Flashnews
L'intrigue de l'été est en place. Venez découvrir les 7 merveilles du monde ♥ Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi consulter le yearbook ici et participer à quelques animations par là

      



 
Prochaine maintenance le samedi 26 août à 17h
N'oubliez pas de sauvegarder vos rps / fiches
NEWSLETTER NUMÉRO 27
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 25
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Back home - Killian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 510 messages et j'ai : 901 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Camilla Luddington et je crédite : Blossom. (avatar)

MessageSujet: Back home - Killian   Jeu 10 Aoû - 21:12

Back home
— with @Killian Danvers.


14 août 2017

Trois heures d’avion, sans aucune escale, pour enfin arriver à New-York. C’est ce que je viens de subir, en ce lundi matin. J’ai été complètement cinglée de prendre mon billet de retour à ce moment là. Au lieu de faire comme tout le monde, et de revenir dans la soirée du dimanche, j’ai eu l’idée folle de vouloir profiter un peu plus de mes vacances à Miami, la ville qui m’a vu grandir. Là où j’ai eu mon diplôme de médecine. Là où j’ai rencontré mon colocataire, et très bon ami, Killian Danvers. J’ai hâte de le retrouver. Entre ses vacances en Egypte, et mon coup de tête soudain pour partir chez mes parents, ça fait presque un mois que nous ne nous sommes pas vus. C’est une durée très longue après les plusieurs mois de cohabitation que l’on a eu. Mais aujourd’hui, la séparation va prendre fin. Il est tôt. Beaucoup trop tôt pour une personne normalement constituée. Bien que dans mon cas, avec les gardes que je suis capable d’effectuer à l'hôpital, ça ne me dérange nullement. La clé dans la serrure, j’ouvre la porte de l’appartement que je partage avec l’infographiste. Le silence est maître dans les lieux, ce qui ne me surprend pas, vu l’heure qu’il doit être. Un coup d’oeil à la montre que je porte à mon poignet me permet de savoir qu’il n’est même pas encore sept heures du matin. Avec beaucoup de discrétion, je referme la porte derrière moi, et ferme la porte. Une tour de clé pour la verrouiller, je laisse le trousseau dans la serrure. Je prends le soin de me séparer de mes chaussures, pour faire le moins de bruit possible. Mes bagages, je les laisse dans l’entrée. Je m’en occuperais à une heure décente, et quand j’aurais prit un peu de repos, car pour le moment, je ne dirais pas non à quelques heures de sommeil. Avant, je fais un passage dans la cuisine, pour me servir un verre d’eau, et le boire immédiatement après. Si le trajet en avion a été assez rapide, dans un sens, j’ai eu l’impression que le taxi n’avançait. Pourtant, la circulation new-yorkaise à cette heure est plutôt dense, voir quasi inexistante. Les mystères des impressions humaines. Le verre dans l’évier, je sors de la cuisine pour aller vers les chambres. Néanmoins, au dernier moment, une hésitation s’installe dans mon esprit. Le lit qui se trouve dans ma chambre m’appelle. Je peux l’entendre de là où je suis. Il n’attend qu’une chose : que je me glisse sous les draps. Mais la tentation d’embêter mon colocataire est beaucoup plus forte que le sommeil. J’y cède, sans aucune résistance. Ma route se détourne, et c’est sur la poignée de porte de Killian que je pose délicatement ma main. Toujours sans un bruit, j’entre dans sa chambre. C’est à pas de loup que je m’approche de son lit, avec cette envie de rire que je dois éloigner. Une seconde. Deux secondes. C’est le temps que je patiente avant de simplement grimper sur son lit, sans aucun ménagement. « Je suis rentrééééééée ! » Il va me tuer. Me détester pendant une semaine. Surtout s’il doit aller travailler dans quelques heures. Mais je m’en moque. Je suis contente d’être rentrée. Et je tiens à lui faire partager ma joie. Et ça commence par ce sourire qui illumine mes lèvres.



The future will be better tomorrow
The best and most beautiful things in the world cannot be seen or even touched. They must be felt with the heart. ▬ Helen Keller
Revenir en haut Aller en bas
 
Back home - Killian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Midtown Manhattan :: Upper East Side-