Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 how to make bad decisions + Kayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 817 messages et j'ai : 205 dollars en banque. Sinon, il paraît que : matthew daddario et je crédite : morrigan (avatar) matthewdaddariodaily + harry-daddario (gifs)

MessageSujet: how to make bad decisions + Kayden   Mar 8 Aoû - 20:57


how to make bad decisions
KAYDEN & ANTON

✻✻✻ « Ce sera cool papy, je serai chez toi vers 20 heures comme ça on y va ensemble. A toute! » Tu souris devant l'écran de ton téléphone et te force à bouger les fesses du fauteuil tout en répondant un simple « Ok. » à Sacha. Ta meilleure amie a l'art d'obtenir tout ce qu'elle veut de toi. Autant être honnête, ta volonté de lui refuser quelque chose fond souvent comme neige au soleil dés qu'elle insiste un petit peu. Le seul avantage c'est que ça fonctionne dans les deux sens, qu'elle ne résiste pas quand tu lui fais les yeux doux accompagné d'un petit sourire en coin. Le tsunami qui est passé sur votre amitié - et accessoirement votre couple - n'est plus qu'un souvenir lointain que ni l'un ni l'autre ne souhaite ramener à la surface. Tu reviens d'ailleurs de trois semaines en Grèce à ses côtés, en visite dans sa famille, voyage pendant lequel tu n'as pas pu t'empêcher de penser à " l'anniversaire " de votre rupture. Cette journée là a été un peu bizarre, toi tu marchais de nouveau sur des pincettes, elle était un peu moins à l'aise en ta compagnie...  Mais vous avez fait le choix de ne pas l'aborder et le lendemain, la vie a repris son court. Tu sais parfaitement qu'il y aura toujours des moments ou vous y repenserez mais t'es bien content que la page soit tournée et surtout que Sacha aie décidé de te pardonner totalement.  Tu n'aurais sans doute pas supporter qu'elle te claque cette histoire dans les dents à la moindre dispute, mais c'est loin d'être son style.
Après une douche rapide, t'enfile un pantalon et un t-shirt des plus classique, col en V blanc, ainsi que tes converses. Vous vous rendez à l'anniversaire d'une de ses collègues de travail de Sach', Laura, collègue que t'as eut l'occasion de croiser à une ou deux reprises mais que tu ne connais pas plus que ça. Toujours est-il que tu te dévoues pour l'accompagner... et qu'en soit, ça reste une bonne idée pour toi de sortir un peu de la maison! Du moins c'est ce que tu pensais mais après une petite heure à la soirée, tu te retrouves pris au piège dans des conversations boulot auxquelles tu ne comprends pas grand chose. Quand ça ne parle pas travail à proprement parlé, ça parle d'autres collègues et des potins de la boite. Tu n'dis rien, parce que Sacha serait tout aussi paumée si elle se retrouvait au milieu de tes collègues. Tu finis par t'excuser et t'éclipser à la cuisine ou tu te sers une nouvelle bière et échange quelques mots avec le mari de Laura. Ca parle bébé, mariage. Finalement la conversation au salon était peut-être pas plus mal. Surtout pour toi, qui signe sans doute ta plus longue période de célibat depuis un bon moment. Tu parviens à t'échapper et es sur le point d'aller annoncer à Sacha ton départ quand ton regard croise celui de Kayden dans le couloir. En principe, tu devrais te sentir soulagé, voir en lui la bouée de sauvetage dont t'avais désespérément besoin pour passer une bonne soirée. Au lieu de quoi, ton estomac se noue et tu lui adresses un maigre signe de la main pour rester poli, fuyant son regard. Tu ne prétendras pas être le gars mature sur ce coup là, mais franchement t'as qu'une envie c'est prendre tes jambes à ton cou. T'as aucune idée de ce que t'es censé dire ou faire en vue de votre dernière soirée. Pire tu ne sais même pas ce que t'en penses. Tu pourrais tout aussi bien aller vers lui et prétendre que cette soirée n'a jamais existé, tout du moins que tu l'as oubliée, mais c'est sans doute trop tard pour ça.


ware you made of lead paint? a bulletproof picasso △ i don't need a reason for anything I feel, just be glad i say what i mean and mean what I say to you. we don't need a reason for anything we feel. picasso's at the wheel so roll that top down, hell with this town. leave our bags behind, we don't need a reason cause i got you, and you got me tonight.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 130 messages et j'ai : 795 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dominic Sherwood et je crédite : lux aeterna

MessageSujet: Re: how to make bad decisions + Kayden   Mer 9 Aoû - 11:09


how to make bad decisions
KAYDEN & ANTON

✻✻✻ Une soirée, une de plus. Voilà comme tu vois les choses alors que tu lis ce message envoyé par un de tes amis, souhaitant te traîner à celle-ci. Tu ne rechignes pas, loin d’être associable ou encore, de refuser de te mettre la tête en vrac. Encore plus pour le moment. Tu as revu Kenton, ce premier garçon que tu as clairement aimé, que tu as perdu de vue durant dix longues années. Ensuite, il y a ta relation avec Ugo qui ne cesse de te perturber, puis bien sûr, il avait fallu que tu couches avec Lou, ton amie et colocataire…En réalité, tu fais du grand n’importe quoi depuis un petit moment et ça, c’est loin d’être agréable. Alcool, drogues, tu ne cesses de replonger dans tes travers. Enfin, la drogue tu essayes de t’arrêter sauf que quand tu croises Nolan, tes bonnes convictions sont vites mises à la poubelle. C’est donc tout naturellement que tu files sous la douche. Lou n’est pas à l’appartement, te laissant seul avec ses trois chats qui te courent après, ou encore, essayent de squatter ton lit ou tes genoux. Tu adores les animaux, mais parfois, tu aimerais éviter d’avoir des poils de chats partout sur tes habits. Te lavant rapidement, enfilant des vêtements propres et confortables, tu finis par laisser un mot à ta colocataire pour lui annoncer, qu’une fois de plus, tu rentreras très tard, voire pas du tout, on ne sait jamais. Une fois fait, tu donnes à manger aux chats ainsi que de l’eau, histoire qu’ils ne manquent de rien. Ce ne sont pas les tiens, certes, mais tu les adores et avec le temps, tu avais appris à les considérer comme tes petites boules de poils. Une fois quelques caresses données, tu attrapes ton portable, tes clés de voiture et tu files vers le lieu de la soirée.

La soirée, tu la trouves assez ennuyeuse, mais heureusement pour toi, tu as tes amis et surtout, une bonne dose d’alcool à volonté. Rapidement, tu essayes de t’enivrer, de faire passer l’ennuie comme tu peux, te plongeant dans l’alcoolisme pour oublier. C’est plus facile comme ça, du moins, c’est ainsi que tu fonctionnes. Les heures, elles s’écoulent et finalement, tu décides de bouger, connaissant quelques personnes ici et là. Tu es à New-York depuis pas mal de temps, il est donc évident que tu as fini par te former un cercle d’amis. Pourtant, tu finis par t’arrêter péniblement, ton regard s’étant plongé dans celui d’Anton…Il te fait un signe de la main, détournant les yeux. Il t’évite, c’est évident et dans un sens, tu peux le comprendre, bien que ça commence véritablement à te casser les pieds. Depuis cette soirée, votre relation avait changé. Vous étiez proches, des amis de plusieurs années et une seule soirée avait changé bien des choses. Comment vous en étiez arrivés là ? Une soirée bien arrosée, de l’alcool à volonté et disons que ça avait clairement chauffé au point que vous aviez failli coucher ensemble. Failli, oui, car au final ça ne c’était pas fait…Si tu le regrettais ? Oui, du moins, tu regrettais de pas avoir été plus loin. Prenant une grande inspiration, tu bois ton verre d’une traite, te dirigeant directement vers le jeune homme. Non, tu ne peux pas laisser les choses ainsi, tu ne peux pas faire en sorte qu’il s’éloigne, qu’il prenne ses distances. Tu n’en as pas envie et, l’alcool coulant dans tes veines t’aide à aller vers lui bien plus facile. Merde, ce n’est pas comme si vous aviez réellement couchés ensemble…bon c’était très, mais vraiment très limite, mais quand même.

Une fois à sa hauteur, tu tentes de garder ton calme, de ne pas être trop froid, trop agressif. Tes muscles sont tendus, littéralement. « Tu comptes m’éviter encore longtemps Anton ? » Tu n’en as pas envie. Tu aimerais juste qu’il te parle, que vous puissiez mettre les choses au clair. Il est hétérosexuel, tu le sais, l’alcool fait faire des conneries. Toi, tu n’as jamais caché ta bisexualité, mais tu ne veux pas qu’il pense que ça y est, tu es fou amoureux de lui. Ce n’est pas le cas. Certes, Anton est foutrement attirant et, rien que là, maintenant, tu rêves de le plaquer contre le mur et de reprendre là où vous vous étiez arrêtés…mais quand même…



We don't need AnythingOr anyone
Kayden Caldwell ▬ I don't quite know How to say How I feel If I lay here If I just lay here Would you lie with me and just forget the world ? We'll do it all Everything On our own
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 817 messages et j'ai : 205 dollars en banque. Sinon, il paraît que : matthew daddario et je crédite : morrigan (avatar) matthewdaddariodaily + harry-daddario (gifs)

MessageSujet: Re: how to make bad decisions + Kayden   Sam 12 Aoû - 23:03


how to make bad decisions
KAYDEN & ANTON

✻✻✻ Tu fuyais son regard et espérais qu'il t'ignores, parce que t'avais franchement pas idée de ce que tu pouvais lui dire. Est-ce que tu pouvais te contenter de te conduire comme avant, en espérant qu'il était d'accord sur le fait qu'il valait mieux ne jamais mentionner cette soirée ? Après tout, ça marchait plutôt bien avec Sia... Vous aviez dérapé à la Saint-Valentin, même si ça n'avait pas été plus loin qu'un baiser, et vous aviez choisi de ne pas le mentionner. C'était un peu étrange la première fois que vous vous étiez revus, puis votre amitié avait repris naturellement son court. Parce que vous étiez amis, qu'un baiser après plusieurs tequila ne devait pas signer la fin d'une amitié comme la vôtre. Il n'empêche que depuis ta rupture avec Sacha, on pouvait dire que ta vie sentimentale dérayait complètement. Tu n'avais eut personne pour plus d'une nuit et t'enchainais les conneries. Sérieusement, tu n'avais même plus assez avec une main pour les compter, et celles-ci impliquaient toujours pas mal d'alcool. Tu devrais d'ailleurs t'arrêter là au lieu de reprendre un verre pour oublier et possiblement en commettre une nouvelle. Tu savais Kayden bisexuel, il ne s'en était pas caché, et ça ne t'avait jamais dérangé. Tout comme ça ne t'avait jamais attiré. Pas une seconde tu n'avais pensé finir un jour sa langue au fond de la gorge, sa peau contre la tienne, puisque ton orientation sexuelle était claire comme de l'eau de roche. Du moins c'est ce que tu pensais. T'avais beau te dire que ça l'était toujours, que ce n'était que le fruit d'une soirée beaucoup trop arrosée et qu'il ne se passerait plus jamais rien que ce soit avec lui ou un autre, le fait que t'étais passé pas très loin de finir dans son pieu te faisait remettre toute tes certitudes en question. Parce qu'un mec cent-pour-cent hétéro l'aurait surement arrêté à la seconde ou il s'était approché, non? Le fait est que tu ne voulais pas que ça arrive à nouveau, mais d'un autre côté, tu devais admettre que sur le moment, t'en avais eut envie. T'avais déjà perdu une bonne partie de tes fringues au moment ou t'avais pris conscience de ce que vous faisiez. T'avais flippé, et dégagé. L'alcool avait beau avoir un grand rôle dans cette soirée, tout lui mettre sur le dos était complètement con. T'en avais juste marre des complications, que tu cherchais involontairement , et de réfléchir dix milles ans dés que tu faisais un faux pas.

Tu t'apprêtais à faire marche arrière dans le couloir pour retourner vers la cuisine et rejoindre les gars avec lesquels tu te trouvais quelques secondes plus tôt. Et te resservir un verre. Sauf que Kayden marchait vers toi et tu ne pouvais que lever les yeux pour l'observer. Il devait être au moins aussi tendu que toi... Si ce n'est qu'il semblait énervé, alors que t'étais juste mal à l'aise. « Tu comptes m’éviter encore longtemps Anton ? » Malgré toi, tes lèvres s'étiraient dans un sourire. Un sourire nerveux, mais c'était mieux que rien. Tu ne pouvais pas lui en vouloir, t'avais une réaction puérile mais d'un autre côté, il pouvait peut-être comprendre que toute cette situation puisse te mettre mal à l'aise. Toi plus que lui, pour qui t'étais juste une autre erreur de soirée qui ne remettait pas en question quelque chose dont il était certain depuis toujours. « Laisse moi le temps d'ingurgiter encore quelques verres et ça devrait aller mieux. » Tu répondais, sur un ton entre l'amusement et l'ironie. Après tout quelques verres de plus avaient brisés toutes les barrières entre vous la dernière fois que vous vous étiez vus. Non pas que tu voulais en revenir à ça ! L'humour avait toujours été ta meilleure défense lorsque tu te retrouvais dans une situation que tu ne contrôlais pas, et bien que ça ne pouvait pas toujours marcher, ça t'aidait pas mal. T'inspirais profondément et jetais un coup d'oeil autour de vous avant de lui adresser un signe de tête pour l'inviter à te suivre sur le balcon. Si tu devais vraiment avoir cette conversation, tu préférais qu'elle aie lieu loin des oreilles indiscrètes même si tu ne connaissais pratiquement personne à cette soirée. Quand vous y arriviez, tu posais une main sur la rampe du balcon et portais de l'autre ta bière à tes lèvres pour en boire une gorgée, avant de relever les yeux vers Kayden. « Désolé. » Pour tout et rien à la fois. Franchement tu ne savais pas si tu t'excusais pour cette soirée ou pour l'ignorance qui s'en était suivi. « J't'avoue que j'sais pas quoi te dire ni c'que t'as envie d'entendre. » En vrai, t'avais juste envie de retrouver ton ami et de ne plus jamais mentionner cette soirée, mais t'avais un peu peur de le vexer en l'avouant.

Spoiler:
 


ware you made of lead paint? a bulletproof picasso △ i don't need a reason for anything I feel, just be glad i say what i mean and mean what I say to you. we don't need a reason for anything we feel. picasso's at the wheel so roll that top down, hell with this town. leave our bags behind, we don't need a reason cause i got you, and you got me tonight.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 130 messages et j'ai : 795 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Dominic Sherwood et je crédite : lux aeterna

MessageSujet: Re: how to make bad decisions + Kayden   Lun 14 Aoû - 13:53


how to make bad decisions
KAYDEN & ANTON

✻✻✻ Cette situation, elle te tue, elle te bouffe. Bon, ce n’est pas la fin du monde, certes, mais disons que tu as tendance à vite perdre les gens qui t’entourent. Tes conneries, tes relations, tes amis, ta famille. Ton père en premier, suivi de Kenton, de ta mère et de plusieurs autres encore. Comme une ritournelle, comme un cercle vicieux que tu ne contrôles pas, dont tu ne vois pas la fin. Tu as plongé tête baissée dans un puit et, à présent, tu ne parviens plus à remonter. Alors, tu bois, tu prends de la drogue pour essayer de te donner un semblant de bien-être, pour oublier ces mots griffonnés sur un bout de papier te rendant coupable de la pire des choses. Mais ce soir, tu comptes bien remettre les pendules à l’heure, ayant assez d’alcool dans le sang pour te faire affronter la réalité. Vous n’aviez pas couché ensemble, même si c’était pas passé loin. Il était bourré, toi aussi, l’alcool fait faire des choses parfois stupides. Tu sais que Anton est hétérosexuel, tu ne veux pas qu’il croit qu’en plus de ça, tu es tombé amoureux de lui en mode fane déchaîné qui va lui coller au cul. C’est pas ton genre. Certes, tu en avais eu envie, oui, lorsque tu le regardes tu ne dirais pas non pour le manger tout cru, mais non tu n’es pas stupide. Puis, tu as bu ce soir, tu es pratiquement sûr que c’est l’alcool qui ramène tes pulsions au galop. La preuve, dès que tu bois trop tu as tendance à faire des conneries ou encore, à sauter sur Lou. Mais ça, c’est encore une autre histoire, avec elle, c’est davantage compliqué et pour que tu t’intéresses à une fille faut qu’elle ait un minimum de différences, qu’elle soit plus spéciale.

Tu le vois sourire et tu ne peux t’empêcher de lever les yeux au ciel face à sa réflexion. « Mouai, sans vouloir être vexant, tu devrais justement arrêter de boire, c’est bourré que tu fais le plus de conneries. » Tu n’as pas pu t’empêcher de sourire avec amusement face à ta réplique, passant une main dans tes cheveux puis dans ta nuque. Il est un peu comme toi, près à toutes les conneries du monde dès que l’alcool coule dans ses veines. A + B : grosses conneries comme celle qui c’était déroulée entre vous, mais ça, tu préfères ne pas le dire à voix haute. Tu finis par le suivre vers le balcon, laissant l’air frais te frapper de plein fouet et te donner le tournis l’espace de quelques secondes. Bon, finalement, tu as peut-être bu plus que tu ne l’aurais imaginé. Faut dire que la bière, c’est un peu comme de l’eau pour toi qui est habitué à l’alcool bien plus fort. Enfonçant une main dans la poche de ton jeans, tu poses ton regard vers l’horizon, essayant de décrypter le paysage au loin. Lorsque la voix d’Anton s’élève, tu fronce les sourcils pour tourner lentement ton visage vers lui. C’est alors que…tu pouffes de rire. Oui, exactement, tu commences à rire. Attrapant sa bière, tu lui vole sans lui demander son avis. « Alors, déjà… » Tu bois quelques gorgées avant de la lui rendre, tu as été gentil il reste un fond… « Tant que tu ne me déclares pas ta flamme, moi ça me va…Puis ce que je veux entendre ? Anton, tu crois quoi ? Que je vais te demander en mariage ? Non parce que si c’est le cas, je jure que c’est pas moi qui portera la robe… »

Tu essayes de faire de l’humour pour lui enlever le balai qu’il a dans le cul, parce que là, il semble tendu comme un arc. Poussant un long soupire, tu poses tes mains sur la rampe du balcon, observant une fois de plus droit devant toi. De toute façon, il était évident qu’une conversation s’imposait et tu n’es pas du genre à mentir, que du contraire, tu es plutôt connu pour ta franchise inconditionnelle. « T’avais bu, moi aussi, cherches pas plus loin…Arrêtes de te prendre la tête avec ça, ça ne signifie absolument rien. Certes, j’en avais envie et toi aussi, c’est clair, me dit pas le contraire sinon je te fait bouffer ton verre. N’empêche, c’était juste à cause de l’alcool, ou peut-être que t’avais juste envie de faire le con, de tester de nouveaux trucs et j’étais le bout de viande posé sur un plateau. » Tu hausses les épaules, tournant légèrement la tête vers lui. Tu ne veux pas qu’il se prenne la tête à cause de toi, à cause de ce que vous aviez failli faire. Tu es sûr que ça n’allait pas se reproduire, ça semble évident et Anton n’est pas du même bord que toi. Tu n’as jamais eu de soucis avec ta bisexualité, mais lui n’a jamais été attiré par les hommes et ça, tu l’as toujours su, tu n’as donc jamais été attiré par lui…enfin, jusqu’à cette fameuse nuit où tu t’es retrouvé ta langue au fond de sa gorge. « N’empêche, enlèves-toi ce bâton du cul, j’ai pas envie de te courir après à toutes les soirées pour que t’arrêtes de m’éviter. Je vais pas le cacher, t’es un beau mec, mais vieux, l’Oréal parce que je le vaut bien, toi t’es plus du genre Tahiti douche ! » Tu te pince les lèvres d’un air moqueur.



We don't need AnythingOr anyone
Kayden Caldwell ▬ I don't quite know How to say How I feel If I lay here If I just lay here Would you lie with me and just forget the world ? We'll do it all Everything On our own
Revenir en haut Aller en bas
 
how to make bad decisions + Kayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Brooklyn :: Williamsburg-