Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Alaïs ♡ A change has to come

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 312 messages et j'ai : 328 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par ultraviolences, signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Alaïs ♡ A change has to come   Ven 21 Juil - 22:29


A change has to come
ALAÏS & ALICIA

Tu es exécrable, irritable et par dessus tout tu es extrêmement énervée. Depuis ton plus jeune âge, tu avais la capacité de cacher tes émotions joyeuses mais lorsque tu es habitée par l’ire, cette faculté disparaît. Tu montres sans le faire exprès ton état d’âme que ce soit dans ta façon de t’adresser aux autres ou à réagir avec eux. Tu ne t’es pas réveillée du mauvais pied aujourd’hui et tu n’as pas non plus la damnation qu’hérite toutes les femmes de cette terre. Tu as juste eu une mauvaise nouvelle. LA mauvaise nouvelle que nul ne voudrait affronter. Erin est partie. A son premier départ tu avais ressenti une énorme amertume et une culpabilité sans faille mais là, tu étais juste vide car tu sais que son départ n’est pas temporaire, il est définitif. Elle a intégré une autre unité de pompiers loin de New York, loin de sa famille et loin de toi. Tu n’as pas le choix qu’accepter les décisions de ses supérieurs quand bien même tu les désapprouves. T’aurai aimé t’accrocher à sa jambe et la supplier de rester mais ton caractère extrêmement fort te l’empêchait. Tu ne pouvais que la laisser partir en ayant une boule dans le ventre. Erin est ton amie mais suite à toutes ces années à ses côtés, tu as développé un autre sentiment loin d’être amical. Tu t’es toujours voilé la face afin d’éviter une chute désagréable et là, tu te retrouves face à face avec cette chute. Cependant, au lieu de sombrer, de déprimer comme le reste des mortels, toi tu deviens colérique et nerveuse. Tu as préféré prendre un jour de congé surtout que tu as remplacé plusieurs de tes collègues dernièrement mais tu n’as pas éprouvé l’envie de rester cloitrée chez toi. Tu te diriges alors vers ton cafétéria. Contrairement à tes habitudes, tu ne prends pas soin de ton image. Tu ne te maquilles même pas. Tu mets un simple jean usé, un t-shirt où c’est écrit “don’t bother me” tu mets tes lunettes de soleil sur ton nez et tu quittes ton appartement armée de ton sac à main, ton objet fétiche. Une fois sur les lieux, quelques clients te saluent. Courtoise malgré ton état d’esprit, tu souris mais dès que tu as le dos tourné, ton visage reprend son expression de froideur inaccoutumé. Ton regard rencontre celui d’Alaïs et rapidement tu pousses un petit grognement alors que tu trouves ta place devant la caisse. Elle te connait si bien pour savoir que quand tu es aussi pénible, vaut mieux ne pas te demander si tout va bien pour toi. Ce genre de questions sûrement polies t’irrient à un point inimaginable et tu ne voudrais pas te mettre à gueuler sur elle. Tu la respectes énormément pour la diminuer au statut de la victime de ton ire. « Tout se passe bien ici ? » Question typiquement professionnelle que tu poses à chacun de tes passages dans ton établissement. Tu tournes la tête pour la regarder et tu comprends qu’en effet, Alaïs n’est pas dupe. Elle a compris le message que tu essaies de transmettre ; il faudrait pas te titiller aujourd’hui. Une fois que tu as eu la réponse à ta question, tu hoches la tête et balances un rapide. « Je suis au bureau s’il y a besoin de moi. » Sans une seconde de plus, tu pars te réfugier dans l’espace clos. Tu allumes une cigarette tout en prenant place sur une des chaises. Tu n’es pas accro au tabac mais là, tu ressens le besoin de mettre ton énervement sur quelque chose alors tu appuies dessus comme une tarée non sans soupirer alors que tu ressens une boule te fracasser la gorge. Cette fois elle est impressionnante pour que tu la canalises au point d'exploser en sanglot. Tu te détestes, tu te hais mais au moins ces larmes arrivent doucement à te calmer.




I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 446 messages et j'ai : 1019 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et je crédite : Exordium

MessageSujet: Re: Alaïs ♡ A change has to come   Mar 1 Aoû - 0:52


A change has to come
ALAÏS & ALICIA


Il n’y avait pas grand monde encore à la cafeteria, alors ton rôle n’est pas ce qu’il y a de plus important en cet instant, tant que tu te trouves réellement derrière la caisse à l’heure du rush, tu savais que tout irais très bien. Voila pourquoi tu n’hésites pas à laisser ton poste en plan, faisant juste un signe à une collègue pour qu’elle gère le peu de personne présente, pour rejoindre le bureau d’Alicia alors qu’elle venait de faire savoir qu’elle allait s’y rendre. Dès son arrivée dans la pièce, tu avais senti que quelque chose n’allait pas, à commencer par la façon dont elle était habillé, ce n’était vraiment pas dans ses habitude même si tu ne pouvais nier que cela lui aller tout de même très bien. Oui, ta patronne est sexy, c’est d’ailleurs la première chose que tu as dis à ta petite sœur après ton entretien d’embauche. Voila pourquoi c’est toujours un réel plaisir pour toi de la voir débarquer à la cafétéria lorsque l’envie lui prenait, ça et e fait que le courant passait réellement bien entre vous. Qu’elle soit seul ou avec son frère, tu apprécie toujours de partager un moment avec eux, Rowdy étant du genre très taquin avec sa sœur, tu aimes les regarder agir ensemble, retrouvant ce même amour qui t’animes près de ta sœur à toi. Mais cette fois ci, alors qu’Alicia avait posé son regard froid sur le tien, tu as bien compris que ce n’était pas le moment de tenter un peu d’humour. Tu fermes alors ta bouche, l’observant avec insistance, comme pour montrer que si tu as compris qu’il ne faut pas la faire chier comme l’indique son t-shirt, il ne faut pas non plus qu’elle s’amuse à te faire ce sourire ultra faux qu’elle venait d’offrir aux clients. Comme toujours, tu entends le son de sa voix pour savoir s’il y a un problème sur lequel elle devrait se pencher, et comme par automatisme tu laisses entendre une réponse sans aucune émotion. « Rien à signaler » avant que la patronne prenne le chemin de son bureau. Tu as appris à la connaitre depuis ces deux dernières années, et tu sais que là, elle n’est vraiment pas dans son état naturel, voila pourquoi tu n’as pas hésité à te rendre dans son bureau à ton tour. Mais si tu t’attendais à beaucoup de chose, tu ne t’attendais certainement pas à retrouver une Alicia en pleure. Mal à l’aise, partagé entre l’envie de la prendre dans tes bras et celle de simplement demander ce qu’il se passe pour qu’elle soit dans cet état, tu n’oses même pas faire connaitre ta présence dans cet espace restreint. Tu observes sans bruit la blonde qui se trouve face à toi, et tu te décides finalement à t’approcher d’elle. Toujours sans ouvrir la bouche pour le moment, certainement parce que tu cherches encore ce que tu pourrais bien lui dire, tu attrapes sa cigarette qu’elle avait entre les doigts pour la porter à tes propres lèvres, tirant une latte dessus comme si c’était normal, alors que tu prenait place le cul sur le bureau pour être vraiment à côté de ton amie, tout en pouvant lui parler face à face. Tu lui tends de nouveau la cigarette en lui offrant un sourire, montrant que tu n’allais pas la harceler de question, du moins pas pour le moment, préférant la laisser dire ce qu’elle avait besoin de dire, mais tu tente quand même un peu d’humour. « J’ai toujours rêvé de fumer pendant mes heures de travaille… » Tu souffles la fumée comme pour appuyer ce que tu viens de dire alors que tu continue de sourire, cherchant réellement à la mettre en confiance. « Tu devrai rentrer chez toi, visiblement tu n’as pas vraiment envie d’être là, et si vraiment c’est te vider la tête dont tu as besoin, je connais un endroit parfait pour ça… » Ce n’était pas l’endroit en lui-même qui était parfait, mais plus la situation vu que tu penses au club de striptease où tu bosses comme barmaid, et où tu pourras t’occuper de lui changer les idées derrière un peu d’alcool, tout en étant sûr que personne ne profitera de la situation pour se jouer d’elle. Après, ce n’était qu’une idée comme ça, mais une chose était sûr, elle avait clairement besoin de prendre l’air, quelqu’en soit la raison… 


Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 312 messages et j'ai : 328 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Blake Lively et je crédite : avatar par ultraviolences, signature Lilousilver, profil par mes petits soins.

MessageSujet: Re: Alaïs ♡ A change has to come   Dim 6 Aoû - 23:44


A change has to come
ALAÏS & ALICIA

Non. Ca ne peut pas être vrai. Dans ton malheur, tu exploses de rire. Un rire hystérique, nerveux qui s’estompe dans un nouveau sanglot. La vérité est que tu es capable de ressentir des sentiments et d’être faible comme tout être humain. Tu es capable de produire ce liquide transparent et qui étrangement, à un effet réparateur hormis le petit épisode aliéné que tu viens de vivre. Rageusement, tu essuies tes joues lorsque la porte s’ouvre. Tu n’as pas besoin de lever les yeux pour savoir de qui il s’agit. Elle est la seule audacieuse et courageuse parmi tous tes employés à venir dans ton bureau alors qu’elle a compris. Oui Alaïs te connait depuis deux ans. Ensemble vous avez affronté les aléas de ce commerce. Elle n’était pas présente lors de la fusillade mais elle était la seule que tu as accepté de voir chez toi. Elle t’a vu souriante, pétillante mais aussi triste et franchement en colère. Là, tu ajoutes à ce palmarès d’émotions, un état lamentable souligné par tes larmes que tu essuies une nouvelle fois. Elle récupère ta cigarette et tu ne dis rien là-dessus. Tu fais semblant de vouloir mettre un peu d’ordre sur ton bureau sachant qu’en réalité, tu le rends encore plus lamentable et en désordre. Sa phrase a un effet étrange sur toi ; elle te calme. Oui, à peine débitée que tes mains s’arrêtent de bouger anarchiquement. Tu relèves tes yeux gonflés vers elle et là tu te mets à sourire. Tristement certes mais elle est la première à te détendre de cette façon aussi naturelle. Rowdy n’est pas à New York. Quand Erin est partie, il était en voyage à Paris et tu ne voulais aucunement le déranger. Tu sais que si tu l’appelles, il devineras rapidement ton état et insistera pour rentrer. Rowdy est un homme bien seulement il peut être très têtu et n’écoutera pas tes ordres. Alors tu évites de le déranger, préférant le savoir en bonne compagnie après tout, tu lui raconteras tout dès son retour. Dans ta ville, tu n’as pas beaucoup d’amis mais les rares personnes ayant acquit ce statut sont ceux sur qui tu peux compter, tel est le cas d’Alaïs. Tu secoues la tête négativement à sa proposition et tu récupères ta cigarette. Tu appuies dessus fortement tout en recrachant la fumée par dessus ta tête. « Non j’en ai ras le cul d’être chez moi et je peux parfaitement commettre un crime si je sors ce soir. » Ca, elle l’a sûrement deviné. Tu la regardes un instant avant de te redresser. Tu pars fermer la porte de ton bureau à clé et quand tu reviens vers elle, tu prends place à ses côtés sur le bureau. Il faut que tu parles. Oui, il faut que tu débites ce qui te rends aussi lugubre. Tu es consciente que si tu ne le fais pas, tu es capable des pires des atrocités. « Erin est partie. Elle a accepté un boulot loin de New York et non ... elle reviendra pas. » Tu as parlé rapidement que toi-même tu peines à comprendre tes propres mots. Et encore, tu n’as pas encore terminé non. Tu ressens une boule explosé dans ton ventre avant de remonter jusqu’à ton crâne ; sûrement de la colère mêlée à de l’adrénaline forgée dans l’ire. « Tu te rends compte quand même ? Je suis arrivée à passer à autre chose après ce qui s’est passé. Cinq foutues années sans la revoir et elle revient comme une fleur avant de disparaitre à nouveau en me laissant comme une merde. Mais c’est quoi son délire sérieusement ? Tu sais quoi ? Elle se venge ! » Tu te remets sur tes pieds, une main sur ta hanche et l’index de l’autre s’infiltre entre tes dents. « Il n’y a pas une autre explication. J’ai pensé qu’on a mis mes erreurs de côté, qu’on va enfin être des amies comme avant mais non ! Putain j’ai été naïve sur ce coup là je te jure ! Là, bordel là j’ai juste envie de la tuer de mes propres mains ! » Tu commences à faire les cent pas dans ton bureau avant de t’arrêter soudainement en regardant Alaïs. « Tu sais quoi ? C’est ce qu’elle veyt ! Oui elle veut que je me morfondre sur mon sort mais non, trop facile. Viens, on va partir à ce putain de club. » Coléreusement, tu récupères ton sac et tu sors de ton bureau. Tu ne sais pas où tu vas mais tu as besoin d’aller ailleurs, de te convaincre de la détester pour de bon.



I follow you
He a message; I'm the runner.
He's the rebel; I'm the daughter waiting for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 446 messages et j'ai : 1019 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Ruby Rose et je crédite : Exordium

MessageSujet: Re: Alaïs ♡ A change has to come   Lun 14 Aoû - 10:16


A change has to come
ALAÏS & ALICIA


Tu ne sais pas trop quoi faire, quoi dire, mais tu sais ce que toi tu n’aimerais pas si on venait à te retrouver dans ce genre d’état. Tu n’aimerais pas qu’on te pose quinze milliard de question, tu n’aimerais pas qu’on te force à parler, alors tu ne le fais pas. Tu la laisses agir comme bon lui semble, lui piquant seulement sa cigarette pour tirer une taf avant de la lui rendre en lui expliquant à quel point c’est un kiffe pour toi. Tu vois son sourire prendre place sur ses lèvres même s'il reste minime tu es fière d'avoir réussi à obtenir ca. Tu ne lui as même pas fait remarquer que ce qu’elle essait de faire sur son bureau, elle risque de le regretter dans les jours qui viennent parce qu’elle n’allait plus rien retrouver. Non tu te contente de lui faire savoir qu'elle n'a clairement rien à faire ici, surtout dans l'état dans lequel elle est. Mais croire que la discussion aurait été aussi simple aurait été bien mal connaître la patronne. Alicia est du genre têtue tu le sais tu as déjà eut l'occasion de le remarquer, tout comme ce côté d'elle bien plus nerveux même si cela est des plus inhabituel. Tu l'écoute te faire savoir ce que tu sais déjà, a savoir le fait qu'elle pourrait tuer toute personne sur son passage si elle venait à sortir  dans un monde bien plus peuplé que ca, ce qui te fait tout de même laisser entendre un petit rire soufflé… « Je vois ca… Je devrai peut-être sortir d’ici avant que tu ne décides d’assouvir tes envies de meurtre plutôt que de te proposer d'aller dans un club…» Le son de ta voix avait baissé sur la fin de ta phrase parce que la jeune femme légèrement perturbée qui se trouve avec toi te force a la regarder en fronçant les sourcils d'incompréhension. Elle s'était levée d'un coup pour aller fermer la porte à clé ce qui te fait parler sans même savoir si elle t'entend ou pas. «sinon je peux rester ici aussi… c'est bien ca…» Tu tentes un sourire alors que tu la vois revenir près de toi, s'installant sur la table de la même façon que toi. Tu reprends ton sérieux, te concentrant sur ce qu'elle te raconte. Tu ne prononces aucune paroles désormais, tu la laisses faire, tu la laisses se libérer de ce poids qu'elle a sur le coeur. Tu ne connais pas vraiment Erin, tu l'as peut-être vu une ou deux fois avec Rowdy, mais tu as surtout déjà entendu parler d'elle. Sans vraiment le vouloir tu as surpris certaines discussion du frère et la soeur, et tu n'as pas mis longtemps à comprendre que cette jeune femme est importante pour eux deux. Alors même si tu ne connais pas leur relation réel tu peux quand-même comprendre à quel point cela peut faire souffrir de voir une personne à qui on tient s'éloigner de nous. Tu ne comprends pas grand chose à ce qu'elle explique, tu ne sais pas ce qu'elle entend par le fait d'être passé au dessus des choses, tu ne sais rien de cette vengeance que cette jeune femme pourrait vouloir assouvir. Tout ce que tu vois c'est cette douleur imbriquée en Alicia, et tu continues de penser qu'elle a besoin de se changer les idées. Tu pourrais poser plus de question, tu pourrais chercher à comprendre tout ça mais tu ne le fais pas, ce n'est pas l'envie qui te manque, tu ne demanderais pas mieux, mais ce n'est pas dans ta nature. Et de toute façon tu n'en as pas vraiment le temps vu que la jolie blonde qui tournait en rond dans ce bureau depuis quelques minutes déjà se met à agir très rapidement récupérant ses affaires pour se diriger vers la sortie te laissant un peu a la traine, ton cerveau essayant d’encaisser un peu toutes les informations qu'il venait de recevoir en trop peu de temps. Un petit rire s'échappe d'entre tes lèvres alors que tu secoues la tête pour montrer à quel point cette nana a le don de te surprendre. Tu finis par suivre le mouvement, passant vite fait au vestiaire pour attraper ton sac et la rejoindre rapidement dehors où tu fis signes à un taxi de s'arrêter avant d'inviter Alicia à grimper à l'intérieur. Une fois en voiture, tu ouvres ton sacs  pour en sortir une tenue complètement différente, alors que sans gêne tu commences à retirer ton uniforme de la cafétéria. « J’espère que j'aurai pas de problème a cause de toi… je suis pas sûr que ma patronne apprécie que je quitte mon poste plus tôt que prévu… » Tu la regardes en souriant d'un air naturel déconcertant sachant que tu es entrain de te mettre a demi nue sous les yeux de cette patronne justement alors que tu sais que tu es partie seulement quelque minutes plus tôt que prévu. Une fois changé, tu portes une tenue bien plus sexy, bien plus courte aussi offrant une vue sur une grande partie de ta peau et le stresse commence à monter un peu en toi. Très peu de personne connaisse cette partie la de ta vie, cette vie nocturne qui paie la majorité de tes factures, alors que ta vie journalière aide à payer les études de ta soeur. Tu assumes ta vie, tes choix, mais Alicia fait partie de ces personnes que tu apprécies réellement, ces personnes que tu détesterais perdre parce qu'ils pourraient désapprouver ta façon de vivre. Alors tu as peur de sa réaction oui, mais c'est désormais trop tard pour faire demi tour. Vous êtes arrivées devant ton second boulot et au vu de l'enseigne très significative tu sais que ton amie a déjà compris dans quel genre de club tu l’entraines. « Suis moi… » Tu essais de garder son attention sur toi alors que tu la mène derrière le bâtiment pour entrer par la porte de service où tu fais savoir au vigile qu'elle est avec toi avant de te diriger vers un casier ou tu poses tes affaires. « Bienvenue dans mon monde… » Un sourire presque timide face à elle, tu bloques un instant sur la clarté de ses yeux qui, dans cette lumière tamisé, ressort d'autant plus… D'un signe de tête tu lui fais comprendre qu'elle doit continuer de te suivre avant que tu ne lui montres une assise devant le bar avant que toi tu ne le contourne pour finir face a elle. « Qu'est ce que je te sers ? » Tu ne lui as pas vraiment laissé le temps de réagir à tout ça jusqu’ici, mais désormais elle peut le faire autant qu'elle le souhaite, surtout que les lieux allait être calme encore quelque temps avant que tous les mecs avides de chaire se pointe après leur boulot pour matter les danseuses et essayer de draguer toutes celles qui croisent leur chemin. Ce n'était surement pas ce à quoi Alicia s'attendait, mais tu allais bientôt savoir le fond de sa pensée...


Cause I miss You:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Alaïs ♡ A change has to come
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Staten Island :: Midland Beach-