Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 I'm searching for some women luxury underwears, please w/ Cyrielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1025 messages et j'ai : 4073 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

En ligne
MessageSujet: I'm searching for some women luxury underwears, please w/ Cyrielle   Lun 24 Juil - 14:30



 I'm searching for some women luxury underwears, please
Cyrielle & Josh'
   

Vous êtes arrivé, indiqua promptement le GPS de mon téléphone sur lequel j'avais entré une adresse bien spécifique. Ma mâchoire se serra avant même que je n'eus l'intention de relever les yeux sur le paysage qui m'entourait, je pris une grande inspiration et l'envie de faire plaisir à la femme qui partageait depuis peu une relation sincère avec moi me donna toute la force et le courage dont j'avais besoin pour que mes yeux ne se déportent vers les diverses enseignes qui se profilaient devant eux, dans cette rue bondée de personnes aux allures sournoises, remplies de grande prétentieux et d'argent plus qu'il n'en fallait dans le porte-monnaie qui se trouvait dans leur sac de grande marque prestigieuse. Ma gorge se referma lorsque, sur le trottoir d'en face, la boutique affichait le même nom que celui que j'avais enregistré dans mes navigations. La vitrine était magnifiquement décorée de lingeries, toutes aussi belles les unes que les autres, adroitement choisies pour attirer l'œil des femmes, mais aussi des hommes. J'avalai ma salive furtivement, peu habitué à me retrouver dans cette situation gênante, mais je désirais réellement offrir quelque chose de splendide à l'étudiante, si bien que, d'un air décidé, mes pieds m'amenèrent à traverser la route qui me séparait de l'entrée du magasin fin aux couleurs délicates et sensuelles, chose qui me mit encore moins à l'aise. Ma main se porta sur la poignée que je n'eus qu'à pousser, espérant que l'enseigne n'était pas pourvu de .... Diiiing, Doooong. La sonorité retentit dans toute la pièce principale où fouinaient déjà des yeux féminins qui se retournèrent sur moi aussitôt. Leur adressant un sourire discret, peu rassuré, je baissais automatiquement les pupilles pendant mon avancée dans l'espace, arpentant silencieusement les différentes allées. Enfants. Hommes. Puis femmes, où je m'arrêtai utilement, reportant mon attention sur les paires de lingerie présentées à diverses endroits.

Mon faciès se tourna d'un côté de l'allée, puis de l'autre, afin d'être certain que personne n'avait choisi de s'établir également dans cette rangée avant de me redresser pour explorer les diverses tenues. Agrippant un ensemble, choisi par pur hasard, simplement parce qu'il se trouvait plus proche de mon bras qui s'était levé, avant d'en attraper un deuxième, toujours au pif, pour les comparer, je m'aperçus alors d'un léger détail auquel je n'avais jamais pensé pouvoir être confronté. Quoi, y'a pas de taille unique pour ce genre de choses, m'exclamai-je à voix basse, pour moi-même, un murmure assez sourd mais qui me permit de faire valoir toute la frustration de la situation dans laquelle je me trouvais à ce moment-là. Pourquoi y'en a chez les hommes et non chez les femmes, me demandai-je toujours aussi discrètement. D'un côté à 85C était noté sur une étiquette alors que, sur l'autre, était affiché 90C. Mes traits prirent un air perplexe et je ne pus retenir une grimace de ma bouche avant de soupirer silencieusement après avoir gonflé mes joues une à une pour exprimer mon embarras. A tour de rôle, je m'amusais alors à les coller contre mon torse afin d'essayer de deviner la taille qui correspondrait le plus à la jeune femme à qui je comptais offrir ce présent, mais pour moi, il n'y avait aucune réelle différence. Je savais parfaitement qu'il existait une taille pour ces courbes féminines qu'était la poitrine, mais je n'aurais jamais imaginé devoir connaître par cœur celle-ci, surtout que ma relation avec Joy était récente et que ce n'était pas le sujet de conversation que j'avais eu l'intention d'avoir avec elle... L'un puis l'autre, l'autre puis l'un, venait se porter sur mon buste comme si, par miracle, je serais apte à déclarer que cette taille serait la bonne. Déjà que c'était intimidant d'être le seul homme dans l'allée lingerie des femmes, mais là, j'avais touché le pompon.
 (c) Meimei


@Cyrielle A. Prevost


Let me tell you something
No one will be able to say my name without saying yours ✻  I know that we are so different, that we are not probably meant for each other, that a lot of people don't accept the way we feel being together, that our relationship is going to drive us crazy... But I love the way we are. I love us. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 76 messages et j'ai : 34 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Amanda Seyfried et je crédite : baby gone

MessageSujet: Re: I'm searching for some women luxury underwears, please w/ Cyrielle   Mar 1 Aoû - 22:22

I'm searching for some women luxury underwears, please × ft. JOSHUA & CYRIELLE
Chaque matin, je me levais avec cette motivation et cette envie de me rendre au travail. Contrairement à d’autres personnes, j’étais épanouie dans ma vie professionnelle. Quand le réveil sonnait à une heure très matinale pour me sortir de mon sommeil afin que je me prépare pour le boulot, je ne rechignais jamais pour me lever et aller me préparer, sauf lorsque j’étais extrêmement fatiguée si j’avais été malade ou si j’avais eu la mauvaise idée de sortir la veille. Mais sortir en semaine n’était pas dans mes habitudes, justement parce que je souhaitais être en forme pour le travail et aussi car c’était, à mon sens, plus appréciable de sortir de temps à autre le weekend plutôt que de sortir à chaque jour, c’était moins amusant.

Comme chaque jour, j’arrivais une demi-heure avant l’ouverture de la boutique pour vérifier que tout était parfait, que chaque article était à sa place, que les tailles étaient bien rangées de la plus petite à l’avant vers la plus grande à l’arrière. C’était une habitude pour moi de vérifier ça avant chaque ouverture, et pourtant j’avais déjà fait l’état des lieux la veille au soir avant de quitter la boutique. Mais c’était une façon pour moi de prendre mon poste tranquillement sans me presser. Dès lors qu’il était l’heure et que j’étais certaine que tout était en ordre, j’ouvrais la porte d’entrée de la boutique et tournait la pancarte qui affichait « Fermé » pour qu’elle affiche « Ouvert ». A cet instant précis, ma journée commençait et cela me rendait heureuse. Au moins, lorsque j’étais ici j’étais quasiment certaine de ne pas croiser mon fiancé et cela me convenait très bien, moins je le voyais et mieux je me portais ! Ce n’était pas pour rien que je repoussais sans cesse le mariage, mais je devais être vigilante, il y allait forcément avoir un moment où il allait se poser des questions.

Le métier que j’exerçais, soit gérante et par conséquent vendeuse dans une boutique de lingerie me convenait parfaitement. Ce n’était pas quelque chose de bien palpitant mais être ma propre patronne m’allait parfaitement, je m’étais rendue compte avec le temps que répondre aux ordres de quelqu’un n’était pas nécessairement quelque chose qui me convenait. Quelques jeunes femmes étaient entrées dans la boutique après l’ouverture, et j’étais allée les accueillir chacune l’une après l’autre en leur précisant que je les laissais regarder et que si elles avaient besoin d’un renseignement, d’une taille ou quoi que ce soit d’autre, qu’elles n’hésitent pas à me solliciter, j’étais là pour ça. Bien évidemment, je devais toujours garder le sourire même si certaines clientes étaient loin d’être des crèmes. Je passais au-delà de ça et restais aimable, me concentrant plutôt sur les clientes aimables et ayant vraiment besoin de moi.

Un peu plus tard dans la journée, alors que la sonnerie de l’entrée retentis, je relevais la tête pour apercevoir la nouvelle cliente. J’esquissais un petit sourire. Il ne s’agissait pas d’une cliente mais d’un client. Pour une fois, je n’allais pas directement l’accueillir pour lui faire mon blabla habituel mais je restais quelques temps à l’observer. Ma boutique était essentiellement destinée aux femmes, ainsi les femmes étaient la population que je voyais le plus mais il arrivait parfois que des hommes viennent y faire un tour. Cet homme semblait complètement paumé au milieu de toute cette lingerie, et cela m’amusait beaucoup. Cependant, ce n’était pas correct de ma part de me moquer des clients, mais ce n’était pas méchant. Voyant qu’il ne semblait pas s’en sortir, je décidais d’aller à sa rencontre. « Bonjour monsieur, je crois que vous ne vous en sortez pas avec tout ça, je me trompe ? Je peux vous aider peut-être ? » J’étais tout sourire et j’espérais que je saurais l’aider dans sa recherche.
 
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1025 messages et j'ai : 4073 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Aaron Yan et je crédite : Meimei (avatar) Dearaaronyan (gif)

En ligne
MessageSujet: Re: I'm searching for some women luxury underwears, please w/ Cyrielle   Mer 2 Aoû - 22:20



 I'm searching for some women luxury underwears, please
Cyrielle & Josh'
   

Un ensemble devant mon torse, l'autre prenant rapidement sa place, laissant le tâtonnement de mes idées marqué mon visage par de légères grimaces, de simples hésitations qui me firent les éloigner de mes yeux un instant pour les contempler un à un dans une vue d'ensemble peu objective, ou pas assez subjective. En fait, je ne savais pas trop pourquoi j'eus ressenti l'envie folle de vouloir lui offrir de la lingerie, elle devait probablement avoir ses habitudes et probablement porter ceux qu'elle affectionne le plus. Peut-être même ne percevait-elle pas les sous-vêtements comme un habit qui sublimait encore plus le corps, non pas que je n'appréciais pas le sien tel qu'il était, juste que c'était tout de même bien plus intime, vu notre relation, d'acheter ce style de cadeaux que d'offrir des mini peluches en forme de licornes qui portaient chacune le vêtement traditionnel des pays que nous avions visité pendant l'été. Je commençais un peu à regretter d'avoir eu cette idée parce que les choses ne se passaient pas comme je l'aurais pensé, et surtout à cause de ce don de vouloir mettre des tailles à toutes les formes féminines qui puissent exister. J'avais tout de même beaucoup plus de facilité à choisir mes vêtements, et encore plus les sous-vêtements et j'appréciais particulièrement cette fameuse taille unique pour laquelle les créateurs avaient eu une illumination.

Soudain, une voix apparût derrière moi si bien que tout mon corps se figea et mon portrait se crispa, pris d'un hoquet de surprise impossible à ne pas remarquer puisque, par égarement, j'avais lâché l'un des deux pièces que mes doigts avaient agrippé. Mon enveloppe corporelle pivota tout en même temps que mon faciès se tourna vers la personne qui m'adressa la parole et je souris, gêné par la réaction excessive que j'eus montré. Pardon, m'excusai-je rapidement avant de pencher mon buste en avant, pliant mes genoux, pour venir ramasser les dessous que j'avais fait tomber. Non, répondis-je du tac-o-tac à sa question tout en me relevant avant de secouer la tête, un vent de panique traversant mon cerveau. Je veux dire, oui. Enfin, oui mais pas moi... Ce n'est pas pour moi, bégayai-je avant de reposer les sous-vêtements là où je les avais trouvé, c'est pour une femme, indiquai-je comme si la vendeuse n'avait pas encore compris que mon attention était d'offrir un présent à une personne munie de poitrine et dépourvue de virilité très masculine, je cherche un ensemble pour une femme, affirmai-je en hochant la tête, me sentant bien mal à l'aise pour le coup devant toutes ces tenues toutes aussi affriolantes les unes que les autres dans lesquelles j'arrivais à imaginer, ou pas, Joy bizarrement sans aucune retenue, mais je n'arrive pas à me décider, expliquai-je alors à la jeune femme qui était venue tout naturellement me proposer son aide.

Ceux-ci, commençai-je en pointant quelques modèles du doigt, discrètement pour ne pas attiser le mauvais regard des croyantes du coin, je les trouve beaucoup trop..., m'arrêtai-je en laissant mes mains exprimées quelques gestes par lesquels j'espérais qu'elle puisse deviner le mot que je cherchais à lancer, lui démontrant tout simplement que je les voyais mal sur la personne à qui j'avais envie de l'offrir, beaucoup trop aguicheurs et elle n'avait rien d'être une étudiante libérée, pas à ce point en tout cas, disons que c'est une demoiselle plutôt discrète et introvertie, elle aime les choses bien plus simples, j'imagine donc que ça ne lui plairait pas forcément, indiquai-je tout en gardant le bénéfice du doute en finissant ma phrase avec une intonation légèrement interrogatrice, laissant la professionnelle acquiescer à ma déduction, ou bien faire le contraire et me prouver que, parfois, les femmes qui se montraient les plus timides étaient celles qui aimaient les choses un peu fofolles. En tout cas, je pense qu'elle aimerait quelque chose avec plus de tissus, moins de "frou-frou" et de noeuds, déclarai-je sans réellement être certain de ce que j'avançais parce que je ne m'étais pas attardé à fouiner dans ses valises pour dégoter le genre de sous-vêtements dont elle raffolait. Malheureusement pour moi, surtout lorsque l'on me voyait galérer autant dans un magasin dédié principalement aux femmes. Elle a une vingtaine d'années, si ça peut vous aider pour le choix des modèles à me proposer..., pensais-je bon de préciser sans pour autant admettre qu'elle n'avait, tout bonnement, que vingt ans.
 (c) Meimei


Let me tell you something
No one will be able to say my name without saying yours ✻  I know that we are so different, that we are not probably meant for each other, that a lot of people don't accept the way we feel being together, that our relationship is going to drive us crazy... But I love the way we are. I love us. I love you.
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm searching for some women luxury underwears, please w/ Cyrielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side-