Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Drink With the Living Dead [ft Andreas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Drink With the Living Dead [ft Andreas]   Mar 8 Aoû - 11:08

Drink With the Living Dead
« Yes sex is always the answer, Its never a question » Nickelback
Andreas Lesinski
&
Raven Marshall
Sa journée avait été ennuyante et longue au possible. Le boulot avait été plutôt calme aujourd'hui, lui suffisait juste de dire aux clients que les chambres étaient libres, ensuite fallait les envoyer dans les hôtels voisins, vérifier que tout le monde faisait bien son travail, puis, ça avait été emmerdant à souhait. Elle aurait bien voulu travailler cette nuit, mais la patronne avait refusé parce qu'une autre personne s'était proposée pour la faire chier. Fille des Marshall ou pas, il semblait bien qu'ils en avaient plus rien à foutre, aujourd'hui. A peine deux semaines pourtant qu'elle était là, et qu'elle bossait avec eux, et ils la détestaient déjà, parce qu'elle les menait tous à la baguette en usant de son statut. Il lui suffisait pourtant d'habitude de quelques paroles pour envoûter les âmes, mais ça n'avait pas marché, ils avaient déjà compris son petit jeu. Pourtant, personne n'avait osé lui dire en face. On la regardait juste de travers, grimaçant en voyant à quel point elle usait de son regard de braise pour les attirer dans ses filets. Alors, elle avait changé de stratégie, ou tout du moins, elle en élaborait une nouvelle. Mais là, tout de suite, elle en avait rien à foutre de toutes leurs conneries, et de son boulot. Elle avait juste besoin de sortir prendre l'air, et le laisser son colocataire seul avec sa fille, pour une fois. Il était vrai qu'elle avait des horaires décalées, et que cette fille était un véritable petit bout de chou qu'elle avait envie de chouchouter à chaque fois qu'elle la voyait, mais là, elle estimait bien de laisser Noham un peu tranquille. Elle l'avait prévenu qu'elle sortait ce soir, se changer les idées, allant sûrement lire dans un parc, et qu'elle reviendrait tard ou seulement le lendemain. Dans tous les cas, elle ne ferait pas de bruit. Mais avant ça, elle avait mérité une bonne douche, alors elle la prenait, glacée pour ne pas risquer d'avoir envie d'aller se coucher après, et enfila de beaux vêtements, comme toujours. Juste un pantalon taille haute style marine dont les pattes partaient légèrement en évasé, un body noir en dentelle qui moulait sa poitrine sans pourtant la dévoiler -un coup de cœur qu'elle avait eu en faisant son shopping- et une veste de tailleur noire bien repassée. Elle tenait à tout prix à être présentable, puisqu'elle ne savait pas où elle allait passer la soirée. En revanche, elle avait la flemme de se maquiller. Elle se poudra juste le visage, étala un peu de mascara sur ses cils déjà longs, et se contenta d'un gloss. Ses cheveux, elle n'avait pas le temps de les coiffer alors elle les laissait, peu importe qu'ils forment un casque sur sa tête, au moins, ça lui cachait une partie de son visage et de son cou. Elle se mit en route sans attendre, sans vraiment savoir où elle allait. Finalement, son taxi la délivra au quartier du Queens, qu'elle ne connaissait pas vraiment, et pour cause, c'était un quartier de gens aisés, pas trop dégueulasse à voir, et puis, à une rue d'ici, les plus pauvres, confrontés tous les jours à de la criminalité, enfin, c'était ce qu'elle se disait. Elle laissa alors ce coin de côté, prenant le chemin inverse dans le but de trouver un coin où se poser. Découvrir New York en pleine nuit n'était pas ce qui lui plaisait le plus, mais c'était pas comme si elle avait autre chose à faire pour le moment. Fallait dire que quand on est insomniaque, c'est mieux de se balader que de rester là à rien foutre dans son appartement. Par contre, elle se sentit vite avoir la peur au ventre. La fraîcheur de la nuit, les bruits étranges qui venaient des ruelles, le peu de voitures passant par là, tout était réunie pour qu'elle se fasse avoir pour rien. Et puis, fallait dire que ça lui rappelait un peu quand elle se baladait dans les quartiers de Londres en pleine nuit, cherchant probablement un moyen de s'enfuir sans vraiment y parvenir. Un bruit résonna, comme un coup de feu, et la blonde sursauta, se mettant à regarder partout autour d'elle d'un air terriblement inquiet. Voulant se rassurer, elle sortit une cigarette de sa poche qu'elle alluma avant de la porter à ses lèvres, puis garda le briquet dans le creux de sa main, au cas où. C'était une maigre consolation, mais elle attendait d'avoir son permis de porter une arme avant d'en acheter une. Avec tout ce qu'elle avait vécu, ça lui ferait pas de mal d'avoir de quoi se protéger. En attendant, c'était pas le cas. Elle se dirigea donc vers une rue où du monde semblait agglutiné autour d'un bar. A moins de se faire violer devant tout le monde, il ne pouvait pas lui arriver grand chose ici, alors elle décida de s'y rendre, jetant le mégot avant de rentrer dans l'enceinte du bâtiment. On la regardait, forcément, elle était mieux sapée que tout le monde et sûrement plus charismatique que les femmes déjà saoules et incapables de tenir sur leurs talons, à moins que ces coups d'oeil ne soient que le fruit de son imagination. Elle s'en foutait, vraiment, c'était pas ça qui allait l'inquiéter. Au moins, elle avait la fierté de dire qu'elle avait pas de coquard à masquer, cette fois. Elle s'avança donc vers le bar, se frayant un chemin entre ceux qui puaient le whisky et la bière. « Tequila, s'il vous plait. » demanda-t-elle en sortant un billet de sa poche, qu'elle étala sur le comptoir, gardant la main dessus jusqu'à ce qu'elle soit servie. Elle prit ensuite son verre et se dirigea vers le fond de la salle, là où personne ne viendrait la faire chier, s'installant sur une banquette près du mur, portant son verre à ses lèvres avant de le reposer sur la table. Ce n'est que quand elle tourna la tête pour observer les environs qu'elle se rendit compte qu'elle n'était pas seule sur cette banquette. Comment avait-elle pu rater ça ? Elle grimace, se sentant conne et commença à se décaler dans l'espoir de faire comme si de rien était, préférant éviter soigneusement la conversation. Les types étaient louches ici. Mais, trop effrayée, elle ne put s'empêcher de parler, ce qu'elle allait sûrement bientôt regretter. « Je peux partir si vous le voulez. Peut-être que vous attendiez quelqu'un ? » Ouais, ça l'arrangerait qu'il confirme ses dires, au moins, elle serait sauvée et pourrait partir sans avoir l'air d'une fille qui sait pas ce qu'elle veut.


Dernière édition par Raven Marshall le Lun 21 Aoû - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 871 messages et j'ai : 55 dollars en banque. Sinon, il paraît que : David Prat et je crédite : bb morrigan (avatar)

MessageSujet: Re: Drink With the Living Dead [ft Andreas]   Lun 21 Aoû - 7:20

Drink With the Living Dead
W/ Raven
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ta journée avait été plutôt longue pour toi. T'avais passé ta journée à faire les bars de différents quartiers pour y déposer des CV et lettre de motivation dans l'espoir que l'un d'eux t'appelle rapidement et te donne une chance de pouvoir t'imposer dans la société et surtout d'avoir un boulot comme tout le monde. T'avais besoin d'argent, t'allais très certainement pas faire le difficile pour avoir un boulot. De toute manière, t'avais postulé partout et déposer pas mal de bout d'papiers, tu allais bien avoir au moins une réponse positive dans les jours qui allaient suivre. T'avais bien donné aujourd'hui, t'y avais passé la journée non-stop, ce soir, tu allais pouvoir te détendre. Ce soir, tu comptais te détendre et profiter de l'énergie qu'il te restait pour aller faire un tour dans ton bar préféré. Un bar qui se trouve dans ton quartier, le quartier du Queens, dans lequel tu aimes te rendre pour passer des soirées. Tu regardais les voitures passer, les taxis klaxonner, les gens marcher en téléphonant dans la rue. Il commençait déjà à faire nuit, le ciel était sombre ce qui avait déclenché les lumières dans les rues. Tu finissais par tirer ta dernière latte, terminant ta cigarette, l'écrasant dans le cendrier plein posé sur la marche de ton balcon. Tu rentrais dans ton appartement, c'était un peu le bordel. Le lit était à moitié fait, une odeur de tabac froid régnait dans la pièce principale qui était aussi ta chambre. Tu étais habitué à cette odeur, tu étais un grand fumeur, pour toi, c'était une odeur comme une autre. Tu attrapais ton haut, l'empoignant dans le dos avant de te l'ôter te dirigeant vers la salle de bain pour pouvoir te décrasser et prendre une bonne douche, tu l'as méritée. Tu ne restes jamais bien longtemps sous la douche, t'aimes pas poireauter des heures, tu y restes juste le temps qu'il faut. Tu te sèches rapidement le corps avant de te rallumer une cigarette, cherchant des fringues à te mettre sur le dos. Une fois trouvées, tu les enfiles tout en continuant de fumer la tige que tu as entre les lèvres. T'es prêt, ton paquet de cigarettes ton briquet et tes clefs en main, tu finis par sortir de chez toi, claquant la porte avant de la fermer à clef. Ta veste en cuir sur le dos, tu commençais donc à marcher direction le bar du coin. Il n'était pas très loin, à environ une dizaine de minutes de l'immeuble délabré où tu habitais.

Te voilà dans le bar, il y avait pas mal de monde, mais à vrai dire, tu t'en foutais bien, tu n'allais jamais dans un bar dans le but de faire des rencontres, tu en faisais la plupart du temps et tu ne refusais jamais la compagnie d'une jolie demoiselle, du moment qu'elle n'avait pas l'air nunuche. T'aimais juste l'ambiance, boire un verre, regarder les gens danser, les filles danser, ça t'aimais bien. Il faut dire que les filles étaient à ton goût la plupart du temps. Le barman te connaissait bien, t'avais l'habitude de venir ici, certains habitués te connaissaient aussi. « Lesinski, tiens ça fait longtemps qu'on ne t'avait pas vu dans l'coin ! » Tu ne pouvais pas t'empêcher de rire quand t'entendais les dires de ton ami le barman puis tu posais tes coudes sur le comptoir en le regardant. « T'as raison mec, ça fait quoi... Deux jours peut-être ? Comme d'habitude steplait. » t'attendais patiemment ton verre puis tu le remerciais après avoir échangé quelques mots avec lui. Tu attrapais ton verre puis tu tentais alors de te frayer un chemin à travers la foule, des nanas à moitié torchées, les mecs idem. Tu finissais par t'asseoir à ta place habituelle, une table dans le fond de la salle, sur la banquette rouge. Tu te posais portant ton verre à tes lèvres en buvant quelques gorgées sentant le liquide couler dans ta gorge. Ton regard venait se poser sur une blonde, les cheveux légèrement frisés, elle vient s'asseoir non loin de toi, ce qui te surprend. En général, personne ne vient s'asseoir près de toi si ce n'est pas pour te draguer ou te proposer un plan cul. Tu tournes légèrement le visage vers elle, tu la vois même se décaler. Tu fronces les sourcils, un léger sourire sur les lèvres. Tu sais qu'elle doit te prendre pour un de ces lourds qu'il y a dans le bar, mais non, tu n'es pas de ce genre, tu détestes insister. « Non, je n'attends personne et il n'y a pas marqué mon nom sur cette banquette, vous êtes libre de rester ou partir, vous ne me dérangez absolument pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


It's time to say hello to
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Drink With the Living Dead [ft Andreas]   Dim 27 Aoû - 12:32

Drink With the Living Dead
« Yes sex is always the answer, Its never a question » Nickelback
Andreas Lesinski
&
Raven Marshall
Elle aurait voulu éviter de se foutre dans cette merde là, mais visiblement, elle avait finit par en faire tout un art. Elle qui préférait éviter de fréquenter ce genre de lieux, elle se rappelait vite pourquoi. Non seulement parce que ça lui rappelait le bordel londonien dans lequel elle avait bien voulu donner son corps pour se changer les idées, avec des hommes bourrés, en rut, des femmes trop avenantes et puis, ceux qui forçaient un peu trop. Elle savait que la peur était un sentiment commun, mais elle ignorait que c'était à ce point. Elle souffrait de phobies depuis cette époque douloureuse, qui avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui, dans ce bar. Une belle blonde s'agitant sur la banquette, tapotant de ses ongles le bord de la table et du verre, le regard incapable de rester fixé sur un seul point. A chaque fois, ses yeux faisaient l'aller-retour de cette inconnu à la porte qu'elle voyait au loin, dans l'espoir de faire une magnifique crise de claustrophobie et de sortir d'ici le plus vite possible. Mais l'ambiance qui y régnait, avec les corps se mouvant et transpirant sous la lumière tamisée, l'odeur de l'alcool dès qu'elle portait la tequila à ses lèvres, tout ça, ça lui donnait des frissons, et même envie de rester. Peut-être cette lueur au fond de ses yeux en était-elle la cause, ce désir caché, profond, qu'elle refoulait depuis son arrivée. Alors, au lieu de fuir comme elle aurait du le faire, appelant quiconque à la rescousse, comme sa sœur avec qui elle établissait une relation nouvelle, qui l'aurait sûrement recueillie aussi tard dans la nuit maintenant qu'elle connaissait la vie de sa sœur et les rancunes oubliées, elle restait plutôt là, mordant sa lèvre inférieure jusqu'à ce que la douleur lui donne envie d'arrêter, à regarder cet homme qui venait de lui parler. Elle le regardait vraiment, pas comme tout à l'heure, quand elle était arrivée. Il avait quelque chose d'attirant, qu'elle saurait reconnaître entre mille. Comme s'il essayait de cacher une lueur sauvage qu'elle ne cessait de chercher. Retenant son souffle, et se rendant compte qu'elle le dévisageait depuis quelques secondes sans se gêner, elle tourna vivement la tête vers son verre, dont le liquide l'attirait tellement qu'elle ne résista pas à en boire déjà la moitié. Fermant les yeux, elle profita de cette saveur singulière, dont elle n'était pas tant habituée que ça, et tenta de calmer sa respiration qui se faisait déjà angoissée. Ce n'est pas réel, tenta-t-elle de se convaincre, en vain. Soupirant, elle rouvrit les yeux, et eut confirmation qu'elle avait totalement faux. Mais il y avait autre chose dans le bleu de son regard. Comme si la pièce lui apparaissait plus clairement. Et puis, son poing se serra doucement sur sa jupe, sa mâchoire aussi, se contracta férocement, et elle chercha une source qui pourrait éteindre ce feu de la volonté allumé en elle. Elle n'en trouva pas. Les gens, ici, ne semblaient pas souffrir, il fallait les faire souffrir en premier lieu. « Vous allez me trouver bizarre mais... » sa phrase resta en suspens, jusqu'à ce qu'elle se tourne enfin vers lui, se penchant un peu en avant pour mieux capter son attention, fronçant les sourcils de concentration. Comment pouvait-elle formuler sa phrase en restant le plus polie possible ? Incapable. Elle s'en sentait complètement incapable. Elle se rapprocha donc de ce jeune brun, et agrippa son poignet pour l'empêcher de fuir, même si ce contact la brûla légèrement et qu'elle décida de la retirer à la fin de ses propos, attendant une potentielle réponse. « Est-ce qu'il y a des clubs un peu spéciaux à New-York, où on peut trouver des gens comme nous, avec le besoin irrépressible d'assouvir une certaine envie plutôt qu'une autre ? » Elle était bien consciente que sa phrase pouvait être floue pour lui. Elle pouvait aussi bien parler de prostituées que de chiottes, il pourrait donc l'interpréter de travers, et ce n'était pas sa volonté. Elle se massa donc un instant les tempes, la honte prenant le dessus sur tout le reste. Cette question lui brûlait les lèvres depuis des semaines, depuis des mois même, depuis sa libération d'un contrat malheureux. Peut-être aurait mieux t-elle fait de frapper le premier venu pour se sentir soulagée, mais elle savait ce que lui vaudrait ce geste en retour, et c'était hors de question de prendre ce risque. Elle termina son verre pour faire passer cette terrible pensée, commençant presque à trembler de peur mais aussi de colère envers elle-même, pour avoir été si idiote. « Laissez tomber, j'irais voir un combat de boxe, ça me fera tout autant de bien. » Peut-être même plus. Elle pourrait également entrer dans l'hôpital et rendre visite aux malades vraiment souffrant pour se délecter de leur douleur. C'était moins dangereux, personne ne pourrait la griller, même si c'était déjà trop tard. « J'ai chaud. » lança-t-elle sur un ton de désespoir et de panique avant de retirer sa veste à la hâte et de se recaler dos contre la banquette, regardant face à elle pour cacher sa véritable expression, tiraillée entre deux sentiments opposés. Elle se mit même à se mordiller l'ongle de son index gauche, nerveusement, grommelant même toute seule à voix haute. « Je ne tiendrais pas un jour de plus, pas un seul. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Drink With the Living Dead [ft Andreas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Queens-