Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Perfect Places (elias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1816 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gigi Hadid et je crédite : bb chat beylin (avatar & profil & signature) ; unknow on tumblr (gifs).

MessageSujet: Perfect Places (elias)   Lun 28 Aoû - 17:22

Une soirée qui l’ennuie et des minutes qui s’éternisent. Il y a les rires de ceux qui ont beaucoup trop bu qui s’élèvent, tandis que les autres ont fini par partir. Ses amies ont disparu, quelque part dans cette maison qu’elle ne connait pas. Ce soir, elle était venue pour s’amuser. Pour n’être rien d’autre que cette étudiante qui vit sans se soucier du lendemain. Mais rien ne se passe jamais comme prévu, elle devrait savoir. L’alcool lui a joué des tours et son esprit qui s'est mis à divaguer. Et ses démons, ils la rattrapent, juste comme ça. La peur de perdre tout ce qu’elle a, la peur de ne jamais être assez bien. Alors ce soir, elle a choisi la facilité et a appelé Elias. Le soldat vient toujours sauver la princesse, quoi qu’il se passe. Et ça la rassure toujours, de savoir qu’il n’hésite jamais. Mais cette fois-ci, cela ne lui suffit pas. Parce que les doutes sont légions et qu’ils ne s’arrêtent jamais. Un verre d’un cocktail dont elle a déjà oublié le nom dans la main, le regard dans le vide, elle est assise sur le bord de la piscine, les pieds dans l’eau. Des regrets qui brillent dans ses iris, un visage où l’ennui danse. Dans l’eau, il y a des jeux en cours et des esprits qui s’échauffent. De temps en temps, le ton monte, mais elle ignore. Ce ne sont que des discussions futiles de ceux qui pensent que le monde leur appartient. « Cass, il y a un type pour toi. » Elle se retourne aussitôt, ignore le messager. Car déjà, il y a un sourire sur les lèvres et le soulagement qui vient alléger ses épaules. Juste un peu. « Salut bébé chat . » La seconde suivante, y a son verre abandonné sur le sol et elle est déjà en train de le rejoindre. Des bras autour de son cou, un corps contre le sien, tant pis si elle est mouillée. Entre eux, ce genre de détails n’ont pas leur place. « Tu m’as manqué. » Le manque, il colonise tout à chaque fois. Même si cela ne fait que quelques heures, même si elle prétend être indépendante. Avec lui, les règles s’inclinent. Un baiser rapide sur ses lèvres, un visage qui se cale dans son cou. Et un murmure qui se perd. « Merci d’être venu. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RESTLESS
I don't get jealous, I get free Everything good comes back to me It seems like wherever you are Is just a better place to be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1935 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : francisco lachowski et je crédite : coco

En ligne
MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Mar 5 Sep - 11:03

Elias, c’est pas le genre de mec à prendre la route au milieu de la nuit pour une fille.  Sauf que la fille, c’est Cassandra et, quand elle lui demande de venir, il réfléchit pas. Entre eux, ça a toujours été comme ça. Quand elle appelle, il vient. Il râle, mais il vient. Et ce soir, il a pas vraiment eu le choix. La vérité, c’est qu’elle lui manquait. La vérité, c’est qu’il a toujours peur qu’elle revienne pas quand elle s’en va un peu trop loin. Mais la vérité, il l’avouera jamais. Alors, il fait un peu tâche dans le paysage du New Jersey avec sa voiture de course, mais il s’en fout. La nuit est noire quand il arrive. La maison, elle, est éclairée. Et la musique raisonne dans tout le quartier. Il soupire. Quand il sort de sa voiture, il a le visage froid. Il s’en rend pas vraiment compte, qu’on peut lire ses meurtres dans ses yeux, dans les traits fatigués de son visage. Il a ce regard qu’ont ceux qui en ont trop vu. Ceux qui arrivent pas à oublier. Il frappe, on lui ouvre. Le mec est visiblement bourré, et ça l’énerve. Mais, quand il demande Cassandra, il l’amène jusqu’à elle sans poser de questions. Un bout de sourire se faufile au coin de ses lèvres quand il la voit. Et son sourire s’étire quand elle se retourne.  « Salut bébé chat. » Il lève les yeux au ciel pour la forme et lui répond sur le même ton. « Salut, Princesse tequila. » Et, juste comme ça, elle se retrouve contre lui. Il passe ses bras autour de sa taille. Il a toujours été mins affectueux qu’elle. Mais il y a des choses qu’il ne peut pas réprimer. « Tu m’as manqué. » Comme le sourire sur son visage quand elle lui avoue qu’il lui a manqué. Comme le baiser déposé sur son front. Comme le tracé de ses mains dans son dos.  « Merci d’être venu. » Les sms qu’ils se sont échangés sont encore clairs dans son esprit. « Ouais. On a des enfants à faire rappelle-toi. Ah, et faut que j'te demande en mariage aussi. » Des blagues mal placées pour cacher sa gêne. Jusqu'à elle, il avait jamais envisagé d'avenir avec personne. « Allez, j’te ramène. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
an empire for you

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1816 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gigi Hadid et je crédite : bb chat beylin (avatar & profil & signature) ; unknow on tumblr (gifs).

MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Mer 6 Sep - 15:06

« Ouais. On a des enfants à faire rappelle-toi. Ah, et faut que j'te demande en mariage aussi. » Elle redresse la tête, laisse un sourire étirer ses lèvres. Un soupir blasé par principe. Elle a pris l’habitude de sa manie de se réfugier derrière des blagues pour cacher ses sentiments. Pour détourner l’attention. « Présenté comme ça, difficile de refuser. » Elle hausse les épaules, fait comme si leurs sms ne la touchaient pas. Elle n’a jamais imaginé posséder un jour tout ce que les autres ont. Un mari, une maison, des enfants. Une vie normale. Et à vrai dire, elle n’est pas certaine que cela soit pour elle. Car jusqu’à présent, cela a été un échec. Même si elle refuse de l’admettre. « Allez, j’te ramène. » Elle ne bouge pas de suite, a ses yeux qui détaillent son visage. Ce soir, il n’est pas vraiment comme d’habitude. A les traits plus durs. Plus froids. Ce soir, il a encore tout de ce gars qui bosse pour les Farkas. Ce soir, certaines choses le hantent encore. Alors, elle est plus douce que d’habitude. Pour lui faire oublier. « Bonne idée. » Mais elle ne bouge pas. Au lieu de ça, elle dépose un baiser sur sa joue, a ses doigts qui se promènent dans ses cheveux. « Je t’aime. » Des mots simplets, pour lui rappeler qu’ici, il n’y a personne à tuer. Qu’il n’y a qu’eux. Et que le reste du monde ne compte pas. Un nouveau baiser, sur les lèvres cette fois, et elle recule de quelques pas. « Je vais m’habiller. » Elle rentre dans le salon, attrape sa serviette de plage pour se sécher. Elle sait qu’il râlera quand même pour les sièges en cuir de sa précieuse voiture. Mais tant pis. Dans tous les cas, elle n’échappera pas à son caractère grincheux, cette nuit. Il y a du bruit dans l’entrée, une porte qui s’écrase un peu trop fort contre un mur. Le temps de se retourner, il y a déjà des nouveaux arrivants dans la maison. « On est pas trop en retard, j’espère ? » Elle ne le connait pas, un coup d’oeil vers un de ses amis dans la piscine suffit pour comprendre qu’elle n’est pas la seule. « On a entendu parler d’une soirée, avec des meufs et de l’alcool. On s’est pas trompés. » Allusion ignorée, elle enfile sa robe la seconde suivante. Ses yeux, eux, cherchent Elias dans le salon devenu un peu trop petit pour contenir tout le monde. « Vous n’avez rien à foutre là, barrez vous. » L’orde vient de dernière elle, mais elle n’a pas le temps de se retourner. Parce que l'inconnu n'est pas venu seul et que d'autres intrus le rejoignent. « Sois sympa mec, on veut juste profiter de la soirée. » Ça va dégénérer, c'est une certitude. Et elle n'a aucune envie de se retrouver au milieu de ça. Un peu tard pour ça.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RESTLESS
I don't get jealous, I get free Everything good comes back to me It seems like wherever you are Is just a better place to be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1935 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : francisco lachowski et je crédite : coco

En ligne
MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Sam 9 Sep - 20:07

« Bonne idée. » Y a quelques secondes où son regard se perd dans le sien. Quelques secondes où ce qui les entoure n’a plus grande importance. Cass, elle a le pouvoir de rendre le reste du monde invisible. Il a jamais compris comment. Le baiser qu’elle dépose sur sa joue lui arrache un semblant de sourire. La main qu’elle passe dans ses cheveux calme ses nerfs. Son visage s’adoucit, un peu. Juste un peu. « Je t’aime. » Un baiser catapulté pour sceller des promesses, sa main qui remonte le long de son bras. Déjà, elle s’éloigne. « Je vais m’habiller. » Il acquiesce.  « Dépêche. » Elle disparaît. Il regarde autour de lui, reconnaît quelques visages. Il a pas le cœur à parler, ce soir, alors il s’adosse contre un mur, fait semblant d’envoyer un message. Il attend, sagement, comme il a l’habitude de le faire. Et le temps reprend son court. Un bruit dans le salon. Des éclats de voix. « On a entendu parler d’une soirée, avec des meufs et de l’alcool. On s’est pas trompés. » Il relève la tête. Il lui en faut pas plus pour comprendre. « Vous n’avez rien à foutre là, barrez vous. » Un soupir alors qu’il s’élance en direction du salon. Cassandra est seule face aux inconnus. Il manquait plus que ça. « Sois sympa mec, on veut juste profiter de la soirée. » Il est habitué à ce genre de situations. La tension qui a capturé l’air, il la connaît par cœur. Alors, ses gestes, ils sont rapides, quand il rassemble les affaires de Cass dans son sac, quand il le porte pour elle, quand il lui indique de le suivre, d’un signe de tête. Mais il n’arrive pas bien loin. Passage bloqué par des effluves d’alcool. « Vous allez où, comme ça ? » Visage froid, impassible, la patience qui s’évapore. Il laisse rien transparaître de son agacement, le hongrois, quand il transforme ses yeux en menace. « Dehors. » Un ton indifférent pour cacher la colère. Un rôle qu’il joue à la perfection. « Allons, partez pas si vite. Vous allez manquer le meilleur. Surtout toi. » Sauf que le type commet l’erreur fatale. Il a le mauvais goût d’effleurer le visage de Cass. Et Elias, il a les réflexes affutés comme des canifs. Un coup sur son épaule pour le repousser. « T’approche pas. » Il supporte pas son sourire insolent. Ni la façon dont il la regarde. « Tu veux jouer à ça ? » Il réussit à éviter le premier coup, mais pas le deuxième. Un poing dans ses côtes encore fêlées. Ca lui coupe la respiration. Un rictus vient zébrer son visage. « Alors, le caïd, on dit plus rien ? » Non, il dit plus rien. Parce qu'à ce moment là, il est choqué par sa propre faiblesse et y a la douleur qui courcircuite ses vieux réflexes. Et il déteste ça.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
an empire for you

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1816 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gigi Hadid et je crédite : bb chat beylin (avatar & profil & signature) ; unknow on tumblr (gifs).

MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Dim 10 Sep - 21:32

Elias, il est auprès d’elle la seconde suivante. Et, pendant un instant, elle s’en veut de lui infliger ce genre de conneries. De l’entrainer dans ces histoire sans importance, alors que ce soir, il a ses yeux qui ne reprennent pas vie. Il ne perd pas de temps, ramasse ses affaires et elle lui emboite le pas sur son signe. Mais ils ne vont pas loin. « Vous allez où, comme ça ? » Le type, il est de ceux qui ne renoncent pas aussi facilement. De ceux qui obtiennent toujours ce qu’ils veulent. « Dehors. » Le ton est froid, elle ne peut pas s’empêcher de poser une main dans son dos. Elle sait comment ça va se finir. Dans des cris et des injures. Dans des coups et du sang. « Allons, partez pas si vite. Vous allez manquer le meilleur. Surtout toi. » Une main qui effleure son visage, et c’est tout ce qu’il faut. Elle se recule brusquement, mais c’est inutile. Elias pousse le type un peu trop à l’aise, dont le sous entendu ne laisse pas de place au doute. « T’approche pas. » Il est possessif, Elias. Un peu trop protecteur aussi. Il ne lui a jamais caché, qu’il supporte pas qu’on la touche. Qu’il déteste qu’on l’approche. « Laisse tomber, Elias. » Des mots qu’elle lui glisse dans leur langue natale, qui se perdent presque aussitôt. « Tu veux jouer à ça ? » Un coup, suivit d’un second. Elle est paralysée, Cassandra. Tout ce qu’elle voit, c’est Elias, plié en deux. C’est son visage crispé par la douleur. C’est son teint qui devient blanc, sa respiration qui se coupe. « Alors, le caïd, on dit plus rien ? » Elle entend à peine le ton moqueur et la réplique acerbe. Pendant un instant, il y a le monde qui se fige. Il y a une scène qui se rejoue dans son crâne. Des coups qui n’en finissent plus, du sang qui coule, des menaces qui s’élèvent. Un déclic, quelque chose qui vrille, la rage qui éclate. La peur qui occulte le reste. « Non ! » Le cri, il sort étouffé. Elle ne le réalise pas, lorsqu’elle s’avance vers le type. Lorsqu’elle lui colle sa première baffe, et lorsque d’autres suivent. Son visage est flou, ses gestes sont saccadés. Elle ne sait pas si elle arrive à l’atteindre. A un moment, on la jète à terre. Elle n’y reste pas, et revient à la charge. Elle est hystérique mais ça, elle ne s'en rend pas compte. « Connard, je te laisserai pas faire ! Je te laisserai pas faire ! » Des mots qu’elle répète en boucle, qui ne lui sont pas vraiment adressés. Derrière ses yeux devenus fous, il y a le corps d’Elias sur le sol. Il y a des couteaux qui transpercent sa chair, il y a le sang qui n’en finit plus de couler. Il y a le passé qui s'impose sur la réalité, encore et encore. Jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RESTLESS
I don't get jealous, I get free Everything good comes back to me It seems like wherever you are Is just a better place to be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1935 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : francisco lachowski et je crédite : coco

En ligne
MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Dim 10 Sep - 22:03

« Non ! » Il l’entend crier, mais y a la douleur qui le paralyse. Des souvenirs qui explose à chaque fois qu’il tente de respirer. Mais ce qui le tue, c’est pas les coups de poignards imaginaires dans ses poumons. C’est le fait de pas pouvoir la protéger. Pas comme il le voudrait. Il est obligé de reculer, pour pas se prendre un autre coup. Il la voit se battre. Il observe chacun de ses gestes sans pouvoir réagir. Et, quand il la voit à terre, il a à peine le temps de faire un pas qu’elle est déjà debout. C’est là qu’il comprend que quelque chose ne va pas. Elle se bat dans le vide, Cassandra. Et c’est toujours les mêmes cris qui sortent de sa bouche. « Connard, je te laisserai pas faire ! Je te laisserai pas faire ! » Pendant un moment, tout c’qu’il peut faire c’est l’observer. Et, le truc, c’est qu’il sait exactement ce qu’elle ressent. Dans leurs yeux, y a les mêmes images qui défilent, en boucle. Et il sait qu’elle dort pas, depuis cette nuit. Elle a toujours peur de se réveiller seule. Alors, elle est en train de crier dans le vide. Et Elias, les rires des mecs lui brisent le cœur. Il les déteste pour oser la regarder comme ils le font. Mais il pourra pas gagner. Pas ce soir. « Cass. Arrête. » Ses doigts autour de son poignet, pour qu’elle arrête de se battre contre le vent. Pour qu’elle comprenne qu’il est là. « Arrête. » Un bras passé autour de ses épaules, la douleur cachée dans un souffle. « Elle a pas pris son xanax ? » Un regard noir, c’est tout ce dont il est capable, ce soir. « Ferme ta gueule. » Un rire moqueur et on les laisse passer. Il cherche pas plus loin et s’engouffre avec elle dans la nuit. Pas un mot sur le chemin, il sait pas trop quoi lui dire. C’est encore en silence qu’il l’aide à monter dans la voiture. Y a une pause, quand il entre à son tour. Des mots qui tentent de franchir les parois de sa gorge. Mais il y arrive pas. Alors il démarre. Quelques minutes plus tard, il profite d’un feu rouge pour s’allumer une cigarette. Et briser la glace. « Ca va ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
an empire for you

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1816 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gigi Hadid et je crédite : bb chat beylin (avatar & profil & signature) ; unknow on tumblr (gifs).

MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Lun 11 Sep - 17:35

« Cass. Arrête. » Elle ne l’entend pas. Elle ne sent pas les doigts autour de son poignet. Il y a son coeur qui cogne un peu trop fort contre sa poitrine. Il y a des cauchemars qui tentent de s’échapper dans ses cris. Il y a la fatigue qui finit par s’abattre. Et le vide qui s’installe. « Arrête. » Elle se retrouve contre lui, et ce n’est qu’à cet instant que sa rage finit par retomber brutalement. un peu trop, même. « Elle a pas pris son xanax ? » Elle n’y prête pas attention, certaine que le spectacle qu’elle vient de donner n’est en rien flatteur. Mais cela n’a pas d’importance. Un « merde » marmonné dans son souffle, elle a sa main qui vient s’accrocher à la taille d’Elias. « Ferme ta gueule. » Elle le suit par réflexe, ne fait rien pour briser le silence. Le calme de la nuit la choque presque. Elle s’installe dans la voiture, se cale contre la portière et laisse la route la bercer. Ce n’est que lorsque la voiture s’arrête qu’elle redresse la tête. « Ca va ? » Un haussement d’épaules, elle ne sait pas quoi répondre. De cette nuit, elle refuse d’en parler. Refuse d’avouer qu’elle ne parvient pas à oublier. Qu’elle n’arrive pas à faire taire l’angoisse qui lui tord l’estomac. La vérité, c’est qu’elle voudrait être plus forte et passer à autre chose. Tout oublier. Mais cela ne marche pas comme ça. Et quand elle a des larmes qui coulent sur sa joue, elle les essuie aussitôt. Même avec Elias, elle garde sa fierté. « Oui. » Un mensonge, qu’elle ne cherche même pas à dissimuler. Parce qu’elle est déjà préoccupée par autre chose. « Tu t’es cassé les côtes encore ? » Elle tend la main pour venir effleurer son tee-shirt, la laisse retomber sur ses genoux. Elle craint trop de lui faire encore plus mal pour oser le toucher. « Il y a un hôtel pas loin, pour éviter que tu fasses la route dans cet état. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RESTLESS
I don't get jealous, I get free Everything good comes back to me It seems like wherever you are Is just a better place to be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1935 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : francisco lachowski et je crédite : coco

En ligne
MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Lun 11 Sep - 18:20

C’est dur, pour lui, de la regarder ravaler ses larmes. Et son mensonge, qui sort dans un « Oui. », il le heurte de plein fouet. Cette nuit, ils en parlent pas. Ils l’évoquent pas. Y a des cicatrices sur son corps, des médicaments sur sa table de chevet, y a des yeux qui restent ouverts toute la nuit, mais tout ça c’est des détails qu’ils ont appris à ignorer. Ils ont trop peur que les mots ravivent les souvenirs. Sauf que ces souvenirs sont durs à enterrer.  « Tu t’es cassé les côtes encore ? » A son tour de mentir dans un haussement d’épaules. Il connaît pas l’ampleur des dégâts. Tout ce qu’il sait c’est qu’il a mal à chaque fois qu’il respire. « Il y a un hôtel pas loin, pour éviter que tu fasses la route dans cet état. » Un sourire au coin des lèvres, il tire sur sa clope. « T’as des bonnes idées quand t’es bourrée. » Ils sont tous les deux fatigués. Plus que ce qu’ils n’oseraient avouer. Alors, pour remplacer les paroles, y a un baiser rapide sur sa joue, puis sa main qui atterrit sur sa cuisse. Elle lui a un peu trop manqué. En dépit des circonstances, il est heureux de la retrouver. Puis, le feu passe au vert et il s’engouffre dans une ville qu’il ne connaît pas. « Surtout, me dis pas où est l’hôtel. ‘Pas loin’ ça suffira comme indication. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
an empire for you

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1816 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gigi Hadid et je crédite : bb chat beylin (avatar & profil & signature) ; unknow on tumblr (gifs).

MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Lun 11 Sep - 19:29

« T’as des bonnes idées quand t’es bourrée. » Un sourire sur son visage, lorsqu’il dépose un baiser sur sa joue. Et pendant un instant, elle accepte de jouer le jeu. De laisser tout ce qui les dérange derrière eux, comme ils savent si bien le faire. Ses doigts qui viennent s’agripper aux siens, regard qui se perd de nouveau sur le paysage qui défile. « Surtout, me dis pas où est l’hôtel. ‘Pas loin’ ça suffira comme indication. » Le rire, elle ne peut pas vraiment le retenir. Il n’est pas réputé pour sa patience, le hongrois. Et elle, elle ne lui facilite jamais la tâche. Alors forcément, quand elle se retourne vers lui, elle a le défi qui brille dans ses pupilles. « Quoi, je croyais que t'avais un sens de l’orientation infaillible et un instinct parfait. Tu le trouves pas tout seul ? » Il se fout d’elle à chaque fois qu’elle se perd quelque part. Il refuse de demander son chemin lorsqu’il ne sait pas où il va. Alors forcément, elle ne résiste pas. « Tu veux dire que toi, le grand Elias, t’as besoin de mon aide pour te débrouiller dans une ville inconnue ? » Et juste comme ça, il y a des automatismes qui reviennent. Elle tire sur sa ceinture pour se pencher vers lui, embrasse sa joue avec douceur. « Tu m’as manqué. » Les mots sont simples et sortent avec facilité. Comme toujours. « Tu devrais tourner à droite. Il est au bout de la rue principale. Si je peux me permettre. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RESTLESS
I don't get jealous, I get free Everything good comes back to me It seems like wherever you are Is just a better place to be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1935 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : francisco lachowski et je crédite : coco

En ligne
MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Mar 12 Sep - 14:44

Son rire, c’est une petite victoire. Ca lui détend le visage et ça décrispe ses nerfs. Juste comme ça, il retrouve forme humaine. « Quoi, je croyais que t'avais un sens de l’orientation infaillible et un instinct parfait. Tu le trouves pas tout seul ? » Il lève les yeux au ciel, pour la forme. Il a toujours été un peu trop fier, le genre à jamais demandé d’aide à personne, à cherche à se débrouiller seul même quand il a tort. Ce soir, il a pas vraiment le choix et, quand elle joue avec lui, y a toujours un bout de sourire sur son visage. « Tu veux dire que toi, le grand Elias, t’as besoin de mon aide pour te débrouiller dans une ville inconnue ? » Sa langue claque contre son palais. Pas le temps de rétorquer, elle a déjà ses lèvres contre ses joues, et il sait déjà plus quoi dire.  « Tu m’as manqué. » Elle aussi, lui a manqué. Elle lui manque constamment, de toute façon. Mais ça, c’est pas le genre de mots qui franchit la barrière de sa gorge. « Tu devrais tourner à droite. Il est au bout de la rue principale. Si je peux me permettre. » Un éclat de rire pour lui rappeler la douleur entre ses côtes.  « Oh, mais le grand Elias t’y autorise. » Il emprunte le chemin indiqué et, juste comme ça, ils se retrouvent dans le parking de l’hôtel. Le mec ravale sa fierté pour ce soir. C’est lui qui lui ouvre la portière, qui porte son sac, et qui lui donne la main jusqu’à la réception. « Une chambre. » Pas de politesse, ça serait mal le connaître. Le réceptionniste n’a pas l’air plus offensé que ça, et leur sert son plus grand sourire.  « Vous êtes mariés ? » Il fronce les sourcils, Elias. Il lui en veut presque de remettre sur le tapis toutes les questions qui fâchent. Alors, il répond pas. « Nous avons une offre exceptionnelle sur notre suite nuptiale. Pour toute la durée de la semaine, nous l’offrons aux coups mariés au prix d’une chambre normale. Et avec tous les avantages, si je puis me permettre :  le jacuzzi. Le room service. Le lit king size. » l’air renfrogné d’Elias est très vite remplacé par un sourire. Un bras placé autour des épaules de Cassandra pour jouer le jeu. Il en oublierait presque qu'il a mal. « C’est notre jour de chance alors, hein chérie ? » Il l’appelle jamais comme ça. Ce genre de surnom laisse un arrière-goût étrange dans sa bouche. « Ma femme est un peu fatiguée, c'est exactement ce dont elle avait besoin. » Il va le regretter. Et il le sait. « Je vous la réserve alors, monsieur et madame… ? » Mais ça ne l’empêche pas de répondre immédiatement, pour ne pas laisser le temps à Cassandra d’en placer une.  « Graner. » Quelques minutes plus tard, ils sont dans l’ascenseur, la clé de la suite nuptiale en main. « T’inquiète mi amor, y aura assez de place dans le lit pour que tu me fasses la gueule. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
an empire for you

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1816 messages et j'ai : 323 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Gigi Hadid et je crédite : bb chat beylin (avatar & profil & signature) ; unknow on tumblr (gifs).

MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Mar 12 Sep - 17:24

« Oh, mais le grand Elias t’y autorise. » Elle secoue la tête, prend un air blasé. Mais au moins, il suit ses indications sans râler. Ni bouder. Arrivée à l’hôtel, elle se laisse guider machinalement. Elle est fatiguée, et ses paupières deviennent lourdes. « Une chambre. » Elle lève les yeux devant le manque de ses manières et ouvre déjà la bouche pour rattraper le tir. Même si la réceptionniste ne montre rien, elle ne tient pas à se retrouver avec la pire chambre que l’établissement possède juste parce qu’il a les mots avares. « Vous êtes mariés ? » La question la coupe dans son élan, et la voilà qui fronce les sourcils. Leur discussion est encore trop récente pour qu’ils en plaisantent. Sans doute parce qu’elle est encore blessée par sa réaction. Mais ça, elle refuse de l’admettre. « Nous avons une offre exceptionnelle sur notre suite nuptiale. Pour toute la durée de la semaine, nous l’offrons aux coups mariés au prix d’une chambre normale. Et avec tous les avantages, si je puis me permettre :  le jacuzzi. Le room service. Le lit king size. » Un regard méfiant vers lui, alors qu’il passe un bras autour de ses épaules. Et elle comprend qu’il va le faire. Juste pour l’idée d’épargner sa précieuse carte bancaire. « C’est notre jour de chance alors, hein chérie ? » La menace qui brille au fond de ses pupilles, il ne la voit même pas. « Ma femme est un peu fatiguée, c'est exactement ce dont elle avait besoin. » Il en rajoute, elle se dit qu’il ne va pas oser aller jusqu’au bout. « Je vous la réserve alors, monsieur et madame… ? » Mais ce serait mal le connaitre. « Graner. » Et avant qu’elle ne puisse mettre fin à la comédie, il la devance et sort son american express en guise de paiement. La seconde suivante, la clé de leur chambre leur est tendue et ils montent dans l’ascenseur. « T’inquiète mi amor, y aura assez de place dans le lit pour que tu me fasses la gueule. » Il la connait bien. Déjà, elle a les bras croisé et un air renfrogné sur le visage. Sa fatigue est oubliée, son esprit divague déjà vers sa future vengeance. « J’arrive pas à croire que tu sois aussi radin. » Ce n’est pas la première fois qu’il lui fait ce genre de coup. Trouver une excuse pour annuler un weekend histoire de récupérer le prix des billets d’avion, faire semblant de se tromper d’hôtel pour payer moins cher, refuser d’aller à un évènement pour ne pas avoir à acheter les vêtements correspondants. Et si d’habitude elle se contente de râler, cette nuit, elle préfère jouer avec ses nerfs. Même si la suite est somptueuse. Même si le jacuzzi sur la terrasse l’attire dès qu’elle a franchi la porte. « Ohhh … tant pis pour l’heure, on profite du jacuzzi. » Elle enlève déjà ses chaussure et sa robe, pour ne garder que son bikini. Et quand elle se tourne vers lui, elle a un mauvais plan en marche. Elle le sait, à quel point il est facile de le déconcentrer. Pour lui faire oublier sa méfiance. Alors elle vient passer ses bras autour de son cou, embrasser sa joue. S'attarde contre sa peau, a ses lèvres qui divaguent un peu. « Tu viens avec moi ? » Elle se recule, mais pivote au dernier moment pour aller s'assoir dans le petit salon. Un sourire narquois sur le visage, elle attrape le téléphone et quelques secondes suffisent pour être mise en relation avec le bar de l’hôtel. « Bonsoir, c’est pour un room service s’il vous plait. » Un regard qui ne quitte pas Elias, un rire qu’elle retient. « Une bouteille de votre meilleur champagne, et une assiette d’un assortiment de desserts. Oh et j’ai vu quelque chose à propos d’une farandole de chocolat aussi. Vous pouvez nous prévoir deux brunch pour demain matin aussi ? Avec des viennoiseries françaises en supplément. Vous pouvez facturer tout ça sur la carte qui a servi à payer la chambre. » De quoi faire considérablement grimper la note. Et cette fois-ci, elle ne peut pas retenir son rire lorsqu'elle raccroche. « Puisqu’on est marié, autant célébrer ça. Non ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RESTLESS
I don't get jealous, I get free Everything good comes back to me It seems like wherever you are Is just a better place to be.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1935 messages et j'ai : 309 dollars en banque. Sinon, il paraît que : francisco lachowski et je crédite : coco

En ligne
MessageSujet: Re: Perfect Places (elias)   Mar 12 Sep - 22:59

« J’arrive pas à croire que tu sois aussi radin. » Il hausse les épaules. Il est né dans la misère et il a transformé du sang en or. Derrière son visage froid, y a toujours le gamin de Budapest. Ses souvenirs sont presque aussi tenaces que ses réflexes. La vérité c’est qu’il sait combien le monde est fragile, la facilité avec lesquelles les empires s’effondrent. La porte s’ouvre sur leur suite. « Ohhh … tant pis pour l’heure, on profite du jacuzzi. » Un sourire. Il regarde autour de lui, puis ses yeux se heurtent à Cassandra. Et le reste du monde n’existe plus. Il passe ses bras autour d’elle. Il se lassera jamais de l’effet qu’elle a sur lui. Des étincelles à chaque fois qu’elle le touche, des crépitements à chaque fois qu’elle l’embrasse. « Tu viens avec moi ? » Alors, il se rend pas compte de son subterfuge. Il voit pas l’arnaque dans son sourire. Tout ce qu’il voit, c’est elle. Puis elle s’éclipse. Il la suit. Trop tard. Elle est assise sur le canapé, le téléphone à l’oreille. « Bonsoir, c’est pour un room service s’il vous plait. » Elle a les yeux braqués sur lui. Un sourire défaitiste, il secoue la tête. « Cassandra. » Tentative vaine de la raisonner. Ce soir, il a déjà perdu. « Une bouteille de votre meilleur champagne, et une assiette d’un assortiment de desserts. Oh et j’ai vu quelque chose à propos d’une farandole de chocolat aussi. Vous pouvez nous prévoir deux brunch pour demain matin aussi ? Avec des viennoiseries françaises en supplément. Vous pouvez facturer tout ça sur la carte qui a servi à payer la chambre. »  C’est de bonne guerre, et il le sait. Alors il proteste pas. Au lieu de ça, il s’assoit à côté d’elle. « Puisqu’on est marié, autant célébrer ça. Non ? » Y a ses mains qui s’égarent sur ses cuisses. « J'le savais... J'aurais dû te planter à l'autel. » Au fond de la poche de son blouson, y a un collier dans un écrin. Un truc qu’il a vu dans une boutique où tout brillait un peu trop. Il s’est dit que ça lui plairait, alors il l’a acheté. Une entorse à ses préceptes avares. Il le pose dans sa main, sans plus de cérémonie. « Pour toi. » Il a jamais été doué pour les cadeaux. Alors, il baisse les yeux, et reprend possession de ses jambes. Mais y a des questions qui lui dévorent l’esprit et il peut pas s'empêcher de les poser. « T’étais sérieuse, toute à l’heure ? Quand t’as dit que toi et moi… c’était pour toujours ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
an empire for you

Revenir en haut Aller en bas
 
Perfect Places (elias)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: The USA-