Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 All ice melts in the sun [So-Lynn & Samuel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 76 messages et j'ai : 124 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Alfred Enoch et je crédite : BALACLAVA

En ligne
MessageSujet: All ice melts in the sun [So-Lynn & Samuel]   Ven 14 Juil - 12:00


All ice melts in the sun
So-Lynn & Samuel
Tu accroches fermement ton vélo à l’emplacement prévu en relevant légèrement la tête vers la rue. Tu observes silencieusement les passants, les gestes qu’ils font, les expressions qu’ils arborent. Ton regard se perd, l’espace de quelques secondes, dans cette foule animée, pressée, anonyme. Les gens ne se parlent pas, ne se regardent pas. Ils sont bien trop concentrés sur leur vie respective, leurs problèmes, leurs angoisses, leur propre emploi du temps. Et leur téléphone, évidemment. C’est quelque chose qui t’énerve mais que tu n’as pas le droit de critiquer Samuel, tu le sais bien. Sur ce point là, tu n’es pas mieux qu’eux, tu n’es mieux que personne à vrai dire. Tu dors presque avec ton téléphone portable, il ne te quitte jamais très longtemps. S’il pouvait résister à l’eau, tu l’apporterais sans doute avec toi sous la douche. Mais cette après-midi, ou au moins le temps de cette rencontre, tu vas essayer de ne pas y penser, de te tenir loin de tout cela, parce que tu veux dois toute ton attention à la personne que tu retrouves. Un client, évidemment, puisque tu as l’impression de passer ta vie avec eux. Tu n’as pas beaucoup de temps pour toi ou ta vie privée, les jours où tu étais encore étudiant sont finis et tu ne peux plus traîner sur le campus avec tes amis. En passant les grandes portes de l’hôpital, tu chasses ces pensées, tu ne peux pas songer à tout cela maintenant. Il faut que tu te concentres, que tu sois au maximum de tes capacités. Parce qu’un client qui se retrouve à l’hôpital, blessé, c’est toujours une affaire grave et complexe. Tu ne peux pas te permettre de ne pas t’impliquer à cent pourcent. Tu ne peux pas lui faire cette insulte non plus. Alors tu te mets dans cet état d’esprit que tu as appris à contrôler, cet état d’esprit que tu aimes tellement, qui empli ton corps d’adrénaline. Tu actives le mode avocat et, d’un pas confiant, tu marches vers le bureau de l’accueil de l’hôpital. Ta visite est évidemment prévue, tu ne pouvais pas risquer que l’on te mette à la porte sans être annoncé, et tu ne voulais pas non plus te retrouver face à la famille inquiète de ton client. Tu es quelqu’un de sensible Samuel et tu sais à quel point l’atmosphère qui règne dans un tel lieu peut être pesante. Mais tu sais faire ton travail, tu le prends réellement au sérieux, et tu es prêt à beaucoup pour le faire bien. On te guide à travers les couloirs que tu connais bien et tu essaies de ne pas te souvenir de tout ce que tu as vécu ici. Lorsque tu te retrouves dans un tel lieu pour le travail, tu as encore un peu de mal à faire une des choses les plus importantes : séparer ta vie privée et ta vie professionnelle. Mais tu ne laisses rien paraître, parce que tu veux prouver que tu sais ce que tu fais. Tu adresses des signes de têtes polis aux employés que tu connais vaguement et tu tentes de suivre le chemin que l’on t’indique, sans faire de détours ou prendre du retard.

C’est presque une heure plus tard que tu ressors de cette chambre Samuel, et tu te sens vraiment perdu. Cette affaire n’a aucun sens, les paroles de ton client sont contradictoires et tu n’es pas certains que tu puisses mettre ça sur le dos du choc. Pourtant tu n’as que très peu de choix, tu ne peux plus refuser de le représenter à présent, et il va falloir que tu fasses sens de toutes les informations que tu as reçu aujourd’hui. Chose que tu ne pourras sans doute pas faire avant d’avoir ingurgité une tasse de café. La cafétéria de l’hôpital n’est pas la meilleure du monde, mais après un rapide coup d’œil à ta montre, tu te rends vite compte que tu n’as pas le temps d’aller ailleurs avant de retourner au bureau. En restant ici, tu pourras simplement dire que ta rencontre a duré plus longtemps que prévu. Alors tu te diriges dans les couloirs, prenant des raccourcis que tu as appris à trouver au fil des années. Tu ne sais pas trop si tu es content de les connaître, de savoir te repérer seul dans ce dédale de couloirs et d’escaliers. Mais tu sais que tu ne peux rien faire pour changer tout cela, pour changer ce qui t’est arrivé. Après tout, c’était la volonté que Dieu avait pour toi Samuel, tu en es persuadé. Ces pensées te rassurent, elles te soulagent et elles t’aident à poser un sourire sur ton visage alors que tu aperçois une silhouette familière dans le hall d’entrée. « So-Lynn ! » Oui, tu parles plus fort que d’habitude, et ce n’est pas quelque chose qui te ressemble Samuel. Mais là, immédiatement, tu ne fais pas attention aux visages qui se retournent vers toi, tu ne fais que marcher vers cette jeune femme que tu connais bien. Tes sourcils se froncent doucement mais tu n’en perds pas ton sourire. Tu te demandes ce qu’elle fait là, et tu as déjà des dizaines de questions qui se forment dans ton esprit. Tu réalises que ça fait un moment que tu n’as pas croisé la jeune femme, et c’est sans doute le manque de sa présence qui te fait réagir ainsi. « Comment tu vas ? Tu es là avec Joshua ? » Ton regard scrute la petite foule de la salle alors que tu cherches pour son cousin que tu connais bien. Mais l’homme n’est pas en vue et, alors que tu reportes ton attention sur elle, tu en oublies presque l’envie de café qui t’habite toujours.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
 
All ice melts in the sun [So-Lynn & Samuel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side :: Lenox Hill Hospital-