sport. Elle n'avait pas cinq portes, c'est sûr." rajouta t-il alors. "De mieux en mieux ! Bon allez, c'est bon oubliez tout ça, reposez vous. Vous en faites pas j'ai assez d'infos comme ça aucun soucis."

C'est là qu'elle lui demanda ce qu'il comptait faire quand elle aurait retrouvé cette personne. "Vous ne croyez tout de même pas que je recherche une certaine vengeance? Les raisons sont les miennes, pour l'heure, je ne sais pas ce que je ferais de cette information... J'ai juste envie de mettre une tête et un nom sur la personne qui m'a fait ça." répondit Joshua. C'est vrai qu'au final la question de Vee n'avait pas lieu d'être. "Oh je ne crois rien du tout. C'était de la pure curiosité, il faut l'être un peu pour faire ce boulot, curieuse. Mais au final ce que vous faites des infos que je vous donne, c'est pas mes affaires." Après tout c'est vrai, ce n'était pas son problème s'il se passait des choses. Et façon, ce Joshua n'avait pas l'air très méchant. Depuis que Vee était arrivée à table il n'avait fait qu'avoir peur, être hésitant et torturé. C'était pas vraiment le mec dangereux par excellence. Quoique, si faut c'était un portrait de psychopathe ? Peu importait, Vee avait d'autres chats à fouetter comme proposer un plat à Joshua par exemple. Il voulait commander ! D'habitude Vee ne faisait que prendre un verre avec ses clients et après elle partait, mais bon, pourquoi pas après tout. "Le poulet au citron est excellent. Mais mon coup de coeur ce sont les champignons farcis. Ils mettent uniquement des légumes et du fromage à pizza, on a l'impression de manger une pizza végétarienne alors qu'en vérité ce plat est bien plus sain !" s'exclama Vee. Oui, elle pouvait s'emballer un peu concernant les progrès des plats végétariens et végétaliens ( ce qui maintenant s'appelait "vegan" pour être à la mode, Vee trouvait ça totalement ridicule ). En tout cas, pour elle qui ne mangeait que des produits bios garantis sans pesticides ( d'où le fait qu'elle évite la viande et le poisson en général ), toutes ces nouvelles avancée étaient géniales pour elle ! C'était comme le soja. Maintenant on le trouvait sous toutes ces formes: lait de soja, crème de soja, et puis certains avaient des goûts évidemment non artificiels ! Vee adorait cette nouvelle ère dans laquelle le monde entrait doucement. Tellement qu'elle ne pouvait s'empêcher de s'emballer. Malheureusement, cela la faisait souvent paraitre bien superficielle, chiante ou pire pour une de ces écolos féministes poilues qui manifestent les seins à l'air en criant "MEAT IS MURDER". Oui, ce genre d'amalgame mettait Vee en rogne. "Les produits sont excellents et les chef sont très créatifs. Peu importe ce que vous choisissez, vous serez conquis sans aucun doute. Ce qui est génial c'est qu'ils font vraiment de tout ici en plus et la carte change très régulièrement. Souvent en fonction des saisons par rapport aux fruits et légumes et tout. Désolée, je m'emballe un peu mais j'adore ce restaurant." déclara Vee toute contente en posant la carte sur la table. Elle n'avait pas vraiment choisi mais bon, elle n'aurait qu'à attendre le serveur et elle choisirait au tout dernier moment en prenant le plat qui lui sauterait aux yeux en premier. De toute façon elle n'arrivait jamais à se décider à l'avance.
 



J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
I need a miracle w/ Vee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Turtle Bay :: Times Square-