Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 new beginning [ft Noham]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 240 messages et j'ai : 1118 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Juno Temple et je crédite : Chataigna (avatar), Magma. (signature), Lauren Destefano (citation signature), Justine (profil)

MessageSujet: new beginning [ft Noham]   Lun 31 Juil - 13:48

new beginning
« Les choses ne changent pas, c’est nous qui changeons. » Thoreau
Noham Al-Ghali
&
Raven Marshall
Clope au bec, elle finit par se relever de son lit, décidant d'aller faire un tour à la fenêtre pour jeter le mégot en souriant. Cette vie à New-York lui plaisait beaucoup pour le moment, même si ça ne faisait que quelques jours qu'elle était arrivée. Au départ, elle était terrifiée à l'idée que cette ville soit trop grise pour elle contrairement à la petite ville de Sheffield dans laquelle elle avait grandi. C'était pourtant ce changement qui la grisait tant, qui lui donnait envie de s'amuser un peu plus et de profiter comme elle n'avait jamais profité. Son corps portait encore les marques de sa précédente vie, et elle comptait bien s'en débarrasser rapidement. Elle n'avait pas encore réussi à tourner la page, la cicatrice était trop fraîche encore pour qu'elle puisse le faire, mais elle espérait que dans quelques mois, tout cela sera effacé. Déjà, elle avait trouvé un logement, avec un colocataire, qu'elle devait rencontrer aujourd'hui. C'était pour ça qu'elle avait posé sa journée et ordonné à une autre de la remplacer pour son travail. Elle avait promis une prime si elle le faisait, juste histoire de la convaincre un peu plus. Ses parents se démerderaient bien avec ça, c'était leur hôtel après tout, elle n'était qu'une employée, et avait la chance d'être fille de.
Elle ferma la fenêtre, pour mieux apprécier cette odeur de cigarette qui avait envahi la chambre, qu'elle n'aurait pas à nettoyer, dieu merci, tourna sur elle-même en riant, signe de liberté, et fonça sous la douche, puisqu'elle était déjà en train de se promener nue. Un luxe qu'elle ne pourrait peut-être pas s'offrir dans ce nouveau chez-elle, alors elle en profitait. Après une douche rapide, elle s'habilla, prenant tout le temps nécessaire pour sécher ses cheveux frisés, qui lui demandaient beaucoup trop d'attention depuis des années. Elle vérifia ensuite qu'elle n'avait rien oublié ici, avant d'ouvrir la porte pour accueillir l'employé chargé d'emmener ses valises et de les porter jusqu'à Lower, le quartier voisin. Elle le laissa donc se casser le dos non sans soupirer à l'idée qu'il puisse en profiter pour jeter un coup d'oeil à son décolleté, découvert parce qu'elle avait eu l'idée de détacher trop de boutons à sa chemise trop sage. Elle s'empressa de les rattacher pour ne plus rien laisser voir, souriant en voyant l'homme détourner le regard, pris au piège. Elle fourra son téléphone dans la poche arrière de son jean et sauta dans ses sandales à talons pour rehausser sa petite taille, -un mètre cinquante-sept, on pouvait difficilement être plus petit-, se demandant si elle n'allait pas se trouver ridicule. Finalement, elle se mit en route, descendant par l'ascenseur, puis se glissa dans la voiture devant la guider. Elle jeta un dernier coup d'oeil à son lieu de travail, contente de pouvoir le quitter, et se mit alors à contempler les rues qui défilaient sous ses yeux. Elle se sentait comme une gamine, les yeux brillants de joie. Elle était déjà en train d'imaginer comment serait le lieu où elle vivrait. Si sa chambre serait assez grande pour installer une immense bibliothèque, s'il y avait un dressing capable d'accueillir tous les vêtements qu'elle avait acheté la veille pour renouveler sa garde-robe, s'il y avait une salle de bain attenante pour lui permettre d'avoir un coin où elle pourrait se promener à poil sans déranger personne. Mais elle imaginait également le pire pour ne pas être déçue à l'arrivée. Une petite chambre à peine assez grande pour son lit, même si elle en doutait, parce qu'elle avait qu'à Manhattan, n'importe qui ne pouvait pas s'offrir des appartements. Une pensée qui la soulagea quelque peu. Elle trouverait dans tous les cas un moyen d'agencer sa chambre pour la rendre plus personnelle. Et puis, elle imaginait un salon luxueux et immense.
Le chauffeur s'arrêta finalement face au bâtiment qui devait l'accueillir. Plutôt bien entretenu, s'étirant vers le ciel à n'en plus finir. Elle s'étonnait toujours de la ville, qui ne ressemblait en rien à Sheffield ou même à Londres. Tout semblait plus animé ici, plus carré. L'absence de verdure ne semblait même pas un problème pour elle, parce qu'au moins, elle ne penserait pas à tout ce qu'elle avait vécu d'atroce en rapport avec celle-ci. Soupirant, elle quitta le véhicule, attendant que le petit homme sorte ses trois immenses valises du coffre. Elle en n'en avait pas ramené tant que ça d'Angleterre, elle s'était contentée de prendre le minimum de vêtements et le maximum de romans, qui emplissaient une valise et demie. Autant dire qu'elles étaient lourdes, mais ça ne la dérangeait pas. Elle passa une main dans ses cheveux, profita du reflet de la vitre pour remettre une couche de rouge à lèvres, empoigna ses affaires et s'engouffra dans l'immeuble. Elle emprunta ensuite l'ascenseur, qui la mena jusqu'à cet appartement. Elle vérifia l'adresse enregistrée sur son téléphone au moins trois fois avant de se décider à sonner pour prévenir de son arrivée. Elle était un peu en avance, comme toujours, et se tenait aussi droit que possible pour faire bonne impression, se lançant des paroles d'encouragement, tout en regrettant de ne pas avoir fumé une dernière cigarette. Et si elle tombait finalement sur quelqu'un de mauvais ? « Allez, ça ne peut pas être pire que là-bas, ce sera toujours mieux... » Après une dernière prière silencieuse, elle attendit patiemment qu'on lui ouvre la porte avant de pouvoir se présenter, espérant faire plutôt bonne impression.


cry me a river
sans se retourner, il me laisse à mon chagrin. Mais au lieu de pleurer, quand j'enfouis mon visage dans l'oreiller, je pousse un cri horrible, primal. Un cri dont je ne me serais pas crue capable. L'expression d'une rage que je n'avais jamais éprouvée auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
 
new beginning [ft Noham]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Lower Manhattan-