Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 81 messages et j'ai : -10 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Amanda Seyfried et je crédite : timeless

MessageSujet: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Mer 21 Juin - 20:34

« Dit, on peut se voir ? » × ft. EZEKIEL & CYRIELLE
Je devais que je n’avais pas une vie très simple. Non pas que j’avais envie de me faire plaindre, j’étais très loin d’être quelqu’un à plaindre. Cependant, je me rendais compte que je n’étais pas forcément en accord avec tout ce qui arrivait dans ma vie. Lorsque j’avais pris mon poste de réceptionniste aux studios Warner, je n’aurai jamais imaginé que je finirais fiancée au grand patron. Au début de ma relation avec cet homme, j’étais heureuse, il était fortuné, je savais que j’allais mener une existence paisible sans avoir à me soucier du contenu de mon porte-monnaie. C’était sans compter sur le fait que je flasherai sur un de ses fils, Ezekiel. Je n’avais pas su me contrôler si bien que j’étais tombée dans les bras de ce charmant jeune homme et nous entretenions une relation secrète. Une erreur d’inattention et voilà que je me retrouvais enceinte de mon beau fils. Comment pouvais-je en être sûr ? Cela faisait un moment que je n’avais plus vraiment de rapports sexuels avec mon fiancé. Il travaillait beaucoup et j’arrivais assez régulièrement à éviter la chose car il était pas mal fatigué. En général, je parvenais à trouver des excuses pour m’éclipser de la chambre suffisamment longtemps pour qu’il se soit endormi à mon retour.

Cela faisait maintenant plus d’un an que je repoussais sans cesse le mariage, je savais bien que tôt ou tard il allait falloir que je passe ce cap ou alors que j’avoue la vérité. En tout cas, je ne pouvais pas continuer ainsi. Du moins, je ne pouvais pas épouser mon fiancé car il n’était pas celui avec qui je voulais être maintenant. Mais je ne savais pas trop ce qu’Ezekiel voulait et je doutais qu’il soit utile que je lui pose la question. J’étais avec son père et il n’était pas vraiment possible de changer les choses pour l’instant, ou du moins je ne savais pas vraiment comment m’y prendre. Je savais aussi que le père Warner avait beaucoup d’argent et qu’il pouvait probablement avoir de l’influence sur je ne sais qui. Je n’avais pas envie qu’il fasse fermer ma boutique je ne sais trop comment alors que j’y avais mis toute mon énergie pour lui faire voir le jour. J’avouais que j’étais un peu perdu, mon esprit était embrouillé, et je n’aimais pas ça.

J’étais d’autant plus perturbée depuis que j’avais avoué à Ezekiel que j’étais tombée enceinte de lui et qu’il avait remué ciel et terre pour me forcer à avorter. Même si je n’avais pas bien compris, si ce n’était qu’il n’est peut-être pas prêt, trop jeune, je l’avais écouté et j’avais avorté. Cependant, depuis cet évènement, tout n’était plus comme avant. J’essayais de comprendre la réaction de mon amant, pourquoi n’avait-il pas cherché à être plus compréhensif ? Pourquoi n’étais-je pas parvenue à être plus convaincante ? Un avortement peut être quelque chose de vraiment traumatisant pour une femme, et j’avouais que je ne le vivais pas nécessairement bien. Cependant, je ne devais rien laisser paraître. Depuis cet incident, c’était plutôt tendu entre Ezekiel et moi et je n’aimais pas du tout cela. Certes on se voyait toujours, on avait toujours des relations mais je sentais cette tension permanente qui était gênante. A mon avis, il était temps de mettre les choses au clair et s’expliquer, vraiment cette fois-ci. Etant donné qu’il n’y aurait plus la question du bébé qui n’existait plus, la discussion serait sûrement plus simple. J’étais seule chez moi, mon fiancé travaillait et je savais qu’il n’était pas prêt de rentrer. Ainsi, je contactais Ezekiel en lui envoyant un message. « Hey darling… Tu vas bien ? Moi ça peut aller… Dit, on peut se voir ? On doit se parler. Passe chez moi quand tu veux, si tu veux me voir. Bisous ♥ ». Je me laissais tomber dans le canapé en soupirant et en jetant mon téléphone à côté de moi. J’espérais qu’il dirait oui et qu’il arriverait rapidement.

   
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 131 messages et j'ai : 30 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Tom Felton et je crédite : Tag

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Dim 2 Juil - 19:14

Dit, on peut se voir ?
Le blondinet ne savait pas encore ce qu’il comptait faire de sa journée. Il n’avait pas envie de se trainer jusqu’en cours, de toute façon ce ne serait pas une journée de plus de cours en moins qui allait tout changer. Il en avait déjà louper des tas, pour un tas de raison différentes mais il allait tout de même valider son année sans trop de soucis. Aucun stress donc et aucune envie de se tirer de son lit très tôt pour aller mourir d’ennuis dans un amphi où tout le monde crevait de chaud. Il prendrait les notes d’un de ses camarades pour ses révisions avant l’examen final voilà tout. Son lit était beaucoup trop confortable pour en sortir de bon matin. Quand il finit par le faire la matinée était déjà bien entamée, en réalité il était presque l’heure de commencer à préparer le repas mais ça aussi c’était une chose qu’il n’avait pas envie de faire. Ezekiel ne cuisinait pour ainsi dire jamais manque de temps mais surtout d’envie en général. Il faut dire qu’il avait l’habitude de ne pas faire grand-chose par lui-même, tout lui tombait toujours tout cuit dans le bec depuis qu’il était bébé. Il n’avait jamais eu beaucoup de chose à faire de ses dix doigts. C’était ça d’être un gosse de riche. Il ne changerait ça pour rien au monde, il avait beau détester son père, il s’arrangerait toujours pour rester dans ses bonnes grâce car la dernière chose qu’il voulait s’était se faire couper les vivres. La simple idée de travailler en plus de ses études et de devoir vivre dans un appartement minuscule lui donnait des nausées. Le jeune homme attrapa son téléphone ayant la ferme intention de commander une pizza pour sauter l’étape préparation du repas. Quand il prit son portable il découvrit un message de Cyrielle, message qui lui décrocha un sourire. Il était toujours partant pour voir sa belle-mère, car elle n’avait rien à voir avec les vielles et méchantes belles-mères des contes pour enfant. Non Cyrielle était plus une belle mère de type très sexy et qu’il adorait mettre dans son lit et faire grimper au rideau. Mais ces derniers temps c’était un peu plus compliqué. Il ne comprenait pas ce qu’il se passait mais il y avait comme une distance entre eux depuis quelques jours, semaines peut être même il n’arrivait pas à savoir depuis quand. Ezekiel ne savait pas ce qui avait déclenché cette réaction, il n’avait rien relevé de nouveau, tout s’était déroulé comme d’habitude. Il avait beau chercher et rechercher encore, rien ne lui mettais la puce à l’oreille. Alors son fameux, on doit parler inquiétais un peu le blondinet, il n’avait jamais été assez stupide pour se mettre en couple mais les histoires que ses amis lui avaient racontées lui suffisaient. On doit parler c’était signe d’une catastrophe. Mais attendre n’arrangerais pas les choses, loin de là et puis le blond savait que son père était actuellement en voyage, ça leur laisserait du temps pour parler tranquillement. Ezekiel décida donc de changer ses plans. Il passa sa commande mais au lieu de manger seul il prit deux pizzas et la direction de la maison du paternel. Il ne prit pas la peine de frapper, elle l’attendait certainement. Dans le pire des cas elle prenait sa douche et l’idée de la rejoindre dessous ne dérangeais pas le moins du monde le jeune delta. Il posa les cartons sur le plan de travail « Cyrielle ? » Il entendit du bruit dans la chambre de cette dernière et l’y rejoignit en souriant. Il vint l’attraper par la taille avant de happer ses lèvres « Coucou toi » Il la regarda avant de demander « Alors qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’es pas heureuse que le vieux soit en voyage ? On a toute la semaine pour nous » Il sourit et l’embrassa encore.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 81 messages et j'ai : -10 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Amanda Seyfried et je crédite : timeless

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Mar 4 Juil - 15:17


« Dit, on peut se voir ? » × ft. EZEKIEL & CYRIELLE
J’étais un peu anxieuse du fait de ne pas avoir reçu de réponse d’Ezekiel lorsque je lui avais demandé de passer me voir. Je savais qu’il n’avait pas que moi mais j’estimais être assez importante pour qu’il réponde à mes messages. Peut-être que je lui avais fait peur en lui disant que nous devions parler, peut-être pensait-il que j’allais lui annoncer que lui et moi c’était fini ou quelque chose dans le genre. J’avouais que je n’avais pas eu beaucoup de tact en lui envoyant ce texto. Probablement aurais-je dû tourner ça autrement. Du coup, il ne me répondait pas en espérant que je change d’avis ou que je lui dise finalement que je n’avais plus besoin de lui parler que tout allait bien. Bref, ne sachant pas sa réaction par rapport à ce message et ne le voyant toujours pas arrivée, je n’étais pas forcément très bien. D’autant plus que l’avortement que j’avais subi m’atteignait beaucoup mentalement. Physiquement, ça allait mieux, le contre-coup était passé mais je n’arrivais pas à me dire que j’avais fait tuer ce petit être qui s’apprêtait à grandir en moi, cet enfant-là, l’enfant d’Ezekiel. Avec le recul, je lui en voulais de m’avoir poussé à avorter. Pourquoi n’avait-il pas voulu entendre que nous aurions pu être bien tous les deux avec cet enfant, parce que oui j’étais amoureuse d’Ezekiel même si j’étais fiancée à son père. N’ayant pas de nouvelles de lui, je décidais de me rendre dans ma chambre afin de faire un petit somme. Peut-être que je serais réveillée par de tendres mots au creux de mon oreille. L’espoir fait vivre dit-on, alors j’avais envie d’y croire même si j’étais complètement paumée. Alors que je m’apprêtais à me coucher, j’eu l’impression d’entendre quelqu’un prononcer mon nom. Je tendais l’oreille. *silence* Non, j’avais rêvé. Quelques secondes plus tard, à peine, Ezekiel fit volteface dans la chambre et apparut devant mes yeux ce qui me fit sourire. « Salut beau blond… » Même si je savais que la discussion que nous devions avoir ne serait pas des plus joyeuses, j’étais contente de le voir, comme à chaque fois. Tout se passait pour le mieux entre nous et chaque fois que nous avions l’occasion de nous voir, nous n’hésitions pas. J’eus à peine le temps de réagir que ses lèvres étaient déjà plaquées contre les miennes, ce qui n’était pas du tout pour me déplaire, bien au contraire j’aimais beaucoup cela. Si bien que je fus un peu déçue quand il rompit le baiser, mais il le fallait bien à moment. D’ailleurs, le plaisir n’était que plus grand quand il m’embrassa à nouveau. J’avais envie de l’embrasser encore, et j’avais même envie de bien plus que ça, mais je voulais d’abord parler. Il était nécessaire tirer les choses au clair et de repartir sur de bonnes bases, ou pas… J’esquissais un petit sourire à sa question. Evidemment que j’étais heureuse que mon fiancé ne soit pas là que nous ayons donc champ libre pour nous voir, cependant cela faisait quelques temps que c’était…différent entre nous et il fallait arranger les choses. « Si bien sûr que je suis heureuse… Je ne supporte plus d’être avec lui, j’apprécie quand il n’est pas là… » Je m’arrêtais de parler un peu, cherchant comment aborder le sujet. Je n’avais pas envie que l’on se dispute ou même que l’on se fâche pour de bon. Je n’imaginais pas devoir me passer d’Ezekiel, je lui vouais des sentiments bien supérieurs à ceux que doit avoir une belle-mère pour son beau-fils. Ce n’était pas sain comme relation compte tenu du fait que j’étais fiancée à son père, mais nous ne pouvions pas contrôler ce qui nous arrivait. Ça nous était tout bonnement tombé dessus et nous devions faire avec. Ce n’était pas simple, loin de là mais on s’adaptait et on faisait au mieux pour passer le plus de temps possible ensemble, sans se faire prendre. « Tu sais ce qu’il y a Ezekiel, et on doit en parler. Des derniers évènements…le bébé…l’avortement que tu m’as convaincu de réaliser. J’ai un peu de mal à me faire à tout ça. Et je sens bien que ça a une répercussion sur notre relation, et je n’aime pas ça. »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 131 messages et j'ai : 30 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Tom Felton et je crédite : Tag

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Lun 7 Aoû - 19:03

Dit, on peut se voir ?
Il aimait la surprendre le blond et ne pas répondre à son message était la première étape pour jouer l’effet de surprise. La surprendre dans sa chambre était la seconde. En la voyant se retourner et sourire Ezekiel sut que la technique avait fonctionné une fois de plus et maintenant il n’avait qu’une seule envie, la basculer sur ce lit et lui donner du plaisir. Il oubliait un peu le message de Cyrielle. Cette histoire de discussion ne devait pas être si importante que ça. Elle ne voulait pas le plaquer de toute façon, c’était impossible, Ezekiel le sentait. Ils s’aimaient, bien plus que la jeune femme n’aimait son père et que lui n’aimait les filles qu’il mettait dans son lit. Ezekiel n’avait jamais ressenti ça et il avait bien du mal à admettre à quel point il aimait cette femme qu’il embrassait à présent. Le gout de ses lèvres était ce qu’il préférait sur cette Terre. Il les happas de nouveau mais il sentit bien qu’elle était tendue. Alors en bon amant qu’il était-il la questionna pour savoir si ça allait. Elle se réjouissait de l’absence du père, tout comme lui et il comprenait. Lui détestait voir son père toucher sa Cyrielle mais il ne pouvait imaginer ce que c’était pour elle. Il ne voulait même pas imaginer en fait, le simple fait d’imaginer que son père puisse la toucher le dégouttais. Mais Cyrielle n’avait pas l’air si heureuse que ça alors il insista un peu, elle avait bien dit qu’ils devaient parler. Alors il lui demanda de nouveau si ça allait. Il se doutait que ce serait un non mais l’explication ça il ne s’y attendait pas. Qu’est-ce qu’elle racontait. Lui l’avoir forcé à avorter, il n’en gardait aucun souvenir et pour cause, jamais il n’avait fait ça. Il n’avait jamais entendu Cyrielle lui dire qu’elle était enceinte et de lui. Elle divaguait, un truc comme ça ce n’était pas une chose qu’on oubliait. Il commença à s’inquiéter et sa main se posa sur le front de sa belle « Tu es malade ? » C’était la seule explication qu’il trouvait, elle n’allait pas bien et ça lui montais à la tête. Mais le front de la blonde était froid alors il ne comprenait pas. « Qu’est-ce que tu racontes Cyrielle ? » Il allait avoir besoin qu’elle lui explique là. Un enfant, elle et lui ? Il n’y avait jamais pensé et il ne savait pas trop comment il aurait réagi mais il savait qu’il ne l’aurait jamais forcé à faire quelques choses dont elle n’avait pas envie. Il se demanda un bref instant si c’était une façon tordue de lui annoncer qu’elle était enceinte. Mais il n’y croyait pas lui-même. Une explication commença à pointer son nez dans son esprit mais il la chassa, elle ne pouvait pas les avoir confondus. Enfin il espérait, sinon il imaginait qu’elle aurait très bien pût prendre son jumeau pour lui plus d’une fois et il n’avait pas envie de l’imaginer en réalité. Alors il tenta de se conforter dans l’idée qu’elle divaguait « Jamais je ne t’aurais forcé » Peut-être qu’il lui aurait proposé cette solution, oui il avait un peu de mal à s’imaginer père enfin il ne savait pas. Non au final l’idée d’avoir un enfant avec Cyrielle ne le dérangeait pas. Dans tous les cas il savait très bien que jamais il ne l’aurait forcé à faire ce dont elle n’avait pas envie. Si garder un enfant était son choix il l’assumerait avec elle. Mais apparemment ce choix n’avait plus lieu d’être et il aurait bien envie de comprendre. Il caressa la joue de son amante « Cyrielle, explique-moi, je suis paumé là »
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 81 messages et j'ai : -10 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Amanda Seyfried et je crédite : timeless

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Lun 7 Aoû - 20:52


« Dit, on peut se voir ? » × ft. EZEKIEL & CYRIELLE
Ezekiel posait sa main sur mon front. Un geste délicat, je devais l’avouer. Mais les circonstances ne l’étaient pas, elles, délicates. Il me demandait si j’étais malade. Pourquoi me demandait-il cela ? J’allais très bien, j’étais loin d’être malade. Je supportais peut-être mal l’avortement mais c’était juste psychologique mais physiquement j’allais très bien, du moins je l’espérais. « Je ne suis pas malade Ezekiel. » J’étais un peu perturbée par la question que l’homme dont j’étais amoureuse venait de me poser. Malheureusement, je ne pouvais pas exposer cet amour au grand jour, j’en n’avais pas le droit. Cependant, j’espérais qu’un jour Ezekiel puisse être à moi, et que plus aucune fille ne finisse dans son lit. Savoir cela me rendait folle de jalousie, mais je ne devais rien dire, je ne pouvais rien faire. Je fronçais les sourcils. Qu’est-ce que je lui racontais ? Il se foutait de moi ou quoi ? J’étais un peu paumée, je ne comprenais plus rien à ce qu’il se passait. Ezekiel essayait de faire comme si tout cela n’était pas arrivé, il faisait l’autruche et semblait nier. Pire, il faisait comme s’il ne savait pas de quoi je parlais. Cela me contrariait et me mettait presque en colère ? Pourquoi réagissait-il ainsi ? Pourquoi n’assumait-il pas ses actes ?! « Jamais ? Vraiment ? Et pourtant… » J’essayais de tourner le scénario dans ma tête dans tous les sens. Finalement, j’en vins à me poser des questions. Ne m’étais-je pas trompée de personne le jour où j’avais annoncé ma grossesse ? Cette idée, que j’ai pu prendre Dylan pour Ezekiel, me fit me sentir mal si bien que je fus prise d’un vertige et que je dû m’asseoir sur le lit. Comment avais-je pus être aussi stupide ?! J’aurais dû m’assurer que je m’adressais bien à la bonne personne. Mais en réalité, j’étais tellement paniquée lorsque j’avais appris ma grossesse, que je ne m’étais pas posée la question de savoir si je parlais bien à celui que je pensais. Je me rendais compte que mon erreur pouvait être grave. Je savais que Dylan ne me supportait pas vraiment, si jamais il allait annoncer à son père que j’avais une liaison avec Ezekiel, que j’étais même tombée enceinte de lui, ça pourrait plutôt mal se finir pour Ezekiel comme pour moi. Après, cela pourrait être un mal pour un bien. Avec Ezekiel, nous pourrions vivre notre amour au grand jour sans plus avoir à se cacher de quiconque. Certes c’était excitant cette relation cachée mais au bout d’un moment, ça devenait limite insupportable. Je ne supportais plus que mon fiancé me touche, je ne supportais plus l’idée de ne pas être la seule femme dans la vie d’Ezekiel, trop de choses qui me poussaient à penser que nous ferions peut-être bien de dire la vérité. Cependant, je me doutais bien qu’Ezekiel ne serait pas d’accord, du moins je ne pensais pas qu’il puisse l’être. Je sentais les larmes me monter aux yeux. Comment Ezekiel allait-il prendre le fait que j’ai pu le confondre avec Dylan au moment d’annoncer cette nouvelle ? Allait-il me le pardonner ? Qu’allais-je faire s’il ne me pardonnait pas ? Je ne savais pas bien ce qui allait arriver maintenant. Je devais avouer que j’avais hâte de connaître la réaction d’Ezekiel, mais en même temps, j’avais peur qu’il me laisse tomber, je savais pertinemment que je ne pourrais pas le supporter. Je penchais la tête appréciant le contact de sa main sur ma joue. J’avais juste envie qu’il me prenne dans ses bras. Je voulais juste oublier tout ça, ou bien remonter le temps et ne pas tromper de personne. « Je n’arrive pas à croire que je me suis trompée de personne… » Je ne contrôlais pas les larmes qui coulèrent sur mes joues. « Ezekiel, je suis tellement désolée… J’ai tout gâché ! Dylan va sûrement aller tout raconter si ce n’est pas déjà fait… » C’était à peine si je parvenais à aligner trois mots sans sangloter. « J’ai tué notre bébé….à cause de lui ! » Je fondis littéralement en larmes, me laissant aller dans les bras d’Ezekiel. Je glissais ma tête au creux de son cou et ne bougeais plus. « Pardonne-moi, je t’en supplie ! »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 131 messages et j'ai : 30 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Tom Felton et je crédite : Tag

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Lun 7 Aoû - 22:41

Dit, on peut se voir ?
Il est inquiet pour son amante, car rien de ce qu’elle dit ne lui semble cohérent, il ne comprend pas. C’est tout de même une conversation qu’on retient, ce n’est pas le truc anodin dont on parle tous les jours. Alors comment expliquer qu’il ne se souvienne pas que Cyrielle attendait leur enfant, pire encore qu’il lui ait dit d’avorter. Nan ce n’est pas lui, c’est certain. Et la seule solution envisageable est perturbante. Les craintes du jeune homme se confirment, elle s’est trompée. Il ne sait pas s’il lui en veut ou s’il est surtout vexé, il sait que son jumeau est son copié collé mais il pensait malgré tout qu’elle était capable de faire la différence. En fait il est surtout vexé, il a l’impression de moins compter d’un coup, si elle ne cherche pas à faire la différence alors ça veut certainement dire qu’elle n’aime Ezekiel que pour son physique. Alors le blond est vraiment sauné. Alors il ne sait pas quoi dire. Il reste un moment comme ça, sentant toujours la joue de la jeune femme contre sa main. Il ne réagit qu’en voyant les larmes de celle qu’il aime qui coulent. Car oui, il sait qu’il l’aime, c’est la seule femme qu’il aime et c’est bien pour ça qu’il ne supporte pas de la voir pleurer. Il aimerait tellement pouvoir changer ça, il veut tout faire pour faire renaitre le joli sourire de Cyrielle. Alors quand elle s’excuse il se sent coupable, elle ne doit culpabiliser, elle a fait une erreur oui mais Ezekiel en fait des dizaines toutes les semaines alors il ne peut pas lui en vouloir. Surtout qu’elle paye déjà un prix fort, elle a avorté, convaincue que c’est ce qu’il voulait. Elle était seule et Ezekiel se dit que c’est sa faute, il aurait dû voir qu’elle n’allait pas bien, car ça ne date pas d’hier, il l’a vu entre l’avortement et aujourd’hui. Mais il n’a rien remarqué. Son pouce vient essuyer une larme et il répond calmement « Dylan ne vas rien dire du tout, fait moi confiance, il ne me ferait pas ça » Le blond en est certain, c’est l’avantage de la gémellité, il a toute confiance en son jumeau. Il n’approuve pas ce que Dylan a fait à Cyrielle mais il ne doute pas que Dylan l’a fait car il pensait que c’était la meilleure solution pour tout le monde. C’est vrai, c’était la seule solution pour garder le secret. Mais pas la meilleure pour le moral de Cyrielle. Il se rend compte qu’elle voulait cette enfant, ça se sent et il en veut à son jumeau pour ça. Mais d’un autre côté, son jumeau a gardé le secret et il lui en est reconnaissant. L’impression d’Ezekiel se renforce quand elle fond en larmes, oui elle voulait être maman et Dylan l’en a privé. Il la sert alors contre lui, il ne veut pas qu’elle se mette dans cet état. Elle glissa sa tête dans son cou et sa dernière phrase mit un coup au cœur d’Ezekiel. Elle pensait vraiment qu’il allait la jeter pour ça ? Oui il était un peu vexé qu’elle se soit trompée mais il l’aimait suffisamment pour passer outre. Puis elle devait être perturbée. Alors non, il ne lui en voulait pas. Pour lui prouver il l’embrassa tendrement « Je ne t’en veux pas Cyrielle, c’est pas ta faute » Il essuya délicatement les joues de la jeune femme « Ne pleure plus, c’est fini » Et tout est fini, ils ne peuvent pas revenir en arrière. Ezekiel murmure tout doucement « Je t’aime » C’est la première fois qu’il le prononce à haute voix, handicapé des sentiments il avait toujours tout fait pour s’en sortir sans prononcer ces quelques mots mais aujourd’hui elle en a besoin et il sait que c’est la vérité. Il aime Cyrielle et il ne veut plus jamais que ce genre de chose arrive.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 81 messages et j'ai : -10 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Amanda Seyfried et je crédite : timeless

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Mer 9 Aoû - 21:07


« Dit, on peut se voir ? » × ft. EZEKIEL & CYRIELLE
Comment Ezekiel pouvait-il être aussi sûr de lui ? Pensait-il vraiment que Dylan ne dirait rien à leur père ou bien disait-il juste cela pour me rassurer ? Je ne savais pas bien quoi penser, mais je devais avouer qu’il semblait très sûr de lui et il avait été convaincant. J’avais envie de le croire sur parole, mais j’attendais de voir. Si Dylan n’avait pas l’intention de dire quoi que ce soit, pourquoi m’avait-il demandé d’avorter en se faisant passer pour Ezekiel ?! Ezekiel étant le fils de mon fiancé, le fait que l’enfant puisse lui ressembler n’aurait posé aucun problème. Quand bien même cet enfant serait né, j’aurai été obligée de dire la vérité. Jamais je n’aurai pu accepter que mon fiancé reconnaisse l’enfant comme étant le sien alors qu’il était celui d’Ezekiel. « Tu es sûr de ça Ezekiel ? S’il parle…comment on va faire ?! » Même si je voulais le croire, je n’y arrivais pas. Pourtant, cela pourrait me porter préjudice. Si je ne le croyais pas, Ezekiel pourrait penser que je ne lui fais pas confiance et ça ferait juste aggraver les choses, ce que je n'avais pas du tout envie.

J’aurai vraiment aimé pouvoir garder cet enfant, l’élever avec Ezekiel. Devenir mère est la plus belle chose qui puisse arriver à une femme dans la vie. A mon sens, c’était l’aboutissement d’une histoire d’amour. Il était évident qu’un enfant devait naître de n’importe quel amour. Il se trouvait que j’aimais Ezekiel et que cet enfant aurait dû être le fruit de notre amour. Cependant, son frère Dylan nous avait privés de ça. Je lui en voulais beaucoup, mais je m’en voulais aussi d’avoir confondu les deux frères, j’avais du mal à comprendre comment j’avais pus faire. J’appréciais ce baiser qu’Ezekiel m’offrait, j’aurai aimé qu’il dure encore plus longtemps. « Vraiment ? Tu ne m’en veux pas ? Mais…tout est de ma faute quand même ! » J’allais avoir du mal à me remettre de cette mésaventure. Ce geste délicat d’Ezekiel essuyant mes joues me fit frissonner. J’étais folle de cet homme et chacun de ses baisers, chacune de ses caresses me faisaient perdre la tête.

Malgré qu’Ezekiel m’ait dit de ne plus pleurer, j’avais du mal à m’arrêter. Cependant, les quelques mots qu’il prononça ensuite me laissèrent sans voix. Ezekiel venait de me dire, à moi, qu’il m’aimait. Je ne savais pas bien si je rêvais ou s’il l’avait vraiment dit. Je ne pensais pas être sans un rêve, si bien qu’il fallait que je réalise qui m’avait dit « Je t’aime. » Jusqu’à aujourd’hui, Ezekiel ne m’avait jamais ouvertement dit qu’il m’aimait et cette annonce me rendait vraiment heureuse. Je me blottissais dans ses bras enfouissant ma tête dans son cou où je déposais quelques baisers. Je restais ainsi un instant, sans parler avant de me redresser et plaquer fougueusement mes lèvres contre les siennes. Je fis durer le baiser un moment, savourant le goût de ses lèvres. « Je…Moi aussi je t’aime Ezekiel. » Je restais un temps à le regarder dans les yeux. Il avait quelque chose dans le regard que je ne savais pas décrire mais qui me plaisait beaucoup. « Tu aurais voulu de cet enfant ? » Je savais que ce n’était pas forcément le moment de poser ce genre de question, surtout que cet enfant n’était plus. Mais j’aimais l’idée de savoir qu’Ezekiel aurait voulu que l’on garde cet enfant, ça ferait pour moi de bons présages pour la suite. J’imaginais la suite avec Ezekiel, ou du moins je ne l’imaginais pas avec son père c’était certain. Il allait bien falloir mettre les choses au clair un jour, je n’allais plus supporter longtemps de faire semblant.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 131 messages et j'ai : 30 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Tom Felton et je crédite : Tag

MessageSujet: Re: « Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL   Jeu 7 Sep - 21:17

Dit, on peut se voir ?
Il la regarde et se sent mal. Elle doute et il ne sait pas si elle doute de son jumeau ou si c’est tout simplement de lui qu’il doute. Il aimerait qu’elle le croie sur parole, après tout c’est ce qu’il fait lui. Il ne fait pas confiance à beaucoup de monde mais Cyrielle fait partie des personnes à qui il accorde son entière confiance. Cyrielle et Dylan, c’est à peu près tout. Ezekiel connait son jumeau par cœur, il ne parlera pas, il peut mettre sa main au feu que rien ne sortira de sa bouche. De toute façon si Dylan avait voulu parler il l’aurait fait depuis un moment et ce n’était pas le cas, pas un mot, pas même une réflexion. Il sait que son frère n’approuve surement pas ce qu’ils vivent Cyrielle et lui mais il sait que son jumeau passera outre, car tous les deux ils sont des confidents. Ezekiel compte sur Dylan et inversement alors jamais son jumeau ne briserait sa confiance, il le sait. C’est magique une telle confiance, il trouve ça beau même. Toutes les relations gémellaires ne sont pas les mêmes, mais pour eux c’est ainsi. Alors Cyrielle n’a aucune raison d’être inquiète, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes, leur secret est bien gardé. Le blondinet caresse la joue de son aimée « Je suis certain qu’il ne parlera pas, il n’y a aucun souci à se faire » Si le père d’Ezekiel apprend leur relation, ça ne viendra pas de Dylan, il en est certain. Il veut que Cyrielle puisse se rassurer, elle s’est trompée oui mais le résultat ne sera plus désastreux que la perte du bébé. C’est déjà beaucoup mais leur relation n’est pas en péril. Enfin elle ne risque pas d’être découverte car elle est toujours plus ou moins en danger. C’est une relation secrète et c’est bien compliqué d’envisager une évolution autre que la séparation. Ezekiel n’y pense pas souvent car c’est douloureux mais au fond il ne se fait pas d’illusion, il finira par la perdre, c’est certain. Il l’entend culpabiliser et ne le supporte pas. « Si on devait trouver un coupable ce serait plutôt Dylan. Arrête de te torturer avec ça, je ne t’en veux pas ma belle » Ezekiel la réconfortait comme il pouvait, il la câlina donc avec délicatesse. La voir dans cet état le rendais triste et il commençait à en vouloir à son jumeau, pourquoi ne lui avait-il tout simplement pas dit que Cyrielle s’était trompée et était venu vers lui. C’était à lui de gérer ça, c’était sa vie, son enfant. Mais c’était trop tard. Il sentit les baisers de sa belle dans son cou et accueillit ses lèvres sur les siennes en souriant. Il ne s’attendait pas à moins, il venait tout de même de lui avouer qu’il l’aimait. Ils se dévorèrent quelques secondes du regard avant qu’elle pose la fameuse question. La réponse vint instinctivement à Ezekiel « Oui » Oui il aurait voulu de cet enfant, même si il n’était pas prévu, si Ezekiel était encore étudiant et que Cyrielle était avec son père. Il aurait assumé cet enfant car il n’était pas qu’un malheureux accident. Il aimait Cyrielle, il n’en doutait plus aujourd’hui et cet enfant n’aurait été qu’une preuve supplémentaire de cet amour. Ezekiel sent que Cyrielle a besoin de plus alors il murmure doucement « On en referas un un jour, je te le promet » Il sourit à la jeune femme et l’embrasse de nouveau. Oui il s’imaginait bien père avec elle, il voyait un avenir à leur couple et c’était peut-être la première fois que ça lui semblait si évident.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
 
« Dit, on peut se voir ? » + EZEKIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Lower Manhattan :: Greenwich Village-