Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1278 messages et j'ai : 1097 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sarah Shahi et je crédite : Signature : quelqu'un sur tumblr ( code : Alaska) ; vava : Moonday girl

MessageSujet: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 1:49



     
      Joshua & Arléna
      Jour 2 - Egypte - Louxor

 
A
rléna avait décidé de partir en vacances, elle en avait besoin. L'année avait mal commencé pour elle, elle était tombé en février dans les escaliers en pierre glacé. Elle s'était vilainement fracturer le nez, le bras et avait eu multiples contusions. Elle avait du rester quelques temps en maladie et ça l'avait vraiment ennuyer, mais elle avait reprit rapidement son job. La brune avait tout de même décider de s'octroyer des vacances. Étant passionnée par l'ancienne Egypte, Arléna avait saisi l'opportunité qui s'était présentée a elle. Elle avait donc pris l'avion pour Louxor, il y avait plusieurs  heures de décalage entre New York et Louxor et le voyage avait duré un moment. La brune était épuisée, elle était arrivée a l’hôtel avec Zeus et ils s'étaient tous les deux effondrés dans un puissant sommeil.
Arléna s'était réveillée au petit matin et avait vite filer sous la douche, la brune se devait de faire très attention. Elle n'était pas chez elle, certes, elle avait une chambre aménager mais tout ne l'étais pas. Elle essayait de s'habituer aux lieux, c'était une question d'habitude après. Après une bonne douche, Miss Bell sorti pour enfin s'habiller, elle avait opter pour un chemisier noir et un jean ainsi que des sandales et lunettes de soleil sur le nez. Elle préférait marcher pied nus mais elle préférait éviter dans les couloirs de l'hôtel.  Elle sorti avec Zeus pour aller jusqu'au petit déjeuner ou elle prit son temps. L'aveugle devait faire sortir le chien, il avait besoin de se dégourdir les pattes et elle se balada avec lui pour qu'il puisse aussi faire ses besoins.

Arléna prit le temps avant de rentrer, elle se retrouva dans le hall, mais elle était perdue et avait fait s'arrêter Zeus qui était perturbé par les nouveaux lieux. Y'avait beaucoup de personnes autour d'eux et Arly devait se concentrer et ça lui demandait pas mal d'énergie en général. Elle avança doucement et bouscula quelqu'un malgré le fait que Zeus allait s'écarter.

- Oh... pardon ... je suis désolée...


Et en plus d'être perdue, elle venait de bousculer quelqu'un. Non mais quand elle s'y mettait, elle n'était pas vraiment douée. Elle aurait bien ajouter " je vous ai pas vu" mais ça n'était pas réellement drôle comme blague...Quoi que..


WILDBIRD
   



« Man plans and god laughs this is what I've learn from you.  Once we stood as two halves, these doubts have drowned your soul» Halcyon Birds - Broken Back
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1200 messages et j'ai : 694 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 10:03



 J-2 : Egypte, Louxor
Arléna & Josh'
   

Joy étant sur le point de prendre sa douche, j'avais prétexté vouloir découvrir les recoins de l'hôtel pour m'éclipser de la chambre où nous avions élu domicile pour le séjour en Egypte. Lui ayant adressé un dernier sourire chaleureux avant de prendre mes jambes à mon cou, je me retrouvai rapidement en-dehors du nid, glissant mes pas dans le couloir du premier étage où notre cocon se trouvait. C'est à ce moment que je me demandai ce qui m'avait pris de, soudainement, lui intimer m'intéresser à l'architecture traditionnelle qu'arborait l'établissement. Frappant de mon poing droit mon front une fois, puis deux, comprenant à quel point j'avais pu passer pour une cruche devant elle, je laissai mes pas me guider vers l'ascenseur, décidant de rejoindre le hall où j'avais vu une décoration typique du pays. Affublé d'un jeans clair et d'un débardeur large blanc des plus basiques, mocassins beige tanné aux pieds, j'arpentai les différentes allées depuis la machine élévatrice, rencontrant certains touristes et quelques employés qui s'affairaient. Au final, je ne connaissais pas grand monde, pourtant une esquisse à chaque passage d'un inconnu prenait place sur le bas de mon visage pour les saluer. Poli et respectueux, comme toujours. Je m'arrêtai près d'une colonne aux détails plus que fascinants que nous ne pouvions voir en Amérique, sauf, peut-être, chez des traiteurs spécialisés.

M'étant arrêté à quelques mètres de cette merveille, je ne me doutais pas que mon emplacement allait gêner. Fort est de constater que j'avais le don de rester planté dans des endroits gênants, ici ou à New-York, on me fonçait toujours dedans. Ce fût d'ailleurs le cas d'une demoiselle qui me bouscula, s'excusant aussitôt. Mon portrait se tourna alors brutalement vers elle, laissant un petit vent frapper le faciès de la demoiselle de par la rapidité de mon geste. Y'a pas de mal, répondis-je à son excuse avant de baisser les yeux sur son compagnon à quatre pattes. Curieux, et surtout attiré par ce genre de bestioles, bien que je n'en possédais pas et n'en posséderais probablement jamais, je m'exclamai d'un furtif, oh..., de surprise quant à la beauté de l'animal. Il est gentil, demandai-je à sa maîtresse sans avoir plus pris le temps de détailler cette dernière. Suite à l'affirmation de la touriste, je me permis de me baisser, laissant mon genou droit toucher le sol et ma jambe articulée se plier de façon à garder un certain équilibre. Mais c'est que tu es beau toi, commençai-je en passant ma main droite sur la tête du chien, l'autre au niveau de sa gueule, caressant ses poils soyeux, mais oui t'es content d'être en vacances, continuai-je lui adressant quelques paroles comme l'on pouvait parler à un nourrisson tout en sachant qu'il ne pouvait nous comprendre aisément. En tout cas, il remuait la queue, ça me permettait de comprendre son ressenti.

Vous êtes de New-York, questionnai-je la concernée en relevant mon regard sur le visage de la demoiselle, attendant qu'elle me réponde pour ajouter, je vous ai croisé à l'aéroport quand j'étais en compagnie de mon amie, c'est pour ça, avouai-je en lui adressant un agréable sourire, ne me doutant pas qu'elle ne pouvait le voir de ses yeux. C'est la première fois que vous voyagez en Egypte, interrogeai-je de nouveau mon interlocutrice tout en me relevant, légèrement difficilement avant de lui faire face, comprenant que quelque chose n'était pas "normal". Elle tournait la tête, comme si elle me cherchait de par l'intonation de ma voix et je n'eus pas de mal à prendre conscience de son handicap visuel. Mon esquisse s'agrandit et j'attrapai sa main droite pour venir la serrer afin de me présenter, Joshua, déclarai-je en faisant aller sa menotte de bas en haut, généreusement. Attendez, compris-je en serrant un peu plus ses doigts contre les miens, vous permettez, questionnai-je la demoiselle, sachant pertinemment que les aveugles avaient l'habitude de voir et détailler les choses de par le bout de leurs phalanges. Tout du moins, j'avais vu ça dans un reportage sur lequel j'étais tombé à tout hasard. C'est alors que j'amenais ses doigts sur mon visage, la laissant toucher chaque trait de la pulpe de ces derniers, fermant les yeux pour être sûr de ne pas me prendre un ongle dans l'oeil. Même si ça ne se sent pas, dis-je par la suite, je suis bien Américain, plaisantai-je de par les origines qu'elle pouvait deviner par ce toucher. Je lui laissai le temps d'analyser chaque partie de mon portrait sans lui en interdire certains passages.
 (c) Meimei


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.


Dernière édition par Joshua Ling le Sam 22 Juil - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1278 messages et j'ai : 1097 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sarah Shahi et je crédite : Signature : quelqu'un sur tumblr ( code : Alaska) ; vava : Moonday girl

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 13:35



     
      Joshua & Arléna
      Jour 2 - Egypte - Louxor

 
A
rly n'aimait pas bousculer les gens, elle avait l'impression d'être maladroite alors qu'elle faisait tout son possible pour faire les choses correctement. La brune se senti un peu mal a l'aise mais elle fut très rapidement pardonnée. Elle offrit un petit sourire au monsieur qui semblait plutôt préoccupé par son chien Zeus.
Ce dernier avait l'air réellement super heureux qu'on s’intéresse à lui, il donna même la patte a Joshua tout en remuant la queue activement.

- Disons que ça le change un peu de quitter la routine...


Elle ne s'attendait pas a ce que Joshua sache qu'elle était de New York, elle fronça doucement les sourcils.

- Oui, je suis de New York...


Elle comprit un peu mieux comment il avait su. Elle avait du se faire accompagner dans l'aéroport parce que Zeus avait été confiner avec tous les autres animaux. Elle avait trouvé l'escale longue mais elle avait pris sa canne pour se " balader" dans l'aéroport et pouvoir passer du temps dans un des nombreux café du terminal. Elle pouvait entendre et comprendre par rapport a l'intonation de voix du brun qu'il souriait.

- Oui c'est la première fois, et j'ai surtout saisi l'opportunité. J'ai toujours trouver l'Egypte  ancienne fascinante...


Avant de perdre la vue, elle avait pu voir a quoi ressemblait les pyramides, les trésors égyptiens, même si elle était très  jeune à l'époque.  Elle avait toujours voulu en savoir plus, tout en consultant nombre de livres se rapportant au sujet. Elle eut un petit sourire en sentant qu'il lui serrait la main.

- enchanté, moi c'est Arléna...


Par contre, elle ne s'attendait pas à toucher son visage. C'était plutôt rare les gens qui se comportait comme ça avec elle. La brune eut un nouveau sourire, au moins il avait comprit et avait eut la délicatesse de ne pas lui faire remarquer son handicap. Arléna eut un petit sourire.

- Oh vous êtes sur ?

Elle ne put retenir un petit rire.

- Au moins je sais a quoi vous ressembler, je vais pouvoir me faire une idée en tout cas...

Parce que la brune associait souvent les choses, par exemple, le jaune - même si elle connaissait la couleur - elle l'associait à l'acidité du citron. La demoiselle eut un nouveau sourire.

- c'est rare qu'on m'autorise aussi... franchement à toucher un visage... Surtout qu'on ne se connait pas...


Elle continua de sourire.

- C'est votre premier voyage ? Le décalage horaire ne vous a pas trop perturbé ?


Parce que ça l'avait épuisée à elle.

- est ce que... vous pouvez me régler ma montre s'il vous plait ?  je crois que je suis toujours à l'heure de New York alors ça me perturbe un peu je dois avouer...


Elle lui tendit la montre pour qu'il puisse le faire.

WILDBIRD
   



« Man plans and god laughs this is what I've learn from you.  Once we stood as two halves, these doubts have drowned your soul» Halcyon Birds - Broken Back
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1200 messages et j'ai : 694 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 14:27



 J-2 : Egypte, Louxor
Arléna & Josh'
   

J'ai pris une douche ce matin, si ça peut vous rassurer, répondis-je à la surprise de la demoiselle qui venait de m'avouer ne pas avoir l'habitude de toucher aussi aisément des visages de personnes inconnues à sa liste d'amie. Le sourire jovial et amical toujours affiché sur mes lèvres, je la laissai glisser ses mains pour les retirer de mon portrait, reculant, de ce fait d'un ou deux pas pour ne pas gêner la liberté du gros toutou qu'elle tenait en laisse, portant d'ailleurs un nouveau regard sur l'animal, comprenant, maintenant, quelles tâches il avait à accomplir auprès de sa maîtresse adorée. Non, loin de là, dis-je en reportant mon attention sur le visage de la demoiselle, analysant ses traits à mon tour avant de reprendre, j'exerçai un métier qui me permettait de vivre des voyages fabuleux tout au long de l'année, déclarai-je ne laissant mon sourire disparaître tout doucement, reprenant une mine naturelle, bien qu'un peu nostalgique. Mais ça ne m'empêche pas d'être toujours autant fasciné, ponctuai-je en hochant brièvement la tête, tournant cette dernière afin d'observer le hall et sa décoration, une fois de plus. Je ne suis jamais venu à Louxor, par contre, commentai-je avant de retrouver la demoiselle dans mon champ de mir, et ce n'est pas forcément le décalage horaire qui me déplaît le plus depuis mon arrivée, indiquai-je en fronçant les sourcils. Je ne sais pas où ils ont vu que l'on arborait un lit d'un matelas mou comme un chamallow, plaisantai-je d'un fait pourtant bien réel. Je dois avouer que mon dos n'a pas apprécié la différence de literie, confessai-je, grimaçant légèrement en me rappelant à quel point il avait été difficile pour moi de me lever ce matin, pris de courbatures et d'une douleur au niveau de la plaque encore présente au niveau de deux de mes vertèbres. J'espère pouvoir m'y faire avant de devoir succomber et de dormir à même le sol, ris-je soudainement avant qu'elle ne me demande un service. Service que je ne pouvais aucunement refuser, bien que je me demandais comment une personne dotée d'un handicap visuel pouvait lire une montre...

Vous ne participez qu'au séjour en Egypte ou vous avez signé pour les autres également, questionnai-je la jolie brune tout en trifouillant son bijou afin de le mettre à l'heure locale du pays où nous nous trouvions. J'ai la chance d'avoir un patron compréhensif, déclarai-je pour répondre également à la question que je lui avais posé, je n'ai pas eu de vacances depuis plus d'un an et demi, je n'en voyais pas l'utilité, dis-je, mais dès que je lui ai demandé l'autorisation de m'accorder des congés sans sol d'un mois et demi, il n'a pas rechigné, détaillai-je accompagné d'un sourire agréable, parce qu'on avait beau dire que les asiatiques étaient nés pour travailler et qu'ils adoraient leur boulot, un peu d'air frais provenant d'ailleurs ne pouvait être que bienfaisant et puis, fallait tout de même l'avouer, j'étais avant tout né en Amérique, et comme pour tout Américain qui se respectait, les vacances étaient sacrées ! J'ai hâte de pouvoir vivre pleinement les excursions qui sont inscrites sur les listes, mais également de bénéficier de tous les avantages que les différents hôtels proposent, terminai-je avant d'enlever mes mains de sa boussole temporelle et de relever mes pupilles vers son faciès, l'observant une fois de plus. Vous avez déjà eu le temps d'entrer au SPA, de vous tremper dans la piscine, de goûter aux merveilles du bar all inclusive, questionnai-je mon interlocutrice, fasciné par tant d'activités gratuites.

D'ailleurs, je vous retiens peut-être, quelqu'un doit certainement vous attendre, conclus-je, vous sembliez tellement pressée, expliquai-je en faisant, bien évidemment, référence au fait qu'elle m'avait bousculé sans ménagement. Pas au point de me faire tomber la tête la première contre la grosse colonne qui semblait peser une tonne, mais bon... Un léger rire, intonation qui m'appartenait si bien, grave, sans pour autant être effrayant, s'échappa d'entre mes lèvres, repensant alors à notre étrange rencontre. Je peux certainement vous aider à vous repérer, proposai-je à l'intéressée, je ne suis pas le professionnel de l'orientation, mais à deux, tout semble plus facile, exposai-je à ma partenaire de conversation, haussant furtivement les épaules. Ou... Si vous vous ennuyez, je peux rester avec vous un petit moment, on pourrait découvrir les espaces qui sont ouverts à cette heure-ci sans pour autant y participer, déclarai-je, ça nous permettrait d'être au courant du chemin à prendre pour les fois précédente, proposai-je, mon amie ne m'en voudra pas.
 (c) Meimei


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.


Dernière édition par Joshua Ling le Sam 22 Juil - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1278 messages et j'ai : 1097 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sarah Shahi et je crédite : Signature : quelqu'un sur tumblr ( code : Alaska) ; vava : Moonday girl

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 16:48



     
      Joshua & Arléna
      Jour 2 - Egypte - Louxor

 
A
rléna eut un petit sourire fasse a ce petit monsieur vraiment bavard. Elle se mit même a rire, il avait beaucoup d'humour en tout cas. La brune se prit au jeu.

- Ah bon? Je croyais que ça faisait 6 mois sans prendre de douche... Non plus sérieusement, je ne doute pas de votre hygiène corporelle.


Arléna ne voulait pas non plus vexer le monsieur, elle le taquinait juste alors qu'elle ne le connaissait pas. Bravo Arly ! Elle reprit vraiment son sérieux avant de doucement lui demander.

- Et qu'est ce que vous faisiez comme job pour voyager autant alors ?


La brune lui fit un nouveau petit sourire avant d'entendre ce qui l'avait déplut, peut être pourrait elle l'aider si jamais la douleur persistait.

- Oh... c'est jamais très drôle les douleurs lombaire, mais peut être que je pourrais vous aidez si ça persiste.. Je suis kinésithérapeute - Ostéopathe, c'est le genre de choses que je sais un peu régler...


La montre était équipée d'une petite voix qui lui dictait l'heure quand elle appuyait sur le bouton, d'ailleurs Joshua du faire une fausse manipulation car ca donna l'heure de New York, soit 2 h du matin.

- J'ai pris le complet, quitte a partir en voyage autant visiter. Et puis, je suis mon propre patron alors j'avais quelques semaines a prendre... Après ce sera la grosse reprise ! Mais heureusement que votre patron vous a donner vos congés sans solde ! Mais c'est bien que vous partiez en vacances... donc vous avez pris le complet aussi?

Arléna fronça un peu le nez, non elle n'avait rien eut le temps de faire.

- Non j'ai rien fais, a vrai dire la brochure n'était pas en braille et le plan ne l'est pas non plus alors j'essaye surtout de me retrouver. Zeus est très doué, mais il a besoin d'un temps d'adaptation. J'ai juste profiter de l'extérieur avec lui, je sais a peine ce qu'on va faire aujourd'hui.


Elle ne put s'empêcher de rire doucement.

- Non personne ne m'attend, je suis venu juste avec mon chien et en fait, c'est tellement grand et y'a tellement de couloir ici, que je me suis un peu perdue, je crois qu'on a fait tous les couloirs...


Elle eut un nouveau sourire pour son compatriote.

- Ben je veux bien vous accompagnez, je pense que ça me ferait du bien d'être guidée et prendre le temps de me concentrer pour savoir ou je vais et surtout ou c'est... Mais je veux pas que vous retardez avec votre amie, j'ai pas envie de vous causez des ennuies !

Arléna était la reine des problèmes en ce moment et n'avait pas envie que Josh se fasse disputer par sa faute. Elle était là pour des vacances, pas pour des soucis, elle souhait éviter au maximum les ennuies.

- Vous avez quel age ? C'est de la curiosité... mais ça me permet d'essayer de m'imaginer votre visage...



WILDBIRD
   



« Man plans and god laughs this is what I've learn from you.  Once we stood as two halves, these doubts have drowned your soul» Halcyon Birds - Broken Back
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1200 messages et j'ai : 694 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 22:06



 J-2 : Egypte, Louxor
Arléna & Josh'
   

Danseur. Voilà le seul mot que j'avais prononcé lorsqu'elle m'avait demandé plus de détails concernant la profession qui m'avait permis de voyager autant. Je n'eus pas de raisons d'en dire davantage quant à l'arrêt de cette carrière qui fût courte mais qui m'avait, malgré tout, laissé des souvenirs inoubliables, beaucoup plus que de malheureux, c'était une évidence. Par contre, lorsqu'elle évoqua le fait d'être ostéopathe, je fus très rapidement intéressé, levant mes sourcils de surprise, prenant en compte que ses mains, dont elle se servait pour tout, devaient être extrêmement serviables pour ce genre de métiers et qu'elle n'avait finalement pas subi totalement cet handicap qui l'avait frappé. Faudrait que vous me donniez l'adresse de votre cabinet, dis-je en hochant la tête, étant serveur dans un Starbucks, j'imagine que vous pourriez soulager aisément certaines tensions musculaires, déclarai-je. Comme quoi, on pouvait faire de très belles rencontres lors des voyages organisés. Vous devez être une adepte des espaces détente, conclus-je, voyant parfaitement la kinésithérapeute chercher la plénitude, la sérénité lors d'une partie de yoga, l'imaginant s'abandonner facilement à la chaleur d'instituts pour retrouver santé physique et mentale... Oui, je la soupçonnai d'être ce genre de femmes, à raison ou à tort.

Je peux comprendre que vous ayez pu vous perdre, même moi je ne suis pas sûr de savoir où se trouve l'ascenseur qui m'amène non loin de ma chambre, avouai-je en tournant la tête tout autour d'elle et moi pour essayer de me rappeler celui par lequel j'étais sorti, en vain. Décidément, tout ce que l'on disait des hommes et de leur sens de l'orientation était faux, complètement faux, et j'étais bien la preuve vivante. A moins qu'il était possible que je sois le seul dans cette situation... Je pense que le mieux c'est que je me réfère aux plans qui sont affichés sur les murs, et vous, vous prenez note des différentes directions, indiquai-je avant de baisser les yeux vers le gros tou-tou qui attendait sagement, ayant une envie subite de ne pas le laisser de côté. Mais oui, toi aussi tu as un rôle à jouer, déclarai-je en amenant de nouveau ma main sur le haut de son crâne, lui frottant énergiquement en esquissant un sourire doux et tendre à l'animal. Tu dois aider ta maîtresse à se repérer, alors utilise bien ton flair et tes yeux, lui ordonnai-je poliment avant de reporter toute mon attention sur la jeune femme. On risque de se croiser plus d'une fois du coup, finis-je par concéder à la prévenir, vu que nous faisions tous deux le voyage en entier.

Je me préparai à changer de direction, commençant à m'avancer vers une allée qui semblait se remplir petit à petit de monde, bien qu'ils étaient, pour la plupart, encore couchés ou dans leur chambre, profitant du réel premier jour pour se reposer avant d'entamer les diverses activités et excursions, mais la demoiselle reprit la parole et mon faciès se rapporta au sien d'un air surpris lorsqu'elle évoqua mon amie. Pas du tout, insistai-je en haussant les épaules, préférant détailler ma réaction. Nous avons une relation tout bonnement amicale et, plutôt que de la déranger pendant qu'elle prend soin d'elle, je me suis éclipsé pour ne pas entrer trop dans son intimité, avouai-je avant de baisser la voix pour lui souffler une autre parole, comme si je lui cédai l'un de mes plus grands secrets, c'est assez gênant comme ça de se retrouver du jour au lendemain, fille/garçon dans une même chambre, reprenant une voix normale et me reculant d'elle, je souris, je préfère ne pas trop m'immiscer dans ses habitudes. On y va, pressai-je la demoiselle en lui faisant un signe de tête, geste que j'avais l'habitude d'effectuer avec la plupart de mes amis pour leur montrer l'endroit que nous devions emprunter, ayant oublié qu'elle n'était pas voyante.

J'ai trente ans, répondis-je en cherchant du mieux que je le pouvais un indice sur l'endroit où nous nous dirigions par ce couloir, en fin d'année, mais je préfère en prendre l'habitude dès à présent, plaisantai-je en lâchant un rire au son agréable, et vous, demandai-je ne perdant pas de vue le plan que je venais de découvrir, fronçant les sourcils et plissant les yeux pour interpréter au mieux les informations qui étaient inscrites. Alors... Nous avons dans cette partie de l'hôtel des ateliers créatifs... Peinture, sculpture en argile et sur bois, une exposition d'art d'un homme dont je n'arriverais pas à prononcer le nom... A moins que ce soit une femme, fis-je, peu sûr de moi, amenant mon index caresser mes babines lentement, pris dans ma réflexion quelques secondes, tout au plus, avant de secouer la tête pour reprendre mes esprits. Oh ! Il y a également un film documentaire sur la création de l'hôtel et des différentes activités sportives aux alentours, lis-je pour en informer la demoiselle au cas où elle voulait écouter les commentaires de professionnels sur Louxor. Bon c'est une bonne arête de l'établissement, et en plus, vous êtes totalement éligible à pouvoir y participer les jours suivants si vous le désirez, je vous propose qu'on commence par là, dis-je en pivotant mon tronc vers elle, vous avez besoin de mon bras pour me suivre ou ça va aller avec votre chien, interrogeai-je Arléna, prêt à lui céder mon membre supérieur le temps de la promenade pour qu'elle ne se sente pas perdue.
 (c) Meimei


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.


Dernière édition par Joshua Ling le Sam 22 Juil - 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1278 messages et j'ai : 1097 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sarah Shahi et je crédite : Signature : quelqu'un sur tumblr ( code : Alaska) ; vava : Moonday girl

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Mer 12 Juil - 23:20



     
      Joshua & Arléna
      Jour 2 - Egypte - Louxor

 
L
a demoiselle eut un petit sourire, c'était un beau métier danseur. Elle ne pouvait pas s'empêcher de continuer de lui sourire en l'imaginant. Arléna le haussa un sourcils. Ben tiens, il allait devenir son nouveau client ?

- Pas de problèmes, mais si jamais vous êtes bloqué durant le séjour, je pourrais vous aidez... Au moins provisoirement... Mais oui, sinon je peux faire ça après y'a aussi beaucoup d'exercices pour éviter ça.


Arléna fut surprise de comprendre a quel point Josh l'avait percer a jour, elle fronça les sourcils. Il la suivait ou quoi ? Arly se mordit la lèvre inférieure.

- C'est vrai, j'aime bien... Je fais du yoga et du Taï chi pour le maintient musculaire... et de la relaxation, surtout chez moi... Mais j'aime jouer du piano et ça détend bien aussi.


Arléna resserra doucement sa prise sur la laisse de Zeus, elle essayait de se concentrer pour se repérer.

- Il faut juste le temps que je me repère... Pour lui, c'est plus facile... Mais en général il s'adapte rapidement... C'est un chien très intelligent !


La brune fit un petit sourire à Joshua et fronça un peu le nez.

- Et ? C'est grave si on se recroise ? Je veux dire... Je suis toujours partante pour des nouveaux amis.


Arly disait ça parce qu'elle ne voulait pas que le monsieur pense qu'elle ne voulait pas devenir son ami.

- Peut être d'ailleurs qu'on devrait se tutoyer non? J'ai l'impression qu'on devient de plus en plus intime là... Et je comprends bien avec votre amie. C'est pas toujours simple d'arriver dans une chambre mixte... Vous êtes un chic type...


Arléna se mit a rire, elle avait toujours l'impression que tous les hommes faisaient en sorte de se vieillir, même de six mois.. Son père était comme ça aussi, dès qu'elle fêtait son anniversaire elle avait presque un an de plus dans le courant du mois qui suivait et ça avait toujours eu tendance à l'agacer.

- Oh... Je vois, c'est typiquement masculin de se vieillir ?


Elle ne put retenir encore ses rires avant de le suivre vraiment sagement. Elle l'écouta aussi se re-concentrant.

- Oh... Des ateliers créatifs ? Carrément ? Je pense que je vais passer l'exposition a moins d'être accompagnée et qu'on me décrive tout... Ca peut être très drôle tout ça, je te suis même pour les activités sportives enfin dans la limite du raisonnable...


L'aveugle avait fait du sport dans un club spécialisé ou il y avait comme elle des personnes atteintes de déficience visuelle mêler aux personnes " normales". Arléna y allait de temps en temps, elle courait en binome par exemple mais ce n'était pas vraiment quelque chose de simple, il fallait qu'elle soit bien plus régulière et surtout connaitre son partenaire.

- Commençons par là oui.. Mh, allez, je prends ton bras, mais... je garde Zeus de l'autre coté sinon il risque d'être jaloux !


Arléna ne tarda pas a prendre le bras de Josh' faisant tout de même attention a marcher à son rythme et surtout de ne pas tomber.

WILDBIRD
   



« Man plans and god laughs this is what I've learn from you.  Once we stood as two halves, these doubts have drowned your soul» Halcyon Birds - Broken Back
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1200 messages et j'ai : 694 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Jeu 13 Juil - 21:40



 J-2 : Egypte, Louxor
Arléna & Josh'
   

Monsieur est jaloux, fus-je surpris tout en tendant mon bras à la demoiselle qui l'avait accepté volontairement, portant mon regard sur l'animal qui, étrangement, me regardait, comme s'il me prévenait qu'il valait mieux pour moi que je ne touche pas à sa maîtresse chérie. J'eus d'ailleurs un léger rire par rapport à sa réaction, ses yeux de chiens me fixant comme un homme amoureux prêt à sauter sur l'autre qui tentait de lui piquer sa bien-aimée. Je secouais la tête, agréablement scotché devant l'amour que ressentait le gros tou-tou pour Arléna. Remarque, cela voulait clairement dire que la jeune femme était bien protégée, bien accompagnée aussi dans son quotidien qui ne devait pas être facile. J'avais connu des moments de doutes et d'absences pendant deux ans, mais elle devait vivre avec ça tout au long de sa vie. J'étais également handicapé, et remerciai clairement chaque Dieu existant de m'avoir permis d'avoir la vie sauve, ayant simplement à apprendre à vivre avec une seule jambe faite de chair et d'os. Aveugle, moi ? Je ne pense pas que j'aurais eu le mental assez fort pour accepter cette différence qui ne ruinait pas seulement l'aspect physique que nous avions de nous, mais également l'aspect des autres, des objets, du tout, d'un rien. Je l'admirais silencieusement pour ça.

T'as l'âme d'une artiste, demandai-je à ma partenaire de promenade, n'avançant pas trop vite afin qu'elle puisse gagner petit à petit confiance en mes mouvements et mes pas qui se voulaient naturellement plus larges de par le fait que j'étais plus grand qu'elle et haut sur pattes, par la même occasion. Je suis nul, commençai-je un brin amusé en me rappelant des possibles esquisses florales que j'avais tenté en classe et qui avaient tout de même été prises pour des bonhommes aux cheveux bouclés ou des coccinelles volant par delà de grosses gouttes d'eau... Bon. Je n'ai jamais été très appliqué en cours d'arts plastiques, continuai-je en continuant le chemin vers la première activité récréatives qui était proposée, donc la peinture, j'aime beaucoup l'art, mais je suis meilleur sur scène que sur tableau, indiquai-je en tournant la tête vers la jeune femme pour m'assurer qu'elle se sentait à l'aise de marcher de cette façon, à mes côtés. Tu pourrais dessiner si je te présentais l'ordre des différentes couleurs et la largeur approximative de la toile, interrogeai-je posément, et curieusement à la fois, Arléna. Je ne pense pas que l'hôtel chercher des Picasso du pinceau, mais ça pourrait être marrant.

Je savais que les personnes au champ de vision réduit avaient beaucoup de talents, nous avions déjà eu la possibilité de l'admettre avec bon nombre d'artistes qui avaient réussi dans leur vie grâce à l'art et ils étaient de loin les plus spectaculaires que la Terre n'ait jamais porté. J'exagérais un peu, peut-être, mais ma professeure principale de collège était passionnée par ces grands noms qui, pourtant, n'auraient jamais du réussir dans la vie à cause de leur handicap. Des chanteurs. Des peintres. Des sculptures. Des musiciens... Ils avaient une part importante dans son coeur et ça m'avait marqué, si bien qu'il m'arrivait de lire des livres écrits par des sourds, des muets, des aveugles, et je remarquai bien à quel point la description qu'il faisait de chaque chose était différente. Ça me plaisait beaucoup. Attention, la porte est juste là, déclarai-je, préférant la prévenir d'un possible obstacle auquel elle devait faire particulièrement gaffe. On se trouve à l'entrée d'une salle, commentai-je, analysant visuellement ce qui s'y passait, quelques personnes sont entrain de laisser libre cours à leur imagination et, apparemment, il n'y a personne pour nous surveiller, finis-je par décréter en ne voyant pas de tabliers ou d'habits avec l'inscription du nom de l'hôtel. Y'a plusieurs emplacements de libre, dis-je, tu veux qu'on prenne place autour d'un chevalet, proposai-je à la brune en continuant d'observer l'intérieur de la pièce.

 (c) Meimei


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.


Dernière édition par Joshua Ling le Sam 22 Juil - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1278 messages et j'ai : 1097 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sarah Shahi et je crédite : Signature : quelqu'un sur tumblr ( code : Alaska) ; vava : Moonday girl

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Ven 14 Juil - 11:31




Joshua & Arléna
Jour 2 - Egypte - Louxor

L
'aveugle eut un petit sourire, si avec le nombre de personnes qui passaient dans son lit, Zeus n'était pas réellement jaloux. Arléna eut même un petit rire. Si seulement Josh' savait. Elle ne préféra pas en dire plus pour éviter les gaffes. Mais il était vrai que son compagnon a quatre pattes était vraiment un super protecteur. Il était intelligent, protecteur, joueur et affectueux. Il était le plus fidèle de tous et c'était un vrai " lien" entre eux. Ils avaient besoin l'un de l'autre.


- Moui, on peut dire ça...



La brune ne savait pas vraiment que le monsieur était aussi handicapé, elle ne l'avait pas perçu de quelconque manière que ce soit. Par contre, elle fronça le nez et les sourcils au petit commentaire de Mr Ling. Il se fichait d'elle ?

- Une âme d'artiste ? Tu te fout de moi ? Pourquoi tu dis ça ?


Parce qu'elle ne trouvait pas ça super drôle par contre, mais si c'était de l'humour, la brune ne l'avait pas vraiment comprit. Elle jouait du piano juste comme ça, elle ne faisait pas d'activités créatives avant de se radoucir un peu.

- Je crois qu'on est deux à être nul, mais tu dois être légèrement plus doué que moi, je pense qu'à part un gribouillage digne d'un enfant de 3 ans, je suis pas capable de plus...


Quoi que, peut être que si elle devenait célèbre ça pouvait devenir une oeuvre d'art, cette pensée la fit sourire. La petite réplique de Joshua aussi d'ailleurs.

- Mh ça pourrait être drole mais a condition que tu te mettes a dessiner avec moi... peut être qu'en fait ça donnera quelque chose de beau ?


Elle ne put s'empêcher de rire de plus belle, elle ne voulait même pas s'imaginer ce que ça pourrait faire comme croute. Arléna se poussa donc pour ne pas se prendre la porte.

- Merci.


Ils entrèrent donc et elle eut un petit sourire.

- Pourquoi veux tu que quelqu'un nous surveille ? On est des vacanciers, pas en Allemagne de l'Est pendant la guerre froide...


La jeune femme ne put réprimer un sourire.

- va pour le chevalet... On peut peindre avec les doigts ? Ca aurait peut être plus d'effet a notre tableau...


Et puis comme ça, elle pouvait ressentir un peu plus ce qu'elle faisait par rapport à un pinceau. La demoiselle laissa Zeus la guider vers un emplacement libre et elle ne tarda pas a s'y asseoir lâchant sa laisse et le laissant se coucher à ses pieds. Elle attendit que Joshua fasse de même et releva un peu le nez.

- On commence par quoi ?


Arléna commença a toucher le chevalet et la toile avec une infime délicatesse, elle avait toujours peur de casser quelque chose, de plus elle détestait casser quelque chose. La brune essayait d'être le moins maladroite possible, mais par moment c'était moins simple car l'objet qu'elle tenait entre les mains était fragile et elle le cassait. Elle prit un tube de peinture, sans savoir quelle couleur c'était.

- C'est quoi ?


WILDBIRD



« Man plans and god laughs this is what I've learn from you.  Once we stood as two halves, these doubts have drowned your soul» Halcyon Birds - Broken Back
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1200 messages et j'ai : 694 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Sam 15 Juil - 14:20



 J-2 : Egypte, Louxor
Arléna & Josh'
   

Avec les doigts, répétai-je d'une voix des plus surprises, n'ayant aucunement imaginé peindre un tableau avec la pulpe de nos phalanges. Cela dit, beaucoup de jeunes artistes contemporains s'amusaient à utiliser leurs membres et ça donnait quelque chose de fabuleux, si bien qu'ils arrivaient à vendre leur toile sans grande difficulté. Ça pourrait être marrant, m'exclamai-je en hochant la tête pour affirmer encore plus, appuyant de cette manière cette si bonne proposition qu'Arléna eût. Dommage qu'on ne peut pas utiliser nos pieds, plaisantai-je, imaginant la scène. J'étais bien assez fou pour tenter l'expérience, seulement, la pièce était beaucoup trop remplie pour que je ne fasse le clown. En toute intimité, j'aurais probablement essayé avec le bout de mon nez aux arêtes arrondies, mais je me voyais, également, mal de revenir coloré de peinture à la chambre et me montrer ainsi devant Joy. Elle n'aurait certainement pas compris le délire. Arrivés tous deux devant l'emplacement libre où étaient déjà installés toile et plusieurs tubes de couleurs différentes, je laissais la demoiselle prendre place sur la chaise qui se trouvait devant alors que j'allais à la rencontre de la peinture. A sa droite, je pris quelques gouaches dans mes mains avant qu'elle ne me pose une question. Tournant la tête en sa direction, découvrant qu'elle avait été plus rapide que je ne l'avais été pour se mettre au travail, je souris et lui répondis sans attendre. Du jaune, déclarai-je, un jaune orangé comme le ventre des mésanges, détaillai-je avant de reporter mon attention sur les différentes palettes de couleurs. Tu veux que je te les trie, finis-je par proposer à Arléna, pour lui faciliter la tache. Noir au blanc, rouge au rose pâle, bleu au vert, orange au jaune, du plus foncé au plus clair, dis-je avant de m'atteler au travail, répartissant les catégories sur plusieurs rangées.

Ayant rapidement terminé mon devoir, mes pupilles se reportèrent sur le tableau qu'elle avait débuté et une esquisse vint se dessiner sur mes lèvres. Effectivement, elle était beaucoup plus douée de ses mains qu'avec un pinceau. Je croyais que tu étais nulle, dis-je en laissant un petit rire se disperser dans la pièce, amusé et enchanté à la fois. Tu sais que parfois, les enfants de trois ans dessinent bien mieux que certains adultes à la pensée trop réfléchie, indiquai-je avant de prendre un vert couleur menthe à l'eau, hésitant un instant après avoir ouvert le bouchon du tube à m'en mettre sur le bout des doigts. Pinçant mes lèvres un court instant, je me laissai tenter assez facilement en voyant les traits resplendissants d'Arléna qui semblait, malgré l'activité qui pourrait sembler monotone, éprise par ce jeu que nous avions trouvé pour vaincre l'ennui. C'est alors que j'appuyai sur le métal et ressentis une sensation étrange provenant du liquide qui toucha directement mon épiderme. Faisons comme les gamins, déclarai-je en souriant en coin, un côté de mes lèvres beaucoup plus relevé que l'autre, laissons libre cours à notre imagination, je suis sûr qu'il en ressortira quelque chose d'exceptionnel. Me plaçant juste à côté de la jeune femme, je posais quelques doigts sur la toile et les laissai glisser au grès de mes envies, sans me poser de questions. C'était sûrement ça, le secret d'un artiste amateur. Des points. Des traits. Des courbes. Des ronds. Des pâtés. Nul doute que notre toile ne ressemblerait à rien aux yeux des autres, mais pour nous, elle représenterait un moment partagé inoubliable dans un hôtel étoilé à Louxor, mais également notre rencontre.

Une autre couleur. D'autres motifs. Des sourires. Des rires. Je donnais des explications à Arléna afin de lui expliquer ce que je voyais, ce que je sentais, ce que nous étions entrain de créer dans la joie et la bonne humeur. Je m'amusais littéralement comme un fou, et impossible pour moi de voir le temps passé. Mélangeant, au pif, plusieurs gammes sur mes doigts, je vins me poser derrière la demoiselle, espérant moins la gêner dans ses gestes et ainsi être beaucoup plus libre de mes mouvements. Passant mes bras juste au-dessus de ses épaules, mes doigts vinrent de nouveau chercher contact contre la matière du tableau et, concentré comme jamais je ne l'avais été, m'appliquant comme je ne l'avais jamais fait auparavant, mes lippes s'entrouvrirent comme si, de par mes actions, je racontai une histoire, les laissant mouvoir sans qu'aucun son n'en sorte. Mes yeux s'abaissèrent sur la chevelure brune de l'aveugle et je souris légèrement avant de les relever sur notre création. Bien malheureusement, je ne restais jamais sérieux bien longtemps, surtout pas lorsque j'étais en vacances, et, volontairement, je fis glisser mes doigts sur ceux de la demoiselle dans le simple but de la colorer, elle, plutôt que la toile. Faisant semblant d'être offusqué de mon geste, je laissai des excuses faussement soufflées venir à l'oreille de la belle avant de ne pouvoir retenir plus longtemps mon rire, décalant encore plus mes bouts de phalanges vers le dos de la main de la jeune femme, m’esclaffant de bon coeur, cette fois-ci. Je suis terriblement confus, dis-je d'un air dépité d'une voix qui trahissait clairement mon réel ressenti.  

 (c) Meimei


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.


Dernière édition par Joshua Ling le Sam 22 Juil - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1278 messages et j'ai : 1097 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Sarah Shahi et je crédite : Signature : quelqu'un sur tumblr ( code : Alaska) ; vava : Moonday girl

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Dim 16 Juil - 20:02



     
      Joshua & Arléna
      Jour 2 - Egypte - Louxor

 
A
rléna eut un petit rire en entendant Josh' ne pas être vraiment sur de ce qu'elle avait dit.

- Bien sur avec les doigts ! Mh avec les pieds, ça pourrait être très drôle mais plus embêtant pour se laver les pieds.


Une fois installée, elle ne tarda pas a se mettre à l'heure et comprit rapidement le classement des couleurs de Josh.

- Par contre, ça remonte a quelques temps ma connaissance des couleurs je connais pas toutes les couleurs telle que le pâle... Ou alors, je m'en souviens plus trop de comment c'est...


Elle avait 6 ans la dernière fois qu'elle avait vu la couleur du ciel. La demoiselle lui fit un petit sourire avant de continuer à peindre tout en riant.

- Je suis pas douée dit pas des bêtises !


Ils laissaient surtout libre court a leur création. Elle fronça le nez et continua un peu quand elle senti quelque chose au dessus de ses épaules et  comprit que c'était Joshua, elle pouvait sentir son parfum et sa chaleur surtout bien plus proche d'elle. Elle ne put s'empêcher de rire de plus belle et senti qu'il mettait ses mains sur les siennes.

- Heeey !


La brune ne pu s'empêcher de rire encore, elle avait bien comprit qu'il venait la taquiner. Elle retira doucement une de ses mains et toucha doucement la joue de Joshua laissant sur sa joue une jolie marque de peinture !

- Oh pardon, je suis profondément désolée !


Non, elle ne l'était pas, mais ça la faisait beaucoup rire tout ça. Elle ne se laissait aller que rarement et franchement, Arléna ne regrettait pas de s'être laisser aller à l'atelier créatif avec Josh. Elle reprit doucement son sérieux.

-  Tout le monde nous regarde non?


Elle avait une désagréable sensation, c'était comme ça quand on l'observait et le sentant rapidement.

- J'aime pas me sentir observer... Mais je m'en fiche, on s'amuse trop bien tous les deux...


Elle prit un peu de couleur violette et en étala sur le bras de Joshua, elle n'avait pas envie de s'arrêter tout de suite. Arléna finit par étaler le violet sur la tableau, ca ne ressemblait pas vraiment a grand chose, mais Arléna s'en fichait en fait. Elle venait de passer un bon moment et se mordit ensuite la lèvre inférieure.

- Tu veux en faire une autre ? Ou alors tu veux aller boire un verre ? Après s'être laver les mains bien sur !


Arléna offrit un nouveau sourire a son compagnon de toile.

WILDBIRD
   



« Man plans and god laughs this is what I've learn from you.  Once we stood as two halves, these doubts have drowned your soul» Halcyon Birds - Broken Back
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1200 messages et j'ai : 694 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

MessageSujet: Re: Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna   Dim 16 Juil - 21:40



 J-2 : Egypte, Louxor
Arléna & Josh'
   

Au final, j'avais voulu faire mon imbécile et j'avais été le plus servi de nous deux en matière de peinture. Les doigts. Les mains. Les poignets. Les avant-bras. Nul doute que la demoiselle était peut-être bien aveugle mais en totale possession de tous ces autres sens aussi, si bien qu'elle ne me rata pas et esquiva quelques tentatives de ma part qui s'avouèrent être un échec. Sifflant tous deux le temps mort, tout simplement parce que, effectivement, bon nombre de partenaires de peinture nous jaugeaient d'un regard admiratif, curieux, se demandant probablement ce qui se passait de ce côté de la pièce. Ce couple d'artistes amateurs était-il entrain de se battre ou s'amuser ? Nous seuls avions la véritable question et j'haussai les épaules face à la gêne que ressentait subitement Arléna. Ce n'est pas comme si nous les croisions tous les jours, tentai-je de défendre notre manière de nous éclater, nous ne sommes pas là pour lire des bouquins à longueur de journée, mais bien pour nous sauver de ce quotidien qui nous étouffe à New-York, pas vrai, questionnai-je la demoiselle, lui offrant un énième sourire qu'elle ne put voir, mais peut-être ressentir.

Un verre, répétai-je d'une voix interrogatrice, comme si je me posais de nouveau la question moi-même, attendant de m'offrir l'opportunité, ou non, de continuer un petit bout de chemin avec la jeune femme. Je pense que j'ai le temps pour un verre, oui, après je devrais tout de même rejoindre ma coloc' pour les vacances, déclarai-je après avoir jugé l'heure qui était indiquée sur ma montre, celle que je portais à mon poignet gauche tel un pur droitier, bijou que mon père m'avait offert la dernière fois que mes parents avaient pris l'avion pour me rendre visite, d'ailleurs. Mais avant ça, il va falloir passer par la case toilettes, affirmai-je en regardant le désastre de nos membres supérieurs, colorés en de nombreuses couleurs qui ne ressemblaient pas du tout au teint de notre peau habituel. Je t'amène devant les W.C. des dames, ça ira, demandai-je à Arléna, pas sûr que ma présence dans ce genre d'endroit soit la bienvenue. J'imagine que ton chien pourra te guider jusqu'à le lavabo d'une cabine libre, haussai-je les épaules, me doutant que ce brave animal était assez intelligent pour aider au mieux sa maîtresse. Je ne te propose pas mon bras, par contre, ris-je en voyant à quel point nous étions dans un sale état.

Je vins alors aux pieds de la jeune femme pour agripper la laisse qu'elle avait fait tomber précédemment afin d'avoir la possibilité d'utiliser ses mains sans frein et la lui tendis amicalement, préparant Zeus au fait que je n'allais pas le monopoliser mais qu'il était impératif pour moi de donner la poignée à sa propriétaire. D'une voix calme et posée, surtout. Et le chien me laissa faire, bien que j'eus un moment de recul lorsqu'il hésita entre défendre sa propriété ou me laisser faire. Tiens, dis-je en direction de la jeune femme afin qu'elle puisse reprendre son aide visuel. J'ai vu des toilettes inscrites sur le plan dans le couloir, un peu plus loin, affirmai-je en montrant le chemin, laissant la toile ainsi peinte sur son support, comme tous les autres visiteurs l'avaient fait avant nous. C'était bien marrant, clamai-je, une esquisse sur les lèvres, repensant à quel point nous avions été des artistes le temps d'une peinture. Mais une question me trotte dans la tête, avouai-je enfin en fronçant légèrement les sourcils alors que je continuai ma route vers l'emplacement où nous tentions de nous rendre, depuis quand exactement ne vois-tu plus, finis-je par articuler avant de porter mon attention sur son visage, tu as dis, tout à l'heure, que tu ne te rappelais plus de la couleur pâle... Tu n'es pas née aveugle, détaillai-je, prêtant une oreille toute attentive à sa réponse, parce qu'il était clair que ça m'avait perturbé.

 (c) Meimei


Let me tell you something
I've tried to live without you but it doesn't make sense ✻  I know that you had got a real reason to let me down, the problem is that I would like to know what it is. To live better. To grow old better. To be able to pass through this pain that hurts my heart day after day. I try to stand up and not be that much sad about the situation. But please, come back to me and tell me... Tell me why you left me so easily.


Dernière édition par Joshua Ling le Sam 22 Juil - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 2 - Egypte - Louxor || Joshua & Arléna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Archives :: Seven Wonders :: Egypte-