Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 [FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: [FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel   Lun 24 Juil - 1:12


Denying the truth doesn’t change the fact
Abel & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’angoisse te gagne alors que vous arrivez au restaurent. C’est la première fois que vous vous retrouvez dans ce genre de lieu ensemble mais ce soir, rien de romantique ou quoi que ce soit. C’est même beaucoup trop sérieux pour que tu n’ai pas envie de fuir tout de suite et de rentrer chez toi, ou chez lui. Mais tu tiens le coup, tu resserres tes doigts autour des siens en soufflant longuement alors qu’il te tient la porte de l’entrée. Tu souris timidement, tu ne sais pas quoi faire ce soir, tu as peur de ce qui sera dit en réalité mais qu’importe, tu ne montres rien, comme d’habitude. En t’avançant dans ce restaurant, en réalisant combien ce lieu est chic, tu regrettes presque la tenue que tu portes. Tu aurais sans doutes pu faire un effort pour trouver quelque chose de bien moins court. Alors sans attendre, tu te mets face à Abel, tu poses tes mains à plat contre son torse en plantant ton regard dans le sien. « Je ne veux pas y aller. On peut rentrer et aller chez toi plutôt ? » Tu sais que tu ne peux, tu lui as bien demandé en partant de dire non  ce genre de proposition même s’il est tenté par le contraire. Tu dois affronter cette situation mais là, tu n’es plus vraiment certaine que ça soit une bonne idée de le faire avec lui. Simplement parce que tu as peur de ce qu’il va se dire et de découvrir de la déception dans son regard quand il saura tout. De ce rendez-vous, Abel ne connaît que les grande ligne, tu vas le mettre devant le fait accomplis etc’est ça que tu as peur qu’il ne te pardonne pas. Ca viendra sans soutes oui, avec le temps. Sans un mot de plus, après une regard d’excuse, tu reprends sa main dans la tienne pour te rapprocher de la table qui est la vôtre où se trouve déjà l’avocat de tes parents. Tu lui serre la main, lui adresses un vague sourire qui ne veut pas dire grand chose. Cet homme te connait, il te connait beaucoup trop et tu n’as jamais cherché à cacher qui tu es devant lui, ça n’a jamais servit à rien. Affronter la réalité et la vérité, c’est tout ce qu’il te reste. Tu laisses Abel tirer ta chaise pour que tu t’installes. Encore une chose dont tu es loin d‘avoir l‘habitude et pourtant, ça te plait. Tu gardes ton regard rivé sur ton assiettes d’abord avant de te saisir de la main d’Abel pour la serrer dans la tienne, les déposant presque aussitôt sur ta cuisse. « Alors… pourquoi vouliez vous me voir ? » Une question rhétorique puisque tu connais déjà la réponse. Tu soupires, tu serres un peu plus la main d’Abel en relevant la tête sur l’homme devant toi. « Vous savez très bien pourquoi nous sommes ici Mademoiselle Dale. Vous connaissez les termes du testaments, vous connaissez le clause qui stipule que vous ne toucherez rien de vos parents ou de votre tante si vous n’avez pas de travail, si vous continuez à vous droguer et à penser que votre vie, c’est juste un jeu. » Ses mots sont durs, beaucoup trop et ça te fait baisser la tête quand tu les entends. Tu sais où il veut en venir, il va te falloir dire la vérité car il saura si tu ments. « J’ai un travail. Pour le reste… c’est plus compliqué. » Tu avoues à demis mots que la drogue, tu n’as toujours pas arrêté. et presque aussitôt, tu relèves ton regard sur Abel avec un léger sourire d’excuse sur les lèvres, désolée de le mettre devant le fait accomplis.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1480 messages et j'ai : 334 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

MessageSujet: Re: [FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel   Lun 7 Aoû - 0:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Costard cravate, voila ce que tu portes en cet instant, et si cela est très rare, c’est aussi quelque chose qui ne te met pas forcement à l’aise. Tu en as pourtant l’habitude en quelque sorte puisque c’est la tenue de rigueur pour les gros repas de famille chez toi, mais ce n’est pas toi, et tu n’aimes pas ça. Ceci dit, si tu portais une tel tenue à ce jour, ce n’était pas pour rien. Charlen t’avais demander de lui tenir compagnie, de la soutenir alors qu’elle avait un rendez vous important avec l’avocat de sa famille. Tu connais un peu l’histoire, bien que tu ne sois pas réellement sûr de réellement tout savoir, mais tu t’en fous, elle a besoin de toi, et c’est tout ce que tu vois, voila pourquoi tu te retrouves à ses côtés, prêt à entrer dans un resto super chic. Mais alors que tu tiens la porte pour qu’elle avance dans ce restaurant ou vous étiez attendu, elle décida que ce n’était pas encore le moment. Non, au lieu de ça elle s’était contenté de te passer devant pour se mettre face à toi, tout en posant ses mains sur ton torse pour t’empêcher d’avancer encore plus. Tu fronces les sourcils en la fixant alors qu’elle te regarde elle aussi. Elle est stressée, tu le sais, tu le sens, et bien que tu ne saches pas vraiment ce qui lui faire peur comme ça, tu lui as promis que tu ne la laisserais pas faire demi tour lorsqu’elle viendrait à te le demander. Et c’était ce qu’elle était entrain de faire, voila pourquoi la situation te fait sourire. Tu passes ta main libre sur sa hanche pour la rapprocher de toi, alors que la seconde continue de tenir cette foutue porte comme si tu étais le portier des lieux. Doucement tu poses tes lèvres sur les tiennes avant de lui offrir un sourire qui se veux réconfortant avant de prendre la parole. « Bien que la proposition soit très tentante, je ne me suis pas déguisé en pingouin pour rien alors tu souffle un bon coup, tu fais un demi tour sur toi-même et tu avances… » Ok, tu aurais pu être plus doux dans ta façon de te conduire, mais tu préfères laisser ton côté chieur ressortir dans ce genre de moment bien trop sérieux, surement parce que c’est ce que tu sais le mieux faire, ou peut être parce que tu sais tout simplement que c’est ainsi qu’elle t’apprécie aussi, et qu’elle t’écoute le mieux. C’est un peu comme si tu la mettais au défi de réussir à passer ce moment sans rentrer chez elle de manière non prévu, et les défis, ça marchait plutôt bien avec vous. Elle semble accepter et de nouveau ça te fait sourire. Mais quand tu sens qu’elle se décide à avancer dans le restaurant tu l’empêches de le faire pour la ramener à toi grâce à cette main qu’elle te tient désormais, juste pour poser tes lèvres sur les siennes une dernière fois. « Ca va allait t’en fais pas… » Après tout cela ne doit être que des formalités, il n’y avait pas de quoi avoir si peur. Cette fois ci c’est toi qui avance, relâchant enfin cette porte d’entrée avant que tu ne la laisses vous guider vers un mec que tu ne connais ni en noir ni en blanc. Tu comprends qu’il doit être l’avocat en question et tu t’installes correctement autour de cette table ou, tu te doutes, tu vas être relativement silencieux. Tu n’es là que pour donner un point de repère à Charlen, rien de plus, tu ne tiens vraiment pas à participer à ce genre d’échange qui ne te concerne en rien, n’étant clairement pas de la famille. Mais si tu te contentes de saluer l’homme en face de vous, tu comprends très vite que Charlen est pire que stressé vu comment elle resserre sa main contre la tienne, et ça commencerait presque à te stresser à ton tour. Tu avais du mal à comprendre ce qu’elle pouvait laisser la paniquer de la sorte et heureusement la question qu’elle venait de poser allait très certainement t’aider à en savoir plus. Alors la concentration au maximum, tu écoutes cette voix que tu connais en rien t’expliquer ce que Charlen avait très certainement oublier de te confier. Tu comprends donc mieux ce qui lui fait peur, même si du coup, c’était toi qui commençait à te poser des questions. Fidèle à toi-même tu n’ouvres pas la bouche et tu attends impatiemment que Charlen le fasse. Elle a un travail, oui, ça tu le sais, mais qu’est ce qu’il y avait de si compliqué dans le reste ? Elle continue de se droguer ? Bien qu’elle ne le fasse pas devant toi, en réfléchissant bien, cela ne t’étonnerait pas tant que ça, mais ce qui t’étonne c’est qu’il est désormais très rare que vous ne soyez pas ensemble, du coup tu cherches, le visage impassible, quand est-ce qu’elle pourrait faire ça. Mais ce n’est pas la seule chose qui te dérange. Non. Elle doit prouvait qu’elle ne prend plus sa vie à la rigolade. Bien que tu sois de ceux qui pensent que ce genre de chose ne peux pas se prouver, le fait que Charlen ne cherche même pas à se défendre te perturbe, un peu, beaucoup en fait…  Mais tu es là pour soutenir Charlen, et non l’enfoncer alors tu tentes de jouer ton rôle, même si tu pensais vraiment ne pas avoir à ouvrir la bouche. « Sa vie n’est pas un jeu, elle le sait très bien, mais arrêter de se droguer est un travail de toute une vie, sa consommation est ridicule à l’heure d’aujourd’hui, et elle m’a promit qu’elle aurait totalement décroché avant nos vacances d’été… Je suis là pour veiller à ce que ce soit le cas… » Ce mec ne te connait pas, il ne sait rien de toi, et ton avis, il s’en fout royale, mais tu as ce truc dans le regard qui fait que tu sais te faire respecter de ce genre de mec qui se pense au dessus de toi. Tu ne regardes pas Charlen, tu n’en as pas envie pour le moment, d’autant qu’elle doit très bien pouvoir voir à quel point ta mâchoire est tendu en cet instant. Tu sais aussi qu’elle aura compris que ce que tu viens de dire n’est pas une blague et que si elle n’a jamais fait cette promesse elle venait de le faire silencieusement sans le savoir. Ta main s’était dérobée des siennes pour bien lui montrer que même si tu es là pour la soutenir, là, pour le moment, oui en effet, tu lui en veux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: [FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel   Sam 19 Aoû - 15:36


Denying the truth doesn’t change the fact
Abel & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Moi j’aime bien te voir déguiser en pingouin comme tu dis. Et puis c’est pas crédible ce que tu dis, un pingouin c’est pas sexy normalement. » Tu tentes l’humour, parce que tu sais très bien que tu as perdu et qu’il te faut y aller. Tu lui avais bien demandé de t'empêcher de faire demi-tour et ses engagements, il les respecte très bien, trop bien. Tu te retournes, tu regardes l’intérieur du restaurant et pousse un profond soupir, pas certaine que ça soit vraiment ce que tu veuilles. T’es prête à avancer, à affronter la suite de cette soir mais il te retient d’un mouvement de sa main sur la tienne pour venir poser ses lèvres contre les tiennes. T’as envie d’y croire, que tout va bien se passer, que ça va aller mais t’en es pas capable quand tu sais ce qui t’attend à l’intérieur. Tu souffles pourtant, tu prends sur toi en serrant un peu plus fort sa main et tu te laisses envahir par la chaleur des lieux. Ce genr de restaurant, chic au possible, c’est loin de te ressembler et d’être ce que tu aimes. Tu subis, c’est aussi simple que ça. Devant l’avocat, tu gardes un air neutre même si tu es bien loin d’être sereine. Tu l’es pas du tout c’est certain. Prenant place, tu adresses un sourire de remerciements à Abel. Tu lui dis simplement merci pour tout. Parce que ce soit, il était simplement pas obligé de t’accompagner et pourtant il est là avec toi, dans un costume qui le fait ressembler à un pingouin comme il le dit si bien. Toi, t’aimes le voir ainsi, c’est bien pour ça que ton regard se perd sur sa personne, sourire sur tes lèvres. T’es pourtant ramenée à toi, à la réalité par la voix désagréable de l’avocat. Du mieux possible, tu essayes de te concentrer sur des pensées agréables, tu essayes de penser à autre chose qu’à ses accusations incessantes. Il ne te connaît pas, c’est un fait et tu as peur qu’avec ce qu’il entend de toi, Abel se dise exactement la même chose. Charlen Dale, la fille dont la vie n’est qu’un mensonge. Ca te correspond peut-être bien en fin de compte. Oui tu travailles, c’est vrai, mais ça veut pas pour autant dire que tu as laissé tout ton passé de côté. Les habitudes ont la vie dure, t’es bien placée pour le savoir. Là, vous entrez sur un terrain glissant, trop pour que tu réussisses à pleinement garder ton calme. Il y a  des choses que tu ne lui as pas dit à Abel, comme le week-end que tu as passé avec ta meilleure amie pendant que lui avait son week-end Koh-Lanta. T’aurais peut-être dû, tu sais pas. T’es pas encore très à l’aise avec cette pseudo notion de couple, tu ne sais pas vraiment ce que c’est en fin de compte et le problème vient peut-être de là sans pour autant dire que c’est de sa faute à lui. Tu sais très bien que ça n’est pas le cas, loin de là même. T’as tes doigts serrés autour de ceux d’Abel alors que tu fermes les yeux. T’es généralement une femme forte, qui se laisse pas submerger par les émotions mais là t’as juste envie de partir et de fondre en larmes. Parce qu’Abel répond, parce qu’il lâche ta main sous la table te faisant bien comprendre qu’il t’en veut. Tu ne dis rien pour le moment, tu cherches à te calmer avant ça pour ne pas dire quelque chose que tu pourrais regretter et qui te causera du tort. « Ma vie n’est pas jeu. » Tu reprends d’abord les mots d’Abel alors que tu rouvres les yeux pour fixer à tour de rôle Abel et l’avocat qui vous fait face. « Si c’était bien ce que je pensais au début, les choses, les gens évoluent. J’étais au plus mal il y a huit ans de ça quand vous m’avez connu. Ca ne vous suffit pas de voir combien j’ai changé ? » Le ton monte, tu ne cherchais pas à t’énerver au début, loin de là même mais les choses te viennent naturellement, trop peut-être alors que tu te tournes finalement vers Abel. « Je ne t’ai jamais fait cette promesse. C’est pas en me forçant la main que ça fonctionnera, pas avec moi, et tu devrais le savoir si tu me connais. » C’est injuste ce que tu dis. Il ne mérite pas ça, il a rien fait pour et pourtant, t’arrives pas à penser différemment bien qu’il ne cherche qu’à t’aider.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1480 messages et j'ai : 334 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dawid Auguscik et je crédite : Moi même

MessageSujet: Re: [FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel   Jeu 7 Sep - 21:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Si en arrivant dans ce restaurant, tu es tout ce qu’il y a de plus zen vu que tu n’es là que pour apporter un soutien à Charlen pour ce truc testamentaire dont tu ignores tout, en apprenant de quoi il retourne réellement, tu te demandes ce que tu fais réellement là. A part apprendre des éléments de la vie de Charlen qu’elle avait visiblement oublié de te préciser, mais ça encore, tu t’en fous un peu, mais par contre apprendre qu’elle n’est pas aussi sobre que tu pouvais le penser, ça. Oui, tu as du mal à l’encaisser. Tu essais pourtant de prendre sur toi, tu essais de la défendre devant cet avocat qui te déplait plus qu’autre chose, et tu le fais pour elle oui, mais aussi parce que tu ne supportes pas la façon de parler de ce mec, comme s’il était au dessus de vous, comme s’il était bien meilleur que vous. Il se base à ton aspect, tu le sais, tu en as l’habitude, mais il ignore que niveau quotient intellectuel, tu as très certainement le double de lui, que niveau fric, cela serait très certainement trop long à compter tellement tu le surpasses, et que niveau job, tu es bien loin de ce qu’il imagine surement de toi. Mais il n’a pas à savoir tout ça, non, parce que ce type, tu ne le connais pas, et tu ne lui dois rien. Par contre, tu sais très bien comment faire sentir à Charlen qu’en cet instant il ne faut peut-être pas trop te chercher. Mais ce n’était visiblement pas assez clair. Elle venait de prendre la parole, attirant ton regard sur elle, bien malgré toi tu dois bien l’avouer. Ta mâchoire prouvait déjà à quel point tu étais tendu, mais pourtant tu es en train de la serrer de plus en plus au fur et à mesure que tu vois la réaction de celle que tu accompagnes, tu la vois s’énerver et tu ne comprends pas pourquoi, alors qu’elle vient d’avouer qu’elle est en tord. Mais le pire vient quand elle s’adresse directement à toi. Elle doit pourtant voir ton regard se noircir de seconde en seconde, mais pourtant elle continue, insistant sur le fait de la connaitre, et tu ne peux te retenir plus longtemps. « Je crois que tu viens de prouver que je ne te connais clairement pas… » Tu pares les dents serré, ton regard se fait dur, froid, comme jamais tu n’as du le poser sur elle, et comme jamais tu n’aurais pensé le faire. Mais là, tu lui en veux. Tu lui en veux de t’avoir caché ça, tu lui en veux de ne pas t’avoir fait confiance, tu lui en veux de t’imposer ça aujourd’hui. Mais tu n’en veux pas qu’à elle, non, tu t’en veux à toi-même, tu t’en veux ne pas avoir vu. Pourquoi tu connais les signes, tu les connais même trop bien, et jamais tu n’as prêté attention à cela chez elle. Tu la voyais aller bien, aller même de mieux en mieux, et ça te suffisait. Mais quoi qu’il en soit, tu n’avais clairement rien à faire là, alors, ta phrase finis de prononcé, tu te lèves, et sans un mot de plus, que ce soit pour ce type ou pour Charlen, pas même un regard, tu plonges tes mains dans tes poches, les poings serrés, cherchant intérieurement à te calmer, et tu prends la direction de la sortie ou tu comptes bien prendre l’air le plus rapidement possible. Jamais tu n’avais laissé une fille t’approcher d’assez près pour réussir à t’atteindre de la sorte, du moins, plus depuis celle que tu as toi-même fait horriblement souffrir. Après tout, c’est peut être le retour de baton que tu vis à ce jour, tu ne sais pas, mais une chose est sûr, tu n’aimes pas du tout ce que tu ressens en cet instant. Tu ne sais pas si Charlen t’a suivi, peut-être que oui, peut-être qu’elle t’a même appelé pour te faire réagir, mais la première chose que tu as fait en sortant de ce restaurant, c’est de sortir tes écouteurs de tes poches pour te mettre la musique à fond dans les oreilles, marchant sans même savoir où tu vas, cherchant tout simplement à te détendre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Life is not about waiting for the storm to pass. It's about learning to Dance in the rain. Love is not about how much you say I Love You but how much you prove that it's true [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1336 messages et j'ai : 373 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Halsey ♥ et je crédite : 400 Lux (ava) ; Marie d'amour (signa) ; Lolo (profil) ♥

MessageSujet: Re: [FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel   Mar 12 Sep - 22:59


Denying the truth doesn’t change the fact
Abel & Charlen
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Veuillez nous excuser. » Tu laisses tomber ta serviette sur la table, tu repousses ta chaise sans aucune délicatesse et tu te lèves sans aucune grâce. Tu savais dès lors que tu lui as demandé de t’accompagner que ça se passerait ainsi. Tu savais très bien que la vérité il l’apprendrait, c’était la soirée pour ça et dans le fond, t’es soulagée. Mais tu t’en veux surtout. Beaucoup trop. Parce que ses mots tu les gardes en tête. Il ne te connaît pas. Et ça te fait mal. Tu détestes ce sentiment d’impuissance que tu ressens à l’idée qu’il ait raison. Et si c’était vrai ? Que dans le fond, il ne sache rien de toi. Tu détestes cette idée, elle t’arrache une grimace alors que tu cherches à rester concentrée du mieux possible sur cette situation dont tu n’es plus maîtresse. Tu n’es même pas certaine de l’avoir déjà été un jour en fin de compte. Quand tu sors enfin de ce restaurant, tu prends une profonde inspiration. Elle est la bienvenue, tu en avais besoin pour ne pas totalement craquer. L’air qui pénètre tes poumons te fait te sentir bien et pourtant tu es loin de ce sentiment de plénitude. Tu le vois un peu plus loin et presque aussitôt, tu te sens soulagée de voir qu’il n’a pas totalement déserté. Il y a peut-être une chance, aussi infime soit-elle. Lentement, tu t’avances. Tu ne sais même pas s’il va t’écouter ou si c’est vain mais tu te dois d’essayer, pour être certaine. Tu t’appuies contre le mur à côté de lui, tes mains sont entre tes fesses et le mur et tu baisses le regard sur tes chaussures avant de les retirer. Il sait combien tu détestes porter des talons, ça ne le surprendra pas un tel comportement. Tu te mets finalement à soupirer et à réfléchir à tout allure à ce que tu peux dire ou faire. T’es même pas certaine qu’il t’entende, tu as bien vu qu’il avait ses écouteurs et devant ce tableau, t’as l’impression d’être de retour au lycée. Dans d’autres circonstances, cette observation pourrait te faire rire, là, ça te fait juste fermer les yeux et souffler longuement. « Une fois. » C’est pas assez, c’est insuffisant et même si tu ne sais pas s’il t’écoute, tu sais que tu as besoin de lui dire. « C’est arrivé une seule fois depuis que toi et moi... » Tu es hésitante. Tu n’as jamais été doué avec les mots et encore moins dans les relations et pourtant, ce soir, ça sonne comme une évidence. « Depuis que toi et moi on est ensemble. » Oui c’est ça, vous êtes ensemble même si l’admettre n’est pas quelque chose des plus évidents. Tu n’aurais jamais cru avant aujourd’hui réussir à le dire mais cette vague de soulagement que tu ressens t’empêche de regretter. « J’étais avec ma meilleure amie. Avec Eliah, on est partit dans le chalet de sa famille le week-end où tu avais ton Koh-lanta. C’est tout. » Oui c’est tout, il n’y a rien de plus à en dire et pourtant, tu trouves bon d’ajouter quelque chose avec un léger sourire sur les lèvres. « Et non, nous n’avons pas couché ensemble, juste dormi, dans le même lit mais c’est tout. » Et le sourire que tu as sur tes lèvres, il disparaît aussitôt. Parce que tu n’as pas encore osé le regarder. Parce que ton regard reste rivé sur le sol. Simplement parce que tu as peur de la suite et que tout soit terminé.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
And fools rush in and I've been fooled before. This time I'm gonna slow it down, cause I think this could be more. The thing I'm looking for [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Denying the truth doesn’t change the fact ~ Abel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Flashback & Flashforward-