Flashnews
L'intrigue de la rentrée est en place, on vous réserve pleins de surprise ♥ Tout se passe ici

Besoin de vous pour le questionnaire de l'anniversaire et n'oubliez pas de lire la newsletter par là

      



 
NEWSLETTER NUMÉRO 28
Venez découvrir toutes les nouveautés du forum dans ce sujet et n'hésitez pas à laisser un petit commentaire love2
Un vote toutes les deux heures, ICI & ICI !
Une fois que c'est fait, venez poster dans ce sujet pour gagner 12$
N'hésitez pas à postuler
MAGAZINE SOS NUMÉRO 26
SOS a encore frappé, venez découvrir ses nouvelles rumeurs dans ce sujet et n'hésitez pas à commenter

Partagez | 
 

 We are mums • Teodora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 2855 messages et j'ai : 196 dollars en banque. Sinon, il paraît que : Troian Bellisario et je crédite : FRIMELDA pour la signa et lux aeterna. pour l'avatar

MessageSujet: We are mums • Teodora   Mar 5 Sep - 0:54

Tout doucement le soleil s’infiltre entre les rideaux et vient sur mon visage. Je me tourne en grognant. Il est encore très tôt pour moi et je n’ai aucune envie de me lever, la couette est confortable et la chaleur du corps près du mien est plus qu’agréable. Mais un petit gémissement dans la chambre près de la mienne me fait ouvrir l’œil. Je le connais bien ce petit gémissement et je n’aime pas l’entendre trop longtemps, ça me renvoie à ma propre enfance. J’ai été trop souvent délaissé dans mon lit et sans ma jumelle j’aurais souffert encore plus de la solitude. Mais ma petite puce n’a pas de jumelle, il n’y a que moi qui puisse la réconforter. Enfin moi ou Teodora mais en l’occurrence ma jolie indienne dort encore profondément et je n’ai pas le cœur de la réveiller, surtout pour un truc que je peux faire moi. Prendre soin de ma magnifique petite fille je pouvais le faire, même si je n’étais pas encore très douée. Je n’étais pas maman depuis très longtemps, j’avais encore besoin d’apprendre mais j’étais sur la bonne voie. Je quitte le lit, tout doucement pour ne pas alarmer Teodora et rejoins la chambre de la petite fille que l’on a collé à la nôtre. Je m’approche du lit et sourit en voyant la fillette me tendre ses bras « Bonjour trésor » Je la soulève avec délicatesse et caresse ses petites joues. Elle est magnifique cette enfant et j’ai encore du mal à me dire que c’est la mienne, enfin en partie tout du moins. C’est parfois étrange comment les choses s’enchainent dans la vie. Teodora et moi sommes parties ensemble en voyage, en amies, dans le simple but de profiter de l’été pour voir du pays, on avait toute les deux besoins de prendre du recul et de faire le point aussi. Le voyage était top, on a profité à fond de cette pause dans nos études. Puis nous avions débarqué en Inde, pays d’origine de Teodora. J’avais eu un peu peur pour elle au début, remuer le passé n’était jamais bien agréable, moi-même j’avais préféré qu’on évite de passer par la case Turquie. Mais Teodora voulait passer en Inde et comme je n’avais pas envie de la laisser seule, je l’avais suivi. Nous avions passé quelques temps en Inde et c’est là qu’on avait trouvé notre petite puce, dans un orphelinat. Il y avait plein d’enfant et pourtant nous avions toutes les deux fondus sous le charme de cette petite fille. Il n’avait pas fallu que l’on discute très longtemps pour qu’on se décide, il était hors de question pour nous de rentrer sans Ayati. Même son prénom était un signe d’ailleurs, Ayati signifiait royale et en étant adopté par Teodora c’était un peu ce qu’elle devenait, une enfant royale. Je me rendais dans la cuisine, serrant toujours ma petite princesse contre moi et je préparais son biberon avant de lui donner. Je n’avais jamais eu l’envie d’avoir des enfants avant mais sentir ce petit corps chaud contre le mien et voir ses yeux tout pleins d’innocence qui me dévore d’amour, ça n’a pas de prix. On a encore un peu de mal à communiquer, elle ne parle pas très bien anglais mais le langage non oral en dit long, Ayati me fait confiance. Je m’assois en la gardant sur mes genoux et je la laisse boire son biberon en caressant ses cheveux. Des pas retentissent dans le couloir et je me retourne en souriant. Teodora arrive en baillant. « Encore endormie ? » Je retire le biberon vide des mains d’Ayati et rejoins la jolie indienne « Tu vas dans les bras de maman ? » Sans attendre de réponse je la met dans les bras de Teo et embrasse sa joue « Bien dormit ? »  




Tout mensonge est une bassesse, et sans exception..
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

It's time to say hello to
J'ai posté : 1679 messages et j'ai : 80 dollars en banque. Sinon, il paraît que : shay mitchell et je crédite : niagara

MessageSujet: Re: We are mums • Teodora   Ven 15 Sep - 1:09


La nuit parue courte à tes yeux. Tu avais le souvenir d'être venue t'allonger aux côtés de la douce jeune femme qui fait chavirer ton coeur, de t'être poser la tête près de la sienne puis d'avoir sombrer dans le sommeil. Cependant, tu avais l'impression que cela ne faisait que quelques minutes, une heure tout au plus. Pourtant, tu sentais déjà la douce chaleur des premiers rayons du soleil sur ta peau. Tu voulus rester allonger encore sous les draps, de te retourner tout en dissimulant ton visage sous les couvertures pour sombrer à nouveau, mais l'absence de chaleur corporelle t'en empêcha. Tu étais seule dans ton lit. Ouvrant alors un peu plus les yeux afin de scruter les environs, tu te rendis rapidement compte que Violet avait désertée la chambre. Désormais, tu n'avais plus vraiment à t'inquiéter lors de son absence dans la pièce, vous aviez une raison pour être debout tôt le matin, une raison pour être exténuer à l'occasion. Mais également, une raison pour être encore plus proche que jamais. Tu te souviens encore de ce jour, celui ou votre voyage estivale vous mena en Inde. Toi-même tu doutais de ce lieu... Tu n'y avais jamais remis les pieds auparavants, ou du moins, guère sur une base volontaire. Toutefois, sans pouvoir expliquer pourquoi, tu te sentais suffisammen forte, suffisamment prête pour remettre les pieds à ta terre natale. Ce lieu qui restera marquer dans ton esprit pour toujours, et ce, en dépit de la belle et merveilleuse vie que les Bernadotte on bien pu t'offrir. Personne en ce monde ne peut oublier ses origines, même si elles sont sombres ou dégoûtante. Tu te revoyais dans ce refuge, priant intérieurement pour que quelqu'un daigne poser son regard sur toi et accepte d'adopter la jeune fille que tu étais. C'était des souvenirs douloureux pour toi, mais tu les avais acceptée. C'est pour cela que tu déambulas dans le secteur de ta jeunesse en compagnie de la jeune femme que tu aimes plus que tout, celle qui avait accepté de t'accompagner en ce lieu pour ne pas te laisser seule, celle qui avait accepté ton passé et tes mauvaises actions pour aller de l'avant ensemble. Tu avais de la chance de l'avoir dans ta vie, et tu le savais. Il fallait simplement que tu le démontres, que tu le lui prouves. Et, sans pouvoir expliquer pourquoi, ceci vous mena à l'adoption d'une adorable petite indienne. Lorsque ton regard avait croisé le sien, tu te retournas vers Violet et vit la même lueur dans son regard. Vous étiez partie en vacances pour vous retrouver, et vous revenez en tant que famille. Tu ne l'avais pas prévu, ni elle d'ailleurs. Mais votre nouveau rôle de mère semble vous convenir parfaitement à tous les deux. La seule tristesse qui est désormais présente dans ton existence, le départ de ton frère. Il a dû retourner en Suède pour des raisons familiales, tu ne peux donc pas partager ce nouveau monde avec lui. Du moins, aller frapper à sa porte tous les jours afin de discuter ou simplement pour lui montrer son adorable nièce. Désormais, il y a une grande distance entre vous deux... Et c'est bien la première fois depuis que tu es au sein de cette famille. C'est dur pour toi, mais la présence de Violet et Ayati te permet de garder le sourire. Tu ne vis que pour elles maintenant.

Ce fût donc dans un état d'esprit autant comblé qu'endormi que tu pris la direction de la sortie de la chambre. Tu supposas que les deux devaient être à la cuisine, tu t'y dirigeas donc de manière nonchalente. Tu étais encore un peu endormi lorsque tu crus entendre un léger bruit en provenance de ta destination. Tu tentas de retenir ce nouveau baillement de surgir, mais rien à faire... Alors que tu allais salué les deux trésors de ta vie, tu te retrouvas silencieuse mais poursuivie néanmoins ton chemin. Ce qui permit à Vi de te lancer une réplique comme seule elle peut le faire sans risquer de t'offenser... Car, il faut l'avouer. Le matin, tu n'es pas là plus heureuse et sociale de ce monde. Tu te contentas d'un hochement positif de la tête en guise de réponse avant de tendre les bras pour attraper la petite princesse. Un large sourire vint étirer tes lèvres alors que tu la regardais, puis tourna ton regard vers l'autre demoiselle. “J'ai l'impression d'avoir dormi une heure mais bon...” Un léger soupir franchit tes lèvres. “Et toi? J'espère que tu n'es pas debout depuis trop longtemps? Fallais me réveiller, ce n'est pas toujours à toi de t'en occuper le matin...” Tu lui souris tendrement avant de reporter ton regard vers Ayati. “Tu es d'accord toi n'est-ce pas? Pas toujours le rôle de maman Vi, maman Teo aussi elle peut s'occuper de toi!” Dis-tu, un sourire charmeur et malicieux aux lèvres avant de lever doucement ton regard vers la principale concernée.
AVENGEDINCHAINS





i'm a ghost in your eyes a shadow you can't seem to recognize. I have a thought of you for every star in the sky, but I'm scared, I'll never cross your mind. will our stars ever align? will two hearts beat in time? chasing love that can never be mine. maybe one day you'll realize, these words you should always remember... to you, my heart I surrender. — iprevail.
Revenir en haut Aller en bas
 
We are mums • Teodora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING AMERICA ::  :: Manhattan :: Lower Manhattan :: Greenwich Village-