Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 322 messages et j'ai : 938 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Madelaine Petsch et je crédite : Avatar par Ailahoz ; Signature par Magma.

MessageSujet: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Lun 19 Juin - 12:50

Best Escape Anyone Can Have.
Avec @Kathryn L. Price
“On recommence. До свидания. A toi.” La jeune assistante a simplement l’impression de parler dans le vide. Elle répète les mêmes choses inlassablement, chaque jour un peu plus sans que ça ne soit pour autant compris. Ils ont choisis le russe, maintenant ils assument. C’est une langue comme une autre, une qu’elle aime un peu plus que tout le reste et pouvoir la partager comme elle le fait, ça lui plait. Mais là, elle perd doucement patience, elle s’énerve d’elle-même quand après une énième tentative, il n’est toujours pas capable de prononcer ces deux petits mots. Autant arrêter tout de site, c’est ce qu’elle voudrait lui dire. Arrêter et faire autre chose car il ne réussira à rien comme ça. Elle est douce et tendre Carter quand il s’agit de ce qu’elle aime. Quelle ironie. Elle prend une profonde inspiration et se tourne un bref instant sur sa chaise pour fixer l’horizon ainsi que l’océan. C’était une bonne idée en fin de compte ce cours à la terrasse d’un café au bord de la plage, rien de mieux que l’air frais pour calmer ses nerfs déjà bien sollicités. “Da. Svi. Da. Nya.” Elle articule, elle agit comme si c’était un profond imbécile qu’elle avait en face d’elle. Elle est agacée la rousse. S’il y a bien une chose qu’elle déteste, c’est de perdre son temps inutilement. Elle n’a pas l’impression que ce soit compliqué ce qu’elle lui demande. Il est en première année, ce sont les bases. Elle a les yeux qui se lèvent au ciel, elle n’en peut plus de perdre son temps alors d’un geste rapide, elle prend sa tasse à café pour en terminer le contenu. Son regard se balade sur la plage, il s’arrête finalement sur une silhouette qu’elle connaît. Une personne qu’elle est heureuse de voir ici et surtout dont la présence la rassure, elle ne sera peut-être pas obligée de terminer ce calvaire en fin de compte. Kathryn, sa meilleure amie. Elle est un peu cette amie discrète sur qui elle peut toujours compter. Cette amie qui, même si elle ne dit rien, reste présente. Pour elle. Quoiqu’elle puisse dire ou ne pas dire, Carter, elle s’est habituée à cette relation que certains jugeront néfaste. Mais cette dites relation, presque personne n’en connaît les véritables closes. On ne sait pas que Carter, peut importe qui elle est, reste dévouée et prête à tout pour son amie. C’est comme avec Ezra ou Magda, elle est simplement prête à tout pour elle. Elle agit simplement dans l’ombre. Face au monde, elle est quelqu’un. Elle a une image, il y a des préjugés et des rumeurs sur sa personne. Beaucoup trop peut-être et si généralement ça l’insupporte ce qu’on peut rapporter sur elle, elle a simplement appris à faire avec. Elle affronte, elle garde la tête haute et ne dit rien. C’est comme ça qu’elle encaisse Carter, sans rien dire. Là, il y a son regard qui se repose sur son élève et sans grande cérémonie, elle se redresse, elle se lève de sa chaise. “Demain matin, même heure, même endroit. Et ne soit pas en retard.” Des mots francs et directs, c’est ce qui la caractérise le mieux. Elle se détourne, elle quitte la terrasse pour rejoindre le sable fin de la plage, là où il y a sa Kathryn et son fils. Carter, elle ne sourit pas souvent et pourtant là, on pourrait presque voir un léger sourire déformer ses traits si on se concentre bien. Elle s'arrête quand elle est face à la jeune femme. Elle laisse le fils de son amie venir vers elle et elle le prend dans ses bras. Quoiqu’on dise ou pense, elle a des sentiments et un coeur. Les enfants, elle les adore. “Il faut que je te remercie pour avoir été sur cette plage ce matin. Comment tu vas ?”


Life is short
Oh I am young but I have aged. Waited long to seize the day. All things said and plenty done, life's too short.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 151 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Caitlin Stasey et je crédite : Honeymoon (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Mar 20 Juin - 14:30

Best Escape Anyone Can Have.
— with @Carter L. Vaughn.

Je posais l’une de mes mains sur celle de mon fils, pour interrompre son geste. « Le sable, ça ne se mange pas, petit coquin. » L’esquisse d’un sourire était visible sur mes lèvres. Du mieux possible, j’avais retiré le sable que Valentin avait emprisonné entre ses petits doigts. La journée était belle, bien que la météo avait prévu une chaleur importante dans l’après-midi. Lorsque les températures dépasseront les 30° à l’extérieur, il sera impensable de sortir dehors, et de prendre le risque d’une insolation, ou d’une déshydratation. Cette perspective pour la suite de la journée m’avait poussé à vouloir sortir le matin avec Valentin, lorsqu’il faisait encore bon de se balader dans les rues de New-York. Pour changer un peu, au lieu d’aller s'abriter à l’ombre des arbres dans l’un des nombreux parcs new-yorkais, mon choix s’était porté sur la plage, celle qui l’on trouvait sur Staten Island, à Midland Beach. À cette heure, il n’y avait pas encore l’affluence que l’on pourra trouver dans le courant de l’après-midi. En sommes, le moment idéal pour passer un tête à tête avec l’homme de ma vie. Mais qui dit plage, dit également un endroit propice aux nouvelles découvertes pour ce petit homme d’un peu plus d’un an. Les sensations diverses, comme celle du sable sous la plante des pieds, ou bien qui glisse entre les doigts. La tentation était grande de goûter également cette nouvelle texture, à mon grand dam. Heureusement, avec un peu de patience, et de persévérance, c’était possible de retirer cette idée de sa tête. Il y avait bien assez de jouets sur la serviette que j’avais déposé à notre arrivée, et où il était installé. D’ailleurs, ce fut l’un des livres en tissus qui réussissait à capter son intention. Mais pour quelques minutes seulement. Peut être deux ou trois. D’un coup, je le voyais se séparer du livre, pour commencer à marcher à quatre pattes en dehors de la serviette. Mon instinct de mère que j’avais développé dès l’instant de sa naissance commençait déjà à s’éveiller. J’étais prête à me relever pour rattraper ce petit voyou, mais en relevant les yeux dans la direction où il allait, je constatais que ce n’était pas pour échapper à ma surveillance, mais parce qu’il avait vu quelqu’un qu’il connaissait bien : Carter Vaughn. Cette jolie rousse n’est autre que ma meilleure amie, celle qui est resté à mes côtés malgré la mystérieuse naissance de Valentin. Contrairement à d’autres personnes, cette fille ne m’avait pas tourné le dos. Cette frayeur qui commençait à se développer dans mon intérieur était déjà en train de s'amenuire, jusqu’à disparaître complètement au moment où je voyais Carter prendre mon fils dans ses bras. « De rien ? » Tentais-je de dire sans vraiment de certitudes, alors qu’une esquisse de sourire voyait le jour sur mes lèvres, en même temps que je relevais les deux épaules à l’unisson. « Ne restes pas debout, assieds-toi. » Je venais tapoter doucement l’espace en face de moi sur le sol, pour l’inciter à prendre place. « J’essaye de fuir l’ambiance à l’appartement… et toi, comment vas-tu ? Y a t-il une raison à ce remerciement ? »



Enjoy your life


Dernière édition par Kathryn L. Price le Jeu 10 Aoû - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 322 messages et j'ai : 938 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Madelaine Petsch et je crédite : Avatar par Ailahoz ; Signature par Magma.

MessageSujet: Re: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Jeu 22 Juin - 14:56

Best Escape Anyone Can Have.
Avec @Kathryn L. Price
Kathryn, sa meilleure amie. L’une des rares à bien vouloir, à être capable aussi et surtout, de supporter son caractère parfois un peu compliqué. Elle est comme ça Carter, elle ne se prend pas la tête, elle est naturelle et souvent ça n’est pas une bonne chose. Certains diront agaçante, d’autres préféreront le terme de capricieuse. Elle, elle s’en fiche simplement, elle est qui elle est, point. Valentin, elle le récupère dans ses bras, elle le fait brièvement tourner avant de le serrer contre elle, ses lèvres trouvant leur place sur la joue de cet enfant qu’elle aime tant. Elle a été surprise quand elle a découvert la naissance de Valentin, elle a pourtant rien dit. Les enfants, elle les aime. Elle veut leur apprendre, leur enseigner, alors avec Valentin, tout comme avec Max, elle a de l’entraînement. Ca déleste leur mère, c’est aussi toujours un plaisir pour la rousse de s’occuper de ces deux petits monstres. Finalement, Carter la remercie. Pourquoi ? Comment ? Elle ne manque pas le regard interrogateur de Kat posé sur elle. « De rien ? » C’est pas dans ses habitudes à la rousse de sortir des phrases toutes faites sans qu’il n’y ai de sens derrière, si elle le dit, c’est pas pour rien généralement. Contre elle, elle tient serré Valentin quelques instants avant de se baisser jusqu’au sol pour le laisser repartir. Courir dans le sable, un véritable plaisir de gosse et ça la fait sourire de le voir si bien s’amuser du haut de toute son innocence. « Ne restes pas debout, assieds-toi. » Kathryn l’invite finalement à la rejoindre, à ne pas rester debout comme elle dit et après un regard vers le sol, vers sa main qui tape sur le sable, elle se décide enfin à s’asseoir sur cette surface granuleuse. Là, elle sont face à l’océan, elles peuvent l’observer librement tout en gardant un coup d’oeil sur le petit monstre bien trop occupé à courir de partout pour se préoccuper de ce qu’elles sont en train de faire. Même si généralement elle ne le montre pas, Carter elle s'inquiète pour son amie. Il est encore tôt, il n’est pas habituel de la voir sur la plage à une telle heure de la journée. « J’essaye de fuir l’ambiance à l’appartement… et toi, comment vas-tu ? Y a t-il une raison à ce remerciement ? » La rousse a du mal à cacher la grimace sur ses lèvres. Elle devine alors facilement que le problème, c’est Robbie, c’est tout ce qui va avec et pour Kathryn, c’est simplement trop. “Si tu as besoin, j’ai un lit de libre dans ma chambre à Columbia, je suis certaine que tu tiens avec Valentin dedans.” Ca n’est pas à tout le monde qu’elle proposerait de partager sa chambre, ça n’est pas avec tout le monde qu’elle en aurait besoin. Mais ça part d’un bon sentiment. Il n’y a aucune forme de pitié dans cette proposition, simplement ce besoin de l’aider et l’envie d’arranger les choses même si ça ne la regarde pas, si ça ne la concerne pas. Elle est comme ça Carter, coeur de pierre, reine des glaces et pourtant, quand elle s’attache à quelqu’un, elle est prête à tout, même à l’extrême. “J’avais un cours de russe à donner. Un première année qui ne connaît toujours pas ses bases.” Elle fixe l’horizon en prononçant ces mots. Son ton est neutre, elle fait comme si ça ne l’atteignait pas même si c’est loin d’être le cas. “Le pire dans tout ça, c’est que je sais qu’il en est capable, il a les capacités mais ne s’en donne pas les moyens. Le russe, ça se pratique, ça se prononce et il ne semble pas comprendre ce que je m’évertue à lui répéter depuis plusieurs mois.” Elle hausse les épaules. Elle pourrait abandonner, laisser tomber et prendre un autre élève qui ne demanderait que ça, des cours avec elle mais sa conscience l’y interdit. Elle ne se le pardonnerait pas, elle le sait très bien. “Peut-être que je m’y prend mal, je ne sais pas.” Elle tourne son regard sur sa meilleure amie tout en ramenant contre sa poitrine ses genoux. Elle les encercle de ses bras, laisse sa tête reposer dessus. “Tu n’aurais pas par hasard une solution miracle pour moi ?”


Life is short
Oh I am young but I have aged. Waited long to seize the day. All things said and plenty done, life's too short.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 151 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Caitlin Stasey et je crédite : Honeymoon (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Dim 25 Juin - 15:24

Best Escape Anyone Can Have.
— with @Carter L. Vaughn.

Carter, ma meilleure amie. Cette amitié remonte à tellement d’années, je ne pourrais même pas dire à quelque moment nos chemins se sont croisés, pour ne plus se défaire. Cette amitié est hors du commun. Elle est la lumière lorsque je suis son ombre. Elle est la fille populaire dans je suis l’inconnue des couloirs. Elle est l'extravagance quand je suis le quelconque. Nous sommes des opposés, et pourtant, on est attirés l’une vers l’autre. Cette relation pourrait en gêner plus d’un, mais elle me convient à merveille. Je n’ai pas besoin de beaucoup pour être satisfaite, et Carter en fait déjà énormément. À la naissance de Valentin, elle n’a pas posé de questions, elle a seulement été là. Un peu plus qu’avant, car il n’y avait plus le regard des autres. Elle m’a aidé, m’a soutenu, et épaulé. Une vraie meilleure amie. À aucun moment, elle n’a voulu me juger pour cette arrivée surprise de ce bonhomme. Je suis fière de pouvoir la compter parmi mes amies. Comme ma meilleure amie. Depuis le temps, j’ai appris à la connaître, à supporter son caractère incompréhensible pour certains. Alors, quand elle me remercie sans en expliquer les raisons, je ne peux que répondre de façon évasive, sans pour autant poser des questions. Je détourne brièvement mon regard d’elle, lorsqu’elle relâche au sol ce fils que j’aime tant. C’est une chance qu’il ne sache pas encore marcher. Ça me laisse le temps de le voir s’enfuir, si la curiosité d’explorer le monde est trop forte. Mais je sais que ça ne va être qu’un temps, et que le moment où il fera ses premiers pas est proche. Beaucoup trop proche. Doucement, je propose à Carter de s’installer sur le sol, en venant tapoter de ma main l’espace à côté de moi. Un petit sourire se dessine sur mes lèvres, quand je la vois faire sans broncher. Le moment parfait pour répondre à sa question, sans entrer dans les détails, et en même temps, essayer de comprendre son remerciement qu’elle avait formulé en guise de bonjour. Évidemment, elle rebondit sur mes paroles, sur le problème que je pensais pouvoir cacher, mais sans grand succès. Sa proposition me fait chaud au coeur, mais je ne pourrais jamais accepter. Même si l’ambiance n’est pas aussi belle qu’au début avec mon frère, je ne peux tout bonnement pas l’abandonner. Pas au pire moment qu’il soit. « Merci Carter, mais je pense que ce lit ne sera plus libre à la rentrée. » Si pour le moment la rousse avait la chance d’être seule à l’université, il y avait un risque que ça ne soit plus le cas à la rentrée prochaine. Et puis même si j’allais reprendre mes études, je ne comptais pas partir de l’appartement, et rester avec mon frère, jusqu’à ce que de lui-même, il me demande de partir. Elle m’informe avoir donné un cours de russe un peu plus tôt. Des mots qui me font tourner la tête vers elle, après avoir vérifié que Valentin n’était pas loin. Elle m’a toujours impressionné à pouvoir parler aussi bien cette langue, une facilité qui l’avait conduit à devenir l’assistante du professeur de la même matière. Je l’écoute, silencieusement. C’est souvent comme ça. Je ne suis pas l’une de ces filles à pouvoir jacasser pendant des heures. Je préfère le silence, pour pleinement me concentrer sur ce que l’on peut me dire. Pour Carter, ce n’est pas difficile à comprendre que ce cours était compliqué, car l’élève en question n’est pas aussi appliquée que la rousse le voudrait. Mon regard bifurque sur mon bonhomme, et un sourire naturel sur glisse sur mes lèvres à cette vision. Il n’y a qu’à son âge où l’on peut encore s’émerveiller du sable, et de sa douceur. « Tu es un bon professeur Carter, il ne faut pas douter de toi. » À ces mots, je viens poser délicatement ma main sur le bras de ma meilleure amie. Un contact qu’elle est presque la seule à bénéficier. « Je n’ai pas de solution miracle à te donner, il faut que le déclic se fasse de son côté. Tu peux y mettre toute ta bonne volonté, si ton élève n’est pas décidé à apprendre, ça ne pourra pas fonctionner. » Une bien triste réalité. Je n’ai jamais assisté à un cours donné par ma meilleure amie, mais je sais qu’elle est talentueuse, c’est son futur métier après tout. Le problème vient de son élève, qui a peut-être choisi une matière qui n’est pas à sa portée. « Tu pourrais peut-être lui dire de réfléchir pendant l’été, savoir si c’est vraiment une bonne idée de continuer. Gentiment. » Malgré mon caractère relativement passif, je laissais échapper un petit rire de mes lèvres, suite à cette précision. Je connaissais Carter. Elle n’avait pas sa langue dans sa poche. Si elle suivait mon conseil, elle ne prendrait aucun gant. Toujours droit au but, sans perdre de temps.



Enjoy your life


Dernière édition par Kathryn L. Price le Jeu 10 Aoû - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 322 messages et j'ai : 938 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Madelaine Petsch et je crédite : Avatar par Ailahoz ; Signature par Magma.

MessageSujet: Re: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Sam 15 Juil - 19:23

Best Escape Anyone Can Have.
Avec @Kathryn L. Price
Le regard de la rousse oscille entre sa meilleure amie et le petit Valentin. Elle se souvient encore de sa naissance, des questions qui sont passés dans son esprit et pourtant, la Vaughn n’a jamais rien dit. Elle a tout gardé pour elle, simplement pour être présente pour sa meilleure amie quand elle savait qu’elle en avait besoin. C’est encore le cas aujourd’hui, elle ne va pas la laisser tomber, c’est loin d’être son genre à Carter. Kathryn et elle, c’est le jour et la nuit. C’est le noir et le blanc. Et pourtant, leur amitié dur parce que malgré leurs nombreuses différences, elles se complètent les deux jeunes femmes. Valentin, elle le repose au sol non sans déposer un baiser sur ses cheveux et de reconcentrer finalement son attention sur sa meilleure amie. La rousse, elle s’installe sur le sol, elle penche quelques peu la tête en arrière pour profiter des quelques rayons du sol. Pour Kathryn, c’est pas la grande forme et elle n’a pas de mal à deviner l’origine de son mal être. Sa collocation n’est pas ce qui se passe le mieux et Carter, elle ne peut pas faire grand chose pour l’aider. Sinon lui proposer le lit vide dans sa chambre universitaire. « Merci Carter, mais je pense que ce lit ne sera plus libre à la rentrée. » Elle hausse les épaules la rousse. Sa meilleure amie n’a pas tort, si pour l’été, elle sera seule dans cette chambre, à la rentrée ça sera sans nul doutes bien différent et d’un côté ça lui fait peur. Elle n’est pas la plus ouverte des filles, elle n’est pas pressée d’y être. “C’est comme tu veux. Mais tu sais que chez moi, c’est chez vous aussi.” Oui eux, elle n’oublie pas Valentin et en prononçant ses mots, elle porte son regard sur lui. Il est tranquillement en train de jouer dans le sable à deux pas d’elles. Ca la fait sourire Carter de le voir, si insouciant, loin de se douter de ce qu’elles traversent toutes les deux. La Vaughn finit par soupirer, elle explique à sa meilleure la raison de sa présence sur la plage à une heure si matinale. Un cours, un simple cours de russe qui l’a conduite ici, à se remettre en question. « Tu es un bon professeur Carter, il ne faut pas douter de toi. » Son regard se porte sur la main de Kathryn qui repose sur son avant bras. Un contact qu’elle sait être une des rares à bénéficier. Ca la rassure. “Je ne sais pas… il me fait douter, tu sais.” Encore une fois, elle hausse les épaules, elle a l’impression de ne faire que ça. Alors elle s’allonge dans le sable, elle descend ses lunettes de soleil devant ses yeux pour ne pas être éblouie. « Je n’ai pas de solution miracle à te donner, il faut que le déclic se fasse de son côté. Tu peux y mettre toute ta bonne volonté, si ton élève n’est pas décidé à apprendre, ça ne pourra pas fonctionner. » Tout ceci, elle le sait très bien. Elle a conscience qu’elle fait de son mieux mais elle est comme ça Carter, elle veut toujours en faire plus, elle veut toujours en faire trop. « Tu pourrais peut-être lui dire de réfléchir pendant l’été, savoir si c’est vraiment une bonne idée de continuer. Gentiment. » Le problème, c’est qu’elle a souvent la parole facile Carter. Elle dit ce qu’elle pense, elle ne prend pas de gants et n’y va pas par quatre chemins. On lui reproche bien trop souvent d’être franche, ça lui importe peu. Sa tête se tourne quelques instants vers Kathryn, elle affiche un sourire malgré elle. “Lui dire ça serait le convaincre d’abandonner. Et c’est loin d’être ce que je veux. Il est doué. Genre vraiment doué et ça me tue de pas pouvoir le prendre par les épaules pour le secouer et le faire réagir.” Elle a conscience Carter, que quand elle parle, elle n’est pas tendre, bien trop franche mais la solution miracle pour changer ça, elle ne l’a pas encore trouvé. Ca viendra peut-être.


Life is short
Oh I am young but I have aged. Waited long to seize the day. All things said and plenty done, life's too short.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 151 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Caitlin Stasey et je crédite : Honeymoon (avatar) Magma. (signature) Little May (profil)

MessageSujet: Re: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Jeu 10 Aoû - 15:46

Best Escape Anyone Can Have.
— with Carter L. Vaughn.

Je suis adresse un sourire bienveillant, à cette rousse qui illumine ma vie, comme peut le faire Valentin au quotidien. Notre amitié sort du commun. Elle fait parler. Elle construit des questions. Des interrogations. Comment deux filles aussi différentes peuvent être aussi proches ? Il n’y a pas d’explications. C’est comme ça. Carter, elle me complète, elle me pousse à sortir de ma zone de confort, quand de mon côté, je canalise cette boule de feu. Je fais tampon quand elle est là en guise de coup de pied bien placé. Complémentaire, nous le sommes. Sa proposition me touche, et si la situation était différente, s’il n’y avait pas Valentin dans l’histoire, je serais prête à accepter. Mais s’il n’était pas là, la question ne se poserait pas. Je ne vivrais pas dans l’appartement de mon frère aîné. Je n’aurais jamais quitté l’université. J’aurais une chambre également là bas. Tout serait différent. Plus simple. Mais pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. Je l’aime cet enfant. Il est mon sang. Il est ma chair. Il est ma vie. S’il est ma source d’inquiétude au quotidien, là, c’est la rousse qui me tracasse. Elle semble douter de ses capacités. Tout ça à cause d’un élève qui ne se donne pas à fond. Résultat, je vois dans les yeux de ma meilleure amie de l’incertitude sur sa pédagogie à devenir professeur, à l’être même. Ma main trouve facilement une place sur celle de Carter. Avec elle, je n’hésite pas à aller au contact. Contrairement aux autres. Oui elle doute. Je le vois dans son attitude. Finalement, je retire ma main, pour la remettre sur l’une de mes cuisses. Mon regard se pose sur Valentin, et je fronce les sourcils. Il commence à s’éloigner. Je suis prête à me lever pour le rattraper, mais finalement, il change de direction pour revenir vers nous. Un sourire de soulagement s’installe sur mes lèvres, alors que je peux reprendre ma concentration sur la Vaughn. J’essaye, du mieux que je peux, de l’aider à comprendre cette situation. Je n’ai pas la solution. Seulement des conseils que je juge bon de dire. Et encore. Je ne compte pas devenir professeur. C’est un discours sans fondements que je peux lui donner. Ses yeux se posent sur moi. J’entends ses paroles. Je les comprends. Mais là encore, je n’ai pas la solution. « Tu n’as plus qu’à attendre un miracle, à ce niveau. » L’humour n’est peut-être pas bien placé, mais c’est tout ce que je peux donner à Carter. Elle seule peut décider de ce qu’elle veut faire, avec son élève. Et au fond de moi, je sais quelle trouvera la bonne solution. Tout ce que je peux faire, c’est lui apporter mon soutien, et peut-être l’aider à penser à autre chose, pour changer son humeur. Avec la présence de Valentin, je ne peux lui proposer d’aller se baigner. Il est matinal, l’eau ne doit pas encore être très chaude. « Au lieu de te faire du mouron, que dirais-tu que l’on aille sur la promenade, faire quelques boutiques, et peut-être se prendre un truc à manger. Je sais que vu l’heure, ce n’est pas raisonnable mais… il faut se lâcher de temps en temps. » Oui, c’est bien moi, Kathryn Price, qui est prête à oublier les horaires que j’instaure à mon fils, pour changer les idées de Carter. N’est-ce pas à ça que servent les meilleures amies ?



Enjoy your life
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 322 messages et j'ai : 938 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Madelaine Petsch et je crédite : Avatar par Ailahoz ; Signature par Magma.

MessageSujet: Re: Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)   Ven 11 Aoû - 15:21

Best Escape Anyone Can Have.
Avec @Kathryn L. Price
Kathryn, c’est tout ce qu’elle a la rousse. Elle a bien sa famille, elle a bien Nikola mais c’est différent. Kathryn, c’est sa meilleure amie, celle a qui elle peut tout dire, avec qui elle peut tout faire sans avoir peur d’être jugée. C’est comme ça qu’elle l’aime sa relation avec la jeune maman, sans filtre, elles peuvent simplement tout se dire. Carter, elle sait bien qu’avec l’arrivée de Valentin, ça n’a pas toujours été évident pour son amie. Comment cela pourrait-il l’être alors qu’elle est une maman célibataire, encore en train de faire des études. Il faut avouer que la rousse, elle l’a pas compris son amie, elle a pas saisi comment elle a pu en arriver là et pourtant, elle a gardé ça pour elle, elle a été à ses côtés dans les meilleurs comme dans les pires moments. Elle est bien placée pour savoir qu’ils ont été plutôt nombreux ceux-là. La main de la Delta glisse dans le sable, elle en prend une poignée pour simplement laisser couler le minéral entre ses doigts magnifiquement manucurés. Elle joue quelques instants avec avant de se lancer dans la confidence. L’avis de Kathryn, il a toujours été important pour elle. Elle a toujours été celle à mieux la connaître, à savoir quoi lui dire dans ses moments d’énervement, comment la rassurer quand elle se sentait au plus mal. Kathryn, c’est la seule avec qui elle ne s’est jamais montrée égoïste la Vaughn. C’est la seule avec qui faire semblant était simplement à proscrire. Elle lui confie son problème, elle s’explique quant à cette situation qui lui paraît irrésolvable. Elle ne peut simplement rien faire, c’est ce qu’elle se dit et pourtant, c’est bien loin d’être son genre d’abandonner à la moindre occasion. « Tu n’as plus qu’à attendre un miracle, à ce niveau. » Elle soupire Carter. Elle est pas le genre de fille à croire aux miracles mais peut-être qu’aujourd’hui, pour une fois, c’est ce qu’elle dit faire. Espérer plus que de raison que les choses se tassent et s’arrangent d’elles-même. “Je suppose que ça me coûte rien d’y croire en tout cas.” Non juste du temps. Il suffit de regarder la brune pour savoir qu’elle croit en sa meilleure amie, elle lui fait entièrement confiance et Carter, c’est de ça dont elle a besoin pour avancer, de confiance. « Au lieu de te faire du mouron, que dirais-tu que l’on aille sur la promenade, faire quelques boutiques, et peut-être se prendre un truc à manger. Je sais que vu l’heure, ce n’est pas raisonnable mais… il faut se lâcher de temps en temps. » Si jusque là le regard de la Delta était rivé sur l’océan et sur ce soleil encore peu présent en cette heure si matinale, là, il se tourne avec rigueur sur la jeune femme lui tenant compagnie. C’est pas dans les habitudes de Kathryn de proposer ce genre de choses, c’est sans doutes ça qui la surprend le plus la Vaughn mais ça n’est que du positif. La preuve en est avec le sourire qui vient prendre place contre ses lèvres. “Jamais je n’aurais cru t’entendre prononcer ses mots Kat.” Ca la fait rire alors qu’elle adresse un signe de main à Valentin pour le faire venir jusqu’à elle et le prendre sur ses genoux. “Que dirais-tu petit monstre si tata Carter t’achetais une crêpe ?” Elle ne demande pas à la mère, principale concernée. C’est bien plus amusant de faire ainsi. Quand elle tourne un regard amusé sur sa meilleure amie, elle ne se retient pas de rire doucement. “Je n’ai pas déjeuné ce matin, on peut peut-être commencer par ça ?” C’est pas dans ses habitudes à Carter de partir le ventre vide, sauf quand elle se trouve stresser et ce matin, elle l’était vraiment par ce cours de soutiens.  “”


Life is short
Oh I am young but I have aged. Waited long to seize the day. All things said and plenty done, life's too short.
Revenir en haut Aller en bas
 
Best Escape Anyone Can Have. (Kathryn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Staten Island :: Midland Beach-