Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 LOU ♣ J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 130 messages et j'ai : 795 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dominic Sherwood et je crédite : lux aeterna

MessageSujet: LOU ♣ J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?   Lun 7 Aoû - 1:52



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou & Kayden
J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?
Tu ne conduis pas très droit, voir pas droit du tout. Heureusement pour toi, la boite de nuit dans laquelle tu bosses n’est pas loin de ton appartement, sinon, tu aurais été franchement emmerdé. Une fois de plus, tu es resté après ton service pour picoler, ayant bien besoin d’une bonne dose d’alcool. La cause ? En faut-il réellement une ? Une préfère ne pas y penser, boire est devenu un automatisme avec le temps. Finalement, tu ne sais par quel miracle, tu arrives entier devant le bâtiment où tu habites. En colocation avec Lou, vos relations sont devenues assez, complexe…La connaissant depuis quatre ans maintenant, ce fut tout naturellement que lorsque tu décidas de trouver un appartement, tu finis par habiter avec la jolie brune. Bien sûr, ça, c’était avant qu’une nuit, tu finisses par coucher avec elle. Tu avais beaucoup trop bu, elle était droguée comme pas deux et ça ne pouvait se terminer que dans un lit. Bien sûr, le lendemain, inutile de dire que tu avais une gueule de bois pas possible et qu’en plus, tu ne savais plus où te mettre. Coucher avec une fille, c’est une chose, mais coucher avec une amie qui en plus est ta colocataire, ça, c’est la pire connerie qui soit. Non, à vrai dire, la pire connerie qui soit c’est de vouloir recommencer…Faut dire la vérité, à chaque fois que tu posais tes yeux sur elle, tu avais envie de remettre le couvert, le gardant bien pour toi. Inutile de foutre le bordel plus que nécessaire…alors, tu gardais tes mains chez toi, puis, elle ne te montrait pas spécialement qu’elle en avait également envie. Poussant un long soupire, tu sors de ta voiture, vacillant dangereusement vers l’avant. Mouai, si tu te casses pas la gueule dans les escaliers, c’est un miracle.

Commençant à marcher les marches, après trois de montées, tu décides de marcher à quatre pattes, juste pour être sûr. Il est deux heures du matin, tu doutes croiser quelqu’un à cette heure avancée. Montant l’étage comme un handicapé, tu finis par arriver devant la porte. Front appuyé contre celle-ci, tu sors tes clés et prends dix minutes avant d’arriver à ouvrir celle-ci…Et encore, tu tires au lieu de la pousser, elle risquait pas de s’ouvrir comme ça. Entrant enfin dans l’appartement, tu te fais attaquer par les chats de Lou qui réclament des caresses, miaulant.

« Chut…chuuuuuuuut…j’vais…oups sorry…chuuuuuut… »

Bon d’accord, tu es sûrement plus bruyant que les chats sur ce coup-là. Enlevant ta veste et ton tee-shirt, tu dégages tes chaussures avant de t’attaquer…A ton pantalon. Sauf que voilà, enlever un pantalon debout en étant bourrer, c’est genre mission impossible. Sautillant sur place, tu cherches à enlever la première jambe, les chats dans tes pattes. Tu les aimes bien, mais là, tu risques d’en écraser un au passage si ça continue.

« Chuuuuuuut, vous allez réveiller Lou…chuuuuuut… »

Un doigt sur les lèvres, tu fais les gros yeux aux chats, le pantalon à moitié enlevé.

© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 3063 messages et j'ai : 107 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Emilia Clarke et je crédite : ultraviolences ♥ (ava) astra (signa) florescentia © (profil)

MessageSujet: Re: LOU ♣ J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?   Dim 13 Aoû - 13:03


J'ai un pti souci avec mon pantalon
Kayden & Lou

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le regard porté sur tes quatre chats, tu affiches un léger sourire en regardant le petit dernier. Cadeau de ton ex et… tu as eu la merveilleuse idée de le nommer comme lui. Tu pinces tes lèvres, tu soupires un peu et tu ravales tes larmes. Tu dois vraiment l’habitué à un autre nom, tu ne pourras pas continuer à l’appeler indéfiniment Will. Sinon, bon courage pour tourner la page. M’enfin. Tu verses simplement des croquettes dans leur écuelle et tu retournes vaquer à tes occupations : regarder tes séries sur Netflix. Beaucoup de choses ont changé dans ta vie ses derniers mois. Tu n’es plus avec Will, tu as emménagé chez un ami et, tes « parents » sont en instance de divorce. Enfin, du moins, cela va l’être à la rentrée mais, si seulement il n’y avait que ça. Tu fermes ton ordi, tu t’allonges dans ton lit et, dès que tu fermes tes yeux, tu y repenses. Cette fameuse soirée où, tout a déconner. Tu n’en gardes que quelques bribes de souvenirs. Il faut dire que ce soir-là, tu étais particulièrement bien droguée… Pourtant, tu arrives à sentir encore l’empreinte de ses mains sur tes hanches et, le goût alcoolisé de ses lèvres. Inconsciemment, un frisson parcourt ton corps alors que tu te remémores les quelques souvenirs de cette nuit où, tu as couché avec ton colocataire, Kayden. Si seulement cela n’avait été qu’une nuit… Bon, techniquement cela avait été le cas, vos corps n’étaient entrés en communion qu’une seule et unique nuit mais, dans ta tête, c’était tout autre chose. Tu repensais bien trop souvent la nuit à son bassin qui pourrait s’occuper de toi. Pourtant tu ne laissais rien paraître, tu espérais en tout cas. Même si l’envie de se glisser dans son lit la nuit avait souvent été très forte pour toi. Toi qui jusqu’ici avais été très sage, tu te disais que tu étais finalement passé du côté obscur de la force. « Qu’est-ce que je dois faire ? » disais-tu en fixant ton chat Nyx dans les yeux. « Céder ou faire encore et encore comme si de rien était ?... » Sans compter qu’à toujours y penser, tu commençais à avoir des besoins assez…conséquent. Tu soupirais une dernière fois avant que Morphée ne vienne s’emparer de toi.
Du moins, c’est ainsi que cela avait commencé. Pourtant, tu sentais les chats quitter peu à peu ton lit dans la nuit. Ignorant l’heure qu’il pouvait être, tu te contentais de te tourner dans ton lit en relevant la couette sur toi, grommelant comme si tu souhaitais être tranquille dans tes doux rêves. Malheureusement, ce n’est pas vraiment comme ça que les choses allaient se passer. Tu entendais une voix et, immédiatement, ton subconscient t’ordonnait d’ouvrir les yeux. Levant tes fesses du lit assez lentement, tu ne prenais pas le temps de regarder l’heure qu’il était, bien trop occupé à chercher ton bas de pyjama. Oh et puis zut. Tu sortais de la chambre, les cheveux un peu en bazar jusqu’à tomber sur lui, essayant sans doute de parler à tes chats et, le pantalon sur les chevilles. Du moins, pour une jambière. Tu passes ta main sur ton visage et tu croises alors tes bras sur ta poitrine. « Ce n’est pas en leur disant chut qu’ils vont s’arrêter tu sais ? » marmonnes-tu d’une voix encore endormie. À ce moment précis, tu peux observer quatre petites têtes se relever avant de gambader vers toi en miaulant. « Sérieusement ? Mais vous êtes des vrais morfales ma parole. » Tu lèves les yeux au ciel et, tu t’approches simplement de Kayden. Inconsciemment, tu ne peux t’empêcher de poser ton regard sur des endroits que tu ne devrais même pas regarder. Il a bu, tu peux le sentir. De toute manière, ce n’est pas comme si tu n’avais pas l’habitude mais, pour le coup, il galère une fois de plus à retirer ses vêtements en rentrant du boulot. « Je… Je vais t’aider… » Tu n’es pas très sereine. Tu sens déjà que la proximité avec son corps ne va pas aider tes nuits, une fois de plus. Tu l’attrapes par le bras et, tu l’obliges plus ou moins à s’asseoir sur le canapé non loin. Ta respiration devient subitement plus sifflante lorsque tu remarques enfin qu’il n’a plus de haut. Oh bordel. Non, cette vision ne va véritablement pas t’aider. Tu serres la mâchoire et, tu espères juste qu’il ne remarque pas ce qui se dégage de toi. Il ne l’a pas vu jusqu’ici alors, ça ne devrait pas poser de soucis. « La prochaine fois, tu peux me réveiller tu sais. Je veux dire, de toi-même à la place de tes pseudos chuchotement, monsieur. Même la Chine aurait pu se réveiller à cause de toi si à cette heure-ci, ils dormaient. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 130 messages et j'ai : 795 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dominic Sherwood et je crédite : lux aeterna

MessageSujet: Re: LOU ♣ J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?   Dim 13 Aoû - 14:10



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lou & Kayden
J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?
Tu te bats littéralement avec ton pantalon, enfin, avec une jambe plutôt…Tu dois avoir l’air très fin entre ton pantalon à moitié baissé, le fait que tu parles aux chats de Lou, comme si ils allaient te répondre…Mais voilà, l’alcool, la drogue, tout ça ne t’aide pas dans tes démarches et tu sens le monde tourner autour de toi. Tu essaies de te focaliser sur autre chose, te disant que tu murmurais alors que forcément, ta voix n’était absolument pas basse. Apparemment, tu es devenu sourd à cause de l’alcool. Faisant les gros yeux aux chats, tu entends une voix résonner non loin de toi et tu sursautes comme un abruti. « C’est pas moi c’est eux ! » Tu avais lâché ça d’une voix instinctive, très rapidement, comme un gosse pris en faute. D’ailleurs, tu dû rapidement te rattraper, parce que déjà, ton corps vacillait dangereusement en arrière. Merde, c’est toi ou le sol tangue violemment ? Les chats quittent le navire pour se diriger vers ta colocataire. Ton regard se pose sur elle et, directement, ton sang ne fait qu’un tour dans tes veines. Elle est en pyjama, enfin, à moitié vu que le bas semble avoir pris la poudre d’escampette. Directement, des visions viennent te frapper l’esprit alors que les souvenirs de cette nuit remontent encore une fois à la surface. Instinctivement, tu viens te mordre la lèvre inférieure, passant une main dans tes cheveux. Tu réalises à peine le fait que tu es dans une position très gênante et loin d’être très viril. Bon, heureusement tu n’es pas en jupette ou encore complètement nu, pas qu’elle ne t’aies jamais vu nu…Seigneur, tu dois penser à autre chose et rapidement. Te connaissant, l’alcool, contrairement à beaucoup, à tendance à te rendre plus…chaud ? Oui, c’est exactement ça.

Lorsqu’elle approche en t’annonçant qu’elle va t’aider, tu sens tes muscles se raidirent. Cette proximité est une très mauvaise idée, tu cherches à l’éviter depuis la dernière fois, depuis que tu ressens l’envie de recommencer, encore et encore. « J’peux y arriver tous…et… ! » Trop tard, tu es les fesses dans le canapé, ayant pratiquement sautiller jusqu’à celui-ci. Marcher avec un pantalon sur les chevilles c’est loin d’être facile, encore plus dans ton état. Tu sens ta gorge se serrer, ton cœur battre un peu plus vite et tu dois absolument contrôler ta respiration. Tu as beau être à l’ouest, tu remarques que la respiration de Lou est plus sifflante. A vrai dire, tu n’as jamais retenté l’expérience avec elle pour plusieurs raisons. La première c’est que c’est ta colocataire, ça peut foutre le bordel. La seconde, c’est qu’elle ne t’a jamais vraiment montré qu’elle voulait renouveler l’expérience, même si toi, tu ne vas pas le nier, t’en crevais souvent d’envie. Passant une main dans tes cheveux, tu redresses légèrement le torse pour l’aider à ôter ton putain de pantalon. « Mouai…j’voulais pas te réveiller t’sais. Puis je chuchotais, c’est eux qui miaulaient comme pas deux…Et la Chine, je suis sûr qu’ils adorent ma voix, je suis une star là-bas tu ne le savais pas ? » Tu souris en coin, caressant son visage du regard alors que tu cherches à détendre l’atmosphère, à ne pas trop créer de tensions. « Puis, ce n’est pas plus mal que tu sois debout…j’aurais été capable de finir dans ta chambre en croyant que c’était la mienne dans cet état…Pas que ça m’aurais dérangé. » Ah ben bravo Kayden ! Quand tu bois, tu as toujours eu tendance à parler trop, à ne pas tourner ta langue sept fois dans ta bouche avant de dire quoi que ce soit.

Réalisant tes propos, la signification de tes derniers mots, tu détournes les yeux. « Enfin j’veux dire, tu sais, voilà quoi…puis merde, Lou, tu ne savais pas enfiler un bas de pyjama ? Je fais déjà de gros efforts sur moi pour me contenir ! Ce n’est pas du jeu ! » Tu t’enfonces, véritablement et c’est à peine si tu le réalise. Mais avouons-le, Lou est juste…Magnifique. Tu n’arrivais pas à t’ôter les images de votre nuit de l’esprit. De tes mains glissant sur son corps, de tes lèvres gouttant encore et encore à cette peau qu’est la sienne. Brusquement, un frisson s’empare de toi et tu soupires, t’appuyant complètement dans le canapé. Penchant la tête sur le côté, tu ne sais pas pourquoi, tu finis par te repencher en avant et la tirer vers toi. « Viens ici, j’ai besoin d’un câlin et c’est pas tes chats qui vont m’en donner. » Quoi que, ils seraient capables. Les animaux sentent quand ils sont aimés, hors, toi, tu aimes beaucoup ses chats. La tirant contre toi, tu la forces, enfin pas vraiment, à s’asseoir sur tes genoux, à venir contre toi. Tu ne sais pas vraiment à quel jeu tu joues, non, en réalité tu ne joues absolument pas…Tu avais juste envie de balayer toutes tes conneries d’un revers de la main, de les envoyer valser et de juste laisser tes instincts parler. Puis, cette proximité, tu en avais souvent rêvé. Pourquoi tu dois être bourré pour arriver à faire des choses comme ça ? Pour avoir de tels actes envers elle ? Tu n’en sais rien, c’est juste plus facile que quand tu es complètement sobre…Ce malaise entre vous, ça te pèse et tu ne sais pas trop pourquoi il a fini par s’imposer. Peut-être regrettait-elle votre nuit ensemble. « Dis Lou…tu…tu regrettes ? Je veux dire…le fait qu’on ai…tu vois ? »

© wild bird
   
   
   


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We don't need AnythingOr anyone
Kayden Caldwell ▬ I don't quite know How to say How I feel If I lay here If I just lay here Would you lie with me and just forget the world ? We'll do it all Everything On our own
Revenir en haut Aller en bas
 
LOU ♣ J'ai un pti souci avec mon pantalon, pourquoi il descend pas?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Brooklyn-