Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 Getting something special - Carter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 105 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Christopher Mason Brown ♥ et je crédite : avatar, signature, profil par moi

MessageSujet: Getting something special - Carter   Mer 30 Aoû - 19:55

Getting something special
Feat Mael & Carter

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu n’es pas encore prêt à retourner sur les bancs de l’université. L’été était mouvementé et sacrément étrange aussi. Pour commencer, tu as accepté de confier ta fille à tes parents. Tu leur fais confiance et tu es conscient qu’ils aiment Dana plus que tout au monde mais tu ne t’es pas empêché d’être stressé. Ta fille souffre d’une maladie qui la rend extrêmement susceptible. Elle ne peut apprécier la vie comme tous les enfants de son âge. Elle a besoin de ses petites routines, de ses repères et par dessus tout, elle est habituée à toi. Pour éviter un cataclysme, tu as établit toute une liste des choses à faire pour que la petite ne soit pas en manque de toi. Tu as répété encore et encore tes directives sous le regard attendri de tes parents qui t’avaient pour le moins rassuré. Pourtant, tu ne l’avais pas été. Cela ne t’avait tout de même pas interdit de te rendre à l’autre bout du monde avec ton ex. Selon tes parents, t’avais besoin de vacances et au fond, ils n’avaient pas tort. Après tes examens, tes histoires de couple, ceux avec ton demi-frère et surtout le départ de Sara, tu n’étais pas épargné. Avec Ayzey tu t’es vraiment amusé. Il était aux petits soins avec toi et malgré vos résolutions, vous avez succombé à l’appel de la chair. Tu aurai pu te sentir mal à l’aise vis à vis de Ydriss mais tu ne l’avais pas été. Rien n’est concret entre vous bien au contraire, tu es encore plus perdu que lors de votre première rencontre. Cet homme est une machine, un être robotique et extrêmement imprévisible. Alors que tu avais pensé ne plus jamais le revoir, il avait débarqué chez toi, te demandant de lui apprendre la vie. Apprendre à accepter ton touché, à respecter les heures de ton sommeil, à être pour le moins ordinaire. Certes, il y a des hauts et des bas mais jusqu’à présent, le processus avance calmement. Tout laisse prévoir une certaine paix intérieure. Erreur. Tu es habité par l’ire et tu connais la raison ; Sara. Tu lui en veux encore. Lorsqu’elle était partie, ta vie était un réel chantier mais maintenant que les choses s’apaisent, tu te rends compte de ta rancune face à son départ soudain. Elle n’a même pas pris le temps de venir t’en parler, t’expliquer sa décision, non. Elle a tout simplement levé les voiles sans aucune explication. Maintenant que tu retournes à Columbia, tu ressens le manque ne cessant de grogner dès que tes pas frôlent le seuil des portails imposants. Les salutations tombent de tous les côtés et courtois jusqu’au bout des ongles, tu n’ignores personne quand bien même, l’envie y est. Les mains soigneusement engouffrées dans tes poches, tu te diriges directement vers la cafétéria. Tu prends un café bien corsé et ensuite tu consultes ton emploi de temps. Tu as encore une demi heure de libre avant le commencement du premier cours. Tu grognes. Non définitivement, tu n’es pas dans ton assiette. Tu arrives dans la grande cour et lèves la tête vers l'amphithéâtre. Tu as tellement envie de faire demi tour, de rentrer chez toi et de dormir sans plus jamais te réveiller. Pour faire passer cette humeur massacrante, tu allumes une cigarette et bois une gorgée de ton café. C’est là que tu la vois, la jolie rousse. Jolie mais tellement énervante. « Ah non, pas toi. » Tu l’avais rencontré lors de ton voyage et pour le moins qu’on puisse dire, elle t’avait extrêmement irrité pourtant, il en faut beaucoup pour y arriver. « Tu ne t’es pas trompée d’endroit par hasard ? La cour des emmerdeuses est de l’autre côté. » Contre toute attente, tu lui souris, grandement. Malgré tout, tu restes fidèle à toi-même en étant plutôt intrigué par elle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
The hammers goes up and down hits the nail.
In one single flash I see both shows ; Computer, cigarettes, photograph, pens and pencils.

awaaaaard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 360 messages et j'ai : 301 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Madelaine Petsch et je crédite : Avatar par Lilou ; Signature par Magma.

MessageSujet: Re: Getting something special - Carter   Sam 2 Sep - 15:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Getting something special.
Avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le retour. Il est difficile le retour, elle déteste ce retour. Elle serait bien restée en Grèce quelque jour de plus la Delta. Oh oui elle aurait été bien là-bas pour quelques temps encore. Pour simplement se vider l’esprit et oublier totalement. La reprise des cours, Nikola. Ça ne lui ferait pas de mal de vraiment passer à autre chose. Il est son ex, il n’a plus à occuper son esprit. Elle a juste pour le moment encore du mal à l’admettre que tout est terminé entre eux. Il lui faudra du temps, elle espère simplement pas trop. Et puis, elle n’est pas seule Carter, elle a Kathryn, sa meilleure amie. Elle a Maxwell, son colocataire à qui elle mène la vie dure. Elle devrait s’en sortir, elle a tout ce qu’il faut pour en tout cas. Elle quitte enfin le bâtiment principal pour rejoindre la cour qui la mène là où elle a cours. Elle a le temps, elle a une heure devant elle et son idée première était de rester un peu plus longtemps au gymnase pour préparer le prochain entraînement. Elle en fait différemment, comme souvent elle ne suit pas son idée première. Alors qu’elle avance, elle finit par s’arrêter d’un seul coup quand son regard se pose sur une silhouette qu’elle connaît. Elle grimace d’abord avant de se mettre à sourire. « Ah non, pas toi. » Elle lève les yeux au ciel alors que son regard le détail. Cet homme elle le connaît. Elle a croisé sa route pendant l’été et elle a tout de suite trouvé très intéressant le jouer avec ses nerfs. Elle est douée pour ça, elle sait comment faire et comment ça fonctionne. Elle joue avec les points sensibles, toujours et il n’y a pas échappé. D’un geste sérieux, hautain, elle vient replacer une mèche de ses cheveux derrière son oreille. « Tu ne t’es pas trompée d’endroit par hasard ? La cour des emmerdeuses est de l’autre côté. » Là, elle rit alors que son regard sur lui se fait interrogateur. Est-il vraiment sérieux ? S’il veut jouer à ça avec la rousse, il peut toujours essayer. Ça montre simplement qu’il ne la connaît pas. “La cour des emmerdeuses ? Je suis flattée qu’il y ai une cour à mon nom, ça montre mon importance. On ne peut pas en dire autant de toi.” Elle se met à rire. Elle est agaçante quand elle est comme ça et le pire, c’est qu’elle est naturelle ainsi. Ça l’amuse, ça lui plait. Agaçante la cheerleader. Par ses mots, par son sourire, par cette tenue de capitaine qu’elle affiche fièrement. “T’attend quoi planté en plein milieu ? Qu’on te prenne la main pour avancer ? Compte pas sur moi. Je veux pas attraper des maladies.” Elle ne sait pas à quoi elle joue, simplement que ça l’amuse. Il l’amuse et c’est tout ce qui compte à cet instant. Un pas et elle lui tourne le dos. Un autre et déjà elle s’éloigne de lui pour rejoindre l’amphithéâtre où elle n’aura cours que dans une heure. Elle sent qu’il ne la suit pas alors après avoir levé les yeux au ciel, elle se retourne pour le regarder. “Tu viens ou tu mates mon cul ?” Carter la capricieuse, celle qui impose ce qu’elle veut, que ça plaise ou non et il ne fait pas exception cet homme. Il a le droit au même traitement que tous les autres et ça ne la dérange pas. Ça lui plait même.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Life is short
Oh I am young but I have aged. Waited long to seize the day. All things said and plenty done, life's too short.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1078 messages et j'ai : 105 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Christopher Mason Brown ♥ et je crédite : avatar, signature, profil par moi

MessageSujet: Re: Getting something special - Carter   Jeu 7 Sep - 17:54

Getting something special
Feat Mael & Carter

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pas besoin d’être devin pour sentir l’aura électrique toi et la jeune femme. Elle est insupportable. C’est belle et bien l’opinion que tu t’es fait d’elle dès le premier regard. Tu ne sais plus les circonstances exactes de votre rencontre ou comment vous êtes advenus à communiquer. Tu te rappelles juste de l’impression qu’elle a laissé en toi ; ce n’est pas le genre d’individu avec qui tu voudrais converser. Hautaine, arrogante, une petite peste pourrie comme tu les détestes. En étant un vrai bohème, tu es habitué à l’entraide et la bonté des gens même si au fond, tu as ta part de ténèbres. Seulement, tu ne la divulgues pas à tort et à travers rien que pour nourrir une vanité inexistante. La cigarette au bec, tu tires dessus et tout en crachant la fumée en visant le ciel, tu esquisses un sourire fortement amusé. « T’as cru à ça ? Je te pensais pas si naïve. Je suis presque choqué. » Tu es peut-être calme et avenant mais tu sais avoir de la répartie quand il le faut. A dire vrai, la torture psychologique est le domaine dans lequel tu excelle. Tu es pragmatique et les petites piques d’une petite gamine comme Carter, ne peuvent te toucher. Tu es fidèle à ton ataraxie que tu as su garder dans des situations pire que celle-ci. Tu as sourit lorsqu’Ivar t’a donné un coup de poing en pleine gueule, faisant péter tes lèvres. Tu as haussé les épaules lorsque ton demi-frère a refusé de renouer le contact avec toi. La seule personne à cause de qui tu t’es réellement enfoncé dans l’ire était Ydriss. Cet Ydriss imperméable ce qui est en soit, très étrange. Après avoir tiré une nouvelle fois sur ta cigarette, tu l’écrases sous ton pied non sans garder encore et toujours ce sourire typiquement narquois. « Une maladie se soigne mais ta connerie … je crains que ça soit éternel. Pauvre de toi. » Faussement compatissant et incroyablement ironique, tu fais une petite moue avant de secouer la tête. Tu as dépassé le stade de ces inepties mais la jeune femme ne te donne pas vraiment le choix. Quand elle se retourne prête à s’en aller, tu hausses seulement les épaules. Elle fait ce qu’elle veut. Tu ne seras pas celui qui l’arrêteras, jamais tu ne cours derrière une personne. Tu bois une gorgée de ton café avant d’être plus au moins interrogateur. Elle te lance une petite vanne à laquelle tu éclates de rire. En réalité, la gamine est intrigante. Elle est peut-être habituée à déclencher la colère alors que, face à toi, elle ne se ramasse qu’une pluie de sourires mesquins. Tu te rapproches d’elle et tout en te penchant doucement, tu murmures. « Ravi de te revoir Carter. » Les yeux rieurs, tu fais un geste vers le chemin que vous devez emprunter. Tu te remets en marche non sans ajouter. « N’empêche que quand bien même tu as un joli cul, le seul que je regarde est celui de mon mec. » Ton mec, l’appellation est bien trop hyperbolique mais Carter n’a pas besoin de le savoir de toute façon. Tu reprends ton paquet de clope et tu lui en proposes une. Toi, tu as besoin de t’en griller deux afin de bien affronter la journée. C’est un toc ou une sale manie, tu n’en sais rien. « Tu emmerdes toujours les gens comme ça ? Rassure moi, t’as d’autres passes temps au moins ? » Tu fais ensuite un signe de tête à sa tenue. « Capitaine ? Ca te plait de martyriser des nouvelles ? » Tu ne la connais pas tant que ça mais tu as tout de même compris quelques traits de son caractère atypique. Et étrangement, tu veux en savoir plus sur elle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
The hammers goes up and down hits the nail.
In one single flash I see both shows ; Computer, cigarettes, photograph, pens and pencils.

awaaaaard !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 360 messages et j'ai : 301 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Madelaine Petsch et je crédite : Avatar par Lilou ; Signature par Magma.

MessageSujet: Re: Getting something special - Carter   Lun 11 Sep - 0:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Getting something special.
Avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Emmerdeuse, elle l’a toujours été. Beaucoup trop et depuis toujours mais ça ne l’a jamais vraiment dérangé. Carter, elle est de celle qui ont besoin de montrer qui elles sont. Elle a ce besoin de faire savoir qu’elle est là, et qui elle est surtout. Et ça se sent. Que ça soit dans son comportement ou dans les mots qu’elle a à son égard, elle ne laisse rien au hasard Carter. « T’as cru à ça ? Je te pensais pas si naïve. Je suis presque choqué. » Ca pourrait la vexer, ça l’amuse simple. Elle sourit de cette remarque et fait comme si ça ne l’atteignait pas. Il t’agace Mael. Il sait comment faire pour l’énerver mais lui donner cette satisfaction, c’est au-dessus de ses forces à la rousse. Alors elle joue l’indifférence, elle ne répond pas à ses propos pour enchaîner sur autre chose. Elle-même reconnaît qu’elle va trop loin et qu’elle est beaucoup trop agaçante. Il ne lui a rien fait, sauf être sur son chemin. « Une maladie se soigne mais ta connerie … je crains que ça soit éternel. Pauvre de toi. » C’est à elle de sourire et de secouer quelque peu la tête. Il joue le jeu, il lui répond et ça l’amuse la rousse. “Ma connerie se porte très bien, elle te remercie d’ailleurs.” Etrange à prononcer comme mot mais ça ne l’empêche pas de garder son sourire alors qu’elle tourne les talons, déjà prête à rejoindre le bâtiment où elle a cours. Mais elle n’oublie pas une énième pique. Dans le fond, elle a pas envie d’y aller seule. Pas alors qu’elle n’a pas cours tout de suite. Elle est amusante, elle le devine à son rire et ça la vexe quand bien même elle ne montre rien. Elle le voit se rapprocher, elle reste impassible. « Ravi de te revoir Carter. » Elle a un sourire en coin aux lèvres. Elle est amusée de l’entendre lui dire ça parce qu’elle n’en croit pas un mot. C’est peut-être pour ça que dans son esprit naît l’idée de jouer au même jeu que lui. “La réciproque est de mise Mael.” Non, elle aurait préféré ne jamais le revoir après cet été mais il faut croire que le destin en a décidé autrement. « N’empêche que quand bien même tu as un joli cul, le seul que je regarde est celui de mon mec. » Là ça la fait rire franchement et elle se retourne pour le regarder avançant à reculons pour ne pas prendre de retard. “Donc tu ne mates pas mon cul mais tu sais qu’il est joli. Très conceptuel. J’aime beaucoup.” Un rire de gamine plus tard et la voilà qui lui tourne de nouveau le dos pour reprendre la direction de l’amphithéâtre où elle a cours. Emmerdeuse et provocante, elle le sera toujours il faut croire. Il n’y a que comme ça qu’elle sait fonctionner Carter et ça n’est pas pour lui déplaire. Bien au contraire même. « Tu emmerdes toujours les gens comme ça ? Rassure moi, t’as d’autres passes temps au moins ? » Le regard qu’elle vient poser sur lui se fait plus interrogateur. Elle ne cherche pas à avoir plus d’explication que ça soit sur sa question ou sur le paquet de cigarette qu’il lui tend, ça l’intéresse pas de savoir ce qui le pousse à penser ça non ce qu’elle voudrait savoir c’est en quoi ça l’intéresse, il lui a assez fait comprendre à quel point elle l’agaçait pendant l’été. Mais tout ça, ça l’empêche pas Carter de prendre une cigarette, de profiter de cette offrande qu’il lui fait. Le calme avant la tempête sans nul doute. « Capitaine ? Ca te plait de martyriser des nouvelles ? » Elle rit de nouveau la delta. Il n’a pas idée à quel point il a raison. C’est un plaisir, ça lui a toujours plu même quand elle n’était pas capitaine. “Ce qui a été le plus agréable en fin de compte c’est le regard que les anciennes m’ont porté quand elles ont su que je serais la capitaine. Elles ont tout de suite compris combien elles allaient baver.” Elle fait une pause. Elle sait bien qu’elle ne devrait sans doutes pas avoir un tel comportement mais c’est plus fort qu’elle. Jouer la peste, être une peste c’est ce à quoi elle aspire pour le moment. “Tu penses que ça fait de moi une garce que de prendre du plaisir à agir ainsi ?” Elle sait pas vraiment pourquoi elle prononce ces mots, elle sait pas pourquoi c’est à lui qu’elle demande ça et pourtant, une fois les mots prononcés, c’est comme si un poids s’était soudainement envolé.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Life is short
Oh I am young but I have aged. Waited long to seize the day. All things said and plenty done, life's too short.
Revenir en haut Aller en bas
 
Getting something special - Carter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: East Campus-